GRAVITATION

GRAVITATION ET ASTROPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Brandon CARTER
  •  • 8 942 mots
  •  • 3 médias

Si l'on excepte la théorie classique de l'électromagnétisme, introduite bien plus tard par James Clerk Maxwell (1865), aucune théorie physique d'expression aussi simple que la loi du carré inverse de la distance, de Newton (1687), n'a jamais été aussi féconde. Si on laisse de côté quelques phénomènes « exotiques » découverts depuis la fin des ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravitation-et-astrophysique/#i_20591

INTERACTIONS (physique) - Interaction gravitationnelle

  • Écrit par 
  • Alain KARASIEWICZ, 
  • Marie-Antoinette TONNELAT
  •  • 1 962 mots
  •  • 2 médias

La gravitation est responsable de phénomènes aussi différents que la pesanteur ressentie par tout un chacun, le mouvement des planètes ou l'expansion de l'Univers. Cette force de gravitation est extrêmement faible entre particules élémentaires, mais ses effets deviennent impor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactions-physique-interaction-gravitationnelle/#i_20591

ACTION & RÉACTION, physique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND
  •  • 1 491 mots

Dans le chapitre « L'action à distance »  : […] On ne saurait être surpris qu'un terme aussi vague que celui d'action connaisse plusieurs acceptions, y compris dans une même discipline. De fait, la physique recourt également à ce mot pour traiter du problème de « l'action à distance ». Il s'agit ici d'un usage plus conforme au sens courant du terme, puisque la question est celle de la capacité des corps à agir l'un sur l'autre sans contact –  t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/action-et-reaction-physique/#i_20591

ANTIMATIÈRE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE, 
  • Jean-Marc RICHARD
  •  • 6 912 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Antiatomes »  : […] En septembre 1995, une équipe de physiciens allemands et italiens utilisant un des accélérateurs du Cern, le complexe européen de physique des particules situé près de Genève, réalisèrent la fabrication de quelques antiatomes à partir des antiparticules du proton et de l'électron. Le dispositif expérimental tirait avantage de l'anneau d'accumulation d'antiprotons de basse énergie (le L.E.A.R., Lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antimatiere/#i_20591

ASTÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Christiane FROESCHLÉ, 
  • Claude FROESCHLÉ, 
  • Patrick MICHEL
  •  • 10 660 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Classification des N.E.A. »  : […] Dans un problème à deux corps, l'orbite du second corps par rapport au premier est représentée par six paramètres constants qui déterminent la dimension et la forme de l'orbite (demi-grand axe  a et excentricité  e ), l'orientation du plan de l'orbite par rapport à un plan de référence (inclinaison i et longitude du nœud  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asteroides/#i_20591

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 11 308 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La renaissance de l'astronomie »  : […] Au milieu du xiv e  siècle, la pensée grecque commence à éclairer à nouveau l'Occident. Totalement ignorée pendant de nombreux siècles, à l’exception d’Aristote, elle redevient à la mode parmi les intellectuels. On recherche et on traduit les textes anciens, principalement en Italie. La redécouverte de cette civilisation hellénique entraîne une r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astronomie/#i_20591

B.I.C.E.P. (Background Imaging of Cosmic Extragalactic Polarization)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 708 mots
  •  • 1 média

Le télescope B.I.C.E.P. (pour Background Imaging of Cosmic Extragalactic Polarization , soit Imagerie de polarisation du fond cosmique extragalactique) est un instrument dédié à l’étude du rayonnement primordial. Il est installé sur le continent Antarctique et uti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/background-imaging-of-cosmic-extragalactic-polarization/#i_20591

BOUGUER PIERRE (1698-1758)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 421 mots

Géophysicien français né le 16 février 1698 au Croisic, mort le 15 août 1758 à Paris, fondateur de la photométrie (mesure de l'intensité lumineuse). Enfant prodige, Pierre Bouguer apprend avec son père, Jean Bouguer, l'hydrographie et les mathématiques. À la mort de ce dernier, il n'a que quinze ans, mais le remplace comme professeur à l'Académie royale d'hydrographie. Pendant les années 1720, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-bouguer/#i_20591

CAUSALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Marie GAUTIER, 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 12 999 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le principe de causalité dans la physique classique »  : […] Schématiquement, c'est la forme de la trajectoire des astres (planètes, Soleil, étoiles) qui est le premier objet de la physique mathématique. Cette description du déplacement des planètes culmine dans l'œuvre de Ptolémée et, quatorze siècles plus tard, de Copernic. L'astronomie ne formule pas d'hypothèse sur la nature des astres ni sur les causes de leur mouvement : elle en étudie la forme et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/causalite/#i_20591

CAVENDISH HENRY (1731-1810)

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 1 847 mots

Dans le chapitre « La densité du globe terrestre »  : […] Mais, aux yeux des physiciens, la plus fameuse contribution de Cavendish touche à sa détermination expérimentale de la densité du globe terrestre, qu'il publie en 1798 ( Experiences to Determine the Density of the Earth , in Philosophical Transactions ). La question avait déjà été envisagée par Newton qui conjectura une valeur comprise entre 5 et 6. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-cavendish/#i_20591

CHAMP, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 847 mots

Entité décrite par l'ensemble des valeurs d'une grandeur physique, en général à plusieurs composantes, en tous les points de l'espace. D'ordinaire, le champ dépend aussi du temps (évolution du champ). On appelle couramment « champ en un point et au temps t  » la valeur de la grandeur prise en un point et un instant déterminés. On peut classer les champs d'après leur nature ph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champ-physique/#i_20591

CHAMPS THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 4 478 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Au-delà de la théorie quantique des champs »  : […] Les physiciens n'ont pas réussi à décrire la gravitation dans le cadre d'une théorie quantique des champs. Une des spécificités embarrassantes de l'interaction gravitationnelle est que l'équivalent du photon – l'hypothétique graviton – doit avoir un spin double de celui du photon. La voie de recherche privilégiée est actuellement de considérer qu'au lieu de champs locaux les objets fondamentaux s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-champs/#i_20591

CINQUIÈME FORCE HYPOTHÈSE DE LA

  • Écrit par 
  • Nicolas WITKOWSKI
  •  • 856 mots
  •  • 1 média

Des quatre forces fondamentales de la nature, la plus anciennement connue est aussi la plus mystérieuse. Alors que les interactions électromagnétiques forte et faible s'intègrent relativement bien dans un schéma théorique commun dit de grande unification, la gravitation reste une des grandes questions ouvertes de la physique. En janvier 1986, tandis que les expérimentateurs commençaient à install […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothese-de-la-cinquieme-force/#i_20591

COSMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 9 326 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Extrapolation dans le passé »  : […] Dans l'Univers en expansion, la distance entre deux points quelconques augmente avec le temps. Donc, elle diminue lorsqu'on remonte (par la pensée) dans le passé, jusqu'à se réduire à zéro. Les modèles cosmologiques compatibles avec les observations situent cet instant où les distances s'annulent dans un passé fini et sont dits à singularité initiale : on convient d'adopter cette singularité (l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cosmologie/#i_20591

DÉCOUVERTE DES IMAGES GRAVITATIONNELLES

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 280 mots

La théorie de la relativité générale prévoit que la lumière est défléchie lors de son passage près d'une importante concentration de masse. Cet effet a été observé pour la première fois le 29 mai 1919, par Arthur Stanley Eddington, au cours d'une éclipse totale de Soleil. En 1937, l'astronome suisse Fritz Zwicky prédit que l'on pourrait observer des images gravitationnelles déformées d'objets loi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-images-gravitationnelles/#i_20591

DICKE ROBERT H. (1916-1997)

  • Écrit par 
  • Jean AUDOUZE
  •  • 786 mots

Parmi les astrophysiciens, Dicke occupe une place exceptionnelle : alors que la plupart d'entre eux se spécialisent dans l'observation du ciel et l'interprétation des données ainsi accumulées, il a fait progresser la science la plus fondamentale, en particulier les théories de la gravitation, en élaborant des expériences de physique d'une précision extrême. Robert Henry Dicke naît le 6 mai 1916 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-h-dicke/#i_20591

ÉCLIPSE SOLAIRE DU 29 MAI 1919

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 1 334 mots
  •  • 2 médias

L’éclipse solaire totale du 29 mai 1919 est restée célèbre, en astronomie comme en physique, car elle a permis de montrer, par l’observation et pour la première fois, que les rayons lumineux sont déviés lorsqu’en se propageant dans l’Univers ils passent à proximité d’astres de masse importante – ici le Soleil. L’angle de déviation mesuré alors est en accord avec la valeur que prédisait la théorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclipse-solaire-du-29-mai-1919/#i_20591

EDDINGTON ARTHUR STANLEY (1882-1944)

  • Écrit par 
  • Jacques MERLEAU-PONTY
  •  • 2 816 mots

Dans le chapitre « Les théories relativistes »  : […] Mais ces découvertes ne sont pas seules à contribuer à la célébrité d'Eddington ; il est aussi devenu l'un des plus notables parmi les théoriciens de la relativité, encore peu nombreux à l'époque. Tenu au courant dès 1916, par l'astronome hollandais Willem de Sitter, des plus récents mémoires d' Einstein, Eddington en mesure aussitôt la portée et il devient en quelques mois un défenseur et un prom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-stanley-eddington/#i_20591

EDGEWORTH-KUIPER CEINTURE DE

  • Écrit par 
  • Patrick MICHEL
  •  • 6 915 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Découverte et structure observée de la ceinture de Edgeworth-Kuiper »  : […] Contrairement au nuage de Oort, la ceinture de Edgeworth-Kuiper était encore un édifice purement théorique à la fin des années 1980. En effet, bien que le nuage de Oort ne puisse pas être « vu » dans le sens usuel du terme, des comètes sont observées directement qui proviennent de ce nuage. Les modèles dynamiques montrent aussi qu'un nuage distant est la seule explication logique de l'origine de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ceinture-de-edgeworth-kuiper/#i_20591

EINSTEIN ALBERT (1879-1955)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 6 510 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Relativité générale »  : […] Dès 1907, Einstein se posa le problème de la généralisation du principe de relativité aux mouvements quelconques, qui obligeait à reformuler la théorie de la gravitation. Selon la loi de Galilée de la chute des corps, l'accélération due à la pesanteur ne dépend pas de la nature du corps, ce dont la mécanique newtonienne rend compte par l'égalité de la masse gravitationnelle m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-einstein/#i_20591

EINSTEIN ET LA RELATIVITÉ GÉNÉRALE, LES CHEMINS DE L'ESPACE-TEMPS (J. Eisenstaedt)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 957 mots

Si les principes et les conséquences de la théorie de la relativité restreinte ont été souvent, et parfois de façon excellente, vulgarisés, la complexité mathématique de la théorie d'Einstein de la gravitation – appelée relativité générale – est telle qu'elle n'est appréciée que d'un petit nombre de scientifiques. Pourtant, comme l'affirme Jean Eisenstaedt, la relativité n'est certainement pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/einstein-et-la-relativite-generale-les-chemins-de-l-espace-temps/#i_20591

ÉTOILES

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • Jean-Pierre CHIÈZE
  •  • 13 466 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Formation des étoiles »  : […] Dans notre Galaxie, la majeure partie de la matière du milieu interstellaire est condensée en nuages interstellaires ; ces nuages sont de deux types : – les nuages diffus, constitués d'hydrogène atomique neutre (régions H I), de densité relativement faible (de l'ordre de 10 —2 à 10 —1  atome par mètre cube) ; leur température est voisine de 100 K  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etoiles/#i_20591

EXPLORATION DU SYSTÈME SOLAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 511 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Une découverte clé »  : […] En 1687, dans les Philosophiae naturalis principia mathematica, Newton expose la théorie de la gravitation universelle, théorie qui eut un impact scientifique considérable, tout particulièrement en astronomie. Elle mit fin à la recherche du modèle du Monde qui animait l’astronomie depuis l’Antiquité, la force de gravitation permettant de décrire et d’expliquer le mouvement des planètes autour du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exploration-du-systeme-solaire/#i_20591

GALAXIE LA ou VOIE LACTÉE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 6 029 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Dynamique de la Galaxie »  : […] Le disque de la Galaxie est en équilibre entre l'attraction gravitationnelle des régions intérieures et la force centrifuge liée à la rotation. De la connaissance de la courbe de rotation (variations de la vitesse de rotation en fonction de la distance au centre galactique), on peut non seulement déduire la masse totale de la Galaxie, mais remonter à la distribution de la masse en fonction de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaxie-voie-lactee/#i_20591

GALAXIES

  • Écrit par 
  • Danielle ALLOIN, 
  • André BOISCHOT, 
  • François HAMMER
  •  • 10 079 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Intérêt de l'étude des galaxies »  : […] Notre situation d'observateur à l'intérieur d'une galaxie nous permet bien sûr de pouvoir analyser finement ses divers constituants, étoiles, gaz, poussière, particules, champ magnétique (cf. la galaxie ). Cependant, nous n'en avons qu'une vue limitée car les poussières concentrées dans le disque galactique nous empêchent de recevoir les photons provenant de régions éloig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaxies/#i_20591

GALILEO, système européen de navigation par satellite

  • Écrit par 
  • Bernard BONHOURE, 
  • Jonathan CHENAL
  •  • 3 067 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Description du système Galileo »  : […] Le projet Galileo est composé de plusieurs parties appelées « segments », comme le segment spatial, les segments de contrôle et de mission au sol, etc. Le segment spatial réunit les satellites. Chaque satellite embarque quatre horloges atomiques extrêmement stables : deux masers à hydrogène (elles ne dérivent que de 0,45 nanoseconde par tranche de douze heures) et deux horloges au rubidium (elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galileo-systeme-europeen-de-navigation-par-satellite/#i_20591

GÉODÉSIE

  • Écrit par 
  • Anny CAZENAVE, 
  • Pascal WILLIS
  •  • 7 311 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le champ de pesanteur »  : […] Un point à la surface terrestre est soumis à la force d'attraction gravitationnelle et à la force centrifuge, due à la rotation terrestre. L'accélération résultante est l'accélération de pesanteur, notée g qui dérive d'un potentiel, noté W , appelé potentiel terrestre . L'intensité du vecteur g est fournie p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geodesie/#i_20591

GÉOPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Michel CARA
  •  • 3 201 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Gravimétrie »  : […] Les mesures gravimétriques ont joué un rôle important dans l'histoire des sciences physiques. Après l'énoncé de la loi de la gravitation universelle au xvii e  siècle, il restait à déterminer la valeur de la constante de cette gravitation. Cela n'a été possible qu'à la fin du xviii e  siècle, lors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geophysique/#i_20591

GRAVIMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL
  •  • 6 112 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Anomalies à l'air libre »  : […] Même un modèle assez grossier du globe terrestre, tel que celui de Alexis-Claude Clairaut (masse fluide en rotation, en équilibre sous l'action de sa propre attraction et de la force centrifuge), fait prévoir une variation de la gravité avec l'altitude et avec la latitude ϕ. Ces variations ont été vérifiées dès le xvii e  siècle, d'abord par la co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravimetrie/#i_20591

GRAVITON

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 105 mots

Particule élémentaire hypothétique vectrice de l'interaction gravitationnelle. De masse nulle, neutre électriquement, cette particule serait l'équivalent du photon dans une théorie encore inexistante de la gravitation quantique. Son échange entre deux particules massives exprimerait l'attraction gravitationnelle. Les propriétés de la gravitation impliquent que le graviton soit une particule tenso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graviton/#i_20591

HALLEY ÉTABLIT LA PÉRIODICITÉ DES COMÈTES

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 337 mots
  •  • 1 média

Jusqu'à la fin du xvii e  siècle, on ne sait pratiquement rien des comètes, bien que Tycho Brahe ait démontré que ces objets n'appartiennent pas à l'atmosphère terrestre. On soupçonne cependant qu'elles peuvent venir de très loin, sur des orbites paraboliques. Newton, interprétant ces orbites dans le cadre de sa théorie de la gravitation, montre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/halley-etablit-la-periodicite-des-cometes/#i_20591

HAWKING STEPHEN WILLIAM (1942-2018)

  • Écrit par 
  • Simon MITTON
  • , Universalis
  •  • 2 502 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La théorie physique générale »  : […] Stephen Hawking a travaillé presque exclusivement sur une théorie de la totalité. Il existe en physique quatre interactions fondamentales : la gravitation – qui est décrite par la relativité générale –, la force électromagnétique et les forces nucléaires forte et faible. Les physiciens avaient réussi à élaborer une théorie unique qui unifie l'électromagnétisme et les forces nucléaires forte et fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephen-william-hawking/#i_20591

INTERACTIONS (physique) - Unification des forces

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 612 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les scénarios de la grande unification  »  : […] Encouragés par l'impressionnant progrès théorique que constitue le modèle standard des interactions électrofaible et forte, les théoriciens généralisèrent ce programme d'unification. En 1974, Sheldon Glashow et Howard Georgi publiaient un article au titre provocateur : « L'Unité de toutes les forces des particules élémentaires », où ils avançaient que les interactions électromagnétiques, faibles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactions-physique-unification-des-forces/#i_20591

LAPLACE PIERRE SIMON DE (1749-1827)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 3 282 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Exposition du système du monde » »  : […] Au fur et à mesure de la découverte de corrections à apporter à une conception simpliste de l'ordre de l'Univers, nul ne s'était hasardé au xviii e  siècle à reprendre le projet d'une explication générale, cher aux auteurs du siècle précédent. Tandis que l'attraction newtonienne s'imposait à l'opinion savante, le problème de la stabilité d'un uni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-simon-de-laplace/#i_20591

LENTILLE GRAVITATIONNELLE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX, 
  • Bernard PIRE
  •  • 736 mots
  •  • 1 média

La relativité générale prévoit que l'espace-temps est déformé au voisinage d'une concentration importante de masse. Par conséquent, la lumière ne se propage plus en ligne droite, ce qui produit par exemple un petit déplacement de l'image des étoiles lorsque le Soleil passe à proximité de la ligne de visée. Cet effet est observé pour la première fois le 29 mai 1919, par Arthur Stanley Eddington, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lentille-gravitationnelle/#i_20591

LE VERRIER URBAIN JEAN JOSEPH (1811-1877)

  • Écrit par 
  • Bruno MORANDO
  •  • 1 690 mots

Dans le chapitre « Les théories planétaires »  : […] L'application de la loi de la gravitation universelle aux corps du système solaire avait produit au cours du xviii e  siècle et au début du xix e les nombreux et brillants travaux de Clairaut, d'Alembert, Lagrange, Euler, Laplace... Des tables établies par Bouvard, Jean-Baptiste Delambre, Joseph- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbain-jean-joseph-le-verrier/#i_20591

L.H.C. (Large Hadron Collider)

  • Écrit par 
  • Lydia ROOS
  •  • 2 383 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Naissance et objectifs du LHC »  : […] Le projet de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire – le Cern – de construire un collisionneur de hadrons est évoqué dès les années 1980. Le principal objectif est de découvrir et étudier le boson de Higgs, particule prédite par le modèle standard, cadre théorique de la physique des particules. En outre, le LHC doit permettre d’explorer les extensions théoriques de ce modèle, telle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/large-hadron-collider/#i_20591

LICHNEROWICZ ANDRÉ (1915-1998)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 597 mots

Mathématicien français dont les travaux portent sur la géométrie différentielle, la mécanique et la physique mathématique. Né le 21 janvier 1915 à Bourbon-L'Archambault (Allier), élève de l'École normale supérieure, André Lichnerowicz a enseigné dans les universités de Strasbourg (1941-1949), puis de Paris (1949-1952). De 1952 à 1986, il a été professeur de physique mathématique au Collège de Fran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-lichnerowicz/#i_20591

LOI, épistémologie

  • Écrit par 
  • Pierre JACOB
  •  • 6 839 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les lois universelles et le problème de l'induction »  : […] Plus une loi est générale, abstraite, éloignée des détails de l'observabilité, plus variés sont les phénomènes auxquels elle s'applique, plus est grand son pouvoir explicatif. Ainsi, la loi de la gravitation universelle a révélé aux hommes la parenté inattendue entre la chute des corps à la surface de la Terre, la trajectoire parabolique des projectiles à la surface de la Terre, la trajectoire el […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-epistemologie/#i_20591

MACLAURIN COLIN (1698-1746)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 520 mots

Mathématicien écossais, né à Kilmodan, qui a développé et poursuivi l'œuvre de sir Isaac Newton en analyse, en géométrie et en mécanique. Enfant prodige, Colin Maclaurin entra à l'université de Glasgow à l'âge de onze ans. À dix-neuf ans, il fut élu professeur de mathématiques au collège de Marischal, à Aberdeen, et fut élu deux ans plus tard membre de la Royal Society of London. C'est à cette épo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colin-maclaurin/#i_20591

MARÉES

  • Écrit par 
  • Françoise COMBES, 
  • André GOUGENHEIM, 
  • Christian LE PROVOST, 
  • Jean-Paul ZAHN
  •  • 9 694 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Nature des interactions »  : […] Ce n'est que grâce aux simulations sur ordinateur, qui se sont développées à partir des années 1970, que la nature de l'interaction entre galaxies a pu être déterminée avec certitude comme un phénomène de marée gravitationnelle. Auparavant, on ne croyait pas l'interaction gravitationnelle capable de produire les filaments fins et longs observés optiquement : les forces électromagnétiques semblaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marees/#i_20591

MASSE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 654 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La masse inerte et la masse grave »  : […] Johannes Kepler semble avoir été le premier à développer la notion d'inertie liée à l'idée d'opposition au mouvement et à la vitesse acquise par un corps céleste soumis à une force ; il associait ce concept d'inertie à la quantité de matière contenue dans un volume donné, entretenant la confusion entre masse et densité. Le concept sera défini clairement par Isaac Newton, qui attachera à tout corp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masse/#i_20591

MASSE, physique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND, 
  • Bernard PIRE
  •  • 4 054 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Masse et pesanteur »  : […] Au départ, la notion de masse vise à caractériser la « quantité de matière » contenue dans un objet physique. Cette grandeur se révèle d'abord à nos sens par l'intermédiaire du poids de l'objet : la force de pesanteur qu'exerce la Terre est de toute évidence d'autant plus grande que l'objet contient plus de matière. La pratique courante tend ainsi à assimiler masse et poids, à mesurer la première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masse-physique/#i_20591

MASSE CACHÉE ou MASSE MANQUANTE ou MATIÈRE NOIRE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 3 642 mots

Les astrophysiciens sont persuadés que la plupart des objets cosmiques – essentiellement les galaxies –, et l'Univers entier, sont emplis de grandes quantités d'une substance dont ils ne connaissent ni la nature ni la distribution, mais qui gouverne pourtant leur dynamique, et même celle du cosmos. La présence de cette matière inconnue, qui reste invisible car elle n'émet ni n'absorbe aucun rayon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masse-cachee-masse-manquante-matiere-noire/#i_20591

MATIÈRE

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Hélène VÉRIN
  •  • 10 672 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Inertie et attraction ; les aventures de la quantification »  : […] En tout état de cause, la nouvelle physique, pour être entendue, devait se déclarer fidèle à l'ontologie traditionnelle, c'est-à-dire admettre que tout est substance et attribut ; par voie de conséquence, elle excluait le vide, au sens de principe métaphysique, et de surcroît refusait à la matière toute activité intrinsèque ; elle déniait, a fortiori, toute action à distance excédant la seule forc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere/#i_20591

MÉCANIQUE CÉLESTE

  • Écrit par 
  • Bruno MORANDO
  •  • 6 163 mots
  •  • 4 médias

Le but de la mécanique céleste est de prévoir, avec le plus d'exactitude possible et pour des époques aussi éloignées que possible dans le passé ou dans l'avenir, la position dans l'espace des corps célestes : planètes, satellites, étoiles... La mécanique céleste classique a pour principal objet le mouvement des corps du système solaire. Elle s'appuie sur les principes suivants, établis par Galil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-celeste/#i_20591

MÉCANIQUE SPATIALE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CARROU
  •  • 6 668 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les perturbations »  : […] On s'intéressera ici au mouvement elliptique, qui est celui de la quasi-totalité des satellites d'application. Le mouvement d'un satellite artificiel autour d'un astre homogène et sphérique obéit aux trois lois de Kepler ; pour cette raison, il est qualifié de képlérien. En réalité, l'accélération du satellite subit des perturbations d'origines diverses mais de faibles amplitudes devant l'accélér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-spatiale/#i_20591

MÉDAILLE D'OR DU CNRS 2017

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 1 691 mots
  •  • 2 médias

Le 27 septembre 2017, deux physiciens français, Alain Brillet et Thibault Damour, reçoivent la médaille d’or du CNRS qui récompense leurs travaux ayant joué un rôle déterminant dans la détection des ondes gravitationnelles. Ces ondes sont d’infimes déformations de l’espace-temps, produites par un violent et soudain changement local de la répartition dans l’espace d’une masse de matière, telle qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medaille-d-or-du-cnrs-2017/#i_20591

MICHELL JOHN (1724-1793)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 495 mots

Géologue et astronome britannique né en 1724 dans le Nottinghamshire (Angleterre), mort le 21 avril 1793 à Thornhill, dans le Yorkshire. Considéré comme l'un des pères de la sismologie, John Michell est élu membre de la Royal Society de Londres en 1760. La même année, il termine de rédiger Conjectures Concerning the Cause, and Observations upon the Phænomena of Earthquakes , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-michell/#i_20591

MONDE

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 5 934 mots

Dans le chapitre « La notion de champ »  : […] La science moderne de la nature, de son côté, a élaboré un appareil conceptuel qui lui a permis de s'attaquer au problème de la structure globale de la réalité physique. C'est, comme on le sait, dans le cadre de la théorie de la relativité que ce développement s'est effectué. Le but d' Einstein, en passant de la relativité restreinte à la relativité générale, était de se débarrasser de la conditio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monde/#i_20591

NEWTON ISAAC (1642-1727)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 4 663 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La gravitation universelle et les « Principia » »  : […] Si Newton conçut l'idée d'une gravitation universelle et la loi de l'inverse carré des distances pour sa force dès ses « années merveilleuses », quand il s'intéressait déjà aux mouvements curvilignes et au problème de la Lune, il ne donna cependant tout leur développement à ses conceptions que dans la période décisive qui va de 1679 à 1684, sous la stimulation de Hooke, de Flamsteed, de Halley . I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-newton/#i_20591

NOTION DE COURBURE DE L'ESPACE-TEMPS

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 343 mots

En 1912, selon ses propres termes, Einstein « travaille comme un fou au problème de la gravitation ». Il s'aperçoit que, dans le cas simplifié d'un champ statique, les équations du mouvement d'un point peuvent s'interpréter comme des équations de Lagrange issues d'un principe de moindre action : « Il s'avère que les équations de la mécanique analytique ont une importance qui transcende la mécaniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notion-de-courbure-de-l-espace-temps/#i_20591

ONDES GRAVITATIONNELLES

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 5 713 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Genèse de la relativité générale et principes »  : […] Après avoir proposé en 1905 la relativité restreinte, une nouvelle cinématique permettant de décrire de façon cohérente les phénomènes physiques qui mettent en jeu des vitesses proches de celle de la lumière, Albert Einstein entreprit de généraliser le principe de relativité qui la sous-tend et en déduisit en 1915 une nouvelle théorie de la gravitation fondée sur une diffic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ondes-gravitationnelles/#i_20591

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 813 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Kant »  : […] Kant a introduit, à l'état de thème philosophique explicite, le concept d'opposition polaire, de couples de contraires contrastés. Cette innovation apparaît tout d'abord dans le cadre de sa réflexion critique sur les principes de la physique newtonienne ( Histoire générale de la nature et théorie du ciel , 1755). Elle s'enrichit ultérieurement par extension à d'autres champs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-d-opposition/#i_20591

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Bosons

  • Écrit par 
  • Claude COHEN-TANNOUDJI, 
  • Jacques DUPONT-ROC, 
  • Gilbert GRYNBERG, 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 727 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Autres bosons »  : […] Les physiciens théoriciens envisagent l'existence d'autres bosons élémentaires, mais aucune trace de leur réalité n'est encore apparue expérimentalement. Parmi ceux-ci, on distingue d'une part les bosons de jauge qui auraient un rôle semblable au photon et aux gluons et, d'autre part, des bosons dont la raison d'être serait la brisure dynamique de certaines symétries. Parmi les bosons de jauge, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-bosons/#i_20591

PHILOSOPHIAE NATURALIS PRINCIPIA MATHEMATICA (I. Newton)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 136 mots
  •  • 1 média

Isaac Newton (1642-1727) expose dans ses Philosophiae naturalis principia mathematica (1687) la mécanique sous une forme logique parfaite. À partir de quelques lois décrivant les forces qui s'exercent sur les astres, il explique un grand nombre de phénomènes célestes. Il justifie les lois de Kepler en postulant une force centrale d'attraction inversement proportionnelle au ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophiae-naturalis-principia-mathematica/#i_20591

PHYSIQUE - Les fondements et les méthodes

  • Écrit par 
  • Roland OMNÈS
  •  • 10 729 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Interactions gravitationnelles »  : […] Les interactions gravitationnelles sont, de loin, celles qui donnent lieu aux forces les moins intenses. Elles sont en général données par le potentiel d'interaction de Newton, dans les cas très fréquents où il n'est pas nécessaire de faire entrer en ligne de compte la relativité générale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-les-fondements-et-les-methodes/#i_20591

PREMIÈRE OBSERVATION D'UNE LENTILLE GRAVITATIONNELLE À L'ÉCHELLE D'UNE GALAXIE

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 1 474 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prédiction de l’effet de lentille gravitationnelle »  : […] Albert Einstein a formulé la théorie de la relativité générale – encore dite théorie de la gravitation – en 1915. Elle relie la structure de l’espace-temps, définie par la relativité restreinte (1905), à la présence des masses qu’il contient. La représentation de cette relativité générale, donnée par John Wheeler (1911-2008), est explicite : « La matière dit à l’espace-temps comment se courber et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-observation-d-une-lentille-gravitationnelle-a-l-echelle-d-une-galaxie/#i_20591

PREMIER TEST DE LA RELATIVITÉ GÉNÉRALE AUTOUR D'UN TROU NOIR SUPERMASSIF

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 2 340 mots
  •  • 3 médias

L’existence d’objets ultradenses, appelés trous noirs, est une prédiction de la relativité générale, théorie physique formulée par Albert Einstein en 1915 et qui relie l’espace-temps aux masses qu’il contient. Les trous noirs, dont le premier fut mis en évidence en 1971, sont abondants dans l’Univers et leur masse résulte de différents processus de formation. Certains ont des masses comparables à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-test-de-la-relativite-generale-autour-d-un-trou-noir-supermassif/#i_20591

PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2017

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 1 848 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des déformations très difficiles à observer »  : […] La théorie de la relativité générale assimile le champ gravitationnel des physiciens à la géométrie – plus précisément à la courbure – de l’espace-temps. Ce dernier possède des propriétés analogues à celles d’un milieu élastique. Il peut donc se déformer et les déformations de sa courbure peuvent se propager : ce sont les ondes gravitationnelles. Alors qu’une onde électromagnétique comme la lumiè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physique-2017/#i_20591

RELATIVITÉ - Relativité générale

  • Écrit par 
  • Thibault DAMOUR, 
  • Stanley DESER
  •  • 12 096 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Relativité générale, théorie quantique et unification »  : […] Nous n'avons jusqu'ici examiné que la relativité générale classique, qui est pertinente pour décrire la gravitation à l'échelle macroscopique, mais insuffisante pour étudier l'interaction gravitationnelle à l'échelle microscopique, où entre en jeu le caractère quantique des particules élémentaires. Nous avons déjà noté, à propos de la radiation thermique des trous noirs de Hawking, qu'un champ gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relativite-relativite-generale/#i_20591

SATURNE, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 12 516 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre «  Les anneaux »  : […] Observés pour la première fois par Galilée en 1610, les anneaux de Saturne sont probablement l'un des plus beaux spectacles qu'on puisse voir dans le ciel avec une simple paire de jumelles. Leurs survols par les sondes Voyager en novembre 1980 et août 1981 nous ont révélé un magnifique système composé d'un nombre incalculable de milliards de « cailloux » en orbite autour de Saturne et formant des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saturne-planete/#i_20591

SCHWARZSCHILD KARL (1873-1916)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 320 mots

Astronome allemand, né à Francfort-sur-le-Main, K. Schwarzschild se distingue, à l'âge de seize ans, par un article sur la théorie des orbes célestes et il fait ses études à Munich auprès de Hugo von Seeliger. En 1901, il est professeur et directeur de l'observatoire de Göttingen, poste qu'il quitte en 1909 pour prendre la direction de l'observatoire d'astrophysique de Potsdam. Schwarzschild est l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-schwarzschild/#i_20591

SCIENCES - Science et philosophie

  • Écrit par 
  • Alain BOUTOT
  •  • 17 642 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La dérive pragmatique de la science »  : […] La séparation de la science et de la philosophie n'a pas seulement désuni ce qui était autrefois indissociable, mais a modifié de fond en comble le sens même du projet scientifique. Coupée de ses racines philosophiques, la science n'a plus pour ambition première de connaître le monde, mais de le transformer. « La science, écrit le mathématicien René Thom, a oublié sa vocation première, celle qui f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-philosophie/#i_20591

STELLAIRES AMAS

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT
  •  • 1 756 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Dynamique des amas »  : […] Dans un amas galactique, chaque étoile est soumise au champ de gravitation de la Galaxie dans son ensemble, et au champ de gravitation des autres étoiles de l'amas. Il est possible d'étudier la dynamique d'un tel système, moyennant certaines hypothèses simplificatrices, comme l'assimilation des étoiles aux molécules d'un gaz. La variation du potentiel galactique en différents points de l'amas cond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amas-stellaires/#i_20591

THÉORIE, sciences

  • Écrit par 
  • Jean-Paul THOMAS
  •  • 1 785 mots

Dans le chapitre « Les caractères principaux d'une théorie scientifique »  : […] L'œuvre maîtresse de Newton, les Philosophiae naturalis principia mathematica , publiée à Londres en 1687, présente de manière exemplaire les traits essentiels d'une théorie physique. En premier lieu, cette théorie a des vertus synthétiques. Elle apporte une vision d'ensemble d'un vaste champ du savoir et rassemble de nombreuses lois naturelles. Elle réunit la nouvelle dynam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-sciences/#i_20591

TROU NOIR DE NGC 1365

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 361 mots
  •  • 1 média

Grâce au télescope spatial NuSTAR (Nuclear Spectroscopic Telescope Array), une équipe internationale d'astronomes, conduite par Guido Risaliti, professeur à Florence (Italie), a observé la rotation extrêmement rapide du trou noir situé au centre de la galaxie NGC 1365 . Ce trou noir, dont la masse est de l'ordre de deux millions de fois la masse solaire se trouve à une distance de 56 millions d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trou-noir-de-ngc-1365/#i_20591

TROUS NOIRS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LUMINET
  •  • 5 560 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Détection des trous noirs »  : […] Le trou noir n'est plus l'objet purement théorique qu'il demeura durant des décennies. Certes, un trou noir est par définition invisible, puisqu'il ne laisse échapper ni matière ni lumière (entendu par là l'ensemble des longueurs d'onde du rayonnement électromagnétique, et pas seulement la lumière visible). Mais les divers processus de formation des trous noirs suggèrent que nombre d'entre eux ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trous-noirs/#i_20591

VERTICAL & HORIZONTAL

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 299 mots

La croisée d'un axe vertical et d'un axe horizontal constitue l'épure symbolique de l'expérience humaine. La croix est l'archétype du partage. Aussi la retrouve-t-on investie dans les valeurs de justice, de connaissance et d'éthique. C'est elle qui articule les schèmes cognitifs ou symboliques de partition, répartition, position, opposition. Elle détermine un partage ontologique de l'être entre l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertical-et-horizontal/#i_20591

WHITEHEAD ALFRED NORTH (1861-1947)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY, 
  • Jean WAHL
  •  • 2 204 mots

Dans le chapitre « Le mathématicien »  : […] Certes, de l'œuvre de A. N. Whitehead reste principalement la troisième partie de sa carrière consacrée à la philosophie des sciences et à sa théorie de l'organisme, mais il s'est d'abord consacré aux mathématiques pures, algèbre et géométries non euclidiennes. Son étude des fondements logiques des mathématiques, qui culmine avec les trois volumes des Principia mathematica , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-north-whitehead/#i_20591


Affichage 

Courbure de l'espace selon Einstein

dessin

Selon Einstein, une masse S (Soleil) courbe l'univers en son voisinage Le corps d'épreuve P (planète) se meut librement dans cet espace courbe 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Formation du système solaire

vidéo

Les scientifiques pensent qu'il y a quatre milliards et demi d'années un nuage interstellaire s'est contracté sous l'effet de sa propre gravité, avant de se fragmenter en nuages de poussière et de gaz Ces derniers ont donné naissance à une nouvelle étoile, notre Soleil, et aux planètes Les... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gravitation entre le Soleil et une planète

dessin

Selon Newton, une masse grave S (Soleil) crée une force attractive qui détermine le mouvement du corps d'épreuve P (planète) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Isaac Newton

photographie

La contribution d'Isaac Newton (1643-1727) à l'exploration du système solaire ne se limite pas à ses travaux sur la théorie de la gravitation Ses recherches en optique ont eu également de nombreuses suites En 1666, il découvre que la lumière du Soleil qui traverse un prisme de verre se... 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Marées

vidéo

Causes et conséquences des marées Influence de la Lune et du SoleilLa marée est un phénomène d'oscillation périodique du niveau des mers, dû aux forces qu'exercent la Lune et le Soleil sur la Terre et ses océansL'influence de la Lune l'emporte sur celle du Soleil Par le jeu de leur force... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Monde : système basé sur des sphères solides homocentriques

dessin

Système du monde basé sur des sphères solides homocentriques 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mouvement des planètes

vidéo

Principaux mouvements: rotation, révolution, précession et nutationLes planètes, comme le reste de la matière de l'Univers, sont soumises aux forces de gravitation exercées par les autres corps présents dans l'espace Elles exécutent une série de mouvements déterminés autour d'une étoile... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Système de Copernic

dessin

Système de Copernic Basé sur l'hypothèse de mouvements circulaires, il nécessite aussi des rouages intermédiaires et n'évite pas une grande complication 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Système de Ptolémée

dessin

Système de Ptolémée Mouvements circulaires avec épicycles et déférents Les centres des déférents sont eux-mêmes mobiles 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Théorie de la relativité

vidéo

L'addition vectorielle des vitesses est un fait d'expérience Ainsi, par rapport à un spectateur immobile, une personne se déplaçant sur un tapis roulant en sens inverse fait du surplace À l'arrêt, elle se déplacera avec le tapis Enfin, les deux vitesses s'ajoutent lorsque le marcheur et le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Trajectoires képlériennes

dessin

Trajectoires képlériennes Sous l'action d'une force centrale, les planètes décrivent des ellipses dont le Soleil est l'un des foyers 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Unification des forces fondamentales, M. Crozon

vidéo

Michel Crozon, directeur de recherche dans le laboratoire de physique des particules au CNRS, nous énumère et explicite les différentes forces fondamentales qui gouvernent l'Univers et les théories actuelles découlant de l'étude des interactions entre les particules élémentaires : le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Julius Robert Oppenheimer

photographie

Le physicien américain Julius Robert Oppenheimer (1904-1967) est à la tête du projet Manhattan, comme directeur du laboratoire atomique de Los Alamos (Nouveau-Mexique), aux États-Unis, lors de la Seconde Guerre mondiale 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

Lord Kelvin

photographie

William Thomson, plus connu sous son titre de lord Kelvin (1824-1907), est l'un des plus célèbres physiciens britanniques du XIXe siècle 

Crédits : Herbert Barraud/ Getty Images

Afficher

Max Born

photographie

Le Britannique d'origine allemande Max Born (1882-1970) a effectué des travaux dans divers domaines, et plus particulièrement en physique quantique Il a reçu le prix Nobel de physique en 1954 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Courbure de l'espace selon Einstein
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Formation du système solaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Gravitation entre le Soleil et une planète
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Isaac Newton
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Marées
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Monde : système basé sur des sphères solides homocentriques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mouvement des planètes
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Système de Copernic
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Système de Ptolémée
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Théorie de la relativité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Trajectoires képlériennes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Unification des forces fondamentales, M. Crozon
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Julius Robert Oppenheimer
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Lord Kelvin
Crédits : Herbert Barraud/ Getty Images

photographie

Max Born
Crédits : Hulton Getty

photographie