BACTÉRIES

Médias de l’article

Microscopie optique : bactéries

Microscopie optique : bactéries
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Croissance d'une culture bactérienne

Croissance d'une culture bactérienne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Dissémination des gènes aux bactéries du milieu

Dissémination des gènes aux bactéries du milieu
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo


Classification des bactéries

À l'origine, les bactéries étaient nommées en fonction du rôle qui leur était attribué, notamment dans les maladies infectieuses (par exemple bacilles du charbon, de la peste, de la tuberculose, etc.) ; quelquefois, la nomenclature s'agrémentait d'un terme évoquant leur morphologie (par exemple Bactéridie, Clostridie, Vibrion, Spirille, etc.). Puis la possibilité d'étudier les bactéries en culture pure a permis, sur la base de leurs caractères physiologiques in vitro, d'élaborer une systématique bactérienne en les regroupant par famille, genre et espèce. La nomenclature actuelle conserve une terminologie binaire latine (nom de genre à initiale majuscule suivi du nom d'espèce à initiale minuscule : Mycobacterium tuberculosis). Le nom de genre fait généralement référence à la morphologie (par exemple Bacillus ou Streptococcus ou Corynebacterium) ou représente un hommage au microbiologiste ayant étudié le groupe bactérien (Pasteurella ou Yersinia ou Neisseria). Le nom d'espèce évoque le plus souvent une fonction particulière in vitro (liquefasciens ou aerogenes ou denitrificans) ou rappelle la maladie dont ces bactéries sont responsables (tuberculosis, typhi, pestis). Le nom proposé pour désigner de nouvelles espèces décrites est choisi arbitrairement et soumis à l'approbation d'un comité international de nomenclature.

Pendant longtemps, les bactéries étaient essentiellement distinguées par la coloration de Gram entre Gram + et Gram —, les Cyanobactéries (anciennement algues bleues) étant souvent classées à part. Cette classification rudimentaire a été bouleversée par l'application des méthodes de la phylogénie moléculaire : essentiellement la comparaison de leurs ARN 16S (ARN présents dans la petite sous-unité du risobome). La classification intern[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BACTÉRIES  » est également traité dans :

ABCÈS

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 515 mots

Collection purulente bien limitée qui se forme au sein d'un organe ou d'un tissu, au cours d'une réaction inflammatoire. Un certain nombre d'agents pathogènes, introduits accidentellement en un point de l'organisme, sont capables d'entraîner cette réaction dont le but est de les éliminer. L'exemple le plus typique est réalisé par une blessure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abces/#i_6878

ACTINOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Hubert A. LECHEVALIER
  •  • 3 469 mots
  •  • 4 médias

Les Actinomycètes sont des Bactéries dont la croissance donne lieu à des colonies constituées d'hyphes, c'est-à-dire de filaments qui irradient, par croissance centrifuge, tout autour du germe qui leur a donné naissance. Cela explique leur dénomination : le mot « Actinomycètes » provient de deux substantifs grecs et signifie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actinomycetes/#i_6878

AÉROBIOSE & ANAÉROBIOSE

  • Écrit par 
  • Claude LIORET
  •  • 2 741 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aérobies stricts »  : […] Des bactéries telles que les Acetobacter, les Pseudomonas, les Agrobacterium, certains Thiobacillus (T. denitrificans) se rangent dans cette catégorie. Les animaux sont en principe aérobies stricts, mais certains de leurs tissus, comme le tissu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aerobiose-et-anaerobiose/#i_6878

ALGUES

  • Écrit par 
  • Bruno DE REVIERS
  •  • 4 859 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Place des algues aujourd'hui dans le monde vivant  »  : […] Les cyanobactéries (autrefois appelées algues bleues) sont classées parmi les bactéries. Ce sont des organismes qui sont apparus il y a au moins 2,7 milliards d'années, peut-être même, selon certains auteurs, il y 3,5 milliards d'années. Leurs constructions calcaires, appelées stromatolites (ou stromatolithes), représentent des traces très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algues/#i_6878

AMMONIFICATION ou AMMONISATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 1 916 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La microflore ammonifiante »  : […] Dans les océans, on distingue deux types de minéralisation de l'azote organique. Les bactéries des eaux superficielles agissent de façon rapide, mais brève et peu intense. Aux oscillations de la production d'ammoniaque (et de nitrates) en surface s'oppose la stabilité, la lenteur mais aussi l'intensité de ce phénomène dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammonification-ammonisation/#i_6878

ANTARCTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Edmond JOUVE, 
  • Jean JOUZEL, 
  • Gérard JUGIE, 
  • Claude LORIUS
  •  • 16 437 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les lacs sous-glaciaires »  : […] de fusion (— 2,5 0C sous la pression de 4 000 mètres de glace). Au contraire, les seules traces d'ADN détectées avec certitude sont issues de bactéries thermophiles, qui vivent à des températures voisines de 50 à 95 0C. Des micro-organismes de ce type n'ont été trouvés que dans quelques autres sites […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antarctique/#i_6878

ANTIBIOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 237 mots

Pathologiste à l'hôpital St. Mary de Londres, Alexander Fleming (1881-1955) étudiait les bactéries responsables, pensait-on, de l'épidémie de grippe espagnole qui fit vingt millions de morts en 1918. Cultivant ces bactéries pathogènes en boîtes de Pétri (plates, contenant des milieux de culture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotherapie/#i_6878

ANTIBIOTIQUES

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT
  • , Universalis
  •  • 6 939 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Utilisation croissante et inappropriée des antibiotiques en médecine humaine »  : […] Alexander Fleming mit très tôt l'accent sur la nécessité de traitements menés à leur terme et du respect des posologies, estimant que les prises inadéquates de pénicilline et des doses trop faibles étaient susceptibles de sélectionner des bactéries résistantes. Il était très inquiet des conséquences possibles de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques/#i_6878

ANTIGÈNES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 7 372 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Polyosides »  : […] sont des constituants ubiquitaires de la biosphère tant chez les micro-organismes bactériens, fongiques ou parasitaires chez lesquels ils sont essentiellement localisés en surface (parois, membranes), que chez les organismes végétaux et animaux. Chez ces derniers, il s'agit notamment des antigènes de groupes sanguins. De nombreux vaccins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antigenes/#i_6878

ARCHÉOBACTÉRIES ou ARCHÉES

  • Écrit par 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 2 142 mots

cellules à noyau, et de l'autre les organismes procaryotes, formés de cellules sans noyau (les bactéries). Cette classification, en apparence naturelle, a toutefois été remise en cause à la fin des années 1970 par la découverte, grâce aux méthodes de la biologie moléculaire, d'une profonde coupure au sein du monde procaryote entre les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeobacteries-archees/#i_6878

AUTOTROPHIE & HÉTÉROTROPHIE

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 2 502 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les prototrophes »  : […] De nombreux champignons et des bactéries sont prototrophes pour le carbone. Il en est d'aérobies, d'autres sont anaérobies. Ces derniers peuvent être anaérobies facultatifs (levure de bière) ou anaérobies stricts (certaines bactéries). À l'égard de l'azote, ces organismes se comportent comme des autotrophes. Beaucoup utilisent directement les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autotrophie-et-heterotrophie/#i_6878

AUXINES

  • Écrit par 
  • Catherine PERROT-RECHENMANN
  •  • 5 001 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Biosynthèse de l'AIA »  : […] L'auxine est également synthétisée par des micro-organismes, parmi lesquels de nombreuses bactéries du sol, phytopathogènes (Agrobacterium ou Pseudomonas) ou non (Rhizobium). Différentes voies, dépendantes ou non du tryptophane, ont été rapportées selon les micro- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auxines/#i_6878

AZOTOFIXATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 183 mots

Ce terme désigne le processus d'assimilation de l'azote de l'air par divers micro-organismes : bactéries ou cyanophycées (algues bleues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azotofixation/#i_6878

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 335 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Période prépasteurienne »  : […] Van Leeuwenhoek. Passionné d'optique, il se consacre bientôt à la fabrication d'appareils de plus en plus perfectionnés. Sous le nom général d'« infusoires », il décrit non seulement des protozoaires, mais aussi des bactéries. C'est ainsi qu'il observe, vers 1680, dans le tartre dentaire « de petits animalcules se mouvant de façon charmante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_6878

BACTÉRIOPHAGES ou PHAGES

  • Écrit par 
  • Jean-François VIEU
  •  • 3 527 mots
  •  • 1 média

(1917), qui leur donna ce nom, sont des virus pathogènes pour les bactéries ; possédant les caractéristiques générales des virus, ils provoquent la destruction ou lyse des cultures microbiennes et déterminent une véritable « maladie contagieuse des bactéries » indéfiniment transmissible de culture microbienne lysée à culture microbienne sensible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriophages-phages/#i_6878

BERG PAUL (1926-    )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 323 mots

ARN (acide ribonucléique) de transfert. Il met au point, en 1972, une méthode permettant d'introduire des gènes sélectionnés dans des bactéries, ce qui conduit à faire produire par la bactérie modifiée la protéine caractéristique des cellules d'où provenaient les gènes introduits. Cette technique de génie génétique est désormais en plein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-berg/#i_6878

BERTRAND GABRIEL (1867-1962)

  • Écrit par 
  • Jean LAVOLLAY
  •  • 1 088 mots

des glucides, tout d'abord par ses études sur le xylose. Il observe ensuite que la mouche des vinaigriers transporte une bactérie, Bacterium xylinum (Acetobacter), qui transforme le sorbitol, polyalcool des baies du sorbier, en un sucre cétonique, le sorbose, et oxyde également une série de polyalcools. La bactérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-bertrand/#i_6878

BIODÉPOLLUTION

  • Écrit par 
  • Sylvain CHAILLOU, 
  • Jérôme COMBRISSON
  •  • 2 986 mots

Dans le chapitre « La biodépollution des sols »  : […] comme source de carbone et d'énergie. Pour le Stade de France, à Saint-Denis, près de 15 000 mètres cubes de sols pollués par des hydrocarbures aromatiques ont été traités biologiquement en stimulant l'activité des bactéries déjà existantes grâce à un apport de nutriments et en jouant sur des paramètres tels que la teneur en eau ou en oxygène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biodepollution/#i_6878

BIOÉNERGÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Jacques TONNELAT
  • , Universalis
  •  • 5 212 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les sources d'énergie pour les êtres vivants »  : […] Diverses bactéries, autotrophes également, tirent l'énergie qui leur est nécessaire de l'oxydation de substances minérales présentes dans le sol ou les eaux : sels ammoniacaux, nitrates, sulfures... Leur chimiosynthèse est beaucoup moins importante quantitativement que la photosynthèse, aussi la majeure partie de l'énergie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bioenergetique/#i_6878

BIOLOGIE - La biologie moléculaire

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 7 388 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'apport des petits génomes bactériens et viraux »  : […] de gènes. L'analyse comparée des génomes permet de définir ce qui, dans une espèce bactérienne, est à l'origine de variants de virulence observés au cours des études épidémiologiques. Elle permet d'établir les différences entre espèces ou variants d'un même groupe microbien et donc d'asseoir, sur la base de séquences d'ADN, ce qui fonde les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-biologie-moleculaire/#i_6878

BIOTECHNOLOGIES

  • Écrit par 
  • Pierre TAMBOURIN
  •  • 5 348 mots
  •  • 4 médias

l'existence même. Il constate, ainsi, que des matières premières sont modifiées. Des levures ou des bactéries convertissent le sucre en alcool ; d'autres, l'alcool en acide acétique ; d'autres encore peuvent fermenter dans la farine et faire lever la pâte du pain. Des bactéries se multiplient dans du lait pour le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biotechnologies/#i_6878

BREVET D'INVENTION

  • Écrit par 
  • Jacques AZÉMA, 
  • Bernard EDELMAN, 
  • Michel VIVANT
  •  • 10 726 mots

Dans le chapitre « L'extension progressive du domaine brevetable »  : […] C'est un arrêt historique de la Cour suprême des États-Unis du 16 juin 1980 (Diamond c. Chakrabarty) qui devait ouvrir toutes grandes les portes de la brevetabilité du vivant, en acceptant que soient brevetées des bactéries génétiquement modifiées. Cet arrêt constatait que « le breveté a produit une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brevet-d-invention/#i_6878

BREVETS SUR LE VIVANT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 488 mots

1980 Premier brevet, aux États-Unis, sur un micro-organisme génétiquement modifié : une bactérie capable de dégrader les hydrocarbures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brevets-sur-le-vivant-reperes-chronologiques/#i_6878

BREVET SUR UN O.G.M.

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 198 mots

Au début des années 1970, le microbiologiste indien Ananda Chakrabarty invente, pour le compte de la General Electric Company, une bactérie génétiquement modifiée capable de dégrader les hydrocarbures. Le brevet qu'il demande lui est alors refusé, conformément à la jurisprudence (Plant Patent Act, 1930) excluant les êtres vivants – à l'exception […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brevet-sur-un-o-g-m/#i_6878

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 010 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Modifications de l'information »  : […] L'introduction d'informations nouvelles correspond soit à l'infection d'une cellule procaryote ou eucaryote par un virus, soit à l'entrée dans une bactérie d'un plasmide différent de ceux qu'elle possède déjà […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_6878

CELLULE - La division

  • Écrit par 
  • Marguerite PICARD
  •  • 4 984 mots
  •  • 4 médias

contrôlé. Pour qu'un organisme unicellulaire comme une levure ou une bactérie engendre en se divisant une population de cellules filles (clone) ou qu'un organisme pluricellulaire s'édifie à partir de la cellule œuf originelle, il faut que, préalablement, tous les constituants essentiels de la cellule soient correctement dupliqués puis distribués […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-la-division/#i_6878

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 559 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Signaux chimiques : la chimiotaxie »  : […] En raison de leur petite taille, les bactéries ne peuvent détecter une différence de concentration (de nourriture ou de poison) entre leurs deux extrémités. Elles doivent donc se déplacer et mesurer le gradient au cours de leur déplacement. Cependant, même si elles rencontrent et perçoivent un gradient positif, cela ne signifie pas forcément qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_6878

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET SANTÉ

  • Écrit par 
  • Virginie CAVIER
  •  • 2 489 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Effets indirects identifiés de changement de l’environnement »  : […] qui pourrait perturber cet équilibre. En milieu hydrique, on craint un développement des Legionella dans les tuyauteries, des Leptospira en eau douce. Les cyanobactéries, dont certaines sécrètent des toxines irritantes pour la peau, ainsi que des neuro- et hépato-toxines, risquent de contaminer nombre de points d’eau. Ces contaminations, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique-et-sante/#i_6878

CHAPERONNES PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 964 mots

en effet, mitochondries et chloroplastes des eucaryotes sont originellement des bactéries adaptées à une cellule hôte. La forte homologie de séquence entre ces chaperonines expliquerait l'existence éventuelle de réactions auto-immunes en cas d'infection bactérienne. Ces chaperonines ont été bien étudiées chez les bactéries. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines-chaperonnes/#i_6878

CHARBON MALADIE DU

  • Écrit par 
  • Agnès FOUET, 
  • Michèle MOCK
  •  • 1 932 mots
  •  • 1 média

Historiquement, le bacille du charbon est à la base de la bactériologie médicale, car il a permis à Louis Pasteur de démontrer le lien entre un agent infectieux et une maladie. Ce fut aussi le premier vaccin mis au point et testé avec succès, lors de la célèbre expérience de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-du-charbon/#i_6878

CHÉMOSTAT

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 381 mots

Une espèce bactérienne placée dans un milieu de culture équilibré contenant tous les nutriments indispensables dans des conditions de pH, de rH et de température optimales se développe et croît suivant des lois précises. La courbe de croissance, obtenue par néphélométrie, exprime les différentes phases du phénomène : phase de latence ; phase de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chemostat/#i_6878

CHIMIOSYNTHÈSES

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 2 602 mots
  •  • 3 médias

xixe siècle, sur le mode de vie des bactéries autotrophes. Winogradsky a découvert que certaines bactéries sont capables d'assimiler le carbone du dioxyde de carbone tout en oxydant des composés minéraux : sulfures, sels d'ammonium par exemple. Il s'agit de bactéries incolores, les unes abondantes dans les eaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimiosyntheses/#i_6878

CHLOROPHYLLES

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 3 558 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « État des chlorophylles « in vivo » »  : […] Les chlorophylles sont localisées dans les membranes internes des chloroplastes des cellules végétales. Ces membranes forment des sortes de sacs (thylacoïdes) à la cohésion desquels les chlorophylles participent. Les bactériochlorophylles des Bactéries phototrophes sont incorporées dans les membranes des vésicules des cellules bactériennes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chlorophylles/#i_6878

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 007 mots
  •  • 3 médias

désigner une reproduction à l'identique ne faisant pas intervenir la sexualité. C'est ce qui se passe lorsqu'on obtient une colonie bactérienne après avoir ensemencé un milieu de culture solide avec une seule bactérie : en se divisant, cette bactérie « mère » a engendré des bactéries « filles » qui lui sont semblables. Toutes ces bactéries sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage/#i_6878

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 576 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Communication et communautarisme chez les êtres unicellulaires »  : […] Chez les bactéries, on observe des communautés dont le développement est synchronisé et conduit à la constitution de biofilms. Ces biofilms, composés, entre autres, de polysaccharides, de protéines, d’agents tensioactifs, de lipides, de glycolipides, se forment sur des surfaces biologiques (muqueuses, dents…) ou non biologiques (tuyaux, planchers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_6878

CORROSION

  • Écrit par 
  • Gérard BERANGER, 
  • Jean TALBOT
  •  • 5 141 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La corrosion en solution »  : […] La corrosion biologique correspond à l'attaque directe ou indirecte des métaux par des bactéries. Celles-ci peuvent produire des composés, par exemple le dioxyde de carbone, l'anhydride sulfureux ou des acides organiques qui attaquent le métal. Certaines bactéries comme Desulfovibrio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corrosion/#i_6878

DAKIN LIQUEUR DE

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 1 053 mots

à laver les plaies », soulignait la Presse médicale , la méthode ajoutait un volet bactériologique de contrôle de la présence de bactéries avant la fermeture de la plaie, à l’aide de relevés de courbes microbiennes. Selon les statistiques présentées par Carrel, les résultats étaient spectaculaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liqueur-de-dakin/#i_6878

DÉCOUVERTE DES DÉFENSES IMMUNITAIRES DES INSECTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 659 mots

date, on savait les insectes particulièrement résistants aux bactéries. Dans la logique des travaux de Metchnikov, on pensait en général que cette capacité était due à l’activité spontanée des cellules phagocytaires abondantes chez les insectes et circulant dans leur hémolymphe. Mais ce mécanisme n’est pas suffisant pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-defenses-immunitaires-des-insectes/#i_6878

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 449 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La microbiologie digestive »  : […] la bouche vivent en permanence de 106 à 109 bactéries par millilitre de salive ; leur « concentration » est encore plus importante sur les gencives. À l'inverse, l'estomac, grâce à son acidité, le duodénum, grâce à la bile, détruisent une grande partie de ces microbes et dans le jéjunum supérieur on ne trouve que 10 à 10 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-digestif/#i_6878

EAU - Approvisionnement et traitement

  • Écrit par 
  • Georges BREBION, 
  • Cyrille GOMELLA, 
  • Bernard LEGUBE
  •  • 10 033 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le principe du traitement biologique  »  : […] biodégradable (dissoute et particulaire) par voie biologique est effectuée par des bactéries hétérotrophes (bactéries qui utilisent les composés organiques somme source de carbone) sous apport d'oxygène. La pollution organique est alors transformée en dioxyde de carbone et en nouvelles matières solides (biomasse vivante et résidus de micro- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-approvisionnement-et-traitement/#i_6878

EAU (notions de base)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELÉAGE
  •  • 6 214 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le traitement des eaux »  : […] fonctionnement des écosystèmes aquatiques dans lesquels des micro-organismes (surtout des bactéries) recyclent la matière organique. Plusieurs techniques sont utilisées. Celle des boues activées consiste à réaliser une oxydation ménagée des effluents par plusieurs passages dans une cuve ensemencée par une flore appropriée. Celle des lits bactériens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-notions-de-base/#i_6878

ÉCOLOGIE

  • Écrit par 
  • Patrick BLANDIN, 
  • Denis COUVET, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 20 603 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Organisation trophique »  : […] Une autre difficulté de l'établissement des niveaux trophiques est liée à l'existence des micro-organismes, bactéries et champignons, dont la place dans le réseau trophique est en général plus difficile à préciser. Aussi les a-t-on souvent classés dans un niveau trophique particulier, le niveau des décomposeurs. Il n'existe pourtant pas de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecologie/#i_6878

ENZYMES DE RESTRICTION

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 197 mots

Comment les bactéries, dépourvues de système immunitaire, se défendent-elles contre les virus (appelés aussi phages) qui les infectent ? C'est le Suisse Werner Arber (né en 1929), qui apporte le premier la réponse à cette question. En 1962, il découvre que des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enzymes-de-restriction/#i_6878

ESPÈCE, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GAYON
  •  • 4 764 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La notion d'espèce aujourd'hui »  : […] Le chien représente sans doute un cas assez exceptionnel, mais pas tant que cela. Considérons, par exemple, l'immense ensemble des bactéries. Les microbiologistes distinguent des espèces sur la base de caractères morphologiques, physiologiques, écologiques bien marqués. Mais la plupart des bactéries sont capables d'échanger des gènes, même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espece-biologie/#i_6878

EXTRÉMOPHILES

  • Écrit par 
  • Jacques DIETRICH, 
  • Jean GUEZENNEC
  •  • 2 850 mots

Dans le chapitre « Les polymères bactériens »  : […] dominé par les gommes d'origine végétale ou algale, le marché s'ouvre désormais aux polysaccharides issus de bactéries (exopolysaccharides). Ces derniers présentent quelques atouts, comme l'absence de dépendance vis-à-vis d'aléas climatiques, écologiques et politiques pouvant par ailleurs affecter la qualité, le coût et l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extremophiles/#i_6878

FAUNE DES GRANDES PROFONDEURS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 1 177 mots

sites hydrothermaux de la dorsale du Pacifique oriental (210 N.). La chimiosynthèse avec bactéries chimioautotrophes symbiontes associées aux bivalves repose également sur l'hydrogène sulfuré qui provient, ici, de la réduction, par des bactéries libres, des sulfates de l'eau de mer. La faune est, comme au large de l'Oregon, associée aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faune-des-grandes-profondeurs-reperes-chronologiques/#i_6878

FER - Rôle biologique du fer

  • Écrit par 
  • Carole BEAUMONT
  •  • 4 718 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le fer dans l'évolution »  : […] se sont adaptés à la forme chimique sous laquelle le fer se trouve dans l'environnement. Les bactéries sont capables, suivant les cas, de transporter des complexes de fer-citrate ou de synthétiser des molécules de sidérophores qui chélatent le fer dans le milieu environnant pour l'importer dans la bactérie. Pour les bactéries pathogènes ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-role-biologique-du-fer/#i_6878

FERMENTATIONS

  • Écrit par 
  • Claude LIORET
  •  • 3 944 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mécanismes des fermentations anaérobies »  : […] Les bactéries responsables des fermentations hétérolactiques ne possèdent pas d'aldolase. Les premières réactions sont celles de la voie dite des phosphopentoses ; elles consistent en l'oxydation complète du carbone no 1 du glucose-6-phosphate, avec émission de CO2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fermentations/#i_6878

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 822 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Le clonage d'ADN »  : […] par le clivage à l'aide d'enzymes de restriction sont insérés au hasard dans des « vecteurs », c'est-à-dire des éléments génétiques capables d'être transférés dans des bactéries et de s'y multiplier (fig. 21). Ces vecteurs ont eux-mêmes été « préparés » par des clivages à l'aide d'enzymes de restriction produisant des extrémités d'ADN qu'on peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_6878

GÉNIE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 3 328 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Isolement et amplification des gènes »  : […] Les bactéries contiennent, en plus de leur unique chromosome, des minichromosomes circulaires appelés plasmides. Ces structures, qui sont capables de s'autorépliquer, contiennent souvent des gènes de résistance à des antibiotiques. Les bactéries s'échangent aisément leurs plasmides et se transmettent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genie-genetique/#i_6878

GÉNOMIQUE - Théorie et applications

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 030 mots

Dans le chapitre « La construction et le transfert de gènes »  : […] médical et pharmaceutique. Les premières protéines recombinantes ont été obtenues, au début des années 1980, à partir des bactéries et concernent des facteurs sanguins, des hormones ou des facteurs de croissance, des antigènes vaccinants, anticorps, enzymes, etc. Pour obtenir des protéines plus complexes (protéines glycolysées, clivées), on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-theorie-et-applications/#i_6878

GÉNOMIQUE - Le séquençage des génomes

  • Écrit par 
  • Bertrand JORDAN
  •  • 4 701 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Utilité du séquençage des génomes »  : […] La lecture intégrale du génome d'une bactérie donne presque immédiatement l'inventaire de tous ses gènes : ceux-ci, dont la partie codante est d'un seul tenant, sont facilement reconnaissables, et les signaux de début et de fin de message sont aisément décelés. Cela est également vrai pour certains eucaryotes, comme la levure. La séquence révèle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-le-sequencage-des-genomes/#i_6878

GÉNOMIQUE - La transgenèse

  • Écrit par 
  • Pascale BRIAND
  •  • 7 279 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Obtention de plantes transgéniques »  : […] Des plantes transgéniques sont « naturellement » produites par l'action d'une bactérie (Agrobacterium tumefaciens) qui contient un plasmide porteur de gènes capables d'induire des tumeurs dites « galle du collet » et de s'intégrer dans le génome des plantes. En remplaçant les gènes capables de provoquer la tumeur par le gène que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-la-transgenese/#i_6878

GÉNOMIQUE - Génome artificiel

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 140 mots

sur le site Internet de la revue américaine « Science », un article intitulé « Création d'une cellule bactérienne contrôlée par un génome synthétisé chimiquement ». Il ne s'agit pas de vie ou de cellule synthétique comme on l'a souvent lu dans les médias, mais de la synthèse d'un chromosome bactérien entier par voie chimique – copie exacte de celui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-genome-artificiel/#i_6878

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 10 650 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Polyholosides bactériens »  : […] La spécificité antigénique de certaines bactéries est souvent liée à la possession d'une capsule plus ou moins épaisse et compacte, dont la nature est déterminée génétiquement. La purification des capsules a montré que ce sont des polyholosides de poids moléculaire élevé et de composition plus ou moins complexe. De nombreux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glucides/#i_6878

GONOCOQUE ET GONOCOCCIES

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 1 411 mots
  •  • 1 média

Le gonocoque est la seconde cause d’infection bactérienne sexuellement transmissible après Chlamydiae trachomatis. Chez l’homme, l’infection se manifeste le plus souvent de manière bruyante par une inflammation de l’urètre (urétrite), responsable d’un écoulement de pus à l’extrémité de la verge et de brûlures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gonocoque-et-gonococcies/#i_6878

HELICOBACTER PYLORI

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 295 mots

Pendant bien des années, les publications s'amoncelaient qui suggéraient qu'une bactérie, Helicobacter pylori, jouerait un rôle essentiel dans la survenue de l'ulcère digestif. Ces données scientifiques ont reçu une légitimation officielle avec la conférence de consensus qu'a organisée sur ce thème l'Agence nationale pour le développement de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helicobacter-pylori/#i_6878

HÉTÉROPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 2 476 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les symbiotes »  : […] De nombreuses espèces d'Hétéroptères hébergent des micro-organismes (bactéries ou levures) auxquels on attribue un rôle symbiotique. Les caecums, ou cryptes de l'intestin moyen, sont remplis de bactéries appartenant à une même espèce pour chaque espèce de punaise ; elles occupent surtout les lumières des cryptes, mais il y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heteropteres/#i_6878

HOFFMANN JULES (1941-    )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 1 256 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les mécanismes de défense immunitaire des insectes »  : […] Toll-like receptor 4, TLR4) qui joue un rôle essentiel dans la reconnaissance du lipopolysaccharide (LPS) bactérien (toxine de certaines bactéries responsable du choc septique). Le LPS induit la production de molécules pro-inflammatoires qui, en cascade, vont conduire à l'élaboration d'une réponse immunitaire innée dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-hoffmann/#i_6878

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 520 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Effets protecteurs des interactions antigène-anticorps dans l'immunité spécifique »  : […] La réponse humorale constitue l'élément défensif essentiel contre certains virus et les bactéries à multiplication extracellulaire (la plupart des bactéries pathogènes, notamment les staphylocoques et les streptocoques, les clostridies et de nombreux germes à Gram négatif). En revanche, les défenses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_6878

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 762 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Étiologie des maladies auto-immunitaires (M.A.I.) »  : […] la rubéole, les parvovirus et surtout le virus d'Epstein-Barr au cours de la polyarthrite rhumatoïde ; les mycobactéries, en raison surtout de l'arthrite du rat (induite par des adjuvants de Freund complets) et des parentés antigéniques existant avec la HSP65 (heat-shock protéine). Des parasites comme Trypanosoma Cruzi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_6878

INTÉGRON

  • Écrit par 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY
  •  • 437 mots

par l'intégrase entre les sites attI et attC. Ainsi, plusieurs cassettes peuvent être insérées dans un intégron et conférer en bloc une multirésistance à différents antibiotiques. Les cassettes sont, à de rares exceptions près, exprimées à partir d'un promoteur placé en amont du site attI. Cependant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/integron/#i_6878

JACOB FRANÇOIS (1920-2013)

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 1 838 mots
  •  • 1 média

La première s'étend de 1950 à 1968 et s'inscrit dans le domaine de la génétique bactérienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-jacob/#i_6878

KOCH BACILLE DE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Après avoir identifié le bacille du charbon (1876), le médecin allemand Robert Koch (1843-1910) développa la culture des microbes sur milieu nutritif stérile solide et isola le bacille de la tuberculose en 1882. La règle d'or de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacille-de-koch/#i_6878

LEDERBERG JOSHUA (1925-2008)

  • Écrit par 
  • Agnès ULLMANN
  •  • 996 mots

Généticien et microbiologiste américain, un des fondateurs de la biologie moléculaire moderne. Pour sa découverte de la recombinaison génétique chez les bactéries, qui a ouvert la voie à l'analyse génétique de ces micro-organismes, Joshua Lederberg a reçu, en 1958, à l'âge de trente-trois ans, le prix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joshua-lederberg/#i_6878

LÉGIONELLOSE

  • Écrit par 
  • François DENIS, 
  • Marcelle MOUNIER
  •  • 2 236 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Premiers cas aux États-Unis »  : […] de forces, après de nombreux mois de recherche intensive, aucun agent infectieux n'est retrouvé et les étiologies connues sont écartées. C'est le 27 décembre, alors qu'il examine un prélèvement du poumon d'un organisateur décédé, que Joseph McDade observe une nouvelle bactérie, dénommée quelques années plus tard Legionella pneumophila. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legionellose/#i_6878

LÈPRE

  • Écrit par 
  • Nicole BOURCART
  •  • 2 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Agent pathogène de la lèpre »  : […] Le bacille, agent pathogène de la lèpre, a été découvert dans les lésions de malades norvégiens, par A. Hansen, en 1873 (au tout début de l'ère pasteurienne, et avant même la découverte du bacille tuberculeux), d'où l'appellation courante de « bacille de Hansen ». Dénommé Mycobacterium leprae, il appartient comme le bacille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lepre/#i_6878

LISTÉRIOSE

  • Écrit par 
  • Paul M.V. MARTIN
  •  • 2 491 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une bactérie ubiquitaire »  : […] La bactérie responsable est isolée pour la première fois par Hülphen en 1911 en Suède, à partir d'un foie de lapin, mais ce n'est qu'à partir de 1920 que Murray et ses collaborateurs mettent en évidence son rôle lors d'une épidémie survenue chez des lapins, à Cambridge. Ils observent une mononucléose chez les animaux, et lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/listeriose/#i_6878

LUTTE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Guy RIBA, 
  • René SFORZA, 
  • Christine SILVY
  •  • 7 197 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les différentes catégories de biopesticides »  : […] des bactéries pathogènes d'insectes (dites entomopathogènes) ou antagonistes de champignons pathogènes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lutte-biologique/#i_6878

LYME MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Michel RUEL
  •  • 878 mots
  •  • 2 médias

Transmise essentiellement par morsure de tique, la maladie de Lyme est due à l'infection de l'organisme par une bactérie sensible à la pénicilline, le spirochète Borrelia burgdorferi. Comme la syphilis, la maladie de Lyme évolue en trois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-lyme/#i_6878

LYOPHILISATION

  • Écrit par 
  • Charles ROMOND
  •  • 3 591 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Lyophilisation en microbiologie »  : […] Le problème de la lyophilisation des bactéries ou des virus se pose de deux façons différentes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyophilisation/#i_6878

LYSOGÉNIE

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 3 860 mots
  •  • 3 médias

aspect particulier de la bactériophagie fera l'objet de cet article : la lysogénie. « Une bactérie lysogène, a écrit André Lwoff, est une bactérie qui possède et transmet le pouvoir de produire du bactériophage » en l'absence d'infection directe, et de le mettre en liberté, sous certaines conditions et en quantités extrêmement variables, dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lysogenie/#i_6878

LYSOTYPIE

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 399 mots

Si l'on fait agir un bactériophage convenablement choisi et dilué sur diverses cultures d'une même espèce bactérienne ou d'un même sérotype, on constate souvent, surtout si ces cultures ont été isolées en des endroits géographiquement éloignés les uns des autres ou à partir d'espèces animales différentes, que certaines de ces cultures sont très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lysotypie/#i_6878

MALADIES INFECTIEUSES

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS
  •  • 5 788 mots
  •  • 1 média

maladies infectieuses humaines – qui ont ouvert l'époque du grand développement de la bactériologie médicale ; en l'espace de vingt-cinq ans la plupart des agents bactériens des maladies humaines et animales ont été isolés et décrits et des méthodes de prévention, soit hygiéniques, soit immunitaires, mises au point contre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses/#i_6878

MARGULIS LYNN (1938-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 521 mots

origine des cellules. L'article dans lequel elle soutient que les cellules eucaryotes sont nées de l'union symbiotique entre des bactéries non nucléées est refusé par quinze revues scientifiques avant de paraître en 1967. La jeune chercheuse expose plus longuement cette théorie dans son premier ouvrage, Origin of Eukaryotic Cells (1970). Cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lynn-margulis/#i_6878

MEMBRANES CELLULAIRES

  • Écrit par 
  • Brahim LAHLOU, 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 11 963 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Bactéries halophiles »  : […] On trouve dans les eaux de salinité très élevée (marais salants, par exemple) des bactéries « halophiles » (Halobacterium halobium) exigeant au minimum 15 p. 100 de chlorure de sodium dans leur milieu pour vivre ; au-dessous de cette concentration, les cellules éclatent. Dans certaines conditions – à la lumière, lorsque la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-cellulaires/#i_6878

MÉNINGOCOQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 608 mots

Bactérie pathogène pour l'homme, responsable de la méningite cérébro-spinale, le méningocoque, Neisseria meningitidis, découvert par Weichselbaum en 1887, est un diplocoque ayant l'aspect de deux grains de café opposés par leur face plane (aspect voisin du gonocoque, dont il est un proche parent). Le caractère Gram négatif est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meningocoque/#i_6878

MESELSON MATTHEW (1930-    )

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 328 mots

deux brins complémentaires de l'ADN sont-ils distribués dans les bactéries filles ? Dans le modèle dit semi-conservatif, chacune des bactéries filles hérite d'un des brins de l'ADN parental. La preuve décisive de ce modèle sera apportée par des expériences célèbres de transfert de densité. En transférant des bactéries […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthew-meselson/#i_6878

MICROBE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 527 mots

Grâce à l'invention du microscope, vers la fin du xviie siècle, on découvrit l'existence d'êtres vivants de très petite taille, invisibles à l'œil nu. Sujets de curiosité pendant plus de cent cinquante ans, leur étude ne fut réellement abordée qu'au milieu du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbe/#i_6878

MICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Corinne DOREL, 
  • Philippe LEJEUNE, 
  • Jean-Michel PANOFF
  •  • 3 883 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Biofilms »  : […] Comme il n'existe aucun moyen d'empêcher l'adhérence des bactéries aux surfaces, la contamination microbienne des biomatériaux en contact avec le sang est actuellement le frein technologique majeur au développement et à la généralisation de bon nombre de dispositifs médicaux, comme les cœurs et les reins artificiels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiologie/#i_6878

MICROBIOME HUMAIN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 877 mots

ensemble des êtres qui vivent dans un écosystème donné. La nature et le développement des communautés bactériennes du microbiome humain dépendent des conditions du milieu dans lequel elles vivent. Le microbiome humain vit ainsi en équilibre avec l’organisme qui l’héberge, en sorte que certains auteurs ont suggéré que le corps humain est en réalité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiome-humain/#i_6878

MICROBIOME ET SANTÉ

  • Écrit par 
  • Chih-Jung CHANG, 
  • Yun-Fei KO, 
  • Hsin-Chih LAI, 
  • Jan MARTEL, 
  • David OJCIUS, 
  • John D. YOUNG
  •  • 6 270 mots
  •  • 5 médias

Notre corps abrite une communauté complexe de milliards de microbes, surtout des bactéries, mais aussi des virus, levures et protozoaires, qui ensemble sont dix fois plus nombreux que nos cellules. Dans des conditions normales, cette population vit en équilibre avec l’organisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiome-et-sante/#i_6878

MONOD JACQUES (1910-1976)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Universalis
  •  • 567 mots
  •  • 1 média

Ses recherches sur la cinétique et sur la physiologie de la croissance bactérienne (1941), sur la nature des phénomènes d'adaptation enzymatique (1945-1950), sur les facteurs de transport spécifique de substances au travers de la membrane bactérienne avec Georges Cohen (1956), sur le contrôle génétique de l’expression des enzymes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-monod/#i_6878

MOTILITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 8 503 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le moteur des flagelles procaryotes »  : […] étonnantes du vivant (figure 4). Il est constitué d'un rotor et d'un stator, et utilise la différence de pH que la bactérie maintient entre son cytoplasme et l'extérieur pour créer un flux de protons à travers le complexe moléculaire tenant lieu de stator. Ce flux vers le cytoplasme entraîne une rotation très rapide du rotor (150 fois par seconde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motilite-biologie/#i_6878

MUTATIONS

  • Écrit par 
  • Gérard LEBLON, 
  • Philippe L'HÉRITIER
  • , Universalis
  •  • 2 925 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mutation et mutant »  : […] simple consiste, par exemple, à mettre en évidence, dans une population de bactéries sensibles à la streptomycine, l'apparition de mutations qui confèrent la résistance vis-à-vis de cet antibiotique. Après étalement sur un milieu solide contenant de la streptomycine, les seules colonies observées auront pour origine de semblables mutations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mutations/#i_6878

MYCOBACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO, 
  • Gabriel GACHELIN
  • , Universalis
  •  • 4 319 mots
  •  • 5 médias

Les mycobactéries sont des micro-organismes de grande importance écologique et médicale. De nombreuses espèces habitent les milieux naturels sans faire preuve de propriétés pathogènes : ce sont des saprophytes. D'autres peuvent causer des infections opportunistes chez les malades immunodéprimés, mais d'autres encore sont strictement parasites, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycobacteries/#i_6878

NUCLÉOTIDES CYCLIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 5 167 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Bactéries »  : […] Chez les bactéries, l'AMP cyclique a été surtout étudié dans deux espèces : Escherichia coli et Bordetella pertussis. Chez E. coli, l'AMP cyclique joue un rôle essentiel d'adaptation métabolique. La bactérie, qui répond à l'addition de lactose par la synthèse de protéines en permettant l'utilisation, peut aussi réprimer leur synthèse en présence de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleotides-cycliques/#i_6878

NUTRITION

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 13 671 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Vitamines »  : […] apports alimentaires recommandés, cela pour différentes raisons. De façon générale, les bactéries symbiotiques de la flore intestinale synthétisent la quasi-totalité des vitamines indispensables à l'homme (à l'exception des vitamines D, A et C), et l'apport d'origine bactérienne, variable et difficile à quantifier, est probablement du même ordre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition/#i_6878

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - L'écosystème marin

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 1 821 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Particularités du monde vivant »  : […] ce lent trajet – 2 à 3 kilomètres par mois – elles sont, bien entendu, attaquées par des bactéries décomposeuses qui dégradent la matière organique en libérant des sels nutritifs, de sorte que la proportion de matière organique parvenant au fond est 10 à 20 p. 100 de la quantité ayant quitté la surface ; et tout n'est pas consommé par les animaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-l-ecosysteme-marin/#i_6878

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie dans les grandes profondeurs

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 3 866 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  La vie dans les grandes profondeurs »  : […] certains d'entre eux sont de très grande taille. Fondamentalement, tous ces peuplements tirent leur énergie de l'oxydation par des bactéries de certaines molécules réduites : l'hydrogène sulfuré H2S et le méthane CH4. Les bactéries chimiolithotrophes oxydent ces molécules par voie enzymatique et utilisent l'énergie chimique ainsi libérée pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-dans-les-grandes-profondeurs/#i_6878

ORGANISMES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS, 
  • Universalis
  •  • 896 mots

1972 L'Américain Paul Berg et ses collaborateurs ouvrent l'ère de la transgenèse en intégrant un fragment d'ADN du virus SV40 dans le génome d'une bactérie : c'est le premier organisme génétiquement modifié (O.G.M.), obtenu à des fins purement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organismes-genetiquement-modifies-reperes-chronologiques/#i_6878

PALÉOMAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VALET
  •  • 5 031 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le magnétisme environnemental et le biomagnétisme »  : […] Cela nous amène au biomagnétisme, une autre facette thématique du paléomagnétisme associée à la découverte des bactéries magnétotactiques qui ont la capacité de synthétiser des cristaux de magnétite très purs et de petite taille. Porteuse d’une aimantation rémanente très stable, la magnétite biogénique est aussi impliquée dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleomagnetisme/#i_6878

PALÉOZOÏQUE ou ÈRE PRIMAIRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 10 610 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Foisonnement des organismes fossiles »  : […] (Animalia ou Metazoa). Nous n'aborderons ici que le groupe des eucaryotes. Pour les bactéries (Eubacteria et Archaea), dont les plus anciennes correspondraient à des structures stromatolitiques datées entre — 3 500 et — 3 200 Ma (ce qui fait encore l'objet de débats scientifiques animés, certains réfutant ces structures en tant que traces de vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleozoique-ere-primaire/#i_6878

PARASEXUALITÉ

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • Jacques THÈZE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT, 
  • Philippe VIGIER
  •  • 5 379 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Cas des bactéries »  : […] Les mécanismes de parasexualité actuellement connus chez les bactéries ne consistent jamais en la fusion de deux corps bactériens. Ils comportent toujours le transfert d'acide désoxyribonucléique d'une bactérie donneuse à une bactérie receveuse. Les deux partenaires jouent donc des rôles dissymétriques. La parasexualité chez les bactéries est donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasexualite/#i_6878

PARASITISME

  • Écrit par 
  • Claude COMBES, 
  • Louis EUZET, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 6 248 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Bactéries, Champignons et Végétaux proprement dits »  : […] Dans cet ensemble, 95 p. 100 des plantes parasites sont des Champignons appartenant à tous les grands groupes fongiques. Les 5 p. 100 qui restent sont des Bactéries (Eubacteria et Mycobacteria seulement ; cf. bactéries), des Algues (très peu nombreuses : quelques Dinophycées, Chlorophycées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitisme/#i_6878

PHAGOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Emiliano FRUCIANO
  •  • 2 302 mots
  •  • 2 médias

La découverte de virus, les bactériophages, qui détruisent certaines bactéries comme les staphylocoques ou le bacille du choléra, a ouvert des perspectives inattendues dans la lutte contre les maladies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagotherapie/#i_6878

PHÉROMONES

  • Écrit par 
  • Charles DESCOINS
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Les phéromones chez les procaryotes »  : […] La production d'antibiotique chez les bactéries du genre Streptomyces telles que S. griseus (il s'agit de la streptomycine) est sous la dépendance d'une phéromone dite facteur A, présente chez la souche sauvage et capable de restaurer cette production chez des mutants déficients. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/#i_6878

PHOTOGENÈSE, biologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marie BASSOT
  •  • 6 865 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Bactéries symbiotiques »  : […] La luminescence due à des bactéries symbiotiques est bien représentée chez les Téléostéens. L'escha des Ceratidés, portée par un filament pêcheur, les photophores sous-oculaires des Anomalops et l'anneau lumineux périœsophagien des Leiognathus ont tous, en dépit de situations si dissemblables, la même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photogenese-biologie/#i_6878

PHOTOSYNTHÈSE

  • Écrit par 
  • Jean LAVOREL, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE
  •  • 10 339 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les deux systèmes photochimiques et le schéma en « Z » »  : […] circonstances, autour du système I. Le schéma en « Z » est commun à tous les organismes photosynthétiques oxygéniques. En revanche, les bactéries photosynthétiques, incapables d'oxyder l'eau, s'adressent à des donneurs d'hydrogène plus faciles à oxyder (composés du soufre, substrats organiques) et leur appareil ne comporte qu'un seul photosystème […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photosynthese/#i_6878

PLANCTON

  • Écrit par 
  • Stéphane GASPARINI
  •  • 3 254 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le plancton, source de nourriture »  : […] recyclage de la matière organique au sein même du plancton deviennent prépondérantes. Des bactéries, qui exploitent les détritus présents dans l'eau, alimentent toute une série de prédateurs unicellulaires (le nano- et le microzooplancton) qui produisent à leur tour des détritus : c'est la boucle microbienne (fig. 3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plancton/#i_6878

PLANTES

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 6 777 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Relations des plantes avec le monde vivant (relations biotiques) »  : […] Parmi les parasites des plantes se trouvent en première ligne les champignons au sens large (comme la rouille du blé ou le mildiou de la vigne), les bactéries (comme Agrobacterium tumefaciens provoquant la galle du collet), ou les virus (comme celui de la mosaïque du tabac, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes/#i_6878

PLASMIDES

  • Écrit par 
  • Annie BUU HOÏ, 
  • Michel GUÉRINEAU
  •  • 6 597 mots
  •  • 2 médias

1952 est génétique : ce sont des déterminants génétiques capables de se transmettre d'une bactérie à l'autre indépendamment du chromosome bactérien ; ce sont donc des éléments extrachromosomiques capables d'autoreproduction. Cette définition se basait sur la découverte suivante : l'agent causal du transfert de gènes entre des souches d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plasmides/#i_6878

PLASMODE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 389 mots

Masse de protoplasme visqueux, appartenant à des organismes singuliers, qui se rattachent, les uns aux bactéries (myxobactéries), les autres aux champignons (myxomycètes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plasmode/#i_6878

PNEUMOCOQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 693 mots

Dans les sérosités et les crachats, le pneumocoque, Streptococcus pneumoniae, se présente sous forme de diplocoques encapsulés, dont les deux cocci lancéolés sont opposés par la pointe, donnant à l'ensemble la forme d'un 8. Les diplocoques sont souvent groupés en chaînettes. Dans les milieux artificiels, le germe est sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pneumocoque/#i_6878

PNEUMONIE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 3 224 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La recherche du germe responsable de la pneumonie n’est pas systématique »  : […] de la maladie. Les pneumonies graves peuvent entraîner le passage de bactéries dans le sang. La recherche de ces bactéries par des hémocultures (cultures de sang) est systématique chez les personnes hospitalisées. Enfin, certaines bactéries (pneumocoque, Legionella pneumoniae) peuvent être identifiées en recherchant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pneumonie/#i_6878

POGONOPHORES

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 2 102 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Anatomie, physiologie »  : […] Depuis 1979, des recherches ont mis en évidence dans un tissu particulier (le trophosome) du métasome de plusieurs espèces (Siboglinum, Riftia...) de Pogonophores provenant de biotopes variés, de bactéries autotrophes chimiosynthétiques. Ces bactéries élaborent des substances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pogonophores/#i_6878

PREMIÈRE TRANSGENÈSE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 204 mots

En 1972, l'Américain Paul Berg (né en 1926) et ses collaborateurs de l'université Stanford parviennent à insérer dans le génome de la bactérie Escherichia coli, rendue perméable par un traitement chimique à base de calcium, un fragment d'ADN du virus SV40. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-transgenese/#i_6878

PROTÉINES INFORMATIONNELLES

  • Écrit par 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 625 mots

composés de cellules à noyau (animaux, plantes, champignons et protistes), les bactéries et les archéobactéries (rebaptisées Archaea en 1990). Comme les bactéries, les Archaea sont des procaryotes, c'est-à-dire des cellules sans noyau. Elles ressemblent également aux bactéries par leur très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines-informationnelles/#i_6878

PROTOPLASTES

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 963 mots

On obtient expérimentalement des protoplastes au laboratoire à partir de cellules bactériennes ou végétales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protoplastes/#i_6878

RÉACTION INFLAMMATOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc CAVAILLON
  •  • 4 578 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les cellules inflammatoires au travail »  : […] du mot latin qui signifie « emmener à la tombe ». Une autre façon pour les neutrophiles de lutter contre les bactéries est de mourir en relâchant leur ADN. L’ADN ainsi libéré forme un filet dans lequel sont capturées les bactéries, confrontées alors au contenu microbicide associé à ces filets. Joliment imaginé, le mot anglais net […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-inflammatoire/#i_6878

RÉACTIONS CROISÉES, immunologie

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 309 mots

Réactions immunologiques positives entre les antigènes A et les anticorps anti-B, et inversement entre les antigènes B et anticorps anti-A de deux complexes antigéniques A et B. De telles réactions ne sont pas exceptionnelles, malgré la spécificité de l'union antigène-anticorps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reactions-croisees-immunologie/#i_6878

RÉGULATIONS BIOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH
  •  • 9 818 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le modèle bactérien »  : […] de la régulation. Un sucre, le lactose, est un aliment pour une bactérie, Escherichia coli. L'utilisation de ce sucre nécessite trois enzymes. Si le milieu sur lequel pousse la bactérie est dépourvu de lactose, on ne trouve que des traces de ces enzymes dans la cellule bactérienne. Cela est dû au fait qu'une protéine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regulations-biochimiques/#i_6878

REPRODUCTION, biologie

  • Écrit par 
  • Henri CAMEFORT, 
  • Jean GÉNERMONT, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Philippe L'HÉRITIER
  •  • 7 212 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Variantes du transfert génétique »  : […] Pour bien comprendre le rôle de la fécondation dans ce transfert génétique examinons ce qui se passe dans le cas de la pseudofécondation d'une bactérie par un virus bactériophage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-biologie/#i_6878

RÉSISTANCE BACTÉRIENNE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 774 mots

L'activité d'un antibiotique sur une souche bactérienne peut être évaluée par une donnée mesurable, caractéristique de la souche, que l'on appelle « concentration minimale inhibitrice » (C.M.I.) : c'est la plus faible concentration de l'antibiotique capable d'inhiber, in vitro, la croissance de cette bactérie. Cette donnée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resistance-bacterienne/#i_6878

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 408 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Tuberculose pulmonaire »  : […] Cette découverte arrivait à l'heure de la bactériologie naissante. La prescience de Villemin fut sanctionnée en 1882, lorsque R. Koch découvrit Mycobacterium tuberculosis, germe pathogène spécifique, dans les lésions et les produits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_6878

RIBOSOMES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO
  •  • 4 718 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Ribosomes des chloroplastes »  : […] La ressemblance entre les ribosomes des bactéries et ceux des chloroplastes est particulièrement évidente : elle concerne aussi bien les composants de nature protéique que ceux de nature polynucléotidique, à une exception près, la présence d'un troisième type d'ARNr 4,5 S (en plus des types 23 S et 5 S) dans la grande sous-unité ribosomale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ribosomes/#i_6878

ROUXIELLA CHAMBERIENSIS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 293 mots

y retrouve une bactérie inconnue, présente en grande quantité. Sa description complète vient d’être publiée (Le Flèche-Matéos et al.). Cette bactérie, appelée Rouxiella chamberiensis (du nom du docteur Roux suivi du lieu de sa découverte) est très probablement responsable des décès, même si la preuve formelle n’est pas encore apportée. Quoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rouxiella-chamberiensis/#i_6878

SEPTICÉMIE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 506 mots

Pendant longtemps, le terme de septicémie a signifié pullulation microbienne dans le milieu sanguin. Il est exact que ce concept répond au tableau de la septicémie expérimentale chez l'animal, tel que le réalise, par exemple, l'inoculation de pneumocoques à la souris blanche. Au contraire, chez l'homme il n'y a jamais de multiplication microbienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/septicemie/#i_6878

SIDÉROBACTÉRIALES ou FERROBACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jacques POCHON
  •  • 1 123 mots

Les Sidérobactériales, appelées aussi bactéries ferrugineuses, ou ferrobactéries, constituent un groupe de bactéries du sol et des eaux dont la classification et la place dans la systématique ne sont pas encore sûres. L'étude de leur morphologie, souvent très différenciée, a fait de grands progrès grâce au microscope […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siderobacteriales-ferrobacteries/#i_6878

SOLS - Biodynamique

  • Écrit par 
  • François TOUTAIN
  •  • 4 644 mots

Dans le chapitre « Organismes transformateurs »  : […] Les bactéries sont très abondantes dans les sols (cf. sols - Microbiologie), de l'ordre de 106 à 109 par gramme de sol, et leur diversité spécifique est très grande ; seulement 10 p. 100 environ des espèces sont connues. Les bactéries du sol couvrent toute sorte d'activités, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-biodynamique/#i_6878

SOLS - Microbiologie

  • Écrit par 
  • Yvon DOMMERGUES
  •  • 7 161 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Symbioses plantes - micro-organismes »  : […] Certains micro-organismes fixateurs d'azote peuvent s'associer symbiotiquement aux plantes vertes ; on en connaît trois groupes : les Rhizobium, bactéries associées aux légumineuses (et aussi au genre tropical Parasponia) ; les Frankia, actinomycètes associés aux plantes actinorhiziennes (par exemple Alnus, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-microbiologie/#i_6878

STAPHYLOCOQUES

  • Écrit par 
  • Névine EL SOLH
  •  • 1 916 mots

Les staphylocoques sont des germes ubiquistes qui peuvent faire partie de la flore cutanéo-muqueuse de l'homme et de l'animal ou être véhiculés par des porteurs sains. Ils sont secondairement disséminés dans l'environnement, vraisemblablement par les squames et les poils, et y persistent du fait de leur résistance à la dessiccation, aux variations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/staphylocoques/#i_6878

STREPTOCOQUES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 6 726 mots
  •  • 2 médias

Les streptocoques, bactéries ovoïdes ou sphériques associées en chaînettes, appartiennent à la vaste famille des Streptococcaceae, ensemble hétérogène de cocci prenant la coloration de Gram, dépourvues de cytochrome et de catalase, englobant plus de quatre-vingts espèces et sous- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/streptocoques/#i_6878

STRUCTURE EXONS-INTRONS DES GÈNES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 654 mots

Cette notion, qui paraissait aller de soi au moins pour les bactéries, organismes modèles des biologistes moléculaires à l’époque, va brusquement être remise en cause avec l’étude des gènes d’organismes non microbiens. Le mois de novembre 1977 voit la publication d’une note préliminaire – suivie d’une série d’articles en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-exons-introns-des-genes/#i_6878

SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Pierre CACHAN, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 5 204 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Endosymbiose chez les Invertébrés »  : […] Les bactéries endosymbiotes extracellulaires sont hébergées dans des chambres de fermentation de l'intestin postérieur (larves de Lamellicornes et de Tipulides) ou dans des cryptes diversement localisées dans l'intestin des hétéroptères phytophages (Pentatomides) ; elles peuvent l'être dans des sacs débouchant dans la partie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbiose/#i_6878

TARA, goélette

  • Écrit par 
  • Anna DENIAUD, 
  • Christian SARDET
  •  • 3 741 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'écosystème planctonique »  : […] est l'ensemble des organismes qui dérivent avec les courants. Chaque litre d'eau de mer comprend des millions de virus et bactéries, des milliers de protistes (êtres unicellulaires possédant un noyau cellulaire) et des animaux à l'état d'embryons, de larves ou d'adultes. Certains animaux du plancton, tels les méduses, les siphonophores […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tara-goelette/#i_6878

TEIXOBACTINE

  • Écrit par 
  • Michel ARTHUR
  •  • 1 232 mots

Dans le chapitre « Découverte de la teixobactine »  : […] antibiotiques pourrait se tarir parce qu’elle a été intensivement exploitée. Cependant, on estime que plus de 90 p. 100 des souches bactériennes présentes dans l’environnement, en particulier dans les sols, ne peuvent pas être cultivées en laboratoire, car on ne parvient pas, dans ces conditions, à satisfaire leurs besoins nutritifs qui sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teixobactine/#i_6878

THIOBACTÉRIALES

  • Écrit par 
  • Jacques POCHON
  •  • 1 517 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Caractères et classification »  : […] Les Thiobactériales constituent un groupe de bactéries caractérisées physiologiquement par une action oxydante sur les composés minéraux réduits du soufre (essentiellement H2S), avec accumulation dans leurs cellules de granules de soufre élémentaire. Grâce à la présence de bactériochlorophylle, et éventuellement d'autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thiobacteriales/#i_6878

TOXINES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel BARBIER
  •  • 17 492 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Propriétés générales »  : […] L'injection à un animal de corps microbiens tués ou simplement des parois de bactéries à Gram négatif, notamment Entérobactéricées (espèces Salmonella, Escherichia, Shigella), provoque des phénomènes toxiques pouvant entraîner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toxines/#i_6878

TUBERCULOSE

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Charles COURY
  •  • 10 011 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le bacille tuberculeux »  : […] Le bacille tuberculeux appartient, comme le bacille de la lèpre, le bacille tuberculeux bovin et les nombreux bacilles apparentés dits atypiques, au genre des mycobactéries. On appelle bacille de Koch (B.K.), du nom du savant allemand qui l'a découvert en 1882, le germe pathogène responsable de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuberculose/#i_6878

TUBERCULOSE MULTIRÉSISTANTE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 932 mots
  •  • 2 médias

La tuberculose est une maladie grave provoquée par une mycobactérie appelée Mycobacterium, appartenant au groupe tuberculosis, découverte par Robert Koch en 1882. Elle affecte surtout les poumons, mais peut atteindre les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuberculose-multiresistante/#i_6878

TUMEURS ET GALLES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Jean ROUSSAUX
  •  • 6 455 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le crown-gall »  : […] au collet de diverses plantes (arbres fruitiers, betterave, chrysanthème...). L'agent pathogène est une bactérie ciliée Gram négative du sol, isolée par Smith et Townsend en 1907 et appelée depuis Agrobacterium tumefaciens La tumorisation, qui n'est possible que s'il y a blessure, atteint surtout des dicotylédones et est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tumeurs-et-galles-vegetales/#i_6878

UTILISATION BIOLOGIQUE DE L'AZOTE DE L'AIR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 603 mots

1888 H. Hellriegel et H. Wilfarth démontrent que les légumineuses ne fixent l'azote atmosphérique que lorsque leurs racines portent des nodules (ou nodosités) contenant des bactéries symbiotes ou symbiotiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/utilisation-biologique-de-l-azote-de-l-air-reperes-chronologiques/#i_6878

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 370 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Associations entre espèces différentes »  : […] ou le mouton, hébergent dans leur panse de nombreuses espèces de bactéries, champignons et protozoaires, dites symbiotes. Cette association bénéfique, car elle leur permet d'assimiler la cellulose présente dans leurs aliments, n'est pas héréditaire dans la mesure où le nouveau-né n'a pas de symbiotes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_6878

VARIATION GÉNÉTIQUE ADAPTATIVE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BREGLIANO
  •  • 1 909 mots

Dans le chapitre « DES BACTÉRIES HÉTÉRODOXES »  : […] par John Cairns et ses collaborateurs en 1988, toujours à partir de travaux sur des bactéries. En cultivant une souche de colibacilles sur un milieu sans glucose, ils ont observé une fréquence anormalement élevée de cellules ayant subi une mutation dans un gène particulier, défectueux au départ dans cette souche. Cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-genetique-adaptative/#i_6878

VÉGÉTAL

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 2 014 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les limites à la définition de végétal »  : […] Si la photosynthèse est une caractéristique des végétaux, celle-ci est aussi pratiquée par d’autres organismes, comme de nombreuses bactéries. Certaines d’entre elles le font à partir d’eau ou de sulfure d’hydrogène. Dans ce dernier cas, la photosynthèse est dite anoxygénique car elle rejette non pas du dioxygène mais du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vegetal/#i_6878

VIE ASSOCIÉE À L'HYDROTHERMALISME

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 281 mots
  •  • 1 média

En novembre 1979, des biologistes récoltent sur ce même site des échantillons qui viennent confirmer ce qui n'était encore qu'une hypothèse : l'existence, dans les tissus d'invertébrés, de bactéries chimioautotrophes symbiontes, c'est-à-dire des bactéries qui tirent leur énergie de l'oxydation du substrat minéral – ici l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie-associee-a-l-hydrothermalisme/#i_6878

VIRUS

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 8 308 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le cycle lysogénique »  : […] L'existence d'infections virales non lytiques a été reconnu initialement chez les phages. Dans les cultures bactériennes, infectées par le phage lambda par exemple, persiste toujours une petite proportion de cellules non lysées par le cycle viral habituel. Dans ces bactéries non lysées, on constate que l'ADN phagique s'est intégré sous forme de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus/#i_6878

VIRUS GÉANTS

  • Écrit par 
  • Chantal ABERGEL, 
  • Jean-Michel CLAVERIE
  •  • 2 579 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mimivirus et Megavirus : peut-on encore parler de « virus » ? »  : […] de fonctions codées par leurs génomes) et celle d'organismes cellulaires parasites (pour la plupart des bactéries) dont les génomes spécifient un nombre de plus en plus restreint de fonctions. Le cas le plus extrême en 2012, oppose Carsonella ruddii, un parasite intracellulaire d'origine clairement bactérienne qui ne dispose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-geants/#i_6878

WARREN J. ROBIN (1937-    )

  • Écrit par 
  • Anne LAVERGNE-SLOVE
  •  • 478 mots

Le prix Nobel de physiologie ou médecine 2005 a récompensé deux chercheurs australiens, Barry J. Marshall (né le 30 septembre 1951 à Kalgoorlie) et J. Robin Warren (né le 11 juin 1937 à Adélaïde), pour avoir découvert que la bactérie Helicobacter pylori (Hp) était un facteur d'ulcération gastro-duodénale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/j-robin-warren/#i_6878

WHIPPLE MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Thomas LAVERGNE
  •  • 534 mots

Cette maladie, découverte en 1907 aux États-Unis, se caractérise par l'association de plusieurs symptômes : polyarthrite subaiguë récidivante ; syndrome de malabsorption, avec diarrhée entraînant l'altération de l'état général et amaigrissement ; polyadénopathies, accompagnées parfois de signes cutanés, respiratoires, cardiaques, et toujours d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-whipple/#i_6878

WOESE CARL (1928-    )

  • Écrit par 
  • Antony G. CRAINE, 
  • Universalis
  •  • 568 mots

animaux, végétaux, champignons, certains organismes unicellulaires) ou des procaryotes (bactéries et tous les autres micro-organismes). En collaboration avec le microbiologiste Ralph S. Wolfe, Carl Woese démontre que les procaryotes sont constitués en fait de deux groupes distincts et doivent donc être subdivisés en deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-woese/#i_6878

WOLLMAN ÉLIE (1917-2008)

  • Écrit par 
  • Maxime SCHWARTZ
  •  • 1 228 mots

portent sur les bactériophages, virus des bactéries. Certains d'entre eux, dits tempérés, ne tuent qu'une fraction des bactéries qu'ils infectent. Comme l'avait montré André Lwoff, les bactéries survivantes, dites lysogènes, produisent des bactériophages, soit spontanément, soit, de façon plus efficace, après avoir subi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elie-wollman/#i_6878

XYLELLA FASTIDIOSA

  • Écrit par 
  • Charles MANCEAU
  •  • 1 450 mots
  •  • 1 média

Xylella fastidiosa est une espèce de bactéries qui peut être nuisible à de nombreux végétaux, entraînant leur dessèchement, voire leur mort. Connue depuis longtemps sur l’ensemble du continent américain, elle est apparue en Europe en 2013, responsable notamment d’une grave épidémie sur oliviers en Italie du Sud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xylella-fastidiosa/#i_6878

ZINDER NORTON (1928-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 360 mots

Le biologiste américain Norton Zinder découvrit la transduction – transfert de matériel génétique d'une souche de bactérie à une autre sous l'effet d'un agent filtrable tel qu'un bactériophage – dans des cultures de Salmonella […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norton-zinder/#i_6878

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Michel ALONSO, Jacques BEJOT, Patrick FORTERRE, « BACTÉRIES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/