COLOSSAL, art et architecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mot kolossos est un terme pré-hellénique, originaire d'Asie Mineure ; la racine kol désigne selon les linguistes un élément fiché en terre, dressé comme un pilier. Le mot est employé par Hérodote pour désigner les statues égyptiennes, debout ou assises, les jambes serrées, les bras le long du corps et donc plus ou moins assimilables à des piliers par leur silhouette semblable à celle d'une momie. Kolossoi désignait aussi les statues confectionnées pour remplacer un défunt (idée du double d'une personne), pour marquer le seuil d'une demeure (idée d'un lien entre l'extérieur et l'intérieur) ou pour garantir l'alliance entre une colonie et la cité mère. C'est sans nul doute l'association du mot avec les réalisations plastiques monumentales vues par les voyageurs anciens en Égypte, telles que le Sphinx de Giseh (vers 2500), les colosses de Memnon (vers 1400) ou les statues colossales de Ramsès II à Louxor (vers 1250), qui conféra à ce mot le sens d'effigie gigantesque, d'échelle surhumaine.

Gizeh

Gizeh

Photographie

Le Sphinx et la pyramide de Chéphren (Ancien Empire, IVe dynastie) à Gizeh, Égypte. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Façade du temple d'Amon à Louxor, Égypte

Façade du temple d'Amon à Louxor, Égypte

Photographie

Façade nord-est du temple d'Amon, avec l'obélisque. XVIIIe dynastie. Règne de Ramsès II. Louxor, Égypte. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Les statues colossales se rencontrent dans de nombreuses civilisations, apparemment sans rapport les unes avec les autres, et aux époques les plus diverses. Il suffit de mentionner les idoles mégalithiques de l'île de Pâques, les génies ailés assyriens du palais de Khorsabad (viiie s. av. J.-C.), les rangées de statues gigantesques du mausolée d'Antiochus Ier roi de Commagène en Turquie (Nemrud Dag, ier s. apr. J.-C.), les bouddhas rupestres de 38 et 55 mètres de hauteur excavés dans les falaises de Bāmiyān en Afghanistan (env. ve-vie s. apr. J.-C.), les Anges de Bernin sur le pont Saint-Ange à Rome (1667-1669), les totems africains, la statue de la Liberté de Bartholdi et Eiffel à New York (33 m de hauteur, inaugurée en 1886) ou certaines statues du Foro Italico de l'EUR à Rome érigées sous le régime mussolinien. De tous temps et en tous lieux, de Pausanias à Marco Polo, du cheval de [...]

Statues de l'ile de Pâques, 2

Statues de l'ile de Pâques, 2

Photographie

Statues géantes de l'île de Pâques (moai) à demi enfouies dans le sol. 

Crédits : Art Wolfe/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Taureau ailé assyrien

Taureau ailé assyrien

Photographie

Taureau ailé à tête humaine gardant Sargon II (721-705 av. J.-C.), à Khorsabad, Irak. Albâtre gypseux. Hauteur : 4,40 m. Époque néo-assyrienne. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Bamiyan

Bamiyan

Photographie

Buddha sculpté dans la falaise. Hauteur : 55 mètres. Détruit en 2001. Bamiyan, Afghanistan. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

La Liberté éclairant le monde, F. A. Bartholdi

La Liberté éclairant le monde, F. A. Bartholdi

Diaporama

Frédéric Auguste Bartholdi, La Liberté éclairant le monde, 1886, plaques de cuivre martelées et rivées sur une armature de fer, conçue par Gustave Eiffel, 33 mètres. Liberty Island, New York, États-Unis. 

Crédits : Ischmidt/ Shutterstock

Afficher


Médias de l’article

Gizeh

Gizeh
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Façade du temple d'Amon à Louxor, Égypte

Façade du temple d'Amon à Louxor, Égypte
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Statues de l'ile de Pâques, 2

Statues de l'ile de Pâques, 2
Crédits : Art Wolfe/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Taureau ailé assyrien

Taureau ailé assyrien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure de Sèvres, maître de conférences en histoire de l'art des Temps modernes à l'université de Provence

Classification


Autres références

«  COLOSSAL, art et architecture  » est également traité dans :

ABU SIMBEL

  • Écrit par 
  • Christiane M. ZIVIE-COCHE
  •  • 1 965 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le grand temple »  : […] Le plus méridional des deux édifices, et aussi le plus grand, a été consacré par Ramsès II au dieu Rê-Horakhty ainsi qu'à la forme divinisée du roi lui-même, et porte le simple nom de « Maison de Ramsès aimé d'Amon ». Il est orienté vers l'est de manière telle que, deux fois par an, aux équinoxes, les rayons du soleil levant, pénétrant dans le temple par l'étroite porte d'entrée, venaient frapper […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-simbel/#i_94428

ACROPOLE D'ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 8 212 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'Acropole classique »  : […] Avant la bataille de Platées, les Grecs, pour cimenter l'union sacrée, avaient, dit-on, fait le serment de ne pas relever les sanctuaires ravagés tant qu'ils n'auraient pas chassé les Perses de Grèce et d'Ionie ; or la lutte devait durer, sporadiquement ranimée, jusqu'en 449-448. De fait, les travaux de construction du Parthénon commencent dès l'année suivante. Tout serait donc simple si le Parth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acropole-d-athenes/#i_94428

AGORACRITOS DE PAROS (actif dernier tiers Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 211 mots

Sculpteur grec, disciple de Phidias, Agoracritos de Paros est actif durant le dernier tiers du ~ v e siècle. Trois de ses œuvres sont connues par les sources antiques : un groupe en bronze d'Athéna Itonia et d'Hadès à Coronée, en Béotie (Pausanias, Description de la Grèce , IX, xxxiv , 1) ; une statue de culte de Cybèle, Mère des dieux, pour le Métrôon de l'agora d'Athènes (Pline l'Ancien, Histo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agoracritos-de-paros/#i_94428

AJAṆṬĀ

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 2 267 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'image cultuelle »  : […] Ajaṇṭā est le seul site au cœur de l'Inde ancienne où le Mahāyāna s'exprime dans l'art sur plusieurs registres simultanément. Les tendances de la sculpture traduisent alors une approche du Bouddha bien différente de celle de l'ancienne école qui ignorait la figuration du Bienheureux dans sa dernière existence terrestre, et qui donnait la prééminence à la représentation du stūpa , symbole de l'entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ajanta/#i_94428

AMMANNATI BARTOLOMEO (1511-1592)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 317 mots
  •  • 3 médias

Après avoir été l'élève du sculpteur Baccio Bandinelli à Florence, Ammannati rejoint Jacopo Sansovino à Venise ; entre 1537 et 1540, il travaille avec lui à la Libreria Vecchia (reliefs de l'attique). Puis il part pour Padoue, où il sculpte notamment une statue colossale d' Hercule (1544), un portail avec Apollon et Jupiter et le mausolée de B. Benavides aux Eremitani (1546). Il se rend ensuit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolomeo-ammannati/#i_94428

ANDO TADAO (1941- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 852 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Poésie et paysage »  : […] Andō Tadao a également su construire avec des maçonneries de pierre ou de gros galets plus rustiques, de l'acier parfaitement mis en œuvre, du bois en structures splendidement échafaudées, du verre plat ou cintré, clair ou translucide. Dans la lignée d'une certaine tradition japonaise, il installe aussi ses édifices sur le sol avec une grande subtilité paysagère, capable d'exprimer en d'infimes dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ando/#i_94428

APOGÉE DE PERGAME

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 241 mots
  •  • 1 média

Simple fortin perché sur un piton rocheux jusqu'à la fin du iv e  siècle, Pergame est encore une petite ville d'Asie Mineure au iii e  siècle. Elle ne devient une ville d'art qu'avec les grandes offrandes sculptées dédiées par son premier roi, Attale I er (— 241-— 197), après ses victoires sur les Galates (Gaulois), et ne se transforme en métropole que par la volonté d'Eumène II (— 197−— 159). L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apogee-de-pergame/#i_94428

BĀMIYĀN

  • Écrit par 
  • Zémaryalai TARZI
  •  • 1 916 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'art irano-bouddhique de Bāmiyān »  : […] Sur le versant septentrional de la vallée de Bāmiyān se dresse abruptement une falaise de grande dimension où furent sculptées deux statues du Buddha représenté debout , celle du côté est mesurait 38 mètres de hauteur et celle du côté ouest atteignait une hauteur de 55 mètres. Elles firent l'admiration des visiteurs jusqu'à leur destruction par les talibans en 2001 . Toutes les deux sont abritées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bamiyan/#i_94428

BARTHOLDI FRÉDÉRIC AUGUSTE (1834-1904)

  • Écrit par 
  • Thérèse BUROLLET
  •  • 1 100 mots
  •  • 1 média

Architecte et sculpteur français. Bartholdi perd très tôt son père et est élevé par une mère sévère qui n'approuve guère son goût pour les arts ni ses résultats médiocres au lycée Louis-le-Grand. Elle lui permet cependant d'étudier l'architecture puis la peinture dans l'atelier d'Ary Scheffer. Celui-ci, maître estimé et sensible, pressent les dons du jeune homme et, devant quelques essais de model […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-auguste-bartholdi/#i_94428

CANOVA ANTONIO (1757-1822)

  • Écrit par 
  • Gérard HUBERT
  •  • 1 464 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Sculpteur de Napoléon »  : […] Cependant, pour lui-même, il dessine des scènes de la rue, peint des portraits intimes, des compositions naïves ou brutales, modèle de fins reliefs où il s'éloigne sciemment des stucs pompéiens ou romains, pris comme exemples. Il développe toute une esthétique de la stèle funéraire dans l'esprit noble et mélancolique des tombeaux attiques. Soucieux de se renouveler, Canova s'attaque en 1795 à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-canova/#i_94428

DÉLOS

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 2 190 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le sanctuaire d'Apollon »  : […] Délos doit sa fortune antique au fait d'avoir été le théâtre d'un mythe majeur, que raconte l' Hymne homérique à Apollon , poème archaïque anonyme : Létô, engrossée par Zeus et de ce fait en butte à la vindicte d'Héra, son épouse, parvient à persuader Délos, île errante et désolée, de l'y laisser accoucher, ce qui lui procurera à jamais renommée et prospérité, car on y viendra de partout adorer Ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delos/#i_94428

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 9 477 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'Ancien Empire »  : […] Les travaux de l'Institut archéologique allemand viennent de jeter un éclairage tout nouveau sur l'extrême fin de la protohistoire égyptienne et les tout débuts de l'histoire pharaonique – une période charnière particulièrement importante, puisqu'elle vit les débuts de l'écriture et d'une organisation politique combien originale : à Abydos, où des fouilles avaient été menées de façon malheureusem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-archeologie/#i_94428

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - L'art

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 11 439 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Le portrait royal »  : […] Les statues des rois de l'époque thinite et de l'Ancien Empire, qui proviennent pour la plupart des complexes funéraires pharaoniques, représentent les souverains dans l'acmé de leur existence : les corps, peu individualisés, sont robustes, les visages, plus nettement personnalisés, affichent une autorité souveraine. Les innovations concernent moins le style que les attitudes. Le premier exemple d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-l-art/#i_94428

ESPACE, architecture et esthétique

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY, 
  • Jean GUIRAUD
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La question de l'architecture post-moderne »  : […] L'architecture « moderne » a effectivement créé, à l'occasion des édifices cités par ses historiographes, un espace polémique nouveau dont le rapport avec le temps peut cependant apparaître moins complexe que celui des espaces baroques. Mais cette architecture est demeurée le fait de créateurs et de commanditaires peu nombreux. Le bilan rapide de la construction qu'elle a contribué à développer à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-architecture-et-esthetique/#i_94428

ESPAGNE (Arts et culture) - L'art espagnol

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 5 033 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'affrontement de la Chrétienté et de l'Islam »  : […] Au x e siècle, en premier lieu directement dans al-Andalus, puis indirectement dans les États chrétiens du Nord, en raison de l'attrait exercé par sa brillante civilisation, l'Islam avait fini par exercer une influence unificatrice sur l'Espagne entière. Tout changea brusquement au siècle suivant, avec le réveil de l'Europe et l'incorporation du christianisme ibérique à une Chrétienté nouvelle, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-l-art-espagnol/#i_94428

GERHARD HUBERT (1540 env.-1620)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 332 mots

Un document, daté de 1605, qui précise que le sculpteur Hubert Gerhard (ou Rupprecht Erhardi), originaire de Hollande, était alors un homme déjà âgé, a permis de fixer la date de sa naissance peu avant le milieu du siècle précédent. Il est presque certain qu'il avait fait dans sa jeunesse le voyage d'Italie, tant son art semble un reflet direct de celui de Jean Bologne. Mais, dès 1581, il travaill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert-gerhard/#i_94428

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Fonctions de l'image

  • Écrit par 
  • François LISSARRAGUE
  •  • 4 758 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vocabulaire »  : […] Le grec, pour désigner une statue, n'a pas de terme spécifique. On relève plusieurs mots dont les emplois varient suivant les contextes et les époques ; sans les passer tous en revue, on notera les plus fréquents. Eikon n'apparaît qu'à l'époque classique ; le mot n'existe pas chez Homère ; au v e  siècle avant J.-C., il désigne une image aussi bien graphique ou plastique que verbale et implique a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-fonctions-de-l-image/#i_94428

YUNGANG [YUN-KANG], grottes bouddhiques

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 209 mots
  •  • 1 média

Premier ensemble rupestre d'aussi vastes dimensions en Chine centrale, les grottes bouddhiques de Yungang, près de Datong dans le Shanxi, furent creusées et sculptées dans le grès tendre, puis peintes entre 460 et 493 sous le patronage des empereurs Wei du Nord (420-534). Ces derniers étaient issus de la tribu Tuoba des Xianbei, des éleveurs nomades des régions septentrionales de la Chine. L'idée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yungang-yun-kang-grottes-bouddhiques/#i_94428

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Les temples du Centre et du Nord »  : […] L'Inde médiévale se divisait en une mosaïque d'États aux frontières mouvantes. Les monarques y rivalisaient de zèle bâtisseur, avec de nouvelles fondations, laïques et religieuses, consacrant l'accroissement de leur puissance – ou de leurs ambitions. Cruellement mutilés au cours de guerres intestines puis de luttes contre l'envahisseur islamique, les temples, les palais et les forteresses d'alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/#i_94428

KARNAK

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 533 mots
  •  • 6 médias

Derrière leurs hautes enceintes de brique crue, les monuments de Karnak, qui couvrent plus de 100 hectares sur la rive orientale du Nil, constituent encore l'ensemble monumental le plus imposant d'Égypte . Pourtant, jusqu'au milieu du xix e  siècle, le site était la proie des carriers, des chaufourniers et des pillards ; bon nombre de ses constructions ont totalement disparu. Des vestiges du Moyen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karnak/#i_94428

LOUXOR

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 529 mots
  •  • 5 médias

Sur la rive droite du Nil, les ruines du temple de Louxor se dressent aujourd'hui au cœur d'une petite ville de Haute-Égypte. Le temple de Louxor était relié aux sanctuaires de Karnak, plus au nord, par une voie bordée de sphinx , de deux kilomètres environ. Le dieu Amon gagnait par ce chemin, en une procession solennelle, « son harem du Sud », au cours de la belle fête d'Opet, dont les différents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louxor/#i_94428

MEMNON

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 338 mots

Fils de Tithonos et d'Eôs (l'Aurore), Memnon était un héros légendaire des Grecs qui crurent le reconnaître dans l'un des deux colosses situés de part et d'autre du grand temple funéraire d'Aménophis III, dans la Thèbes occidentale. Taillés chacun dans un seul bloc de grès, ces deux colosses, hauts de plus de quinze mètres, se trouvaient sur un socle de deux mètres ; le roi est représenté assis ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memnon/#i_94428

MICHEL-ANGE (1475-1564)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 12 223 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Le sculpteur : projets et réalisations »  : […] L'un des aspects les plus intéressants de l'art de Michel-Ange sculpteur est sa façon de procéder, extrêmement révélatrice, bien qu'elle ne laisse pas de poser des problèmes d'interprétation. Pour Michel-Ange, la sculpture digne de ce nom est celle qu'on obtient per via di levare (par la taille) où le sculpteur se heurte à la résistance de la pierre et doit faire appel à son « jugement », puisqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-ange/#i_94428

NAXOS

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 994 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La cité grecque (1100 av. J.-C -400 apr. J.-C.) »  : […] Après les troubles de la fin du II e  millénaire et la stabilisation du peuplement grec autour de la mer Égée, Naxos présente durant la période géométrique (1100-700) un profil peu différent de celui du II e  millénaire : les vases trouvés dans les tombes du chef-lieu et à Tsicalario (centre de l'île, près de Chalki) reprennent le décor à motifs abstraits élaboré à Athènes : cercles tracés au com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naxos/#i_94428

NÉPAL

  • Écrit par 
  • Gilles BÉGUIN, 
  • Benoît CAILMAIL, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Luciano PETECH, 
  • Philippe RAMIREZ
  •  • 16 327 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Sculpture »  : […] Les plus anciennes sculptures sur pierre que l'on ait retrouvées sont influencées par l'art de Mathurā, en Inde du Nord, de l'époque Kuṣāṇa ( i er - iii e  s.). Un bodhisattva en ronde bosse, trouvé à Harigaon ( ii e - iii e  s. ? ; National Museum, Katmandou), quoique de facture provinciale, présente de nombreuses caractéristiques du style de Mathurā : torse massif aux pectoraux développés, bourr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nepal/#i_94428

NUBIE TEMPLES DE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 2 354 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le sud de la première cataracte. Abou Simbel »  : […] Philae, l'île sainte d'Isis, ensevelie sous les eaux depuis la construction du premier barrage d'Assouan au début du xx e  siècle, est désormais en aval du nouveau haut barrage ; mais les variations du niveau des eaux ont nécessité le déplacement de ses monuments, qui ont été démontés et transférés sur l'îlot réaménagé d'Aglika, à 300 mètres au nord. Le principal édifice est le temple dédié à Isi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temples-de-nubie/#i_94428

OLMÈQUES

  • Écrit par 
  • Claude-François BAUDEZ
  •  • 3 229 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les têtes colossales : portraits ou trophées ? »  : […] La tête humaine colossale est, pour le public, la sculpture la plus emblématique de l'art olmèque. Jusqu'à présent, on en a recensé dix-sept, toutes dans la zone du golfe (dix à San Lorenzo, quatre à La Venta, deux à Tres Zapotes et une au Rancho La Cobata). Elles mesurent de 1,47 mètre à 3,40 mètres de hauteur et pèsent de 6 à 50 tonnes. Tant à San Lorenzo (tête colossale 1) qu'à La Venta, elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olmeques/#i_94428

PERGAME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 164 mots

vii e  siècle avant J.-C. Plus anciennes traces d'occupation sur la colline de l'acropole. — 330-— 320 Fondation du sanctuaire d'Athéna sur l'acropole. — 300-— 250 Remparts sans tours délimitant « la ville de Philétairos » (21 hectares), au sud de l'acropole. — 223 Grande offrande sculptée dans le sanctuaire d'Athéna, commémorant les victoires d'Attale I er (— 241-— 197) sur les Galates. — 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pergame-reperes-chronologiques/#i_94428

PHIDIAS (Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 2 747 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un maître du « style sévère » »  : […] L'identité de Phidias nous a été transmise par Pausanias ( Description de la Grèce V, x , 2), qui a vu gravé sur la base de la statue de Zeus à Olympie : « C'est l'Athénien Phidias, fils de Charmidès, qui m'a fait. » Cette formulation archaïque a le mérite de souligner d'emblée un fait qu'occulte la longévité de l'artiste : Phidias est un sculpteur ancré dans la tradition archaïque. Sa première œ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phidias/#i_94428

PUGET PIERRE (1620-1694)

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 2 776 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le statuaire, de Toulon à Gênes »  : […] En 1655, dans un climat d'émulation assez vive, la municipalité de Toulon décida d'ériger un portail et un balcon neuf à l'hôtel de ville, comme plusieurs des villes voisines. Puget soumit un projet le 4 janvier 1656, où il proposait de soutenir le balcon, non par des consoles, comme à Tarascon en 1648 ou à Salon en 1654, ou encore par des colonnes, comme à Aix en 1655, mais par deux atlantes eng […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-puget/#i_94428

RECONSTRUCTION DE L'ACROPOLE D'ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 250 mots
  •  • 1 média

Après la conclusion de la paix avec la Perse en — 448, Périclès engage à Athènes un programme de grands travaux destiné à assurer le plein-emploi, comme la guerre l'avait fait jusque-là. Sur l'Acropole, qui n'était plus qu'un champ de ruines après la bataille de Platées en — 479, surgissent en quinze ans (— 447-— 432) deux bâtiments d'une ampleur et d'une qualité sans pareilles : le Parthénon, tré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reconstruction-de-l-acropole-d-athenes/#i_94428

RHODES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 3 092 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Rhodes unifiée »  : […] Le plan de la nouvelle ville aurait été établi, selon Strabon (XIV, 2, 9), par Hippodamos de Milet – ce qui revient à conférer à ce dernier une longévité peu vraisemblable, même si l'on accepte la date haute de 408 avant J.-C., que propose Diodore de Sicile (XIII, 75) pour la fondation de Rhodes. Toujours est-il qu'elle procède de cet urbanisme rationaliste dont on attribue l'invention à Hippodamo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhodes/#i_94428

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'art romain

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 14 633 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « L'architecture »  : […] Le grand élan créateur apparu sous Néron continue sous les Flaviens ; mais on ne risque plus les audacieuses fantaisies du prince acteur ; le lac de la Domus Aurea est comblé et on bâtit dessus le gigantesque amphithéâtre, où le bon empereur Titus, « délices du genre humain », fit égorger, pour l'inauguration, neuf mille bêtes et quelques milliers de gladiateurs. « On ne saurait marchander l'adm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-art-romain/#i_94428

SRI LANKA

  • Écrit par 
  • Osmund BOPEARACHCHI, 
  • Delon MADAVAN, 
  • Éric MEYER, 
  • Édith PARLIER-RENAULT
  •  • 21 638 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La seconde période d'Anurādhapura »  : […] À partir de 432, Anurādhapura subit pendant une trentaine d'années la domination tamoule, avant d'être reconquise par un roi singhalais. Une ère d'intense activité artistique s'ouvre alors. De nouveaux types d'édifices religieux s'élaborent, d'une originalité certaine par rapport à l'ensemble de l'architecture bouddhique. Ainsi, c'est au vii e ou au viii e  siècle que remonteraient les plus ancie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sri-lanka/#i_94428

TACCA PIETRO (1577-1640)

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 323 mots

Sculpteur et fondeur de bronze formé par Jean Bologne (Giambologna), à qui il succédera en 1609 comme sculpteur du grand-duc de Toscane. C'est ainsi qu'il est amené à terminer les statues colossales de Ferdinand I er et de Cosme I er pour la chapelle des Princes à Florence et celle de Henri IV que Marie de Médicis avait commandée pour le Pont-Neuf à Paris. On lui doit aussi la base du monument d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-tacca/#i_94428

TÊTE DE LA STATUE COLOSSALE DE CONSTANTIN (Rome)

  • Écrit par 
  • Gilles SAURON
  •  • 217 mots
  •  • 1 média

La basilique construite par Maxence sur la Velia, à proximité du forum, a été dotée par son successeur Constantin d'une statue colossale en marbre pour les parties visibles – tête, mains, pieds – le représentant selon le type du Jupiter assis. La tradition de placer les statues impériales dans les basiliques remontait à Auguste, car la justice se rendait au nom de l'empereur. La tête du colosse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tete-de-la-statue-colossale-de-constantin/#i_94428

ZAKHAROV ANDREÏAN DIMITRIEVITCH (1761-1811)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 426 mots

Élève de l'Académie des beaux-arts de Saint-Pétersbourg où des maîtres français et italiens transmettent les préceptes d'un néo-classicisme devenu international, Zakharov obtient une bourse d'étude à l'étranger qui lui permet de découvrir Rome et surtout Paris où, de 1782 à 1786, il fréquente assidûment l'atelier de Chalgrin. De retour à Saint-Pétersbourg, il participe (avec son compatriote Voroni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andreian-dimitrievitch-zakharov/#i_94428

Voir aussi

Pour citer l’article

Martine VASSELIN, « COLOSSAL, art et architecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/colossal-art-et-architecture/