Écrivains allemands


ANDERSCH ALFRED (1914-1980)

  • Écrit par 
  • René WINTZEN
  •  • 938 mots

Publié en 1952, Les Cerises de la liberté d'Alfred Andersch compte parmi les trois chefs-d'œuvre de la littérature allemande de l'immédiat après-guerre, avec Jan Lobel de Varsovie de Luise Rinser et Le train était à l'heure de Heinrich Böll. Trois chefs-d'œuvre qui sont trois moments de la con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-andersch/#i_0

ANDREAS-SALOMÉ LOU (1861-1937)

  • Écrit par 
  • Jacques NOBÉCOURT
  •  • 860 mots

Elle n'a voulu après elle ni tombeau ni publications posthumes. Aucune trace, pas même son nom sur une dalle, pas même les dates entre lesquelles s'encadre sa vie. Rien que les derniers échos des injures, des railleries, ou des admirations fanatiques qui accompagnèrent sa vie. On les perçoit encore, colportés par le cinéma, par les impressions hâtives que suggère une biographie futile. Et celle qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lou-andreas-salome/#i_0

ANGELUS SILESIUS JOHANNES SCHEFFLER dit (1624-1677)

  • Écrit par 
  • Eugène SUSINI
  •  • 2 064 mots

Johannes Scheffler s'est donné lors de sa conversion au catholicisme le nom d'Angelus Silesius qui rappelle ses origines silésiennes et auquel s'attache le prestige toujours plus grand de quelques recueils qui tiennent une place précieuse dans l'histoire de la poésie et de la mystique. À propos des sentences à facettes mu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angelus-silesius/#i_0

ARNDT ERNST MORITZ (1769-1860)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 486 mots

Le nom d'Ernst Moritz Arndt est lié à l'histoire de la guerre de libération (1813). Chez Arndt, en effet, la vie et l'œuvre sont fortement tributaires des événements politiques qui agitèrent l'Allemagne du xixe siècle : pendant près de cinquante ans, il jouera un rôle non négligeable dans l'histoire de ce conglomérat de principautés. À l'époque, seul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-moritz-arndt/#i_0

ARNIM ACHIM VON (1781-1831)

  • Écrit par 
  • Jacques PEYRAUBE
  •  • 1 970 mots

Il n'y a pas si longtemps, l'œuvre du poète et romancier berlinois Arnim suscitait chez ses rares lecteurs des réactions contradictoires parce que l'écrivain est resté longtemps dissimulé derrière le patriote et le junker conservateur. André Breton exprimait alors son « enthousiasme... à la découverte des toujours plus originales et inégalables beautés » cachées dans les trois nouvelles réunies un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/achim-von-arnim/#i_0

BACHMANN INGEBORG (1926-1973)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 1 857 mots

« Ingeborg Bachmann est la première femme de la littérature de l'après-guerre des pays de langue allemande qui, par des moyens radicalement poétiques, a décrit la continuation de la guerre, de la torture, de l'anéantissement, dans la société, à l'intérieur des relations entre hommes et femmes » (Elfriede Jelinek). Ingeborg Bachmann est née en 1926 en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingeborg-bachmann/#i_0

BARLACH ERNST (1870-1938)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 797 mots

Sculpteur, graveur et dramaturge allemand, Ernst Barlach est un des plus célèbres représentants de ce que l'on a appelé l'expressionnisme allemand. Originaire du Holstein, il étudia à l'École des arts décoratifs de Hambourg et à l'Académie de Dresde. À Paris, où il séjourne à deux reprises entre 1895 et 1897 et où il fréquente l'académie Julian, il a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-barlach/#i_0

BECHER JOHANNES ROBERT (1891-1958)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MATHIEU
  •  • 699 mots

« Ce jeune fils de bourgeois criant sa révolte dans un expressionnisme débridé », comme le décrit A. Abusch, ce militant acharné de la paix, engagé dans l'action communiste, après la Première Guerre mondiale, devient, après 1945, l'un des fondateurs de la politique culturelle de la République démocratique allemand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-robert-becher/#i_0

BENJAMIN WALTER (1892-1940)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 2 752 mots
  •  • 1 média

Penseur engagé sur le front de la modernité (entendue comme crise à répétition), Walter Benjamin doit sa clairvoyance et sa fulgurance à la mobilité avec laquelle il se déplace entre les lignes en suivant une sorte de voie excentrique. Cette agilité l'amène à conjuguer, entre autres, l'héritage d'une métaphysique du langage et la recherche d'une politique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-benjamin/#i_0

BENN GOTTFRIED (1886-1956)

  • Écrit par 
  • Rémy COLOMBAT
  •  • 1 083 mots

Aujourd'hui reconnu comme l'un des tout premiers poètes allemands de ce siècle, Gottfried Benn est également l'auteur d'une œuvre d'essayiste et de prosateur considérable. La réflexion théorique nourrit toute la production de Benn. Elle s'organise selon trois axes principaux : contestation de la pensée scientifique moderne issue du rationalisme, pessimisme historique, élaboration d'une théorie est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottfried-benn/#i_0

BEYER MARCEL (1965- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 992 mots

Alors que dans les années qui suivent la chute du Mur de Berlin, on assiste à une migration de nombreux écrivains et intellectuels vers l'Ouest, Marcel Beyer, né en 1965 à Taiflingen (Bade-Württemberg), suit un chemin inverse : il quitte l'Allemagne rhénane dans laquelle il a grandi pour Dresde où il vit depuis 1996. « Je ne suis pas pour autant devenu un Allemand de l'Est, dit-il, je suis pris da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-beyer/#i_0

BIERMANN WOLF (1936- )

  • Écrit par 
  • M. NUGUE
  •  • 691 mots
  •  • 1 média

Fils d'un communiste assassiné à Auschwitz par les nazis, élevé dans la tradition communiste, membre des Jeunes Pionniers, puis du Parti socialiste unifié, Wolf Biermann, né à Hambourg en 1936 et passé à l'Est en 1953, disposait de tous les atouts permettant d'espérer une carrière paisible dans le pays qu'il avait choisi. Après avoir étudié, de 1957 à 1959, l'économie politique, il collabore penda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolf-biermann/#i_0

BOBROWSKI JOHANNES (1917-1965)

  • Écrit par 
  • M.-T. CADOT
  •  • 704 mots

La jeunesse de Bobrowski a une importance déterminante pour son œuvre ultérieure dont elle fournit les thèmes majeurs et les images clés. Il est né à Tilsit. Ses ascendants paternels et maternels sont tous implantés dans la région qui se situe entre Vistule et Niemen, ils sont protestants et certains baptistes. Son père travaille aux chemins de fer et sa mère est fille d'un fondeur de cloches. L'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-bobrowski/#i_0

BÖLL HEINRICH (1917-1985)

  • Écrit par 
  • Michèle MONTEIL
  •  • 1 983 mots
  •  • 1 média

Écrivain et citoyen allemand « à part entière », Heinrich Böll a reçu pour son œuvre abondante, traduite en trente-cinq langues, de nombreux prix (dont le prix du Groupe 47, le prix Büchner, le prix de la Tribune de Paris et le prix Nobel de littérature en 1972) et a été président du Pen Club international de 1971 à 1974. Ses écrits (romans, nouvelles ou e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-boll/#i_0

BORCHERT WOLFGANG (1921-1947)

  • Écrit par 
  • M. NUGUE
  •  • 453 mots

La brève destinée de Wolfgang Borchert est placée tout entière sous le double signe du théâtre et de la guerre. Après un stage d'apprentissage dans une librairie, Borchert devient acteur dramatique, lorsqu'à vingt ans il est incorporé et envoyé sur le front oriental où il est grièvement blessé. Soupçonné de s'être lui-même infligé cette blessure et d'avoir tenu des propos portant atteinte au moral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-borchert/#i_0

BÖRNE LUDWIG (1786-1837)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 225 mots

De son vrai nom Löb Baruch, Börne est né dans le ghetto de Francfort-sur-le-Main : on comprend par là son admiration pour l'œuvre d'émancipation de la Révolution française. Héritier de l'Aufklärung, admirateur de Lessing et de Jean-Paul, Börne est l'un des premiers journalistes patriotes et républicains allemands. On a exagéré ses démêlés avec Henri Heine, son cadet de onze ans, dont il partageait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-borne/#i_0

BRANT SÉBASTIEN (1458-1521)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 1 136 mots

Humaniste alsacien, principalement célèbre comme auteur de la Nef des fous. Issu d'une modeste famille de Strasbourg, le jeune Sébastien Brant n'en reçoit pas moins une excellente éducation, d'abord à Sélestat puis, à partir de 1475, à la toute nouvelle université de Bâle, au cœur de cette cité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastien-brant/#i_0

BRAUN VOLKER (1939- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 728 mots

Volker Braun naît à Dresde en 1939, quelques mois avant que les troupes nazies envahissent la Pologne et qu'éclate la Seconde Guerre mondiale qui lui ravira son père. Après des études secondaires et le baccalauréat, il commence des études de journalisme. Mais son attitude politique provocatrice lui ferme les portes de l'université. Vient alors le détour incontournable par « la production » : il es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volker-braun/#i_0

BRECHT BERTOLT

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 5 516 mots
  •  • 7 médias

Musil a pu écrire que, depuis le classicisme, le théâtre n'avait plus joué aucun rôle dans l'évolution de l'esprit européen, parce que le drame ne laissait pas à notre pensée une liberté de mouvement suffisante. L'esthétique de la distanciation, associée au nom de Bertolt Brecht, vise précisément à réconcilie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertolt-brecht/#i_0

BRECHT BERTOLT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 537 mots

10 février 1898 Naissance à Augsbourg (Souabe).1914-1918 Première Guerre mondiale.1917 Commence des études de lettres, puis de médecine, à l'université de Munich.1918 Découvre le théâtre de Frank Wedekind. Première version de Baal. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brecht-reperes-chronologiques/#i_0

BRENTANO BETTINA (1785-1859)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 805 mots

« Mon âme est une danseuse passionnée ; elle va dansant sur une musique intérieure qu'elle est seule à percevoir », disait d'elle-même cette attirante et inquiétante Bettina, qui pour ses raisonnables détracteurs n'est qu'une extravagante mythomane et, pour ceux qui restent sensibles à ses dons d'enchanteresse, demeure une des plus poétiques intelligences du r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bettina-brentano/#i_0

BRENTANO CLEMENS (1778-1842)

  • Écrit par 
  • André SOUYRIS
  •  • 1 839 mots
  •  • 1 média

C'est autour de Brentano que se regroupa quelque temps, à Heidelberg, la deuxième génération romantique allemande, peu après 1800, lorsque se fut dissoute l'école d'Iéna. Brentano a touché à tous les genres, et c'est un des tempéraments les mieux doués et les plus créateurs du romantisme. Mais il a gaspillé ses dons et n'est parvenu à réaliser presque auc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clemens-brentano/#i_0

BUCHHEIM LOTHAR-GÜNTHER (1918-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 209 mots

Né le 6 février 1918 à Weimar, le collectionneur d'art et auteur allemand Lothar-Günther Buchheim étudie la dure vie de l'équipage des sous-marins allemands dans son roman autobiographique Das Boot (1973, Le Styx, 1977), inspiré de sa propre expérience sur le sous-marin U-96 durant la Seconde Guerre mondiale. Si Buchheim publie également des recueils de phot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lothar-gunther-buchheim/#i_0

BÜCHNER GEORG (1813-1837)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 2 271 mots

Les deux drames de Büchner, La Mort de Danton (1835) et Woyzeck (rédigé sans doute en 1836-1837, mais publié pour la première fois en 1879 seulement), n'ont rencontré leur véritable public qu'à la fin du xixe siècle et sous la république de Weimar. C'est aussi qu'ils étaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-buchner/#i_0

BÜRGER GOTTFRIED AUGUST (1747-1794)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 742 mots

Né près de Halberstadt dans le Harz, fils de pasteur, Gottfried August Bürger étudie d'abord la théologie avant de se tourner vers le droit. À Göttingen, il fréquente les membres du Göttinger Hain, cercle d'écrivains auquel appartient Voss, traducteur célèbre de L'Iliade et de L'Odyssée. Bürger s'essaye, lui aussi, dans cette voie. Il diffuse en Allemagne sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottfried-august-burger/#i_0

CHAMISSO ADELBERT VON (1781-1838)

  • Écrit par 
  • Paul LAVEAU
  •  • 997 mots

Peu d'écrivains furent aussi écartelés entre deux pays, deux siècles, deux traditions que Louis Charles Adélaïde Chamisso de Boncourt (connu sous le prénom d'Adelbert). Les suites de 1789 placèrent ce gentilhomme champenois au carrefour de la France et de la Prusse, de l'Aufklärung et des nationalismes du xixe siècle, du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adelbert-von-chamisso/#i_0

DÖBLIN ALFRED (1878-1957)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 2 026 mots

Devenu célèbre en Europe avec son roman Berlin Alexanderplatz (1929), Alfred Döblin est l'un des représentants les plus importants de la « modernité » dans la littérature de langue allemande du xxe siècle. Il s'est voulu un rénovateur du genre romanesque. Rejetant la tradition du roman psychologique au profit d'une narration épique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-doblin/#i_0

DORST TANKRED (1925-2017)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 374 mots

Auteur dramatique allemand, Tankred Dorst est né le 19 décembre 1925 à Oberlind (Thuringe). Enrôlé dans la Wehrmacht à l’âge de dix-huit ans, il est prisonnier de guerre jusqu’en 1947. Étudiant à l'université de Munich, il s'intéresse au théâtre de marionnettes, au théâtre de clowns et à la parabole. Il expérimente ces différentes formes dans ses premières pièces. Dans Gesellschaft […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tankred-dorst/#i_0

DROSTE-HÜLSHOFF ANNETTE VON (1797-1848)

  • Écrit par 
  • Dominique JEHL
  •  • 657 mots

Le culte qu'on voue à Annette von Droste-Hülshoff est moins dû peut-être à ses audaces créatrices qu'à la figure exemplaire qu'elle propose à l'interprétation. Elle est d'abord le poète de la Westphalie, où se déroula presque toute sa vie, entre le château de ses ancêtres et sa demeure de Rüschhaus. Cette vie monotone est vouée à la solitude, à la fidélité envers sa caste, au respect de sa famille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annette-von-droste-hulshoff/#i_0

EICHENDORFF JOSEPH VON (1788-1857)

  • Écrit par 
  • Georges PAULINE
  •  • 1 343 mots

Le culte que ses admirateurs lui ont voué a longtemps desservi Eichendorff auprès des critiques spécialisés. Pendant près d'un siècle, on n'a le plus souvent vu en lui que le chantre de la forêt allemande – un de plus –, celui de la nostalgie commune à tant de romantiques, de la Wanderlust, la joie des longues randonnées pédestres, et c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-von-eichendorff/#i_0

EICH GÜNTER (1907-1972)

  • Écrit par 
  • Gérard RAULET
  •  • 826 mots

Günter Eich est né à Lebus-sur-Oder. En 1918, la famille quitte le Brandebourg pour Berlin puis Leipzig, où Eich passe son baccalauréat. Il étudie ensuite la sinologie à Berlin (1925), et publie, dès 1927, ses premiers poèmes dans l'anthologie de Willi Fehse et Klaus Mann, Anthologie jüngster Lyrik. Il écrit ensuite, en collaboration, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gunter-eich/#i_0

ENZENSBERGER HANS MAGNUS (1929- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 1 487 mots

Poète et essayiste, mais aussi auteur dramatique et romancier, Hans Magnus Enzensberger s'est illustré dans tous les genres littéraires, y compris les pièces radiophoniques, les livrets d'opéra, les livres pour la jeunesse et les scénarios de films. Écrivain engagé, se méfiant de l'ordre établi et des pensées toutes faites, il est l'intellectuel contest […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-magnus-enzensberger/#i_0

FLEMING PAUL (1609-1640)

  • Écrit par 
  • Hélène FEYDY
  •  • 675 mots

Poète baroque allemand, Paul Fleming est l'un des meilleurs représentants du lyrisme de son siècle. Fils d'un pasteur luthérien, il est né le 5 octobre 1609 à Hartenstein, en Saxe. Remarqué pour sa précocité, il est envoyé, dès l'âge de douze ans, à l'école Saint-Thomas de Leipzig. Il sera l'élève du maître de chapelle Hermann Schein, auteur de villanelles d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-fleming/#i_0

FONTANE THEODOR (1819-1898)

  • Écrit par 
  • Éliane KAUFHOLZ
  •  • 2 890 mots

On peut être surpris du silence qui, en France, a longtemps entouré ce descendant de huguenots français devenu l'un des grands écrivains allemands du xixe siècle. Rares jusqu'à ces dernières décennies ont été les traductions en français de son œuvre : ce retard est en train de se combler, certains de ses récits paraissent actuellement dans de nouvelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-fontane/#i_0

FRANCK SÉBASTIEN (1499-1542)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 738 mots

Historien, humaniste, esprit indépendant, Sébastien Franck fait entendre, dans la tourmente religieuse du xvie siècle, la voix de la tolérance et de la liberté de pensée. Seule importe pour lui la foi individuelle en un Dieu que n'emprisonnent ni les dogmes, ni les Écritures, ni les rituels, ni les théologiens. Ses courageuses prises de position, proc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastien-franck/#i_0

FRANK LEONHARD (1882-1961)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 393 mots

Romancier et dramaturge allemand appartenant au courant expressionniste, né le 4 septembre 1882 à Würzburg (Danemark), mort le 18 août 1961 à Munich (R.F.A.).Après avoir étudié la peinture à Munich en 1904 et avoir gagné sa vie grâce à son art, Leonhard Frank se tourne vers la littérature. En 1914, farouchement opposé à la Première Guerre mondiale, il est contraint de s'exiler en Suisse. Cette mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonhard-frank/#i_0

FREILIGRATH FERDINAND (1810-1876)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 333 mots

Fils d'instituteur et détestant son métier (le commerce), Ferdinand Freiligrath commence par écrire des Poèmes exotiques (Gedichte, 1838). En 1841, il écrit un poème intitulé D'Espagne (Aus Spanien) : « Le poète se situe dans un observatoire bien plus élevé que les créneaux d'un parti. » Freiligrath, cependant, va être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-freiligrath/#i_0

GELLERT CHRISTIAN (1715-1769)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 908 mots

On rapporte qu'au sortir d'un entretien avec Gellert sur la situation de la littérature allemande, Frédéric II dit en français : « C'est le plus raisonnable de tous les savants allemands. » En effet, ce littérateur-philosophe a tenté sa vie durant de lier l'idéal des Lumières au contenu traditionnel du christianisme et aux acquis fragiles de la conscience d'une bourgeoisie montante qui se cherchai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-gellert/#i_0

GEORGE STEFAN (1868-1933)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 835 mots

Le rôle et l'influence de Stefan George restent très discutés en Allemagne. Les uns voient en lui le grand restaurateur du lyrisme, l'esthète au-dessus de la mêlée ; les autres un poète ésotérique et réactionnaire, se complaisant dans la grandiloquence et le formalisme (ainsi Brecht en 1928 : « Le vide des poèmes de George ne me dérangerait pas ; mais j'en trouve la forme trop prétentieuse »), et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stefan-george/#i_0

GOETHE JOHANN WOLFGANG VON

  • Écrit par 
  • Pierre BERTAUX
  •  • 4 766 mots
  •  • 2 médias

« Voilà un homme ! » dit Napoléon à son entourage après avoir, en 1808, accordé à Goethe une audience. Il avait touché juste. Être un homme, telle était bien toute l'ambition de Goethe. Bien sûr, il doit sa gloire à son œuvre littéraire. Mais, poète, il n'était pas pour autant un homme de lettres. Son œuvre, c'est avant tout son existence. Son art, c'est l'art suprême : le difficile art de vivre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-wolfgang-von-goethe/#i_0

GOETHE JOHANN WOLFGANG VON - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 344 mots

28 août 1749 Naissance de Goethe à Francfort-sur-le-Main.1770-1771 À Strasbourg, où il poursuit ses études, Goethe se lie avec Herder. Avec lui, il va participer au Sturm und Drang, mouvement de réaction aux Lumières.1772 Architecture allemande. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/goethe-reperes-chronologiques/#i_0

GÖRRES JOHANN JOSEPH (1776-1848)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 238 mots

La vie de Görres, Rhénan né à Coblence, suit les fluctuations variées de la politique de son époque : journaliste à La Feuille rouge (Das rote Blatt, 1797), Görres adhère aux idées de la Révolution française et, à la tête d'une délégation allemande, vient réclamer à Paris l'annexion de la rive gauche du Rh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-joseph-gorres/#i_0

GOTTSCHED JOHANN CHRISTOPH (1700-1766)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 908 mots

Tenu jusqu'en 1740 pour le pape de la littérature, Gottsched est peu après attaqué de toutes parts : ses disciples l'abandonnent, la troupe de comédiens avec laquelle il travaillait le tourne sur scène en dérision (1741) et, en 1759, Lessing le prend violemment à partie dans une de ses lettres sur la littérature. Le temps aidant, on s'aperçoit pourtant combien l'homme a servi efficacement et le th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-christoph-gottsched/#i_0

GRABBE CHRISTIAN DIETRICH (1801-1836)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 463 mots

Mort à trente-cinq ans, le dramaturge allemand Grabbe est le type même du génie théâtral. Fils d'un directeur de prison, son premier souvenir est d'avoir tenu compagnie à un condamné à mort. Son théâtre est celui de la démesure, du grotesque et du satirique. À vingt et un ans, il écrit Herzog Theodor von Gothland, une pièce échevelée qui dépasse le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-dietrich-grabbe/#i_0

GRASS GÜNTER (1927-2015)

  • Écrit par 
  • Julien HERVIER
  •  • 2 879 mots
  •  • 1 média

À la parution de son livre Le Tambour, en 1959, l'enthousiasme de la critique fut presque unanime. C'était le premier roman d'un jeune auteur d'une trentaine d'années, connu et apprécié jusqu'alors comme dessinateur et poète par quelques cercles restreints, dont le Groupe 47 qui l'avait couronné en 1958. Même si certains étaient choqués par sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gunter-grass/#i_0

GRIMMELSHAUSEN HANS JAKOB CHRISTOFFEL VON (1620 env.-1676)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET
  •  • 1 542 mots
  •  • 1 média

À l'époque la plus troublée de son histoire, pendant la guerre de Trente Ans, l'Allemagne ne produit guère que d'interminables romans galants, traduits ou imités de Mlle de Scudéry, ou encore des récits parfaitement intemporels sur des héros, tel Arminius, incarnant en d'autres temps l'énergie de l'Allemagne. L'œuvre de Grimmelshausen, tableau prodigieusement vivant des bouleversements contemporai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-jakob-christoffel-von-grimmelshausen/#i_0

GRIMM FRIEDRICH MELCHIOR baron de (1723-1807)

  • Écrit par 
  • André BANULS
  •  • 583 mots

Sans être gentilhomme, Friedrich Melchior Grimm, originaire de Ratisbonne, put faire des études à l'université de Leipzig, où il fréquenta l'illustre Gottsched et ses amis ; puis il partagea le sort des jeunes gens sans fortune de son temps et devint précepteur chez le comte de Schomberg, qui l'emmena avec lui à Paris en 1748. Là il devint « lecteur » du duc de Saxe-Gotha (et que « lisait »-on alo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-melchior-grimm/#i_0

GRIMM JAKOB (1785-1863) et WILHELM (1786-1859)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET
  •  • 1 736 mots
  •  • 5 médias

Il est sans doute peu d'œuvres qui aient connu à l'égal des Contes des frères Grimm une telle fortune auprès des lecteurs de tout âge et de toutes les couches sociales. Ce succès durable est à la fois mérité et injuste : il rend certes hommage au génie littéraire des deux frères, mais il étouffe leurs personnalités réciproques en les confo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grimm-jakob-et-wilhelm/#i_0

GRYPHIUS ANDREAS GREIF dit (1616-1664)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 818 mots

Tributaire de la littérature latine du Moyen Âge, Andreas Gryphius prend pour devise Manet unica virtus (Seule est durable la vertu). Une autre formule latine résume la thématique de son œuvre : Vanitas mundi. On le voit, Gryphius est enfant de son siècle, sans toutefois se confiner au seul baroque.C'est à Glogau, en S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gryphius/#i_0

GÜNTHER JOHANN CHRISTIAN (1695-1723)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 781 mots

Né en Silésie d'un père médecin, Johann Christian Günther est, de 1710 à 1715, élève au lycée de Schweidnitz où il tombe amoureux de Leonore Jachmann. Il lui dédie des poèmes d'amour passionnés, se fiance à elle. Mais, étudiant à Leipzig, voilà qu'il jette sa gourme et devient volage. Seule une grave maladie le fait revenir auprès de Leonore qu'il n'épousera toutefois pas : irrité par sa vie disso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-christian-gunther/#i_0

GUTZKOW KARL (1811-1878)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 342 mots

L'un des chefs de file de la Jeune-Allemagne — « école » littéraire qui n'a jamais vraiment existé, mais qui a servi d'étiquette pour justifier la répression qui s'est abattue en 1835 sur les écrivains et journalistes libéraux. Polémiste remarquable, influencé par Goethe, par Saint-Simon et par les utopistes, Gutzkow a édité un important journal de Hambourg entre 1838 et 1848 : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-gutzkow/#i_0

HACKS PETER (1928-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 149 mots

Dramaturge allemand. Fils d'avocat, Peter Hacks passe son enfance dans la Ruhr et entreprend à Munich des études de sociologie, de philosophie et de littérature. Sa première pièce, Les Débuts de l'époque indienne (1955), est remarquée par Bertolt Brecht qui l'invite au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-hacks/#i_0

HAMANN JOHANN GEORG (1730-1788)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 552 mots

Les écrits de Hamann, le « mage du Nord », restent difficilement accessibles à ceux que rebutent les aphorismes, les apophtegmes déclamatoires, le langage « hiéroglyphique ». C'est au cours d'un voyage en Angleterre que Hamann passa par une expérience de type piétiste, qu'il relata peu après dans Gedanken über meinen Lebenslauf (1758-1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-georg-hamann/#i_0

HASENCLEVER WALTER (1890-1940)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 165 mots

Porte-parole de l'expressionnisme, Hasenclever a écrit avec Le Fils (1916) la première pièce expressionniste jouée en Allemagne. Dans cette pièce déterminante, le père symbolise tout ce qui opprime l'être humain. La révolte du fils est sans compromis ; c'est la fin de tout un système, de toute une époque qu'elle annonce. Dans ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-hasenclever/#i_0

HAUPTMANN GERHART (1862-1946)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET
  •  • 1 667 mots
  •  • 1 média

L'œuvre de l'Allemand Gerhart Hauptmann est marquée par l'incapacité de son auteur à maîtriser une pensée claire, logique et rectiligne ; Thomas Mann caricaturera cette incapacité dans son roman La Montagne Magique (Der Zauberberg) sous les traits de Mynheer Peepe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerhart-hauptmann/#i_0

HEBBEL FRIEDRICH CHRISTIAN (1813-1863)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET
  •  • 1 558 mots

Hebbel, dramaturge, poète, nouvelliste, compte parmi les grands écrivains d'Allemagne qui n'ont conquis que lentement la gloire dans leur pays et qui restent très peu connus hors des frontières nationales. Certes, ce fils de maçon né à Wesselburen dans le Holstein, qui traversera toute l'Allemagne à pied sans presque manger pour trouver à Munich ou à Vienne des hommes qui sachent le comprendre, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-christian-hebbel/#i_0

HEIN CHRISTOPH (1944- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 1 246 mots

Lorsque Christoph Hein reçut en 1982 le prix Heinrich Mann, l'écrivain Peter Hacks le présenta dans sa laudatio comme une exception : dramatique dont les romans sont des succès, un romancier doué pour l'écriture dramatique. À l'époque, Peter Hacks ne pouvait pas savoir que l'auteur se révélerait être également non seulement un essay […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christoph-hein/#i_0

HEINE HEINRICH (1797-1856)

  • Écrit par 
  • Pierre GRAPPIN
  •  • 2 696 mots
  •  • 1 média

Plus d'un siècle après sa mort, Heine demeure un écrivain discuté, en particulier dans son propre pays. Sans qu'on lui dénie du talent, sa personne est souvent mise en cause et son nom passionne les débats. Auteur de lieder, et parmi les plus populaires dans les pays de langue allemande, il semblerait devoir, par là, échapper aux polémiques ; mais son œuvre l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-heine/#i_0

HEINSE JOHANN JAKOB WILHELM (1749-1803)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 220 mots

Poète du Sturm und Drang, né en Thuringe, Heinse est un esprit républicain. Fils de pasteur, il fuit le lycée, étudie à Iéna, à Erfurt, puis il voyage en Allemagne et en Italie. En 1789, on le retrouve bibliothécaire chez l'archevêque de Mayence, un des esprits les plus libres de son temps. L'œuvre principale de Heinse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-jakob-wilhelm-heinse/#i_0

HERDER JOHANN GOTTFRIED (1744-1803)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 1 059 mots

Né dans une famille très modeste de Prusse orientale (son père était maître d'école, après avoir été tisserand en Silésie), Herder acquit rapidement une très large culture personnelle par la lecture obstinée de tous les livres qu'il trouvait ; étudiant en théologie à Königsberg, il y suivit l'enseignement de Kant et s'y lia d'amitié avec Hamann. Il découvre alors Rousseau, Shaftesbury, Lessing, Wi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-gottfried-herder/#i_0

HERWEGH GEORG (1817-1875)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 377 mots

D'abord journaliste, Georg Herwegh dirige la revue Europa à Stuttgart (1837). Il s'enfuit en Suisse pour échapper au service militaire (1839). Ses Poésies d'un vivant (Gedichte eines Lebendigen, 1841), dont le titre répond avec ironie aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-herwegh/#i_0

HESSEL FRANZ (1880-1941)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 806 mots

Né à Stettin en 1880, mort en France en 1941, dans cette capitale de l'émigration allemande qu'a été Sanary-sur-mer, Franz Hessel a vécu toutes les turbulences de la première moitié du xxe siècle : la vie de bohème des artistes allemands dans le Schwabing de 1900, les avant-gardes à Paris et à Berlin avant la Première Guerre mondiale, le choc de la dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-hessel/#i_0

HEYM GEORG (1887-1912)

  • Écrit par 
  • Françoise AURIVAUD
  •  • 595 mots

Le nom de Georg Heym reste associé à l'expressionnisme. Les adeptes de ce mouvement renvoient dos à dos les deux doctrines littéraires dominantes à l'époque : naturalisme et néo-romantisme ; c'est un nouveau rapport réalité-individu qu'ils cherchent à définir. L'homme est devenu l'outil d'une économie capit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-heym/#i_0

HEYM STEFAN (1913-2001)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 960 mots

Le parcours de Stefan Heym épouse tous les méandres de l'histoire du xxe siècle. Né en 1913 dans une famille de commerçants juifs de Chemnitz, sous le nom de Helmut Flieg, il manifeste très tôt, alors qu'il est encore lycéen, ses dispositions littéraires et non conformistes, en publiant en 1931 un poème antimilitariste qui lui vaut d'être renvoyé du l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stefan-heym/#i_0

HILBIG WOLFGANG (1941-2007)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 664 mots

Étonnant parcours que celui de cet autodidacte issu du milieu prolétarien est-allemand et rejeté par « l'État des paysans et des ouvriers », la R.D.A., qui prétendait pourtant faire de ceux qui travaillaient dans la « production » les nouveaux intellectuels. En revanche, dès ses premières publications en Allemagne de l'Ouest, la critique et les lecteurs amoureux de la littérature lui réservèrent u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-hilbig/#i_0

HOFFMANN ERNST THEODOR AMADEUS (1776-1822)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET, 
  • Marc VIGNAL
  •  • 1 949 mots

Ernst Theodor Wilhelm Hoffmann, musicien, écrivain et poète allemand qui, par amour de la musique et de Mozart, prit le troisième prénom d'Amadeus, fut peut-être poète parce qu'il était mauvais fonctionnaire, contrairement à l'affirmation de son épitaphe mortuaire qui nous dit qu'il fut « excellent fonctionnaire, excellent poète, excellent musicien, excellen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-theodor-amadeus-hoffmann/#i_0

HÖLDERLIN FRIEDRICH (1770-1843)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LEFEBVRE
  •  • 4 981 mots
  •  • 1 média

Hölderlin est devenu une sorte d'emblème de la poésie allemande, et son nom, comme ceux de Paul Celan ou de Rilke, auxquels il est associé par des liens contradictoires, est employé dans le monde entier comme le shibboleth, le signe de reconnaissance et de connivence qu'échangent ceux qui ont décidé de ne parler que de la poésie, de ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-holderlin/#i_0

HUCHEL PETER (1903-1982)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques POLLET
  •  • 390 mots

Peter Huchel aura été un poète partagé entre les deux Allemagnes. Né dans « la troisième nuit d'avril » 1903 à Berlin-Lichterfelde, il fait ses timides débuts d'écrivain à partir de 1925. Il collabore épisodiquement à différentes revues (Die Kolonne, Die literarische Welt) et écrit quelques pièces radiophoniques. Il s'affirme véritablement au lendemain de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-huchel/#i_0

HUELSENBECK RICHARD (1892-1974)

  • Écrit par 
  • Giovanni LISTA
  •  • 654 mots

Avant la Première Guerre mondiale, Richard Huelsenbeck, né à Frankenau en Allemagne, est déjà parmi les jeunes poètes et écrivains expressionnistes qui fréquentent, à Berlin, le café des Westerns et affichent des idées antimilitaristes. Réformé en février 1916, il rejoint à Zurich Hugo Ball, qui vient de fonder le cabaret Voltaire. Dès son arrivée, il canalise l'action dadaïste vers la provocation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-huelsenbeck/#i_0

HUTTEN ULRICH VON (1488-1523)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 459 mots

Né dans une famille de hobereaux franconiens, Ulrich von Hutten fut envoyé à l'abbaye de Fulda pour s'y préparer à la carrière ecclésiastique. Il s'en sauva, encourant la malédiction de son père, pour une vie errante à travers l'Allemagne et l'Italie. Dans ce pays (1512-1513), il conçut une vive antipathie pour la cour de Rome et un ardent désir de relever sa p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ulrich-von-hutten/#i_0

JAHNN HANS HENNY (1894-1959)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 372 mots

Né près de Hambourg dans une famille de constructeurs de navires, Hans Henny Jahnn est l'un des écrivains allemands les plus audacieux et les plus complexes du xxe siècle. Pour l'essentiel, ses livres sont tirés des expériences de sa propre vie. Ils sont traversés par le thème de l'homosexualité ou, plus exactement, de l'homoérotisme. Adolescent, Jahn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-henny-jahnn/#i_0

JEAN PAUL, JOHANN PAUL FRIEDRICH RICHTER dit (1763-1825)

  • Écrit par 
  • Bernard LORTHOLARY
  •  • 2 413 mots

Comme beaucoup de personnages de ses romans, Jean Paul fut assurément un original, et c'est bien à ce titre qu'il fut alternativement dédaigné ou adulé, tant par la postérité que par ses contemporains. Original, il l'est déjà en prétendant, à cette époque, vivre exclusivement de sa plume. Ensuite, en n'écrivant quasiment que des romans. Il l'est encore en n'étant attiré (ni accepté) par aucune des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-richter/#i_0

JOHNSON UWE (1934-1984)

  • Écrit par 
  • M. NUGUE
  •  • 641 mots

D'origine poméranienne, Uwe Johnson a fait ses études de germanistique à Rostock et à Leipzig, avant de s'établir en 1959 en République fédérale. Il a donc vécu de manière directe le problème de la séparation des deux Allemagnes, qui tient, de fait, une place prépondérante dans son œuvre. Sans prendre parti pour l'un ou l'autre des deux régimes, il s'efforcera de rendre compte des deux réalités et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uwe-johnson/#i_0

JÜNGER ERNST (1895-1998)

  • Écrit par 
  • Julien HERVIER
  •  • 1 813 mots

Peu d'écrivains allemands contemporains ont fait l'objet de controverses aussi vives qu'Ernst Jünger. Sa personnalité comme son œuvre – et chacune témoigne pour l'autre dans un échange réciproque – ont suscité autant d'enthousiasmes sans réserve que d'attaques passionnées. Même si l'hostilité politique nuit parfois outre-Rhin à une appréciation impartiale de ses écrits, le nombre des études univer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-junger/#i_0

KASCHNITZ MARIE-LUISE (1901-1974)

  • Écrit par 
  • Pierre GIRAUD
  •  • 814 mots

À l'écart des groupes et des courants littéraires, ce poète allemand, comblé de prix et de distinctions, est également connu pour ses nouvelles : Ombres allongées (Lange Schatten, 1960), Conversations interurbaines (Ferngespräche, 1966) ; ses essais ; son journal : Des jours, des jours, des années ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-luise-kaschnitz/#i_0

KÄSTNER ERICH (1899-1974)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 230 mots

Journaliste et écrivain allemand, rédacteur du journal de la gauche démocrate Neue Leipziger Zeitung, Erich Kästner collabore aux journaux Weltbühne, Berliner Tageblatt et Frankfurter Zeitung. Interdit en 1933, Kästner reçoit cependant une autorisation spéciale pour faire des scénarios de films : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-kastner/#i_0

KIRSTEN WULF (1934- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 933 mots

Le poète allemand Wulf Kirsten est né en 1934 à Klipphausen, près de Meissen (Saxe). Les titres de ses différents volumes révèlent, d'une façon quasi programmatique, la poétique de leur auteur : La Langue du tuilier, La Terre près de Meissen, Le Temps des violettes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wulf-kirsten/#i_0

KLEIST HEINRICH VON (1777-1811)

  • Écrit par 
  • Claude DAVID
  •  • 3 188 mots

Esprit tourmenté et violent, affligé d'une santé fragile, qui le jeta plus d'une fois dans la pire détresse, apparemment hanté sans cesse de difficultés sexuelles, Heinrich von Kleist mena la vie la plus heurtée qui se peut imaginer. Frustré de satisfactions sentimentales, maladroit dans l'action, il ne trouva que dans la création littéraire l'aliment dont sa fiévreuse ambition avait besoin. Mais, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-von-kleist/#i_0

KLEMPERER VICTOR (1881-1960)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 039 mots

Cousin du chef d'orchestre Otto Klemperer, Victor Klemperer naquit en 1881 à Landsberg, en Prusse orientale, ville aujourd'hui polonaise sous le nom de Gorzów Wielkopolski. Il était le neuvième enfant d'une famille juive. Son père, qui était rabbin et se réclamait d'un judaïsme progressiste, fut nommé en 1890 à Berlin. Le jeune Victor fut si fortement attiré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-klemperer/#i_0

KLINGER FRIEDRICH MAXIMILIAN VON (1752-1831)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 272 mots

Fils d'une blanchisseuse de Francfort, étudiant en droit, comédien ambulant, puis officier en Russie, Klinger, qui fut l'ami de Goethe, est le dramaturge de la passion, de la liberté et de l'individualisme. Dans Les Jumeaux (Die Zwillinge, 1776), il aborde le problème des frères ennemis. Son drame Sturm und Drang (1776, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-maximilian-von-klinger/#i_0

KLOPSTOCK FRIEDRICH GOTTLIEB (1724-1803)

  • Écrit par 
  • Jean MURAT
  •  • 1 180 mots
  •  • 1 média

Klopstock est à la fois au terme d'une évolution que jalonnent les noms de B. H. Brockes, A. von Haller, F. von Hagedorn et des poètes anacréontiques, et le précurseur du Sturm und Drang, du classicisme et du mouvement romantique. C'est dire qu'il est à un tournant de la littérature allemande. Il n'avait que vingt-quatre ans lorsque les trois premier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-gottlieb-klopstock/#i_0

KOTZEBUE AUGUST VON (1761-1819)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 238 mots

De son temps, Kotzebue fut l'auteur dramatique le plus célèbre, dépassant, et de loin, en notoriété Goethe et Schiller. Directeur du théâtre de la cour à Vienne en 1798-1800, puis du théâtre allemand de Saint-Pétersbourg, on le retrouve en 1802 à Berlin directeur du journal Der Freimütige (L'Homme sincère). Su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/august-von-kotzebue/#i_0

KRACAUER SIEGFRIED (1889-1966)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 1 212 mots

Tardivement connue en France, bien que la traduction française par Clara Malraux de son roman Ginster (1928, Genêt) soit parue dès 1933, l'œuvre de Siegfried Kracauer a été profondément marquée par les grands bouleversements du xxe siècle. Figure de proue de la République de Wei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siegfried-kracauer/#i_0

KRAUSS ANGELA (1950- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 661 mots

« Lorsque tout change », écrit Angela Krauss, « on se demande si les objets sont restés les mêmes, et si nos rapports avec eux n'ont pas changé. Paradoxalement, on commence par penser que ce sont les objets qui ont changé. En réalité, c'est notre relation à eux qui s'est modifiée : les objets, les „choses“ servent de révélateur. » Peu d'écrivains allemands, est-allemands, ont porté une attention a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angela-krauss/#i_0

KROLOW KARL (1915-1999)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques POLLET
  •  • 496 mots

Né à Hanovre, Karl Krolow a vécu de sa plume à partir de 1956, après avoir suivi, à Göttingen et Breslau, des études supérieures de langues et de littératures romanes et germaniques. Il est un grand nom du lyrisme allemand contemporain. Membre de l'Académie bavaroise des beaux-arts, de l'Académie allemande de langue et littérature, il reçoit en 1956 le prix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-krolow/#i_0

LASKER-SCHÜLER ELSE (1869-1945)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 370 mots

Poète lyrique et écrivain de langue allemande Else Lasker-Schüler est nièce de rabbin et fille d'architecte ; elle quitte son milieu pour vivre à Berlin une vie bohème parmi les écrivains de la capitale. Liée d'amitié avec Karl Kraus et le peintre Franz Marc (qui appartient au Blaue Reiter), elle distribue à tous ses amis des surnoms : Karl Kraus, le Pape […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/else-lasker-schuler/#i_0

LENZ JACOB MICHAEL REINHOLD (1751-1792)

  • Écrit par 
  • Daniel ZERKI
  •  • 819 mots

Jacob Lenz, pendant quelques années (de 1772 à 1776), fut considéré comme l'un des plus brillants représentants de la génération littéraire du Sturm und Drang. Il était très lié avec Goethe. Leur brouille et la brutale rupture qui s'ensuivit ont précipité son œuvre dans une obscurité et une méconnaissance dont elle a mis plus de cent ans à émerger. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacob-michael-reinhold-lenz/#i_0

LENZ SIEGFRIED (1926-2014)

  • Écrit par 
  • Jean MURAT
  •  • 886 mots

L'écrivain Siegfried Lenz est né le 17 mars 1926 à Lyck, en Masurie, région de Prusse-Orientale qui allait devenir polonaise à la fin de la guerre. Dans un recueil d'essais paru en 1970, Convergences (Beziehungen), Siegfried Lenz définit le rôle de l'écrivain dans la société contemporaine. À ses yeux, l'engagement de l'écrivain est d'abord celui d'un moralis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siegfried-lenz/#i_0

LESSING GOTTHOLD EPHRAIM (1729-1781)

  • Écrit par 
  • Pierre GRAPPIN
  •  • 1 377 mots
  •  • 1 média

Lessing, premier grand critique littéraire et fondateur de la critique théâtrale en Allemagne, fut le « libérateur » de la scène allemande à laquelle il a donné quelques pièces demeurées classiques. Au temps de Diderot et de Voltaire, il se révéla comme la meilleure plume de son pays au service de la philosophie des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gotthold-ephraim-lessing/#i_0

LICHTENBERG GEORG CHRISTOPH (1742-1799)

  • Écrit par 
  • Pierre GRAPPIN
  •  • 938 mots

Dans sa carrière comme sans son œuvre, Georg Christoph Lichtenberg a été un être singulier. Il n'a cessé de combattre l'engouement de ses contemporains pour le génie original cependant que par ses études, ses voyages, son enseignement, sa vie très retirée, lui-même ne répondait à aucun modèle ordinaire, cela étant accentué par l'union d'un physique ingrat avec une redoutable acuité d'esprit.Né en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-christoph-lichtenberg/#i_0

LILIENCRON DETLEV VON (1844-1909)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 805 mots

Né à Kiel d'une famille d'officiers appauvris, Detlev von Liliencron, enfant rêveur, fuit les hommes et leur préfère la chasse et la solitude. Il choisit le métier des armes et participe aux guerres de 1866 et de 1870. Un jour, il emmènera sa famille en France, sur les champs de bataille... Des dettes l'obligent, cependant, à quitter l'armée et, après un séjour en Amérique, où il est tour à tour p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/detlev-von-liliencron/#i_0

MANN GOLO (1909-1994)

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 654 mots

L'écrivain Thomas Mann (1875-1955), rendu célèbre par la publication des romans Les Buddenbrook (1901) et La Montagne magique (1924), puis par le prix Nobel de littérature (1929), et son épouse Katia Pringsheim, qui appartenait à une famille juive, eurent six enfants. Le troisième, Gottfried Angelius Thomas, appelé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/golo-mann/#i_0

MANN HEINRICH (1871-1950)

  • Écrit par 
  • André GISSELBRECHT
  •  • 2 018 mots
  •  • 2 médias

De quatre ans l'aîné de son frère Thomas, Heinrich Mann rompit plus nettement avec son milieu d'origine, la bourgeoisie patricienne de Lübeck. Il était comme Thomas un « sang mêlé », partagé dans ses origines entre l'Allemagne du Nord et le Brésil, « entre les races » (selon le titre d'un roman de 1906), à demi latin, à la fois francophile et italophile ; c'est à un Allemand épris de Garibaldi com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-mann/#i_0

MANN KLAUS (1906-1949)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 787 mots

Le 18 novembre 1906, à Munich, Katia, l'épouse de Thomas Mann, met au monde leur premier enfant : c'est un fils, qui se prénomme Klaus. Après avoir abandonné ses études sans avoir obtenu aucun diplôme, il va briguer, dès l'âge de dix-sept ans, le titre d'écrivain, à l'instar de son père et de son oncle Heinrich, dont il sera très proche.De 1924 à 1929, K […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/klaus-mann/#i_0

MANN THOMAS

  • Écrit par 
  • André GISSELBRECHT
  •  • 7 087 mots
  •  • 1 média

Jusqu'à ces derniers temps, Thomas Mann, tant admiré et révéré, parfois de loin, avant et après la Seconde Guerre mondiale, passait pour un type d'écrivain périmé. En Allemagne orientale, il a fait longtemps l'objet d'une sorte de culte, voué au grand « humaniste démocrate-bourgeois ». En Allemagne fédérale, il a payé longtemps les séquelles de la guerre froide et les attaques venimeuses de l'« ém […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-mann/#i_0

MANN THOMAS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 279 mots

6 juin 1875 Naissance de Thomas Mann, à Lübeck.Vers 1890 Apogée du drame réaliste en Europe (Ibsen, Strindberg, Tchekhov, Shaw...).1896-1899 Avec son frère aîné Heinrich, collabore régulièrement à la revue Simplicissimus.1899-1900 Freud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mann-reperes-chronologiques/#i_0

MAYER HANS (1907-2001)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 794 mots

Né à Cologne, dans une famille de la bourgeoisie juive éclairée, Hans Mayer, après des études à Cologne, Berlin et Bonn, est promu docteur en droit en 1930 et se prépare à une carrière de magistrat. Influencé entre autres par la lecture de Lukács (Histoire et conscience de classe), il se rapproche dès 1928 du mouvement de la jeunesse socialiste et adhère par la suite à un petit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-mayer/#i_0

MEYER KONRAD FERDINAND (1825-1898)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 205 mots

Un des maîtres de la nouvelle historique de langue allemande. Calviniste, Meyer recherche dans l'histoire la main de Dieu. Admirateur de la Renaissance, il s'identifie au destin des grands hommes du passé. Artiste raffiné, il accorde au style une place importante et cisèle tout ce qu'il écrit. Ses personnages sont un peu marmoréens et semblent appartenir à l'univers de Michel-Ange. Grandeur et fat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konrad-ferdinand-meyer/#i_0

MEYRINK GUSTAV MEYER dit GUSTAV (1868-1932)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 543 mots

Romancier et ésotériste allemand, Gustav Meyrink était le fils naturel d'un ministre d'État du Wurtemberg et de Maria Wilhelmine Meyer, l'une des tragédiennes favorites de Louis II de Bavière. Son père ne le reconnaît pas, mais finance ses études ; sa mère se désintéresse rapidement de lui et il éprouvera toujours de la haine à son égard (bien qu'il emprunte son nom d'écrivain à l'un de ses ancêtr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meyrink-gustav-meyer-dit-gustav/#i_0

MORGENSTERN CHRISTIAN (1871-1914)

  • Écrit par 
  • Maurice CUREAU
  •  • 773 mots

« Je me suis toujours ressenti comme double », note Christian Morgenstern dans un carnet. De fait, deux natures en apparence contradictoires coexistent en lui : celle du « chercheur de Dieu » et celle de l'humoriste. Mais dans l'esprit du public, le second a effacé le premier. C'est aux grotesques Galgenlieder (Chants du gibet) que l'écrivain doit sa renommé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-morgenstern/#i_0

MÖRIKE EDUARD (1804-1875)

  • Écrit par 
  • Henri PLARD
  •  • 1 229 mots

Peu abondante, l'œuvre de Mörike est d'une qualité constante. Indifférent à la politique, n'estimant guère Heine, le plus connu des poètes polémistes, il porte à une perfection extrême les qualités de l'École souabe : musicalité du vers, plasticité des images, attachement au terroir et à la poésie populaire. Mais l'étroitesse et, parfois, la sécheresse de cette poésie d'une placidité bourgeoise so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduard-morike/#i_0

MORITZ KARL PHILIPP (1727-1793)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET
  •  • 725 mots

Écrivain allemand né à Hameln, le 15 septembre 1727, Karl Philipp Moritz est mort à Berlin le 26 juin 1793. Le milieu modeste où il est né, son enfance pauvre d'apprenti errant sur les routes d'Allemagne l'ont définitivement marqué. Il fréquente tant bien que mal diverses « écoles de latin », voit dans le théâtre le moyen d'une ascension sociale et d'une libération psychologique. Nommé en 1789 pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-philipp-moritz/#i_0

MÜLLER FRIEDRICH dit MALER (1749-1825)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 214 mots

Poète et peintre du Sturm und Drang. L'idylle est le genre où Müller est maître. Les sujets en sont empruntés soit à l'Antiquité, soit à la vie du Palatinat : La Tonte des moutons (Die Schafschur, 1775), Les Cerneaux (Das Nusskernen, 1811). La vie du peuple y est représen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muller-friedrich-dit-maler/#i_0

MÜLLER HEINER (1929-1995)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOREL
  •  • 2 595 mots
  •  • 1 média

« Mortel à l'homme est le méconnaissable » : ce vers tiré de sa pièce Horace (1968) pourrait servir d'exergue à l'œuvre dramatique de Heiner Müller. Tous ses textes exposent en effet le moment où, sous l'effet du mensonge, de la trahison ou de l'aveuglement, l'individu se retrouve, dans ses passions et ses actions, face à une image méconnaissable, parfois monstrueuse, de lui-mê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heiner-muller/#i_0

MÜLLER HERTA (1953- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 671 mots

« Esthétique de la résistance », l'œuvre de Herta Müller, qui appartient à la dernière génération des écrivains roumains de langue allemande, est née dans une situation d'isolement absolu, due à la fois au contexte linguistique exceptionnel et au vide politique et historique. Lorsqu'en 1988 elle a quitté, pour l'Allemagne fédérale, sa terre natale, le Banat où elle est née en 1953, Herta Müller a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herta-muller/#i_0

MÜLLER WILHELM (1794-1827)

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN
  •  • 802 mots

Sans l'Intermezzo lyrique de Heinrich Heine et sans les deux cycles de lieder, La Belle Meunière et Le Voyage d'hiver, de Franz Schubert, qui se souviendrait encore aujourd'hui — hors des limites du monde germanique — du nom et du rôle du poète d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-muller/#i_0

NOVALIS (1772-1801)

  • Écrit par 
  • Catherine KOENIG
  •  • 2 613 mots

De Novalis, on croit tout connaître lorsqu'on sait le portrait de l'adolescent rêveur, les poésies mystiques, et cette Fleur bleue tant raillée par Heine.Cependant, celui qui allait devenir un intercesseur pour les surréalistes, ce frère cadet tout ensemble de Hegel, de Hölderlin, de Beethoven, qui partageait avec les romantiques d'Iéna un enthousiasme profo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/novalis/#i_0

OPITZ MARTIN (1597-1639)

  • Écrit par 
  • Hélène FEYDY
  •  • 783 mots

Théoricien de la poésie baroque, Martin Opitz est considéré comme le « père de la poésie allemande ». Né en 1597 à Bunzlau, en Silésie, il est issu de la petite bourgeoisie luthérienne et fera une carrière brillante d'homme de lettres et de diplomate. Son sens politique lui permettra de traverser la période troublée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-opitz/#i_0

PANIZZA OSKAR (1853-1921)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 631 mots

Écrivain maudit s'il en fut, Panizza n'a cessé de mener un combat solitaire contre les préjugés qu'entretiennent les diverses formes de tyrannies civile et religieuse. Dès son enfance à Bad Kissingen (Bavière), où il est né le 12 novembre 1853, il fait l'objet d'une bataille juridique et religieuse entre les autorités catholiques, qui entendent imposer les dernières volontés du père défunt, et une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oskar-panizza/#i_0

PLATEN AUGUST VON (1796-1835)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 349 mots

Républicain par ses idées, aristocrate dans sa recherche de la beauté formelle, August von Platen est avant tout poète lyrique. Admirateur de l'Antiquité et de la Renaissance, il considère la poésie comme une véritable mission. Mi-Tristan, mi-don Quichotte, il refuse le trivial et le laisser-aller. Sa philosophie se fonde sur une esthétique :   Celui qui a vu la beauté de ses yeux    Est déjà livr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/august-von-platen/#i_0

RAABE WILHELM (1831-1910)

  • Écrit par 
  • Catherine KOENIG
  •  • 1 275 mots

L'année où paraît en Allemagne La Chronique de la rue aux Moineaux de Raabe est celle de la publication de Madame Bovary et des Fleurs du mal. Dans cette partie du siècle dominée en Allemagne par Bismarck, cela souligne l'isolement de la littérature d'outre-Rhin ; cela montre aussi combien Raabe, au même titre que ses contemporains Keller […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-raabe/#i_0

REMARQUE ERICH MARIA (1898-1970)

  • Écrit par 
  • Pierre GIRAUD
  •  • 896 mots
  •  • 1 média

La notoriété internationale du romancier allemand Erich Paul Remark, sous le pseudonyme d'Erich Maria Remarque, est liée, avant tout, à la publication d'un roman de guerre d'inspiration pacifiste paru en 1929 : À l'Ouest rien de nouveau (Im Westen nichts Neues). D'emblée, ce livre connut un succès foudroyant ; il fut adapté au cinéma par Lewis Milestone en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-maria-remarque/#i_0

RÜCKERT FRIEDRICH (1788-1866)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 257 mots

Professeur, traducteur et poète fortement marqué par le romantisme, Rückert a laissé une œuvre considérable. Dans l'élan des guerres antinapoléoniennes de libération : les Sonnets cuirassés (Geharnischte Sonette, 1813). Des poèmes d'amour, des poèmes pour enfants et pour almanachs : Printemps d'amour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-ruckert/#i_0

SACHS HANS (1494-1576)

  • Écrit par 
  • Hélène FEYDY
  •  • 689 mots

Cordonnier poète, célèbre maître chanteur, Hans Sachs fut un des écrivains les plus productifs de l'époque de la Réforme. Né et mort à Nuremberg, il y passa la plus grande partie de sa vie. Fils d'un tailleur, il commence par fréquenter l'école latine jusqu'à quinze ans, avant d'être mis en apprentissage chez un cordonnier. Au cours de son « tour d'Allemagne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-sachs/#i_0

SACHS NELLY (1891-1970)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 537 mots
  •  • 1 média

Tant par ses poésies que par ses poèmes scéniques, Nelly Sachs n'a cessé d'analyser et de commenter le calvaire du peuple juif : elle se sentait intimement liée à ce peuple, jusque dans son propre destin.Nelly Sachs naît à Berlin. Quoique attirée par la danse, elle choisira de s'exprimer par le mot. En 1940, à l'ultime moment donc, Selma Lagerlöf et quelques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nelly-sachs/#i_0

SALOMON ERNST VON (1902-1972)

  • Écrit par 
  • M. NUGUE
  •  • 518 mots

Né en 1902 au sein d'une famille de huguenots, Ernst von Salomon connaît, dès l'âge de douze ans, la rude discipline des cadets prussiens. Après la révolution de novembre 1917, il s'engage dans un corps franc qui combat sur le pourtour de la Baltique et en Silésie du Nord ; pendant le putsch de Kapp, il fait partie de la brigade marine Ehrhard ; impliqué en 1922 dans l'assassinat de Rathenau, il e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-von-salomon/#i_0

SCHALLÜCK PAUL (1922-1976)

  • Écrit par 
  • René WINTZEN
  •  • 1 040 mots

Moraliste, humaniste, démocrate, l'écrivain allemand Paul Schallück avait une haute conscience de son métier d'essayiste et de publiciste, qui le mettait en contact avec des lecteurs et des auditeurs de manière plus directe que ne pouvaient le faire ses romans. En moraliste, il rappelait que le travail, le gain, le confort matériel ne constituent pas des buts en soi. En humaniste, il dénonçait l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-schalluck/#i_0

SCHILLER FRIEDRICH VON (1759-1805)

  • Écrit par 
  • Raoul MASSON
  •  • 3 005 mots
  •  • 1 média

Poète et penseur, Schiller, le plus jeune et le plus enthousiaste des grands classiques allemands du xviiie siècle, a associé la poésie à une réflexion sur la vie et sur l'art. Historien, psychologue, théoricien de l'esthétique, auteur de récits, de poèmes philosophiques, narratifs (ses « ballades ») ou d'ins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-von-schiller/#i_0

SCHLEGEL FRIEDRICH VON (1772-1829)

  • Écrit par 
  • Alexis PHILONENKO
  •  • 2 363 mots

C'est le second des frères Schlegel qui a su véritablement se créer dans le milieu littéraire à la fin du xviiie siècle et au début du xixe une place exceptionnelle. Régénération de la critique littéraire, invention du concept fondamental de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-von-schlegel/#i_0

SCHMIDT ARNO (1914-1979)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 116 mots

Arno Otto Schmidt (1914-1979) est né à Hambourg, d'une famille originaire de Silésie. Après des études secondaires, celui qui se présentera toujours comme un « autodidacte » entre en 1934 dans une entreprise de textile. Il commence à écrire ses premiers textes littéraires. Incorporé en 1942 au nord de la Norvège, sur une base de batteries côtières, il est ensuite envoyé dans la région d'Oldenbourg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arno-schmidt/#i_0

SCHUBART CHRISTIAN FRIEDRICH (1739-1791)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 223 mots

Fils d'un pauvre instituteur épris de musique, Schubart a lui-même exercé en premier lieu le métier d'instituteur et d'organiste. Chassé du Wurtemberg en raison de ses idées libérales, il parcourt l'Allemagne du Sud et fonde en 1774 un journal à Augsbourg, La Chronique allemande (Die deutsche Chronik). Chantre de la liberté, il utilise les formes les plus di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-friedrich-schubart/#i_0

SCHWITTERS KURT (1887-1948)

  • Écrit par 
  • Henri BEHAR
  •  • 2 296 mots

En se différenciant de Dada en créant sous le vocable Merz un art total, Kurt Schwitters finit par incarner Dada à lui seul et sur tous les plans. Il aura passé toute sa vie à ramasser les déchets, les rebuts de la société, pour en faire de l'art, sous de multiples formes. Tristan Tzara voyait en lui un authentique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-schwitters/#i_0

SEBALD W. G. (1944-2001)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 1 840 mots
  •  • 1 média

La disparition de W. G. Sebald en 2001, à l'âge de cinquante-sept ans, a mis un terme prématuré à une œuvre qui – en quelques livres majeurs – ouvrait la voie à une nouvelle écriture narrative. Né en 1944 en Allgäu, il avait quitté l'Allemagne – et en quelque sorte rompu avec elle, mais pas avec sa langue – dans les années 1960, pour la Suisse, la France et finalement l'Angleterre où il s'installa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/w-g-sebald/#i_0

SEGHERS ANNA (1900-1983)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 2 179 mots

Au printemps de 1947, Anna Seghers quitte le Mexique où elle résidait en exil avec sa famille depuis 1941 pour un Berlin en ruines, dans une Allemagne vaincue. Un certain « principe espérance » motive sa décision : elle croit fermement que l'histoire, surtout celle de son pays, va définitivement prendre un cours nouveau et que son destin d'écrivain pourra s'épanouir au service de cette Allemagne n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-seghers/#i_0

SENOCAK ZAFER (1961- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 647 mots

Né à Ankara en 1961, Zafer Senocak est venu en Allemagne avec sa famille à l'âge de huit ans. « Un écrivain turc, dit-il à son sujet, mais qui écrit en allemand, a même depuis quelque temps un passeport allemand, mais continue à porter un nom imprononçable qu'il doit épeler ainsi : Samuel-Émile-Nord-Otto-César-Antoine-Képi. Voilà comment un nom aux consonances exotiques se tran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zafer-senocak/#i_0

SORGE REINHARD JOHANNES (1892-1916)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 771 mots

Selon Sorge, la littérature n'avait de sens qu'engagée. Sa courte vie ne lui permit la démonstration de cette théorie que de manière approximative. Son œuvre primordiale est rédigée, en effet, avant sa conversion au catholicisme ; l'auteur expressionniste y dit sa recherche d'un langage grâce auquel on pourrait « parler en symboles éternels ».Fils d'un architecte municipal qui sombrera bientôt dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reinhard-johannes-sorge/#i_0

STADLER ERNST (1883-1914)

  • Écrit par 
  • Françoise AURIVAUD
  •  • 536 mots

On entre, avec Ernst Stadler, de plain-pied dans l'expressionnisme. Pourtant, cet étudiant d'Oxford, ce professeur aux universités de Bruxelles et de Strasbourg fait figure de marginal aux yeux des autres expressionnistes. Né à Colmar, il se sentait vivement lié au mouvement intellectuel alsacien et fut toujours porté vers les idées nouvelles. Stadle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-stadler/#i_0

STERNHEIM CARL (1878-1942)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie VALENTIN
  •  • 693 mots

Écrivain allemand, auteur d'essais et de nouvelles, mais essentiellement connu pour ses comédies, Carl Sternheim naquit dans une famille de banquiers et s'essaya d'abord à la tragédie. Ses premières pièces — certaines écrites en vers — obéissent aux lois de la « grande forme ». Le Sauveur, Judas Iscariote trahissent l'influence scandinave (Strindberg, Ibsen) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-sternheim/#i_0

STORM THEODOR (1817-1888)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 367 mots

Né à Husum, petite ville du Schleswig (alors possession danoise), Theodor Storm y exerce la profession d'avocat jusqu'en 1853, année où, le gouvernement de Copenhague réprimant l'agitation pro-allemande dans les duchés, il va se fixer en Prusse. Il retournera dans son pays natal, redevenu allemand à l'issue de la guerre de 1864, y exercera des fonctions de juge et ne le quittera plus. Il est sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-storm/#i_0

STRAUSS BOTHO (1944- )

  • Écrit par 
  • Claude PORCELL
  •  • 671 mots

Né en 1944 à Naumburg, Botho Strauss a été critique à la grande revue dramatique allemande Theater heute avant de collaborer comme « dramaturge » aux spectacles de la Schaubühne de Berlin, dirigée par son ami Peter Stein. C'est pour lui qu'il adapta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botho-strauss/#i_0

SUDERMANN HERMANN (1857-1928)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 729 mots

Un des auteurs dramatiques les plus représentatifs du règne de Guillaume II, né dans le territoire de Memel, Hermann Sudermann abandonne un apprentissage en pharmacie pour faire des études d'histoire et de philosophie à Königsberg. Après un échec comme acteur, il gagne sa vie dans l'enseignement privé et rédige des articles de journaux. Soudain, à quarante-deux ans, c'est la célébrité. Sa pièce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-sudermann/#i_0

TIECK LUDWIG (1773-1853)

  • Écrit par 
  • Robert MINDER
  •  • 1 221 mots

Le nom de Tieck est indissolublement lié à la genèse et à la diffusion du romantisme allemand. Le cénacle de Berlin, en 1797, celui d'Iéna un peu plus tard ont reçu de puissantes impulsions de ce génie précoce, éveillé et rêveur, ironique et fantasque, plus ample d'ailleurs que profond et dont la production abondante, inégale, toujours suggestive, comport […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-tieck/#i_0

TOLLER ERNST (1893-1939)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 439 mots

Fils d'un commerçant juif, de la partie de la Pologne annexée alors par la Prusse, Ernst Toller s'engage volontairement lors de la Première Guerre mondiale. Réformé pour sa mauvaise santé, il devient un ardent antimilitariste et sa révolte remet radicalement en cause toutes les valeurs de la génération des pères : « La jeunesse allemande s'est engagée volontairement, sincèrement convaincue qu'elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-toller/#i_0

UHLAND LUDWIG (1787-1862)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 214 mots

Savant, poète, député, Uhland appartient au « cercle souabe » qui, entre 1820 et 1850, rassemble à Stuttgart des poètes et des artistes libéraux. Il jouera un rôle non négligeable dans la politique du Wurtemberg, en particulier en 1848. L'unité allemande, il la voit dans l'âme populaire éprise de justice et de république. Poète, il s'empare et s'occupe de préférence des thèmes populaires du Moyen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-uhland/#i_0

UNRUH FRITZ VON (1885-1970)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 988 mots

C'est en 1957, et préfacé par Einstein, que paraît l'un des derniers ouvrages de Fritz von Unruh, un recueil de discours pacifiques intitulé Armés, vous n'êtes guère puissants (Mächtig seid ihr nicht in Waffen). On a reproché à l'auteur l'emploi d'un pathos abusif : l'efficacité du livre en aurait souffert. Pourtant, ce témoignage couronne de manière tout à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-von-unruh/#i_0

WACKENRODER WILHELM (1773-1798)

  • Écrit par 
  • Françoise AURIVAUD
  •  • 1 077 mots

Connu comme précurseur du romantisme allemand, mais principalement en tant qu'ami et collaborateur de Ludwig Tieck, Wilhelm Heinrich Wackenroder est né à Berlin dans une famille de fonctionnaires prussiens. Il était de faible constitution et mourut à vingt-cinq ans ; la minceur de son œuvre contraste avec l'imp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-wackenroder/#i_0

WAGNER HEINRICH LEOPOLD (1747-1779)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 657 mots

Né à Strasbourg, Heinrich Leopold Wagner étudie le droit et devient précepteur à Sarrebruck. En 1776, il obtient l'autorisation d'ouvrir un cabinet d'avocat, mais préfère travailler pour le compte de la Société Seyler, une troupe théâtrale. Il meurt à l'âge de trente-deux ans.Goethe, à l'entourage duquel, tels Klinger et Lenz, Wagner appartenait, profère, au quatorzième livre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-leopold-wagner/#i_0

WALSER MARTIN (1927- )

  • Écrit par 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 872 mots

Auteur dramatique, romancier et essayiste, Martin Walser est né à Wasserburg, sur le lac de Constance. Après avoir été mobilisé en 1944, il entreprend, dès 1946, des études de littérature, de philosophie et d'histoire à Ratisbonne puis à Tübingen. De 1951 à 1957, il travaille comme metteur en scène et auteur dramatique à la radio et à la télévision. Puis il s'établit près de son village natal pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-walser/#i_0

WALTHER VON DER VOGELWEIDE (1170 env.-env. 1230)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 627 mots

Considéré comme le plus grand poète allemand du Moyen Âge, Walther von der Vogelweide défendait les vertus d'une vie équilibrée, en société comme dans la sphère privée, dans une œuvre qui reflète sa désapprobation à l'égard des individus, des actions et des croyances qui viennent troubler cette harmonie.Walther von der Vogelweide naît vers 1170. Son lieu de naissance n'a jamais pu être identifié a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walther-von-der-vogelweide/#i_0

WEDEKIND FRANK (1864-1918)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 1 975 mots
  •  • 1 média

Dans l'Allemagne de son temps, Frank Wedekind a fait figure de provocateur, toujours prêt à violer les conventions esthétiques et morales de l'ère wilhelminienne. S'il fut en butte à la censure de son vivant, la consécration officielle lui est venue au lendemain de sa mort, sous la jeune République de Weimar, lorsque la génération expressionniste l'a adopté comme un précurseur. En France, Wedekind […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-wedekind/#i_0

WEERTH GEORG (1822-1856)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 235 mots

Né à Detmold, mort à Cuba, Georg Weerth est, selon Engels, le premier et le plus important des poètes du prolétariat allemand. Ami de Marx et d'Engels, apprécié de Heine et influencé par lui sur le plan littéraire, Weerth a d'abord vécu en Allemagne et en Angleterre ainsi qu'en Belgique. Ses premiers vers réalistes et joyeux sont encore appréciés aujourd'hui. Mais il a excellé surtout dans les poè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-weerth/#i_0

WEISS PETER (1916-1982)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 1 890 mots

Le nom de Peter Weiss, écrivain germano-suédois, reste attaché à son théâtre documentaire. Ce dernier, d'inspiration marxiste, dérive en partie de l'expérimentalisme des années 1920 ; il connut son heure vers la fin des années 1960 en République fédérale d'Allemagne, à côté des tentatives parallèles d'un Kipphardt ou d'un Hochhuth. Sa force s'alimente à sa fragilité même : la prise de parti à laqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-weiss/#i_0

WERNER ZACHARIAS (1768-1823)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 569 mots

Enfant de Königsberg, Zacharias Werner se tourne de bonne heure vers la franc-maçonnerie, par calcul plus que par conviction. Mais, bien vite, il fait siennes les conceptions fondamentales de l'illuminisme de l'époque. Ernst Christian Friedrich Mayr (1755-1821), esprit inquiétant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zacharias-werner/#i_0

WIECHERT ERNST (1887-1950)

  • Écrit par 
  • M. NUGUE
  •  • 657 mots

Originaire de Prusse-Orientale, Ernst Wiechert, né en 1887, est un des écrivains allemands dont l'œuvre, aussi bien littéraire que pédagogique, a le plus marqué la génération de l'entre-deux-guerres. Son propre destin s'articule d'ailleurs autour des deux conflits. Pendant la Première Guerre mondiale, il se trouve au front en qualité de soldat, puis d'officier : c'est pour lui le naufrage de tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-wiechert/#i_0

WIELAND CHRISTOPH MARTIN (1733-1813)

  • Écrit par 
  • Pierre GRAPPIN
  •  • 1 384 mots

Rares sont les œuvres de Wieland qui, après deux siècles, retiennent encore des lecteurs, bien qu'il ait été, durant tout le xixe siècle, un auteur classique dans les pays de langue allemande. Il a beaucoup écrit et il a tenu tant de place dans l'Allemagne de son temps que Mme de Staël le comparait à Voltaire pour sa prose, à l'Arioste pour sa poésie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christoph-martin-wieland/#i_0

WOLF CHRISTA (1929-2011)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 1 302 mots
  •  • 1 média

Comme Günter Grass de deux ans son aîné, Christa Wolf (née Ihlenfeld), appartient à une génération qui a payé un lourd tribu à l'histoire. Née en 1929 dans une petite ville de Poméranie orientale, Landsberg an der Warthe (aujourd'hui Gorzow Wielkopolski), elle avait un peu plus de dix ans lorsque les troupes de Hitler envahirent la Pologne. Issue d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christa-wolf/#i_0

ZUCKMAYER CARL (1896-1977)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 405 mots

Dramaturge et essayiste allemand très populaire, Zuckmayer est né à Nackenheim (Rhénanie). Il fut officier au cours de la Première Guerre mondiale. Après des études scientifiques, faites à Mayence, et après avoir servi pendant quatre ans dans l'armée allemande lors de la Première Guerre mondiale, il s'oriente vers la littérature, collabore à la revue expressionniste Die Aktion, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-zuckmayer/#i_0


Affichage 

Günter Grass

Günter Grass

photographie

Lors de la chute du Mur de Berlin, Günter Grass, interrogé ici en décembre 1989, avait fait part de ses réserves à l’égard de la réunification, craignant qu’elle n’entraîne une renaissance de la «Grande Allemagne». 

Crédits : U. Hesse/ AKG

Afficher

Tête de Turc, G. Wallraff

 Tête de Turc , G. Wallraff

photographie

En Allemagne, le journaliste Günter Wallraff s'est fait connaître pour son enquête dénonçant la discrimination dont les Turcs sont l'objet. Son livre retentissant suscita une vive polémique. 

Crédits : D.R.

Afficher

Gotthold Ephraim Lessing

Gotthold Ephraim Lessing

photographie

Représentant de l'esprit des Lumières, le dramaturge allemand Gotthold Ephraim Lessing (1729-1781) a laissé quelques pièces devenues des classiques (Minna von Barnhelm, 1767, Emilia Galotti, 1772, Nathan le Sage, 1779). Huile sur toile d'Anton... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Walter Benjamin

Walter Benjamin

photographie

Walter Benjamin (1892-1940), stratège opérant, entre les lignes, la subversion des mythes. 

Crédits : AKG

Afficher

Christa Wolf, écrivain de la mémoire

Christa Wolf, écrivain de la mémoire

photographie

La mémoire, ses failles et ses illuminations, est le fil rouge qui parcourt l'œuvre de Christa Wolf, de Christa T. à Ville des anges, en passant par Trame d'enfance

Crédits : RAINER JENSEN/epa/Corbis

Afficher

Wolf Biermann

Wolf Biermann

photographie

Déchu de la nationalité est-allemande et exilé en République fédérale en 1976, le chanteur et poète Wolf Biermann se définit lui-même comme simple chansonnier. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Heinrich Böll et Soljénitsyne

Heinrich Böll et Soljénitsyne

photographie

L'Allemand Heinrich Böll (à droite), Prix Nobel de littérature en 1972, accueille l'écrivain russe Alexandre Soljénitsyne, après son expulsion d'U.R.S.S., en février 1974. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Bertolt Brecht

Bertolt Brecht

photographie

L'Allemand Bertolt Brecht (1898-1956), auteur dramatique et poète dont l'œuvre continue d'influencer le théâtre contemporain. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Günter Grass

Günter Grass

photographie

L'Allemand Günter Grass, poète, dramaturge et romancier, auteur du Journal d'un escargot, du Tambour et du Turbot

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Gerhart Hauptmann

Gerhart Hauptmann

photographie

L'écrivain allemand Gerhart Hauptmann (1862-1946). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Hermann Hesse

Hermann Hesse

photographie

L'Allemand Hermann Hesse (1877-1962), poète, romancier, critique et éditeur. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Heinrich Mann

Heinrich Mann

photographie

Le romancier allemand Heinrich Mann (1871-1950), frère de Thomas Mann, également romancier. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Thomas Mann

Thomas Mann

photographie

Les Buddenbrook (1901) et La Montagne magique (1924), deux œuvres de fiction hantées par un parti pris d'authenticité documentaire, ont consacré le romancier allemand Thomas Mann comme un des plus brillants écrivains du XXe siècle. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Nelly Sachs

Nelly Sachs

photographie

L'Allemande Nelly Sachs (1891-1970). Son œuvre poétique lui valut de recevoir, avec l'Israélien Samuel Agnon, le prix Nobel de littérature en 1966. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Johann Wolfgang von Goethe

Johann Wolfgang von Goethe

photographie

Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) dans la campagne romaine, par J. H. W. Tischbein. Détail du portrait exécuté lors du voyage de l'écrivain en Italie. Städelinstitut, Francfort. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Bertolt Brecht : « Quelques-uns des déplacements d'accent par lesquels on passe du théâtre dramatique au théâtre épique »

Bertolt Brecht : « Quelques-uns des déplacements d'accent par lesquels on passe du théâtre dramatique au théâtre épique »

tableau

« Quelques-uns des déplacements d'accent par lesquels on passe du théâtre dramatique au théâtre épique » (B. Brecht, 1930 ; d'après « Écrits sur le théâtre », Paris, 1963). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Grimm : première loi

Grimm : première loi

tableau

Première loi de Grimm. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Grimm : deuxième loi

Grimm : deuxième loi

tableau

Deuxième loi de Grimm. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Günter Grass

Günter Grass
Crédits : U. Hesse/ AKG

photographie

 Tête de Turc , G. Wallraff

Tête de Turc, G. Wallraff
Crédits : D.R.

photographie

Gotthold Ephraim Lessing

Gotthold Ephraim Lessing
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Walter Benjamin

Walter Benjamin
Crédits : AKG

photographie

Christa Wolf, écrivain de la mémoire

Christa Wolf, écrivain de la mémoire
Crédits : RAINER JENSEN/epa/Corbis

photographie

Wolf Biermann

Wolf Biermann
Crédits : Hulton Getty

photographie

Heinrich Böll et Soljénitsyne

Heinrich Böll et Soljénitsyne
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bertolt Brecht

Bertolt Brecht
Crédits : Hulton Getty

photographie

Günter Grass

Günter Grass
Crédits : Hulton Getty

photographie

Gerhart Hauptmann

Gerhart Hauptmann
Crédits : Hulton Getty

photographie

Hermann Hesse

Hermann Hesse
Crédits : Hulton Getty

photographie

Heinrich Mann

Heinrich Mann
Crédits : Hulton Getty

photographie

Thomas Mann

Thomas Mann
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Nelly Sachs

Nelly Sachs
Crédits : Hulton Getty

photographie

Johann Wolfgang von Goethe

Johann Wolfgang von Goethe
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Bertolt Brecht : « Quelques-uns des déplacements d'accent par lesquels on passe du théâtre dramatique au théâtre épique »

Bertolt Brecht : « Quelques-uns des déplacements d'accent par lesquels on passe du théâtre dramatique au théâtre épique »
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Grimm : première loi

Grimm : première loi
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Grimm : deuxième loi

Grimm : deuxième loi
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau