Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MIMÉTISME, zoologie

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Valeur protectrice de l'homochromie et de l'homotypie

Les expériences faites pour déterminer la valeur protectrice des homochromies ou homotypies ont eu des résultats parfois contradictoires, mais la plupart ont conclu à une protection certaine. Des gambusies, poissons qui changent facilement de couleur, ont été soumis à l'attaque de prédateurs (héron ou pingouin). En plaçant dans un bac noir deux cent quatre-vingt-huit poissons de couleur claire et autant de couleur noire, on a constaté que deux cent un poissons blancs ont été mangés et soixante-treize noirs seulement.

De nombreuses expériences ont été faites en présentant à des oiseaux des insectes placés sur fond homochrome ou hétérochrome (di Cesnola, 1904 ; F. B. Isely, 1938 ; F. Bourlière, 1942) et on constate que les oiseaux découvrent également ces derniers. Ruiter, en donnant à des oiseaux de volière des chenilles de Géométrides et des bâtons de bois, constate qu'au début de l'expérience les oiseaux ne savent pas reconnaître les bâtons des chenilles, mais qu'ils l'apprennent vite et que les erreurs deviennent rapidement de moins en moins fréquentes.

Mais pour que de telles expériences gardent toute leur portée, il ne faut pas oublier que la dissimulation vis-à-vis de l'homme n'est certainement pas valable pour tous les agresseurs. Enfin, les préférences alimentaires des agresseurs dans la nature devraient toujours être connues avant l'expérience et bien souvent la captivité change leur comportement.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Robert GAUMONT. MIMÉTISME, zoologie [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 23/05/2023

Médias

Mimétisme - crédits : Art Wolfe/ The Image Bank/ Getty Images

Mimétisme

Camouflage du corps d'un serpent - crédits : Encyclopædia Universalis France

Camouflage du corps d'un serpent

Crevette tachetée - crédits : Danita Delimont/ Gallo Images/ Getty Images

Crevette tachetée

Autres références

  • ARACHNIDES

    • Écrit par
    • 3 671 mots
    • 12 médias
    Face aux prédateurs, les arachnides ont développé pour se défendre plusieurs techniques d’évitement comme le mimétisme, c’est-à-dire la ressemblance avec un autre animal (comme les araignées myrmécomorphes) ou avec l’environnement pouvant même aller jusqu’à l’homochromie (harmonisation de la...
  • DERMOPTÈRES

    • Écrit par
    • 162 mots

    Ordre de mammifères placentaires qui n'est représenté que par un seul genre : le galéopithèque, vivant dans les régions tropicales de l'Asie orientale. On connaît des formes fossiles depuis le début du Cénozoïque, c'est-à-dire depuis une époque où les placentaires en général...

  • LÉPIDOPTÈRES

    • Écrit par
    • 4 680 mots
    • 12 médias
    ...verticalement de telle sorte qu'on ne voit que leur face inférieure, les autres ont leurs ailes étalées à plat sur le support ou en toit. Certains papillons présentent une curieuse ressemblance avec les objets sur lesquels ils se posent (homotypie) comme le Gastropacha quercifolia qui a l'aspect d'une feuille...
  • MOLLUSQUES

    • Écrit par
    • 9 415 mots
    • 11 médias
    Lecamouflage relève des moyens naturels de protection dans bien des cas. Sur terre, les Mollusques à coquille brillamment colorée sont consommés en plus grand nombre par les Oiseaux que les formes dont la coquille est plus discrète. Mais le camouflage des pieuvres, qui s'adaptent aux milieux les plus...
  • Afficher les 7 références