DÉTOXICATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Phénobarbital

Phénobarbital
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Paracétamol : biotransformation

Paracétamol : biotransformation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Benzopyrène : biotransformation

Benzopyrène : biotransformation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cytochromes

Cytochromes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Les enzymes

Enzymes majeures de phase I, les monooxygénases à cytochrome P-450 sont des hémoprotéines (contenant donc du fer), comme l'hémoglobine, mais elles s'en distinguent par leur activité catalytique. En l'absence de substrat, le fer des cytochromes P-450 est à l'état ferrique (Fe III). Après fixation du substrat, deux électrons sont transférés par une réductase à partir d'une coenzyme d'oxydoréduction, le nicotinamide-adénine-dinucléotide phosphate réduit (NADPH, H+). Le premier électron permet le passage du fer à l'état ferreux (Fe II), suivi de la fixation de l'oxygène moléculaire O2 ou dioxygène. Le second électron transforme cet oxygène en espèces réduites beaucoup plus réactives, qui permettent la fixation d'un atome O sur le substrat, d'où le nom de mono-oxygénase. L'autre atome d'oxygène est retrouvé sous forme d'eau H2O. La réaction globale s'écrit (XH représente le substrat hydrophobe de la réaction) :

Lorsque (comme c'est le cas décrit ci-dessus) le produit de la réaction possède une fonction hydroxyle —OH, alcool ou phénol, la mono-oxygénase est appelée hydroxylase. Dans d'autres cas, la fixation d'oxygène sur une double liaison fait par exemple apparaître un époxyde, et l'enzyme est intitulée époxydase :

D'autres types de réactions peuvent être catalysés par des mono-oxygénases, suivant le même schéma général : désalkylations, N-ou S-oxydations...

Lorsqu'on réduit chimiquement le cytochrome P-450 et qu'on le soumet à un flux de monoxyde de carbone CO, il développe une bande d'absorption de la lumière très intense à 450 nanomètres : d'où son nom (pigment absorbant à 450 nm). Cette même propriété permet son dosage par spectrophotométrie.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : professeur de biochimie à la faculté de médecine Necker-Enfants malades, I.N.S.E.R.M. U75

Classification


Autres références

«  DÉTOXICATION  » est également traité dans :

ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 4 302 mots

Dans le chapitre « Phytophagie et détoxication des métabolites secondaires toxiques »  : […] Toutes les plantes contiennent des métabolites dits « primaires », et d'autres dits « secondaires ». Les premiers, comme les vitamines, minéraux ou acides aminés, sont présents dans tous les tissus du végétal et essentiels à son métabolisme. Les seconds ont une distribution tissulaire plus spécifique, ils présentent une très grande diversité chimique selon les espèces végétales, et beaucoup ont de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-modalites-alimentaires/#i_88694

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 671 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les enseignements de l'hépatectomie expérimentale »  : […] L'ablation du foie ou hépatectomie, réussie pour la première fois par F. C. Mann chez les Mammifères, a véritablement inauguré la physiologie hépatique. L'analyse des phénomènes qui résultent chez le chien de l'ablation du foie permet, en effet, de dresser le bilan des grandes fonctions de cet organe. Dans une première période, consécutive à l'intervention, l'animal semble normal ; mais bientôt, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_88694

GLYCUROCONJUGAISON

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 343 mots

La conjugaison d'un certain nombre de substances avec l'acide glycuronique ou glucuronique — ou glycuroconjugaison — constitue un des processus de détoxication très répandu dans l'organisme. C'est sous cette forme que phénols et dérivés phénoliques, alcools aromatiques et terpéniques, acides, alcaloïdes sont excrétés dans l'urine. L'union se fait entre, d'une part, l'oxhydryle semi-acétalique de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glycuroconjugaison/#i_88694

RADICAUX LIBRES

  • Écrit par 
  • Béatrice DESCAMPS-LATSCHA
  •  • 1 246 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Rôle physiopathologique des radicaux oxygénés libres »  : […] On conçoit difficilement que l'oxygène moléculaire, cet élément indispensable à la vie en aérobiose, puisse exercer un effet nocif. Tel est pourtant le cas et l'image de Janus aux deux visages a parfois été choisie pour illustrer ce double rôle bénéfique ou délétère de la molécule d'oxygène. Dans les conditions physiologiques , la réduction de l'oxygène moléculaire en H 2 O, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radicaux-libres/#i_88694

REACH (Registration, Evaluation and Authorization of Chemicals)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 8 032 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Quelques questions »  : […] Beaucoup de questions sont ainsi ouvertes à propos de REACH. La première est celle du choix, tant des composés à répertorier que de ceux qui seront proposés à l'interdiction pure et simple. Puisque plusieurs dizaines de millions de molécules existent, il ne peut être question de les passer toutes en revue. Mais comment choisir les dizaines de milliers de molécules à étudier ? Question connexe, es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reach/#i_88694

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul LEROUX, « DÉTOXICATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/detoxication/