ALLEMAND THÉÂTRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Günter Grass

Günter Grass
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bertolt Brecht

Bertolt Brecht
Crédits : Hulton Getty

photographie


Alors que l'Allemagne a refait son unité par intégration de l'ex-R.D.A. à la R.F.A., il y a lieu de revoir l'évolution séparée des théâtres ouest-allemand et est-allemand depuis 1945, afin de mieux apprécier leur divergence passée ainsi que leur conjonction présente. Quel fonds commun « germano-allemand » permet d'avancer qu'une telle conjonction n'a rien d'artificiel ? Il apparaît en fait que, des deux côtés du Mur, le meilleur du théâtre a contribué à maintenir en éveil une conscience démocratique, fortement mutilée par une histoire désastreuse.

Le théâtre revendique en Allemagne une responsabilité dans la constitution d'une identité collective depuis l'apparition, dans la seconde moitié du xviiie siècle, d'entreprises ou de fondations portant le nom de « Nationaltheater ». Celles-ci traduisent en partie, dans un pays féodal très morcelé, où chaque principauté entretient son petit théâtre de cour, les aspirations d'une bourgeoisie en formation, cherchant à se donner une expression culturelle à défaut d'une expression politique. De son côté, la définition schillérienne du théâtre comme « institution morale » implique un aspect civique, dont témoigne l'appel de Don Carlos à la « liberté de penser ». En 1918, quand de la Première Guerre mondiale émerge la première République allemande, dite de Weimar, la scène s'ouvre aux promesses d'un changement de société. Elle connaît – avec son agrandissement aux dimensions de l'histoire en train de se faire chez Piscator, avec la dramaturgie épique de Brecht, le Zeitstück (pièce d'actualité), le Volksstück (comédie populaire) revu dans un sens critique par Marieluise Fleisser et Odön von Horvath – une radicalisation politique, accentuée par l'offensive du mouvement prolétarien-révolutionnaire et de ses pratiques d'agitation. En réaction, le nazisme, parvenu au pouvoir en 1933, chasse les partisans les plus résolus d'un théâtre progressiste, ou simplement moderniste. Viennent les années de plomb, jusqu'à l'effondrement du nazisme douze ans plus tard.

Le théâtre en R.F.A.

Le réseau théâtr [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ALLEMAND THÉÂTRE  » est également traité dans :

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 521 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le réalisme socialiste et sa contestation »  : […] Avec la première conférence littéraire de Bitterfeld commence une période où la littérature instrumentalisée est invitée à militer, aux côtés des autres structures de l'État et du parti, pour construire le « socialisme réellement existant ». Les années 1960 sont une période extrêmement complexe. La littérature « pour convaincre » que pratiquent les chantres du régime (Erik Neutsch, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemandes-langue-et-litteratures-litteratures/#i_81014

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le théâtre populaire jusqu'à Nestroy »  : […] Le théâtre populaire baroque continue à prospérer ; jusqu'au début du xix e  siècle, la technique de l'improvisation est toujours pratiquée. Le dernier Kasperle , Johann La Roche, ne meurt qu'en 1806. Une évolution est à noter cependant : Philipp Haffner (1731-1764) combine l'ancienne farce et la féerie avec la comédie litté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_81014

BARLACH ERNST (1870-1938)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 795 mots

Sculpteur, graveur et dramaturge allemand, Ernst Barlach est un des plus célèbres représentants de ce que l'on a appelé l'expressionnisme allemand. Originaire du Holstein, il étudia à l'École des arts décoratifs de Hambourg et à l'Académie de Dresde. À Paris, où il séjourne à deux reprises entre 1895 et 1897 et où il fréquente l'académie Julian, il apprend à connaître l'art de Van Gogh. Jusqu'en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-barlach/#i_81014

BENJAMIN WALTER (1892-1940)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 2 750 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Révélation et tragédie. La question de l'origine »  : […] Si Walter Benjamin, dans une Allemagne où la crise de la conscience européenne atteint son sommet en ce début de xx e  siècle, demeure en marge des courants établis, c'est pour mieux opérer entre leurs diverses positions. Parmi ses interlocuteurs privilégiés, il a compté, outre Theodor W. Adorno (représentant, avec Max Horkheimer, de la « théorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-benjamin/#i_81014

BERLIN (foyer culturel)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 4 402 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Berlin, capitale des arts ? »  : […] Parmi les experts, l’idée en vogue, dans les années 1990, voulait que Berlin, située géographiquement à mi-chemin entre Stockholm et Rome, entre Paris et Moscou, soit vouée à s’imposer comme le point de rencontre des gens de culture de toute l’Europe et à se révéler comme un « tremplin vers l’Est ». Mieux encore, avec son millier d’hectares de réserves foncières pouvant être affectées à l’industri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlin-foyer-culturel/#i_81014

BERLINER ENSEMBLE

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 565 mots

Compagnie dramatique est-allemande révélée à Paris au Théâtre des Nations en juin 1954 par une représentation de Mère Courage et ses enfants ( Mutter Courage und ihre Kinder , 1938) de Brecht. Depuis lors, la leçon du Berliner Ensemble n'a cessé de nous être donnée dans la réalisation même de l'œuvre de Brecht : communion avec l'œuvre d'art et esprit cr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berliner-ensemble/#i_81014

BESSON BENNO (1922-2006)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 841 mots

Benno Besson grandit à Yverdon dans une famille d'instituteurs. Étudiant en philologie à l'université de Zurich en 1942, il fréquente assidûment les spectacles du Schauspielhaus, qui accueille les exilés antifascistes allemands et autrichiens (Therese Giehse, Wolfgang Langhoff, Teo Otto...) et découvre avec enthousiasme le théâtre de Brecht qu'il déchiffre en apprenant la langue allemande. Comédi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benno-besson/#i_81014

BONDY LUC (1948-2015)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 042 mots
  •  • 2 médias

Né à Zurich le 17 juillet 1948, Luc Bondy a partagé son activité de metteur en scène de théâtre et d'opéra entre l'Allemagne, la France et la Belgique. Parfaitement bilingue, il aura incarné un certain cosmopolitisme européen, particulièrement sensible dans le répertoire, tant classique que contemporain. Fils du journaliste et écrivain François Bondy (1915-2003), élève de l'école de Jacques Lecoq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luc-bondy/#i_81014

BORCHERT WOLFGANG (1921-1947)

  • Écrit par 
  • M. NUGUE
  •  • 453 mots

La brève destinée de Wolfgang Borchert est placée tout entière sous le double signe du théâtre et de la guerre. Après un stage d'apprentissage dans une librairie, Borchert devient acteur dramatique, lorsqu'à vingt ans il est incorporé et envoyé sur le front oriental où il est grièvement blessé. Soupçonné de s'être lui-même infligé cette blessure et d'avoir tenu des propos portant atteinte au moral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-borchert/#i_81014

BRAUNSCHWEIG STÉPHANE (1964- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 940 mots

Stéphane Braunschweig est né en 1964 à Paris. Après l'École normale supérieure et des études de philosophie, Stéphane Braunschweig entreprend sa formation théâtrale auprès d'Antoine Vitez, à l'École de Chaillot. Avec sa jeune troupe du Théâtre-Machine, il met en scène Woyzeck de Büchner en 1988, spectacle remarqué au festival du Jeune Théâtre d'Alès. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-braunschweig/#i_81014

BRECHT BERTOLT

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 5 503 mots
  •  • 7 médias

Musil a pu écrire que, depuis le classicisme, le théâtre n'avait plus joué aucun rôle dans l'évolution de l'esprit européen, parce que le drame ne laissait pas à notre pensée une liberté de mouvement suffisante. L'esthétique de la distanciation, associée au nom de Bertolt Brecht , vise précisément à réconcilier avec le théâtre l'agilité dialectique, à ouvrir la scène aux dimensions d'un monde mode […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertolt-brecht/#i_81014

BRECHT BERTOLT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 546 mots

10 février 1898 Naissance à Augsbourg (Souabe). 1914-1918 Première Guerre mondiale. 1917 Commence des études de lettres, puis de médecine, à l'université de Munich. 1918 Découvre le théâtre de Frank Wedekind. Première version de Baal . 1919 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brecht-reperes-chronologiques/#i_81014

BRENTANO CLEMENS (1778-1842)

  • Écrit par 
  • André SOUYRIS
  •  • 1 839 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théâtre »  : […] Le grand drame romantique La Fondation de Prague , publié en 1814, a été inspiré à Brentano par son séjour en Bohême, de 1811 à 1812. Le sujet est emprunté à la légende tchèque connue qui a également inspiré à Grillparzer sa dernière tragédie, Libussa . Brentano veut montrer la naissance d'un État nouveau qui triomphe peu à peu du paganisme et des force […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clemens-brentano/#i_81014

BÜCHNER GEORG (1813-1837)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 2 263 mots

Les deux drames de Büchner , La Mort de Danton (1835) et Woyzeck (rédigé sans doute en 1836-1837, mais publié pour la première fois en 1879 seulement), n'ont rencontré leur véritable public qu'à la fin du xix e  siècle et sous la république de Weimar. C'est aussi qu'ils étaient parfaitement intempestifs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-buchner/#i_81014

DANS LA JUNGLE DES VILLES, Bertolt Brecht - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 903 mots

Cette pièce en onze tableaux de Bertolt Brecht (1898-1956) relate « l'inexplicable corps à corps de deux hommes » et « le naufrage d'une famille » dans la ville géante de Chicago. Une première version intitulée Dans la jungle , écrite en 1921-1922 (et publiée seulement en 1968), fut représentée le 9 mai 1923 au Residenztheater de Munich dans une mise en scène d'Erich Engel, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dans-la-jungle-des-villes/#i_81014

LES DERNIERS JOURS DE L'HUMANITÉ, Karl Kraus - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 1 309 mots

Dans le chapitre « « Un théâtre martien » »  : […] À partir de 1915, Karl Kraus conçoit le projet d'une tragédie épique et documentaire, issue de son carnet de notes et d'esquisses prises sur le vif. De ce travail sort une pièce de grandes dimensions, Les Derniers Jours de l'humanité , dont la première version est publiée sous la forme d'un numéro spécial de Die Fackel en 1919 et la deuxième, revue et au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-derniers-jours-de-l-humanite/#i_81014

DON CARLOS, Friedrich von Schiller - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Don Carlos, Infant d'Espagne est écrit entre 1783 et 1787. Cette longue période de composition reflète les hésitations de Schiller quant à l'orientation générale et à la forme de sa pièce. Elle est d'abord conçue comme un « drame de famille dans une maison princière », dont le personnage principal est le fils de Philippe II, l'infant d'Espagne don Carlos. Après avoir rédigé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/don-carlos/#i_81014

DORST TANKRED (1925-2017)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 388 mots

Auteur dramatique allemand, Tankred Dorst est né le 19 décembre 1925 à Oberlind (Thuringe). Enrôlé dans la Wehrmacht à l’âge de dix-huit ans, il est prisonnier de guerre jusqu’en 1947. Étudiant à l'université de Munich, il s'intéresse au théâtre de marionnettes, au théâtre de clowns et à la parabole. Il expérimente ces différentes formes dans ses premières pièces. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tankred-dorst/#i_81014

DRAME - Drame bourgeois

  • Écrit par 
  • René POMEAU
  •  • 3 504 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diffusion du genre au XVIIIe siècle »  : […] Si l'on veut apprécier le rayonnement du genre au siècle des Lumières, d'autres noms sont à citer. Marivaux fait intervenir une discrète sentimentalité bourgeoise dans une pièce comme Le Jeu de l'amour et du hasard (1730). Plus franchement, sa Mère confidente (1735) annonce le drame tel que le concevra Diderot. Voltaire, sensible aux ridicules du genre m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-drame-bourgeois/#i_81014

DRAME - Drame romantique

  • Écrit par 
  • Anne UBERSFELD
  •  • 4 631 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les théories »  : […] La théorie du drame romantique connaît son début en Allemagne en plein xviii e siècle avec Lessing et sa Dramaturgie de Hambourg ( Laocoon , 1766) qui annonce d'abord le drame bourgeois. Ces textes décisifs marquent une rupture violente avec les idéaux du classicisme français et sont un plaidoyer énerg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-drame-romantique/#i_81014

DRAME - Les écritures contemporaines

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 547 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Pour en finir avec le jugement de Brecht ? »  : […] On peut se demander si l'immense succès du Berliner Ensemble n'a pas contribué à stériliser les écritures dramatiques dans les années 1950 et 1960. Du moins dans le camp de ceux qui se voulaient, dans un sens large, des réalistes (Adamov faisant exception, puisqu'il se situe justement dans un entre-deux de l'avant-garde des années 1950 et du brechtisme). En tout cas, à son retour en Europe, c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-les-ecritures-contemporaines/#i_81014

DÜRRENMATT FRIEDRICH (1921-1990)

  • Écrit par 
  • Jean MORTIER
  •  • 2 079 mots
  •  • 1 média

Friedrich Dürrenmatt irrite et déconcerte. Sans cesse il se dérobe ou répond par une boutade : « Je n'ai pas de biographie. » Rien de moins impersonnel pourtant que cette œuvre qui, par la variété des tons, la rondeur et l'aisance du style, la débauche de l'invention impose bien au contraire, comme massivement, sa présence. Ce qui frappe chez Dürrenmatt, c'est le mélange de vivacité et de lourdeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-durrenmatt/#i_81014

FASSBINDER RAINER WERNER (1945-1982)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 902 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La nécessité d'une autonomie créatrice »  : […] Fassbinder avait juré de réaliser son trentième film à trente ans. Pour cela, il dut se rajeunir dans ses biographies officielles, avec la complicité de sa mère, actrice d'occasion dans ses films (sous le nom de Lilo Pempeit, ou Liselotte Eder) et également intéressée dans la société de production de son fils. Ce détail prouve qu'il ne cessa de contribuer lui-même à l'édification de son mythe, né […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rainer-werner-fassbinder/#i_81014

FASTNACHTSPIEL, théâtre

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 370 mots

Les premières représentations du théâtre profane en langue allemande s'insèrent dans les cadres des festivités du carnaval. Attesté depuis la seconde moitié du xiv e siècle sous le nom de Fastnachtspiel , son âge d'or coïncide avec le triomphe de la Réforme (il existe des pièces de propagande) ; le Volksbuch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fastnachtspiel-theatre/#i_81014

FAUST (J. W. von Goethe) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 1 850 mots
  •  • 1 média

La genèse de l'œuvre sans doute la plus universellement connue de Goethe (1749-1832) fut particulièrement longue. Dans le prolongement de la version primitive et non publiée ( Urfaust ), Faust I ( Faust. Une tragédie ) fut achevé le 25 avril 1806 et publié en 1808. Les sources de la matière faustienne étaient, pour l'essentiel, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faust-j-w-von-goethe/#i_81014

FELSENSTEIN WALTER (1901-1975)

  • Écrit par 
  • Claude VAUGIER
  •  • 2 245 mots
  •  • 1 média

Comédien de formation, l'Autrichien Walter Felsenstein s'engage dans la mise en scène de théâtre et d'opéra dès 1926. L'essentiel de sa carrière se déroulera en Allemagne. À la tête de la Komische Oper de Berlin de 1947 à 1975, il fera de cette scène un terrain d'expérimentation en vue de la réalisation de ce qu'il a choisi d'appeler le Musiktheater . Fondé sur l'esprit d'équ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-felsenstein/#i_81014

FIGARO DIVORCE (mise en scène J. Lassalle)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 086 mots

Né à Fiume, grandi à Belgrade, Budapest, Presbourg, Vienne et Munich, Ödön von Horváth (1901-1938) n'a cessé de dénoncer les frustrations et les dérives d'une petite-bourgeoisie qui allait faire le lit du national-socialisme. Ainsi que l'écrivit Klaus Mann, il aurait pu, comme tant d'autres, « très bien s'arranger avec l'Allemagne nazie ». Mais « ce poète était moraliste aussi. [...] Croyant en D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figaro-divorce/#i_81014

FRISCH MAX (1911-1991)

  • Écrit par 
  • Daniel ZERKI
  •  • 903 mots

Romancier, essayiste et auteur dramatique suisse de langue allemande, Max Frisch est né à Zurich dans une famille d'origine autrichienne. Il entreprend tout d'abord des études littéraires qu'il doit interrompre, en 1933, à la mort de son père. Il fait du journalisme, voyage beaucoup, écrit un premier roman, Jürg Reinhart (1934) et, en 1936, commence, assez tardivement, des é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-frisch/#i_81014

GANZ BRUNO (1941-2019)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 950 mots

Bruno Ganz aura profondément marqué le théâtre et le cinéma allemands depuis les années 1970. À partir de 1996, il fut le détenteur de l’anneau d’Iffland, la plus haute distinction décernée à un acteur de théâtre de langue allemande. On connaît en outre la part qu’il a prise dans l’œuvre de cinéastes aussi significatifs que Wim Wenders, Alain Tanner, Werner Herzog ou Volker Schlöndorff. Né le 22  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-ganz/#i_81014

GELLERT CHRISTIAN (1715-1769)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 909 mots

On rapporte qu'au sortir d'un entretien avec Gellert sur la situation de la littérature allemande, Frédéric II dit en français : « C'est le plus raisonnable de tous les savants allemands. » En effet, ce littérateur-philosophe a tenté sa vie durant de lier l'idéal des Lumières au contenu traditionnel du christianisme et aux acquis fragiles de la conscience d'une bourgeoisie montante qui se cherchai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-gellert/#i_81014

GESCHONNECK ERWIN (1906-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 268 mots

Né le 27 décembre 1906 à Bartenstein, en Prusse orientale (aujourd'hui Bartoszyce, en Pologne), l'acteur allemand Erwin Geschonneck s'engage très jeune au côté du Parti communiste allemand et travaille sous la direction du metteur en scène de théâtre Erwin Piscator. Lorsque Hitler arrive au pouvoir en 1933, il s'enfuit en Union soviétique, avant de s'installer à Prague. Arrêté par la Gestapo, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erwin-geschonneck/#i_81014

GOETHE JOHANN WOLFGANG VON

  • Écrit par 
  • Pierre BERTAUX
  •  • 4 732 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le lieu créateur »  : […] Si douloureux que ce soit, Goethe s'arrache à l'enchantement italien et retourne à Weimar. Il dira plus tard n'avoir plus jamais retrouvé ce qu'il avait connu en Italie : le bonheur. Mais la loi de l'homme n'est pas de chercher le bonheur et, une fois atteint, de s'y complaire ; sa loi, c'est de faire son métier d'homme là où le destin lui en fournit l'occasion et le moyen ; la condition de l'homm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-wolfgang-von-goethe/#i_81014

GOTTSCHED JOHANN CHRISTOPH (1700-1766)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 908 mots

Tenu jusqu'en 1740 pour le pape de la littérature, Gottsched est peu après attaqué de toutes parts : ses disciples l'abandonnent, la troupe de comédiens avec laquelle il travaillait le tourne sur scène en dérision (1741) et, en 1759, Lessing le prend violemment à partie dans une de ses lettres sur la littérature. Le temps aidant, on s'aperçoit pourtant combien l'homme a servi efficacement et le th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-christoph-gottsched/#i_81014

GRABBE CHRISTIAN DIETRICH (1801-1836)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 459 mots

Mort à trente-cinq ans, le dramaturge allemand Grabbe est le type même du génie théâtral. Fils d'un directeur de prison, son premier souvenir est d'avoir tenu compagnie à un condamné à mort. Son théâtre est celui de la démesure, du grotesque et du satirique. À vingt et un ans, il écrit Herzog Theodor von Gothland , une pièce échevelée qui dépasse le Sturm und Drang et annonce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-dietrich-grabbe/#i_81014

GRASS GÜNTER (1927-2015)

  • Écrit par 
  • Julien HERVIER
  •  • 2 876 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'amour des histoires »  : […] Ces brèves allusions ne sauraient donner une idée du perpétuel jaillissement imaginatif qui prête vie aux thèses de Grass. L'union constante du parodique et de l'horrible, servie par une saisissante truculence verbale, suggère un rapprochement avec Céline, mais un Céline sans amertume. Si, pour Nietzsche, il est des écrivains, comme Flaubert, qui écrivent par dégoût de la vie, et d'autres par amou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gunter-grass/#i_81014

GRILLPARZER FRANZ (1791-1872)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET
  •  • 1 808 mots

Les deux faces antithétiques de la personnalité de tendance schizoïdique – introversion marquée, mais aussi recherche d'appartenance à une communauté – dictèrent à Franz Grillparzer, considéré aujourd'hui comme le plus grand dramaturge autrichien, une œuvre diverse où s'opposent, apparemment, des «   drames à l'antique » (problèmes du bonheur personnel) et des « drames historiques » (problèmes du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-grillparzer/#i_81014

GRÜBER KLAUS MICHAEL (1941-2008)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 384 mots

Géant au visage mangé par une barbe épaisse, les sourcils fournis, le regard tantôt joyeux, tantôt mélancolique, mais toujours empreint d'une tendresse et d'une humanité profondes, semblable à la seule image qu'il ait laissée de lui au cinéma (il était le clochard magnifique des Amants du Pont-Neuf de Léos Carax, 1991), Klaus Michael Grüber, décédé dans la nuit du 22 juin 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/klaus-michael-gruber/#i_81014

GRYPHIUS ANDREAS GREIF dit (1616-1664)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 817 mots

Tributaire de la littérature latine du Moyen Âge, Andreas Gryphius prend pour devise Manet unica virtus (Seule est durable la vertu). Une autre formule latine résume la thématique de son œuvre : Vanitas mundi . On le voit, Gryphius est enfant de son siècle, sans toutefois se confiner au seul baroque. C'est à Glogau, en Silésie, qu'il naît. Orphelin de b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gryphius/#i_81014

GUTZKOW KARL (1811-1878)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 339 mots

L'un des chefs de file de la Jeune-Allemagne — « école » littéraire qui n'a jamais vraiment existé, mais qui a servi d'étiquette pour justifier la répression qui s'est abattue en 1835 sur les écrivains et journalistes libéraux. Polémiste remarquable, influencé par Goethe, par Saint-Simon et par les utopistes, Gutzkow a édité un important journal de Hambourg entre 1838 et 1848 : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-gutzkow/#i_81014

WOYZECK, Georg Büchner - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 883 mots

Georg Büchner est mort à vingt-trois ans, en février 1837, sans avoir eu le temps de mettre un point final à sa dernière pièce, Woyzeck . Le manuscrit, divisé en quatre parties qui correspondent à différentes phases de travail, n'offre pas une cohérence suffisante pour établir une version fiable : l'œuvre se présente donc sous forme de scènes éparses pour lesquelles aucun ord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/woyzeck/#i_81014

HACKS PETER (1928-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 148 mots

Dramaturge allemand. Fils d'avocat, Peter Hacks passe son enfance dans la Ruhr et entreprend à Munich des études de sociologie, de philosophie et de littérature. Sa première pièce, Les Débuts de l'époque indienne (1955), est remarquée par Bertolt Brecht qui l'invite au Berliner Ensemble. Installé en R.D.A., Hacks est vite reconnu comme son élève le plus doué. À la fin des a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-hacks/#i_81014

HAMLET-MACHINE, Heiner Müller - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 952 mots

Ce texte dramatique de Heiner Müller (1929-1995), écrit en 1977 , divisé en cinq parties, provient d'un projet initial conçu en 1961, qui était de transposer l'histoire d'Hamlet à Budapest après la révolte de 1956 : Hamlet est le fils d'un dirigeant communiste victime des purges staliniennes puis réhabilité. Mais l'auteur constate son impuissance à traiter du socialisme sous forme de fable et de d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamlet-machine/#i_81014

HANDKE PETER (1942- )

  • Écrit par 
  • Julien HERVIER
  •  • 2 491 mots

Dans le chapitre « Phases révolutionnaires »  : […] Une de ses premières œuvres, intitulée significativement Outrage au public , déclenche un beau scandale lors de sa représentation à Francfort, à Experimenta 1. Durant la session de 1966, à Princeton, du Groupe 47, qui exerce alors une tutelle un peu lourde sur les lettres allemandes, il fait un éclat en attaquant violemment l'esthétique descriptive, le « nouveau réalisme » p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-handke/#i_81014

HASENCLEVER WALTER (1890-1940)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 162 mots

Porte-parole de l'expressionnisme, Hasenclever a écrit avec Le Fils (1916) la première pièce expressionniste jouée en Allemagne. Dans cette pièce déterminante, le père symbolise tout ce qui opprime l'être humain. La révolte du fils est sans compromis ; c'est la fin de tout un système, de toute une époque qu'elle annonce. Dans ses poèmes, Hasenclever exige la « politisation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-hasenclever/#i_81014

HAUPTMANN GERHART (1862-1946)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET
  •  • 1 665 mots
  •  • 1 média

L'œuvre de l' Allemand Gerhart Hauptmann est marquée par l'incapacité de son auteur à maîtriser une pensée claire, logique et rectiligne ; Thomas Mann caricaturera cette incapacité dans son roman La Montagne Magique ( Der Zauberberg ) sous les traits de Mynheer Peeperkorn. La vie de Hauptmann comme son œuvre se déroulent à deux niveaux interférant sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerhart-hauptmann/#i_81014

HEBBEL FRIEDRICH CHRISTIAN (1813-1863)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET
  •  • 1 552 mots

Hebbel, dramaturge, poète, nouvelliste, compte parmi les grands écrivains d'Allemagne qui n'ont conquis que lentement la gloire dans leur pays et qui restent très peu connus hors des frontières nationales. Certes, ce fils de maçon né à Wesselburen dans le Holstein, qui traversera toute l'Allemagne à pied sans presque manger pour trouver à Munich ou à Vienne des hommes qui sachent le comprendre, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-christian-hebbel/#i_81014

MÈRE COURAGE, Bertolt Brecht - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 914 mots
  •  • 1 média

Cette pièce en douze tableaux de Bertolt Brecht (1898-1956), sous-titrée Chronique de la guerre de Trente Ans , et écrite en 1939, est inspirée des Aventures de Simplicius Simplicissimus (1669), « roman éducatif » de Grimmelshausen. La première représentation eut lieu à Zurich en avril 1941, avec Therese Giehse dans le rôle-titre. La pièce fut reprise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mere-courage/#i_81014

HOGHE RAIMUND (1949- )

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 431 mots

Dans le chapitre « Du journalisme à la danse »  : […] Né en 1949 à Wuppertal, Raimund Hoghe commence sa vie professionnelle comme journaliste, en brossant des portraits de marginaux et de personnalités du monde des arts pour l’hebdomadaire allemand Die Zeit . Il écrit également des critiques, fait des reportages et rédige des essais sur toutes les disciplines artistiques, qu’il illustr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raimund-hoghe/#i_81014

L'HOMME DIFFICILE (H. von Hofmannsthal)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 231 mots

De Hugo von Hofmannsthal, né et mort à Vienne (1874-1929), nous avons longtemps eu en France une vue brouillée par sa collaboration avec Richard Strauss, son compatriote, pour lequel il écrivit notamment les livrets d' Elektra et du Chevalier à la rose . Mais l'œuvre de Hofmannsthal, très diverse, est loin de se réduire à cela, comme en témoigne la cél […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-homme-difficile/#i_81014

HORVÁTH ÖDÖN VON (1901-1938)

  • Écrit par 
  • Renée SAUREL
  •  • 2 566 mots

Dans le chapitre « Le destin tragique d'un « sans-patrie » »  : […] Ödön von Horváth naît en 1901 près de Trieste, sur l'Adriatique. Il est donc citoyen de l'Empire austro-hongrois, qui sera démembré après 1918. Son père est fonctionnaire diplomatique ; à cette situation, Horváth doit une enfance errante : il vit ses premières années à Presbourg (aujourd'hui Bratislava), puis à Vienne, à Venise, à Belgrade, à Munich et à Budapest. Écrivain d'expression allemande, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odon-von-horvath/#i_81014

JAHNN HANS HENNY (1894-1959)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 367 mots

Né près de Hambourg dans une famille de constructeurs de navires, Hans Henny Jahnn est l'un des écrivains allemands les plus audacieux et les plus complexes du xx e  siècle. Pour l'essentiel, ses livres sont tirés des expériences de sa propre vie. Ils sont traversés par le thème de l'homosexualité ou, plus exactement, de l'homoérotisme. Adolescent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-henny-jahnn/#i_81014

LE JUGEMENT DERNIER (mise en scène A. Engel)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 931 mots

« Je considère la forme du conte de fées, mélangée à la farce, comme particulièrement indiquée par les temps qui courent, puisque à travers cette forme, on peut dire beaucoup de choses qu'autrement, il serait impossible de dire », écrit Ödön von Horváth en 1935, à l'époque où il rédige Le Jugement dernier . Il est alors interdit de séjour en Allemagne. Ses livres ont été br […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-jugement-dernier/#i_81014

KASPERL ou CASPERL

  • Écrit par 
  • Jean BAUDEZ
  •  • 79 mots

Bouffon du théâtre populaire autrichien du xviii e  siècle, Kasperl recueillit la faveur dont avait bénéficié le Hanswurst, le Polichinelle allemand, trop balourd et grossier. Les traits de son caractère le rapprochent du Jocrisse français. Jeune paysan, il fait rire par la naïveté de ses réflexions et par la bêtise de ses entreprises. L'avènement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kasperl-casperl/#i_81014

KLEIST HEINRICH VON (1777-1811)

  • Écrit par 
  • Claude DAVID
  •  • 3 171 mots

Esprit tourmenté et violent, affligé d'une santé fragile, qui le jeta plus d'une fois dans la pire détresse, apparemment hanté sans cesse de difficultés sexuelles, Heinrich von Kleist mena la vie la plus heurtée qui se peut imaginer. Frustré de satisfactions sentimentales, maladroit dans l'action, il ne trouva que dans la création littéraire l'aliment dont sa fiévreuse ambition avait besoin. Mais, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-von-kleist/#i_81014

KLINGER FRIEDRICH MAXIMILIAN VON (1752-1831)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 273 mots

Fils d'une blanchisseuse de Francfort, étudiant en droit, comédien ambulant, puis officier en Russie, Klinger, qui fut l'ami de Goethe, est le dramaturge de la passion, de la liberté et de l'individualisme. Dans Les Jumeaux ( Die Zwillinge , 1776), il aborde le problème des frères ennemis. Son drame Sturm und Drang (1776, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-maximilian-von-klinger/#i_81014

KORTNER FRITZ (1892-1970)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 477 mots

Fritz Kortner, de son vrai nom Fritz Nathan Kohn, se fit connaître comme acteur de théâtre et de cinéma d'avant-garde dans l'Allemagne des années 1920. Après son retour d'exil en 1949, il contribua, par ses talents d'innovateur, à redonner vie à la scène allemande. On lui doit notamment des interprétations particulièrement originales de grands chefs-d'œuvre classiques. Né à Vienne le 12 mai 1892, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-kortner/#i_81014

KOTZEBUE AUGUST VON (1761-1819)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 235 mots

De son temps, Kotzebue fut l'auteur dramatique le plus célèbre, dépassant, et de loin, en notoriété Goethe et Schiller. Directeur du théâtre de la cour à Vienne en 1798-1800, puis du théâtre allemand de Saint-Pétersbourg, on le retrouve en 1802 à Berlin directeur du journal Der Freimütige ( L'Homme sincère ). Sur le plan littéraire, il dirige ses attaqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/august-von-kotzebue/#i_81014

LA MOUETTE (mise en scène T. Ostermeier)

  • Écrit par 
  • Monique LE ROUX
  •  • 984 mots

Toute nouvelle mise en scène de Thomas Ostermeier constitue un événement. Son adaptation de La Mouette d’Anton Tchekhov à l’Odéon-Théâtre de l’Europe a suscité une attente d’autant plus grande qu’il s’agissait d’un spectacle, non pas venu en tournée depuis la Schaubühne berlinoise, mais créé en français, au Théâtre de Vidy à Lausanne, le 26 février 2016. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mouette-mise-en-scene-t-ostermeier/#i_81014

LANGHOFF MATTHIAS (1941- )

  • Écrit par 
  • Odette ASLAN
  •  • 1 893 mots

On le porte aux nues ou on l'exècre. Il surprend, il dérange. Ses détracteurs l'estiment scandaleux, provocateur, iconoclaste. Selon ses inconditionnels, ce metteur en scène décape insolemment, revivifie les œuvres, bouscule les idées reçues et ses spectacles sont jubilatoires. Sa mère, Renate, était comédienne ; son père, Wolfgang, acteur, metteur en scène, directeur du Deutsches Theater de Berli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthias-langhoff/#i_81014

LASKER-SCHÜLER ELSE (1869-1945)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 365 mots

Poète lyrique et écrivain de langue allemande Else Lasker-Schüler est nièce de rabbin et fille d'architecte ; elle quitte son milieu pour vivre à Berlin une vie bohème parmi les écrivains de la capitale. Liée d'amitié avec Karl Kraus et le peintre Franz Marc (qui appartient au Blaue Reiter), elle distribue à tous ses amis des surnoms : Karl Kraus, le Pape ; Gottfried Benn, le Barbare ; Werfel, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/else-lasker-schuler/#i_81014

LÉGENDES DE LA FORÊT VIENNOISE, Ödön von Horváth - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 973 mots

Cette « pièce populaire en trois parties » de l'Autrichien Ödön von Horváth (1901-1938) fut écrite en 1930-1931, et créée le 2 novembre 1931 au Deutsches Theater de Berlin. Elle y remporta un triomphe, dans une mise en scène de Heinz Hilpert, avec notamment Carola Neher et Peter Lorre. Publiée la même année, elle valut à son auteur le prix Kleist, la plus haute distinction littéraire de l'époque. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legendes-de-la-foret-viennoise-odon-von-horvath/#i_81014

LÉGENDES DE LA FORÊT VIENNOISE (mise en scène C. Marthaler)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 147 mots

Révélé en France en 1996 avec Murx den Europäer ! Murx ihn ! Murx ihn ! Murx ihn ab ! ( Bousille l'Européen ! Bousille-le ! Bousille-le ! Bousille-le bien ! ), Christoph Marthaler, qui officia cinq ans à la tête du Schauspielhaus de Zurich, avant d'en être évincé en 2004, y est revenu régulièrement pour y présenter des créations originales et des « cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legendes-de-la-foret-viennoise/#i_81014

LENYA LOTTE (1899-1981)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 769 mots

Viennoise issue d'un milieu modeste – son père était cocher de fiacre et sa mère lingère –, Karoline Blamauer, dite Lotte Lenya a le « théâtre dans le sang ». À quatre ans, elle se produit dans un cirque. Après avoir étudié la danse à Zurich pendant la Première Guerre mondiale, elle joue Molière et Shakespeare dans des tournées de deuxième ordre. Le hasard lui fait rencontrer le dramaturge Georg K […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lotte-lenya/#i_81014

LENZ JACOB MICHAEL REINHOLD (1751-1792)

  • Écrit par 
  • Daniel ZERKI
  •  • 816 mots

Jacob Lenz, pendant quelques années (de 1772 à 1776), fut considéré comme l'un des plus brillants représentants de la génération littéraire du Sturm und Drang. Il était très lié avec Goethe. Leur brouille et la brutale rupture qui s'ensuivit ont précipité son œuvre dans une obscurité et une méconnaissance dont elle a mis plus de cent ans à émerger. Longtemps classé comme un épigone un peu excentri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacob-michael-reinhold-lenz/#i_81014

LESSING GOTTHOLD EPHRAIM (1729-1781)

  • Écrit par 
  • Pierre GRAPPIN
  •  • 1 377 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pour un théâtre allemand »  : […] La famille Lessing était établie à Kamenz, en Lusace (Saxe) : c'est là que naquit Gotthold Ephraim Lessing . Son père, pasteur luthérien, lui fit donner une excellente formation grecque, latine et française avant de l'envoyer étudier la théologie à Leipzig. Un an plus tard, après un violent conflit avec lui, Lessing abandonnait les études de théologie, passait pour peu de mois à la médecine et, fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gotthold-ephraim-lessing/#i_81014

LULU, Frank Wedekind - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 1 307 mots
  •  • 1 média

Lulu est le titre générique donné à plusieurs pièces de Frank Wedekind (1864-1918). La première, une tragédie en cinq actes, s’intitule La Boîte de Pandore. Une tragédie-monstre. Drame pour la lecture . Écrite en 1892-1894, elle ne fut jamais jouée ni publiée du vivant de l’auteur, et ne parut qu’en 1988, avant d’être créée à Hambo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lulu/#i_81014

MEININGER, troupe théâtrale

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 329 mots

Phénomène exceptionnel dans l'histoire du théâtre, la troupe des Meininger fut créée par Georges II, duc de Saxe-Meiningen (1826-1914), qui voulut prendre lui-même en main la direction du théâtre de sa cour. Au grand scandale de l'aristocratie allemande, Georges II avait épousé une ancienne actrice, Ellen Franz. Avec l'aide de sa femme et d'un comédien, Chronegk, il crée une troupe ambulante. Le d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meininger-troupe-theatrale/#i_81014

MÜLLER HEINER (1929-1995)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOREL
  •  • 2 586 mots
  •  • 1 média

« Mortel à l'homme est le méconnaissable » : ce vers tiré de sa pièce Horace (1968) pourrait servir d'exergue à l'œuvre dramatique de Heiner Müller . Tous ses textes exposent en effet le moment où, sous l'effet du mensonge, de la trahison ou de l'aveuglement, l'individu se retrouve, dans ses passions et ses actions, face à une image méconnaissable, parfois monstrueuse, de lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heiner-muller/#i_81014

NAPOLÉON, OU LES CENT-JOURS (C. D. Grabbe)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 392 mots

Charles Péguy distinguait dans le cours de l'histoire les périodes et les époques, les secondes rompant, avec un fracas qui est le plus souvent celui des armes, le déroulement (relativement) tranquille des premières. S'il y eut une époque marquante et singulière dans notre propre histoire, ce fut bien le court laps de temps de la Révolution et de l'Empire, qui suffit pour bouleverser la face de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon-ou-les-cent-jours/#i_81014

NATHAN LE SAGE, Gotthold Ephraim Lessing - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 831 mots
  •  • 1 média

Poème dramatique en cinq actes et en vers, Nathan le Sage fut écrit par l'Allemand Gotthold Ephraim Lessing (1729-1781) entre novembre 1778 et mars 1779. Dans cette pièce marquée par l'esprit des Lumières, l'auteur riposte aux attaques dont il avait fait l'objet de la part de pasteurs dogmatiques luthériens après la publication d'écrits théologiques dans lesquels il exprim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nathan-le-sage/#i_81014

NATURALISME

  • Écrit par 
  • Yves CHEVREL
  •  • 5 387 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Jalons pour une histoire du naturalisme »  : […] L'histoire du naturalisme, à l'échelle internationale, se développe en quatre grandes étapes. Une phase préparatoire se situe autour des années 1865. Edmond et Jules de Goncourt publient Germinie Lacerteux (1865), dont la brève Préface peut passer pour le premier manifeste en faveur d'une nouvelle littérature romanesque, fondée sur la science et apte à traiter n'importe que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naturalisme/#i_81014

NESTROY JOHANN NEPOMUK (1801-1862)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 494 mots

Surnommé l'« Aristophane viennois », maître de la parodie et du théâtre populaire, Johann Nestroy a rendu l'accès de son théâtre difficile par l'utilisation fréquente du dialecte. Ses tendances plébéiennes, son réalisme critique l'ont longtemps fait écarter de la littérature officielle. Il s'attaque aux parvenus et aux aristocrates dégénérés. Héritier génial du théâtre populaire viennois, il est a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-nepomuk-nestroy/#i_81014

JE SUIS FASSBINDER (mise en scène S. Nordey et F. Richter)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 096 mots
  •  • 1 média

À peine nommé, en septembre 2014, à la tête du Théâtre national de Strasbourg (TNS), Stanislas Nordey annonçait sa volonté d’y défendre un théâtre vivant, contemporain, capable de témoigner au présent des mouvements de l’histoire et de l’état du monde. Un théâtre politique, donc, qui se conjugue non pas sur le mode militant des vérités toutes faites et de l’agit-prop, mais qui provoque, pose des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/je-suis-fassbinder/#i_81014

L'OPÉRA DE QUAT'SOUS (mise en scène R. Wilson)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 855 mots

Comment réconcilier théâtre d'art et théâtre populaire ? Comment réinventer une œuvre qui marqua le xx e  siècle en en conservant toute la violence et le pouvoir dérangeant ? C'est le pari tenu par Robert Wilson avec L'Opéra de Quat'sous programmé à Paris, à la double enseigne du Théâtre de la Ville et du festival d'Automne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-opera-de-quat-sous-mise-en-scene-r-wilson/#i_81014

OPHÜLS MAX (1902-1957)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le metteur en scène de théâtre »  : […] Max Oppenheimer est né, le 6 mai 1902, à Sarrebruck, en Allemagne. Fils d'un industriel israélite du textile, son avenir semble tout tracé quand il se découvre, à l'âge de seize ans, une vocation pour le théâtre. En 1919, il entreprend une carrière d'acteur, sous le pseudonyme d'Ophüls, qui lui est suggéré par un de ses professeurs d'art dramatique. En 1923, il fait à son corps défendant, pour de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-ophuls/#i_81014

OSTERMEIER THOMAS (1968- )

  • Écrit par 
  • Barbara ENGELHARDT
  •  • 1 068 mots
  •  • 2 médias

Né en 1968 à Soltau, Thomas Ostermeier est un des metteurs en scène les plus marquants du théâtre allemand depuis la fin des années 1990, ce qu'est venu confirmer sa présence en tant qu'artiste associé au festival d'Avignon 2004. Sa carrière berlinoise commence en 1996, lorsqu'il se voit confier un espace par le Deutsches Theater (placé sous la direction de Thomas Langhoff)  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-ostermeier/#i_81014

PANIZZA OSKAR (1853-1921)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 627 mots

Écrivain maudit s'il en fut, Panizza n'a cessé de mener un combat solitaire contre les préjugés qu'entretiennent les diverses formes de tyrannies civile et religieuse. Dès son enfance à Bad Kissingen (Bavière), où il est né le 12 novembre 1853, il fait l'objet d'une bataille juridique et religieuse entre les autorités catholiques, qui entendent imposer les dernières volontés du père défunt, et une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oskar-panizza/#i_81014

PENTHÉSILÉE, Heinrich von Kleist - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 862 mots

Tragédie de Heinrich von Kleist, commencée en 1806, terminée à la fin de 1807, Penthésilée fut publiée l'année suivante. Elle se compose de vingt-quatre scènes, écrites en pentamètres ïambiques, sans division en actes. L'action se déroule sur « un champ de bataille dans les environs de Troie ». Les faits exposés dans la pièce, bien qu'éloignés des récits d'Homère, n'ont pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/penthesilee-heinrich-von-kleist/#i_81014

PENTHÉSILÉE (mise en scène J. Brochen)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 300 mots

C'est avec La Cagnotte , de Labiche, en 1994, que la troupe des Compagnons de jeu, fondée par Julie Brochen, avait signé son acte de naissance théâtral. Après J. P. Vincent et J. Jourdheuil, après Klaus Michael Grüber, on trouvait là ravivées les vertus subversives, antibourgeoises et si peu boulevardières de l'auteur du Chapeau de paille d'Italie. Pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/penthesilee/#i_81014

LA PERSÉCUTION ET L'ASSASSINAT DE JEAN-PAUL MARAT, Peter Weiss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 928 mots

La Persécution et l'assassinat de Jean-Paul Marat représentés par le groupe théâtral de l'hospice de Charenton sous la direction de Monsieur de Sade , pièce en deux actes et trente-trois tableaux du dramaturge allemand Peter Weiss (1916-1982), fut rédigée en 1963 et remaniée l'année suivante. La première représentation eut lieu en avril 1964 au Schiller-Theater de Berlin, da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-persecution-et-l-assassinat-de-jean-paul-marat/#i_81014

PISCATOR ERWIN (1893-1966)

  • Écrit par 
  • Pierre GIRAUD
  •  • 1 009 mots

Erwin Piscator est avec Max Reinhardt l'un des grand rénovateurs de la mise en scène théâtrale en Allemagne, particulièrement sous la république de Weimar, où se déroule la partie la plus féconde de sa carrière. Il peut être considéré comme le promoteur du théâtre politique ou « épique » dont il partage la paternité avec Bertolt Brecht. Né près de Wetzlar dans une famille protestante qui compte pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erwin-piscator/#i_81014

QUARTETT (H. Müller)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 933 mots

« Période / Un salon d'avant la Révolution française / Un bunker d'après la troisième guerre mondiale. » Ces didascalies ouvrent le texte de Quartett , donnant son cadre et son ton à cette pièce de Heiner Müller qui réunit, pour une ultime rencontre, le couple imaginé par Choderlos de Laclos dans Les Liaisons dangereuses  : Madame de Merteuil et Valmon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quartett/#i_81014

RAIMUND FERDINAND (1780-1836)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 291 mots

De son vrai nom Raimann, Ferdinand Raimund écrit avant tout des pièces de théâtre populaires. Mais il est aussi un acteur très apprécié du public viennois. Dramaturge et directeur de théâtre, il renoue avec les traditions du théâtre populaire et lui gagne ses lettres de noblesse en dépassant la farce. Ses pièces sont à la fois réalistes et féeriques, romantiques et allégoriques. Chez lui, contrair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-raimund/#i_81014

REINHARDT MAX (1873-1943)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 615 mots

La carrière de Max Reinhardt, metteur en scène autrichien, s'est déroulée surtout à Berlin, à la tête du Deutsches Theater qu'il dirigea de 1905 à 1933 (malgré plusieurs interruptions). Sa place et son influence dans le théâtre allemand et européen sont considérables. Le théâtre allemand subissait encore l'influence rigoriste des Meininger. Reinhardt, doué d'une grande imagination scénique, met au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-reinhardt/#i_81014

RICHARD III (mise en scène T. Ostermeier)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 915 mots
  •  • 1 média

Depuis qu’il a découvert Shakespeare à l’âge de dix-sept ans, Thomas Ostermeier voue une véritable passion au dramaturge, dont il a mis en scène Le S onge d’une nuit d’été (2006 ) , Othello (2010 ), Mesure pour mesure (2011 ) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-iii/#i_81014

SACHS HANS (1494-1576)

  • Écrit par 
  • Hélène FEYDY
  •  • 686 mots

Cordonnier poète, célèbre maître chanteur, Hans Sachs fut un des écrivains les plus productifs de l'époque de la Réforme. Né et mort à Nuremberg, il y passa la plus grande partie de sa vie. Fils d'un tailleur, il commence par fréquenter l'école latine jusqu'à quinze ans, avant d'être mis en apprentissage chez un cordonnier. Au cours de son « tour d'Allemagne » comme compagnon de 1511 à 1516, il en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-sachs/#i_81014

SCÉNOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 522 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Max Reinhardt et Erwin Piscator »  : […] Si, à cette époque, l'U.R.S.S. est le foyer du constructivisme, l'Allemagne est celui de l'expressionnisme. Au théâtre, les principales innovations scéniques trouvent leur source chez Max Reinhardt (1873-1943), et Erwin Piscator (1893-1966). Acteur et régisseur d'origine autrichienne, Max Reinhardt tend à réinsuffler une part de magie et d'illusion dans les théories d'Appia et de Craig. Mais il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie/#i_81014

SCHAUBÜHNE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 952 mots

À l'origine, une compagnie théâtrale allemande est fondée en 1962 à Berlin-Ouest, sous le nom de Schaubühne am Halleschen Ufer. Elle fonctionne sur le mode d'un théâtre privé, proposant une programmation où la découverte de nouveaux auteurs va de pair avec le militantisme politique et social. Dirigée par Klaus Weiffenbach, cette compagnie ne tarde pas à être reconnue comme une structure de créati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schaubuhne/#i_81014

SCHAUBÜHNE DIE, puis WELTBÜHNE DIE

  • Écrit par 
  • Pierre GIRAUD
  •  • 1 620 mots

Revue littéraire hebdomadaire, Die Schaubühne ( La Scène théâtrale ) fut fondée par un jeune critique passionné de théâtre, Siegfried Jacobsohn (1881-1926). Partisan enthousiaste du metteur en scène Max Reinhardt, il voue sa revue presque exclusivement à la critique dramatique. Mais, à partir de 1915, la prolongation de la guerre et l'incertitude de son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schaubuhne-weltbuhne/#i_81014

SCHIKANEDER EMANUEL (1751-1812)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 361 mots

Acteur, chanteur, dramaturge et directeur de théâtre allemand, Emanuel Schikaneder (de son vrai nom Johann Joseph Schikaneder) naît le 1 er  septembre 1751 à Straubing, en Bavière. Il est avant tout connu pour être le librettiste de La Flûte enchantée de Mozart. Il débute sa carrière en tant qu'acteur dans une petite compagnie itinérante qui présente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emanuel-schikaneder/#i_81014

SCHILLER FRIEDRICH VON (1759-1805)

  • Écrit par 
  • Raoul MASSON
  •  • 3 016 mots
  •  • 1 média

Poète et penseur, Schiller , le plus jeune et le plus enthousiaste des grands classiques allemands du xviii e  siècle, a associé la poésie à une réflexion sur la vie et sur l'art. Historien, psychologue, théoricien de l'esthétique, auteur de récits, de poèmes philosophiques, narratifs (ses « ballades ») ou d'inspiration plus personnelle, et surtou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-von-schiller/#i_81014

SCHLEMMER OSKAR (1888-1943)

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 476 mots

L'une des plus fortes personnalités du Bauhaus, où il enseigne de 1920 à 1929, tout d'abord chargé des ateliers de sculpture et de peinture murale, puis de l'atelier de théâtre (1923). Malgré une formation classique de peintre à Stuttgart chez Adolf Hoelzel, au côté de Meyer-Amden, Schlemmer a su élargir le champ de sa réflexion à partir de considérations purement plastiques dérivant de l'étude du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oskar-schlemmer/#i_81014

SCHNITZLER ARTHUR (1862-1931)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 2 059 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un romancier du rêve »  : […] Ayant travaillé dans le service du psychiatre Theodor Meynert, familier des techniques psychothérapeutiques de l'hypnose et de la suggestion, parsemant ses œuvres d'études de cas qui semblent sorties des annales de la clinique, Schnitzler a souvent été considéré comme le « double » de Sigmund Freud. C'est le fondateur de la psychanalyse en personne qui rendait ainsi hommage à l'écrivain en saluan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-schnitzler/#i_81014

SORGE REINHARD JOHANNES (1892-1916)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 767 mots

Selon Sorge, la littérature n'avait de sens qu'engagée. Sa courte vie ne lui permit la démonstration de cette théorie que de manière approximative. Son œuvre primordiale est rédigée, en effet, avant sa conversion au catholicisme ; l'auteur expressionniste y dit sa recherche d'un langage grâce auquel on pourrait « parler en symboles éternels ». Fils d'un architecte municipal qui sombrera bientôt da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reinhard-johannes-sorge/#i_81014

STEIN PETER (1937- )

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 901 mots
  •  • 1 média

On a pu avancer que Peter Stein a exercé dans son pays, avec la troupe de la Schaubühne, une influence sur la pratique théâtrale comparable à celle du Berliner Ensemble du vivant de Brecht. Né à Berlin le 1 er  octobre 1937, Stein a grandi dans le climat de restauration qui marqua l'après-guerre et auquel fit pièce la contestation au cours des années 1960. Après des étude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-stein/#i_81014

STERNHEIM CARL (1878-1942)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie VALENTIN
  •  • 693 mots

Écrivain allemand, auteur d'essais et de nouvelles, mais essentiellement connu pour ses comédies, Carl Sternheim naquit dans une famille de banquiers et s'essaya d'abord à la tragédie. Ses premières pièces — certaines écrites en vers — obéissent aux lois de la « grande forme ». Le Sauveur , Judas Iscariote trahissent l'influence scandinave (Strindberg, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-sternheim/#i_81014

STRAUSS BOTHO (1944- )

  • Écrit par 
  • Claude PORCELL
  •  • 675 mots

Né en 1944 à Naumburg, Botho Strauss a été critique à la grande revue dramatique allemande Theater heute avant de collaborer comme « dramaturge » aux spectacles de la Schaubühne de Berlin, dirigée par son ami Peter Stein. C'est pour lui qu'il adapta La Cagnotte de Labiche, jouée avec un très grand succès au début des années 1970, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botho-strauss/#i_81014

SUDERMANN HERMANN (1857-1928)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 726 mots

Un des auteurs dramatiques les plus représentatifs du règne de Guillaume II, né dans le territoire de Memel, Hermann Sudermann abandonne un apprentissage en pharmacie pour faire des études d'histoire et de philosophie à Königsberg. Après un échec comme acteur, il gagne sa vie dans l'enseignement privé et rédige des articles de journaux. Soudain, à quarante-deux ans, c'est la célébrité. Sa pièce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-sudermann/#i_81014

SYMBOLISME - Littérature

  • Écrit par 
  • Pierre CITTI
  •  • 11 889 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Réception du symbolisme en Europe »  : […] Vers 1890 en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Autriche, en Hollande, en Italie, deux attitudes partagent presque toujours les lettres : nous n'avons pas besoin du symbolisme des Français ; et nous aussi nous sommes symbolistes. Deux attitudes qui peuvent être simultanées : Gabriele D'Annunzio apparaît comme un jeune poète nouveau (c'est-à-dire marqué de modernité européenne et notamment français […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-litterature/#i_81014

THÉÂTRE DANSÉ

  • Écrit par 
  • Laurence LOUPPE
  •  • 1 644 mots

Comment définir et surtout circonscrire le « théâtre dansé » ? Originaire d'Allemagne, sa théorie est mal connue en France et a donné lieu à beaucoup d'approximations. Par ailleurs, l'utilisation du terme « danse-théâtre », traduction fautive du Tanztheater allemand, néglige l'aspect adjectival, dans cette langue, d'un mot placé avant le substantif. L'idée de coupler la dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-danse/#i_81014

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 346 mots

Dans le chapitre « Du siècle des Lumières à l'ère industrielle »  : […] Dans toute l'Europe, le théâtre compte désormais parmi les lieux d'élection où se célèbrent les rites de l'esprit de société. Néanmoins, en ce temps où le mouvement des idées commande l'évolution conjuguée des mœurs et des formes littéraires, la création dramatique reste en retrait par rapport, en particulier, à l'essor du roman. En France, le fait caractéristique est la décomposition de la tragéd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-histoire/#i_81014

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La dramaturgie

  • Écrit par 
  • Christian BIET, 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 12 310 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une dramaturgie de la réception »  : […] L'intérêt porté, au xviii e  siècle, à la réception de la pièce de théâtre inscrit d'emblée la dramaturgie dans une économie de la représentation. Ainsi Diderot, s'attachant à déconstruire les codes de la dramaturgie classique, adopte-t-il le point de vue du spectateur. De la poésie dramatique oppose le public du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-dramaturgie/#i_81014

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le nouveau théâtre

  • Écrit par 
  • Bernard DORT
  •  • 5 453 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une autre contestation »  : […] Vers 1960, alors que Beckett et Ionesco commençaient à être joués sur toutes les scènes du monde et faisaient l'objet d'innombrables commentaires, peu ou prou universitaires (américains, notamment), le « nouveau théâtre » des années 1950 était bel et bien mort. Il avait sans doute rempli sa tâche : celle d'un « déconditionnement » de la dramaturgie bourgeoise héritée du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-le-nouveau-theatre/#i_81014

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La scène

  • Écrit par 
  • Alfred SIMON
  •  • 10 027 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Notre temps »  : […] L'âge d'or de la mise en scène touche à sa fin au début des années 1950. Par une sorte de paradoxe, il s'achève avec l'explosion de trois actions révolutionnaires qui vont retentir sur toute cette décennie : le théâtre épique (dramaturgie et scénographie) de Brecht, le Bayreuth de Wieland et Wolfgang Wagner, la mise en scène vilarienne à Avignon et à Chaillot. Trois événements considérables et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-scene/#i_81014

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Crises et perspectives contemporaines

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 3 865 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La scène éclatée »  : […] Dans le panorama du théâtre traditionnel ou institutionnel, les caractéristiques scéniques relevées depuis quelques années se sont développées, voire affinées, dans les pratiques de nouveaux metteurs en scène. Avec l’intégration des composants artistiques contemporains associés au jeu des acteurs, l’organisation de l’espace scénique et de ses formes plastiques, des chorégraphies, musiques, chants, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-crises-et-perspectives-contemporaines/#i_81014

TOLLER ERNST (1893-1939)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 435 mots

Fils d'un commerçant juif, de la partie de la Pologne annexée alors par la Prusse, Ernst Toller s'engage volontairement lors de la Première Guerre mondiale. Réformé pour sa mauvaise santé, il devient un ardent antimilitariste et sa révolte remet radicalement en cause toutes les valeurs de la génération des pères : « La jeunesse allemande s'est engagée volontairement, sincèrement convaincue qu'elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-toller/#i_81014

UNRUH FRITZ VON (1885-1970)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 986 mots

C'est en 1957, et préfacé par Einstein, que paraît l'un des derniers ouvrages de Fritz von Unruh, un recueil de discours pacifiques intitulé Armés, vous n'êtes guère puissants ( Mächtig seid ihr nicht in Waffen ). On a reproché à l'auteur l'emploi d'un pathos abusif : l'efficacité du livre en aurait souffert. Pourtant, ce témoignage couronne de manière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-von-unruh/#i_81014

LA VISITE DE LA VIEILLE DAME, Friedrich Dürrenmatt - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 760 mots
  •  • 1 média

C'est en 1956 au Schauspielhaus de Zurich, dans une mise en scène d'Oscar Wälterlin que fut créée La Visite de la vieille dame, du dramaturge suisse Friedrich Dürrenmatt (1921-1990). La pièce valut à son auteur une consécration internationale et fut mise en scène par Peter Brook et Giorgio Strehler . Sa création française, due à Jean-Pierre Grenier et Olivier Hussenot, eut li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-visite-de-la-vieille-dame/#i_81014

WAGNER HEINRICH LEOPOLD (1747-1779)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 655 mots

Né à Strasbourg, Heinrich Leopold Wagner étudie le droit et devient précepteur à Sarrebruck. En 1776, il obtient l'autorisation d'ouvrir un cabinet d'avocat, mais préfère travailler pour le compte de la Société Seyler, une troupe théâtrale. Il meurt à l'âge de trente-deux ans. Goethe, à l'entourage duquel, tels Klinger et Lenz, Wagner appartenait, profère, au quatorzième livre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-leopold-wagner/#i_81014

WALSER MARTIN (1927- )

  • Écrit par 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 874 mots

Auteur dramatique, romancier et essayiste, Martin Walser est né à Wasserburg, sur le lac de Constance. Après avoir été mobilisé en 1944, il entreprend, dès 1946, des études de littérature, de philosophie et d'histoire à Ratisbonne puis à Tübingen. De 1951 à 1957, il travaille comme metteur en scène et auteur dramatique à la radio et à la télévision. Puis il s'établit près de son village natal pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-walser/#i_81014

WEDEKIND FRANK (1864-1918)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 1 974 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le recours au cirque »  : […] Dans L'Éveil du printemps (1891) – qui, avec Le Peintre minute , ou l'Art et Mammon (1886), Les Jeunes Gens (1890) et Le Spectre du soleil, ou Dieux de l'amour à vendre (1894), compose une sorte de cycle à caractère initiatique – l'auteur met en scène les émois et les effrois de la sex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-wedekind/#i_81014

WEILL KURT

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 832 mots

Compositeur allemand naturalisé américain en 1943, Kurt Weill créa, en collaboration avec Bertolt Brecht, une forme d’opéra révolutionnaire, qui exprime une satire sociale féroce et marque profondément l’art du xx e  siècle en proposant une alliance originale entre musique savante et musique populaire. Kurt Julian Weill, né le 2 mars 1900 à Dessau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-weill/#i_81014

WEILL KURT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 338 mots

2 mars 1900 Kurt Julian Weill naît à Dessau, en Allemagne ; il est le troisième des quatre enfants d'Emma Ackermann et d'Albert Weill, cantor à la synagogue locale. 1915-1918 Kurt Weill prend des leçons privées de piano, d'harmonie, de composition et d'orchestration auprès d'Albert Bing, Kapellmeister du Hoftheater de sa ville natale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/weill-reperes-chronologiques/#i_81014

WEISS PETER (1916-1982)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 1 883 mots

Le nom de Peter Weiss , écrivain germano-suédois, reste attaché à son théâtre documentaire. Ce dernier, d'inspiration marxiste, dérive en partie de l'expérimentalisme des années 1920 ; il connut son heure vers la fin des années 1960 en République fédérale d'Allemagne, à côté des tentatives parallèles d'un Kipphardt ou d'un Hochhuth. Sa force s'alimente à sa fragilité même : la prise de parti à laq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-weiss/#i_81014

WERFEL FRANZ (1890-1945)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 903 mots

Dans un de ses poèmes, Franz Werfel explique ce qu'il entend par mot rare et langage concerté. Les mots, dit-il, bloquent l'accès aux choses : « Nous tuons Dieu et nous-mêmes avec des noms, des noms ». Plusieurs expressionnistes — R. J. Sorge entre autres — cherchaient, en effet, un nouveau mode d'expression. Mais, tandis que le discours de ses contemporains est dense au point d'en devenir parfois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-werfel/#i_81014

WERNER ZACHARIAS (1768-1823)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 566 mots

Enfant de Königsberg, Zacharias Werner se tourne de bonne heure vers la franc-maçonnerie, par calcul plus que par conviction. Mais, bien vite, il fait siennes les conceptions fondamentales de l'illuminisme de l'époque. Ernst Christian Friedrich Mayr (1755-1821), esprit inquiétant, rose-croix qu'enveloppe un halo de fantastique et de mystère, le séduit et influe profondément sur lui. Mayr est le se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zacharias-werner/#i_81014

ZADEK PETER (1926-2009)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 030 mots
  •  • 1 média

« La véritable provocation n'est pas d'ordre idéologique ou politique, mais esthétique » ( L'Art du théâtre , n o  7, Actes sud-Théâtre national de Chaillot, 1987). La formule est de Peter Zadek, star de la mise en scène internationale en même temps que son enfant terrible. Né en 1926 à Berlin, il a grandi en Grande-Bretagne où ses parents, juifs, ém […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-zadek/#i_81014

ZSCHOKKE MATTHIAS (1954- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 961 mots

Installé à Berlin depuis 1980, Matthias Zschokke est le plus berlinois des écrivains suisses. Né en 1954 à Berne, il a fréquenté l'école d'Art dramatique de Zurich, avant de jouer pendant quelques années au Stadttheater de Bochum sous la direction de Peter Zadek. Ses débuts littéraires coïncident avec son installation dans la capitale allemande. Ce n'est qu'avec la publication de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthias-zschokke/#i_81014

ZUCKMAYER CARL (1896-1977)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 404 mots

Dramaturge et essayiste allemand très populaire, Zuckmayer est né à Nackenheim (Rhénanie). Il fut officier au cours de la Première Guerre mondiale. Après des études scientifiques, faites à Mayence, et après avoir servi pendant quatre ans dans l'armée allemande lors de la Première Guerre mondiale, il s'oriente vers la littérature, collabore à la revue expressionniste Die Aktion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-zuckmayer/#i_81014

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe IVERNEL, « ALLEMAND THÉÂTRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-allemand/