Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TERMINOLOGIE

La terminologie est la discipline qui traite des vocabulaires scientifiques ou techniques. Elle a pour but d'étudier la façon dont les sciences et les techniques désignent objets et phénomènes. La terminologie désigne aussi le repérage, la mise en forme et la gestion des termes, notamment sous la forme de dictionnaires et de bases de données. Dans cette visée pratique, elle est dite terminographie (traitement et analyse des termes). Cette distinction rejoint celle qui existe entre lexicologie (études des unités d'une langue) et lexicographie (traitement et analyse de ces unités). Enfin, terminologie signifie « ensemble de termes » (par exemple la terminologie de la médecine, de la chimie). Terminologie n'a que depuis peu un sens véritablement reconnu. Ainsi Littré indique dans son dictionnaire : « Cette prétendue science n'est qu'une vaine terminologie » (1873). De fait, le mot terminologie, dont la création dans les langues européennes remonte à la fin du xviiie siècle, n'entre dans l'usage avec un sens positif qu'au milieu du xxe siècle.

Éléments de l'histoire de la terminologie

Cette démarche de désignation des objets et des phénomènes a une longue histoire. Les premiers recueils de termes – d'où naît l'écriture – sont principalement des inventaires : décomptes de bijoux, pierres précieuses, outils, etc., et concernent notamment l'Égypte, la Mésopotamie, l'Inde, la civilisation minoenne. La réflexion sur le rapport entre le nom et la chose est approfondie par les philosophes grecs, notamment Platon (Cratyle) et Aristote (Organon). Elle est une des constantes des courants philosophiques, des stoïciens aux médiévistes, jusqu'à l'époque moderne et contemporaine.

Révolution scientifique, révolution technologique

Carl von Linné

Carl von Linné

C'est cependant la question de la création, de la définition et de l'évolution des termes qui intéresse le plus directement la terminologie. La réflexion sur les vocabulaires a connu en Europe des époques privilégiées, particulièrement lors des révolutions scientifiques du xviiie siècle. Les progrès de la biologie, avec Lamarck, de la botanique, avec Linné, mettent en valeur la nécessité, pour désigner les espèces, de créer des ensembles de termes, ou « nomenclatures ». Les développements de la chimie avec Guyton de Morveau (1787) s'accompagnent également de révolutions terminologiques, comme celle qui fait basculer, avec Lavoisier notamment, l'ancienne alchimie dans la chimie moderne : l'abandon de la théorie du phlogistique, notamment, amène à une autre conception de la combustion et à la création de termes nouveaux, tels hydrogène et oxygène.

Les révolutions industrielles du xixe siècle avec l'invention de la machine à vapeur, de l'électricité, du moteur à explosion, etc., orientent à leur tour l'attention sur la question de l'appellation des objets et des produits nouveaux à des fins de grande diffusion. Les expositions universelles deviennent de vastes rassemblements où l'innovation technique est mise au premier plan. À celle de Paris, en 1867, sont présentés les premiers moteurs à pétrole. Les brevets d'invention se multiplient. Clément Ader dépose en 1890 un brevet pour un « appareil ailé pour la navigation aérienne dit : Avion » (Guilbert, 1965). Les premiers grands congrès se tiennent à cette époque, pour l'aviation, l'automobile, l'électricité (Paris 1881), etc. Les congrès mondiaux d'ingénieurs font prendre la mesure de la rapidité des progrès (Chicago 1893, San Francisco 1915, Tōkyō 1929).

Création de grands instituts de normalisation

À cette époque commencent aussi à se tenir régulièrement les premiers congrès internationaux de nomenclature scientifique (botanique en 1867, zoologie en 1889, etc.). Les grands instituts de normalisation[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : agrégé de grammaire, docteur en linguistique, professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Carl von Linné

Carl von Linné

Autres références

  • DICTIONNAIRE

    • Écrit par Bernard QUEMADA
    • 7 965 mots
    • 1 média
    ...répertoires, tenus pour des manuels pédagogiques, ont été étudiées par des didacticiens de la langue. Par ailleurs, l'ampleur des besoins en matière de terminologie, en écho aux mouvements des sciences et des techniques, entraîne le renouveau et la multiplication des répertoires plurilingues de termes...

Voir aussi