NIGER, chronologie contemporaine

 

2020

9-14 janvier 2020
Niger. Attaque djihadiste meurtrière.

Le 9, un mois après l’attaque djihadiste du poste militaire d’Inates, qui avait fait soixante et onze morts, une nouvelle opération, menée contre le camp de Chinégodar, dans la même région proche de la frontière malienne, cause la mort de quatre-vingt-neuf soldats. Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière dans le pays depuis la reprise de l’activité djihadiste en 2015. Soixante-dix-sept assaillan […] Lire la suite

2019

10-25 décembre 2019
Niger. Attaques meurtrières dans la zone « des trois frontières ».

Le 10, l’assaut du poste militaire d’Inates, proche de la frontière malienne, cause la mort d’au moins soixante et onze soldats. Dix-huit militaires y avaient déjà été tués lors d’une précédente attaque, en juillet, revendiquée par le groupe État islamique au Grand Sahara. Ce poste se situe dans la zone dite « des trois frontières », aux confins du Niger, du Mali et du Burkina Faso, épicentre des  […] Lire la suite

2017

22-23 décembre 2017
France – Niger. Visite du président français Emmanuel Macron à Niamey.

Les 22 et 23, le président français Emmanuel Macron se rend à Niamey, notamment pour visiter les troupes françaises déployées dans le cadre de l’opération Barkhane. Cette visite exprime également le soutien de Paris à la force antiterroriste conjointe du G5 Sahel lancée en juillet, qui réunit le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, ainsi qu’à la politique de maîtrise de l’im […] Lire la suite

2016

20 mars 2016
Niger. Réélection du président Mahamadou Issoufou.

Le président Mahamadou Issoufou remporte le second tour de l’élection présidentielle avec 92,5 p. 100, contre 7,5 p. 100 des voix pour Hama Amadou. Ce dernier, incarcéré depuis novembre 2015, a été transféré dans un hôpital français le 16. Le taux de participation est de 59,8 p. 100. L’opposition ne reconnaît pas les résultats et appelle à la « résistance citoyenne ».  […] Lire la suite

21 février 2016
Niger. Élections générales.

Le président sortant Mahamadou Issoufou, candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS), arrive en tête au premier tour de l’élection présidentielle avec 48,4 p. 100 des suffrages. Il sera opposé au second tour, en mars, à Hama Amadou, candidat du Mouvement démocratique nigérien (Moden), principal parti d’opposition, qui recueille 17,7 p. 100 des voix – celui-ci est incarcér […] Lire la suite

2013

30 octobre 2013
Niger. Découverte des corps d'une centaine de migrants.

Le 30, les corps de quatre-vingt-douze migrants, majoritairement des femmes et des enfants, sont trouvés dans le désert, près de la frontière avec l'Algérie, morts de soif pour la plupart.  […] Lire la suite

29-30 octobre 2013
Niger – Mali – France. Libération de quatre otages français.

Le 29 est annoncée la libération des quatre derniers Français enlevés par Al-Qaida au Maghreb islamique sur le site minier d'Arlit (dans le nord du Niger) en septembre 2010 – une Française ainsi qu'un Malgache et un Togolais avaient été libérés en février 2011. Les quatre otages ont été remis en liberté quelques jours plus tôt dans le nord-ouest du Mali avant d'être conduits à Niamey via Kidal. Ab […] Lire la suite

23 mai 2013
Niger. Attentats meurtriers revendiqués par le groupe islamiste Mujao.

Le 23, deux attentats-suicides simultanés visent la caserne d'Agadez, dans le centre du pays, où vingt-quatre personnes – pour la plupart des militaires – et six assaillants sont tués, et la mine d'uranium de la Somaïr exploitée par la société française Areva à Arlit, à 200 kilomètres au nord d'Agadez, où un civil et les deux assaillants sont tués. Le Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afriq […] Lire la suite

2011

12 mars 2011
Niger. Élection de Mahamadou Issoufou à la présidence.

Le 12, l'ancien opposant Mahamadou Issoufou, candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme, remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 58 p. 100 des suffrages. Il affrontait l'ex-Premier ministre Seyni Oumarou, investi par le Mouvement national pour la société de développement, la formation de l'ancien président Mamadou Tandja, renversé par l'armée en février 2010.  […] Lire la suite

25 février 2011
Niger – Mali. Libération de trois otages.

Trois des sept personnes salariées d'Areva et de Sogea-Satom, enlevées en septembre 2010 sur le site minier d'Arlit (Niger) et détenues au Mali par Al-Qaida au Maghreb islamique – une Française, un Malgache et un Togolais –, sont relâchées. Une source proche des médiateurs maliens et nigériens affirme qu'une rançon a été versée.  […] Lire la suite

31 janvier 2011
Niger. Élections générales.

Des élections législatives et présidentielle sont organisées, onze mois après le coup d'État qui a renversé le président Mamadou Tandja en février 2010, comme l'avait promis le Conseil suprême pour la restauration de la démocratie dirigé par Salou Djibo. Celui-ci a fait adopter une nouvelle Constitution, en novembre 2010. Le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (P.N.D.S.), principale […] Lire la suite

7-19 janvier 2011
Niger – Mali. Enlèvement et mort de deux Français.

Le 7, deux Français sont enlevés dans un restaurant de Niamey, la capitale du Niger. En septembre 2010 déjà, sept personnes, dont cinq Français travaillant pour le groupe Areva, avaient été enlevées au Niger, dans la ville minière d'Arlit; ces hommes seraient détenus au Mali. L'opération avait été revendiquée par l'organisation islamiste Al-Qaida au Maghreb islamique (A.Q.M.I.). Le 8, une opératio […] Lire la suite

2010

16-23 septembre 2010
Niger. Enlèvement de sept étrangers par A.Q.M.I.

Le 16, cinq Français, un Malgache et un Togolais sont enlevés dans la région d'Arlit, dans le nord du pays, où la société Areva et son sous-traitant Sogea-Satom, filiale de Vinci, qui les emploient, exploitent des mines d'uranium. Areva décide le rapatriement de ses employés français en poste dans le nord du pays. Le 18, le chef de la Direction centrale du renseignement intérieur Bernard Squarcini […] Lire la suite

18-23 février 2010
Niger. Coup d'État militaire.

Le 18, des militaires renversent le président Mamadou Tandja, élu en novembre 1999. Un Conseil suprême pour la restauration de la démocratie (C.S.R.D.), dirigé par le chef d'escadron Salou Djibo, suspend la Constitution et dissout les institutions. En août 2009, à la faveur d'un référendum constitutionnel contesté, Mamadou Tandja avait prolongé de trois ans la durée de son mandat à la tête de l'Ét […] Lire la suite

2009

20 octobre-6 novembre 2009
Niger. Victoire du parti au pouvoir aux élections législatives.

Le 20, à l'issue des élections législatives anticipées organisées après la dissolution du Parlement par le président Mamadou Tandja, en mai, parce qu'il s'opposait à sa réforme constitutionnelle supprimant toute limite au nombre de mandats présidentiels successifs, le Mouvement national pour la société de développement (M.N.S.D., au pouvoir) obtient 76 des 113 sièges du Parlement. Cinq autres form […] Lire la suite

4-19 août 2009
Niger. Référendum constitutionnel pour la prolongation du mandat présidentiel.

Le 4, le président Mamadou Tandja organise un référendum constitutionnel afin de prolonger de trois ans son deuxième mandat avant d'organiser un nouveau scrutin, et pour lever la limite du nombre de mandats présidentiels successifs. La Cour constitutionnelle s'était opposée, dès le 25 mai, à la tenue de ce référendum, mais le président était passé outre, en dissolvant le Parlement dès le lendemain […] Lire la suite

26-27 mars 2009
France – Afrique. Visite officielle du président Nicolas Sarkozy en Afrique.

Le 26, le président Sarkozy se rend à Kinshasa (République démocratique du Congo, R.D.C.), puis à Brazzaville (Congo). Il appelle à « un bon voisinage » entre la R.D.C. et ses voisins des Grands Lacs. Mais le centre des débats reste l'approvisionnement de la France en uranium. Un accord sur la recherche et l'exploitation future de gisements d'uranium est signé à Kinshasa entre le groupe nucléaire  […] Lire la suite

2003

22-25 octobre 2003
France – Afrique. Visite du président Jacques Chirac au Niger et au Mali.

Les 22 et 23, Jacques Chirac effectue au Niger une visite dominée par les questions de l'eau et de la « juste rémunération » de l'uranium exporté par ce pays.Les 24 et 25, il se rend au Mali, où il évoque le dossier de l'immigration en France et promet le soutien de Paris dans la lutte contre la concurrence déloyale du coton américain, massivement subventionné. […] Lire la suite

1999

24 novembre 1999
Niger. Élection de Tanja Mamadou à la présidence.

Tanja Mamadou, colonel à la retraite, remporte le second tour de l'élection présidentielle, avec 59,9 p. 100 des suffrages. Il était opposé au président de l'Assemblée nationale, Mahamadou Issoufou. Lors des élections législatives qui se tiennent le même jour, le parti du nouveau président, le Mouvement national pour la société de développement – 38 sièges sur 83 –, allié à la Convention démocrati […] Lire la suite

9-19 avril 1999
Niger. Assassinat du président Ibrahim Baré Maïnassara.

Le 9, le président Ibrahim Baré Maïnassara est assassiné par les membres de sa garde personnelle. Le Premier ministre, Ibrahim Hassan Mayaki, évoque un « accident malheureux ». Le colonel Maïnassara avait pris le pouvoir en janvier 1996. Il avait depuis lors perdu le soutien de l'armée.Le 11, un Conseil de réconciliation nationale composé de militaires, investi des pouvoirs exécutif et législatif, […] Lire la suite

1996

8-10 juillet 1996
Niger. Élection contestée du chef de la junte Ibrahim Baré Maïnassara à la présidence.

Le 8, à l'issue des deux jours de scrutin du premier tour de l'élection présidentielle, les militaires au pouvoir depuis janvier décident de remplacer la Commission électorale nationale indépendante, avec laquelle ils étaient en conflit depuis l'annonce du calendrier électoral, par un organisme dont ils désignent le président.Le 10, la nouvelle commission proclame la victoire du général Ibrahim Ba […] Lire la suite

27 janvier-1er février 1996
Niger. Coup d'État du colonel Baré Maïnassara contre le président Mahamane Ousmane.

Le 27, l'armée renverse le président Mahamane Ousmane, démocratiquement élu en avril 1993. Celui-ci est arrêté, ainsi que le Premier ministre Hama Amadou. Le colonel Ibrahim Baré Maïnassara, chef d'état-major de l'armée, annonce la dissolution du Parlement, la suspension des partis politiques et la mise en place d'un Conseil de salut national. Il justifie son action par la nécessité de mettre un t […] Lire la suite

1995

24 avril 1995
Niger. Accord de paix avec la rébellion touarègue.

À l'issue de la trêve décrétée en octobre, le gouvernement et l'Organisation de la résistance armée, qui regroupe les six mouvements rebelles touaregs, signent, en présence des représentants des trois pays médiateurs – France, Algérie, Burkina Faso –, un accord de paix. Celui-ci doit mettre fin à quatre ans de conflit, qui ont fait officiellement cent cinquante morts. Le texte prévoit une amnistie […] Lire la suite

7-26 février 1995
Niger. Nomination du chef de l'opposition au poste de Premier ministre.

Le 7, à la suite des élections législatives de janvier remportées par l'opposition, le président Mahamane Ousmane nomme à la tête du gouvernement Amadou Cissé, membre du Mouvement national pour la société de développement (M.N.S.D.), et non le candidat de l'opposition Hama Amadou, chef du M.N.S.D.Le 8, Amadou Cissé est exclu du M.N.S.D.Le 20, Amadou Cissé est renversé par une motion de censure.Le  […] Lire la suite

12 janvier 1995
Niger. Victoire de l'opposition aux élections législatives.

Le 12, les premières élections législatives organisées depuis la mise en place d'institutions démocratiques, en 1993, sont marquées par la victoire de l'opposition, qui remporte 43 sièges sur 83. Le Mouvement national pour la société de développement, ancien parti unique et première formation de l'opposition, obtient 29 députés. La Convention démocratique et sociale du président Ousmane recueille  […] Lire la suite

1994

11 janvier 1994
Afrique. Dévaluation du franc CFA.

Sous la pression de la France et du Fonds monétaire international (F.M.I.), les dirigeants des quatorze États africains appartenant à la zone franc (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Guinée équatoriale, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo), réunis à Dakar, annoncent la dévaluation de 50 p. 100 du franc CFA et de 25 p. 100 du franc comorien. La parité  […] Lire la suite

1993

27 mars 1993
Niger. Élection de l'opposant social-démocrate Mahamane Ousmane à la présidence.

Au second tour de l'élection présidentielle, dont le premier tour a eu lieu le 27 février, Mahamane Ousmane, chef de la Convention démocratique et sociale (sociale-démocrate), crée la surprise en recueillant 55,4 p. 100 des voix contre 44,6 p. 100 pour Mamadou Tandja, président du Mouvement national pour la société de développement, ancien parti unique. Le taux de participation est de 35 p. 100. M […] Lire la suite

14-27 février 1993
Niger. Victoire de l'opposition aux élections législatives.

Le 14 se déroulent les premières élections législatives démocratiques après l'adoption d'une nouvelle Constitution par référendum, le 26 décembre 1992. Le Mouvement national pour la société de développement (M.N.S.D.), ancien parti unique, obtient vingt-neuf sièges sur quatre-vingt-trois et reste le premier parti politique du pays. Mais après le regroupement de neuf partis d'opposition au sein de  […] Lire la suite

1991

3 novembre 1991
Niger. Mise en place d'institutions provisoires.

La conférence nationale, réunie depuis le 29 juillet, à Niamey, s'achève après avoir mis en place les institutions pour la période de transition qui doit durer jusqu'au 31 janvier 1993. Le général Ali Saibou est confirmé à son poste de chef de l'État, mais privé de la plupart de ses pouvoirs. Les délégués ont élu André Salifou, qui présidait la conférence, à la tête du Haut Conseil de la Républiqu […] Lire la suite

1990

7 mai 1990
Niger. Répression meurtrière d'un coup de main touareg.

Un groupe de Touareg attaque la caserne et la gendarmerie de la sous-préfecture de Tchin-Tabaraden. Victime de traitements injustes de la part de l'administration nigérienne, une partie de la communauté nomade est en rébellion après les promesses d'aide non tenues par le gouvernement. La répression du coup de main par les forces de l'ordre est sanglante. Environ deux cents Touareg sont arrêtés et  […] Lire la suite

1989

19-23 septembre 1989
Niger. Explosion en vol d'un DC-10 d'U.T.A.

Le 19, le DC-10 de la compagnie française U.T.A. assurant la liaison Brazzaville-Paris avec cent soixante et onze personnes à son bord disparaît quarante minutes après avoir redécollé de son escale à N'Djamena (Tchad).Le 20, l'épave de l'appareil est repérée dans le désert du Ténéré, au Niger. Il n'y a pas de survivant. L'absence de message de détresse avant l'accident et l'extrême dispersion des  […] Lire la suite

1987

10 novembre 1987
Niger. Mort du président Seyni Kountché

Le général Seyni Kountché, chef de l'État depuis 1974, meurt à Paris. Le colonel Ali Seibou, chef d'état-major de l'armée, est désigné comme président du Conseil militaire suprême par intérim. Numéro deux du régime depuis treize ans, le colonel Seibou appartient à la même ethnie que le général Kountché. Aucun changement majeur n'est à prévoir dans la politique du Niger, fidèle allié de la France,  […] Lire la suite

1986

23-26 juin 1986
Niger – France. Visite du général Seyni Kountché en France

Du 23 au 25, le général Seyni Kountché, chef de l'État nigérien, est reçu en France pour une visite d'État. À l'occasion de ce premier séjour officiel depuis son accession au pouvoir en 1974, il s'entretient avec François Mitterrand et Jacques Chirac, ainsi qu'avec Jacques Chaban-Delmas, puis se rend au plateau d'Albion où est installée la force de frappe française. En marge de cette visite, une c […] Lire la suite

1982

19-26 mai 1982
France – Afrique. Voyage du président François Mitterrand en Afrique

Le 19, François Mitterrand entame un voyage qui le conduit dans cinq pays africains. Faisant escale à Alger, il s'entretient avec le président Chadli Bendjedid. Ce geste, qui marque le changement intervenu dans le climat des relations franco-algériennes, est l'occasion, pour le chef de l'État français, de préciser sa conception des rapports entre Paris et les capitales africaines, fondés sur une p […] Lire la suite

1981

9-31 juillet 1981
Afrique – France. Visite à Paris de quatre chefs d'État et d'un homme politique africains

Le 9, Félix Houphouët-Boigny, président de la Côte-d'Ivoire, doyen des hommes politiques francophones et ami de longue date du président français, est l'hôte de François Mitterrand ; c'est le premier chef d'État africain accueilli à l'Élysée depuis l'élection présidentielle française.Le lendemain, le colonel Seyni Kountché, président de la république du Niger est également reçu à l'Élysée.Le 23, E […] Lire la suite

— Universalis