HÉRACLÈS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Héros-Dieu », hêrôs théos (Pindare, Néméennes, III, 22), auquel une vie d'exploits et de souffrances valut, après la vie, l'immortalité (L'Odyssée, XI, 602), celui dont le vocable primitif est Alcide, « le Fort », doit le nom de « Gloire d'Héra » (Hêras cléos) à Apollon qui le lui donna en prévision des épreuves que la déesse vindicative devait lui envoyer et qui, sous ce nom, assurèrent son renom — ce n'est en effet pas d'Alcée, le père d'Amphitryon, que descend le héros, mais de Zeus, qui, sous les traits dudit Amphitryon, s'unit à son épouse, la vertueuse Alcmène —, symbole, dira Épictète (Entretiens), de la double filiation, humaine mais divine par-delà l'humaine, de l'homme, dont Héraclès exprime la nature et l'idéal. Jalouse, Héra commence par bouleverser l'ordre des naissances, avançant celle d'Eurysthée, le cousin du héros, qui deviendra ainsi le maître de Tirynthe, origine lointaine des douze travaux. Puis elle dépêche deux serpents vers le berceau du nouveau-né, qui n'a aucun mal à les étouffer (Néméennes, I, 38 sq.). Vient ensuite une enfance paisible à Thèbes où, bien que d'origine argienne, le héros est né ; jusqu'au jour où, inconscient de sa force et rebelle à la discipline, il tue d'un coup de lyre son maître de musique, Linos. Exilé sur le Cithéron, il partage la vie des bergers et atteint sa dix-huitième année, où, préfiguration du premier des douze travaux, il débarrasse la contrée du lion qui ravageait les troupeaux du roi Thespios ; il lui assure en outre une descendance de cinquante petits-fils (les Thespiades). Puis il se met aux côtés des Thébains dans leur lutte contre les Myniens d'Orchomède et reçoit en mariage Mégara, la fille du roi Créon. Son bonheur, insolent pour Héra, ne durera pas : dans une crise de démence que la déesse lui inspire, le héros massacre femme et enfants. En expiation de ce crime, la Pythie de Delphes lui ordonne de gagner Tirynthe où Eurysthée lui impose les fameux douze travaux, dont le récit fut développé par des écrivains postérieurs à Homère. En douze années, Héraclès accomplit les douze travaux. Il tue le lion de Némée en l'étouffant ; de sa dépouille, il se fait une armure à l'épreuve des flèches. Il tue l'hydre de Lerne en tranchant d'un seul coup ses neuf têtes, tandis que Iolaos, son neveu, les brûle pour les empêcher de repousser. Le sang du monstre rendra désormais ses traits mortels. Il capture vivante la biche aux cornes d'or de Cérynie, protégée d'Artémis. La déesse l'accueille pourtant au pays des Hyperboréens, dont il ramène en outre l'olivier (Pindare, Olympiques, III, 26 sq.). Il s'empare du sanglier d'Érymanthe après l'avoir forcé à la course dans une neige épaisse. Au cours de cette chasse, il tue les Centaures et blesse par mégarde son ami le centaure Chiron (Sophocle, Trachiniennes, 10 sq.). Il abat de ses flèches les oiseaux mangeurs d'hommes du lac Stymphale, après les avoir fait s'envoler avec des castagnettes de bronze, œuvre d'Héphaïstos et don d'Athéna. Il nettoie les écuries d'Augias, encombrées du fumier dont celui-ci privait les paysans, en un seul jour. Héraclès détourne le fleuve Alphée. Cet épisode est le prélude d'une guerre, Augias refusant de verser le salaire promis par lui au héros. Il capture le taureau crétois de Minos qu'il ramène en Grèce et que Thésée tuera plus tard dans la plaine de Marathon. Il tue Diomède, qui nourrissait ses juments de chair humaine. Il s'empare de la ceinture que l'amazone Hippolyte avait reçue d'Arès. Il tue Géryon, le géant tricéphale, après avoir gagné de nuit l'île d'Érythéia sur la coupe d'or du soleil. C'est en ramenant son troupeau qu'il se heurte à Niobé, le roi de Pylos, et à ses enfants. Il cueille les pommes d'or du jardin des Hespérides, affrontant au cours de son périple le géant Antée, les Pygmées, Busiris, le dragon Ladon, et délivrant Prométhée de ses chaînes (Hésiode, Théogonie, 529 sq.). Avec l'aide d [...]

Héraclès et Cerbère

Dessin : Héraclès et Cerbère

Héraclès est le héros le plus populaire des légendes grecques. Fils de Zeus, il est poursuivi par la colère d'Héra. Son nom est lié à de nombreuses légendes, notamment douze travaux, qu'il a réalisés avec succès :1) tuer le lion de Némée,2) tuer l'hydre de Lerne,3) capturer le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Stamnos provenant de Vulci, art grec

Photographie : Stamnos provenant de Vulci, art grec

Stamnos (vase à embouchure étroite doté de deux petites anses latérales) provenant de Vulci. La scène représente Héraclès luttant contre le roi des Égyptiens, Busiris. 470-460 avant J.-C. Céramique attique à figures rouges. Ashmolean Museum, Oxford, Grande-Bretagne. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Héraclès et Cerbère

Héraclès et Cerbère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Stamnos provenant de Vulci, art grec

Stamnos provenant de Vulci, art grec
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Hydrie

Hydrie
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article

Écrit par :

  • : enseignant en littérature générale et comparée à l'université de Paris-VIII, poète et traducteur

Classification

Autres références

«  HÉRACLÈS  » est également traité dans :

AUGIAS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 104 mots

Dans la mythologie grecque, roi d'Élis, fils du dieu-Soleil Hélios. Il possédait d'immenses troupeaux, et le roi Eurysthée imposa comme épreuve à Héraclès de nettoyer toutes les écuries d'Augias sans assistance et en une seule journée. Héraclès y réussit en détournant le fleuve Alphée, qu'il fit passer à travers les écuries. Bien qu'Augias eût promis à Héraclès de lui donner le dixième de ses trou […] Lire la suite

DILBERDJIN TÉPÉ

  • Écrit par 
  • Paul BERNARD
  •  • 1 092 mots

Important centre urbain de l'antique Bactriane, dans l'Afghanistan septentrional, sur la rive gauche de l'Oxus (Amou-Daria), Dilberdjin Tépé est situé à 40 kilomètres au nord-ouest de Bactres. Son existence est attestée de la fin du ~ ii e siècle au v e siècle et couvre la fin de la période de la colonisation grecque, les époques kouchane ( i er - iii e  s.) et kouchano-sassanide ( iii e - v e   […] Lire la suite

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 054 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Essor de la religion civique »  : […] La Grèce sort paradoxalement victorieuse de la crise des guerres médiques : la ferveur envers les dieux ne laisse pas d'en être considérablement renforcée dans toutes les cités qui ont participé à la gigantesque mêlée. C'est le cas notamment à Athènes. Les dieux et les héros de l'Attique ont lutté aux côtés des Athéniens, à Marathon comme à Salamine ; Athéna a fait repousser l'olivier sacré de l' […] Lire la suite

HERCULE

  • Écrit par 
  • Catherine SALLES
  •  • 999 mots

Le nom du dieu Hercule est une déformation du grec Héraklès (cf. le dieu Herclè des Étrusques), et la tradition romaine qui fait remonter son installation sur le site de Rome avant la fondation de la ville n'est en réalité qu'une variante des nombreuses légendes relatives au passage du héros en Italie que connaissaient les villes de la Grande Grèce (Locres et Crotone principalement) : la lutte d'H […] Lire la suite

HYDRE, mythologie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 111 mots
  •  • 1 média

Dans la mythologie grecque, serpent gigantesque qui possédait plusieurs têtes (le nombre varie), et soufflait par ses gueules une haleine empoisonnée sur les marais de Lerne, près d'Argos. La destruction de l'Hydre fut l'un des douze travaux d'Héraclès ; il y parvint avec l'aide de son neveu Iolaos. Lorsqu'on coupait une tête, il en repoussait deux ; alors ils brûlèrent chaque blessure du monstre […] Lire la suite

MYTHOLOGIES - Le monde gréco-romain

  • Écrit par 
  • John SCHEID, 
  • Giulia SISSA, 
  • Jean-Pierre VERNANT
  • , Universalis
  •  • 4 800 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les autres dieux du panthéon »  : […] D'autres dieux accompagnent ces puissances majeures : Gê ou Gaia, la Terre, Mère universelle par son union avec Ouranos, le Ciel, et Pontos, le Flot marin ; sa fille, l'ouranide Rhéa, qui engendre dans le lit de son frère Cronos toute la lignée des olympiens ; deux sœurs de Rhéa (Thémis, principe de stabilité et d'ordre, dans la nature et dans la vie sociale ; Téthys, l'épouse d'Océan, aussi ondo […] Lire la suite

NESTOR

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 192 mots

Fils de Nélée et de Chloris — seule rescapée du massacre des douze enfants de Niobé —, Nestor est lui-même l'unique survivant de douze fils de Nélée, Héraclès ayant châtié les onze autres pour avoir pris le parti de leur père dans sa rébellion contre lui (affaire des bœufs de Géryon, ou refus de le purifier après le meurtre d'Iphitos). Nestor, soit qu'il fût absent au moment du massacre, soit qu'i […] Lire la suite

OGMIOS, irl. OGME

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H
  •  • 694 mots

La divinité gauloise Ogmios est décrite, par une rare exception et avec une précision remarquable, par un auteur grec du ii e siècle, Lucien de Samosate : « Dans leur langue maternelle, les Celtes appellent Héraklès Ogmios et ils le représentent sous une forme singulière. C'est un vieillard très avancé dont le devant de la tête est chauve ; les cheveux qui lui restent sont tout à fait blancs : la […] Lire la suite

PYTHAGORE (580 av. J.-C.?-? 500 av. J.-C.) ET PYTHAGORISME

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE, 
  • Daniel SAINTILLAN
  •  • 3 175 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La crise de la cité »  : […] Ces ambiguïtés du pythagorisme se nouent dans le contraste qui oppose les deux figures les plus importantes du mouvement : Pythagore de Samos et Milon de Crotone, son gendre. En effet, ce mage extatique, cet homme extraordinaire qui s'impose aux Crotoniates comme un autre Apollon Hyperboréen, devient, par le mariage de sa fille, l'allié d'un des personnages les plus importants de la cité dans laq […] Lire la suite

SCYTHES

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 3 562 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Légendes et origines »  : […] Parlant des origines des Scythes, Hérodote raconte les légendes qu'il a lui-même entendues à Olbia au cours du voyage qu'il y fit pour préparer le sixième livre de ses Histoires . L'ancêtre des Scythes serait un certain Targitaos, fils de Zeus et d'une fille du fleuve Borysthène (Dniepr) : les trois fils de ces derniers virent, un jour, tomber du ciel divers objets en or et voulurent s'en saisir  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Robert DAVREU, « HÉRACLÈS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/heracles/