AUXERRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auxerre, chef-lieu de l'Yonne, entre vraiment dans l'histoire à l'époque romaine, sous le nom d'Autussiodurum, en tant que port sur l'Yonne et étape sur la via Agrippa reliant Lyon à Cologne. Les Romains en font au iiie siècle la capitale de la IVe Lyonnaise et l'entourent au ive siècle d'une enceinte, dans laquelle se développe la première ville médiévale. Les évêques s'y installent, le plus illustre étant saint Germain, sur le tombeau duquel est fondée une abbaye bénédictine, haut lieu de la chrétienté pendant tout le Moyen Âge. Entre 1166 et 1192, les comtes d'Auxerre entourent le centre et les bourgs extérieurs de murailles qui contiendront la ville pendant six siècles. Des xiie et xiiie siècles datent quelques monuments majeurs de la ville : la tour romane Saint-Jean, l'église gothique Saint-Germain, ainsi que la cathédrale Saint-Étienne. La période de paix qui suit la guerre de Cent Ans lègue des maisons à colombages, des hôtels particuliers, la tour de l'Horloge et des églises comme Saint-Pierre. Les xviie et xviiie siècles apportent peu de changements, la ville continuant alors à vivre de son rôle religieux et administratif, de sa vigne et de son port d'où s'expédient les vins locaux et les bois du Morvan vers Paris.

Bourgogne-Franche-Comté : carte administrative

Carte : Bourgogne-Franche-Comté : carte administrative

Carte administrative de la région Bourgogne-Franche-Comté. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Au xixe siècle, Auxerre s'industrialise timidement (fonderies, machines-outils), mais elle reste à l'écart de la voie ferrée P.L.M. qui, par ailleurs, concurrence la navigation, et son vignoble est dévasté par le phylloxéra. Dans les années 1950 et 1960, grâce à l'autoroute A6 qui la rapproche de la capitale, la ville, réveillée par les délocalisations industrielles (camions Fruehauf), s'entoure d'une banlieue et connaît une croissance rapide. Depuis peu, des Parisiens viennent s'y installer, tout en travaillant dans la capitale, contribuant ainsi à faire entrer Auxerre dans la périphérie lointaine de celle-ci. L'agglomération, qui renforce également son rôle de pôle administratif, commercial et de services, s'entoure alors d'une couronne périurbaine de villages pavillonnaires. Le prestige de son équipe de football, l'A.J. Auxerre, contribue à lui donner une aura nationale et internationale.

Actuellement, environ 80 p. 100 des emplois de l'agglomération proviennent des services (hôpital 1 790 emplois, conseil général 750, ville d'Auxerre 850) et du commerce. Le reste est fourni par un secteur industriel diversifié d'entreprises petites et moyennes (Davey Bickford, Fruehauf, HMY). L'agglomération comptait 37 158 habitants lors du recensement de 2012 et l'aire urbaine (agglomération et couronne périurbaine) 92 307 ; globalement en augmentation sensible depuis les années 1990, la population diminue à Auxerre même, du fait des départs vers une couronne en croissance.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  AUXERRE  » est également traité dans :

BOURGOGNE

  • Écrit par 
  • Robert CHAPUIS
  •  • 2 241 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les axes urbanisés dynamiques »  : […] L'axe du Val-de-Saône, entre Dijon et Mâcon, rassemble à lui seul près de 40 p. 100 de la population, et trois des quatre principales aires urbaines s'y localisent : Dijon (377 600 habitants en 2012), Chalon-sur-Saône (133 500) et Mâcon (99 800), ensembles urbains auxquels on peut ajouter celui de Beaune, beaucoup plus petit. Sur cet axe, Dijon, ville administrative et universitaire, concentre une […] Lire la suite

BOURGOGNE DUCHÉ DE

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 3 576 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les ducs capétiens »  : […] La vigueur avec laquelle Richard le Justicier (mort en 921) repoussa les Normands et rassembla les terres «  bourguignonnes », au sein desquelles se trouvaient Troyes, Sens et Auxerre (mais non Mâcon), profita à son fils Raoul, qui fut élu roi de France (923) ; mais la réaction carolingienne condamna le frère de ce dernier, Hugues le Noir (936-952), à ne posséder que le sud du duché, qu'il réunir […] Lire la suite

CAROLINGIENS

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ, 
  • Carol HEITZ
  •  • 12 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les grands cycles de peinture murale »  : […] Il n'y eut pas que la peinture sur manuscrits. Plusieurs découvertes ont permis de mieux connaître la peinture monumentale carolingienne. Les hautes vallées des Alpes cachent de grands trésors : ainsi, à Mustair, aux confins de la Suisse et de l'Italie, un ensemble grandiose de 78 scènes peintes à fresque a été découvert par les religieuses bénédictines de ce monastère, fondé à la fin du viii e  s […] Lire la suite

Les derniers événements

6-28 mars 2002 France. Sanctions dans l'affaire des disparues de l'Yonne

Toutefois, le 17 avril, le garde des Sceaux rendra public le rapport d'enquête de l'inspection générale des services judiciaires qui conclut à l'absence de dysfonctionnement grave au parquet du tribunal d'Auxerre.  […] Lire la suite

20 février 2002 France. Rebondissement de l'enquête sur les disparues de l'Yonne

En outre, le parquet d'Auxerre avait reconnu, en novembre 2001, que la quasi-totalité des dossiers clos par un non-lieu entre 1958 et 1982 avaient disparu. Quatre magistrats mis en cause dans les dysfonctionnements du parquet d'Auxerre sont convoqués devant le Conseil supérieur de la magistrature.  […] Lire la suite

1er mars 2001 France. Rapport judiciaire sur l'affaire des disparues de l'Yonne

Auteur d'une « succession de négligences », le parquet d'Auxerre n'a pas su « exploiter des éléments réunis de longue date à l'encontre d'Émile Louis », assassin présumé des jeunes femmes. Mis en examen et incarcéré en décembre 2000 après des aveux, sur lesquels il était depuis lors revenu, cet ancien chauffeur de car avait été mis en cause par des rapports de gendarmerie auxquels la justice n'avait pas donné suite. […] Lire la suite

10-29 mai 1990 France. Offensive présidentielle en faveur des bas salaires

Le 29, à Auxerre, dont le maire, Jean-Pierre Soisson, est le ministre du Travail, le chef de l'État, dans un discours consacré aux inégalités sociales, invite le gouvernement à mieux les combattre, et précise que les pouvoirs publics interviendraient si les négociations salariales engagées à son initiative n'aboutissaient pas.  […] Lire la suite

17-30 novembre 1986 France. Vague de protestations contre la politique scolaire et universitaire du gouvernement

La veille, François Mitterrand, en visite à Auxerre, a déclaré : « Comment voulez-vous que je me sente déphasé par rapport à ce que veulent exprimer les gens qui manifestent demain et dans les universités? » Le 27, jour où il était prévu que les députés commencent à débattre du projet Devaquet, les étudiants appellent à des manifestations dans toute la France. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Robert CHAPUIS, « AUXERRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/auxerre/