Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BIRMANIE (MYANMAR)

Nom officiel

Union de Birmanie, Myanmar (MM)

    Chef de l'État et du gouvernement

    Min Aung Hlaing (depuis le 1er août 2021)

      Chef de l'État et du gouvernement

      Min Aung Hlaing (depuis le 1er août 2021)

        Capitale

        Naypyidaw (a remplacé Rangoon en 2006)

          Langue officielle

          Birman

            Unité monétaire

            Kyat (MMK)

              Population (estim.) 56 424 000 (2023)
                Superficie 676 553 km²

                  La Birmanie (renommée officiellement Myanmar en 1989) est l'un des grands carrefours de l'Asie. Aux confins de l'Inde et de la Chine, elle est le reflet des influences multiples qu'elle tire de sa position géographique.

                  Birmanie : carte physique

                  Birmanie : carte physique

                  Birmanie : drapeau

                  Birmanie : drapeau

                  Majoritairement bouddhiste, le pays, dont la population est estimée à 54,8 millions d'habitants (2021), est une véritable mosaïque ethnoculturelle dominée par l'ethnie birmane (ou ethnie bamar) depuis la période glorieuse de Pagan (xie-xiiie siècles). Son histoire est ainsi l'illustration des interactions plus ou moins violentes entre les Birmans majoritaires, qui peuplent la plaine centrale et le delta de l'Irrawaddy et les différentes minorités en marge du territoire.

                  Dès son indépendance acquise en 1948, la Birmanie est en proie à une profonde instabilité politique. La présence depuis 1962 de régimes militaires successifs particulièrement dirigistes et xénophobes s'est traduite par de fortes tendances politiques, économiques mais aussi culturelles à un repli nationaliste autour de l'ethnie birmane.

                  Géographie

                  Avec ses quelque 678 500 kilomètres carrés qui s'étendent des sommets préhimalayens au nord aux plaines côtières de l'isthme de Kra au sud, la Birmanie, dont la capitale Naypyidaw a remplacé Rangoun en 2005, est le plus vaste pays d'Asie du Sud-Est continentale, et le deuxième de toute la région après l'Indonésie. Son territoire se situe presque entièrement sous des latitudes tropicales, à l'ouest de la péninsule indochinoise, au contact de deux grands foyers de civilisation qui l'ont influencée profondément, l'Inde (sur 1 463 km) au nord-ouest, et la Chine (sur 2 185 km), au nord-est. Elle partage aussi une frontière avec la Thaïlande (sur 1 800 km) au sud-est, et avec le Bangladesh (sur seulement 193 km) à l'ouest, et le Laos (sur 235 km) à l'est. Les frontières du pays ne correspondent pas seulement aux limites de l'espace politique birman, qui regroupe sept divisions majoritairement birmanes (Irrawaddy, Pegu, Magwe, Mandalay, Sagaing, Tenasserim et Rangoun) et sept États non majoritairement birmans (Chin, Kachin, Karen, Kayah, Môn, Arakan et Shan), mais aussi aux obstacles physiques que constituent les montagnes de la périphérie birmane. Celles-ci marquent la différence, et même l'opposition, entre les hautes terres périphériques des minorités ethniques et les vastes bassins fluviaux centraux, majoritairement peuplés de Birmans.

                  Un pays de contrastes physiques

                  À divers égards, la Birmanie est à l'image de l'Asie du Sud-Est continentale : son relief est lui aussi marqué par des directions orographiques nettement méridiennes qui cloisonnent plaines et bassins alluviaux et ont influencé les migrations et les répartitions humaines au cours des siècles.

                  Ainsi, la Birmanie centrale est un bassin d'effondrement qui s'étire sur 1 000 kilomètres du nord au sud, des monts Kachin au delta de l'Irrawaddy, qui débouche dans le golfe de Martaban. Les monts Kachin, qui vont de l'Arunachal Pradesh indien à l'ouest aux contreforts chinois du plateau tibétain au nord, et au plateau du Yunnan à l'est, ferment le bassin de la zone sèche de haute Birmanie. Ils alimentent les deux rivières dont la confluence, quelque 50 kilomètres au nord de Myitkyina, donne naissance à l'Irrawaddy, le principal fleuve du pays, qui s'écoule longitudinalement sur près de 2 170 kilomètres et draine pas moins de 60 % des terres du pays (411 000 km2). Principale voie navigable, et longtemps premier axe de communication du pays, ce fleuve était, pour les Britanniques, la Road to Mandalay, ancienne capitale et deuxième ville du pays après Rangoun. L'une des deux sources du fleuve se situe au pied du sommet le plus élevé de l'Asie du Sud-Est, le mont Hkakabo Razi (5 881 mètres). Au sud, le massif[...]

                  La suite de cet article est accessible aux abonnés

                  • Des contenus variés, complets et fiables
                  • Accessible sur tous les écrans
                  • Pas de publicité

                  Découvrez nos offres

                  Déjà abonné ? Se connecter

                  Écrit par

                  • : professeur émérite de birman à l'Institut national des langues et civilisations orientales
                  • : géographe chargé de recherche au C.N.R.S.
                  • : enseignant-chercheur auprès de la City University of Hong Kong
                  • : directeur de recherche au C.N.R.S.
                  • : chargé d'affaires à l'ambassade de France en république islamique d'Iran
                  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

                  . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

                  Médias

                  Birmanie : carte physique

                  Birmanie : carte physique

                  Birmanie : drapeau

                  Birmanie : drapeau

                  Rangoun : scène de rue

                  Rangoun : scène de rue

                  Autres références

                  Voir aussi