ABDOMEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Tronc humain

Tronc humain
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Paroi abdominale : muscles iliaques et lombaires

Paroi abdominale : muscles iliaques et lombaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Paroi abdominale : profil

Paroi abdominale : profil
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Paroi abdominale (face)

Paroi abdominale (face)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


L'abdomen humain est un segment volumineux du tronc qui s'interpose entre le thorax et la cavité pelvienne, ou petit bassin. Il loge, dans une cavité revêtue d'une membrane séreuse, le péritoine, des viscères digestifs, urinaires et génitaux. Autrement dit, c'est là que se trouvent notamment placés tous les organes qui assurent les fonctions de nutrition. D'où son importance en matière de pathologie, et donc de diagnostic médical. Malgré les renforts musculaires qui équipent ses parois, l'abdomen est un point relativement faible et vulnérable du corps humain. L'ombilic, qui le marque en son centre, est la trace de l'histoire embryonnaire de chacun de nous.

Tronc humain

Tronc humain

Dessin

La région abdominale (vue ventrale). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Anatomie comparée

La présence d'un abdomen sous-entend l'existence d'un seul plan de symétrie (les oursins n'ont pas d'abdomen) et une certaine différenciation dans le sens cranio-caudal.

Chez les Vertébrés, l'abdomen s'isole et se différencie d'autant plus que l'on s'adresse à une classe plus élevée en organisation. Dans le cas des Vertébrés inférieurs, le tronc, qui abrite les viscères à l'intérieur de la cavité générale, est un thoraco-abdomen. Il est moins bien délimité de la région caudale chez les Poissons que chez les Tétrapodes. Chez ceux-ci, l'insertion des membres sur le tronc par des ceintures osseuses, puis la formation du cou séparent de mieux en mieux le thoraco-abdomen de la queue et de la tête.

Les Mammifères se caractérisent par l'existence du diaphragme ; cette cloison fibro-musculaire représente la limite supérieure de l'abdomen, qu'elle sépare très nettement du thorax (fig. 1). La limite inférieure est mal définie, car elle fait intervenir un des segments les plus variables du squelette, le bassin.

Le bassin forme une ceinture osseuse constante chez les Vertébrés pourvus de membres postérieurs.

Chez les Mammifères le [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ABDOMEN  » est également traité dans :

APPENDICITE

  • Écrit par 
  • Laurent CHARBIT
  •  • 1 081 mots

Affection très fréquente, l'appendicite peut encore, de nos jours, avoir des conséquences graves. Anatomiquement, l'appendice peut être atteint à divers degrés : appendicite catarrhale, où l'appendice est simplement œdématié et hypervascularisé ; appendicite purulente (empyème appendiculaire) ; gangrène et perforation enfin. Les organes de voisina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appendicite/#i_7591

ASCITE

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 143 mots

L'hydropéritoine ou ascite est une accumulation de liquide dans la cavité péritonéale entre le feuillet qui tapisse la paroi abdominale et celui qui couvre les organes abdominaux. La distension ascitique de l'abdomen est accompagnée de matité à la percussion. Les causes les plus habituelles de l'ascite sont la cirrhose du foie, l'insuffisance cardi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascite/#i_7591

CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre NAHON
  •  • 5 106 mots

Dans le chapitre « L'abdomen »  : […] La paroi abdominale, qui s'étend des dernières côtes au pubis, est constituée de la peau, de la graisse sous-cutanée et des muscles abdominaux. Chacun de ces trois éléments peut être l'objet de variations responsables d'une déformation. À côté de la grande intervention classique de décollement de toute la paroi abdominale avec une grande excision c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chirurgie-esthetique/#i_7591

CIRCULATION COLLATÉRALE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 67 mots

Phénomène de dérivation, à la surface du tronc, d'une partie de l'écoulement sanguin normalement assuré par les veines profondes de la région thoraco-abdominale. Caractérisée par l'apparition sur les flancs et la région hypogastrique d'un réseau veineux sous-cutané bleuâtre et turgescent, la circulation collatérale exprime l'existence d'une hyperte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulation-collaterale/#i_7591

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 446 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Description de l'appareil digestif humain »  : […] L'élément principal de l'appareil digestif est un tube, ouvert à ses deux extrémités. On peut distinguer : un pôle supérieur, ou céphalique, la cavité buccale, véritable vestibule du tube digestif, par laquelle pénètrent les aliments ; et un pôle inférieur, ou caudal, le rectum, qui contrôle la défécation par l'orifice anal. Entre ces deux pôles, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-digestif/#i_7591

ÉTRANGLEMENT HERNIAIRE

  • Écrit par 
  • Laurent CHARBIT
  •  • 659 mots

Par les lésions intestinales qu'il entraîne, l'étranglement est la complication la plus fréquente des hernies, et la plus grave. Toutes les hernies peuvent s'étrangler : inguinales, crurales et ombilicales surtout, mais aussi diaphragmatiques, obturatrices et épigastriques. L'étranglement est caractérisé par la striction serrée et permanente des o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etranglement-herniaire/#i_7591

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 671 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Anatomie et histologie »  : […] Le foie est un organe thoraco-abdominal : la majeure partie de cette glande est logée sous la très profonde coupole diaphragmatique droite qui le sépare du poumon droit et d'une partie du cœur ; il surplombe (fig. 1) la partie droite des viscères abdominaux, auxquels le relient d'une part des vaisseaux (veine porte et artère hépatique qui lui appo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_7591

HERNIE INGUINALE

  • Écrit par 
  • Laurent CHARBIT
  •  • 566 mots

C'est la plus fréquente des hernies. Elle se voit surtout chez l'homme. Elle est due à l'extériorisation, temporaire ou permanente sous l'influence de la pression intra-abdominale, d'un viscère qui refoule les éléments de la paroi abdominale au niveau d'un point faible, anatomiquement prévisible, ici inguinal. Les enveloppes de la hernie sont const […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hernie-inguinale/#i_7591

HOQUET

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 180 mots

Contraction spasmodique et rythmique du diaphragme associée à celle des muscles constricteurs de la glotte, le hoquet constitue un réflexe qu'on peut inhiber, lorsque sa cause est bénigne, en faisant faire au patient une déglutition très lente en apnée. Mais le hoquet est, dans certains cas, un signe révélateur qui traduit des lésions diverses. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hoquet/#i_7591

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 838 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « L'abdomen »  : […] L'abdomen est composé primitivement de onze segments, mais ce chiffre peut varier. Le premier segment peut être réduit ou incorporé au thorax comme chez certains Hyménoptères, ou, bien souvent, les segments terminaux peuvent être modifiés ou réduits. L'exosquelette des somites abdominaux se compose d'un tergite et d'un sternite reliés par une régio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectes/#i_7591

PÉRITONITE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 419 mots

État inflammatoire de la séreuse péritonéale avec réaction au niveau des feuillets pariétaux et viscéraux, et création d'un épanchement dans la cavité péritonéale. Sur le plan anatomique, on distingue les péritonites généralisées de la grande cavité, des péritonites localisées dites plastiques, survenant autour d'un foyer infectieux (exemple : péri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peritonite/#i_7591

RATE

  • Écrit par 
  • Jean-Didier RAIN
  •  • 2 757 mots
  •  • 1 média

La rate est un organe lymphoïde richement vascularisé pesant 150 grammes environ chez l'adulte. Elle est située dans la partie supérieure gauche de l' abdomen recouverte par le gril costal. Les fonctions de la rate sont multiples en liaison avec une structure histologique complexe. De très nombreuses maladies peuvent toucher la rate, se manifestant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rate/#i_7591

TRAUMATISMES

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Classification en fonction de la topographie »  : […] En traumatologie, le bilan précise toujours la localisation topographique de la lésion initiale. Classiquement, on distingue : – Les lésions de l'extrémité céphalique  ; le visage et les organes qu'il contient (nez, bouche, oreilles, yeux) avec les os de la face, le revêtement cutané (le cuir chevelu), la boîte crânienne. Toutes les lésions peuvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traumatismes/#i_7591

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude GILLOT, « ABDOMEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdomen/