DISTANCIATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme « distanciation » (allemand Verfremdung), par lequel il faut entendre le mouvement fait pour prendre du recul, recouvre dans la théorie et dans la pratique brechtiennes du théâtre épique à la fois un concept de portée philosophique et les techniques mises en œuvre pour produire l'effet d'éloignement (Verfremdungseffekt). Héritées pour une part de formes théâtrales plus anciennes (art du comédien chinois, théâtre de foire occidental, etc.), ces techniques consistent en une série de mesures pratiques, de procédés relevant de la dramaturgie, du jeu de l'acteur, de la scénographie, de la musique, qui ont pour but de créer une distance entre les événements et le spectateur, de rendre au spectateur sa liberté de critique devant le récit, de cultiver son attitude d'observateur actif en dissipant le phénomène d'identification (sans pour autant censurer tous ses sentiments). Si l'acteur, par exemple, prend suffisamment de recul par rapport à son personnage, s'il s'observe lui-même ostensiblement comme un étranger, il parviendra à une représentation de l'événement qui tiendra de la description plus que de la reproduction et parlera à la conscience plus qu'au subconscient (lequel a, selon Brecht, « mauvaise mémoire »). L'effet proprement philosophique sans lequel cet effet artistique sombrerait dans l'esthétique ou la rhétorique scénique doit être l'historicisation des événements représentés, leur singularisation : il s'agit de les sortir des situations « générales » que proposent les modèles classiques, inlassables poseurs de questions éternelles à un individu procédant d'une éternelle « nature humaine ». Cette façon particulière de considérer le monde implique une reconnaissance du monde comme mouvement et prétend à une productivité sociale du théâtre, dans la mesure où celui-ci sera capable de représenter les contradictions dans lesquelles résident les possibilités de transformation.

—  Jacques POULET

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DISTANCIATION  » est également traité dans :

ACTEUR

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 796 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'athlète et le porte-parole »  : […] Si, pour Antonin Artaud, l'acteur est un « athlète affectif », il doit nécessairement rompre avec les conventions qui faisaient encore les beaux jours d'un certain théâtre. Par le souffle, on entre dans le corps du personnage théâtral : « À chaque sentiment, à chaque mouvement de l'esprit, à chaque bondissement de l'affectivité humaine correspond un souffle qui lui appartient. » Le geste s'en tro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acteur/#i_8471

ANTHROPOLOGIE RÉFLEXIVE

  • Écrit par 
  • Olivier LESERVOISIER
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « L'équation personnelle du chercheur »  : […] La publication en 1967 du journal posthume de Malinowski marque une étape importante dans la prise de conscience de la nécessité de ne plus passer sous silence les effets de la dimension intersubjective de l'enquête de terrain. En dévoilant les frustrations et les colères de l'ethnologue contre ses hôtes, l'ouvrage révèle le caractère illusoire d'une observation neutre et montre la manière dont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-reflexive/#i_8471

ART (Aspects culturels) - La consommation culturelle

  • Écrit par 
  • Pierre BOURDIEU
  •  • 4 054 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'unité du goût : la disposition esthétique dans le système des dispositions »  : […] Le regard pur implique une rupture avec l'attitude ordinaire à l'égard du monde, qui, étant donné les conditions de son accomplissement, est une rupture sociale. On peut croire Ortega y Gasset lorsqu'il attribue à l'art moderne un refus systématique de tout ce qui est « humain », donc générique, commun – par opposition à distinctif, ou distingué –, c'est-à-dire les passions, les émotions, les sent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-la-consommation-culturelle/#i_8471

BREAD AND PUPPET THEATRE

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 940 mots

À travers le Bread and Puppet Theatre, et grâce à son créateur, Peter Schumann, sculpteur d'origine allemande, le spectacle américain des années 1960 a rencontré les marionnettes siciliennes issues d'une très vieille tradition du xiv e siècle et, peut-être, subi l'influence du carnaval allemand et de certaines représentations médiévales de la vie des saints. Cette forme de théâtre s'est manifesté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bread-et-puppet-theatre/#i_8471

BRECHT BERTOLT

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 5 503 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'exil : les « grandes » pièces »  : […] En mai 1933, les écrits de Brecht flambent sur le grand bûcher dressé devant l'opéra de Berlin. Brecht connaîtra la vie des émigrés, « changeant plus vite de pays que de chaussures ». Il se fixe un temps au Danemark, puis en Finlande, enfin, de 1941 à 1947, aux États-Unis. Quelques pièces de combat –  Les Fusils de la Mère Carrar (1937), Grand-Peur et misère du III e Reich (1938) – marquent peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertolt-brecht/#i_8471

BRECHT BERTOLT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 546 mots

10 février 1898 Naissance à Augsbourg (Souabe). 1914-1918 Première Guerre mondiale. 1917 Commence des études de lettres, puis de médecine, à l'université de Munich. 1918 Découvre le théâtre de Frank Wedekind. Première version de Baal . 1919 Brecht montre des sympathies pour le mouvement spartakiste et la tentative de République des conseils de Bavière. 1920 À Munich, se lie d'amitié avec l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brecht-reperes-chronologiques/#i_8471

COMÉDIEN (PARADOXE DU)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 996 mots

Célèbre paradoxe (c'est-à-dire au sens indiqué par l' Encyclopédie  : « proposition absurde en apparence, à cause qu'elle est contraire aux opinions reçues, et qui, néanmoins, est vraie au fond ») formulé par Diderot dans un dialogue posthume dont le titre exact est Paradoxe sur le comédien . L'un des deux interlocuteurs — qui est l'auteur — y pose l'insensibilité comme qualité indispensable au bo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedien-paradoxe-du/#i_8471

DRAME - Les écritures contemporaines

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 547 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Pour en finir avec le jugement de Brecht ? »  : […] On peut se demander si l'immense succès du Berliner Ensemble n'a pas contribué à stériliser les écritures dramatiques dans les années 1950 et 1960. Du moins dans le camp de ceux qui se voulaient, dans un sens large, des réalistes (Adamov faisant exception, puisqu'il se situe justement dans un entre-deux de l'avant-garde des années 1950 et du brechtisme). En tout cas, à son retour en Europe, c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-les-ecritures-contemporaines/#i_8471

ÉPIQUE THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Jacques POULET
  •  • 1 078 mots
  •  • 1 média

À partir d'un refus de l'art dramatique traditionnel, Brecht élabore et définit, après l'expérience de ses « pièces didactiques », les principes d'une dramaturgie originale. À la forme dramatique du théâtre qui est action, il substitue la forme épique qui est narration et qui traduit une nouvelle représentation du monde jointe à une nouvelle éthique. Historiquement, le théâtre épique s'inscrit dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-epique/#i_8471

FASSBINDER RAINER WERNER (1945-1982)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 902 mots
  •  • 1 média

Mort prématurément, à l'âge de trente-sept ans, Rainer Werner Fassbinder a étonné ses contemporains par la diversité de son inspiration et son exceptionnelle inventivité, lui permettant de réaliser une quarantaine de films et de téléfilms en seulement treize années. La disparition de ce cinéaste inclassable a été annoncée par un important quotidien allemand sous le titre « Notre Balzac est mort ». […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rainer-werner-fassbinder/#i_8471

LITTÉRATURE - La littérature comparée

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 11 123 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des influences par protestation »  : […] Dans sa thèse inédite, soutenue à la Sorbonne en 1972, Jean-Louis Backès passait au crible les notions clés du comparatisme, et en particulier celle d'influence. L'examen était d'autant plus piquant qu'il était présenté dans le cadre d'un travail académique sur un sujet « classique » de fortune littéraire : Dostoïevski en France de 1880 à 1930. « Il convient d'arracher l'œuvre à sa signification […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-la-litterature-comparee/#i_8471

SCÉNOGRAPHIE LYRIQUE

  • Écrit par 
  • Alain PERROUX, 
  • Alain SATGÉ
  •  • 7 224 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le renouveau de l'après-guerre : approches dialectiques, approches idéalistes »  : […] Pour rendre compte du renouveau du spectacle d'opéra dans les années 1950, on invoque souvent pêle-mêle le rôle de metteurs en scène spécialisés dans le théâtre lyrique, comme Wieland Wagner ou Walter Felsenstein, d'hommes de théâtre ou de cinéma, comme Giorgio Strehler ou Luchino Visconti, ou encore de l'exceptionnelle chanteuse-actrice que fut Maria Callas . Ces divers phénomènes ont pourtant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie-lyrique/#i_8471

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La dramaturgie

  • Écrit par 
  • Christian BIET, 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 12 310 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la catharsis à l'étonnement »  : […] Essentielle à l'esthétique d'Aristote, qui juge de la réussite d'une tragédie à l'aune de son effet sur le spectateur, la catharsis se réduit dans les Écrits sur le théâtre à une identification aliénante, tant pour le comédien que pour le spectateur. Brecht propose ainsi une interprétation étroitement psychologique de l'effet visé par la représentation tragique. Dans la Poétique , ni la reconnais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-dramaturgie/#i_8471

Pour citer l’article

Jacques POULET, « DISTANCIATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/distanciation/