ARTISANAT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le patrimoine des « métiers d'art »

L'institution des maîtres d'art s'inspire de la loi japonaise sur les trésors vivants et découle d'une volonté, manifestée dès le milieu des années 1970, de ne pas laisser se perdre un patrimoine de savoir-faire menacés, et jugés pourtant indispensables à la survie de pans entiers de l'artisanat national, comme ceux qui sont nécessaires à la restauration des œuvres et des monuments ou à la création artistique. À ce titre, les maîtres d'art constituent un des aspects les plus spectaculaires d'une politique de revitalisation des métiers artisanaux.

Le modèle japonais

Lorsqu'en 1994 le ministre de la Culture nomme la première promotion de maîtres d'art, il fait explicitement référence au Japon et à ses trésors nationaux vivants. Cette notion procède de la loi japonaise de 1950 sur le patrimoine, qui distingue, à côté des biens culturels tangibles (bâtiments, peintures, etc.), des trésors intangibles que constituent des activités comme le théâtre, la musique et les arts appliqués. Le public, note le sociologue Marc Bourdier, devait bientôt confondre la technique et l'artisan dans l'expression de « trésor national humain » (ninguen kokuhō).

Le Japon compte aujourd'hui moins d'une centaine d'artistes distingués en raison de la valeur de leur savoir-faire dans des disciplines théâtrales comme le nō, le bunraku, le kabuki ou des danses comme le buyō. Dans le domaine de l'artisanat, soixante-cinq disciplines sont reconnues, parmi lesquelles la céramique, le tissage, le pochoir, la teinture, le laque, le travail du bambou, les poupées, la fabrication de sabres ou de papier. Le titre peut être détenu par un individu isolé ou par un groupe : les laqueurs de Wajima, les danseurs de Naha à Okinawa, par exemple. En contrepartie, le « trésor national » doit former de jeunes artistes ou artisans, et pour cela il bénéficie d'indemnités mensuelles.

Les trésors vivants japonais reflètent une conception spécifique de la notion de patrimoine. Le modèle occidental, largement incarné en France par la politique des Monuments historiques, exprime une logique de conservation et de consécration d'objets porteurs de la mémoire nationale. Au Japon, l'art traditionnel n'appartient pas au passé, il est actuel au même titre que les produits industriels et se réincarne sans cesse grâce aux hommes détenteurs des savoir-faire nécessaires. On peut se demander pourquoi une conception aussi radicalement différente de la transmission patrimoniale telle que l'Occident la pratique a pu inspirer la politique des métiers d'art en France.

Un contexte nouveau

On peut dater de 1975 les débuts de la politique nationale de soutien aux métiers d'art, dont les grands principes sont désormais établis. Soucieux de ne pas voir disparaître un ensemble de spécialités utiles à l'entretien du patrimoine national, le président Valéry Giscard d'Estaing commande à Pierre Dehaye, ancien directeur des Monnaies et Médailles, un rapport sur les difficultés des métiers d'art. Ce rapport relève quelque trente-huit métiers à sauvegarder ou à promouvoir, qui vont de l'argenteur au vannier, en passant par les fabricants de coiffes ou de soldats de plomb de collection et les réparateurs d'automates ou d'horloges anciennes. Il préconise une centaine de mesures, dont certaines ont été mises en œuvre, comme la création des ateliers conservatoires nationaux de la dentelle du Puy ou du point d'Alençon, la création de formations spécifiques, d'un Fonds d'intervention pour les métiers d'art et de la Société d'encouragement aux métiers d'Arts (S.E.M.A.).

Le rapport prend aussi acte d'une conception nouvelle de la notion de patrimoine : les métiers et les techniques qui leur sont associées font partie du patrimoine national au même titre que les œuvres.

Les métiers d'art seront considérés dès lors, au travers d'un certain nombre d'actions exemplaires instillées par des collectivités territoriales ou des parcs naturels régionaux, comme de véritables ressources à prendre en compte dans les politiques de développement local et d'aménagement du territoire. Aujourd'hui, la plupart des Régions mènent des actions en faveur des métiers d'ar [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ARTISANAT  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

  • Écrit par 
  • Claire BOULLIER, 
  • Geneviève CALAME-GRIAULE, 
  • Michèle COQUET, 
  • François NEYT
  • , Universalis
  •  • 15 142 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les arts de cour »  : […] L'Afrique de l'Ouest a connu des empires et des royaumes puissants. Beaucoup ont disparu au cours du temps. Certains demeurent encore au sein des États modernes, leurs souverains continuant à jouer un rôle non négligeable dans la vie politique nationale. Ils nous ont laissé un important patrimoine artistique. L'histoire des royaumes installés en zone forestière, non loin des côtes, nous est mieux […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 856 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « La société : le siècle de la bourgeoisie »  : […] Les paysans forment toujours la majorité de la population allemande. Mais la noblesse demeure puissante, et la bourgeoisie connaît un essor qui correspond à celui de l'économie industrielle de type capitaliste. Les paysans ont bénéficié, dans le premier quart du xix e  siècle, de la suppression ou de l'atténuation du régime seigneurial, par les réformes de Stein et de Hardenberg en Prusse (1807-18 […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) - L'œuvre

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 2 297 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les œuvres qui sont là »  : […] Les œuvres appartenant aux domaines des arts plastiques et de l'architecture sont pour l'essentiel « autographiques », pour reprendre l'expression de Nelson Goodman dans Langages de l'art (1968) – c'est-à-dire incarnées physiquement, dans une chose (une toile sur châssis pour La Joconde ) ou une action (l'emballage du Pont-Neuf à Paris par Christo et Jeanne-Claude, en 1985), l'une et l'autre bien […] Lire la suite

ART SOUS L'OCCUPATION

  • Écrit par 
  • Laurence BERTRAND DORLÉAC
  •  • 7 393 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le grand retour »  : […] Si l'art fut utilisé par le pouvoir économique et politique, il était, depuis longtemps, largement appelé au chevet de la nation malade et sommé de redescendre sur la place publique par les critiques et les artistes eux-mêmes. À gauche comme à droite, dès le début des années 1930, on n'avait cessé de rappeler à l'artiste sa mission de citoyen engagé au service du « peuple » ou de la « masse ». Le […] Lire la suite

ART COLONIAL

  • Écrit par 
  • Véronique GERARD-POWELL, 
  • Alexis SORNIN
  •  • 8 403 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Modes de production »  : […] L'influence européenne la plus décisive sur les arts décoratifs de l'Inde concerne les modes de production artistique. Dans le cadre des ateliers impériaux de la cour moghole, des artisans locaux mais aussi d'autres venus de l'Iran safavide, de la Turquie ottomane et de l'Asie centrale ouzbèke travaillent parfois avec des artisans et des techniques d'origine européenne. Les décorations de pierres […] Lire la suite

ART CONTEMPORAIN (anthropologie)

  • Écrit par 
  • Brigitte DERLON, 
  • Monique JEUDY-BALLINI
  •  • 833 mots

En anthropologie, la notion d’art contemporain prise dans une acception chronologique englobe les créations récentes dans le monde : qui est sa propre fin mais aussi les productions rituelles, populaires et artisanales. Cette conception fut mise en avant par l’exposition Magiciens de la terre (Paris, 1989). Dans une intention œcuménique, mais qui excluait de fait et l’artisanat européen et les av […] Lire la suite

ART NOUVEAU

  • Écrit par 
  • Françoise AUBRY
  •  • 8 797 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La défense de l'artisanat »  : […] Les défenseurs de l'artisanat poursuivaient un but social et esthétique. Ils s'élevaient contre l'asservissement de l'homme à la machine qui ôtait toute dignité au travail, et érigeaient en modèle le système de production des guildes médiévales. La première exposition universelle à Londres, en 1851, outragea le sens de la beauté de certains visiteurs : tant de laideurs étalées avec fierté par le […] Lire la suite

ATELIER, art

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 5 929 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'ouvroir et la boutique. L'atelier artisanal »  : […] On trouve l'atelier tantôt indépendant d'une guilde ou d'une organisation corporative, tantôt, et le plus souvent, dans le cadre urbain ou rural de la corporation. Ce type d'atelier existe encore là où l'industrie n'a pas disloqué les formes archaïques du travail. La machine a vidé peu à peu ces ouvroirs, dispersant en les séparant artistes et artisans. Comment se présente cet atelier ? Le type e […] Lire la suite

AZTÈQUES (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 531 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les arts au service des dieux »  : […] La société aztèque accordait une importance particulière à l’art monumental et à l’artisanat de luxe. Architectes, sculpteurs et peintres se vouaient exclusivement à un art officiel et sacré. Tous les monuments de l’époque aztèque correspondent à des types architecturaux codifiés en fonction de leur destination religieuse ou politique. La libre inspiration n’est pas de mise. Le contenu symbolique […] Lire la suite

BAUHAUS

  • Écrit par 
  • Serge LEMOINE
  •  • 4 457 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une réorganisation de l'enseignement des beaux-arts »  : […] L'« aventure » du Bauhaus ne se conçoit guère que dans le climat artistique très particulier de l'Allemagne du début de ce siècle. Hermann Muthesius, continuant John Ruskin et William Morris, avait déjà fondé, le 6 octobre 1907, le Deutscher Werkbund, pour tenter d'établir une coopération entre les artistes et les artisans d'une part, l'industrie et la technique de l'autre. On lisait dans les sta […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

29-30 avril 2017 Tunisie. Limogeage de deux ministres.

Le 30, le Premier ministre Youssef Chahed annonce le limogeage du ministre des Finances Lamia Zribi, en raison de la confusion créée par ses déclarations sur le dinar tunisien qui ont accéléré la dépréciation de la monnaie et provoqué la colère de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, et du ministre de l’Éducation Néji Jalloul, contesté par le principal syndicat des salariés, l’Union générale du travail tunisien. […] Lire la suite

9 octobre 2015 Tunisie. Attribution du prix Nobel de la paix aux artisans de la transition démocratique.

Celui-ci est composé de l’Union générale tunisienne du travail, de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, de l’ordre national des avocats et de la Ligue tunisienne des droits de l’homme. En septembre 2013, le Quartet avait mis en place un dialogue national entre les forces politiques et fixé une feuille de route permettant de sortir de la crise politique née des suites de la révolution de 2011. […] Lire la suite

1er-17 mai 2012 France. Élection de François Hollande à la présidence de la République et nomination de Jean-Marc Ayrault au poste de Premier ministre

) à l'Artisanat, au Commerce et au Tourisme, et Valérie Fourneyron (P.S.) aux Sports, à la Jeunesse, à l'Éducation populaire et à la Vie associative. Martine Aubry avait précédemment fait savoir que, n'ayant pas été nommée à Matignon, sa présence au gouvernement « n'aurait pas de sens ». Le 17 se tient le premier Conseil des ministres. Le gouvernement adopte un décret qui prévoit la réduction de 30 p. […] Lire la suite

18 octobre 2006 France. Annulation du régime des trente-neuf heures dans le secteur des hôtels-cafés-restaurants

, du Commerce et de l'Artisanat Renaud Dutreil juge que l'arrêt du Conseil d'État n'est « pas opportun », alors que la Commission européenne a refusé l'application au secteur d'un régime spécial de T.V.A. à 5,5 p. 100 et que la nouvelle réglementation sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics mécontente la profession.  […] Lire la suite

25 février 2002 France. Changement à la tête du ministère de l'Agriculture

, au Commerce, à l'Artisanat et à la Consommation. Jean Glavany doit assurer les fonctions de directeur de campagne de Lionel Jospin, candidat à l'élection présidentielle.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Denis CHEVALLIER, Louis LERETAILLE, « ARTISANAT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/artisanat/