NAYPYIDAW

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Située dans le bassin qui s'étend au centre de la Birmanie (Myanmar), dans le sud de la division de Mandalay, Naypyidaw (en birman Nay Pyi Taw, « demeure des rois ») a été édifiée au début des années 2000 pour devenir le nouveau centre administratif du pays.

Les travaux de construction de Naypyidaw ont débuté en 2004 sur un site isolé proche de Pyinmana, à environ 320 kilomètres au nord de Rangoon (Yangôn), la capitale. Affirmant que le déplacement de cette dernière rendrait le gouvernement plus accessible depuis chaque point du pays et désireuse de se protéger d'une éventuelle invasion extérieure (le site de Rangoon, dans le delta de l'Irrawaddy, étant jugé trop vulnérable), l'administration commença à déménager en 2005, d'abord à Pyinmana, puis à Naypyidaw, proclamée capitale en mars 2006. Cette ville, qui ne comptait initialement que des bâtiments administratifs, des hôtels de luxe, des immeubles d'habitation et un aéroport, accueillait principalement des fonctionnaires, dont les familles restaient souvent à Rangoon en raison du manque de commerces, de restaurants et autres services dans la nouvelle capitale. Malgré ses rares infrastructures, la ville nouvelle a été dotée d'un réseau électrique fonctionnant sans interruption – une exception dans le pays. Si l'usage de l'aéroport de Naypyidaw est plus spécialement réservé au personnel militaire, la ville est reliée à Rangoon par la route et le chemin de fer – grâce à la gare voisine de Pyinmana. La population est de 102 400 habitants en 2010.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  NAYPYIDAW  » est également traité dans :

BIRMANIE (MYANMAR)

  • Écrit par 
  • Denise BERNOT, 
  • Pierre-Arnaud CHOUVY, 
  • Renaud EGRETEAU, 
  • Bernard Philippe GROSLIER, 
  • Jean PERRIN
  •  • 29 119 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La Birmanie, entre centre et périphérie »  : […] La Birmanie est un pays de contrastes, mais pas seulement physiques. Les oppositions entre les plaines, les vallées, les plateaux et les montagnes sont largement renforcées par la distribution ethnique et démographique de la population, ainsi que par la diversité des mises en valeur et des modes d'exploitation de l'espace. De fait, la confrontation de la carte ethnolinguistique avec celle du relie […] Lire la suite

RANGOON ou YANGÔN

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 400 mots
  •  • 4 médias

Ancienne capitale et première ville de l'Union de Myanmar (Birmanie), Rangoon (4 millions d'habitants en 2005) est située dans la partie orientale du delta de l'Irrawaddy, à la confluence de la rivière Hlaing (ou rivière de Rangoon) et de la Pazundaung. Orthographiée Rangoon jusqu'en 1989, le nom de la ville a été modifié à cette date en Yangon par les autorités, soucieuses d'imposer une transcrip […] Lire la suite

Les derniers événements

Birmanie. Coup d’État militaire. 1er-28 février 2021

la voie à une démocratisation du régime. Le 3, un tribunal de Naypyidaw inculpe Aung San Suu Kyi pour « avoir importé et utilisé illégalement des équipements de réception et de transmission radio » – des talkies-walkies utilisés par son service de sécurité. Win Myint est quant à lui accusé […] Lire la suite

Birmanie – Bangladesh. Accord sur le retour des Rohingya. 16 janvier 2018

Naypyidaw et Dacca présentent les modalités de l’accord, annoncé en novembre 2017, relatif au retour en Birmanie des Rohingya qui se sont réfugiés au Bangladesh pour fuir la répression de l’armée. Ce retour, qui doit s’étendre jusqu’au début de 2020, concerne les Rohingya qui peuvent prouver […] Lire la suite

Birmanie. Signature d’un cessez-le-feu entre le gouvernement et les guérillas. 15 octobre 2015

Le gouvernement du président Thein Sein et huit guérillas séparatistes représentant des ethnies minoritaires, parmi lesquelles l’Union nationale karen et le Conseil de restauration de l’État Shan, signent solennellement, à Naypyidaw, un « accord de cessez-le-feu national ». La portée de l’accord […] Lire la suite

Birmanie. Levée quasi totale des sanctions américaines. 27 septembre 2012

américaine Hillary Clinton annonce la levée d'une des dernières sanctions encore en vigueur à l'encontre du régime de Naypyidaw, relative à l'interdiction d'importer des produits birmans. Washington avait préalablement levé l'interdiction d'investir en Birmanie et l'interdiction de séjour aux États-Unis […] Lire la suite

Birmanie. Poursuite de l'ouverture démocratique. 12-16 janvier 2012

Suu Kyi, chef de l'opposition et présidente de la Ligue nationale pour la démocratie, se dit prête à participer au gouvernement après les élections législatives prévues pour le mois d'avril. Le 16, le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé, en visite à Naypyidaw où il rencontre le président Thein Sein, estime que la Birmanie « progresse sur le chemin de la démocratisation ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

« NAYPYIDAW », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/naypyidaw/