BRECHT BERTOLT(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

10 février 1898 Naissance à Augsbourg (Souabe).

1914-1918 Première Guerre mondiale.

1917 Commence des études de lettres, puis de médecine, à l'université de Munich.

1918 Découvre le théâtre de Frank Wedekind. Première version de Baal.

1919 Brecht montre des sympathies pour le mouvement spartakiste et la tentative de République des conseils de Bavière.

1920 À Munich, se lie d'amitié avec l'auteur et acteur de cabaret Karl Valentin.

1922 Tambours dans la nuit.

1923 Dans la jungle des villes est représenté à Munich.

1924-1926 Travaille comme dramaturge au Deutsches Theater de Berlin, sous la direction de Max Reinhardt.

1926 Homme pour homme, première expression du théâtre épique. Les Sermons domestiques, un de ses principaux recueils de poésie.

1928 L'Opéra de quat'sous sur une musique de Kurt Weill, connaît un grand succès.

1929-1932 À travers les courtes pièces que sont les Lehrstücke, Brecht expérimente de nouvelles formes dramaturgiques.

1929 Épouse Hélène Weigel.

1930 Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny, toujours avec Kurt Weill.

1931 Sainte Jeanne des Abattoirs.

1933-1939 Avec l'avènement du régime nazi, Brecht quitte l'Allemagne, où ses œuvres sont interdites et brûlées, et s'installe au Danemark avec sa famille.

1938 Grand'Peur et misère du Troisième Reich.

1939 Première version de La Vie de Galilée. La Bonne Âme de Se-Tchouan Mère courage et ses enfants.

1940 Maître Puntila et son valet Matti.

1941 La Résistible Ascension d'Arturo Ui. Après avoir quitté le Danemark pour la Suède puis la Finlande en 1939, Brecht émigre aux États-Unis et s'installe à Santa Monica, près de Hollywood. Là, il fréquente d'autres émigrés allemands (Schönberg, Thomas Mann, Adorno, Piscator). Il travaille à des scénarios de films, et notamment [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRECHT BERTOLT (1898-1956)  » est également traité dans :

BRECHT BERTOLT

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 5 503 mots
  •  • 7 médias

Musil a pu écrire que, depuis le classicisme, le théâtre n'avait plus joué aucun rôle dans l'évolution de l'esprit européen, parce que le drame ne laissait pas à notre pensée une liberté de mouvement suffisante. L'esthétique de la distanciation, associée au no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertolt-brecht/

DANS LA JUNGLE DES VILLES, Bertolt Brecht - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 903 mots

Cette pièce en onze tableaux de Bertolt Brecht (1898-1956) relate « l'inexplicable corps à corps de deux hommes » et « le naufrage d'une famille » dans la ville géante de Chicago. Une première version intitulée Dans la jungle, écrite en 1921-1922 (et publiée seulement en 1968), fut représentée le 9 mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dans-la-jungle-des-villes/#i_4713

LA VIE DE GALILÉE (mise en scène J.-F. Sivadier)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 981 mots
  •  • 1 média

À l’été 2002, Jean-François Sivadier triomphait au festival d’Avignon. Quelques mois seulement après l’avoir créée au Théâtre national de Bretagne, à Rennes, il présentait sa mise en scène de La Vie de Galilée. Jouée tambour battant à la manière du théâtre de tréteaux, cette œuvre testamentaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vie-de-galilee/#i_4713

MÈRE COURAGE, Bertolt Brecht - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 914 mots
  •  • 1 média

Cette pièce en douze tableaux de Bertolt Brecht (1898-1956), sous-titrée Chronique de la guerre de Trente Ans, et écrite en 1939, est inspirée des Aventures de Simplicius Simplicissimus (1669), « roman éducatif » de Grimmelshausen. La première représentation eut lieu à Zurich en avril 1941, avec Therese Giehse dans le rôle-titre. La pièce fut repri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mere-courage/#i_4713

L'OPÉRA DE QUAT'SOUS (mise en scène R. Wilson)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 855 mots

Comment réconcilier théâtre d'art et théâtre populaire ? Comment réinventer une œuvre qui marqua le xxe siècle en en conservant toute la violence et le pouvoir dérangeant ? C'est le pari tenu par Robert Wilson avec L'Opéra de Quat'sous programmé à Paris, à la double enseigne du Théâtre de la Ville et du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-opera-de-quat-sous-mise-en-scene-r-wilson/#i_4713

ACTEUR

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 796 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'athlète et le porte-parole »  : […] Si, pour Antonin Artaud, l'acteur est un « athlète affectif », il doit nécessairement rompre avec les conventions qui faisaient encore les beaux jours d'un certain théâtre. Par le souffle, on entre dans le corps du personnage théâtral : « À chaque sentiment, à chaque mouvement de l'esprit, à chaque bondissement de l'affectivité humaine correspond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acteur/#i_4713

ALLEMAND THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 8 423 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le poids d'une norme esthétique »  : […] Si la politique antifasciste menée à l'Est dans la zone d'occupation soviétique depuis 1945 ne contredit pas foncièrement les choix théâtraux qu'on peut observer à l'Ouest, la création de la R.D.A. en 1949 engage une véritable rupture, à l'heure de la guerre froide. Cette rupture s'exprime moins dans l'organisation matérielle du théâtre – un réseau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-allemand/#i_4713

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Révolte et récupération »  : […] La vieille tradition – celle d'avant 1956, à laquelle Somerset Maugham reprochait amèrement sa « vraisemblance de soirée mondaine » – est loin d'être morte. Après la première « vague » apparaissent en effet, vers 1967, des auteurs qui renouent avec elle. Quand bien même ils essaient de la subvertir, le renouvellement se borne souvent à substituer a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-litterature/#i_4713

ARDEN JOHN (1930-2012)

  • Écrit par 
  • Marie-Claire PASQUIER
  •  • 816 mots

John Arden est né en 1930 à Barnsley, dans le Yorkshire. Des auteurs dramatiques du « nouveau théâtre anglais » des années 1950 et 1960, il est sans doute le plus brechtien. Comme Brecht, il croit nécessaire un détour par la fable, ou par l'histoire, pour rendre compte du monde contemporain. Pour lui, comme pour Brecht, le théâtre est une activité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-arden/#i_4713

BAYEN BRUNO (1950-2016)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 810 mots

Né le 13 novembre 1950 à Paris, Bruno Bayen entre à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm. Sous la direction de Bernard Dort, il présente une maîtrise consacrée à Homme pour homme de Brecht. Il s'essaie déjà à l'écriture dramatique. Au musée ce soir évoque Mai-68 par le biais du théâtre dans le théâtre, et intéresse Jean-Marie Serreau, mais r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-bayen/#i_4713

BENJAMIN WALTER (1892-1940)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 2 750 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Révélation et tragédie. La question de l'origine »  : […] Si Walter Benjamin, dans une Allemagne où la crise de la conscience européenne atteint son sommet en ce début de xx e  siècle, demeure en marge des courants établis, c'est pour mieux opérer entre leurs diverses positions. Parmi ses interlocuteurs privilégiés, il a compté, outre Theodor W. Adorno (représentant, avec Max Horkheimer, de la « théorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-benjamin/#i_4713

BERLINER ENSEMBLE

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 565 mots

Compagnie dramatique est-allemande révélée à Paris au Théâtre des Nations en juin 1954 par une représentation de Mère Courage et ses enfants ( Mutter Courage und ihre Kinder , 1938) de Brecht. Depuis lors, la leçon du Berliner Ensemble n'a cessé de nous être donnée dans la réalisation même de l'œuvre de Brecht : communion avec l'œuvre d'art et esp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berliner-ensemble/#i_4713

BESSON BENNO (1922-2006)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 841 mots

Benno Besson grandit à Yverdon dans une famille d'instituteurs. Étudiant en philologie à l'université de Zurich en 1942, il fréquente assidûment les spectacles du Schauspielhaus, qui accueille les exilés antifascistes allemands et autrichiens (Therese Giehse, Wolfgang Langhoff, Teo Otto...) et découvre avec enthousiasme le théâtre de Brecht qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benno-besson/#i_4713

DESSAU PAUL (1894-1979)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 107 mots

Compositeur allemand né à Hambourg, Paul Dessau occupe, après la Première Guerre mondiale, divers postes à Hambourg, à Cologne, à Mayence et à Berlin. En 1933, il émigre à Paris puis aux États-Unis, et revient après 1945 se fixer à Berlin-Est, où il collabore avec Brecht : musiques de scène pour Mère Courage (1946) et pour Le Cercle de craie cauc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-dessau/#i_4713

DISTANCIATION

  • Écrit par 
  • Jacques POULET
  •  • 351 mots

Le terme « distanciation » (allemand Verfremdung ), par lequel il faut entendre le mouvement fait pour prendre du recul, recouvre dans la théorie et dans la pratique brechtiennes du théâtre épique à la fois un concept de portée philosophique et les techniques mises en œuvre pour produire l'effet d'éloignement ( Verfremdungseffekt ). Héritées pour u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/distanciation/#i_4713

DORT BERNARD (1929-1994)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 1 020 mots

Bernard Dort est né à Metz en 1929. La carrière de cet ancien élève de l'E.N.A. passé par Sciences Po ne fut jamais qu'une subtile, talentueuse et studieuse école buissonnière au profit de l'art du théâtre et de sa pédagogie : collaborateur de quelques publications prestigieuses, des Temps modernes et des Cahiers du Sud , dans les années 1950, aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-dort/#i_4713

DRAME - Drame moderne

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 053 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Troisième paradoxe : la rhapsodie »  : […] Ce travail de déconstruction des structures fondamentales de la pièce de théâtre – fable, conflit, personnage, dialogue – qui semble caractériser notre modernité, s'inscrit-il dans une dialectique optimiste de la reconstruction du drame ? Rien n'est moins sûr. Pourtant, le théâtre de la première moitié du siècle a connu, avec Brecht et Claudel, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-drame-moderne/#i_4713

DRAME - Les écritures contemporaines

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 547 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Pour en finir avec le jugement de Brecht ? »  : […] On peut se demander si l'immense succès du Berliner Ensemble n'a pas contribué à stériliser les écritures dramatiques dans les années 1950 et 1960. Du moins dans le camp de ceux qui se voulaient, dans un sens large, des réalistes (Adamov faisant exception, puisqu'il se situe justement dans un entre-deux de l'avant-garde des années 1950 et du brecht […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-les-ecritures-contemporaines/#i_4713

DÜRRENMATT FRIEDRICH (1921-1990)

  • Écrit par 
  • Jean MORTIER
  •  • 2 079 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La vision du chaos et l'inquiétude existentielle »  : […] Chez Dürrenmatt, le monde est perçu d'abord comme effritement et chaos : une ville ravagée par la guerre et la famine, Les Anabaptistes ( Die Wiedertäufer , 1947) ; un empire à la veille de la capitulation sans condition, Romulus le Grand ( Romulus der Grosse , 1 re  version, 1948 ; 2 e  version, 1956) ; la guerre civile et la révolution, Le Maria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-durrenmatt/#i_4713

EISLER HANNS (1898-1962)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 339 mots

Compositeur allemand d'origine autrichienne, né à Leipzig, Eisler devient en 1919 élève d'Arnold Schönberg, tout en prenant — témoignage de ses convictions socialistes — la direction des chœurs de travailleurs Stahlklang et Karl Liebknecht. Lauréat du prix musical de la ville de Vienne en 1924, il s'établit l'année suivante à Berlin, où il devient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hanns-eisler/#i_4713

ÉPIQUE THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Jacques POULET
  •  • 1 078 mots
  •  • 1 média

À partir d'un refus de l'art dramatique traditionnel, Brecht élabore et définit, après l'expérience de ses « pièces didactiques », les principes d'une dramaturgie originale. À la forme dramatique du théâtre qui est action, il substitue la forme épique qui est narration et qui traduit une nouvelle représentation du monde jointe à une nouvelle éthiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-epique/#i_4713

GAY JOHN (1685-1732)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 834 mots
  •  • 1 média

Orphelin dès l'âge de dix ans, John Gay fut placé par son oncle à l'école de Barnstaple où il eut un bon maître latiniste, qui lui donna l'amour des classiques. À sa sortie de l'école, il fut pris en apprentissage chez un mercier en soieries à Londres. Il ne semble pas que le métier l'ait beaucoup intéressé — ses goûts l'attiraient plutôt vers la s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-gay/#i_4713

GENRES DRAMATIQUES

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 1 607 mots

Dans le chapitre « Le temps du drame »  : […] De façon plus générale, le xviii e  siècle lutte contre les théories et les systèmes figés. Trop à l'étroit dans les genres déjà existants, les dramaturges inventent une forme nouvelle qu'ils nomment le drame bourgeois, l'apparition du terme « drame » dans le Dictionnaire de l'Académie datant seulement de 1762. Il se fonde sur une opposition conjo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genres-dramatiques/#i_4713

HAŠEK JAROSLAV (1883-1923)

  • Écrit par 
  • Jeanne BEM
  •  • 1 441 mots

Dans le chapitre « La fortune d'une œuvre »  : […] On comprend que Piscator et Brecht aient été les premiers sensibles à cette puissante portée subversive. Si la première adaptation dramatique de Švejk (par Longen) eut lieu à Prague dès 1921, celle d'Erwin Piscator, avec la collaboration de Bertolt Brecht à Berlin en 1928, ouvrit sa carrière à l'étranger. À partir de là, traductions, pièces, films […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jaroslav-hasek/#i_4713

LANGHOFF MATTHIAS (1941- )

  • Écrit par 
  • Odette ASLAN
  •  • 1 893 mots

Dans le chapitre « Un parcours »  : […] Au Berliner Ensemble, où il fait son apprentissage et ses premières mises en scène, Matthias Langhoff refuse de muséifier Brecht et connaît un succès immédiat en montant Das kleine Mahagonny (Le Petit Mahagonny, 1963), Der Messingkauf (L'Achat du cuivre, la même année), Der Brotladen (Le Commerce de pain, 1967). À la Volksbühne de Berlin, il d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthias-langhoff/#i_4713

LENYA LOTTE (1899-1981)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 769 mots

Viennoise issue d'un milieu modeste – son père était cocher de fiacre et sa mère lingère –, Karoline Blamauer, dite Lotte Lenya a le « théâtre dans le sang ». À quatre ans, elle se produit dans un cirque. Après avoir étudié la danse à Zurich pendant la Première Guerre mondiale, elle joue Molière et Shakespeare dans des tournées de deuxième ordre. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lotte-lenya/#i_4713

LITTÉRATURE - La littérature comparée

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 11 123 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des influences par protestation »  : […] Dans sa thèse inédite, soutenue à la Sorbonne en 1972, Jean-Louis Backès passait au crible les notions clés du comparatisme, et en particulier celle d'influence. L'examen était d'autant plus piquant qu'il était présenté dans le cadre d'un travail académique sur un sujet « classique » de fortune littéraire : Dostoïevski en France de 1880 à 1930. «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-la-litterature-comparee/#i_4713

LIVING THEATRE

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 975 mots

Judith Malina et Julian Beck fondent la compagnie du Living Theatre en 1950. Onze ans plus tard, le Living joue à Paris au Théâtre des Nations, une pièce de Jack Gelber, The Connection ( L'Intermédiaire ). En 1966, la troupe, qui connaît des difficultés aux États-Unis, revient à Paris avec The Brig ( La Taule ) de Kenneth Brown. Alors commence la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/living-theatre/#i_4713

LOSEY JOSEPH (1909-1984)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 2 161 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une formation exhaustive »  : […] Sa biographie est pourtant passionnante et instructive. Joseph Losey est né le 14 janvier 1909 à La Crosse (Wisconsin) ; son père était avocat, et l'enfant grandit dans une atmosphère puritaine (peut-être liée à une lointaine ascendance hollandaise) qui lui laissera une impression ambivalente : « Mon livre préféré est sans doute encore la Bible [ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-losey/#i_4713

L'OPÉRA DE QUAT'SOUS (K. Weill)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 340 mots
  •  • 1 média

Le 31 août 1928, Die Dreigroschenoper ( L'Opéra de quat' sous ), « pièce avec musique » en un prologue et trois actes de Kurt Weill sur un livret de Bertolt Brecht, est créé au Theater am Schiffbauerdamm de Berlin. L'Opéra de quat' sous et Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny , qui suivra deux ans plus tard, représentent, selon Brecht, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-opera-de-quat-sous-k-weill/#i_4713

LA PARABOLE OU L'ENFANCE DU THÉÂTRE (J.-P. Sarrazac)

  • Écrit par 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 1 006 mots

La Parabole, ou l'Enfance du théâtre (éd. Circé, Belval, 2002) convie le lecteur à une réflexion ambitieuse sur le théâtre du xx e  siècle, et en particulier sur l'œuvre de ces grands parabolistes que sont Claudel et Brecht, mais aussi Kafka, dont Jean-Pierre Sarrazac analyse le théâtre « inédit » et inachevé. À travers cette réflexion, l'auteur n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-parabole-ou-l-enfance-du-theatre/#i_4713

PLANCHON ROGER (1931-2009)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 459 mots

Dans le chapitre « Un réalisme épique »  : […] Au cours de ces années, Roger Planchon s'est affirmé comme une personnalité majeure du théâtre en France. Outre son rôle actif dans l'évolution de la décentralisation et son questionnement sur le rôle du théâtre dans la société, ses mises en scène se révèlent constitutives d'une écriture scénique originale que sous-tend une réflexion critique sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-planchon/#i_4713

RÉTORÉ GUY (1924-2018)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  • , Universalis
  •  • 559 mots
  •  • 1 média

Né le 7 avril 1924, dans le quartier de Ménilmontant, à Paris, Guy Rétoré est resté attaché, tout au long de son parcours, au XX e  arrondissement. À la Libération, après avoir intégré l’Équipe, compagnie théâtrale de la SNCF, il fonde en 1951 une troupe dramatique, la Guilde, avec laquelle il remporte le premier prix au Concours des jeunes compagn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-retore/#i_4713

SAUVAGE CATHERINE (1929-1998)

  • Écrit par 
  • Guy ERISMANN
  •  • 687 mots

Faute d'avoir été une chanteuse populaire, Catherine Sauvage reste l'image témoin, lumineuse et concrète, d'une époque majeure de l'après-guerre, fertile en utopies et en combats. Jeanine Saunier – tel est son nom – naît à Nancy en 1929. C'est par le théâtre qu'elle fait l'expérience de la scène. Théâtre amateur pendant la guerre ; puis une expérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-sauvage/#i_4713

SCÉNOGRAPHIE LYRIQUE

  • Écrit par 
  • Alain PERROUX, 
  • Alain SATGÉ
  •  • 7 224 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le renouveau de l'après-guerre : approches dialectiques, approches idéalistes »  : […] Pour rendre compte du renouveau du spectacle d'opéra dans les années 1950, on invoque souvent pêle-mêle le rôle de metteurs en scène spécialisés dans le théâtre lyrique, comme Wieland Wagner ou Walter Felsenstein, d'hommes de théâtre ou de cinéma, comme Giorgio Strehler ou Luchino Visconti, ou encore de l'exceptionnelle chanteuse-actrice que fut M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie-lyrique/#i_4713

SERREAU GENEVIÈVE (1915-1981)

  • Écrit par 
  • Nadine VASSEUR
  •  • 549 mots

Fille de pasteur, Geneviève Serreau naît le 13 août 1915 à Oléron, où elle passe son enfance, baignée dans la lecture assidue de la Bible et un climat d'étude qui stimuleront très tôt son attirance profonde pour la littérature. Agrégative de lettres, elle part pour Lyon pendant la guerre, où elle devient l'élève de Charles Dullin et rencontre, en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genevieve-serreau/#i_4713

SERREAU JEAN-MARIE (1915-1973)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 283 mots

On pouvait rencontrer, un jour, une heure, Jean-Marie Serreau dans une galerie du musée du Louvre, notant, regardant, écoutant. Si sa rencontre avec Brecht fut si importante et l'a amené le premier à faire connaître l'auteur en France, il est demeuré aussi l'un des metteurs en scène obstinément vivants du jeune théâtre. Ce théâtre, poursuivi et ina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-serreau/#i_4713

SIVADIER JEAN-FRANÇOIS (1963- )

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 048 mots

La première mise en scène de Jean-François Sivadier, en 1996, révèle avec éclat l'originalité d'une démarche théâtrale dont l'écriture, la réflexion et la portée artistique se colorent d'une séduction ludique. Italienne avec orchestre évoque avec humour une répétition de La Traviata de Giuseppe Verdi à laquelle le public est convié. Celui-ci pren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-sivadier/#i_4713

SOBEL BERNARD (1936- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 912 mots

Détenteur d'une licence d'allemand, le jeune Bernard Rothstein, qui adoptera plus tard le nom de sa mère dans le cadre de ses activités théâtrales, obtient à la fin des années 1950 une bourse pour poursuivre ses études en R.D.A. Il restera quatre ans au Berliner Ensemble dirigé par la veuve de Bertolt Brecht, Hélène Weigel. Là, il met en scène L'E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-sobel/#i_4713

SOCIALISTES ART DANS LES PAYS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Louis MARCORELLES, 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 12 580 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Hommes et styles »  : […] Si l'observateur ne pouvait manquer d'être frappé par le haut niveau technique des théâtres socialistes et par la grande qualité professionnelle de leurs comédiens, il constatait aussi qu'ils n'avaient pas assez d'éléments en commun pour former un tout unique et cohérent. Car il existait autant de styles que de metteurs en scène notoires dans les d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-dans-les-pays-socialistes/#i_4713

STREHLER GIORGIO (1921-1997)

  • Écrit par 
  • Myriam TANANT
  •  • 1 887 mots

Dans le chapitre « Sous le signe de Brecht »  : […] Au milieu des années 1950, le travail de Strehler prend un tournant décisif. Avec la trilogie de La Villégiature de Goldoni (1954), La Cerisaie de Tchekhov (1955), El nost Milan de Bertolazzi (1955) et L'Opéra de quat' sous de Brecht (1956), qui ont valeur de manifeste, il entend promouvoir un théâtre réaliste et épique. « Ce que Brecht m'a ensei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giorgio-strehler/#i_4713

TABORI GEORGE (1914-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 419 mots

Le directeur de théâtre hongrois George Tabori, auteur de pièces, de romans et de scénarios, décrit dans nombre de ses œuvres l'expérience de l'émigration et explore la relation que l'Allemagne entretient avec le peuple juif. Gyorgy Tabori naît le 24 mai 1914 à Budapest, dans une famille d'intellectuels juifs. Au milieu des années 1930, il quitte l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-tabori/#i_4713

THÉÂTRE DES NATIONS

  • Écrit par 
  • Colette GODARD
  •  • 956 mots

Dans la période de reconstruction qui suivit la Seconde Guerre mondiale, la nécessité apparut à certains d'être plus que jamais solidaires du reste du monde : la connaissance des cultures étrangères était une des conditions de cette solidarité. Aman Maistre-Julien et Claude Planson eurent alors l'idée d'accueillir à Paris des troupes et des spectac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-des-nations/#i_4713

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La théâtralité

  • Écrit par 
  • Henri GOUHIER
  •  • 4 012 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théâtre et divertissement »  : […] « Plaisir d'imiter » ou « enchantement de la métamorphose », les formules d'Aristote et de Nietzsche inscrivent dans l'essence même du théâtre le divertissement comme finalité. L'auteur de la Poétique souligne le paradoxe de la tragédie qui nous met en état de pitié et de crainte pour nous faire plaisir ; au début du chant III de L'Art poétique , B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-theatralite/#i_4713

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 346 mots

Dans le chapitre « Le théâtre au XXe siècle »  : […] À partir des années 1920, deux facteurs ont commandé l'évolution de l'art théâtral : le triomphe de la révolution bolchevique, entraînant en Europe occidentale une crise des valeurs bourgeoises, liées à l'économie capitaliste, et l'essor de la création cinématographique. Le cinéma a longtemps tenu, avant d'entrer en concurrence avec d'autres média […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-histoire/#i_4713

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La dramaturgie

  • Écrit par 
  • Christian BIET, 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 12 310 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une dramaturgie de la rupture : Brecht et le théâtre épique »  : […] Adoptant une perspective téléologique qui marque les limites de sa théorie, Peter Szondi conclut à un dépassement de la crise du drame ouverte à l'époque du naturalisme et du symbolisme. Sa lecture des pièces du tournant des xix e et xx e  siècles est orientée par l'horizon d'une forme épique du théâtre qui offrirait une solution à cette crise du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-dramaturgie/#i_4713

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le nouveau théâtre

  • Écrit par 
  • Bernard DORT
  •  • 5 453 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une autre contestation »  : […] Vers 1960, alors que Beckett et Ionesco commençaient à être joués sur toutes les scènes du monde et faisaient l'objet d'innombrables commentaires, peu ou prou universitaires (américains, notamment), le « nouveau théâtre » des années 1950 était bel et bien mort. Il avait sans doute rempli sa tâche : celle d'un « déconditionnement » de la dramaturgie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-le-nouveau-theatre/#i_4713

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La scène

  • Écrit par 
  • Alfred SIMON
  •  • 10 027 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Artaud et Brecht »  : […] Le stalinisme en U.R.S.S., le nazisme en Allemagne ont tué pour un temps le dynamisme de la recherche théâtrale dans ces deux pays qui en avaient été les phares. Après la Seconde Guerre mondiale, le monde du théâtre fut témoin de la banalisation de deux formes de doctrine révolutionnaire élaborées dans l'immédiat avant-guerre dont l'une, celle du F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-scene/#i_4713

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Théâtre et politique culturelle

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED
  •  • 5 113 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un ministère spécialisé »  : […] Après le limogeage de Jeanne Laurent, en 1952, les choses ont été maintenues dans l'état où elle les avait laissées, jusqu'à ce que la V e  République reprenne à son compte, en 1959, l'ambition de veiller au développement et à la diffusion des lettres et des arts : il est alors créé de toutes pièces un ministère des Affaires culturelles, dont le mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-theatre-et-politique-culturelle/#i_4713

TRAGÉDIE

  • Écrit par 
  • Bernard DORT, 
  • Jacques MOREL, 
  • Jean-Pierre VERNANT
  •  • 5 381 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le refus de la tragédie »  : […] La tragédie ne serait-elle plus de saison au xx e siècle ? Pas plus dans Marx que dans Freud, il n'y a place pour une transcendance. L'histoire n'est pas une fatalité, pas plus que la libido. Marx et Freud nous en révèlent sans doute le poids, mais ce n'est pas pour nous y soumettre passivement : c'est pour nous apprendre à les reconnaître et à le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tragedie/#i_4713

WEILL KURT

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 832 mots

Compositeur allemand naturalisé américain en 1943, Kurt Weill créa, en collaboration avec Bertolt Brecht, une forme d’opéra révolutionnaire, qui exprime une satire sociale féroce et marque profondément l’art du xx e  siècle en proposant une alliance originale entre musique savante et musique populaire. Kurt Julian Weill, né le 2 mars 1900 à Dessau, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-weill/#i_4713

WEILL KURT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 338 mots

2 mars 1900 Kurt Julian Weill naît à Dessau, en Allemagne ; il est le troisième des quatre enfants d'Emma Ackermann et d'Albert Weill, cantor à la synagogue locale. 1915-1918 Kurt Weill prend des leçons privées de piano, d'harmonie, de composition et d'orchestration auprès d'Albert Bing, Kapellmeister du Hoftheater de sa ville natale. 1918 Kurt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/weill-reperes-chronologiques/#i_4713

Pour citer l’article

Florence BRAUNSTEIN, « BRECHT BERTOLT - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/brecht-reperes-chronologiques/