HABITUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La trajectoire historique de la notion d'habitus est flottante. À l'évolution naturelle du vocable se sont ajoutés des usages intellectuels aux intentions théoriques divergentes. Une continuité spéculative peut néanmoins être tracée entre le terme grec hexis (du verbe ekheïn, « avoir ») et le terme latin habitus (du verbe habere) qui le traduit.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : enseignant-chercheur, enseignant à l'université de Paris-X-Nanterre, chercheur du C.E.P.E.C.S., université de Paris-V

Classification


Autres références

«  HABITUS  » est également traité dans :

CAPITAL, sociologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURAND
  •  • 1 290 mots

Chez Karl Marx, le capital est un social propre à la société bourgeoise, rapport social qui repose sur la propriété privée des moyens de production, laquelle définit largement la division du travail et la répartition de la valeur produite. Dans le cadre de ce rapport social, l'accroissement de la valeur, essentiellement au bénéfice du capitaliste, a lieu à travers l'exploitation de la force de […] Lire la suite

CHAMP, sociologie

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 1 015 mots

Dans le chapitre « Les apports de la notion »  : […] Les vertus de cet instrument sociologique sont au moins de quatre ordres. En premier lieu, il permet de penser les relations réglées qui s’instaurent entre trois ensembles : celui des positions, celui des prises de position, celui des dispositions. Les notions de champ et d’habitus demandent à être étroitement combinées. En deuxième lieu, il permet de mettre en relation les oppositions immanentes […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 744 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Conditions sociales, habitus et styles de vie »  : […] Le modèle théorique construit par Bourdieu dans La Distinction met en correspondance l'espace des conditions sociales et l'espace des styles de vie par l'intermédiaire d'un espace théorique des habitus (dans la société française des années 1970, aux classes dominantes est associé le « sens de la distinction », à la petite bourgeoisie, la « bonne volonté culturelle », aux classes dominées, le « ch […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - Classe dominante

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 2 471 mots

Dans le chapitre « L'espace de la classe dominante  »  : […] En rupture avec l'économisme marxiste qui tend à réduire un espace social multidimensionnel au seul champ économique, avec la distinction établie par Weber entre classes et ordres qui méconnaît que les distinctions symboliques redoublent toujours les différences économiques, enfin avec la réduction de l'espace social à un continuum de strates abstraites ( upper middle class , lower middle class , […] Lire la suite

CONFIGURATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Fabien CARRIÉ
  •  • 1 085 mots

Outil conceptuel développé par Norbert Elias, la notion de configuration est explicitement conçue dans l’optique d’une remise en cause de la dichotomie individu/société qui grèverait la plupart des théories sociologiques. Selon l’auteur, celles-ci seraient saturées d’idéologies et, par conséquent, inaptes à s’émanciper de représentations du monde social en termes de « double dépendance », les une […] Lire la suite

DÉVIANCE, sociologie

  • Écrit par 
  • Philippe ROBERT
  •  • 1 339 mots

Le terme est tardivement dérivé de dévier, forgé au xiv e  siècle à partir du bas latin deviare pour signifier « s'écarter du droit chemin, d'un principe, d'une règle ». La référence à une règle permet de distinguer d'emblée la déviance d'autres formes de non-conformité. On peut s'écarter de positions valorisées sans transgresser aucune règle, par l'effet d'une pathologie, d'un héritage ou d'un […] Lire la suite

DISPOSITION, sociologie

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 881 mots

La définition usuellement retenue pour caractériser le concept non mécaniste de « disposition » est à peu près celle-ci : « avoir une disposition, c’est être enclin à agir de telle ou telle manière dans telles ou telles circonstances » (Emmanuel Bourdieu, 1998). Ainsi le « purisme critique » de Galilée est-il, selon Erwin Panofsky (1992), la propriété fondamentale en fonction de laquelle s’organis […] Lire la suite

INTÉRIORISATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 916 mots

L’étude de l’intériorisation, ou de l’incorporation, des dispositions caractéristiques d’un habitus national ou d’un habitus de classe, associées à un champ ou propres à un individu, conduit à distinguer deux cas de figure. « Aussi longtemps, écrit Bourdieu, que le travail pédagogique n’est pas clairement institué comme pratique spécifique et autonome et que c’est tout un groupe et tout un enviro […] Lire la suite

INTERPRÉTATION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Gisèle SAPIRO
  •  • 1 183 mots

Issue de l’exégèse des textes religieux, la pratique de l’interprétation est devenue la méthode par excellence des sciences humaines d’étude des textes. Dans les sciences sociales, la question se pose de savoir si les actions humaines peuvent être expliquées ou si elles doivent être interprétées pour pouvoir être comprises. Cette question divise les sciences humaines et sociales depuis la fin du […] Lire la suite

LA DISTINCTION. CRITIQUE SOCIALE DU JUGEMENT, Pierre Bourdieu - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Vincent DUBOIS
  •  • 1 125 mots

Dans le chapitre « Une critique sociale du goût »  : […] À l'instar de l'enquête fondatrice d'Émile Durkheim sur le suicide qui, pour fonder l'objet de la sociologie, s'attache à une pratique généralement conçue comme l'acte individuel par excellence, traité plus qu'expliqué par les moralistes et les Églises, La Distinction propose une critique sociale des jugements de goût que le sens commun, faisant écho à la tradition lettrée et à la philosophie ka […] Lire la suite

LIBERTÉ, sociologie

  • Écrit par 
  • Arnault SKORNICKI
  •  • 2 001 mots

Dans le chapitre « La constitution sociale de la liberté »  : […] « Les hommes se trompent en ce qu’ils pensent être libres », affirmait Spinoza, qui attribuait cette illusion à l’ignorance qu’ils ont des causes qui expliquent leurs actions. Il fut rejoint en cela par des sociologues parfois qualifiés de « holistes », comme Émile Durkheim : de même que l’ivrogne se croit très libre de se resservir un verre, le suicidé voit dans son geste l’affirmation ultime de […] Lire la suite

LITTÉRATURE - Sociologie de la littérature

  • Écrit par 
  • Gisèle SAPIRO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Pour une sociologie des œuvres »  : […] Pour faire une sociologie des œuvres, il ne suffit pas d'étudier les conditions de production. Il faut s'interroger sur les modèles littéraires disponibles à un moment donné, c'est-à-dire sur « l'espace des possibles » selon Bourdieu, ou sur le « répertoire » de modèles (thèmes, styles, options linguistiques) disponibles à un moment donné selon Even-Zohar. Le nouvel entrant dans un champ trouve un […] Lire la suite

LOGIQUE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 1 112 mots

Les auteurs du Métier de sociologue (1968) – Pierre Bourdieu, Jean-Claude Chamboredon et Jean-Claude Passeron – mettaient en évidence la convergence de Karl Marx, Max Weber et Émile Durkheim sur « le principe de la non-conscience, conçu comme condition sine qua non de la constitution de la science sociologique ». Il implique, en effet, la construction du système des relations extérieures, nécess […] Lire la suite

MODE DE VIE

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 1 230 mots

Dans le chapitre « Des « socio-styles » aux « styles de vie » »  : […] À l'inverse, considérant que toute référence aux classes sociales ou aux C.S.P. (catégories socioprofessionnelles) est désormais dépassée et revendiquant un empirisme radical, le C.C.A. (Centre de communication avancée) propose une carte des mentalités et des socio-styles qui se veut une « photographie sans a priori des faits sociaux ». L'entreprise privilégie les indicateurs « de comportements, d […] Lire la suite

PERCEPTION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Gauthier FRADOIS
  •  • 888 mots

Dans un ouvrage qui a révolutionné la théorie de la connaissance, Critique de la raison pure , Emmanuel Kant expose l'existence de deux formes pures de l'intuition sensible, l'espace et le temps, comme fondements a priori de la connaissance du sujet. Ces cadres formels de l'expérience, inhérents à l'esprit humain, sont la condition de possibilité de nos intuitions empiriques, la seule forme sous l […] Lire la suite

RÈGLE, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 984 mots
  •  • 1 média

Une règle est un principe qui gouverne l’action. Qu’elle soit gravée ou non dans le marbre de la loi, elle oriente les conduites par le commandement qu’elle édicte et par les sanctions qu’un manquement à son égard peut entraîner. Une telle définition fait directement écho à celle du fait social qu’Émile Durkheim considère comme manière de faire, de penser et de sentir, fixée ou non, susceptible d […] Lire la suite

SCIENCES - Sociologie

  • Écrit par 
  • Yves GINGRAS
  •  • 5 538 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le champ scientifique »  : […] À l'époque même où la sociologie des intérêts se développe, Pierre Bourdieu publie en 1975 un article sur « Le champ scientifique » dans lequel il applique à la science sa théorie générale des champs. Voulant rompre avec l'image idyllique d'une « communauté » scientifique assimilée à une société précapitaliste fondée sur le don et le contre-don, Bourdieu propose le modèle d'une société capital […] Lire la suite

SOCIALISATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Bernard LAHIRE
  •  • 2 050 mots

Dans le chapitre « Des socialisations concurrentes »  : […] Cependant, la distinction entre la socialisation primaire et secondaire n'est pas sans poser problème. Elle conduit bien souvent à se représenter le parcours individuel comme un passage de l'univers familial homogène, constitutif des structures mentales et comportementales les plus fondamentales, aux multiples univers sociaux que fréquente un être social déjà constitué et qui résiste aux forces de […] Lire la suite

SOCIOLOGIE - La démarche sociologique

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 5 426 mots

Dans le chapitre « L'objectivation sociologique »  : […] S'il faut renoncer à l'imagerie d'une machinerie occulte du social, qu'est-ce que la sociologie peut bien nous apprendre que nous ne sachions déjà ? En quoi peut-il s'agir d'une science qui nous instruit sur un ordre de choses qui nous avait échappé ? En quoi cette science diffère de la spéculation, de la littérature, du journalisme ? Ce qui est « caché » peut se dire en plusieurs sens. Le premier […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Frédéric GONTHIER, « HABITUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/habitus/