NOUVELLE-ÉCOSSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Nouvelle-Écosse (Nova Scotia), la plus maritime des provinces de l'Est canadien, couvre 54 565 kilomètres carrés ; sa population était estimée à 913 460 habitants en 2006. Orientée selon les axes appalachiens, elle se rattache au continent par l'isthme de Chignectou et se prolonge au nord-est par l'île du Cap-Breton (10 300 km2).

Nouvelle-Écosse : carte physique

Nouvelle-Écosse : carte physique

Carte

Carte physique de la province de la Nouvelle-Écosse. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Pénétrée de tous côtés par la mer grâce à d'innombrables baies et bassins, la péninsule de la Nouvelle-Écosse se caractérise par un peuplement ancien mais demeuré périphérique, une population homogène à forte prédominance britannique et une économie instable.

Le premier établissement en Nouvelle-Écosse ou Acadie (nom d'origine indienne par lequel les Français désignaient alors les territoires du Canada oriental) remonte à 1605, à la fondation de Port-Royal, sur la baie de Fundy, par Samuel de Champlain. L'histoire de l'Acadie est marquée par la rivalité franco-anglaise dans cette partie du monde aux xviie et xviiie siècles. L'Acadie est ainsi tour à tour terre française et anglaise jusqu'en 1710, avant d'être reconnue définitivement possession des Anglais (traité d'Utrecht, 1713). Entre-temps, des colons français s'étaient fixés autour du bassin d'Annapolis et plus tard, vers 1675, dans la région du bassin des Mines, qui deviendra le cœur de l'Acadie française. Après la guerre de 1744-1748 entre la France et l'Angleterre, la forteresse de Louisbourg, au Cap-Breton, fut restituée aux Français. Pour faire contrepoids à celle-ci, les Anglais fondèrent en 1749 Halifax, citadelle et aussi tête de pont pour leur colonisation. Ayant refusé de prêter serment d'allégeance, 6 500 Acadiens furent déportés à partir de 1755. Louisbourg fut prise en 1758 et les déportations continuèrent encore plusieurs années (14 000 au total). Après le traité de Paris en 1763, 2 000 Acadiens seraient rentrés en Nouvelle-Écosse.

Prise de Louisbourg

Prise de Louisbourg

Photographie

Au cours de la guerre de Sept Ans, les Anglais reprennent aux Français la forteresse de Louisbourg au Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, en 1758. 

Crédits : MPI/ Archive Photos/ Getty Images

Afficher

Outre 2 500 Anglais [...]


Médias de l’article

Nouvelle-Écosse : carte physique

Nouvelle-Écosse : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Prise de Louisbourg

Prise de Louisbourg
Crédits : MPI/ Archive Photos/ Getty Images

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  NOUVELLE-ÉCOSSE  » est également traité dans :

ACADIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 892 mots
  •  • 1 média

Le territoire connu pendant plus de deux siècles sous le nom d'Acadie comprenait la côte atlantique du Canada et correspondait approximativement aux trois provinces actuelles de Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick et Île-du-Prince-Édouard. Ces côtes furent très tôt fréquentées par des Basques, chasseurs de baleines, et par des pêcheurs de morue bretons, normands et portugais. Le premier établisseme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acadie/#i_32937

CANADA - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 5 731 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le climat et ses nuances »  : […] Blizzard, froid, neige... une trilogie souvent mentionnée à propos du climat canadien. Pourtant, il serait erroné de penser que d'autres paramètres n'existent pas ; en outre, comment croire, que, sur un si grand espace, on n'ait qu'un climat et non pas des climats ? L'extension en latitude comme en longitude, la présence à grande échelle d'ensembles topographiques distincts engendrent forcément un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-cadre-naturel/#i_32937

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 332 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Un pays indépendant »  : […] Les fondateurs du Canada anglais – les premiers hommes d'affaires britanniques arrivés dans la colonie laurentienne immédiatement après la conquête, les loyalistes chassés de la république américaine, les hardis pionniers de l'Ouest, les millions d'immigrants venus des îles Britanniques – ont toujours eu l'ambition d'édifier au nord des États-Unis un vaste pays. En 1867, pour réaliser cet idéal, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-histoire-et-politique/#i_32937

CANADA - Réalités socio-économiques

  • Écrit par 
  • Ludger BEAUREGARD, 
  • Alain PAQUET, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 16 613 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Une répartition en constante évolution »  : […] Globalement, la grande majorité des habitants est concentrée dans une sorte de corridor plus ou moins continu qui longe la frontière avec les États-Unis. Mais plus de trois Canadiens sur cinq sont citoyens des deux provinces de l' Ontario et du Québec. Toutefois, par rapport aux données du recensement de 1961, celles de 2006 révèlent que les fluctuations relatives à chaque province sont considéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-realites-socio-economiques/#i_32937

Pour citer l’article

Ludger BEAUREGARD, « NOUVELLE-ÉCOSSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-ecosse/