KANO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Nigeria : carte administrative

Nigeria : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Arachide

Arachide
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie


Ville du Nigeria et capitale de l'État homonyme, Kano est l'une des plus anciennes villes caravanières du pays : dès le xiie siècle, elle était fortifiée et pratiquait avec la Libye un commerce actif. Capitale d'un royaume haoussa, elle passa au xixe siècle sous la domination des Peuls. Haoussa et Peuls restent les deux groupes ethniques les plus nombreux, au sein d'une population de plus de trois millions d'habitants dans l'agglomération, en 2007.

Nigeria : carte administrative

Nigeria : carte administrative

carte

Carte administrative du Nigeria. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La vieille ville est bâtie autour de deux pôles : le palais du sultan et le marché ; des ruelles étroites courent entre les compounds, dont les murs enferment des bâtiments en briques de pisé et à toits en terrasses. Pendant la période coloniale, plusieurs quartiers ont formé un ensemble urbain assez hétérogène entièrement situé hors les murs d'enceinte de la vieille ville : Sabon Gari (quartier ibo), Gwagwarwa, Bompaï, Nassarawa, Fagge : l'habitat y est plus ordonné, la densité humaine plus faible, la circulation plus aisée ; on y distingue une zone commerciale moderne, des zones résidentielles, une zone industrielle bien desservie par la voie ferrée. L'industrie s'est développée dans le dernier quart du xxe siècle : matériaux de construction, sidérurgie, métallurgie, constructions automobiles, caoutchouc, textiles, produits pharmaceutiques. L'artisanat reste vivace : tissage, teinture, poterie, tannage. Kano, outre ses fonctions administratives, est avant tout une place commerciale assurant la collecte des produits agricoles à destination de Lagos (coton, oléagineux) et un centre redistributeur dont l'influence s'étend au Niger oriental. Elle reste un centre religieux très fréquenté (elle possède plus d'une centaine de mosquées) ; c'est aussi un centre intellectuel (université, instituts techniques). Elle dispose d'un aéroport international.

Arachide

Arachide

photographie

Une pyramide de sacs de cacahuètes (graines d'arachide), à Kano, important centre de collecte des produits agricoles du Nigeria, en 1955. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

—  Pierre VENNETIER

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Bordeaux-III, directeur de recherche honoraire au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  KANO  » est également traité dans :

HAOUSSA ROYAUMES (XIVe-XVe s.)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 505 mots

Quoique obscurcie par la légende, l'histoire des États haoussa, qui occupaient le nord-est du Nigeria actuel, est connue depuis le xii e  siècle. Il y aurait eu sept États « légitimes » (Biram, Daoura, Kano, Gobir, Katsena, Rano et Zaria) et sept États « bâtards », pays peut-être passés sous la domination haoussa. Mais c'est surtout à partir du xiv e  siècle que l'histoire haoussa paraît claire. L […] Lire la suite

Les derniers événements

28 novembre 2014 • Nigeria • Attentat meurtrier de Boko Haram.

Le 28, le groupe djihadiste Boko Haram, qui poursuit ses attentats meurtriers dans le pays, attaque la grande mosquée de Kano, principale ville du Nord, causant la mort d'au moins cent vingt personnes. L'émir Mohammed Sanusi II, qui dirige la mosquée, avait dénoncé l'incapacité de l'armée et appelé la population à prendre les armes contre la secte islamiste.  [...] Lire la suite

3-20 janvier 2012 • Nigeria • Violences religieuses et troubles sociaux.

d'attaques coordonnées, revendiquées par Boko Haram, visant la communauté chrétienne de Kano, la deuxième ville du pays, située dans le nord, font plus de cent quatre-vingt-cinq morts.  [...] Lire la suite

26-30 juillet 2009 • Nigeria • Violences islamistes.

par Mohamed Youssouf et qui se réclame des talibans, rejette « l'éducation occidentale » et prône l'instauration stricte de la charia dans l'ensemble du Nigeria. Les troubles s'étendent aux États voisins de Yobe, Kano et Borno (les quatre États appliquent déjà la charia depuis 2000). À Maiduguri, capitale [...] Lire la suite

2-18 mai 2004 • Nigeria • Regain de violence interreligieuse et interethnique pour la possession de terres.

opposant les pasteurs nomades musulmans aux agriculteurs chrétiens font une trentaine de morts à Kano, dans le nord du pays. Le 18, le président Olusegun Obasanjo instaure l'état d'urgence dans l'État du Plateau et suspend le gouvernement local en raison de son incapacité à maintenir la paix civile.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre VENNETIER, « KANO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kano/