CAMBODGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cambodge : carte physique

Cambodge : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Cambodge : drapeau

Cambodge : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Cambodge : population

Cambodge : population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Danseuses traditionnelles cambodgiennes

Danseuses traditionnelles cambodgiennes
Crédits : Sylvain Grandadam/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Nom officielRoyaume du Cambodge (KH)
Chef de l'Étatle roi Norodom Sihamoni (depuis le 14 octobre 2004)
Chef du gouvernementHun Sen (depuis le 30 novembre 1998)
CapitalePhnom Penh
Langue officiellekhmer
Unité monétaireriel (KHR)
Population16 074 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)181 035

Plaine et hautes terres, lacs, fleuves et forêts, la nature impose au Cambodge cette distinction. Et le mythe accuse cette division entre le Cambodge de l'eau et le Cambodge des montagnes.

Cambodge : carte physique

Cambodge : carte physique

Carte

Carte physique du Cambodge. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Cambodge : drapeau

Cambodge : drapeau

Dessin

Cambodge (1948, réad. 1993). Le Cambodge contemporain a connu de nombreux drapeaux. Celui du Kampuchea démocratique était, depuis 1975, un simple champ rouge, avec au centre la silhouette jaune à trois tours du temple d'Angkor Vat ; en 1979, le nombre de tours avait été porté à cinq ; un... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le Cambodge (Cambodge vient du sanskrit Kambuja : « nés de Kambu », allusion à une légende mythologique), a-t-on dit, est un don du Mékong, mais seule la plaine vit au rythme de l'eau. Au plus fort de la crue du grand fleuve, au début d'octobre, la plaine des Quatre Bras – nœud des grandes voies fluviales où se situe Phnom Penh – est, telle une mer, agitée de tempêtes, et le fleuve Tonlé Sap renverse son cours, refluant vers les lacs qui couvrent alors quelque 8 p. 100 du territoire. Aussi le Cambodge est-il célèbre par ses pêches, les plus fructueuses du monde.

Les Cambodgiens – terme qui désigne des populations où des éléments nombreux (mōn, khmer, stieng...) se sont superposés au fonds indonésien, teinté de quelques apports indo-malais – ont fait partie du plus ancien peuplement de l'Indochine, à l'époque néolithique. Les Proto-Khmers devaient recevoir, des hommes venus de la mer et tout spécialement de l'Inde, avec les techniques les plus diverses, l'écriture, des lois et des religions. D'abord petit royaume ouvert sur la mer, le Cambodge se transforme en un vaste empire terrien qui connaît, sous Jayavarman VII (1181-1218), sa plus grande extension : outre les pays khmers, il comprend les actuels territoires de la basse Birmanie, du Laos, de la Thaïlande, une partie de la péninsule malaise et la quasi-totalité du Vietnam méridional.

Conduit pendant des siècles par des rois conquérants et bâtisseurs, adeptes de Çiva, de Vichnou ou du Bouddha (Mahayana), qui fondèrent la civilisation angkorienne et lui donnèrent un éclat incomparable, le peuple cambodgien se convertit finalement, au xive siècle, au bo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 39 pages




Écrit par :

  • : enseignant à l'Institut national des langues et civilisations orientales
  • : chargée du département Asie au musée de l'Homme, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section)
  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales
  • : docteur ès lettres (histoire), historien, professeur (relations internationales)

Classification


Autres références

«  CAMBODGE  » est également traité dans :

CAMBODGE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/cambodge/#i_1604

ANG DUONG (1796-1860) roi du Cambodge (1845-1860)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 290 mots

Dernier roi du Cambodge avant le protectorat français (accession au trône en 1841, investiture officielle en 1848), né en 1796, mort le 19 octobre 1860 à Oudong (Cambodge). Ang Duong est le frère cadet d'Ang Chan II, qui règne sous l'autorité conjointe du Siam (la Thaïlande) et du Vietnam. De 1841 à 1847, ces deux pays s'affrontent au Cambodge, alternant conflits et trêves agitées. Incapables d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ang-duong/#i_1604

ANGKOR

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS, 
  • Claude JACQUES, 
  • Albert LE BONHEUR
  •  • 4 576 mots
  •  • 10 médias

L' occupation de la région d'Angkor remonte au moins au I er  millénaire avant notre ère (connue par les fouilles de B.-P. Groslier) mais les premiers monuments ne datent que du vii e  siècle de notre ère ; ils se trouvent à l'ouest sur le Stung Puok. Le viii e  siècle est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angkor/#i_1604

A.S.E.A.N. (Association of South East Asian Nations) ou A.N.S.E.A. (Association des nations du Sud-Est asiatique)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LE GLOANNEC
  •  • 225 mots

Organisation internationale fondée en août 1967 par l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour et la Thaïlande pour remplacer l'Association de l'Asie du Sud-Est (A.S.A.), l'Association des nations du Sud-Est asiatique vise à coordonner l'action de gouvernements hostiles à la remise en cause du statu quo politique en Asie du Sud-Est. Ses principaux objectifs comprennent : l'élimination d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/a-s-e-a-n-association-of-south-east-asian-nations-ou-a-n-s-e-a-association-des-nations-du-sud-est-asiatique/#i_1604

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La mousson de l'Asie du Sud-Est »  : […] L'Asie du Sud-Est, plus méridionale que l'Inde, est aussi beaucoup plus arrosée : les pluies sont, à peu près partout, supérieures à 1 400 mm, et les climats équatoriaux à pluies constantes et très abondantes (supérieures à 2 000 et même à 2 500 mm) sont très largement représentés. Le relief étant, par ailleurs, beaucoup plus fragmenté, les climats sont plus divers. Les phénomènes moteurs de la mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_1604

ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - Les grands empires

  • Écrit par 
  • Bernard Philippe GROSLIER
  •  • 4 126 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La maîtrise du milieu, base du pouvoir »  : […] Influences fécondes, génie propre de quelques peuples, espaces géographiques propices, encore a-t-il fallu que des États s'organisent et réussissent. Ce ne fut pas partout le cas : ainsi, apparemment favorables, les deltas de la Salouen et du Ménam n'ont pratiquement pas abrité d'empires. Et l'on constate que chacune des puissances qui s'est finalement développée ne l'a fait que lorsqu'elle s'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-du-sud-est-art-et-archeologie-les-grands-empires/#i_1604

BATTAMBANG

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 155 mots

La ville de Battambang, située sur la rivière Sangké, est le deuxième centre urbain du Cambodge, au nord-ouest de la capitale, Phnom Penh. De 1794 à 1907 puis de 1941 à 1946, la ville fut sous la souveraineté du Siam. Jusqu'à l'arrivée au pouvoir des Khmers rouges en 1975, Battambang abritait une importante communauté de commerçants chinois. Parmi les industries, on trouve une filature et des usi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/battambang/#i_1604

BHAVAPURA

  • Écrit par 
  • Claude JACQUES
  •  • 258 mots

Nom d'un royaume de l'ancien pays khmer, dont le centre se trouvait très probablement sur le site de Sambor Prei Kuk. Bhavapura a dû être fondé par le roi Bhavavarman I er (seconde moitié du vi e  siècle), qui lui aurait donné son nom, selon une habitude courante. Le Bhavapura connaît sans doute son apogée sous le règne d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhavapura/#i_1604

BHAVAVARMAN Ier, roi khmer (2e moitié VIe s.)

  • Écrit par 
  • Claude JACQUES
  •  • 463 mots

Malgré le silence des annalistes chinois, les éléments essentiels de la vie de Bhavavarman sont connus grâce à l'épigraphie du Cambodge. On sait qu'il a conquis son trône à la pointe de son épée, ce qui pourrait impliquer qu'il s'est taillé un domaine en dehors de celui de son père. Il a fait élever, au sommet de sa puissance, un temple à Shiva Gambhīreshvara, identifié au temple nord du groupe de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhavavarman-ier-roi-khmer/#i_1604

BOUDDHISME (Histoire) - L'expansion

  • Écrit par 
  • Jean NAUDOU
  •  • 3 126 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Au Cambodge »  : […] Au Cambodge et plus généralement dans les pays qui constituaient l'empire khmer (qui a englobé une partie importante de l'actuelle Thaïlande), le Grand Véhicule, apparu à la fin du viii e  siècle, prospéra sous un çivaïsme d'État très tolérant. La dévotion pour Avalokiteçvara est en particulier une de ses caractéristiques. Mais le bouddhisme du Pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-histoire-l-expansion/#i_1604

CALENDRIERS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul PARISOT
  •  • 9 872 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Autres calendriers »  : […] Les calendriers sont innombrables, et il est impossible de les recenser de manière exhaustive. Nous donnerons quelques exemples de leur extrême variété. Le calendrier tamoul, très original, était utilisé au sud de l'Inde et au Sri Lanka. Curieusement, il repose sur le zodiaque tel que celui-ci était en 400 avant J.-C., car le soleil entre en début de chaque mois dans un signe du zodiaque : les mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendriers/#i_1604

FUNAN [FOU-NAN] & ZHENLA [TCHEN-LA]

  • Écrit par 
  • Claude JACQUES
  •  • 956 mots
  •  • 2 médias

Noms par lesquels les annalistes chinois désignaient deux royaumes situés dans le sud de l'Indochine. Ces dénominations, largement utilisées par les historiens européens, ont ceci d'embarrassant qu'il est difficile de les interpréter dans le contexte local. Funan serait-il l'adaptation en chinois d'un mot khmer, vnam , qui signifie « montagne » ? Aucune explication acceptable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/funan-et-zhenla/#i_1604

GENÈVE CONFÉRENCE DE (1954)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 442 mots
  •  • 2 médias

La conférence de Genève réunit du 26 avril au 21 juillet 1954 les représentants des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de l'U.R.S.S., de la France, de la république populaire de Chine (dont ce fut l'entrée sur la scène diplomatique), des deux Corées, du Laos, du Cambodge, du Vietnam et du Viêt-minh. La conférence s'occupa d'abord de la Corée, puis essentiellement de l'Indochine. Sur la Corée l'é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-geneve/#i_1604

GROSLIER BERNARD PHILIPPE (1926-1986)

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 970 mots
  •  • 1 média

Le nom de Bernard Philippe Groslier, né le 10 mai 1926 à Phnom Penh, restera à jamais lié à celui du Cambodge, où il vécut de longues années et à l'histoire duquel il a consacré ses plus belles études. Son père, George Groslier, né en 1887, avait été l'un des « khmérisants » les plus sensibles de la génération précédente ; directeur des Arts et conservateur du Musée national du Cambodge, auteur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-philippe-groslier/#i_1604

IENG SARY (1925-2013)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 385 mots

Homme politique cambodgien, Ieng Sary fut vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Kampuchea démocratique de 1975 à 1979, sous le régime des Khmers rouges dirigé par Pol Pot, son beau-frère. À ce titre, il fut accusé d'être un des responsables de la mort de plus d'un million de personnes. Ieng Sary, de son vrai nom Kim Trang, naît le 24 octobre 1925, dans la province de Tra Nin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sary-ieng/#i_1604

IENG THIRITH (1932-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 387 mots

Femme politique cambodgienne, Ieng Thirith fut une figure centrale du régime khmer rouge de Pol Pot (1975-1979). À ce titre, elle est considérée comme coresponsable de la mort de plus d’un million de personnes. Khieu Thirith est née le 10 mars 1932 dans la province de Battambang dans l’ouest du Cambodge, alors en Indochine française. Issue de la haute société cambodgienne – son père est juge –, el […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thirith-ieng/#i_1604

JARAÏ

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 687 mots

Le pays jaraï est situé sur le plateau de Darlac dans le sud du Vietnam ; Pleiku en est la ville principale. S'étendant à l'intérieur du Cambodge à l'ouest, il est contigu au pays rhadé au sud. La langue jaraï, parlée par 325 000 personnes, fait partie du groupe linguistique malayo-polynésien. On peut diviser l'ethnie jaraï en plusieurs sous-groupes : Habau, Hodung, Sesau, Chu Ty et Plei Ky. Les m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jarai/#i_1604

JAYAVARMAN II (770?-850), roi khmer (821-850)

  • Écrit par 
  • Claude JACQUES
  •  • 890 mots

L'un des plus grands rois du Cambodge ancien. Aucune inscription marquant l'une de ses fondations propres n'a été retrouvée jusqu'à ce jour, mais les documents ultérieurs parlent de Jayavarman II en tant que fondateur de la puissance angkorienne ; c'est ainsi qu'il est également un des rois dont on connaît le mieux la carrière, particulièrement bien remplie. Il a dû naître vers 750 chez les Javâs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jayavarman-ii/#i_1604

KAMBUJARĀJALAKṢMĪ, princesse cambodgienne (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Claude JACQUES
  •  • 210 mots

Le nom de cette princesse cambodgienne a joué un grand rôle dans l'élaboration de l'histoire du Cambodge ancien. Une hypothèse, construite à partir des récits des annalistes chinois, voulait que Bhavavarman I er (seconde moitié du vi e  s.), roi du Zhenla, ait envahi le Funan, de la maison duquel il était pourtant issu ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kambujarajalaksmi-princesse-cambodgienne/#i_1604

KHMER ART

  • Écrit par 
  • Jean BOISSELIER, 
  • Claude JACQUES
  •  • 8 440 mots
  •  • 20 médias

Par essence, l'art khmer est celui du Cambodge, mais l'expression est plus spécialement utilisée pour l'art d'une période, longue de quelque huit siècles, s'étendant de la fin du vi e  siècle ou du début du vii e (débuts de la royauté khmère et premiers monuments datables ) à la fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-khmer/#i_1604

LAOS

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Madeleine GITEAU, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Paul LÉVY, 
  • Christian TAILLARD
  •  • 20 133 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le corridor Est-Ouest et son double plus au sud »  : […] Les 1 450 kilomètres du corridor Est-Ouest, achevés en 2007, relient les deux façades maritimes, orientale et occidentale, de la péninsule par le col de Lao Bao, le plus bas de la cordillère Annamitique. Il met en relation le port de Danang et la ville de Hué, dans le centre du Vietnam, avec Savannakhet sur le Mékong. Il gagne ensuite Khon Kaen, dans le Nord-Est thaïlandais, puis Phitsanulok, au n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laos/#i_1604

LON NOL (1913-1985)

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS
  •  • 1 045 mots
  •  • 2 médias

Peu d'hommes auront marqué aussi tragiquement le destin de leur pays que le maréchal Lon Nol (ancien président de la République khmère), décédé en Californie le 17 novembre 1985. Né le 13 novembre 1913 dans la province de Preyveng, fils d'un petit fonctionnaire, Lon Nol put faire de bonnes études. Il fut orienté d'abord vers la magistrature ; mais, dès 1937, il entra dans le cadre administratif et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lon-nol/#i_1604

MÉKONG

  • Écrit par 
  • Christian TAILLARD
  •  • 5 350 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du « fleuve tumultueux » au « fleuve des neuf dragons » »  : […] Né à 4 875 mètres d'altitude dans les chaînes neigeuses du Tanggulashan, le Mékong (en chinois Lancangjiang, « fleuve tumultueux ») traverse le grand plateau tibétain où il porte le nom de Dze Chu (l'« eau des rochers »). Il s'encaisse ensuite dans les montagnes du Yunnan. Il a déjà parcouru 1 600 kilomètres et dévalé 4 500 mètres lorsqu'il atteint le « triangle d'or », entre Thaïlande, Myanmar ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mekong/#i_1604

NORODOM Ier (1835-1904) roi du Cambodge (1860-1904)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 457 mots
  •  • 1 média

Roi du Cambodge (1860-1904), né en 1835 au Cambodge, mort le 24 avril 1904 à Phnom Penh. Fils aîné du roi Ang Duong, Ang Voddey étudie les écritures bouddhistes en pali et en sanskrit ainsi que les canons sacrés du bouddhisme Theravada à Bangkok, la capitale du royaume de Siam. Cette formation vise à renforcer les liens entre les deux royaumes. Le Cambodge, vassal du Siam, reconnaît également la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norodom-ier/#i_1604

NORODOM SIHANOUK (1922-2012) roi du Cambodge (1941-1955, 1993-2004)

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 1 213 mots
  •  • 2 médias

Roi du Cambodge de 1941 à 1955, puis de 1993 à 2004, Norodom Sihanouk est né à Phnom Penh le 31 octobre 1922. Fils de Norodom Suramarit et de Kossamak Nearireath, le jeune prince cambodgien Norodom Sihanouk fait des études à Saigon puis à Paris. Appelé à succéder à son grand-père le roi Sisowath Monivong le 23 avril 1941 (la monarchie cambodgienne est élective), il est couronné le 28 octobre de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norodom-sihanouk/#i_1604

PATRIMOINE CULTUREL ET CONFLITS ARMÉS

  • Écrit par 
  • Julien ANFRUNS
  •  • 3 404 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Exemples de conflits armés et d’efforts de protection du patrimoine dans les zones de guerre »  : […] Lors des conflits armés au Cambodge, la République khmère demande à l’U.N.E.S.C.O., dès le 31 mars 1972 l’inscription des ensembles monumentaux d'Angkor et de Roluos, tout comme des sanctuaires de Pnom-Bok et de Pnom-Krom. Le climat de paralysie propre à la guerre froide empêcha son aboutissement au niveau des procédures intergouvernementales. Dès lors, ces monuments furent sacrifiés aux considéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-culturel-et-conflits-armes/#i_1604

PHNOM PENH

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK
  •  • 909 mots
  •  • 1 média

Phnom Penh est une des petites capitales de l'Asie du Sud-Est, par sa population, estimée à 1,5 million d'habitants en 2008, soit près de 10 p. 100 de la population totale du Cambodge. La ville s'est développée sur un site exceptionnel de confluence hydrographique formant quatre bras, évoquant symboliquement pour les Khmers quatre visages ( chatomukh ), en référence aux quatr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phnom-penh/#i_1604

POL POT SALOTH SAR dit (1928-1998)

  • Écrit par 
  • Christian LECHERVY
  •  • 859 mots

Lorsque la radio khmère rouge annonça que Pol Pot venait de « crever » de vieillesse le 15 avril 1998 à Sahook, la nouvelle eut d'autant plus d'impact que Pol Pot n'avait été vu par aucun observateur indépendant de décembre 1979 à juillet 1997. Appelé également Frère numéro un, Code 87, Bang Pol ou Lamoth, il avait pour vrai nom Saloth Sar. Il serait né le 19 mai 1928 dans la province de Kompong T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saloth-sar-pol-pot/#i_1604

RHADÉ ou RADAN

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 683 mots

Étudiés en particulier par l'ethnologue français Georges Condominas et objets de différentes monographies dans le bulletin de l'École française d'Extrême-Orient, les Rhadé se répartissent sur un territoire qui va des hauts plateaux du Darlac, dans le sud du Vietnam, jusqu'à l'intérieur du Cambodge. Leur groupe linguistique est malayo-polynésien. Le village rhadé, situé le plus souvent sur des somm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhade-radan/#i_1604

S21, LA MACHINE DE MORT KHMÈRE ROUGE (Rithy Panh)

  • Écrit par 
  • Sylvie ROLLET
  •  • 969 mots

En avril 1975, les Khmers rouges déportent Rithy Panh et sa famille vers la campagne, comme tous les habitants de Phnom Penh, vidée en quelques jours de sa population. Il verra mourir les siens de faim et d'épuisement avant de pouvoir gagner la France, où il fera ses études à l'I.D.H.E.C. Comme il l'a souvent répété, sans le génocide, il ne serait pas devenu cinéaste. C'est l'ancien centre de d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/s21-la-machine-de-mort-khmere-rouge/#i_1604

SON SANN (1911-2000)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 180 mots

Ancien Premier ministre cambodgien. Après des études en France (H.E.C.), il initie à l'économie le jeune roi Norodom Sihanouk avant de devenir ministre des Finances du Cambodge en 1946, puis ministre des Affaires étrangères ; à ce titre, il représente son pays à la conférence de Genève en 1954. L'année suivante, il est nommé à la tête de la Banque nationale, poste qu'il occupera jusqu'en 1968. Mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/son-sann/#i_1604

THAÏLANDE

  • Écrit par 
  • Jean BOISSELIER, 
  • Achille DAUPHIN-MEUNIER, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Christian TAILLARD, 
  • Solange THIERRY
  • , Universalis
  •  • 24 707 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'art de Lopburi (env. viie-xive s.) »  : […] On ne fait généralement débuter l'école de Lopburi qu'au xi e  siècle, avec l'expansion khmère (règne de Sūryavarman I er ), mais s'il est exact que, jusqu'à ce moment, le site de Lopburi échappe à l'autorité d'Angkor, l'influence culturelle khmère s'y fait déjà nettement sentir. Bien plus, si l'on admet avec les historien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thailande/#i_1604

TONLÉ SAP

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 256 mots

Le Tonlé Sap est un immense réservoir de la plaine alluviale du centre du Cambodge. Pendant la saison sèche, il se déverse dans la rivière du même nom, qui traverse la plaine Veal Pok vers le sud-est pour se jeter dans le Mékong. Parfois appelé Grand Lac, il est nourri par de nombreux cours d'eau au caractère erratique, ainsi que par les rivières Sreng et Sen, tributaires septentrionaux plus régu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tonle-sap/#i_1604

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 527 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Le retournement de la situation : l'engrenage du début des années 1980 »  : […] Néanmoins, la situation se détériore rapidement pour le pouvoir vietnamien. Les négociations avec les États-Unis achoppent, dès 1977, sur les questions des réparations de guerre et des soldats disparus. En 1978, sur fond de rapprochement entre Washington et Pékin, la rupture est définitive. Plus grave encore, les relations avec la Chine se sont détériorées. Le conflit va éclater par l'intermédiai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam/#i_1604

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian LECHERVY, Solange THIERRY, Manuelle FRANCK, Philippe DEVILLERS, « CAMBODGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cambodge/