CASSIRER ERNST (1874-1945)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une symbolique des activités humaines

L'évolution de la pensée de Cassirer est inscrite dans cette biographie, surtout dans les différents volumes des principaux ouvrages d'un esprit universellement curieux : Le Problème de la connaissance dans la philosophie et la science contemporaines et La Philosophie des formes symboliques. On pourrait caractériser ainsi cette grande œuvre : en ce début du xxe siècle, elle tente de substituer à l'anthropologie philosophique classique une anthropologie qui intègre à la fois les progrès de la science physique et les découvertes des sciences sociales. Cassirer mène un double effort, d'une part, pour pousser à ses dernières conséquences transcendantales la révolution copernicienne de Kant et, d'autre part, pour retrouver, en marge de l'hégélianisme et des gnoses de l'histoire, une anthropologie où l'homme se définira comme un animal symbolicum. La perspective n'est plus une perspective théorique de type platonicien, mais une perspective éclairée par le progrès des sciences modernes de la culture.

Pour Cassirer comme pour le criticisme, l'erreur du rationalisme et de l'empirisme est d'avoir opté pour une théorie où la connaissance se définit comme une « copie des choses ». La métaphysique classique, que dénonce l'expérience scientifique, oscille entre le primat de l'être et le primat de la connaissance, entre le primat de l'objet et celui du sujet. La science présente la réalité comme une synthèse d'objectivité de plus en plus haute ; est « objectif » ce qui est invariant, mais l'invariance se construit lentement par la confrontation et la correction mutuelle des hypothèses. Le mécanisme intime qui constitue la connaissance, comme l'être du reste, nous est donné pa [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CASSIRER ERNST (1874-1945)  » est également traité dans :

LA PHILOSOPHIE DES FORMES SYMBOLIQUES, Ernst Cassirer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 657 mots

La Philosophie des formes symboliques (Die Philosophie der symbolischen Formen, 1923-1929) est considérée comme l'œuvre maîtresse du philosophe allemand Ernst Cassirer (1874-1945). Formé par le kantisme et héritier direct de l'Aufklärung, esprit encyclopédiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-philosophie-des-formes-symboliques/#i_11957

ART (Le discours sur l'art) - Iconologie

  • Écrit par 
  • Jan BIALOSTOCKI
  •  • 4 343 mots

Dans le chapitre « Origines de la nouvelle méthode : Aby Warburg »  : […] Pour W.S. Heckscher l'iconologie comme méthode est née en 1912. Cette année-là, en effet, Aby Warburg présenta au Congrès international d'histoire de l'art à Rome un rapport qui fit sensation sur les fresques peintes par Francesco Cossa et ses collaborateurs au palais Schifanoia de Ferrare. Ces fresques, que les critiques et les historiens n'ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-le-discours-sur-l-art-iconologie/#i_11957

CONTRAT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Michel TROPER
  •  • 4 442 mots

Dans le chapitre « La réalité historique »  : […] Une critique souvent adressée à la théorie depuis le xvii e  siècle repose sur l'idée que dans l'histoire il n'y a pas trace de l'établissement d'une société par contrat. Certains des auteurs (Milton par exemple) semblent avoir cru à l'existence historique de contrats ; ils en ont cherché des traces dans l'Ancien Testament. Pour d'autres (Hobbes ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrat-social/#i_11957

HERCULE À LA CROISÉE DES CHEMINS (E. Panofsky)

  • Écrit par 
  • Elisabeth DÉCULTOT
  •  • 1 029 mots

Lorsqu'il publie en 1930 Hercule à la croisée des chemins (traduit de l'allemand par D. Cohn, Flammarion, Paris, 1999), Erwin Panofsky (1892-1968) enseigne l'histoire de l'art à l'université de Hambourg depuis neuf ans. Par bien des aspects, l'œuvre porte fortement l'empreinte de cet environnement intellectuel. On y sent tout d'abord l'influence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hercule-a-la-croisee-des-chemins/#i_11957

SAXL FRITZ (1890-1948)

  • Écrit par 
  • Roland RECHT
  •  • 1 004 mots

Vienne, ville natale de Fritz Saxl qui y entreprit ses études, vit se développer ce qu'on a appelé l'école de Vienne de l'histoire de l'art. Un de ses plus remarquables représentants, Max Dvořák, fut le premier maître de Saxl. En réalité, il ne s'agit pas à proprement parler d'une école, l'expression désigne en fait un certain nombre de savants qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-saxl/#i_11957

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le sujet en question »  : […] Ce privilège accordé au symbolique conduit à la reprise critique du thème du transcendantal issu de Kant et de Husserl, à travers la mise en cause du sujet. Ce que les philosophes croient pouvoir reconnaître à travers la mutation des sciences humaines depuis le début du siècle, c'est la possibilité – apparue indépendamment du pouvoir d'auto-imposit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_11957

SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Angèle KREMER-MARIETTI
  •  • 2 385 mots

Dans le chapitre « Formes symboliques »  : […] Ainsi, le symbolique se prolonge phénoménologiquement dans le mythe, qui est un discours, tandis que le symbole est, par essence, soit muet, soit énigmatique. Dès lors, on comprend que Lévi-Strauss ait rapproché, tout en maintenant leur distance mutuelle, le mythe et la musique ; celle-ci procède, en effet, de formes symboliques. Ernst Cassirer a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolique/#i_11957

Voir aussi

Pour citer l’article

Gilbert DURAND, « CASSIRER ERNST - (1874-1945) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-cassirer/