CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Le monde étrusque

Le monde étrusque
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Fondation mythique de Rome

Fondation mythique de Rome
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Bataille de Zama

Bataille de Zama
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Mur d'Hadrien

Mur d'Hadrien
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Tous les médias


Culture et société chez les Romains

L’Empire romain fut un espace de circulation des hommes et des idées unique dans l’histoire par son ampleur. La paix romaine (pax romana) favorisa le développement d’un modèle éducatif et culturel homogène en même temps que la diffusion de nouvelles religions. Ces tendances donneront un caractère universaliste à la civilisation romaine.

L’éducation romaine

La culture romaine s’est appropriée, à partir du iiie siècle avant J.-C., l’héritage de la culture grecque. Elle reposait sur un système éducatif appelé paideia en grec. Auprès d’un précepteur ou dans des écoles municipales, les futurs citoyens s’imprégnaient des récits mythologiques à la lecture des œuvres d’auteurs grecs, comme L’Iliade ou L’Odyssée d’Homère, ou d’écrivains latins hellénisés, comme Virgile. Ils acquéraient également des connaissances en philosophie grecque, en rhétorique (l’art du discours) et en droit, science fondamentale pour les Romains, qui étaient à la fois formalistes, légalistes, et très procéduriers.

À l'école des Romains

À l'école des Romains

photographie

De sept à douze ans environ, l'enfant apprenait à lire, écrire et compter ; jusqu'à seize ans, le grammairien le plongeait dans la lecture des classiques grecs et latins ; enfin, le rhéteur lui inculquait les techniques de l'art oratoire. Témoignage du rayonnement de l'éducation... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Cette éducation était réservée à une élite en raison de son coût élevé. L’éloquence acquise grâce à elle permettait de participer aux débats publics. Elle distinguait socialement ceux qui la possédaient de la plèbe, inculte et détournée de la politique grâce à une formidable « industrie » de divertissement et de propagande : les jeux du cirque.

Les jeux romains

Les jeux romains

vidéo

Les Romains ont repris des Étrusques et des Campaniens les combats de gladiateurs, jeux funéraires sacrés qui avaient remplacé les sacrifices humains. Introduits à Rome en 264 avant J.-C., les jeux se déroulent à partir du Ier siècle dans un édifice spécial,... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L’extension dans tout l’Empire de cette culture gréco-romaine constitua un puissant facteur d’intégration des élites provinciales. En maîtrisant le grec et le latin, les deux langues du vainqueur, les notables locaux des cités accédaient à la culture et au mode de communication communs à tout l’Empire. Ils pouvaient ainsi espérer, une fois obtenue la citoyenneté romaine, intégrer le cursus honorum, la carrière administrative officielle conduisant les meilleurs jusqu’à la chancellerie impériale.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

« CIVILISATION ROMAINE (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-romaine/