VERTU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'exigence de vertu s'ancre dans le désir de trouver une loi qui rendrait la répétition possible. Mais conquérir l'impassibilité, est-ce devenir un dieu ou son servile imitateur ? est-ce promouvoir la vie ou bien l'étouffer ? est-ce conquérir le bonheur ou, au contraire, ôter toute saveur à l'existence ? Bref, l'exigence de vertu peut-elle s'universaliser ?

Concevons la vertu comme la simple manifestation d'une force en mouvement, la mise en œuvre d'un pouvoir qui s'autosuffit, l'opération qui correspond le mieux aux penchants et aux besoins d'un individu isolé ; alors « prendre à bail » la vertu serait le propre d'impuissants cherchant la liberté dans la pensée plus que dans l'action ; supposer possible une définition de la vertu serait le fait d'hypocrites élevant le savoir au-dessus de la pratique ; vouloir préciser les canons de la vertu serait l'affaire de présomptueux s'efforçant d'en imposer par des propos plus que par des actes. « Nul ne sait encore ce que sont le bien et le mal, disait Zarathoustra, nul, si ce n'est le Créateur. »

Reste qu'on ne saurait pourtant dénier à l'apologétique de la vertu sa portée humanisante, comme si, au-delà de toute victoire sur une morale déterminée, s'affirmait le triomphe d'une certaine « forme » de conduite, d'un certain « art » de vivre, ou peut-être plus simplement encore d'un certain type de « représentation », donatrice de sens. Certes, on ne saurait rabaisser les dons au profit des vertus, pour faire du mérite la seule source morale. Et néanmoins comment ne pas voir en la vertu la source privilégiée du sublime, dans la mesure où elle atteste chez l'homme l'existence d'un pouvoir qui, selon l'expression kantienne, « dépasse toute mesu [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  VERTU  » est également traité dans :

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 833 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La postérité d'Aristote »  : […] L'école d'Aristote, le Lycée, ne connaîtra pas, après la mort d'Aristote, la fermentation intellectuelle qu'avait connue encore l'Académie après la mort de Platon. Sans doute parce que la pensée d'Aristote avait ouvert à la philosophie des territoires nouveaux, mais en était restée à la phase de l'exploration, les disciples (à l'exception peut-être du premier d'entre eux, Théophraste, mort en 285 […] Lire la suite

ARISTOTÉLISME

  • Écrit par 
  • Hervé BARREAU
  •  • 2 239 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'éthique et la politique »  : […] Pour Aristote l'éthique et la politique sont des disciplines connexes : toutes deux traitent du souverain bien, qui n'est pas idéal mais ne se distingue pas du bonheur, et qui se propose autant à l'individu humain qu'à la cité, forme achevée de la vie sociale. D'ailleurs l'individu libre est le citoyen d'une cité et la justice du citoyen est sa conformité aux lois d'une cité. Il n'en reste pas mo […] Lire la suite

BIEN, philosophie

  • Écrit par 
  • Monique CANTO-SPERBER
  •  • 6 603 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Bien, bonheur et moralité »  : […] Même si l'on refuse d'identifier le plaisir et le bien, il n'en demeure pas moins que la recherche du plaisir est un ressort évident de l'action humaine. La question est alors de savoir si le plaisir a la moindre valeur morale, s'il constitue un bien. Les utilitaristes, on l'a vu, ont répondu positivement : le bonheur que chacun recherche est l'unique source de moralité et le seul bien auquel nous […] Lire la suite

BONHEUR

  • Écrit par 
  • André COMTE-SPONVILLE
  •  • 7 850 mots

Dans le chapitre « Bonheur, espoir et vertu »  : […] Une telle expérience – précisément parce qu'elle est absolument simple – suppose un bouleversement de notre rapport au temps. Si le désir est manque, presque toujours, c'est qu'il est temporel : le désir est manque à chaque fois qu'il se fait espérance. Arrêtons-nous là, un instant. On ne peut, on l'a vu, concéder à Platon que tout désir soit manque. C'est au contraire le propre de toute action – […] Lire la suite

CIVISME

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLEMAIN
  •  • 4 694 mots

Dans le chapitre « Théoriser le civisme : une tâche impossible »  : […] L'échec d'un grand esprit est toujours exemplaire. En réalité, personne ne s'est jamais demandé quelle serait la nature de la représentation que nous nommons civisme. « Civisme » ne peut signifier un concept scientifique. En effet, le retrait individuel postulé par la société démocratico-libérale ne constitue qu'une condition nécessaire et non suffisante de l'apparition d'un civisme. On peut juger […] Lire la suite

DESCARTES RENÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 12 477 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La générosité cartésienne »  : […] Toutes les passions tirent leur origine de six passions primitives : l'admiration, l'amour, la haine, le désir, la joie et la tristesse. Descartes les étudie, au cours d'analyses d'une grande richesse psychologique. Mais, ce qui inspire ses analyses, c'est le sentiment aigu qu'il garde de la valeur unique de notre liberté. Déjà, en 1645, les lettres à Mesland avaient insisté sur le pouvoir absolu […] Lire la suite

ÉTHIQUE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 5 714 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La constitution de la notion de valeur »  : […] Partons d'un terme de notre vocabulaire éthique ou moral (à ce niveau, la différence n'est pas encore marquée) qui est encore proche de la constitution primaire de l'intention éthique : le terme de valeur . Nous l'employons en relation avec des entités telles que la justice, l'égalité, la tempérance l'amitié, etc. Les Anciens ont été les premiers à essayer de fixer ces entités dans un tableau des […] Lire la suite

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - L'homme grec

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE
  •  • 8 576 mots

Dans le chapitre « La vertu trouve en elle sa récompense »  : […] Voici maintenant, dans la discussion avec Calliclès, la conclusion générale de cette longue suite d'arguments : « L'homme sage, qu'il s'agisse de choses ou de personnes, de plaisirs ou de peines, ne poursuit et n'évite que ce qu'il faut, et il sait supporter ce que son devoir lui ordonne de supporter. Si bien qu'il est de toute nécessité, Calliclès, que l'homme sage, étant, comme nous l'avons mont […] Lire la suite

HAGIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 5 806 mots

Dans le chapitre « Un discours de « vertus » »  : […] L'hagiographie est, à proprement parler, un discours de vertus . Mais le terme n'a que secondairement, et pas toujours, une signification morale. Il avoisine plutôt l'extraordinaire et le merveilleux, mais seulement en tant qu'ils sont des signes. Il désigne l'exercice de « puissances » se rattachant aux dunameis du Nouveau Testament et articulant l'ordre de l'apparaître sur un ordre de l'être. L […] Lire la suite

HÉDONISME

  • Écrit par 
  • Henri WETZEL
  •  • 3 981 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La vertu épicurienne »  : […] L'expression la plus nette de cette décadence reçoit sa forme achevée dans la doctrine épicurienne qui oscille entre l'hédonisme pur, l'hédonisme rationnel et l' eudémonisme. Le plaisir est constitutif et fin essentielle de l'homme ; mais encore faut-il savoir s'en saisir et le faire durer par un effort de réformation de l'imaginaire et par l'éducation de la volonté ; car le plaisir, en dernière a […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Émirats arabes unis. Élections au Conseil national fédéral. 5 octobre 2019

Un collège de quelque trois cent trente-huit mille personnes élit vingt députés sans étiquette, les vingt autres étant nommés par les dirigeants des sept émirats formant le pays. Les règles électorales prévoient l’accroissement du collège électoral à chaque scrutin, avec l’objectif d’inclure à terme la totalité de la population. La parité hommes-femmes s’applique au Conseil national en vertu d’un décret présidentiel pris en décembre 2018. […] Lire la suite

Belgique. Annulation des décisions du conseil d’administration de l’ISPPC. 26 août - 9 septembre 2019

salaire annuel de plus de 200 000 euros bruts, qu’elle juge injustifié. Thomas Salden, demi-frère du président du Mouvement réformateur Olivier Chastel, était le seul candidat à ce poste en vertu d’une procédure de sélection que la ministre juge « ciblée » et « restrictive ». Valérie De Bue annule […] Lire la suite

Japon. Adoption d’une loi indemnisant les personnes stérilisées. 24 avril 2019

Le Parlement adopte à l’unanimité une loi qui prévoit l’indemnisation des quelque seize mille cinq cents personnes victimes d’une stérilisation forcée en vertu d’une loi eugéniste de 1949, demeurée en vigueur jusqu’en 1996, qui imposait cette pratique aux personnes souffrant de handicap mental héréditaire. Le Premier ministre Shinzō Abe exprime les « profondes excuses » du gouvernement. […] Lire la suite

Malaisie. Abdication du roi Muhammad V. 6 janvier 2019

Le roi Muhammad V, qui occupait le trône depuis décembre 2016 en vertu de l’alternance tous les cinq ans à la présidence des neuf sultans héréditaires, annonce son abdication – un fait sans précédent depuis l’indépendance du pays en 1957. Muhammad Faris Petra demeure sultan de l’État de Kelantan. Les pouvoirs des sultans sont protocolaires. […] Lire la suite

Belgique. Interdiction par la justice du rapatriement des migrants soudanais. 9 octobre 2017

les rapatrier. Le tribunal invoque la défense des droits à ne pas être soumis à des traitements inhumains ou dégradants et à la torture, en vertu de l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme, et à ne pas être refoulé, en vertu de l’article 33 de la convention de Genève. Le tribunal interdit aussi l’identification des ressortissants soudanais par la délégation officielle de Khartoum invitée à cet effet à Bruxelles en septembre. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Baldine SAINT GIRONS, « VERTU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vertu/