YONNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Allongé entre le bassin de la Seine bourguignonne et champenoise et celui du Loing, le bassin-versant de l'Yonne (10 840 km2) est contigu aux bassins de la Loire et de la Saône. Il s'étend sur deux domaines géologiques différents : le massif gneissique et granitique du Morvan, les plaines et plateaux sédimentaires de basse Bourgogne et de Champagne méridionale. Près de la moitié de la surface est formée de terrains réputés perméables. La répartition du relief montre que 3 155 kilomètres carrés (29 p. 100) ont une altitude supérieure à 300 mètres, dont 194 kilomètres carrés (1,8 p. 100) sont à plus de 600 mètres.

L'Yonne naît à 738 mètres et parcourt 295 kilomètres avec une pente moyenne de 2,38 p. 1 000 avant de rejoindre la Seine.

Seule partie du réseau séquanien à ne pas être contenue dans le Bassin parisien, le haut réseau de l'Yonne coule sur le Morvan, région bien arrosée (de 1 200 à 1 300 mm par an), et imprime à la rivière un tempérament montagnard qui peut encore se manifester par des pulsations vigoureuses dans son cours inférieur. L'Yonne apporte en moyenne 93 mètres cubes par seconde à la Seine, selon un régime thermopluvial océanique que caractérisent de hautes eaux d'hiver (l'onde de crue arrive la première à Paris) et des basses eaux d'été (minimum naturel inférieur à 10 m3/s). L'Yonne est le principal facteur d'irrégularités du système hydrographique du bassin de la Seine. Des retenues, dont la capacité totale est voisine de 130 millions de mètres cubes (Pannesière-Chaumard : 82 500 000 m3), contrôlent le haut bassin. Les principaux affluents sont en rive droite : la Cure (1 342 km2, 16 m3/s) provenant du Morvan (avec les retenues de Crescent et des Settons), le Serein (1 358 km2, 10 m3/s) et l'Armançon (3 090 km2, 28 m3/s), du haut Auxois. L'Yonne est canalisée et navigable sur 108 kilomètres, entre Auxerre et Montereau.

La population rurale du bassin de l'Yonne a considérablement diminué depuis le xixe siècle. La concentration des hommes se fait surtout dans les grandes vallées qu'empruntent les voies de communication, et où croissent des villes (Auxerre, Joigny, Sens) et de petits centres industriels (Montbard, Saint-Florentin, Laroche-Migennes). Dans l'ensemble, les activités agricoles dominent. Par sa situation géographique, le bassin est favorable à la circulation : routes, autoroute A6, voies ferrées (y compris le T.G.V.), voies d'eau (canal du Nivernais vers la Loire, réservé à la navigation de plaisance, canal de Bourgogne vers la Saône).

La qualité des paysages, les richesses monumentales et la proximité de Paris ont entraîné un développement touristique considérable du bassin de l'Yonne, qui compte plusieurs ports fluviaux de plaisance (Auxerre, Joigny, Villeneuve-sur-Yonne, Migennes, Saint-Florentin) ; la région concentre un grand nombre de résidences secondaires (qui ne favorisent toutefois pas toujours l'économie locale).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  YONNE  » est également traité dans :

AQUITAINE

  • Écrit par 
  • Jean DUMAS, 
  • Charles HIGOUNET
  •  • 7 520 mots
  •  • 3 médias

Créée dans les années 1960 au moment du rééquilibrage entre Paris et la province, la région Aquitaine est, depuis le 1 er janvier 2016, regroupée avec le Limousin et le Poitou-Charentes au sein d’une même région, nommée dans un premier temps Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes puis, à titre définitif, Nouvelle-Aquitaine. L'Aquitaine était constituée de cinq départements, Dordogne, Gironde, Lande […] Lire la suite

BOURGOGNE

  • Écrit par 
  • Robert CHAPUIS
  •  • 2 241 mots
  •  • 3 médias

Créée dans les années 1960 au moment du rééquilibrage entre Paris et la province, la Bourgogne est, depuis le 1 er janvier 2016, regroupée avec la Franche-Comté au sein d’une même région, nommée Bourgogne-Franche-Comté. La Bourgogne, qui était jusqu’alors la sixième région française par sa surface (31 582 km 2 , regroupant les départements de Côte-d'Or, Nièvre, Saône-et-Loire, Yonne), ne se class […] Lire la suite

Les derniers événements

8-15 novembre 2008 France. Interpellation d'un groupe d'extrême gauche accusé de sabotages

l'Yonne et la Seine-et-Marne provoquent d'importantes perturbations sur le trafic ferroviaire. Un lien sera établi avec un cinquième incident survenu le 26 octobre en Moselle. Le 11, la police, agissant dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte en avril par le parquet de Paris, interpelle à Tarnac, en Corrèze, dans la capitale et dans la Meuse […] Lire la suite

6-28 mars 2002 France. Sanctions dans l'affaire des disparues de l'Yonne

l'Yonne, est mis en examen pour « assassinats ». La Cour de cassation avait affirmé en février la non-prescription des faits incriminés. Le 6 également, le parquet général de la cour d'appel de Paris ordonne l'ouverture d'une information judiciaire pour, notamment, corruption, trafic d'influence et destruction de documents, à la suite d'une plainte […] Lire la suite

20 février 2002 France. Rebondissement de l'enquête sur les disparues de l'Yonne

l'Yonne ne sont pas prescrits, infirmant ainsi l'arrêt de la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris du 2 juillet 2001. En décembre 2000, Émile Louis, qui était en contact avec les jeunes victimes, des handicapées mentales, avait reconnu sept crimes commis entre 1975 et 1979, avant de se rétracter. Le 11, Marylise Lebranchu, ministre de […] Lire la suite

1er mars 2001 France. Rapport judiciaire sur l'affaire des disparues de l'Yonne

l'Yonne. Sept jeunes femmes handicapées, confiées à la D.D.A.S.S., avaient disparu dans ce département entre 1977 et 1979 sans qu'aucune action judiciaire ne soit entreprise. Auteur d'une « succession de négligences », le parquet d'Auxerre n'a pas su « exploiter des éléments réunis de longue date à l'encontre d'Émile Louis », assassin présumé des jeunes […] Lire la suite

17-20 septembre 1996 France. Débat sur la violence à l'école après la mort d'un adolescent

Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), un adolescent tue accidentellement un camarade en manipulant l'arme à feu de son père, policier à la retraite, qu'il avait apportée au collège. Le ministre de l'Éducation nationale François Bayrou, dont les mesures antiviolence annoncées en mars sont en place depuis la rentrée des lycées, le 11, constate la nécessité […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marcel-M. CHARTIER, « YONNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/yonne/