BARENBOIM DANIEL (1942- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'épanouissement

Le disque va contribuer à le faire connaître universellement à partir de 1964. Il enregistre en effet abondamment pendant de nombreuses années pour E.M.I. Barenboim ose graver avant ses vingt-cinq ans toutes les sonates de Beethoven avec une spontanéité, une intuition philologique et une qualité sonore qu'il ne retrouvera pas tout à fait des décennies plus tard pour sa deuxième intégrale. Il a aussi la chance d'enregistrer les cinq concertos du même Beethoven avec Otto Klemperer, des disques somptueux qui restent aujourd'hui encore au sommet de la discographie. Les meilleurs chefs se disputent sa participation : John Barbirolli l'accompagne dans les concertos de Brahms, Pierre Boulez dans ceux de Bartók. Sa carrière est lancée. Y compris comme chef, puisqu'il enregistre pour R.C.A. les concertos de Beethoven avec Arthur Rubinstein au clavier ! Mais c'est Mozart qui lui vaut la consécration : son intégrale des sonates mais surtout des concertos avec l'English Chamber Orchestra, d'une verve inouïe et d'une poésie charmeuse, lui valent des louanges unanimes. On salue autant le pianiste, à la fois délicat et viril, qui caresse les phrases mozartiennes avec sensualité, que le chef qui imprime une dynamique bondissante et une saveur exaltante aux concertos et aux instrumentistes anglais. Il faut bien reconnaître que ses enregistrements ultérieurs de ces concertos, notamment avec l'Orchestre philharmonique de Berlin, n'auront pas la même alacrité. En travaillant régulièrement avec l'English Chamber Orchestra, Barenboim donne des concerts à travers toute la planète, accumulant les triomphes et abordant tous les répertoires, jusqu'au contemporain.

À la même époque, ce musicien inlassable se passionne pour la musique de chambre. Il se montre un accompagnat [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  BARENBOIM DANIEL (1942- )  » est également traité dans :

BERGÉ PIERRE (1930-2017)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 010 mots
  •  • 1 média

Personnage de la mode et du monde parisien parmi les plus en vue, Pierre Bergé a marqué son temps par la création de la maison de couture Yves Saint Laurent aux côtés du célèbre styliste en 1961, un sens aigu des affaires et une implication indirecte, mais bien réelle dans la vie politique du pays. Pierre Bergé est né le 14 novembre 1930 à Saint-Pierre-d’Oléron, une commune du département de la C […] Lire la suite

PARIS ORCHESTRE DE

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 918 mots
  •  • 2 médias

Fondé en 1967, l'Orchestre de Paris est la première réalisation du plan de renouveau musical français élaboré par Marcel Landowski à l'initiative d'André Malraux. Il a été suivi par la création d'une quinzaine d'autres orchestres de région. La vocation de l'Orchestre de Paris était de « jouer un rôle de premier plan dans la vie musicale parisienne et nationale et d'assurer dans les pays étrangers […] Lire la suite

SAID EDWARD W. (1935-2003)

  • Écrit par 
  • Paul CHEMLA, 
  • Universalis
  •  • 1 131 mots

Dans le chapitre « Questions de frontières »  : […] C'est dans le monde entier, en fait, qu'Edward W. Said distingue « des territoires superposés et des histoires enchevêtrées ». En partie à cause de l'impérialisme, toutes les cultures s'interpénètrent et sont hybrides. Mais leurs rapports s'avèrent inégaux, marqués qu'ils sont par l'exaltation ou le dénigrement de fausses essences. « On africanise l'Africain, on orientalise l'Oriental, on occiden […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Luc MACIA, « BARENBOIM DANIEL (1942- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-barenboim/