FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le second empire colonial

Les débuts

L'héritage

En 1815, il ne subsiste du premier empire colonial que des territoires morcelés, épars et, dans l'ensemble, d'intérêt médiocre. Au total 6 000 à 7 000 kilomètres carrés avec environ un million d'habitants. Le traité de Paris de 1814 a rendu à la France Saint-Pierre-et-Miquelon où ne vivent que quelques pêcheurs, les enclaves que constituent les cinq comptoirs de l'Inde (pour la première fois, la France a reconnu « la souveraineté britannique sur le territoire des Indes »), les postes du Sénégal, la Guadeloupe, la Martinique et leurs dépendances, la Guyane, l'île Bourbon. L'Angleterre avait également admis les droits de la France sur Saint-Domingue, alors solidement tenue par les Noirs et mulâtres libérés.

La crise est d'ailleurs plus profonde et il ne s'agit pas seulement d'amputations territoriales. Le domaine colonial français apparaît en 1815 comme la survivance d'un système colonial d'Ancien Régime dans un monde qui commence à se transformer. Louis XVIII ne peut revenir sur l'abolition de la traite que Napoléon avait décidée pendant les Cent-Jours (décret impérial du 29 mars 1815). La traite est donc supprimée par l'ordonnance royale du 8 janvier 1817 et la loi du 15 avril 1818. Or cette décision ruine les comptoirs du Sénégal, l'îlot de Gorée n'ayant été pendant longtemps qu'un « dépôt de captifs ». Malgré la contrebande, les planteurs des Antilles risquent d'être rapidement privés de main-d'œuvre. Les cultures tropicales sont elles aussi menacées. Les États-Unis accroissent leur production de coton. L'indigo vient des Indes. Malgré la protection que lui assurent des tarifs douaniers de plus en plus élevés (1814, 1816, 1820, 1822), le sucre antillais résiste mal à la concurrence étrangère. Dans la métropole, on assiste au développement de la culture de la betterave sucrière et, si en 1830, la production de sucre de betterave n'est encore que de 6 000 tonnes, elle atteindra 52 000 tonnes en 1848. L'esclavage, mis en cause, n'apparaît plus comme économiquement rentable. Les expériences précédentes jettent le discrédi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 25 pages



Médias de l’article

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Les Voyages de Champlain

Les Voyages de Champlain
Crédits : MPI/ Archive Photos/ Getty Images

photographie

Louis Joliet et Jacques Marquette

Louis Joliet et Jacques Marquette
Crédits : Hulton Getty

photographie

Prise de Louisbourg

Prise de Louisbourg
Crédits : MPI/ Archive Photos/ Getty Images

photographie

Afficher les 19 médias de l'article





Écrit par :

  • : maître assistant à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification


Autres références

«  FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL  » est également traité dans :

FRANCE : CONSTITUTION DU SECOND EMPIRE COLONIAL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 154 mots

1830 Prise d'Alger, début de la deuxième colonisation française.1847 Reddition d'Abd el-Kader.1863 Annexion de la Cochinchine. Protectorat sur le […] Lire la suite

ABD EL-KADER (1808-1883)

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 1 380 mots
  •  • 1 média

Abd el-Kader (en araben : ‘Abd al-Ḳadir b. Muḥyi l-Din al-Ḥasani), né en 1808 à la Guetna de l'oued al-Ḥammām, à l'ouest de Mascara (ou Mouaskar, Algérie), appartenait à une famille d'origine chérifienne qui dirigeait une zāwīya (sorte de couvent) de la confrérie des Ḳādiriyya. L'éducation religieuse qu'il reçut fit de lui un musulman mystique et un théologien. Mais les circonstances le transfor […] Lire la suite

ABOLITION DE L'ESCLAVAGE DANS LES COLONIES FRANÇAISES

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 195 mots
  •  • 1 média

La lutte pour l'abolition de l'esclavage commence au xviii e  siècle, menée par les Britanniques Granville Sharp et William Wilberforce, les Américains Anthony Benezet et John Wesley ou le Français Guillaume Raynal. En France, en dépit de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, la Constitution de 1791 refuse l'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises, au motif que […] Lire la suite

ABOLITION DE L'ESCLAVAGE DANS LES EMPIRES COLONIAUX EUROPÉENS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 190 mots

1789 Déclaration des droits de l'homme et du citoyen . 1791 Révolte de Saint-Domingue menée par Toussaint Louverture . 1793 Abolition de l'esclavage à Saint-Domingue. 1794 Abolition de l'esclavage dans toutes les colonies françaises. 1802 Rétablissement de l'esclavage dans les colonies françaises. 1808 Interdiction de la traite, par le Congrès des États-Unis d'Amérique. 1813 Abolition de l' […] Lire la suite

ACADIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 892 mots
  •  • 1 média

Le territoire connu pendant plus de deux siècles sous le nom d'Acadie comprenait la côte atlantique du Canada et correspondait approximativement aux trois provinces actuelles de Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick et Île-du-Prince-Édouard. Ces côtes furent très tôt fréquentées par des Basques, chasseurs de baleines, et par des pêcheurs de morue bretons, normands et portugais. Le premier établisseme […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

  • Écrit par 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Jean DEVISSE, 
  • Henri MÉDARD
  •  • 9 664 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'abolition de la traite ; transformations internes de l'Afrique »  : […] Les guerres de Napoléon amènent l'Angleterre à s'emparer de Maurice et du Cap qui lui seront cédés en 1815. Le traité de Vienne pose le principe de l'abolition de la traite des Noirs. Combattue par des Anglais à cause de leurs convictions religieuses (Granville, Sharp, Clarkson, Wilberforce) et par les philosophes français (l' Encyclopédie , Raynal, les « Amis des Noirs »), abolie par la Conventio […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Afrique noire francophone »  : […] La décolonisation de l'Afrique noire française apparaît, elle, largement comme un problème « mûri de l'extérieur » : à l'issue de la guerre, l'opinion, les partis et les gouvernants français n'étaient absolument pas prêts à envisager une perspective d'indépendance des colonies, tant la « reprise du rang » par la France dans le concert des grandes puissances s'identifiait à la grandeur de l'empire, […] Lire la suite

AFRIQUE (conflits contemporains)

  • Écrit par 
  • René OTAYEK
  •  • 4 928 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La colonisation face au fait ethnique »  : […] La référence à l'héritage de l'anthropologie marxiste renvoie au statut que le fait ethnique a longtemps occupé dans la pensée politique et académique française. Il y a, en la matière, un contraste radical avec le monde anglo-saxon, attentif à la problématique de l'ethnicité dès le début du xx e  siècle. Il faudra, au contraire, attendre le début des années 1970 pour que son homologue français con […] Lire la suite

AFRIQUE-ÉQUATORIALE FRANÇAISE (A.-É.F.)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 496 mots

Jusqu'en 1883, les possessions françaises d'Afrique équatoriale ont été administrées par un officier de marine portant le titre de commandant supérieur des Établissements français du golfe de Guinée. Le 16 décembre 1883, l'administration du Gabon est détachée de celle de la Guinée. Par un arrêté du 11 décembre 1888, le Gabon est réuni au Moyen-Congo. Deux lieutenants-gouverneurs administrent, l'un […] Lire la suite

AFRIQUE : LE PARTAGE DU CONTINENT AU XIXe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 191 mots

1830 Prise d'Alger par les Français. 1854 Début de la conquête du Sénégal par la France. 1874-1877 Explorations du Britannique Stanley de l'Afrique orientale à l'embouchure du Congo. 1877-1879 Explorations du Portugais Serpa Pinto entre le Zambèze et le Congo. 1879-1882 Explorations du Français Savorgnan de Brazza au Congo. 1881 Protectorat de la France sur la Tunisie. Massacre, par les Toua […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 604 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Langues européennes et littératures africaines »  : […] Les circonstances de l'histoire ont imposé aux Africains l'usage de langues européennes introduites par la colonisation : l'anglais, le français, le portugais et, dans une moindre mesure, l'afrikaans, l'espagnol, l'italien ou le latin. Dès le xviii e  siècle – et même bien avant, puisque la dédicace du Don Quichotte , en 1605, fait allusion au « nègre Juan Latino », d'origine africaine, professeu […] Lire la suite

AFRIQUE-OCCIDENTALE FRANÇAISE (A.-O.F.)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 804 mots
  •  • 2 médias

Créée par un décret du 16 juin 1895, sous la direction d'un gouverneur général, l'Afrique-Occidentale française (A.-O.F.) répond à la nécessité de coordonner sous une autorité unique la pénétration française à l'intérieur du continent africain. L'A.-O.F. est, à l'origine, constituée des colonies de la Côte-d'Ivoire, de la Guinée, du Sénégal et du Soudan. Deux nouveaux textes, le 1 er octobre 1902 […] Lire la suite

AGADIR COUP D' (1911)

  • Écrit par 
  • Aïcha SALMON
  •  • 364 mots

Le « coup d’Agadir », ou « incident d’Agadir », est le nom d’une crise diplomatique et militaire qui opposa en 1911 la France et l’Allemagne, pour le contrôle du Maroc. Depuis la seconde moitié du xix e  siècle, les rivalités entre les grandes puissances européennes sont fortes. Le contrôle des territoires coloniaux en Afrique et en Asie leur permet d’affirmer leur pouvoir politique et économique, […] Lire la suite

AGERON CHARLES-ROBERT (1923-2008)

  • Écrit par 
  • Benjamin STORA
  •  • 771 mots

Historien de l'Algérie contemporaine, Charles-Robert Ageron est né le 6 novembre 1923 à Lyon. Il était issu d'une famille de petits patrons d'atelier. Son père dirigeait une modeste entreprise de mécanique. Bachelier en 1941, il s'inscrit à la faculté des lettres de Lyon où l'un de ses professeurs est Henri-Irénée Marrou. Il admire en lui l'enseignant et le résistant. En khâgne, il reprend ses ét […] Lire la suite

AHMADOU (mort en 1895 env.)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 224 mots

À la mort du chef toucouleur El Hadj Omar, son fils Ahmadou, établi à Ségou sur le Niger, prend, en 1864, la direction de la lutte contre les Français. S'il est un chef religieux respecté, son autorité politique reste faible. Les Toucouleurs lui sont fidèles, mais il ne parvient à aucun moment à obtenir une obéissance réelle des Peuls et des Bambara. Ses propres frères se constituent des chefferie […] Lire la suite

ALGER

  • Écrit par 
  • Benjamin STORA
  •  • 1 900 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une longue histoire »  : […] L'existence d'Alger remonte au moins au vi e  siècle avant J.-C., selon les enseignements d'un trésor découvert en 1940 dans le quartier de la Marine. Comptoir phénicien puis punique, elle est occupée par les Romains au i er  siècle et s'appelle alors Icosium, puis disparaît dans la tourmente des invasions vandales vers 430. Sur ses ruines viennent s'établir au vii e  siècle les tribus des Beni Me […] Lire la suite

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La conquête »  : […] L' intervention française fut la suite inattendue d'une affaire commerciale et financière à laquelle se trouvait mêlé le dey Hussein. Celui-ci, mécontent du retard apporté par la France au remboursement de créances auxquelles il était intéressé, s'en prit au consul français qu'il frappa. Le gouvernement de Charles X, n'ayant pas obtenu d'excuses, riposta par le blocus d'Alger qui devait durer tro […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les apports humains de la conquête »  : […] Bien qu'il soit à peu près certain que, vers 985, un Scandinave, Erik le Rouge, ait établi les premiers centres de colonisation sur la côte du Groenland, les terres américaines n'entrent officiellement dans l'histoire qu'après la découverte de Christophe Colomb, en 1492. Mais cet événement ne fut pas suivi immédiatement d'une colonisation généralisée. Si les Espagnols et les Portugais commencère […] Lire la suite

ANG DUONG (1796-1860) roi du Cambodge (1845-1860)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 290 mots

Dernier roi du Cambodge avant le protectorat français (accession au trône en 1841, investiture officielle en 1848), né en 1796, mort le 19 octobre 1860 à Oudong (Cambodge). Ang Duong est le frère cadet d'Ang Chan II, qui règne sous l'autorité conjointe du Siam (la Thaïlande) et du Vietnam. De 1841 à 1847, ces deux pays s'affrontent au Cambodge, alternant conflits et trêves agitées. Incapables d […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean BRUHAT, « FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-colonial-francais/