Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MIMÉTISME, zoologie

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Les homotypies

Homochromie chez un papillon - crédits : Art Wolfe/ The Image Bank/ Getty Images

Homochromie chez un papillon

En plus de la couleur, l'animal a pris la forme d'un objet sur lequel il se tient habituellement. La grande majorité des exemples se rencontre chez les insectes qui sont capables d'imiter toutes sortes d'organes végétaux comme les écorces (certains papillons, certaines mantes religieuses de la République démocratique du Congo ou de Java) et aussi les feuilles (la phyllie originaire de l'Inde et de l'Australie est un cas typique) ; mais il existe aussi des sauterelles-feuilles et des papillons-feuilles (Kallima, Oxydia). En Europe, le Drepanopteryxphalenoides (Planipennes) imite parfaitement une feuille légèrement abîmée sur le bord. Parmi les insectes imitant les branches, les phasmes sont universellement connus, mais les chenilles arpenteuses des Géométrides (Lépidoptères) sont encore plus surprenantes et leur position habituelle ainsi que leur immobilité contribuent grandement à accroître leur ressemblance avec le rameau qui leur sert de support. Enfin, il faut signaler un cas très particulier d'imitation des bourgeons de l'épicéa par le cocon fabriqué par la larve d'une Cécidomie qui auparavant avait provoqué l'atrophie du bourgeon dont elle a pris la place. Mais des comptages effectués sur une population naturelle ont montré que le cocon ne se place en position correcte, donc presque invisible, que dans 54 % des cas seulement (R. Gaumont, 1958).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Robert GAUMONT. MIMÉTISME, zoologie [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 23/05/2023

Médias

Mimétisme - crédits : Art Wolfe/ The Image Bank/ Getty Images

Mimétisme

Camouflage du corps d'un serpent - crédits : Encyclopædia Universalis France

Camouflage du corps d'un serpent

Crevette tachetée - crédits : Danita Delimont/ Gallo Images/ Getty Images

Crevette tachetée

Autres références

  • ARACHNIDES

    • Écrit par
    • 3 671 mots
    • 12 médias
    Face aux prédateurs, les arachnides ont développé pour se défendre plusieurs techniques d’évitement comme le mimétisme, c’est-à-dire la ressemblance avec un autre animal (comme les araignées myrmécomorphes) ou avec l’environnement pouvant même aller jusqu’à l’homochromie (harmonisation de la...
  • DERMOPTÈRES

    • Écrit par
    • 162 mots

    Ordre de mammifères placentaires qui n'est représenté que par un seul genre : le galéopithèque, vivant dans les régions tropicales de l'Asie orientale. On connaît des formes fossiles depuis le début du Cénozoïque, c'est-à-dire depuis une époque où les placentaires en général...

  • LÉPIDOPTÈRES

    • Écrit par
    • 4 680 mots
    • 12 médias
    ...verticalement de telle sorte qu'on ne voit que leur face inférieure, les autres ont leurs ailes étalées à plat sur le support ou en toit. Certains papillons présentent une curieuse ressemblance avec les objets sur lesquels ils se posent (homotypie) comme le Gastropacha quercifolia qui a l'aspect d'une feuille...
  • MOLLUSQUES

    • Écrit par
    • 9 415 mots
    • 11 médias
    Lecamouflage relève des moyens naturels de protection dans bien des cas. Sur terre, les Mollusques à coquille brillamment colorée sont consommés en plus grand nombre par les Oiseaux que les formes dont la coquille est plus discrète. Mais le camouflage des pieuvres, qui s'adaptent aux milieux les plus...
  • Afficher les 7 références