COMPAGNONS DE LA LIBÉRATION

LIBÉRATION ORDRE DE LA

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 742 mots

Destiné à « récompenser les personnes ou les collectivités militaires et civiles qui se seront signalées d'une manière exceptionnelle dans l'œuvre de libération de la France et de son empire », l'ordre de la Libération est fondé par Charles de Gaulle dès le 16 novembre 1940. Si le chef des Français libres considère qu’il incarne la légitimité , il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-la-liberation/#i_85887

ASTIER DE LA VIGERIE EMMANUEL D' (1900-1969)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 874 mots

aïeux maternels au xixe siècle, Emmanuel d'Astier de la Vigerie, dernier fils du baron Raoul Olivier d'Astier de la Vigerie, partage avec ses deux frères aînés l'honneur d'être compagnon de la Libération et de former la plus nombreuse des neuf fratries dans l'ordre fondé par le chef des Français libres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-d-astier-de-la-vigerie/#i_85887

BÉNOUVILLE PIERRE DE (1914-2001)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 760 mots

Journaliste, directeur de Jours de France dès 1954 puis de bien des publications de Marcel Dassault, député pendant trente et un ans, Pierre de Bénouville, général à trente ans, est resté jusqu'à sa mort, survenue à Paris le 5 décembre 2001, une des incarnations les plus célèbres de l'ordre des Compagnons de la Libération […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-benouville/#i_85887

BILLOTTE PIERRE (1906-1992)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 856 mots
  •  • 3 médias

le surarmement de la planète. Mort à Boulogne, le 29 juin 1992, le général Billotte, grand officier de la Légion d'honneur, compagnon de la Libération, est resté fidèle au gaullisme comme à la mémoire du maréchal Leclerc, à qui il s'identifiait dès 1944 : « Comme lui, nous n'avons qu'une passion, la France, qu'un idéal, sa liberté et sa grandeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-billotte/#i_85887

BOISSIEU ALAIN DE (1914-2006)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 750 mots

saluant les cadets de Saumur à la BBC en 1942 devaient guider, soixante ans plus tard, le chancelier de l'ordre de la Libération pour les dix-sept allocutions qu'il eut à prononcer entre sa nomination le 26 septembre 2002 et sa mort, à Clamart, le 5 avril 2006. Son « Merci pour la France ! » lancé devant la dépouille de l'aumônier du commando […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-de-boissieu/#i_85887

BOLLAERT ÉMILE (1890-1978)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 617 mots

Lorsqu'il revient en France, Charles de Gaulle, qui le fait compagnon de la Libération, lui demande de devenir commissaire de la République. Il exerce cette fonction dans la région de Strasbourg de juin 1945 à mars 1946. Il y préside à la reprise économique comme à l'épuration qui, dans cette province annexée, prend parfois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-bollaert/#i_85887

BOUCHINET-SERREULLES CLAUDE (1912-2000)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 673 mots

de sociétés, directeur général du Parisien libéré de 1978 à 1982, ce gaulliste de gauche a été membre du conseil de l'Ordre de la Libération et de l'institut de Gaulle jusqu'à sa mort, survenue le 8 décembre 2000, deux mois après la publication chez Grasset de ses souvenirs de combat, Nous étions faits pour être libres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-bouchinet-serreulles/#i_85887

BOURGÈS-MAUNOURY MAURICE (1914-1993)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 947 mots

Cependant, ce compagnon de la Libération, administrateur de La Dépêche du Midi et censeur de sa société éditrice de 1966 à 1971, siégea au Club des 22, groupe de onze compagnons de droite et de onze de gauche régulièrement réunis pour apaiser les tensions entre les forces politiques. P.-D.G. de la Société industrielle et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-bourges-maunoury/#i_85887

BROSSOLETTE PIERRE (1903-1944)

  • Écrit par 
  • Guillaume PIKETTY
  •  • 1 108 mots

er octobre 1942, il devient numéro deux des services secrets de la France combattante, le Bureau central de renseignements et d'action (B.C.R.A.). Compagnon de la Libération et membre du Conseil de l'ordre dès octobre 1942, il appartient au saint des saints des forces gaullistes, sans abdiquer pour autant sa lucidité sur l'homme du 18 juin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-brossolette/#i_85887

CHABAN-DELMAS JACQUES (1915-2000)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 882 mots

dans Paris avant d'y escorter le général Leclerc et de faire admettre qu'il convient d'associer le colonel F.T.P. Rol-Tanguy à la signature de la reddition allemande. « C'est bien Chaban ! », consentira le général de Gaulle avant de le nommer compagnon de la Libération et d'en faire, en 1945, le secrétaire général du ministère de l'Information […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-chaban-delmas/#i_85887

CLAUDIUS-PETIT EUGÈNE (1907-1989)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 890 mots

il présida le comité d'expansion de la Loire de 1959 à 1973, et s'y battit pour la reconversion des zones industrielles obsolètes. Compagnon de la Libération, Eugène Claudius-Petit ne fut jamais un inconditionnel du gaullisme. Sous la Ve République, il fut l'un des animateurs du courant centriste, présidant à l'Assemblée le groupe de l'Entente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-claudius-petit/#i_85887

FRENAY HENRI (1905-1988)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 597 mots

Nation. » Cette citation accompagnait la décision attribuant à Henri Frenay la croix de compagnon de la Libération. Signée par le général de Gaulle, à Londres, le 13 mars 1943, au bénéfice de Nef – l'un des pseudonymes de Frenay –, elle marquait le rôle exceptionnel du créateur du mouvement Combat, qui permit aux résistants métropolitains d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-frenay/#i_85887

GALLEY ROBERT (1921-2012)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 660 mots
  •  • 1 média

politique marquant de la Ve République. Mais ce Français libre, nommé Compagnon de la Libération à vingt-quatre ans en 1945, a été aussi ingénieur et son rôle dans le développement de la filière nucléaire française participe des faits marquants de la vie de cette grande figure du gaullisme. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-galley/#i_85887

GARY ROMAIN (1914-1980)

  • Écrit par 
  • Nicolas GELAS
  •  • 1 476 mots

Dans le chapitre « Une œuvre dédoublée »  : […] trop récente l'empêche de devenir officier, et déserte dès 1940 pour rejoindre les forces de la France libre. Cinq ans plus tard, décoré de la croix de guerre, compagnon de la Libération, il épouse Lesley Blanch. Son premier roman, Éducation européenne, sort la même année sous le pseudonyme de Romain Gary, et reçoit le prix des critiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romain-gary/#i_85887

GUINGOUIN GEORGES (1913-2005)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 700 mots

le nommant chevalier de la Légion d'honneur, le 7 juillet 1945, puis sa désignation de Compagnon de la Libération par décret du 19 octobre 1945 ont témoigné du rayonnement de Georges Guingouin, « premier maquisard de France » dès 1941 et condamné par contumace aux travaux forcés à perpétuité le 21 janvier 1942. « Préfet du maquis » puis libérateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-guingouin/#i_85887

JACOB FRANÇOIS (1920-2013)

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 1 838 mots
  •  • 1 média

cellulaire fut créée pour lui, il était membre de l'Académie des sciences et de l'Académie française. Enfin, l'éminent compagnon de la Libération qu'il était, promu au rang de chancelier de l'ordre de la Libération, lutta également toute sa vie, avec toute son énergie, contre le racisme, et il s'employa à défendre la cause des scientifiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-jacob/#i_85887

LÉVY JEAN-PIERRE (1911-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 724 mots

Jean-Pierre Lévy séjourna à Londres au printemps de 1943 et reçut alors sa croix de compagnon de la Libération pour son courage passionné et ses hautes qualités civiques. Avant de repartir pour la France, dès juillet 1943, il participa au comité exécutif de propagande du Comité français de libération nationale ainsi qu'à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-levy/#i_85887

MOORE FRED (1920-2017)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 783 mots

d'organiser la fin du Conseil de l'ordre et la survie de la mémoire des 1 038 Compagnons. Il met en œuvre la loi créant le Conseil national des communes « Compagnon de la Libération  » chargé d’assurer la pérennité d'un ordre que son fondateur a voulu « glorieusement épisodique ». Il en est délégué national à compter du 16 novembre 2012, puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fred-moore/#i_85887

MURACCIOLE JULES (1906-1995)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 688 mots

C'est naturellement qu'il est fait compagnon de la Libération, en qualité de lieutenant de la 13e demi-brigade de la Légion étrangère (D.B.L.E.), le 28 mai 1945. Conformément aux termes de l'ordonnance du 17 novembre 1940, il est récompensé pour s'être signalé « de manière exceptionnelle dans l'œuvre de libération de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-muracciole/#i_85887

PALEWSKI GASTON (1901-1984)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 921 mots

De ce compagnon de la Libération, Charles de Gaulle écrit qu'il est « toujours là où se fait l'histoire ». Il contribue en 1947 à la création du Rassemblement du peuple français et est député de la Seine de 1951 à 1955. Vice-président de l'Assemblée nationale à partir de 1953, il est ministre délégué à la présidence du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-palewski/#i_85887

PARIS DE BOLLARDIÈRE JACQUES (1907-1986)

  • Écrit par 
  • Jean PLANCHAIS
  •  • 762 mots

l'officier le plus décoré de la France libre, grand officier de la Légion d'honneur et compagnon de la Libération dénonce ainsi certaines des méthodes pratiquées en Algérie soulève un scandale. Le général reconnaît qu'il a contrevenu à la discipline. Il est mis pour deux mois aux arrêts de forteresse au fort de La Courneuve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-paris-de-bollardiere/#i_85887

PASSY ANDRÉ DEWAVRIN, dit LE COLONEL (1911-1999)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 723 mots

Compagnon de la Libération, il fut l'unique chef des services secrets de la France libre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/passy/#i_85887

PLEVEN RENÉ (1901-1993)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 038 mots
  •  • 1 média

Compagnon de la Libération, le ministre des Colonies passe aux Finances en novembre 1944 ; il subit les critiques du ministre de l'Économie nationale, au sujet d'une politique d'emprunts et de relèvements de salaires que Pierre Mendès France juge inflationniste. Mais René Pleven répond que “la trésorerie ne peut supporter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-pleven/#i_85887

RÉMY GILBERT RENAULT dit LE COLONEL (1904-1984)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 840 mots

10 Ans avec de Gaulle et Dans l'ombre du Maréchal. Compagnon de la Libération, officier de l'Empire britannique, Distinguished Service Order, officier de la Legion of Merit, le lieutenant-colonel de réserve Gilbert Renault est devenu, par sa science de l'organisation et son courage, le modèle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remy-gilbert-renault-dit-le-colonel/#i_85887

ROL-TANGUY HENRI (1908-2002)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 792 mots

croix de la Légion d'honneur lors du cinquantième anniversaire de la Libération ; il restait surtout fier de représenter tous les F.T.P. dans la cohorte des Compagnons de la Libération, et des mots dédicacés par leur Grand-Maître sur un tome des Mémoires de Guerre : « Au colonel Rol, en souvenir de notre combat, son compagnon, C. de Gaulle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-rol-tanguy/#i_85887

SAINTENY JEAN (1907-1978)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 747 mots

Ses titres de guerre font de ce compagnon de la Libération, de décembre 1962 à janvier 1966, le ministre des Anciens Combattants du gouvernement Pompidou, après qu'il eut siégé un mois à l'Assemblée comme député U.N.R.-U.D.T. de la Seine. À ce poste, il resserre les liens du gouvernement avec le monde combattant et l'associe aux grandes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sainteny/#i_85887

SAVARY ALAIN (1918-1988)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 316 mots

: croix de guerre, Silver Star Medal, Légion d'honneur. Et, distinction suprême, Alain Savary est fait compagnon de la Libération par le général de Gaulle. Mais le libérateur de la France ne lui laisse pas le temps de terminer le combat : il le nomme en 1945 commissaire de la République à Angers, où il succède à Michel Debré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-savary/#i_85887

SCHUMANN MAURICE (1911-1998)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 801 mots
  •  • 1 média

de Gaulle rejette l'idée d'une Europe intégrée et du « volapük européen ». Mais ce compagnon de la Libération retrouve des portefeuilles ministériels, tour à tour comme ministre d'État chargé de la Recherche scientifique et des Questions atomiques et spatiales (avr. 1967-mai 1968), ministre d'État chargé des Affaires sociales (mai 1968-juin 1969 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-schumann/#i_85887

TEITGEN PIERRE-HENRI (1908-1997)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 870 mots

éclairé et généreux sans doute, mais plein de péril pour l'avenir ». Toutefois, ce compagnon de la Libération avait été un élément essentiel des gouvernements provisoires. Garde des Sceaux de juin 1945 à décembre 1946, il dirigea l'action publique des procureurs des cours de justice et eut à définir, pour les procès de presse et grâce à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-henri-teitgen/#i_85887