HOMOSEXUALITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Normalité contre rébellion

Pour être nouveau, le débat sur l'homosexualité n'en est pas pour autant figé. Et en renouant pour une part avec des débats anciens, les homosexuels vont continuer longtemps à se diviser sur la question de leur place dans la société et de leur meilleure intégration possible : rébellion ou normalité ? C'est autour de cette alternative que s'organise, notamment depuis la fin des années 1960, le débat sur l'homosexualité. Dans une filiation universaliste, une partie du monde homosexuel défend une normalisation avec ce qu'elle implique de concessions et de respect des règles de la civilité ; dans une filiation « Genet », d'autres affirment leur volonté de déstabilisation sociale et de rébellion. Deux figures, pour la France, peuvent résumer l'enjeu du débat. La première est celle de Guy Hocquenghem. En 1972, à vingt-cinq ans, ce produit exemplaire de ce qu'on appellera, dans un raccourci saisissant, « la pensée 68 » (lecteur de Fourier, Reich, Marcuse et bientôt de Deleuze et Foucault), « avoue » publiquement son homosexualité, dans la France pompidolienne, à l'occasion d'une interview fracassante publiée dans Le Nouvel Observateur. Du coup, ce qui devait être un témoignage singulier prend le titre collectif de « révolution des homosexuels ». En faisant ce que, depuis cette époque, on appelle son coming out (rendre publique son homosexualité à son entourage), en racontant sa vie, mélange instable de culpabilité et de révolte – chemin classique vers les utopies révolutionnaires –, Hocquenghem trace la voie d'un combat homosexuel radical.

Devenu écrivain et pamphlétaire de talent, Guy Hocquenghem va s'installer, durant les années 1970, comme le plus célèbre militant homosexuel français. À la tête du Front homosexuel d'action révolutionnaire (groupe radical homosexuel, le F.H.A.R. a été créé en 1971 et a disparu vers 1973), en multipliant les journaux provocants, comme le fameux périodique Tout ! ou le numéro mythique de « Trois Milliards de pervers », Hocquenghem sera aussi l'auteur d'une œuvre radicale déterminante (notamment les ouvrages fondamentaux que sont Le Désir homosexuel, 1972, et La Dérive homosexuelle, 1977).

Ni identitaire, ni réformateur, ni alors véritablement anti-discriminatoire, le mouvement homosexuel tel que le conçoit Hocquenghem se veut révolutionnaire, refusant l'assignation des homosexuels à une identité, plus foucaldien ou deleuzien que communautaire, plus marqué par les féeries libidineuses de Jean Genet et la thématique de Pasolini que par Montherlant, Julien Green, Marcel Jouhandeau ou même Gide. À travers articles et livres, il exalte une version « anti-norme » de l'homosexuel et combat « la modernité rassurante de l'homosexuel de 35 ans à moustache et à attaché-case, qui respire avec délices l'odeur d'after-shave » de son partenaire.

Jusqu'à sa mort des suites du sida en août 1988, Guy Hocquenghem, devenu tour à tour essayiste et romancier, saura rester fidèle à ses idées malgré la reconversion, après 1981, de la plupart de ses amis gauchistes dans le socialisme de gouvernement (ce dont témoigne encore l'un des pamphlets les plus vifs de Hocquenghem, Lettre ouverte à ceux qui sont passés du col Mao au Rotary, 1986). C'est son talent d'avoir su anticiper, par le seul récit de sa vie et son identification au mouvement gay, l'ensemble des espoirs – mais aussi des impasses – qui guettent l'homosexuel moderne.

La seconde figure du débat normalité-rébellion s'appelle Jean-Louis Bory. Le parcours solitaire – un peu oublié – de cet infatigable militant de la banalisation du fait homosexuel s'inscrit en ombre croisée de celui de Guy Hocquenghem. Ancien résistant, signataire de l'Appel des 121 durant la guerre d'Algérie, homme de gauche proche du Parti socialiste, écrivain (il a obtenu à vingt-six ans le prix Goncourt), Jean-Louis Bory est, avant tout, critique de cinéma. Utilisant les tribunes dont il dispose, à commencer par l'émission littéraire radiodiffusée « Le Masque et la plume », Bory y défendra avec une rare ténacité un militantisme homosexuel modéré. Pour lui, l'homosexualité devrait [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  HOMOSEXUALITÉ  » est également traité dans :

ADOPTION

  • Écrit par 
  • Pierre MURAT
  •  • 8 874 mots

Dans le chapitre « L'aptitude à adopter »  : […] L'aptitude à adopter pose des problèmes de plusieurs natures : traditionnellement, les législations définissaient des conditions générales pour pouvoir adopter, mais elles sont aujourd'hui plus exigeantes et vérifient généralement l'aptitude concrète des candidats à recueillir et à éduquer un enfant. Selon le droit français en vigueur, l'adoption peut être prononcée au profit de deux époux mariés […] Lire la suite

AFRO-AMÉRICAIN CINÉMA

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 6 953 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les années Obama : l’improbable consensus ? »  : […] L’élection de Barack Obama à la présidence des États-Unis en 2008 a joué un rôle symbolique fort pour les Noirs américains. Elle a accompagné les changements des mentalités qui l’ont porté au pouvoir, sans toutefois parvenir à résoudre les problèmes liés à la pauvreté et au racisme ; les crimes anti-Noirs se multiplient après 2012 et provoquent la création du mouvement Black Lives Matter (« Les v […] Lire la suite

BROOKS PHILIP (1953-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 151 mots

Réalisateur et producteur de cinéma. Travaillant en France, il rappelle à la mémoire dans Une journée portée disparue , diffusée sur Arte en 1991, la manifestation d'Algériens à Paris, le 17 octobre 1961. En 1996, il crée sa société de production : Dominant 7. Le choix des sujets abordés témoigne de son engagement politique, de son attrait pour l'Afrique et de son attachement à la communauté ho […] Lire la suite

BUTLER JUDITH (1955- )

  • Écrit par 
  • Françoise COLLIN
  •  • 1 094 mots

Dans le chapitre « Une dialectique des sexualités »  : […] C'est à la lumière de la problématique des (homo)sexualités que se radicalise le questionnement de Judith Butler, jetant le « trouble » dans la définition du genre, trouble qui signale son instabilité à partir du moment où la normativité du désir ne lui sert plus de caution ou de repère. Pour l'auteur, le « corps est lui-même une construction » que détermine de manière duelle l'ordre hétérosexuel […] Lire la suite

CASTRATION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 696 mots

Bien que la hantise de la castration ait laissé son empreinte sur la Traumdeutung ( L'Interprétation des rêves ), la notion n'en a été dégagée par Freud qu'à une époque tardive, dans le contexte initial de l'homosexualité et de la phobie infantile. S'agit-il d'abord du garçon, c'est de la sexualité de la mère qu'émane la question qui se pose à lui dans sa troisième année : particulièrement intére […] Lire la suite

COHEN STEVEN (1962- )

  • Écrit par 
  • Lise OTT
  •  • 1 155 mots

Sud-Africain d’origine juive, Steven Cohen s’est distingué, à partir de la fin des années 1980, en tant qu’artiste, par l’inventivité de ses propositions dans les domaines de la danse, de la chorégraphie, des arts visuels et dans l’art de la performance. Ses productions, présentées dans des musées ou des galeries, des festivals internationaux, mais aussi dans des espaces publics, avec ou sans au […] Lire la suite

ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN, 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 36 094 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Limites de la démocratisation et voies de la contestation »  : […] À partir de 1992, le gouvernement opère un changement radical d'attitude à l'égard des mouvements islamistes. Le recours à la violence par les factions radicales se fait plus intense : en réponse à la mort d'un de leurs leaders due aux forces de police, en 1989, la Jama'a islamiya assassine dans les premiers jours de la crise du Golfe le président de l'Assemblée du peuple, Rifaat al-Mahjoub. En j […] Lire la suite

STONEWALL ÉMEUTE DE (27 juin 1969)

  • Écrit par 
  • Christian HERMANSEN
  •  • 206 mots

La nuit du 27 juin 1969 marque symboliquement pour les États-Unis et l'Europe occidentale la naissance des mouvements de revendication homosexuels contemporains. À l'époque, la législation puritaine interdit le travestissement et la danse entre hommes. Situé dans Christopher Street, à New York, le Stonewall Inn est un des seuls bars à clientèle homosexuelle de la ville, toléré par la police contr […] Lire la suite

ÉROS

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 471 mots
  •  • 1 média

Divinité grecque qui porte le nom d'une fonction psychologique : Éros signifie le désir amoureux . Il tient une place importante dans la pensée religieuse, dans la vie sociale comme dans l'art et la littérature des Grecs. Dans les cosmogonies orphiques qui racontent l'émergence du monde, Éros est une puissance primordiale qui n'a ni père ni mère. Dans la cosmogonie d'inspiration orphique qu'Aristo […] Lire la suite

ÉROTISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX, 
  • René MILHAU, 
  • Jean-Jacques PAUVERT, 
  • Mario PRAZ, 
  • Jean SÉMOLUÉ
  •  • 19 798 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'épidémie érotique des années 1970 »  : […] Alors que le rassemblement de Woodstock (1969) a officialisé l'ère «  Peace and Love  » et entériné une prémondialisation de la culture, les artistes de tous horizons déclarent la grande offensive du sexe à l'écran. Après avoir fait scandale avec Les Amants (1958), Louis Malle égratigne, dès 1971, le tabou de l'inceste ( Le Souffle au cœur ). Le Noir américain Melvin Van Peebles met à mal les id […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

14-6 juillet 2021 Union européenne – Hongrie – Pologne. Ouverture de procédures d'infraction à l'encontre de la Hongrie et de la Pologne.

Sont visées la loi hongroise interdisant la représentation ou la promotion, auprès des mineurs, de la sexualité, de l’homosexualité et du changement de sexe, votée en juin, ainsi que les résolutions contre l’idéologie LGBT et les chartes des droits des familles adoptées depuis 2019 par certaines collectivités locales polonaises. Budapest et Varsovie ont deux mois pour répondre à cette mise en demeure. […] Lire la suite

15-24 juin 2021 Hongrie. Adoption d'une loi controversée assimilant homosexualité et pédophilie.

Le 15, le Parlement adopte un projet de loi qui interdit « la mise à disposition aux enfants de moins de dix-huit ans des contenus qui montrent ou encouragent la sexualité en elle-même, le changement de genre ou l’homosexualité ». Cette mesure, qui s’applique aux médias, à l’édition et à la publicité, a été introduite par des élus du FiDeSz, au pouvoir, dans un texte destiné à lutter contre la pédophilie. […] Lire la suite

20 mars 2021 Turquie. Retrait de la convention d'Istanbul.

La présidence estime que cette convention « a été détournée par un groupe de personnes qui tentent de normaliser l’homosexualité, ce qui est incompatible avec les valeurs sociales et familiales de la Turquie ». Des milliers de femmes manifestent dans les grandes villes du pays contre cette décision. Trois cents femmes au moins ont été tuées par des hommes de leur entourage dans le pays en 2020 et plus d’une centaine d’autres sont mortes « dans des circonstances mal éclaircies », selon l’organisation turque Halte aux féminicides. […] Lire la suite

15 juin 2020 États-Unis. Jugement de la Cour suprême sur les discriminations sexuelles

Saisi du cas d’un licenciement justifié par l’homosexualité du salarié, la Cour suprême juge, par 6 voix contre 3, que le Civil Rights Act de juillet 1964, qui interdit les discriminations fondées notamment sur le sexe, protège également les minorités sexuelles.  […] Lire la suite

3 avril - 5 mai 2019 Brunei. Entrée en vigueur de la charia.

Le 5 mai, Hassanal Bolkiah annonce, sous la pression de la communauté internationale, que le moratoire sur la peine de mort observé dans l’émirat depuis 1957 continuera à s’appliquer aux lapidations à mort prévues par la charia pour homosexualité ou adultère. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Frédéric MARTEL, « HOMOSEXUALITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/homosexualite/