BERLINER ENSEMBLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compagnie dramatique est-allemande révélée à Paris au Théâtre des Nations en juin 1954 par une représentation de Mère Courage et ses enfants (Mutter Courage und ihre Kinder, 1938) de Brecht. Depuis lors, la leçon du Berliner Ensemble n'a cessé de nous être donnée dans la réalisation même de l'œuvre de Brecht : communion avec l'œuvre d'art et esprit critique. En 1948, Brecht et son épouse Hélène Weigel étaient rentrés d'émigration. Ils furent accueillis au Deutsches Theater où ils créèrent Mère Courage. À l'automne de 1949, ils fondaient leur compagnie, le Berliner Ensemble, dont la direction était confiée à Hélène Weigel. En 1954, le Berliner avait son propre théâtre : le Theater am Schiffbauerdamm, et Brecht disposait enfin d'une salle et de l'appui du gouvernement de la République démocratique allemande. Cette compagnie s'impose par la densité et l'intelligence avec lesquelles elle va faire connaître l'écriture scénique de l'œuvre de Brecht. Le cadre de l'action est bien encore spectacle, mais une stylisation rompt l'illusion théâtrale. C'est notre vie quotidienne qui est représentée, l'acteur brechtien montre la vérité de son personnage par rapport à un milieu concret. Le Berliner veut montrer un autre théâtre où le dialogue s'insinue à l'intérieur de la réalisation elle-même : entre le décor et les objets, les objets et le personnage, le personnage et l'acteur, l'acteur et le spectateur. Le travail théâtral réalisé par le Berliner a fait école : travail collectif dans toute la mesure du possible ; souci de mettre en scène d'abord ce que Brecht appelle la fable et de la rendre claire ; souci de demander aux acteurs la traduction concrète de leurs actes, de leur gestes. Ce travail théâtral devient une connaissance, une réflexion sur la réalité, presque une morale. Le Berliner au cours de ses séjours en France (1954, 1955, 1957, 1960, 1983) et dans d'autres pays européens a présenté un véritable modèle des principes et des techni [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : metteur en scène, conseiller en éducation populaire et techniques d'expression

Classification

Autres références

«  BERLINER ENSEMBLE  » est également traité dans :

ALLEMAND THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 8 423 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le poids d'une norme esthétique »  : […] Si la politique antifasciste menée à l'Est dans la zone d'occupation soviétique depuis 1945 ne contredit pas foncièrement les choix théâtraux qu'on peut observer à l'Ouest, la création de la R.D.A. en 1949 engage une véritable rupture, à l'heure de la guerre froide. Cette rupture s'exprime moins dans l'organisation matérielle du théâtre – un réseau d'établissements publics ayant son analogue en R. […] Lire la suite

BERLIN (foyer culturel)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 4 402 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Berlin-Ouest / Berlin-Est »  : […] Néanmoins, les réseaux de communication fonctionnent toujours entre les deux Berlin. Une dizaine de milliers de Berlinois de l´Ouest continuent de travailler à l´Est. Inversement, plusieurs dizaines de milliers habitent l’Est et travaillent à l’Ouest. La fracture absolue intervient le 13 août 1961 seulement, avec la construction, à l’initiative de l’état-major des forces du pacte de Varsovie, d’un […] Lire la suite

BESSON BENNO (1922-2006)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 841 mots

Benno Besson grandit à Yverdon dans une famille d'instituteurs. Étudiant en philologie à l'université de Zurich en 1942, il fréquente assidûment les spectacles du Schauspielhaus, qui accueille les exilés antifascistes allemands et autrichiens (Therese Giehse, Wolfgang Langhoff, Teo Otto...) et découvre avec enthousiasme le théâtre de Brecht qu'il déchiffre en apprenant la langue allemande. Comédi […] Lire la suite

BRECHT BERTOLT

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 5 503 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le retour »  : […] Inquiété par la « Commission des activités antiaméricaines », Brecht quitte les États-Unis en 1947. Il s'établit provisoirement en Suisse – où il fait jouer une Antigone adaptée d'Hölderlin, destinée à démonter les ressorts de la tragédie et du tragique – et définitivement à Berlin-Est, où il assure jusqu'à sa mort (1956) la direction artistique du Berliner Ensemble, la troupe qu'il a fondée avec […] Lire la suite

BRECHT BERTOLT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 546 mots

10 février 1898 Naissance à Augsbourg (Souabe). 1914-1918 Première Guerre mondiale. 1917 Commence des études de lettres, puis de médecine, à l'université de Munich. 1918 Découvre le théâtre de Frank Wedekind. Première version de Baal . 1919 Brecht montre des sympathies pour le mouvement spartakiste et la tentative de République des conseils de Bavière. 1920 À Munich, se lie d'amitié avec l'a […] Lire la suite

DRAME - Les écritures contemporaines

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 547 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Pour en finir avec le jugement de Brecht ? »  : […] On peut se demander si l'immense succès du Berliner Ensemble n'a pas contribué à stériliser les écritures dramatiques dans les années 1950 et 1960. Du moins dans le camp de ceux qui se voulaient, dans un sens large, des réalistes (Adamov faisant exception, puisqu'il se situe justement dans un entre-deux de l'avant-garde des années 1950 et du brechtisme). En tout cas, à son retour en Europe, c'est […] Lire la suite

GESCHONNECK ERWIN (1906-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 268 mots

Né le 27 décembre 1906 à Bartenstein, en Prusse orientale (aujourd'hui Bartoszyce, en Pologne), l'acteur allemand Erwin Geschonneck s'engage très jeune au côté du Parti communiste allemand et travaille sous la direction du metteur en scène de théâtre Erwin Piscator. Lorsque Hitler arrive au pouvoir en 1933, il s'enfuit en Union soviétique, avant de s'installer à Prague. Arrêté par la Gestapo, il […] Lire la suite

LANGHOFF MATTHIAS (1941- )

  • Écrit par 
  • Odette ASLAN
  •  • 1 893 mots

Dans le chapitre « Un parcours »  : […] Au Berliner Ensemble, où il fait son apprentissage et ses premières mises en scène, Matthias Langhoff refuse de muséifier Brecht et connaît un succès immédiat en montant Das kleine Mahagonny (Le Petit Mahagonny, 1963), Der Messingkauf (L'Achat du cuivre, la même année), Der Brotladen (Le Commerce de pain, 1967). À la Volksbühne de Berlin, il donne, tout en demeurant brechtien, libre cours à s […] Lire la suite

MÜLLER HEINER (1929-1995)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOREL
  •  • 2 586 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps d'un Mur (1958-1989) »  : […] Müller débute au théâtre en 1958 avec Le Briseur de salaires et La Correction , deux « histoires de production », c'est-à-dire d'usines à reconstruire ou de grands chantiers à édifier. Avec la première, il réalise un projet que Brecht avait conçu avant lui – écrire une pièce sur un ouvrier activiste – et attire l'attention par son refus d'enjoliver la condition ouvrière. Pour la seconde, il est o […] Lire la suite

L'OPÉRA DE QUAT'SOUS (mise en scène R. Wilson)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 855 mots

Comment réconcilier théâtre d'art et théâtre populaire ? Comment réinventer une œuvre qui marqua le xx e  siècle en en conservant toute la violence et le pouvoir dérangeant ? C'est le pari tenu par Robert Wilson avec L'Opéra de Quat'sous programmé à Paris, à la double enseigne du Théâtre de la Ville et du festival d'Automne 2009. Écrit en 1928 par Kurt Weill et Bertolt Brecht, jeune auteur révol […] Lire la suite

Pour citer l’article

Armel MARIN, « BERLINER ENSEMBLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/berliner-ensemble/