SACRIFICE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le sacrifice comporte deux pôles : d'un côté, on offre et, de l'autre, on se prive de ce que l'on offre. L'histoire des religions et l'ethnologie se préoccupent surtout du premier aspect ; le sacrifice est étudié comme rite. Les moralistes envisagent surtout le second aspect, ou la vertu du renoncement dans la construction de l'homme authentique. Alfred Loisy définit ainsi le sacrifice comme rite : « Une action rituelle – la destruction d'un objet sensible, doué de vie ou qui est censé contenir de la vie – moyennant laquelle on a pensé influencer les forces invisibles, soit pour se dérober à leur atteinte [...] soit afin de [...] leur procurer satisfaction et hommage, d'entrer en communication et même en communion avec elles. » Le sacrifice n'est donc pas un type particulier de rite, mais un genre qui en contient beaucoup : sacrifices d'actions de grâce, sacrifices de demande, sacrifices expiatoires collectifs ou individuels, sacrifices de consécration (d'un lieu, d'un objet, etc.), sacrifices de communion. Selon que l'on considère comme plus primitif tel type ou tel autre, on proposera une théorie différente du sacrifice.

Monument aux bourgeois de Calais, A. Rodin

Photographie : Monument aux bourgeois de Calais, A. Rodin

Photographie

Auguste Rodin, Monument aux bourgeois de Calais, 1889-1895, bronze, 217 cm X 255 cm X 177 cm. Ville de Calais. Détail du groupe sculpté par Rodin : Jean d'Aire, honnête et riche bourgeois, s'est levé après Eustache de Saint-Pierre, pour se rendre avec lui au roi Angleterre Édouard III,... 

Crédits : Simon Bilbault

Afficher

Les théories sur l'origine et l'évolution du sacrifice

E. B. Tylor voit dans le sacrifice un don intéressé aux esprits : do ut des. Lorsque la croyance aux dieux succéda à celle des esprits, le don intéressé fit place à l'hommage sans espoir de retour. Plus tard enfin, au lieu de choses matérielles, on fit offrande à Dieu de ses sentiments : le sacrifice devint renoncement. Certes, dans le sacrifice, on donne et en même temps on reçoit, remarque G. Van der Leeuw, mais la formule do ut des ne fournit de cet échange de prestations qu'une caricature rationaliste. De plus, le sacrifice est toujours plus qu'un échange, car l'objet offert est détruit ; et c'est cette destruction, ou immolation, qui apparaît essentielle.

Avec W. R. Smith, on passe de l'antériorité du sacrifice-don à celle du sac [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SACRIFICE  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pratiques rituelles »  : […] Les relations avec les dieux sont assurées par la pratique de la prière, de l'offrande, du sacrifice, la consécration d'autels, la fabrication d'objets rituels comme les masques, la musique, la danse et la possession. En tout état de cause, chaque activité de l'homme est mêlée plus ou moins profondément à la religion qui en marque les différentes phases. Cela n'implique pas nécessairement une reli […] Lire la suite

AGNEAU SYMBOLISME DE L'

  • Écrit par 
  • Jacques PONS
  •  • 864 mots

Il n'y a guère lieu de distinguer entre les termes « moutons », « brebis » et « agneaux », qui traduisent presque au hasard, en grec et en latin, les nombreux mots hébreux désignant le bétail ovin. De même, la présence d'un chevreau au lieu d'un agneau dans l'imagerie chrétienne primitive était sans doute non intentionnelle, le sacrifice de ces deux victimes étant tenu pour équivalent dans la Bibl […] Lire la suite

AGNI

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 906 mots

Divinité de la religion védique qui personnifie le feu (en sanskrit, agni  : feu). Plusieurs « éléments » naturels (l'eau, la terre, l'air, etc.) tiennent une place importante dans la mythologie et le culte védiques, conjointement avec des « objets » cosmiques (le Soleil, la Lune, les rivières) et des « puissances » quasi abstraites (le temps, l'amour, la pensée, l'empire). Au tout premier rang de […] Lire la suite

ĀTMAN

  • Écrit par 
  • Michel HULIN
  •  • 886 mots

La notion d' ātman est une des notions clés de la pensée indienne, une des plus anciennement attestées aussi. Sa signification première a sans doute été celle de «  souffle vital » (en allemand : Atem ). Eu égard à son usage comme pronom réfléchi, à l'accusatif, en sanskrit, l'habitude s'est prise de la rendre par «  Soi » (en anglais : Self  ; en allemand : Selbst ). Sa grande originalité, par r […] Lire la suite

AUTELS

  • Écrit par 
  • Louis LÉVY
  •  • 3 686 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Autels et cultes »  : […] Il y a plusieurs sortes d'autels, selon les différentes traditions cultuelles. La première a son origine dans l'immolation des victimes en l'honneur de la divinité. L'étymologie en conserve la trace : le mizbeah des Hébreux est le lieu où l'on égorge ; l' altare des Latins, celui où l'on fait brûler. Les premiers sacrifices ont été offerts directement sur le sol, pratique que l'on rencontre encore […] Lire la suite

BANQUET RITUEL

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 390 mots

Banquet appartenant à la catégorie des repas totémiques, des sacrifices mangés et des cérémonies de communion. Selon Freud, le banquet rituel serait la reproduction et la fête commémorative d'un événement historique, à savoir le « parricide primitif » (meurtre du père de la horde par ses fils jaloux). Au cours de ce repas, les fils se réconcilient rétrospectivement avec le père offensé. En consomm […] Lire la suite

BANTOU

  • Écrit par 
  • Luc de HEUSCH
  •  • 8 088 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Ancêtres et esprits de la nature »  : […] Les relations avec les ancêtres ou avec les esprits de la nature – et non avec un Être suprême lointain – constituent la toile de fond des religions bantoues. Le statut des ancêtres oscille entre deux situations opposées : certaines sociétés les considèrent comme fondamentalement bienveillants, d'autres comme potentiellement maléfiques. En tout état de cause, ils peuvent s'irriter dangereusement […] Lire la suite

CANNIBALISME

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Bernard THIS
  •  • 4 177 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cannibalisme institué »  : […] Dans les sociétés qui le pratiquent, le cannibalisme est toujours un acte rituel qui présente une structure sacrificielle. Mais il faut se garder, d'une part, de le confondre avec le sacrifice humain – dans lequel la victime, au lieu d'être un animal ou une chose, est une personne –, d'autre part, de le ramener à un simple « désir » de manger de l'homme, car, s'il existe dans les sociétés canniba […] Lire la suite

CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 275 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les religions de l'Empire romain »  : […] Polythéiste, la religion romaine était indissociable des structures sociales et politiques de la cité. Tout magistrat, à commencer par l’empereur, exerçait des fonctions sacerdotales, en présidant les rites au côté des prêtres. Dans la pratique rituelle, le sacrifice consistait à offrir aux dieux un présent – soit un animal égorgé (sacrifice sanglant), soit des boissons, des graines, de l’encens […] Lire la suite

DELPHES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Giulia SISSA
  •  • 9 597 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le rituel de la consultation »  : […] Autour de la Pythie, pendant des siècles et jusqu'à Constantin, toute une vie religieuse et cultuelle se déroule. Le temps est scandé : les consultations, d'abord annuelles (le sept du mois Byzios – février-mars –, jour anniversaire d'Apollon), furent, à partir d'une date indéterminée, mensuelles : elles avaient lieu le sept de chaque mois. Ce jour portait un nom qui en dénotait la qualité et la f […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

États-Unis – Irak. Publication du rapport Baker-Hamilton et exécution de Saddam Hussein. 5-31 décembre 2006

d'avoir commis des attentats. Le 26, la cour d'appel de Bagdad confirme la sentence du Haut Tribunal pénal, rendue en novembre, qui condamnait à mort Saddam Hussein pour avoir fait massacrer, en 1982, cent quarante-huit habitants chiites du village de Doujaïl. « Je m'offre au sacrifice. Si Dieu le tout-puissant […] Lire la suite

Irak. Libération de Florence Aubenas et poursuite des violences. 8-28 juin 2005

, il réaffirme que ce « sacrifice [...] est vital pour la sécurité future des États-Unis » et que la publication d'un calendrier de retrait des troupes américaines ne ferait qu'encourager les insurgés. […] Lire la suite

Russie. Prise d'otages par un commando tchétchène à Moscou. 23-31 octobre 2002

« le terrorisme » et nie tout lien avec la prise d'otages de Moscou, mais déclare qu'il se sent « responsable [...] pour ceux qui, par désespoir, ont été jusqu'au sacrifice ». Le 27, les autorités font état d'un bilan de 117 morts parmi les otages, dont 2 seulement auraient été tués par balles. La nature […] Lire la suite

États-Unis – Vietnam. Visite du président Bill Clinton au Vietnam. 16-19 novembre 2000

devant des étudiants de l'université de Hanoi un discours retransmis à la télévision, fait sans précédent pour un dirigeant étranger. Il appelle à la réconciliation entre les deux pays, en rendant hommage à « l'incroyable sacrifice des Vietnamiens des deux bords morts dans le conflit […] Lire la suite

Israël – Libye. Échec d'une visite de pèlerins libyens. 31 mai - 1er juin 1993

Le 31, un groupe de cent quatre-vingt-douze pèlerins libyens se rend à la mosquée al-Aqsa de Jérusalem, troisième Lieu saint de l'islam, à l'occasion de la fête du Sacrifice. Dénoncée par les Palestiniens, l'opération, qui a été décidée en accord avec les États-Unis, est présentée […] Lire la suite

Pour citer l’article

Roger BASTIDE, « SACRIFICE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sacrifice/