BRECHT BERTOLT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Bertolt Brecht

Bertolt Brecht
Crédits : Hulton Getty

photographie

L'Opéra de quat' sous

L'Opéra de quat' sous
Crédits : AKG

photographie

Kurt Weill

Kurt Weill
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bertolt Brecht : « Quelques-uns des déplacements d'accent par lesquels on passe du théâtre dramatique au théâtre épique »

Bertolt Brecht : « Quelques-uns des déplacements d'accent par lesquels on passe du théâtre dramatique au théâtre épique »
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Musil a pu écrire que, depuis le classicisme, le théâtre n'avait plus joué aucun rôle dans l'évolution de l'esprit européen, parce que le drame ne laissait pas à notre pensée une liberté de mouvement suffisante. L'esthétique de la distanciation, associée au nom de Bertolt Brecht, vise précisément à réconcilier avec le théâtre l'agilité dialectique, à ouvrir la scène aux dimensions d'un monde moderne ambitieux de dépasser la tragédie. Il est caractéristique que deux des plus grands succès de ces soixante-quinze dernières années aient été L'Opéra de quat'sous (1928) et Mère Courage, qui, représenté pour la première fois à Zurich, pendant la guerre, a profondément marqué l'Europe libérée du nazisme. Ces deux triomphes ont été acquis, fait sans précédent ou presque s'agissant d'une époque où le rythme de l'histoire s'est accéléré chaotiquement, à vingt ans de distance, dans des contextes radicalement différents, peut-être même dans deux civilisations à peine comparables après la coupure de la Seconde Guerre mondiale. C'est dire l'importance de ce théâtre « épique », qu'on ne saurait cependant ériger en nouveau classicisme. La modernité de Brecht est en effet due à la place prépondérante qu'il accorde au souci historique. Ce théâtre réflexif n'ignore pas sa situation en société ; il vise un certain public à une époque donnée, et contredirait ses principes mêmes s'il n'était susceptible tantôt de suivre tantôt de précéder les évolutions historiques dans lesquelles il intervient : bref, s'il n'était capable de métamorphose.

Bertolt Brecht

Bertolt Brecht

photographie

L'Allemand Bertolt Brecht (1898-1956), auteur dramatique et poète dont l'œuvre continue d'influencer le théâtre contemporain. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Situation de Brecht

Bertolt Brecht est né à Augsbourg. Son père, directeur d'une usine de papier, était comme sa mère d'origine souabe. On a cherché dans cette ascendance les sources profondes de sa poésie et de son théâtre : une sagesse paysanne, hostile à la sentimentalité, à la phrase, aux effets héroïques, tendant à la farce, à la parodie, à l'ironie, et simultanément à la sentence, au didactisme ; une langue pleine de sève, nourrie de dialecte et de luthéranismes, toujours prête à se concrétiser en images et en gestes. Cependan [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRECHT BERTOLT (1898-1956)  » est également traité dans :

BRECHT BERTOLT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 546 mots

10 février 1898 Naissance à Augsbourg (Souabe). 1914-1918 Première Guerre mondiale. 1917 Commence des études de lettres, puis de médecine, à l'université de Munich. 1918 Découvre le théâtre de Frank Wedekind . Première version de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brecht-reperes-chronologiques/

DANS LA JUNGLE DES VILLES, Bertolt Brecht - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 903 mots

Cette pièce en onze tableaux de Bertolt Brecht (1898-1956) relate « l'inexplicable corps à corps de deux hommes » et « le naufrage d'une famille » dans la ville géante de Chicago. Une première version intitulée Dans la jungle, écrite en 1921-1922 (et publiée seulement en 1968), fut représentée le 9 mai 1923 au Residenztheater […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dans-la-jungle-des-villes/#i_4713

LA VIE DE GALILÉE (mise en scène J.-F. Sivadier)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 981 mots
  •  • 1 média

À l’été 2002, Jean-François Sivadier triomphait au festival d’Avignon. Quelques mois seulement après l’avoir créée au Théâtre national de Bretagne, à Rennes, il présentait sa mise en scène de La Vie de Galilée. Jouée tambour battant à la manière du théâtre de tréteaux, cette œuvre testamentaire (la troisième version établie par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vie-de-galilee/#i_4713

MÈRE COURAGE, Bertolt Brecht - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 914 mots
  •  • 1 média

Cette pièce en douze tableaux de Bertolt Brecht (1898-1956), sous-titrée Chronique de la guerre de Trente Ans, et écrite en 1939, est inspirée des Aventures de Simplicius Simplicissimus (1669), « roman éducatif » de Grimmelshausen. La première représentation eut lieu à Zurich en avril 1941, avec Therese […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mere-courage/#i_4713

L'OPÉRA DE QUAT'SOUS (mise en scène R. Wilson)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 855 mots

Comment réconcilier théâtre d'art et théâtre populaire ? Comment réinventer une œuvre qui marqua le xxe siècle en en conservant toute la violence et le pouvoir dérangeant ? C'est le pari tenu par Robert Wilson avec L'Opéra de Quat'sous programmé à Paris, à la double enseigne du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-opera-de-quat-sous-mise-en-scene-r-wilson/#i_4713

ACTEUR

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 798 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'athlète et le porte-parole »  : […] Investi d'une mission envers les spectateurs qu'il doit contribuer à éduquer, l'acteur brechtien ne cherche pas l'incarnation, mais une description intellectuelle, cérémonielle, une stylisation, un détachement que l'effet V (Verfremdungseffekt) réalise. Cet effet de distanciation permet de prendre le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acteur/#i_4713

ALLEMAND THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 8 424 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le poids d'une norme esthétique »  : […] Quant à Bertold Brecht (1888-1956) revenu d'exil à Berlin-Est à l'automne de 1948, il réaffirme dans le Petit Organon sur le théâtre les principes, peu conformes à la dramaturgie classique, de son théâtre épicodialectique : l'effet de « distanciation » vise à libérer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-allemand/#i_4713

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 337 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Révolte et récupération »  : […] quelle que soit la vigueur de la révolte initiale, finit par récupérer tout, ou presque. Le sort réservé à Brecht en Angleterre est à cet égard tout à fait symptomatique : sa théorie et sa pratique y ont presque toujours été soit mal comprises, soit déformées, même par des hommes de théâtre aussi distingués que Peter Brook et Peter Hall, ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-litterature/#i_4713

ARDEN JOHN (1930-2012)

  • Écrit par 
  • Marie-Claire PASQUIER
  •  • 816 mots

John Arden est né en 1930 à Barnsley, dans le Yorkshire. Des auteurs dramatiques du « nouveau théâtre anglais » des années 1950 et 1960, il est sans doute le plus brechtien. Comme Brecht, il croit nécessaire un détour par la fable, ou par l'histoire, pour rendre compte du monde contemporain. Pour lui, comme pour Brecht, le théâtre est une activité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-arden/#i_4713

BAYEN BRUNO (1950-2016)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 810 mots

Né le 13 novembre 1950 à Paris, Bruno Bayen entre à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm. Sous la direction de Bernard Dort, il présente une maîtrise consacrée à Homme pour homme de Brecht. Il s'essaie déjà à l'écriture dramatique. Au musée ce soir évoque Mai-68 par le biais du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-bayen/#i_4713

BENJAMIN WALTER (1892-1940)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 2 750 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Révélation et tragédie. La question de l'origine »  : […] constellation particulièrement saturée de tensions – et qu'en elle se joue rien moins que la question de l'histoire, qui rejoint celle de l'origine. De ces considérations premières émanera l'intérêt de Benjamin pour le théâtre épique de Brecht, un théâtre politique au-delà du couple Tragödie-Trauerspiel. De là aussi vient sa théorie des « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-benjamin/#i_4713

BERLINER ENSEMBLE

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 565 mots

Compagnie dramatique est-allemande révélée à Paris au Théâtre des Nations en juin 1954 par une représentation de Mère Courage et ses enfants (Mutter Courage und ihre Kinder, 1938) de Brecht. Depuis lors, la leçon du Berliner Ensemble n'a cessé de nous être donnée dans la réalisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berliner-ensemble/#i_4713

BESSON BENNO (1922-2006)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 841 mots

d'instituteurs. Étudiant en philologie à l'université de Zurich en 1942, il fréquente assidûment les spectacles du Schauspielhaus, qui accueille les exilés antifascistes allemands et autrichiens (Therese Giehse, Wolfgang Langhoff, Teo Otto...) et découvre avec enthousiasme le théâtre de Brecht qu'il déchiffre en apprenant la langue allemande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benno-besson/#i_4713

DESSAU PAUL (1894-1979)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 107 mots

Compositeur allemand né à Hambourg, Paul Dessau occupe, après la Première Guerre mondiale, divers postes à Hambourg, à Cologne, à Mayence et à Berlin. En 1933, il émigre à Paris puis aux États-Unis, et revient après 1945 se fixer à Berlin-Est, où il collabore avec Brecht : musiques de scène pour Mère Courage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-dessau/#i_4713

DISTANCIATION

  • Écrit par 
  • Jacques POULET
  •  • 351 mots

Le terme « distanciation » (allemand Verfremdung), par lequel il faut entendre le mouvement fait pour prendre du recul, recouvre dans la théorie et dans la pratique brechtiennes du théâtre épique à la fois un concept de portée philosophique et les techniques mises en œuvre pour produire l'effet d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/distanciation/#i_4713

DORT BERNARD (1929-1994)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 1 020 mots

consécutive à l'« illumination » des représentations du Berliner Ensemble à Paris en 1954, de Brecht et de son « système ». Mais, pour Dort, cette illumination est en quelque sorte double et procède tout autant de spectacles tels La Vie de Galilée et Barouffe à Chioggia montés par Giorgio Strehler au Piccolo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-dort/#i_4713

DRAME - Drame moderne

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 055 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Troisième paradoxe : la rhapsodie »  : […] Rien n'est moins sûr. Pourtant, le théâtre de la première moitié du siècle a connu, avec Brecht et Claudel, deux immenses bâtisseurs. Le marxiste et le chrétien, si l'on veut, mais peut-être aussi le saint Julien l'Hospitalier qu'était Brecht, diffusant sans relâche ses pièces et ses théories à travers le monde, confronté à l'espèce de Facteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-drame-moderne/#i_4713

DRAME - Les écritures contemporaines

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 548 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Pour en finir avec le jugement de Brecht ? »  : […] et épique, et avec une radicalité que l'auteur de Baal n'aurait sans doute pas reniée. Tout se passe comme si Brecht était de retour dans les œuvres d'une génération d'auteurs qui pensaient en avoir fini avec lui. Mais insidieusement, sur le mode de l'intertextualité : par exemple, Dans la Jungle des villes est très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-les-ecritures-contemporaines/#i_4713

DÜRRENMATT FRIEDRICH (1921-1990)

  • Écrit par 
  • Jean MORTIER
  •  • 2 079 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La vision du chaos et l'inquiétude existentielle »  : […] il y a l'argent, la réalité des rapports économiques que Dürrenmatt met brutalement à nu dans Frank V, satire macabre des milieux de la banque, un peu à la manière de Brecht dans L'Opéra de quat'sous. Pour Brecht, les gangsters sont des bourgeois. Dürrenmatt est plus direct : les bourgeois sont tout simplement des gangsters […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-durrenmatt/#i_4713

EISLER HANNS (1898-1962)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 339 mots

Compositeur allemand d'origine autrichienne, né à Leipzig, Eisler devient en 1919 élève d'Arnold Schönberg, tout en prenant — témoignage de ses convictions socialistes — la direction des chœurs de travailleurs Stahlklang et Karl Liebknecht. Lauréat du prix musical de la ville de Vienne en 1924, il s'établit l'année suivante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hanns-eisler/#i_4713

ÉPIQUE THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Jacques POULET
  •  • 1 078 mots
  •  • 1 média

À partir d'un refus de l'art dramatique traditionnel, Brecht élabore et définit, après l'expérience de ses « pièces didactiques », les principes d'une dramaturgie originale. À la forme dramatique du théâtre qui est action, il substitue la forme épique qui est narration et qui traduit une nouvelle représentation du monde jointe à une nouvelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-epique/#i_4713

GAY JOHN (1685-1732)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 834 mots
  •  • 1 média

Orphelin dès l'âge de dix ans, John Gay fut placé par son oncle à l'école de Barnstaple où il eut un bon maître latiniste, qui lui donna l'amour des classiques. À sa sortie de l'école, il fut pris en apprentissage chez un mercier en soieries à Londres. Il ne semble pas que le métier l'ait beaucoup intéressé — ses goûts l'attiraient plutôt vers la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-gay/#i_4713

GENRES DRAMATIQUES

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 1 607 mots

Dans le chapitre « Le temps du drame »  : […] formant un entrelacs indissociable. De la même façon que le comique et le tragique fusionnent, l'épique et le lyrique se mêlent au dramatique. Dans son théâtre épique, Bertolt Brecht crée ainsi des effets de montage dans la fable en intercalant des séquences narratives entre les dialogues. Ainsi, le chanteur du Cercle de craie caucasien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genres-dramatiques/#i_4713

HAŠEK JAROSLAV (1883-1923)

  • Écrit par 
  • Jeanne BEM
  •  • 1 441 mots

Dans le chapitre « La fortune d'une œuvre »  : […] Prague dès 1921, celle d'Erwin Piscator, avec la collaboration de Bertolt Brecht à Berlin en 1928, ouvrit sa carrière à l'étranger. À partir de là, traductions, pièces, films prolifèrent, en un nombre impressionnant de langues (allemand, 1929 ; anglais, 1930 ; français, 1932). Quant à Brecht, il composa en 1943 son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jaroslav-hasek/#i_4713

LANGHOFF MATTHIAS (1941-    )

  • Écrit par 
  • Odette ASLAN
  •  • 1 893 mots

Dans le chapitre « Un parcours »  : […] Au Berliner Ensemble, où il fait son apprentissage et ses premières mises en scène, Matthias Langhoff refuse de muséifier Brecht et connaît un succès immédiat en montant Das kleine Mahagonny (Le Petit Mahagonny, 1963), Der Messingkauf (L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthias-langhoff/#i_4713

LENYA LOTTE (1899-1981)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 769 mots

En 1927, elle interprète le Petit Mahagonny, écrit par Bertolt Brecht et mis en musique par Weill : elle y chante pour la première fois. Les deux auteurs l'imposent l'année suivante à Ernst Josef Aufricht, producteur de L'Opéra de quat'sous, à Berlin. Bien que le nom de Lotte Lenya ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lotte-lenya/#i_4713

LITTÉRATURE - La littérature comparée

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 11 124 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des influences par protestation »  : […] Le cas le plus pur de l'« influence par protestation » est sans doute la parodie. Un tel travail sur le texte dans le texte est particulièrement net chez Brecht. Dans La Résistible ascension d'Arturo Ui (1941), le dramaturge allemand a voulu obtenir un effet de « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-la-litterature-comparee/#i_4713

LIVING THEATRE

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 975 mots

Judith Malina et Julian Beck fondent la compagnie du Living Theatre en 1950. Onze ans plus tard, le Living joue à Paris au Théâtre des Nations, une pièce de Jack Gelber, The Connection (L'Intermédiaire). En 1966, la troupe, qui connaît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/living-theatre/#i_4713

LOSEY JOSEPH (1909-1984)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 2 162 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une formation exhaustive »  : […] pratiquement sa première réalisation, une fiction policière : A Gun in His Hand. Il ne néglige pas pour autant le théâtre, montant notamment avec succès le Galileo Galilei de Brecht (alors réfugié aux États-Unis) en complet accord, semble-t-il, avec le dramaturge. En 1946, Dore Schary, patron de la maison de production R.K […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-losey/#i_4713

L'OPÉRA DE QUAT'SOUS (K. Weill)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 340 mots
  •  • 1 média

Le 31 août 1928, Die Dreigroschenoper (L'Opéra de quat' sous), « pièce avec musique » en un prologue et trois actes de Kurt Weill sur un livret de Bertolt Brecht, est créé au Theater am […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-opera-de-quat-sous-k-weill/#i_4713

LA PARABOLE OU L'ENFANCE DU THÉÂTRE (J.-P. Sarrazac)

  • Écrit par 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 1 006 mots

sont empruntées à la sphère du familier, celle qui provient de l'oralité ou de l'enfance. La Résistible Ascension d'Arturo Ui nous renvoie ainsi à l'univers du film de gangsters américain : la pièce-parabole de Brecht prend appui sur une mythologie populaire pour évoquer l'accession au pouvoir de Hitler à travers la conquête, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-parabole-ou-l-enfance-du-theatre/#i_4713

PLANCHON ROGER (1931-2009)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 459 mots

Dans le chapitre « Un réalisme épique »  : […] en scène se révèlent constitutives d'une écriture scénique originale que sous-tend une réflexion critique sur l'œuvre représentée. Influencé par Brecht, qu'il a rencontré lors de la venue du Berliner Ensemble au Théâtre des Nations, Planchon devient l'adepte d'un réalisme épique déterminé par la fonction politique et sociale d'une œuvre. Du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-planchon/#i_4713

RÉTORÉ GUY (1924-    )

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 471 mots

Né dans le quartier de Ménilmontant, à Paris, Guy Rétoré y fonde en 1954 une compagnie dramatique, la Guilde, avec laquelle il remporte le premier prix au concours des Jeunes Compagnies, en 1957. En 1963, il est nommé à la direction du Théâtre de l'Est parisien (T.E.P.) qui obtient le statut de théâtre national en 1972 et à la tête duquel il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-retore/#i_4713

SAUVAGE CATHERINE (1929-1998)

  • Écrit par 
  • Guy ERISMANN
  •  • 687 mots

est par le théâtre qu'elle fait l'expérience de la scène. Théâtre amateur pendant la guerre ; puis une expérience significative : un spectacle Brecht à Lyon (1954) sous la direction de Roger Planchon, repris à Paris, à Bobino. Plus tard, Jean-Marie Serreau monte un nouveau spectacle Brecht à l'Alliance française, repris et adapté, à la demande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-sauvage/#i_4713

SCÉNOGRAPHIE LYRIQUE

  • Écrit par 
  • Alain PERROUX, 
  • Alain SATGÉ
  •  • 7 227 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le renouveau de l'après-guerre : approches dialectiques, approches idéalistes »  : […] au Komische Oper de Berlin-Est engagent la mise en scène d'opéra dans deux voies divergentes, celle d'un idéalisme inspiré du symbolisme et d'Appia, celle d'un réalisme critique influencé par Brecht, qui dépasse le réalisme stanislavskien vers un théâtre « épique » ou dialectique, et dénonce l'opéra comme « genre culinaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie-lyrique/#i_4713

SERREAU GENEVIÈVE (1915-1981)

  • Écrit par 
  • Nadine VASSEUR
  •  • 549 mots

. Elle découvre alors le théâtre, un univers qu'elle ne quittera plus désormais et qu'elle abordera sous toutes ses facettes : comme comédienne, d'abord, et, de retour à Paris, comme traductrice de Brecht avec Homme pour homme, dont son adaptation paraît en 1947 dans Les Temps modernes, et Mère Courage, que montera Jean Vilar. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genevieve-serreau/#i_4713

SERREAU JEAN-MARIE (1915-1973)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 283 mots

On pouvait rencontrer, un jour, une heure, Jean-Marie Serreau dans une galerie du musée du Louvre, notant, regardant, écoutant. Si sa rencontre avec Brecht fut si importante et l'a amené le premier à faire connaître l'auteur en France, il est demeuré aussi l'un des metteurs en scène obstinément vivants du jeune théâtre. Ce théâtre, poursuivi et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-serreau/#i_4713

SIVADIER JEAN-FRANÇOIS (1963-    )

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 048 mots

et de chansons, sans altérer pour autant le sens et la portée subversive de cette œuvre. En 2002, il aborde le théâtre de Brecht avec La Vie de Galilée en se libérant des a priori souvent accolés à la dramaturgie brechtienne. Il réinvite une manière de distanciation, chère au dramaturge allemand, à travers une forme insolite et ludique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-sivadier/#i_4713

SOBEL BERNARD (1936-    )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 912 mots

Détenteur d'une licence d'allemand, le jeune Bernard Rothstein, qui adoptera plus tard le nom de sa mère dans le cadre de ses activités théâtrales, obtient à la fin des années 1950 une bourse pour poursuivre ses études en R.D.A. Il restera quatre ans au Berliner Ensemble dirigé par la veuve de Bertolt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-sobel/#i_4713

SOCIALISTES ART DANS LES PAYS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Louis MARCORELLES, 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 12 583 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Hommes et styles »  : […] Tel est d'abord le cas du Berliner Ensemble, fondé en 1949 par Bertolt Brecht, dont la pratique théâtrale, étudiée dans le monde entier, a imposé une idée radicalement neuve des rapports de l'art dramatique et de la société. Devenue illustre en quelques années, cette maison a formé ou profondément marqué des dizaines de metteurs en scène, dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-dans-les-pays-socialistes/#i_4713

STREHLER GIORGIO (1921-1997)

  • Écrit par 
  • Myriam TANANT
  •  • 1 887 mots

Dans le chapitre « Sous le signe de Brecht »  : […] (1956), qui ont valeur de manifeste, il entend promouvoir un théâtre réaliste et épique. « Ce que Brecht m'a enseigné, dira-t-il, c'est un théâtre humain riche, entièrement théâtre, mais qui n'est pas une fin en soi, qui n'est pas seulement théâtre. Non pas un théâtre hors de l'histoire, hors du temps, non pas le théâtre éternel de toujours, non […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giorgio-strehler/#i_4713

TABORI GEORGE (1914-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 419 mots

Hitchcock, et pour The Journey (1959, Le Voyage). Il fréquente également Bertolt Brecht, dont il traduit les pièces, et, compose Brecht on Brecht (1960), une anthologie des œuvres de l'écrivain à destination de la scène. Tabori part vivre à Berlin-Ouest après la représentation de sa pièce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-tabori/#i_4713

THÉÂTRE DES NATIONS

  • Écrit par 
  • Colette GODARD
  •  • 956 mots

Dans la période de reconstruction qui suivit la Seconde Guerre mondiale, la nécessité apparut à certains d'être plus que jamais solidaires du reste du monde : la connaissance des cultures étrangères était une des conditions de cette solidarité. Aman Maistre-Julien et Claude Planson eurent alors l'idée d'accueillir à Paris des troupes et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-des-nations/#i_4713

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La théâtralité

  • Écrit par 
  • Henri GOUHIER
  •  • 4 012 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théâtre et divertissement »  : […] Bertolt Brecht aurait bien voulu écarter cette fin, craignant qu'elle ne compromette la fin didactique propre au « théâtre de l'ère scientifique ». Non qu'il réclame un « théâtre à thèse » ; il pense simplement que dramaturge et comédien doivent mettre le spectateur en face de ses problèmes, qui sont ceux de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-theatralite/#i_4713

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 345 mots

Dans le chapitre « Le théâtre au XXe siècle »  : […] Le didactisme brechtien semble se situer à l'opposé par le mécanisme de « distanciation » qu'il fait jouer. En fait, la fiction épique dialectisée, chez Brecht, aboutit, comme chez Artaud la technique d'envoûtement, à refuser la vertu cathartique de l'évasion dans l'imaginaire et de la délectation esthétique. Les expériences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-histoire/#i_4713

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La dramaturgie

  • Écrit par 
  • Christian BIET, 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 12 311 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une dramaturgie de la rupture : Brecht et le théâtre épique »  : […] la Théorie du drame moderne, publiée en 1954, c'est-à-dire au moment où l'Europe découvrait la dramaturgie brechtienne à la faveur des tournées du Berliner Ensemble, semble converger vers le théâtre épique. Szondi est séduit par la nouveauté d'un concept fondé sur un refus des dramaturgies du passé. L'expression même de « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-dramaturgie/#i_4713

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le nouveau théâtre

  • Écrit par 
  • Bernard DORT
  •  • 5 455 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une autre contestation »  : […] Pologne et Václav Havel en Tchécoslovaquie). Mais de nouvelles exigences se faisaient sentir. Les noms, devenus des slogans, de Brecht et d'Artaud en témoignent. Non qu'il y ait eu à proprement parler influence de ces auteurs – surtout pour ce qui est d'Artaud dont l'œuvre était encore difficile d'accès : souvent ceux qui se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-le-nouveau-theatre/#i_4713

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La scène

  • Écrit par 
  • Alfred SIMON
  •  • 10 029 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Artaud et Brecht »  : […] formes de doctrine révolutionnaire élaborées dans l'immédiat avant-guerre dont l'une, celle du Français Antonin Artaud (1896-1948), était restée purement théorique, tandis que l'autre, celle de l'Allemand Bertolt Brecht (1898-1956), trouvait paradoxalement dans la stalinienne R.D.A. les conditions de sa concrétisation du vivant de son promoteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-scene/#i_4713

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Théâtre et politique culturelle

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED
  •  • 5 114 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un ministère spécialisé »  : […] horizons qui élargissent considérablement le champ de l'art dramatique : ainsi Brecht, promoteur d'un théâtre populaire destiné à approfondir les divisions de la nation et à attiser la lutte des classes (à l'inverse de la mission que se donnent le T.N.P. et la décentralisation), trouble-t-il fortement le consensus régnant ; de son côté, le théâtre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-theatre-et-politique-culturelle/#i_4713

TRAGÉDIE

  • Écrit par 
  • Bernard DORT, 
  • Jacques MOREL, 
  • Jean-Pierre VERNANT
  •  • 5 382 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le refus de la tragédie »  : […] nous y soumettre passivement : c'est pour nous apprendre à les reconnaître et à les transformer. Ou à nous transformer en conséquence. Bertolt Brecht en tirera la conclusion logique. Toute son œuvre est une polémique contre la tragédie et l'idée d'un destin tragique. Plutôt que de laisser le roi Lear vaticiner dans la lande, ne vaudrait-il pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tragedie/#i_4713

WEILL KURT

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 832 mots

Compositeur allemand naturalisé américain en 1943, Kurt Weill créa, en collaboration avec Bertolt Brecht, une forme d’opéra révolutionnaire, qui exprime une satire sociale féroce et marque profondément l’art du xxe siècle en proposant une alliance originale entre musique savante et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-weill/#i_4713

WEILL KURT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 338 mots

Mars 1927 Kurt Weill entame sa collaboration avec Bertolt Brecht […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/weill-reperes-chronologiques/#i_4713

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe IVERNEL, « BRECHT BERTOLT  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertolt-brecht/