Personnages historiques, Moyen Âge


‘ABD AL-MU'MIN (entre 1094 et 1106-1163)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 724 mots

Propagateur d'un mouvement qui provoquera une révolution sans précédent dans l'histoire de l'Occident de l'islam, créateur d'un empire et d'une dynastie, revendiqué comme héros national par l'Algérie nouvelle, ‘Abd al-Mu'min est une des plus grandes figures de l'Occident musulman, figure encore mal connue, malgré les importantes découvertes des manuscrits de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abd-al-mu-min/#i_0

ABÉLARD PIERRE (1079-1142)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 1 338 mots

Si l'œuvre et la carrière d'Abélard font de lui le type des premiers professeurs urbains, l'histoire de sa vie personnelle est singulière. Il vient parmi les tout premiers en trois domaines : philosophie, logique et théologie scolastiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-abelard/#i_0

ABŪ MUSLIM (mort en 755)

  • Écrit par 
  • Michèle ÉPINETTE
  •  • 307 mots

Chef du mouvement révolutionnaire ‘abbāside qui éclata dans le Khurāsān en 747, Abū Muslim joue un rôle important dans la chute de la dynastie umayyade. Abū Muslim serait un esclave d'origine persane. Il entre au service des Banū ‘Idjl à Kūfa, où il aura son premier contact avec le shī‘isme. Emprisonné quelque temps, il sera libéré par les membres du mouvement ‘abbāside qui utiliseront ses convict […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-muslim/#i_0

ADHÉMAR DE MONTEIL (mort en 1098)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 133 mots

Clerc d'origine noble, évêque du Puy (1087), pèlerin de Terre sainte, Adhémar de Monteil joua un rôle essentiel dans la préparation de la première croisade, grâce à la connaissance qu'il avait de la situation en Orient. Le pape Urbain II le nomma légat et lui confia la direction de l'entreprise, lui adjoignant comme chef militaire le comte de Toulouse, Raymond de Saint-Gilles, que d'autres initiat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adhemar-de-monteil/#i_0

ADOLPHE DE NASSAU (1250 env.-1298) empereur germanique (1292-1298)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 239 mots

Petit prince de la vallée du Rhin, Adolphe de Nassau est élu roi à la mort de Rodolphe de Habsbourg pour empêcher Albert, son fils, d'accéder à l'Empire. Les électeurs, qui ne veulent pas d'un maître trop puissant, ont cru qu'Adolphe de Nassau, présenté par l'archevêque de Cologne, serait un homme tout dévoué à leur cause. Comme il ne dispose d'aucune fort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-de-nassau/#i_0

ALBÉRIC Ier (mort en 925) marquis de Camerino

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 231 mots

D'origine franque, venu avec Guy de Spolète en Italie, Albéric reçoit le marquisat de Camerino en Ombrie. Après la mort de Guy (894), il abandonne son successeur, Lambert, pour se rallier à Bérenger, candidat à la couronne royale. Selon les Gesta Berengerii (II, xxix), il aurait assassiné le dernier duc de Spolète […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberic-ier/#i_0

ALBERT DE HOHENZOLLERN (1490-1545) électeur de Mayence (1514-1545)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 320 mots

Auteur indirect de la Réforme, le prince Albert de Hohenzollern est le type même de l'évêque humaniste et mondain, plus soucieux de politique que de pastorale. Frère de l'Électeur de Brandebourg, il devient, grâce à la politique dyna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-de-hohenzollern/#i_0

ALBERT Ier DE HABSBOURG (1250 env.-1308) empereur germanique (1298-1308)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 371 mots

Fils du roi des Romains, Rodolphe Ier de Habsbourg, Albert d'Autriche, se porte candidat à la succession de son père en 1291, mais cet homme sévère et violent, qui se refuse à toute concession, déplaît aux électeurs qui lui préfèrent Adolphe de Nass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-ier-de-habsbourg/#i_0

ALBERTI LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 312 mots

Famille florentine. Aux alentours de 1200, un certain Rustico Alberti, issu des seigneurs de Catenaìa, dans le Casentino, s'établit à Florence et y exerce la profession de juge. Liés au parti guelfe, les Alberti se rangent, au cours des luttes civiles du début du xive siècle, du côté des « noirs », extrémistes, contre les « blancs », modérés et partis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-alberti/#i_0

ALBERT L'OURS (1100 env.-1170) margrave de Brandebourg (1134-1170)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 272 mots

Fondateur de la dynastie des Ascaniens et de la Marche de Brandebourg, qui est à l'origine du royaume de Prusse, Albert l'Ours, comte de Ballenstädt, était originaire d'Aschersleben en Saxe (Ascaria ou Ascania en latin, d'où le nom de la dynastie). Il a reçu en 1134, de Lothaire de Supplinburg, l'Altmark, ou Marche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-l-ours/#i_0

ALBIZZI LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 313 mots

Famille florentine. Originaires d'Arezzo, les Albizzi sont inscrits à l'Arte della Lana, l'une des plus importantes corporations marchandes de Florence, dès le début du xiiie siècle ; très fréquemment, on les trouve occupant les plus hautes fonctions au gouvernement de la ville (prieurs, gonfaloniers de jus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-albizzi/#i_0

ALBORNOZ GIL ÁLVAREZ CARRILLO DE (1310-1367)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 601 mots

Cardinal espagnol, restaurateur des États pontificaux en Italie durant le séjour des papes en Avignon. Issu d'une noble famille de Cuenca, le cardinal Albornoz fut le condisciple à l'université de Toulouse d'Étienne Aubert, qui monta en 1352 sur le trône de saint Pierre sous le nom d'Innocent VI. Il fit d'abord carrière ecclésiastique en Castille et devint archevêque de Tolède en 1338. Il joua un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albornoz-gil-alvarez-carrillo-de/#i_0

ALBRET LES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 273 mots

Famille gasconne qui connaît l'apogée de sa puissance aux xive-xvie siècles, les Albret tirent leur nom du petit village de Labrit, sur la route de Bordeaux à Dax et Bayonne.Des membres de la famille d'Albret prennent part à la première croisade (1096-1099), à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-albret/#i_0

ALBUQUERQUE AFONSO DE (1453-1515)

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 822 mots

Deuxième gouverneur de l'Inde portugaise (c'est-à-dire d'une partie de la côte orientale de l'Afrique et du littoral ouest de l'Inde : le Malabar), Albuquerque y succède en 1508 à d'Almeida qui vient d'anéantir la flotte égyptienne.De haute naissance, apparenté à la fois aux maisons royales de Portugal et de Castille, il a, dès son plus jeune âge, mené la g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afonso-de-albuquerque/#i_0

ALCUIN, lat. ALBINUS FLACCUS (730 env.-804)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 196 mots
  •  • 1 média

Clerc anglo-saxon, né à York, Alcuin fut dans cette ville l'élève d'Aelbert, auquel il succéda à la tête de l'école cathédrale. Il fut alors regardé comme l'un des maîtres de la culture chrétienne anglaise. En 782, il est appelé par Charlemagne pour présider l'école du palais d'Aix-la-Chapelle et mettre en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcuin-lat-albinus-flaccus/#i_0

ALEXANDRE IAROSLAVITCH NEVSKI (1220-1263)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 432 mots

Fils de Iaroslav Vsevolodovitch, prince héréditaire de Pereïslav-Zalesski — au nord de Moscou —, le jeune Alexandre apparaît d'abord comme le brillant second de son père, devenu grand-prince de Vladimir. Il se voit confier notamment la fonction de prince de Novgorod au moment où les territoires russes occidentaux sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-iaroslavitch-nevski/#i_0

ALFRED LE GRAND (849-899) roi du Wessex (871-899)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 352 mots

Souverain légendaire du Wessex, né à Wantage en Berkshire, Alfred est le fils cadet du roi Aethelwulf. Lors d'un pèlerinage à Rome, le pape Léon IV le consacre roi avant même qu'il ne monte sur le trône. Il se distingue contre les envahisseurs danois à Ashdown, Basing et Merton. En 871, à la mort de son dernier frère, Aethelred, il ceint la couronne du Wessex. Durement éprouvé par les combats, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-le-grand/#i_0

ALIÉNOR D'AQUITAINE (1122 env.-1204)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 509 mots

Fille de Guillaume X, duc d'Aquitaine. Duchesse à la mort de son père (1137), elle fut mariée dès son avènement au prince Louis, qui montait, deux semaines plus tard, sur le trône de France sous le nom de Louis VII. Le duché demeura cependant distinct du domaine royal. L'union était mal assortie, la légèreté et la sensualité d'Aliénor s'accordant mal avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alienor-d-aquitaine/#i_0

ALP ARSLAN (1030 env.-1072) sultan seldjoukide (1063-1072)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 331 mots

Après avoir montré ses qualités militaires dans des campagnes victorieuses en Afghanistan et en Iran, Alp Arslan succède vers 1060 à son père Tchaghri Beg au Khorassan, puis en 1063 à son oncle Toghroul Beg en Iran et en Irak. Ayant réussi à éliminer ses oncles et cousins, reconnu comme sultan par le calife abbassi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alp-arslan/#i_0

ALPHONSE II (1152-1196) roi d'Aragon (1164-1196)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 174 mots

Comte de Barcelone en 1162 et roi d'Aragon en 1164 comme successeur de son père, le comte de Barcelone Raimond Bérenger IV, et de sa mère, la reine Pétronille d'Aragon. Alphonse II, dit Alphonse le Chaste, joue un rôle de premier plan des deux côtés des Pyrénées. Dès 1167, il intervient en Languedoc et en Provence, pour combattre les prétentions du comte de T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-ii-1152-1196-roi-d-aragon-1164-1196/#i_0

ALPHONSE III (1216-1279) roi de Portugal (1248-1279)

  • Écrit par 
  • Jean de PINS
  •  • 244 mots

Frère de Sanche II, quatrième roi de Portugal, Alphonse III (en portugais Afonso) devait lui ravir son trône. Jeune homme, il avait séjourné longtemps en France, notamment à la cour de Saint Louis (1227), y développant sa culture et son expérience des affaires. En 1238, il épousait Mathilde, comtesse de Boulogne, et, devenu vassal du roi de France, il comba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-iii/#i_0

ALPHONSE VII (1105 env.-1157) roi de Castille et de León (1126-1157)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 271 mots

Roide Castille et de León (1126-1157), né vers 1105, mort en août 1157, à Fresneda, Castille.Fils de Raymond de Bourgogne et petit-fils d'Alphonse VI, dont il reprendra le titre impérial, le jeune Alphonse connaît une enfance compliquée par le conflit entre sa mère Urraca et son deuxième mari, Alphonse Ier, roi d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-vii/#i_0

ALPHONSE V LE MAGNANIME (1396-1458) roi d'Aragon et de Sicile (1416-1458)

  • Écrit par 
  • Charles LESELBAUM
  •  • 379 mots

Fils de Fernand de Antéquera et d'Éléonore d'Albuquerque, Alphonse le Magnanime fut un roi fastueux, ami des arts et de la chasse. Il a favorisé l'impérialisme aragonais en développant l'hégémonie du commerce catalan. Il monte sur le trône d'Aragon en 1416 et décide presque immédiatement l'incorporation de la Sicile dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-v-le-magnanime/#i_0

ALPHONSE X LE SAGE (1221-1284) roi de Castille et de León (1252-1284)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 643 mots

Roi de Castille, Alphonse X, dit le Sage ou le Savant, a laissé de lui l'image d'un souverain trop affairé à contempler les étoiles pour prêter attention aux choses de ce bas monde ; on l'a ainsi comparé à cet astrologue qui figure dans un exemplum médiéval et qui, trop occupé à tirer les horoscopes des autres, ne voit guère le puits où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-x-le-sage/#i_0

AMALASONTHE ou AMALASWINTHE (498-535)

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 228 mots

Fille de Théodoric, roi des Ostrogoths, et d'Audoflède, sœur de Clovis. Son père lui fit donner une bonne éducation de type romain et la maria à Eutharic Cilliga, en qui il voyait son successeur. Mais le prince mourut en 522. Amalasonthe fut donc désignée comme régente à la mort de Théodoric (526) en attendant la majorité de son fils Athalaric, alors âgé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amalasonthe-amalaswinthe/#i_0

AMDA SION ou AMDA TSEYON, roi d'Éthiopie (1314-1344)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 142 mots

Monté sur le trône d'Éthiopie en 1314, Amda Sion doit résoudre des difficultés intérieures avant d'entreprendre ce qui sera la gloire de son long règne, la défense des chrétiens d'Éthiopie et d'Égypte contre la pression de l'Islam. À différentes reprises, il repousse les attaques des armées musulmanes, en particulier celle du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amda-sion-amda-tseyon/#i_0

AMÉDÉE VI, dit LE COMTE VERT (1334-1383) comte de Savoie (1343-1383)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 456 mots

Fils du comte Aimon, Amédée VI succède à son père à l'âge de neuf ans. Pendant la régence, les Visconti menacent le Piémont, tandis que la France absorbe le Dauphiné. À partir de 1350, Amédée VI gouverne personnellement, et l'expansion reprend. À l'ouest, il renforce l'alliance avec la France de Jean le Bon. Vainqueur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amedee-vi/#i_0

AMÉDÉE VIII (1383-1451) comte (1391-1416) puis duc de Savoie (1416-1440)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 435 mots

Fils aîné d'Amédée VII, Amédée VIII comte de Savoie succède à son père en 1391. Durant sa minorité, le comté tombe sous la tutelle du duc de Bourgogne, Philippe le Hardi, à la faveur des querelles de factions nobiliaires. À partir de 1400, la première tâche d'Amédée VIII est donc de se libérer progressivement de cette sujétion, sans s'aliéner ce puissant voisin. La même politique prudente est appl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amedee-viii/#i_0

AMÉDÉE V LE GRAND (1249-1323) comte de Savoie (1285-1323)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 261 mots

Second fils de Thomas II, Amédée doit, à la mort de son père (1259), laisser gouverner ses oncles. Arrivé au pouvoir en 1285, il cède ses domaines piémontais en apanage à son neveu Philippe d'Achaïe, fils de son frère aîné Thomas III, mort en 1282. En 1272, sa femme, Sibylle de Bage, lui avait apporté la Bresse en dot. Continuant la politique prudente de ses aïeux, il cherche, comme eux, à agrandi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amedee-v-le-grand/#i_0

ANDRÉ BOGOLIOUBSKI (1111 env.-1174), grand-prince de Vladimir (1157-1174)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 426 mots

Fils du prince Iouri (Georges) Dolgorouki et d'une princesse polovtsienne, André Bogolioubski est élevé dans la principauté de Rostov-Souzdal où règne son père. Contre son gré, il doit participer à des expéditions lointaines qui procurent à Iouri le titre de prince de Kiev. Mais, dès 1155, André quitte définitivement Kiev et le sud de la Russie pour s'installer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-bogolioubski/#i_0

ANGUS MAC FERGUS (mort en 761?) roi des Pictes (731-? 761)

  • Écrit par 
  • Paul QUENTEL
  •  • 137 mots

Angus (Hungus, Oengus, Onuist, Unuist) Mac Fergus, c'est-à-dire fils de Fergus, fut roi des Pictes pendant trente ans, probablement de 731 à 761. Un document fait remonter sa mort à 759, mais plusieurs autres la fixent en 761. Selon certaines sources, son règne fut intermittent. Il eut à livrer bataille à d'autres chefs pictes, aux Irlandais du royaume de Dalriada, aux Bretons (Gallois) et aux Ang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angus-mac-fergus/#i_0

ANNE COMNÈNE (1083-1148)

  • Écrit par 
  • Pascal CULERRIER
  •  • 567 mots

Fille aînée de l'empereur Alexis Ier (qui régna de 1081 à 1118), Anne Comnène, née en 1083, épousa le césar Nicéphore Bryennios et brigua en vain la couronne impériale. L'échec de ses ambitions politiques lui valut une retraite forcée qu'elle mit à profit pour reprendre un projet laissé inabouti par la mort de son époux. À la demande de sa belle-mère, ce dernier avait commen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-comnene/#i_0

ANNE DE BRETAGNE (1477-1514) duchesse de Bretagne (1488-1514) et reine de France

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 372 mots

Fille de François II, duc de Bretagne, et de Marguerite de Foix, Anne devint duchesse de Bretagne à la mort de son père conformément à une décision prise par les états convoqués à cette fin en 1486. Par le traité du Verger (19 août 1488), le roi Charles VIII avait donné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-de-bretagne/#i_0

ANNE DE FRANCE, dite LA DAME DE BEAUJEU (1462-1522)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 321 mots

Fille aînée de Louis XI et de Charlotte de Savoie, Anne de France fut régente du royaume pendant la minorité de son frère Charles VIII, de 1485 à 1491, avec son mari Pierre de Bourbon, sire de Beaujeu.Une intelligence politique aiguë, alliée à une grande énergie, la rendit capable de surmonter les difficultés qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-de-france/#i_0

ARMAGNAC JEAN V comte d' (1420-1473)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 186 mots

Fils de Jean IV d'Armagnac et d'Isabelle de Navarre. Vicomte de Lomagne, puis comte d'Armagnac à la mort de son père en 1450, d'abord fidèle à Charles VII, Jean V d'Armagnac usurpa cependant les prérogatives royales, en particulier le droit de battre monnaie, et se rebella à diverses reprises contre les extensions des droits du roi en pays de langue d'oc. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-v-armagnac/#i_0

ARNAUD DE BRESCIA (1090 env.-1155)

  • Écrit par 
  • Gilbert GIANNONI
  •  • 988 mots

« Arnaud, originaire de Brescia » : par Otton de Freisingen (Chronica sive historia de duabus civitatibus, et Gesta Friderici imperatoris) et par Gunther, ses contemporains (à une cinquantaine d'années près pour le second), on n'en saura pas plus quant à sa date de naissance. On s'accorde à la situer à la fin du xie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnaud-de-brescia/#i_0

ARUNDEL THOMAS FITZALAN (1353-1414)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 330 mots

Archevêque de Canterbury et chancelier d'Angleterre. Le père de Thomas Arundel, Richard est un des cinq régents du royaume en 1355 ; son frère aîné, Richard, est membre du Conseil royal pendant la minorité de Richard II et l'un des ses gouverneurs. Thomas, évêque d'Ely dès 1374, rejoint son frère dans le parti ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-fitzalan-arundel/#i_0

ASCELIN NICOLAS ANSELME dit (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 121 mots

Frère prêcheur qui dirigea la mission envoyée par le pape Innocent IV en 1245, au moment du concile de Lyon, auprès des Mongols pour établir des relations avec eux et obtenir leur concours contre les musulmans. Ascelin prit contact avec le khān Baïju en Transcaucasie et, après un accueil assez froid, parvint à se faire comprendre, mais non à obtenir une décision. Il revint auprès du pape à Lyon en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascelin-nicolas-anselme-dit/#i_0

ASHIKAGA TAKAUJI (1305-1358)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 258 mots

Homme d'État japonais, fondateur d'une dynastie de shōgun. Issu d'une famille de gouverneurs de provinces sous Kamakura, Ashikaga Takauji était descendant d'un fidèle vassal de Minamoto no Yoritomo ; il était lui-même shugo de la province de Kazusa. En 1331, il fut envoyé par le bakufu (quartier gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ashikaga-takauji/#i_0

ASHIKAGA YOSHIMASA (1436-1490)

  • Écrit par 
  • Jacqueline PIGEOT
  •  • 413 mots

Huitième shōgun du bakufu (gouvernement) de Muromachi. Petit-fils d'Ashikaga Yoshimitsu, shōgun dès 1443, Ashikaga Yoshimasa cesse bientôt de s'intéresser au gouvernement. La dégradation de l'administration shōgunale, que vient aggraver une série de catastrophes naturelles, les intrigues d'une épouse ambitieuse (Hino […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ashikaga-yoshimasa/#i_0

ASHIKAGA YOSHIMITSU (1358-1408)

  • Écrit par 
  • Jacqueline PIGEOT
  •  • 615 mots
  •  • 1 média

Troisième shōgun du bakufu (gouvernement) de Muromachi. Petit-fils d'Ashikaga Takauji, Yoshimitsu avait neuf ans quand il perdit son père Yoshiakira et lui succéda dans les fonctions de shōgun. Il réduisit les grands seigneurs (shugo) toujours prêts à la révolte : Doki Yoriyasu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ashikaga-yoshimitsu/#i_0

ATTALEIATÈS MICHEL (XIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 215 mots

Né à Attaleia (actuelle Antalya), dans les premières décennies du xie siècle, Attaleiatès fait carrière à Constantinople. Juge du Voile et de l'Hippodrome, il accumule les titres et s'enrichit dans l'achat de biens. Il meurt à une date inconnue, au plus tôt dans les dernières années du siècle.Attaleiatès a survécu grâce à une honnête Hi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/attaleiates-michel/#i_0

AVICENNE, arabe IBN SĪNĀ (980-1037)

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN
  •  • 8 898 mots
  •  • 1 média

Avicenne est un des plus grands noms de la philosophie islamique et l'avicennisme se situe au carrefour de la pensée orientale et de la pensée occidentale. La forme du nom sous lequel Avicenne est traditionnellement connu dans l'histoire de la philosophie et de la médecine en Occident résulte d'une mutation de la for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avicenne/#i_0

AYYŪBIDES (XIIe-XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 1 590 mots
  •  • 1 média

Famille princière dont les membres régnèrent sur l'Égypte, la Syrie, la Mésopotamie et le Yémen, les Ayyūbides tirent leur dénomination du Kurde Ayyub, père du monarque connu en Europe sous l'appellation de Saladin, calquée sur son surnom arabe Salah al-din. Ce dernier avait installé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ayyubides/#i_0

BAÏBARS ou BAYBARS (1223-1277)

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 1 688 mots

Baïbars (ou Baybars) Ier, al-Malik al-Ẓāhir Rukn al-dīn al-Ṣāliḥī, fut le quatrième sultan des Mamlouks Baḥrides. Ce dernier qualificatif, dérivé de baḥr, est appliqué au Nil, les premiers esclaves turcs achetés par le sultan ayyūbide al-Malik al-Ṣāliḥ ayant été casernés dans une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baibars-baybars/#i_0

BALLIOL ou BAILLEUL JOHN DE (1250 env.-1314) roi d'Écosse (1292-1296)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 299 mots
  •  • 1 média

D'une famille originaire de Bailleul (Somme), John Balliol hérite de terres en Écosse, en Angleterre et en France ; de sa mère lui vient le duché de Galloway. En 1290, à la mort de Margaret, la « demoiselle de Norvège », héritière du trône d'Écosse, il est un des treize prétendants à la succession entre lesquels Édouard Ier d'Angleterre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balliol-bailleul/#i_0

BALL JOHN (mort en 1381)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 298 mots

La plupart des chroniques, dont celle de Froissart, présentent John Ball comme l'un des grands responsables du soulèvement des paysans et des artisans en Angleterre en 1381. Peut-être, disciple de John Wyclif, aurait-il été l'un des pauvres prêtres vagabonds répandant la parole du maître, mais en mettant l'accent sur ses formules les plus révolutionnaires : la négation du devoir d'obéissance enver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-ball/#i_0

BARMAKIDES ou BARMÉCIDES LES

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 837 mots
  •  • 1 média

Famille de hauts fonctionnaires dont plusieurs membres occupèrent des postes importants sous les premiers califes ‘abbāsides de Baghdād, puis en devinrent les vizirs et les « maires du palais ».Leur nom, al-Barāmika, ne vient pas de celui d'un ancêtre éponyme, Barmak, mais de celui d'un titre héréditaire : grand prêtre du temple de Nawbahār, près de Balkh, en Iran.La gloire de cette famille attein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barmakides-barmecides/#i_0

BAUDOUIN Ier (1058-1118) roi de Jérusalem (1100-1118)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 268 mots

Fils du comte Eustache de Boulogne et frère de Godefroi IV de Boulogne dit Godefroi de Bouillon, Baudouin Ier prit part à la première Croisade mais abandonna les autres croisés avant le siège d'Antioche pour aller à Édesse (actuellement Orfa), au-delà de l'Euphrate, où il s'assura, par ruse et par trahison, de la succession d'un prince arménien (mars 1098). À la mort de Gode […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baudouin-ier-1058-1118-roi-de-jerusalem-1100-1118/#i_0

BAUDOUIN III (1131-1163) roi de Jérusalem (1143-1163)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 229 mots

Fils du roi Foulques d'Anjou et de Mélisende (fille de Baudouin II), Baudouin III est le demi-frère de Geoffroi Plantagenêt, comte d'Anjou. Baudouin hérite, en 1143, du titre de roi de Jérusalem, mais il reste soumis jusqu'en 1152 au gouvernement de la reine Mélisende, laquelle commet l'erreur de rompre l'alliance damasquine ménagée par Foulques (1147) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baudouin-iii/#i_0

BAUDOUIN II (mort en 1131) roi de Jérusalem (1118-1131)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 222 mots

Fils du comte de Rethel, Baudouin II participa à la première Croisade dans l'entourage de son cousin, Baudouin de Boulogne, qui lui céda le comté d'Édesse lorsque lui-même devint roi de Jérusalem en 1100. Pris par les Turcs près de Harran (1104), il ne fut libéré qu'en 1108 contre le versement d'une rançon et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baudouin-ii/#i_0

BAUDOUIN IV LE ROI LÉPREUX (1160-1185) roi de Jérusalem (1174-1185)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 253 mots

Fils du roi Amaury auquel il succéda en 1174. D'abord trop jeune, puis victime de la lèpre et finalement d'une cécité quasi totale, Baudouin régna en réalité fort peu. Il tint tête à Saladin pendant trois ans, notamment à Ramla (25 nov. 1177), mais ne put empêcher ensuite une série de défaites qui mirent le royaume latin à la merci des Turcs et des Égyptiens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baudouin-iv/#i_0

BAUDOUIN V (mort en 1067) comte de Flandre (1035-1067)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 211 mots

Fils du comte de Flandre Baudouin IV le Barbu, Baudouin V lui succède en 1035. En 1036, il établit la « paix de Dieu » dans son comté, devenant le justicier suprême de sa terre. Malgré la résistance de l'empereur Henri III, il entreprend d'agrandir ses terres en direction de la Lotharingie et s'empare du pays d'Alost, région comprise entre l'Escaut et la Den […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baudouin-v/#i_0

BAYÉZID ou BAJAZET Ier (1360 env.-1403) sultan ottoman (1389-1402)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 255 mots

Sultan ottoman né à Edirne vers 1360, mort en mars 1403 à Aksehir, dans l'Empire ottoman.Bayézid Ier, surnommé Yildirim (« la Foudre »), fils de Murad Ier, annexe de vastes territoires balkaniques pendant les premières années de son règne. Plus tard, la progression des forces vénitiennes en Grèce, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bayezid-bajazet-ier/#i_0

BAYÉZID ou BAJAZET II (1447-1512) sultan ottoman (1481-1512)

  • Écrit par 
  • V. J. PARRY
  • , Universalis
  •  • 706 mots

Sultan ottoman né vers 1447 à Demotika (auj. Dhidhimotikhon) en Thrace, mort le 26 mai 1512 à Demotika.Fils aîné du sultan Mehmed II, Bayézid II, surnommé Adlī (« le Juste »), règne de 1481 à 1512. À la mort de son père en 1481, son frère Djem conteste la succession au trône mais Bayézid réussit à s'emparer du pouvoir grâce à l'appui d'une faction puissante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bayezid-bajazet-ii/#i_0

BEDFORD JEAN DE LANCASTRE duc de (1389-1435)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 749 mots

Troisième fils d'Henri IV d'Angleterre, Jean de Lancastre est fait duc de Bedford par son frère Henri V en 1414. Mêlé très jeune aux luttes politiques, il soutient son frère qui lui confie la lieutenance du royaume lors de ses expéditions en France. À ce titre, il prend Berwick aux Écossais et réprime l'hérésie lollarde. En 1422, il rejoint le roi malade en France, prend le commandement de l'armée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-bedford/#i_0

BÉLISAIRE (500 env.-565)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 735 mots
  •  • 1 média

À la veille du vie siècle, l'Empire romain morcelé par les royaumes barbares semble appartenir à une histoire définitivement révolue. Cependant, à Constantinople, l'empereur Justinien Ier cherche à retrouver l'unité de l'ancienne puissance romaine et à reconquérir à l'Occident les territoires perdus sur les Goths, les Francs, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belisaire/#i_0

BERNARD DE CLAIRVAUX (1090-1153)

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY, 
  • Marcel PACAUT
  •  • 2 667 mots

Personnage le plus célèbre de l'ordre de Cîteaux, Bernard fut aussi l'une des individualités les plus marquantes de l'histoire de l'Église médiévale et l'un des hommes les plus actifs et les plus importants du xiie siècle.Bernard est né à Fontaine, localité proche de Dijon. Son père, Tescelin, était de la famille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-de-clairvaux/#i_0

BERRY JEAN DE FRANCE duc de (1340-1416)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER, 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 807 mots

Troisième fils de Jean II le Bon, roi de France, et de Bonne de Luxembourg (eux-mêmes amateurs d'art), Jean devient comte de Poitiers en 1356 et duc de Berry en 1360. Otage en Angleterre, pour le paiement de la rançon de Jean le Bon, le duc de Berry fut un homme politique sans envergure et un médiocre administrateur, de surcroît fort impopulaire en raison des appétits financiers qu'exacerbaient sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-berry/#i_0

BÉTHENCOURT JEAN DE (1360 env.-1425)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 213 mots

Seigneur normand, chambellan de Charles VI, Jean de Béthencourt organisa en 1402 une expédition pour conquérir les îles Canaries ; il vendit ou hypothéqua ses biens pour la financer et en partagea la responsabilité avec Gadifer de La Salle. Cette première tentative fut un échec, et Béthencourt dut recourir à l'aide du roi de Castille Henri III, à qui il prêta h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-bethencourt/#i_0

BHAVAVARMAN Ier, roi khmer (2e moitié VIe s.)

  • Écrit par 
  • Claude JACQUES
  •  • 467 mots

Malgré le silence des annalistes chinois, les éléments essentiels de la vie de Bhavavarman sont connus grâce à l'épigraphie du Cambodge. On sait qu'il a conquis son trône à la pointe de son épée, ce qui pourrait impliquer qu'il s'est taillé un domaine en dehors de celui de son père. Il a fait élever, au sommet de sa puissance, un temple à Shiva Gambhīreshva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhavavarman-ier-roi-khmer/#i_0

BIRGER jarl de BJÄLBO (1210 env.-1266)

  • Écrit par 
  • Jean Maurice BIZIÈRE
  •  • 227 mots

La figure de ce grand féodal, lié aux familles régnant alors en Scandinavie, incarne le moment où la Suède, au cours du xiiie siècle, s'ouvre aux influences européennes et où les principaux éléments qui pèseront sur son histoire se mettent en place dans un contexte de pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/birger/#i_0

BLANCHE DE CASTILLE (1188-1252) reine de France

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 244 mots

Fille d'Alphonse VIII, roi de Castille, et d'Aliénor d'Angleterre, Blanche de Castille fut mariée en 1200 au prince Louis, fils de Philippe Auguste, qui devint en 1223 le roi de France Louis VIII. Ce mariage n'eut pas l'effet politique espéré, c'est-à-dire la réconciliation entre le Capétien et le roi d'Angleterre, oncle maternel de la mariée. Blanche donna à son mari au moins dix enfants, et elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blanche-de-castille/#i_0

BOHÉMOND Ier (1057 env.-1111) prince d'Antioche (1098-1111)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 262 mots

Fils du fondateur de l'État normand de Sicile, Robert Guiscard, Bohémond Ier participe avec son père à la lutte contre l'empereur Alexis Comnène et à l'éphémère conquête de la Macédoine (1081-1085). Intelligent et peu scrupuleux, il n'hésite pas à prendre part à la première Croisade, décid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bohemond-ier/#i_0

BOILEAU ou BOILLESVE ÉTIENNE (1200 ou 1210-1270)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 235 mots

Officier royal français. D'origine noble, peut-être orléanaise, Étienne Boileau est prévôt d'Orléans en 1259, puis de Paris en 1261. C'est sous son gouvernement que cette fonction essentielle — le prévôt est l'administrateur royal ordinaire — cesse d'être affermée pour être dorénavant baillée en garde : Boileau est le der […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boileau-boillesve/#i_0

BOINEBROKE JEAN DE (mort en 1285/86)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 315 mots

Illustre membre d'un lignage qui domine la draperie douaisienne à la fin du xiiie siècle, Jean de Boinebroke représente l'aristocratie marchande de cette époque, maîtresse de l'économie urbaine, méprisante à l'égard des artisans et tenant les leviers de la vie politique. Boinebroke est un gros drapier, c'est-à-dire qu'il produit ou achète la laine bru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-boinebroke/#i_0

BOLESLAS Ier CHROBRY ou LE VAILLANT (966 env.-1025) duc de Pologne (992-1025)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 391 mots

Duc de Pologne (992-1025) et premier roi de Pologne (1025), né vers 966, mort le 17 juin 1025.Boleslas Ier Chrobry(« le Vaillant ») est le fils de Mieszko Ier, premier duc de la dynastie des Piast, et de la princesse bohémienne Dubravka (Dobrawa en polonais). À la mort de son père en 992, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boleslas-ier-chrobry-le-vaillant/#i_0

BOLESLAS III BOUCHE-TORSE (1085-1138), duc de Pologne (1102-1138)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 306 mots

Duc de Pologne (1102-1138) né le 20 août 1085, mort le 28 octobre 1138.Boleslas III Krzýwousty (« Bouche-Torse ») est le fils du souverain de Pologne Ladislas Ier et de Judith de Bohême. Du vivant de Ladislas, Boleslas et son demi-frère adultérin Zbigniew, dont il est le cadet, règnent chacun sur une province. En 1102, Boleslas reprend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boleslas-iii-bouche-torse/#i_0

BORGIA CÉSAR (1476-1507)

  • Écrit par 
  • Michael Edward MALLETT
  • , Universalis
  •  • 956 mots

Fils naturel du futur pape Alexandre VI, né vers 1476, probablement à Rome, mort le 12 mai 1507, près de Viana (Espagne), César Borgia a élargi le pouvoir politique de la papauté et a tenté d'établir sa propre principauté dans le centre de l'Italie. Sa politique inspira le Prince de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesar-borgia/#i_0

BOURBONS

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 6 470 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La maison de Bourbon avant 1589 »  : […] Appartenant, pour parler comme les historiens anciens, aux « rois de France de la troisième race », la dernière des familles royales françaises est issue de Robert de Clermont, sixième fils de Saint Louis et de Marguerite de Provence. Il vécut de 1256 à 1317 et épousa Béatrice, fille unique d'Agnès de Bourbon et de Jean de Bourgogne, seigneur de Charolais. Par ce mariage, il acquit la seigneurie d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourbons/1-la-maison-de-bourbon-avant-1589/

BRIAN BORU (941-1014) roi d'Irlande (1002-1014)

  • Écrit par 
  • Paul QUENTEL
  •  • 147 mots
  •  • 1 média

Fils de Cenneidigh, Brian Boru (ou Brian Borumha) devint roi de Munster (978), puis roi suprême (ard-ri) de l'ensemble du pays ; il se distingua dans la lutte contre les envahisseurs danois. En 968, Mahon, autre guerrier célèbre, battit les Danois à Sulchoit, près de Tipperary. Brian battit le roi de Leinster qui s'était allié aux Danois de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brian-boru/#i_0

BRUNEHAUT (543 env.-613) reine d'Austrasie

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 291 mots

Fille d'Athanagilde, roi des Wisigoths, Brunehaut épousa vers 566-568 un petit-fils de Clovis, Sigebert Ier, qui régnait sur l'Austrasie. Vers le même moment sa sœur Galswinthe épousa le roi de Neustrie Chilpé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brunehaut/#i_0

CARIBERT Ier (mort en 567) roi franc (561-567)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 129 mots

Fils aîné de Clotaire Ier et d'Ingonde.Lors du partage du royaume de son père en 561, Caribert Ier reçut les anciennes terres de Childebert Ier, dont la capitale se trouvait à Paris. Ce souverain éloquent et érudit dans le domaine du droit n'en menait pas moins une vie dissolue et mourut exco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caribert-ier/#i_0

CARLOMAN (715-754)

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 528 mots

Fils aîné de Charles Martel et de Rotrude, Carloman a été élevé, comme son frère Pépin, à Saint-Denis. À la mort de son père, en 741, il reçut la mairie du palais d'Austrasie, tandis que son frère Pépin reçut celle de Neustrie. Dans son lot, outre l'Austrasie, figurent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carloman-715-754/#i_0

CASTRO INÈS DE (1320?-1355)

  • Écrit par 
  • Jean de PINS
  •  • 210 mots

Personnage dont l'histoire a été embellie par la légende. On sait qu'Inès de Castro arriva au Portugal comme l'une des dames d'honneur de Constance de Castille, venue épouser don Pedro, fils d'Alphonse IV. Le mariage eut bien lieu, mais don Pedro fit d'Inès sa maîtresse et l'épousa même clandestinement après la mort de Constance (1345). Dès lors, à un probl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ines-de-castro/#i_0

CAUCHON PIERRE (1371 env.-1442)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 343 mots

Universitaire parisien, licencié en droit canonique, docteur en théologie, Pierre Cauchon est nommé en 1403 recteur de l'université de Paris. L'un des membres actifs du parti réformiste, gallican et bourguignon, Cauchon fut des conseillers de Jean sans Peur dès 1409. Il se distingua en 1413 au sein d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-cauchon/#i_0

CÉRULAIRE MICHEL (1000-1058) patriarche de Constantinople (1043-1058)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 713 mots

Issu d'une famille de la classe sénatoriale, Cérulaire est attiré par la politique. On lui prête même des visées impériales. À la suite de l'échec d'un complot contre Michel IV (1040), il se fait moine. En 1043, par la faveur de Constantin IX Monomaque, il est élu patriarche, tenant ainsi la revanche de ses premières ambitions. Porté par une suite d'événements propices, il se conduira en seul maît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-cerulaire/#i_0

CHARLEMAGNE (742-814)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 4 723 mots
  •  • 4 médias

Le plus prestigieux des souverains de la seconde dynastie franque, à qui il a donné son nom (« Carolingiens »), poursuivit la politique d'expansion du royaume inaugurée par ses prédécesseurs et se trouva, vers la fin du viiie siècle, à la tête d'un groupement de territoires qui s'étendaient de la marche d'Espagne à la Pannonie, de la mer du Nord au ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlemagne/#i_0

CHARLES Ier D'ANJOU (1226-1285) comte de Provence (1246-1285) et roi de Naples et de Sicile (1266-1285)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 306 mots

Dernier fils de Louis VIII, comte du Maine et d'Anjou par la volonté de son père, comte de Provence par son mariage en 1246, avec Béatrice, fille et héritière de Raymond-Bérenger IV, Charles d'Anjou participa à la septième Croisade avec son frère Saint Louis et fut, comme lui, fait prisonnier en Égypte. Malgré les réticences de Saint Louis, il accepta finalement les propositions du pape, qui, dès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ier-d-anjou/#i_0

CHARLES III DE DURAS (1345-1386) roi de Naples (1381-1386)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 376 mots

Fils de Louis d'Anjou et unique descendant mâle des ducs de Durazzo (ou Duras), Charles de Duras est orphelin très jeune et passe son enfance à Naples, à la cour de Jeanne Ire. Vers l'âge de quinze ans, la reine l'envoie en Hongrie auprès de son beau-frère, Louis Ier, qui veut faire de l'adolescent son héritier (1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iii-de-duras/#i_0

CHARLES III LE GROS (839-888) empereur d'Occident (881-887)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 260 mots

Empereur d'Occident (881-887), né en 839 en Bavière ( ?), mort le 13 janvier 888 à Neidingen.Plus jeune fils de Louis II le Germanique, arrière-petit-fils de Charlemagne, Charles est fait roi de Souabe à la mort de son père, en 876. Quand son frère, Carloman (mort en 880), malade, renonce à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iii-le-gros/#i_0

CHARLES III LE SIMPLE (879-929) roi de France (893-923)

  • Écrit par 
  • Michel SOT
  •  • 510 mots

Fils posthume de Louis II le Bègue, Charles III le Simple est écarté de la royauté par les grands de Francie occidentale après les brefs règnes de ses frères Louis III (mort en 882) et Carloman (mort en 884). Il n'a alors que cinq ans et on lui préfère d'abord l'empereur Charles le Gros, plus capable d'organiser la défense face aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iii-le-simple/#i_0

CHARLES II LE CHAUVE (823-877) roi de France (843-877) et empereur d'Occident (875-877)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 377 mots
  •  • 1 média

Fils cadet de Louis Ier le Pieux, âgé de vingt ans en 843, Charles avait reçu une éducation soignée. Doué d'un goût artistique très sûr, se passionnant pour les lettres, la dialectique et la théologie, il fit de sa cour, où enseigna de 845 à 867 Scot Érigène, un centre brillant de culture. Mais cet intellectuel eut un règne mouvementé. La partie occidentale de l'Empire d'Occ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ii-le-chauve/#i_0

CHARLES II LE MAUVAIS (1332-1387) roi de Navarre (1349-1387)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 378 mots

Comte d'Évreux et roi de Navarre. Fils de Philippe d'Évreux, neveu de Philippe le Bel et de Jeanne, fille de Louis X, roi de France, Charles succéda, en 1343, à son père dans le comté d'Évreux et, en 1349, à sa mère qui avait reçu la couronne de Navarre apportée dans la maison de France par la reine Jeanne, fe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ii-le-mauvais/#i_0

CHARLES IV LE BEL (1294-1328) roi de France (1322-1328)

  • Écrit par 
  • Claude GAUVARD
  •  • 384 mots

Le plus jeune des fils de Philippe le Bel, Charles de la Marche, prend la succession de son frère Philippe V, mort sans héritier mâle, selon le précédent créé en 1317. Le scandale de la tour de Nesle après lequel il obtient l'annulation de son mariage avec Blanche de Bourgogne n'atteint pas le prestige du nouveau roi. Son voyage en Languedoc en 1324 est une suite de fêtes royales qui contribuent à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iv-le-bel/#i_0

CHARLES LE TÉMÉRAIRE (1433-1477) duc de Bourgogne (1467-1477)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 1 081 mots
  •  • 1 média

Fils aîné de Philippe le Bon et d'Isabelle de Portugal, Charles le Téméraire attendit trente-quatre ans la succession de son père (1467) et trompa l'attente en voyageant, en complotant et en préparant son règne. Il prit notamment part à la ligue du Bien public (1465) et combattit à Montlhéry contre l'armée de Louis XI. L'État bourguignon dont il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-le-temeraire/#i_0

CHARLES MARTEL (688 env.-741)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 344 mots
  •  • 1 média

Fils de Pépin d'Herstal, Charles Martel apparaît dans l'histoire au lendemain de la mort de son père (déc. 714), qui déclencha des troubles violents dans le royaume franc : Neustriens et Aquitains alliés aux Frisons et aux Saxons tentèrent d'abattre la puissance austrasienne. Au bout de six ans, Charles Martel réussit à défaire ses adversaires et à s'imposer avec les titres de maire du palais, duc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-martel/#i_0

CHARLES VII (1403-1461) roi de France (1422-1461)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 1 229 mots
  •  • 1 média

Fils de Charles VI et d'Isabeau de Bavière, le futur Charles VII était comte de Ponthieu et devint dauphin de Viennois à la mort de son frère Jean en 1417. Il apparut donc tardivement aux côtés de Bernard d'Armagnac, comme le chef du parti hostile à la politique réformatrice et souvent démagogique du duc de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-vii/#i_0

CHARLES VIII (1470-1498) roi de France (1483-1498)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 431 mots

Fils de Louis XI et de Charlotte de Savoie, Charles devint roi à la mort de son père. Sa sœur, Anne de Beaujeu, chargée de la régence par Louis XI, garda une influence profonde sur le gouvernement après la majorité du roi, proclamée en 1484, mais cela provoqua une rébellion des princes qui soutenaient les revendications du plus proche parent mâle du jeune roi, le duc d'Orléans (futur Louis XII).Ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-viii/#i_0

CHARLES VI LE FOL (1368-1422) roi de France (1380-1422)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 252 mots

Fils aîné de Charles V et de Jeanne de Bourbon. Les oncles de Charles VI, les ducs de Bourgogne, d'Anjou, de Berry et de Bourbon, gouvernèrent pendant sa minorité et cherchèrent à tirer le maximum de profit du pouvoir. Majeur en 1388, Charles VI remercia ses oncles et rappela au gouvernement les anciens conseillers de son père, les Marmousets ; mais la folie d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-vi-le-fol/#i_0

CHARLES V LE SAGE (1337-1380) roi de France (1364-1380)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 1 603 mots
  •  • 1 média

Roi de France. Fils aîné de Jean II le Bon et de Bonne de Luxembourg, le futur Charles V fut le premier fils de France à porter le titre de dauphin de Viennois, en même temps que celui de duc de Normandie. Présent aux côtés de son père pendant la bataille de Poitiers, il dut ensuite, comme lieutenant du roi, puis comme régent, gouverner le royaume pen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-v-le-sage/#i_0

CHEVALIER ÉTIENNE (1410-1474)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 178 mots

Issu d'une famille d'officiers dont la fortune était déjà faite, Étienne Chevalier fut d'abord au service du connétable de Richemont, puis du roi Charles VII, qui le nomma secrétaire en 1442, contrôleur général des aides en 1445, maître des comptes en 1449 et trésorier de France en 1452. L'un des principaux conseillers du roi, il fut choisi par celui-ci, de même que par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-chevalier/#i_0

CHILDEBERT Ier (495 env.-558) roi des Francs (511-558)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 258 mots

Troisième fils de Clovis, Childebert devint, après la mort de son père en 511, roi d'une part du royaume franc qui s'étendait au bord de la Manche depuis la Somme jusqu'à l'Armorique et englobait à l'est Paris et peut-être Meaux ; en Aquitaine il tenait les cités de Bordeaux et de Saintes. Aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/childebert-ier/#i_0

CHILDEBERT II (570-595) roi d'Austrasie (575-595) et roi de Bourgogne (592 ou 593-595)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 268 mots

Fils de Sigebert Ier et de Brunehaut.Encore très jeune à la mort de son père, en 575, Childebert II demeura sous la tutelle de sa mère, laquelle était en conflit avec son oncle, le roi de Neustrie Chilpéric Ier. En 575, un deuxième oncle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/childebert-ii/#i_0

CHILDÉRIC Ier (436 env.-481) roi des Francs Saliens (457-481)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 155 mots

Fils présumé de Mérovée et père de Clovis, Childéric Ier fut l'un des premiers rois mérovingiens.Les Francs Saliens, ayant signé un traité d'alliance avec l'Empire romain, s'étaient installés en Belgique Seconde, dans le nord-ouest de la Gaule Belgique, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/childeric-ier/#i_0

CHILDÉRIC II (650 env.-675) roi d'Austrasie (662-675) et roi des Francs (673-675)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 188 mots

Fils cadet de Clovis II et de la reine Bathilde.Childéric II devint roi d'Austrasie en 662 à la mort de Childebert, fils du maire du palais Grimoald, adopté par Sigebert III. Il régna sous la régence conjointe de sa tante Himnechilde, la mère de Dagobert II, fils légitime de Sigebert III dont Childebert avait usurpé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/childeric-ii/#i_0

CHILDÉRIC III (mort en 754 ou 755) roi des Francs (743-751)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 135 mots

Dernier roi mérovingien.Les maires du palais carolingiens détenaient depuis longtemps le pouvoir réel dans le Regnum Francorum lorsque Charles Martel mourut en 741. Face à la révolte qui suivit sa disparition, ses fils Carloman et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/childeric-iii/#i_0

CHILPÉRIC Ier (539-584) roi de Neustrie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 334 mots

Roi mérovingien de Neustrie, né en 539, mort en 584 à Chelles.Fils de Clotaire Ier et d'Arégonde, Chilpéric reçoit, lors du partage du royaume de son père (mort en 561) avec ses trois demi-frères (fils d'Ingonde, sœur d'Arégonde), la région la plus pauvre, celle de Soissons. Viennent toutefois s'y ajouter les m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chilperic-ier/#i_0

CHILPÉRIC II (entre 670 et 675-721) roi de Neustrie (715 ou 716-721) et roi des Francs (719-721)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 133 mots

Fils présumé de Childéric II.Chilpéric II fut sorti du monastère où il vivait sous le nom de Daniel afin d'être couronné roi de Neustrie en 715 ou 716. Complètement soumis au maire du palais Rainfroi, qui tentait de briser la domination austrasienne, Chilpéric fut vaincu par Charles Martel, le maire du palais d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chilperic-ii/#i_0

CLARI ou CLÉRY ROBERT DE (1170 env.-apr. 1216)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 114 mots

Chevalier originaire de Picardie, qui participa à la quatrième Croisade, en 1204, et rédigea, au retour, un récit vigoureux et pittoresque, La Conquête de Constantinople. Au contraire de Villehardouin, Robert de Clari est un chevalier obscur, qui n'a pas su interpréter le détournement de la croisade contre l'empire grec, et qui s'est satisfait des explications simples qu'on lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clari-clery/#i_0

CLODOMIR (495 ou 496-524) roi franc (511-524)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 202 mots

Deuxième fils de Clovis et de Clotilde.Lorsque le royaume de son père fut partagé en quatre en 511, Clodomir reçut les territoires situés dans l'ouest et le centre de la France actuelle, avec Orléans pour capitale. Cette partie du royaume franc, longeant l'axe de la Loire, était la seule des quatre à former une unité géographique. En 523, Clodomir s'allia a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clodomir/#i_0

CLOTAIRE Ier (entre 497 et 500-561) roi de Neustrie (511-558) et roi des Francs (558-561)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

Plus jeune fils de Clovis Ier et de Clotilde, Clotaire Ier joua un rôle important dans l'expansion de l'hégémonie franque.Lors du partage du royaume de son père en 511, Clotaire Ier reçut les terres traditionnelles des Francs Saliens dans le nord de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clotaire-ier/#i_0

CLOTAIRE II, roi de Neustrie (584-629)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 291 mots

Roimérovingien de Neustrie et roi des Francs, né en 584, mort en 629.Clotaire n'est qu'un nourrisson à la mort de son père Chilpéric Ier, assassiné en 584. Ce sont sa mère, Frédégonde, et son oncle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clotaire-ii/#i_0

CLOTILDE sainte (morte en 544 ou 545)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 271 mots

Épouse du roi des Francs Clovis Ier, sainte Clotilde joua un grand rôle dans la conversion de son mari au christianisme. Elle est la petite-fille du roi des Burgondes Gondioc, lequel, relié aux rois Wisigoths, partage leur arianisme. À la mort de ce dernier, le royaume est divisé entre ses quatr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clotilde/#i_0

CLOVIS Ier (466 env.-511) roi des Francs (481-511)

  • Écrit par 
  • Kathleen MITCHELL
  • , Universalis
  •  • 1 314 mots

Clovis, qui régna sur une grande partie de la Gaule de 481 à 511, fonda la dynastie des Mérovingiens. Celle-ci survécut durant plus de deux siècles, jusqu'à la montée en puissance des Carolingiens au viiie siècle. Bien qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clovis-ier/#i_0

CŒUR JACQUES (1395 env.-1456)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 952 mots

Grand bourgeois parvenu du Moyen Âge finissant, Jacques Cœur aura connu, comme Nicolas Fouquet deux siècles plus tard, une ascension éclatante et une chute exemplaire ; comme lui, il aura confondu, dans son rôle de grand argentier, les finances de la France avec les siennes propres ; comme lui, il aura profité pour s'enrichir des troubles intérieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-coeur/#i_0

COLLEONI BARTOLOMEO (1400-1475)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 196 mots

Condottiere italien. Ayant fait ses premières armes au service des Sforza (1424), Bartolomeo Colleoni combat tantôt à la solde de Venise, tantôt à celle de son adversaire, le duc de Milan, Philippe-Marie Visconti. Les Vénitiens ne se l'attachent, à prix d'or, qu'après 1448 : il mène alors des campagnes victorieuses dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolomeo-colleoni/#i_0

COLOMB CHRISTOPHE (1451 ou 1452-1506)

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 2 203 mots
  •  • 2 médias

Colomb ne nous est pas connu seulement par des documents émanant de tiers, mais aussi par ses propres écrits : quelques lettres et rapports, des annotations autographes sur ses livres personnels, des copies ou extraits de ses journaux de bord, figurant dans l'Historia de las Indias de Bartolomé de Las Casas ou dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christophe-colomb/#i_0

CÔME DE MÉDICIS (1389-1464)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 709 mots

Homme d'État italien, né le 27 septembre 1389 à Florence, mort le 1er août 1464 à Careggi, près de Florence, Côme de Médicis, dit Côme l'Ancien, premier d'une lignée des Médicis qui gouverna Florence de 1434 à 1537.Fils de Giovanni di Bicci (1360-1429), qui a fait fortune, Côme est chargé de représenter la banque des Médicis. Il gère ensuite les finances de la papauté et, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/come-de-medicis/#i_0

CONRAD DE MARBURG (mort en 1233)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 156 mots

Célèbre inquisiteur du xiiie siècle. Conrad de Marburg appartenait à l'ordre de Prémontré, qui s'était considérablement développé en Allemagne à la fin du siècle précédent et était très attentif à la christianisation des populations. Homme rigide, Conrad fut d'abord le confesseur de sainte Élisabeth de Hongrie, épouse du landgrave Louis de Thuringe. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conrad-de-marburg/#i_0

CONRAD III (1093-1152) empereur germanique (1138-1152)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 542 mots

Neveu par sa mère du dernier des Saliens, Conrad III était le frère de Frédéric de Hohenstaufen, candidat malheureux, quoique héritier en titre, de la précédente élection. Il fut élu, pour avoir été choisi par le légat du pape en Germanie, l'archevêque de Trèves. Les princes électeurs le préféraient, parce que moins puissant, à Henri le Superbe qui était duc de B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conrad-iii/#i_0

CONRAD II LE SALIQUE (990 env.-1039) empereur germanique (1027-1039)

  • Écrit par 
  • Peter MUNZ
  • , Universalis
  •  • 751 mots

Roi, puis empereur germanique inaugurant la dynastie franconienne, né vers 990, mort le 4 juin 1039, à Utrecht.Fils du comte Henri de Spire, qui avait été écarté de son héritage, le jeune Conrad naît sans fortune et reçoit une éducation rudimentaire, mais il est bientôt déterminé à retrouver son rang. En 1016, il épouse Gisèle, duchesse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conrad-ii-le-salique/#i_0

CONSTANTIN VII PORPHYROGÉNÈTE (905-959) empereur d'Orient (912-959)

  • Écrit par 
  • Pascal CULERRIER
  •  • 744 mots

Cet empereur byzantin dont le père, Léon VI, était très savant, monta sur le trône en 913, mais ne put régner seul qu'après la déposition de son collègue Romain Lécapène en 944. Son action politique fut moins décisive que son rôle en matière culturelle. Très lettré, il protégea l'université établie depuis le ixe siècle au palais de la Magnaure à Const […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-vii-porphyrogenete/#i_0

DAGOBERT Ier (600 env.-639) roi d'Austrasie (623-629) et roi des Francs (629-639)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 290 mots

Fils de Clotaire II et de Bertrade. Afin de satisfaire le particularisme de l'aristocratie austrasienne, que dominaient le maire du palais Pépin de Landen et l'évêque de Metz Arnoul, son père l'avait envoyé en Austrasie comme roi dès 623. Dagobert devint l'unique roi des Francs à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dagobert-ier/#i_0

DAGOBERT II (650 env.-679) roi d'Austrasie (676-679)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 156 mots

Fils de Sigebert III et de Himnechilde.Dagobert II fut exilé dans un monastère irlandais à la mort de son père en 656. Le maire du palais d'Austrasie Grimoald confia alors le trône à son propre fils, Childebert, que Sigebert avait adopté avant la naissance de Dagobert. Après la chute de Grimoald et de Childebert l'A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dagobert-ii/#i_0

DANDOLO ENRICO (1108 env.-1205)

  • Écrit par 
  • Freddy THIRIET
  •  • 506 mots

Issu d'une famille restée assez obscure jusqu'au xie siècle, Enrico Dandolo n'apparaît dans l'histoire vénitienne qu'en 1155 : il est alors giudice et semble fait pour les seconds rôles. La crise orientale qui éclate en 1171 lui donne l'occasion de servir sa patrie : la perte de tant de richesses, les atteintes portées à la vie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrico-dandolo/#i_0

DAVID Ier (1084 env.-1153) roi d'Écosse (1124-1153)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 544 mots

Roi d'Écosse (à partir de 1124), né vers 1084, mort le 24 mai 1153 à Carlisle, dans le Cumberland (Angleterre).David Ier est le plus jeune des six fils du roi écossais Malcolm III Canmore et de la reine Marguerite (la future sainte Marguerite). Il passe la plus grande partie de sa jeunesse à la cour de son beau-frère, le roi Henri I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-ier/#i_0

DAVID II (1324-1371) roi d'Écosse (1329-1371)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 329 mots

Roi d'Écosse (1329-1371), né le 5 mars 1324 à Dunfermline, Fife (Écosse), mort le 22 février 1371, à Édimbourg.Le 17 juillet 1328, conformément au traité de paix anglo-écossais d'Édimbourg-Northampton, le jeune David épouse à quatre ans Jeanne d'Angleterre, la sœur du roi Édouard III. Il succède à son père, le roi d'É […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-ii/#i_0

DESPENSER LES

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 200 mots

Famille anglaise élevée à la pairie au début du xiie siècle. Plusieurs de ses membres arrivèrent à de hautes dignités, dont le « justicier » Hugues au temps de Henry III et de Simon de Montfort. Le plus connu est Hugues le Despenser, tendre favori d'Édouard II, qui le fait comte de Winchester en 1322 : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-despenser/#i_0

DIDON ou ELISSA (IXe s. av. J.-C.?)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 440 mots

Princesse de Tyr, fondatrice de Carthage. De nombreux textes anciens attribuent la fondation de Carthage à Didon, également appelée Elissa ; sœur du roi de Tyr Pygmalion, elle quitte la Phénicie après le meurtre de son mari perpétré par son frère, relâche à Chypre, où elle recrute de nouveaux colons, conduits par le grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/didon-elissa/#i_0

DIMITRI IV DONSKOÏ (1350-1389) grand-prince de Moscou (1359-1389)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 563 mots

Lorsqu'il succède à son père, Ivan II (mort en 1359), comme prince de Moscou, le jeune Dimitri se trouve sous la tutelle politique du métropolite Alexis (mort en 1378). Celui-ci lui obtient, par ses démarches à la Horde d'Or, le titre de grand-prince de Vladimir (1362), rav […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-iv-donskoi/#i_0

DJOVAYNĪ (1226-1283)

  • Écrit par 
  • Michèle ÉPINETTE
  •  • 310 mots

Né dans le petit village de Azādvār du district de Djovayn (à l'ouest du Khurasān) et mort à Arrān. ‘Alā al-Dīn ‘Aṭā Malik Djovaynī (ou Djuwaynī) est l'un des plus grands historiens de l'époque mongole.Son ouvrage principal, Tārikh-e Djahān Goshāy, donne des indications sur sa vie : très jeune, et contre le gré de son père, il choisit la carrière de fonctionnaire et entre au se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djovayni/#i_0

DU GUESCLIN BERTRAND (1320 env.-1380)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 508 mots

Noble breton, issu d'une famille moins modeste que la tradition ne l'affirme. Son père, Robert, possédait plusieurs seigneuries qu'hérita Bertrand. À partir de 1342, il prit part aux combats de la guerre de succession de Bretagne, le plus souvent pour son propre compte. Passé en 1357 au service de Charles V, il s'illustra contre les Anglais en Bretagne (il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-du-guesclin/#i_0

DUNOIS JEAN, comte de Longueville et Dunois, dit LE BÂTARD D'ORLÉANS (1402-1468)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 296 mots

Fils du duc Louis d'Orléans (frère de Charles VI) et de Mariette d'Enghien, femme d'un de ses chambellans, Aubert Le Flament. La captivité de ses demi-frères, pris par les Anglais à Azincourt, fit de Dunois, qui avait été élevé avec eux et était reconnu comme l'un des membres de la famille d'Orléans, l'une des têtes du parti armagnac. Pris par les Bourguignons en 1418, puis libéré en 1420, il rejo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dunois/#i_0

EBROÏN (mort entre 680 et 683)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 296 mots

Maire du palais de Neustrie pendant plus de vingt ans (657- entre 680 et 683).Après la mort du roi Clotaire III en 673, Ebroïn, qui exerçait la réalité du pouvoir avec la reine Bathilde, mère de Clotaire, décida de nommer à sa succession le frère du défunt, Théodoric III (ou Thierry III). Furieux de ne pas avoir été consultés, les grands du royaume, menés p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ebroin/#i_0

EDGAR (1075?-1107) roi d'Écosse (1097-1107)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 92 mots

Vraisemblablement le second fils de Malcolm III Canmore, Edgar était vassal du roi d'Angleterre Guillaume II le Roux. Il succéda sur le trône d'Écosse à son oncle Donald Bane déposé pour ses menées anti-anglaises. En 1098, Edgar fut contraint de céder les Hébrides au roi de Norvège Magnus II. Il fut un bienfaiteur de l'Église et, selon un contemporain, saint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar/#i_0

EDGAR L'ATHELING (1057-1125)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 265 mots

Prince anglo-saxon, comme l'indique le titre d'Atheling (attribué principalement à l'héritier présomptif), et petit-fils du roi anglais Edmond Côtes de Fer, Edgar ne put faire valoir ses droits à la couronne après la mort de Harold II (à la bataille d'Hastings en 1066), puisque ce fut Guillaume le Conquéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-l-atheling/#i_0

ÉDOUARD D'ANGLETERRE, prince de Galles, dit LE PRINCE NOIR (1330-1376)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 207 mots
  •  • 2 médias

Deuxième héritier du trône d'Angleterre à recevoir le titre de prince de Galles (1343), fils d'Édouard III, le Prince Noir a établi sa gloire par les victoires de ses armes. Il participe aux premières grandes batailles de la guerre de Cent Ans, où son armure lui vaut son surnom. Présent à Crécy en 1346, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-d-angleterre/#i_0

ÉDOUARD II (1284-1327) roi d'Angleterre (1307-1327)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 341 mots

Sixième souverain de la dynastie des Plantagenêts, Édouard doit son accession à la couronne à la mort prématurée de ses trois frères aînés. Son règne désastreux forme un contraste total avec celui de son père Édouard Ier. Monté sur le trône alors que se déroule une expédition contre l'Écosse, il est le responsable de l'échec complet du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-ii/#i_0

ÉDOUARD III (1312-1377) roi d'Angleterre (1327-1377)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 509 mots

Monté sur le trône après le meurtre de son père, débarrassé dès 1330, par une petite révolution de palais, de sa mère Isabelle, emprisonnée, et de Roger Mortimer, exécuté, Édouard III a vécu trop longtemps pour conserver, à l'extrême fin de son règne, l'autorité jalouse qu'il avait ambitionnée : sénile, il doit vers 1370, assister aux luttes d'influen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-iii/#i_0

ÉDOUARD IV (1442-1483) roi d'Angleterre (1461-1483)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 380 mots
  •  • 1 média

Fils aîné de Richard d'York, il est le premier souverain de la dynastie, grâce à ses victoires sur les Lancastre au cours de la guerre des Deux-Roses. Rival pendant dix ans du roi légitime Henri VI, il a connu un règne d'abord très troublé après sa proclamation à Londres en 1461, et n'a pu exercer paisiblement son autorité qu'après la mort d'He […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-iv/#i_0

ÉDOUARD L'ANCIEN (mort en 924) roi du Wessex (899-924)

  • Écrit par 
  • Paul QUENTEL
  •  • 296 mots

Roi des Angles et des Saxons, Édouard l'Ancien (ou Eadweard, Edward) était le deuxième fils du roi Alfred le Grand. Avec son père, il avait pris une part active dans la lutte contre les Danois que son père avait obligés à se fixer dans le Danelaw (nord et ouest de Watling Street) et qu'il avait forcés à se faire chrétiens. Quand Édouard lui succéda, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-l-ancien/#i_0

ÉDOUARD LE CONFESSEUR saint (entre 1003 et 1005-1066) roi d'Angleterre (1042-1066)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 271 mots
  •  • 1 média

Né à Islis, petit-fils de Richard Ier, duc de Normandie, et fils d'Éthelred II, Édouard fut choisi comme roi du vivant de son frère aîné Hartha-Cnut, grâce à l'appui de Godwine, comte de Wessex. À la mort de son frère, en 1042, il fut « reconnu roi par tous », mais ne fut couronné qu'en 1043. Cependant, malgré l'appui qu'il avait manifesté au roi, Godwine, qui était en butte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-le-confesseur/#i_0

EDWIN saint (585-632) roi de Northumbrie (616-632)

  • Écrit par 
  • Paul QUENTEL
  •  • 216 mots

Fils de Aelle (Ella) de Deira, roi du Northumberland, saint Edwin (Eadwine, vieil anglais Aeduini) succéda au premier roi, Aethelfrith. Ce dernier était tombé en 616 dans une bataille contre Raedwald, roi de l'East Anglia, qui soutenait Edwin. Primitivement païen, Edwin épousa la fille d'Ethelbert, du Kent, qui, elle, était chrétienne ; le contrat de maria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edwin/#i_0

EGBERT LE GRAND (mort en 839) roi du Wessex (802-839)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 160 mots

Originaire du Kent, Egbert (ou Ecgberht) succéda au roi des Saxons de l'Ouest, Beorhtric, en 802. Quittant la confédération de Mercie, il assura solidement son pouvoir. En 825, il remporta sur le roi de Mercie, Beornwulf, la victoire de Ellendune (actuellement Wroughton, Wiltshire) qui, mettant un terme à la prépondérance du royaume de Mercie, fit du Wessex le plus puissant des royaumes anglais. F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egbert-le-grand/#i_0

EGINHARD (770 env.-840)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 270 mots

Issu d'une famille noble du Maingau (Franconie), élevé au monastère de Fulda, Eginhard compléta sa formation à la cour d'Aix, où il entendit les leçons d'Alcuin dont il semble avoir assumé la succession à la tête de l'école palatine. Très apprécié de Charlemagne, il fut également contrôleur des ateliers d'art d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eginhard/#i_0

ÉLISABETH DE HONGRIE sainte (1207-1231)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 248 mots

Fille du roi de Hongrie, André II, Élisabeth fut, à l'âge de quatre ans, fiancée au fils du landgrave de Thuringe, Louis, qui en avait onze, et conduite au château de la Wartburg. Landgrave en 1217, Louis épousa Élisabeth en 1221 ; elle avait quatorze ans. Les deux époux eurent trois enfants : en 1222, Hermann, le futur landgrave ; en 1224, Sophie, qui épous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-de-hongrie/#i_0

ÉLOI saint (588 env.-660)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 436 mots

Né en Limousin, dans la petite ville de Chaptelat (au nord de Limoges), d'une famille gallo-romaine, Éloi fit son apprentissage d'orfèvre à l'atelier monétaire de Limoges, puis vint à Paris travailler sous les ordres du trésorier royal. C'est là que, chargé de réaliser pour le roi Clotaire II un trône d'or incrusté de pierreries, il fut assez habile et honnête […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eloi/#i_0

ÉRASME (1467 env.-1536)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 6 217 mots
  •  • 1 média

Étonnante aventure que celle de ce Hollandais que rien ne destinait à la célébrité, mais dont les contemporains firent le « prince de l'humanisme » et dont la postérité ne connaît, en général que le titre d'un livre, l'Éloge de la folie, et le profil peint par Holbein le Jeune.C'est en réalité, selon les termes mêmes d'un de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erasme/#i_0

ESTE LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 568 mots

Issue des marquis de Toscane au xe siècle, tirant son nom du marquisat d'Este (ville proche de Padoue), la maison d'Este entre vraiment dans l'histoire avec les deux mariages d'Azzo II (mort en 1097). De sa première union avec Cunégonde, héritière des Welf, sortira la branche allemande des Welf qui compteront de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-este/#i_0

ETHELBERT (mort en 616) roi du Kent (560-616)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 269 mots
  •  • 2 médias

Un des premiers souverains saxons qui ait eu quelque importance après les invasions barbares. Ethelbert (ou Æthelberht) semble avoir réussi à établir sa suprématie sur d'autres branches des peuples conquérants et aurait été l'un des sept souverains ayant accédé au titre de Bretwalda, symbole de souveraineté sur l'Angleterre du Sud tout entière. Ayant épousé Berthe, fille du roi franc Caribert I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethelbert/#i_0

ETHELFLAED ou ÆTHELFLED (morte en 918)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 212 mots

Princesse anglo-saxonne qui régna sur la Mercie au tout début du xe siècle, Ethelflaed fut aussi la fondatrice de l'abbaye de Gloucester.Première née du roi Alfred le Grand, Ethelflaed (on trouve aussi Æthelfled et Éthelfleda) aide son frère cadet Édouard l'anc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethelflaed-aethelfled/#i_0

ETHELWULF (mort en 858) roi du Wessex (839-858)

  • Écrit par 
  • Paul QUENTEL
  •  • 256 mots

Roi saxon d'Angleterre (839-858), fils d'Egbert, le premier roi du Wessex. Après s'être emparé du Kent, puis d'autres régions du Sud, Egbert mit Ethelwulf (ou Æthelwulf) sur le trône du Kent. A la mort de son père, Ethelwulf devint roi du Wessex à son tour, tandis que son frère Ethelstan (ou Æthelstan) recevait le titre de vice-roi du Kent. Au cours de sa lutte contre les Danois, il eut le dessous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethelwulf/#i_0

ÉTIENNE DE BLOIS (1097 env.-1154) roi d'Angleterre (1135-1154)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 556 mots

Roi d'Angleterre (1135-1154), né vers 1097, mort le 25 octobre 1154 à Douvres. Il tenta en vain de consolider son pouvoir pendant la guerre civile qui suivit son usurpation du trône.Étienne de Blois est le fils d'Étienne, comte de Blois et de Chartres, et d'Adèle, fille de Guillaume le Conquérant. Il est élevé par son oncle le roi Henri I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-de-blois/#i_0

ÉTIENNE DE GARLANDE (mort en 1150)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 291 mots

Sénéchal de Louis VI le Gros, Étienne de Garlande appartient à une famille noble de la Brie. Il succède dans cette charge à deux de ses frères, mais se fait particulièrement remarquer par une ambition effrénée et une absence totale de scrupules qui font de lui, à partir de 1108, le conseiller le plus écouté d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-de-garlande/#i_0

ÉTIENNE IX UROŠ IV DUŠAN (1308-1355) roi puis empereur des Serbes (1331-1355)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 230 mots

Membre de la dynastie des Nemanyich, qui régna plus de deux siècles sur la Serbie, fils d'Étienne Dečanski, lui-même fils illégitime du roi Étienne Milutin, Étienne IX, remarquable par sa valeur militaire autant que par ses vues politiques, est considéré dans son pays comme un héros national. Voyant le danger qui menace l'Empire byzantin, désorganisé face à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-ix-uros-iv-dusan/#i_0

FA NGUM (1316-1374) roi du Lan Xang (1353-1373)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 406 mots

Fondateur du royaume lao de Lan Xang, né en 1316, mort en 1374.Fa Ngum est le petit-fils de Souvanna Khamphong, le dernier d’une longue lignée de chefs de la principauté du Muong Xua, connue plus tard sous le nom de Luang Prabang, sur le cours supérieur du Mékong. D’après la légende, Souvanna Khamphong bannit le père de Fa Ngum pour le punir d’avoir séduit un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fa-ngum/#i_0

FARNÈSE LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 378 mots
  •  • 1 média

Aux xie et xiie siècles, les Farnèse sont de petits seigneurs, qui s'enrichissent peu à peu au service de communes, telles que Viterbe et Orvieto. Ils sont possessionnés près du lac de Bolsena, autour du Castrum Farneti. Jusqu'au xve siècle, ils guerroient po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-farnese/#i_0

FERDINAND II LE CATHOLIQUE (1452-1516) roi d'Aragon et de Sicile (1479-1516)

  • Écrit par 
  • Tarsicio de AZCONA, 
  • Universalis
  •  • 782 mots

Roi d'Aragon et de Castille (1479-1516), de Sicile (sous le nom de Ferdinand II, 1468-1516) et de Naples (Ferdinand III, 1504-1516), né le 10 mars 1452 à Sos (Aragon), mort le 23 janvier 1516 à Madrigalejo (Espagne), Ferdinand II le Catholique réalisa l'unité territoriale de l'Esp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-ii-le-catholique/#i_0

FERRÉ ou FERRET dit LE GRAND FERRÉ (1330 env.-?)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 159 mots

Paysan du village de Rivecourt en Picardie déjà remarqué pour l'activité qu'il déploya lors de la révolte des Jacques, en mai 1358. Célèbre pour son extraordinaire vigueur et par son habileté à tendre des embuscades, le Grand Ferré prit, la hache à la main, une part très efficace à la résistance contre les Anglais au début de 1359. La bande de paysans dont il faisait partie s'était établie dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferre-ferret/#i_0

FRANÇOIS II (1435-1488) duc de Bretagne (1458-1488)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 322 mots

Fils aîné de Richard d'Étampes et petit-fils du duc Jean IV, François devint duc de Bretagne à la mort de son oncle Arthur III (le connétable de Richemont), le 26 décembre 1458. Il était aussi le gendre du duc François Ier, mort en 1450.François II tenta d'imiter le duc de Bourgogne et de réa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ii-1435-1488-duc-de-bretagne-1458-1488/#i_0

FRANZESI LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 264 mots

Famille florentine. Célèbres en France sous les noms de Biche et de Mouche, deux frères, Biccio et Musciatto, fils d'un petit seigneur toscan, Guido Franzesi, financiers audacieux, se rendent indispensables au roi Philippe le Bel, dont ils dirigent, à la fin du xiiie siècle, la politique financière, tout en s'enrichissant prodigieusement : en 1295, pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-franzesi/#i_0

FRÉDÉGONDE (545 env.-597) reine de Neustrie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 272 mots

Épouse de Chilpéric Ier, roi de Neustrie, Frédégonde est née à Montdidier vers 545 et morte à Paris en 597.Simple suivante à l'origine, Frédégonde devient la maîtresse du roi mérovingien Chilpéric Ier, qu'elle persuade d'assassiner sa femme, la reine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fredegonde/#i_0

FRÉDÉRIC Ier BARBEROUSSE (1122 env.-1190) empereur germanique (1152-1190)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 1 267 mots

L'une des figures les plus attachantes de l'Empire germanique et de l'histoire du Moyen Âge européen. Frédéric Ier Barberousse s'est laissé séduire par l'Italie, comme tous ses prédécesseurs, et s'est efforcé de reconstituer un bloc politique formé de la Lombardie et de l'Allemagne : pourtant il n'a pas compris le mouvement communal, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-ier-barberousse/#i_0

FRÉDÉRIC II (1194-1250) empereur germanique (1220-1250)

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 766 mots
  •  • 1 média

Fils de l'empereur Henri VI et de Constance de Hauteville, héritière des rois normands, Frédéric naquit à Iesi le 26 décembre 1194. Orphelin à quatre ans, le jeune roi de Sicile est confié à la tutelle d'Innocent III et assiste à la dégradation de son royaume, tiraillé entre les barons indigènes et allemands, les légat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-ii-1194-1250-empereur-germanique-1220-1250/#i_0

FRÉDÉRIC III (1415-1493) empereur germanique (1440-1493)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 596 mots

Empereur germanique (1440-1493), né le 21 septembre 1415 à Innsbruck (Autriche), mort le 19 août 1493 à Linz.Fils du duc Ernest d'Autriche, Frédéric hérite, en 1424, à la mort de celui-ci, des possessions des Habsbourg en Autriche (Styrie, Carinthie, Carniole et Gorizia). Devenu l'aîné de la dynastie en 1439, il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-iii-1415-1493-empereur-germanique-1440-1493/#i_0

FREGOSO LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 289 mots

Famille de marchands génois. Au début du xive siècle, un certain Rolando Fregoso est châtelain de Voltaggio, de Gavi et de Portovenere. En 1370, son fils Domenico (1325-1390) fait déposer le doge Gabriel Adorno et se fait proclamer à sa place, au terme d'un coup d'État. Pendant un siècle et demi, d'inexplicables luttes familiales entre les Fregoso et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fregoso/#i_0

FRESCOBALDI LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 269 mots

Famille florentine, qui connut son apogée au xiiie siècle et dans la première moitié du xive siècle. Pionniers du commerce florentin au-delà des Alpes, les Frescobaldi sont associés aux Franzesi dans la France de Philippe le Bel et aux Bardi en Angleterre (à partir de 1277). Mais, dès 1311, la concurrence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-frescobaldi/#i_0

FUJIWARA NO MICHINAGA (966-1027)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 661 mots

C'est à sa naissance — et au hasard — que Michinaga doit d'arriver au premier rang et de présider à l'apogée de la civilisation du Japon antique. Il est en effet le fils du grand chancelier Kaneie, et ses deux frères aînés, Michitaka et Michikane, qui avaient succédé à leur père, sont morts prématurément. L'empereur, sur le conseil de sa mère, sœur de Michinaga, lui accorde en 995 la charge d'exam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fujiwara-no-michinaga-966-1027/#i_0

FUJIWARA NO MOTOTSUNE (836-891)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 252 mots

Chef de la maison Fujiwara à la suite de son oncle Yoshifusa qui l'adopte comme héritier. Créant un précédent, Fujiwara no Mototsune dote sa famille, qui possédait déjà le privilège de fournir les mères des princes héritiers et les régents pendant la minorité des empereurs, de celui de revêtir la charge de grand chancelier (kampaku) qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fujiwara-no-mototsune-836-891/#i_0

FUJIWARA NO YOSHIFUSA (804-872)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 191 mots

Deuxième fils de Fuyutsugu de la branche dite du Nord de la maison Fujiwara, Yoshifusa pose les bases qui font la fortune de ses descendants : premier de sa famille, depuis le transfert de la capitale de Nara à Kyōto, à être revêtu de la charge de ministre des Affaires suprêmes de son vivant (857), premier à porter le titre de régent (sesshō […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fujiwara-no-yoshifusa-804-872/#i_0

GAGUIN ROBERT (1423-1501)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 946 mots

Humaniste et diplomate français, ministre général de l'ordre des Trinitaires. Né à Calonne-sur-la-Lys, près de Béthune, Robert Gaguin fait ses premières études au monastère de Préavins (où il mourra), près de Saint-Omer. Très jeune, il entre chez les Trinitaires, qui l'envoient dans leur maison parisienne des Mathurins pour y étudier la théologie. À l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-gaguin/#i_0

GALSWINTHE (540 env.-568) reine de Neustrie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 147 mots

Fille d'Athanagilde, roi des Wisigoths d'Espagne, et de Goswinthe, Galswinthe était aussi la sœur aînée de Brunehaut, reine d'Austrasie, ainsi que la femme de Chilpéric Ier, roi de Neustrie.Chilpéric, qui a répudié sa première femme Audovère vers 565, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galswinthe/#i_0

GASTON III dit PHÉBUS (1331-1391) comte de Foix (1343-1391)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 316 mots

Fils de Gaston II ; marié à Agnès de Navarre, fille de Philippe d'Évreux et de Jeanne de Navarre, Gaston Phébus a laissé le souvenir d'un chevalier idéal, courageux au combat, avisé dans sa politique, équitable et sage dans son administration. Le mécénat de ce prince fastueux, amateur de bâtiments et collectionneur averti, n'est pas étranger à une telle réputation. L'homme n'eut cependant pas que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-iii/#i_0

GEDIMINAS (1275 env.-1341) grand-duc de Lituanie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 507 mots

Grand-duc de Lituanie (1316-1341) né vers 1275, mort en décembre 1341 au cours d'une bataille sous Veliuona.Fils du grand-duc Pukuveras, Gediminas (Gedymin en polonais) succède à son frère, le grand-duc Vytenis (Witen en polonais), lorsque celui-ci meurt en 1316. Il inaugure ainsi la dynastie des Gedimines, à laquelle appartient son petit-fils Jogaila (Jage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gediminas/#i_0

GEORGES DE PODEBRADY (1420-1471) roi de Bohême (1458-1471)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 764 mots

Hussite de tradition, Georges de Podebrady est un nationaliste tchèque. Son arrière-grand-père avait repris l'usage de la langue slave dans sa famille, son père était le bras droit de Jean Žižka, général des troupes hussites contre l'empereur Sigismond, héritier du trône de Bohême. Georges ou Jiri grandit dans le tumulte des guerres hussites, menées par de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-de-podebrady/#i_0

GHERARDESCA UGOLINO DELLA ou UGOLIN (mort en 1289)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 216 mots

Issu d'une puissante famille féodale qui, traditionnellement, dirigeait les gibelins de Pise, Ugolin commence par poursuivre la politique ancestrale, puis fait volte-face, s'alliant aux Visconti et à la faction guelfe, par ambition personnelle. Emprisonné (1274) et chassé de Pise (1275), il en dévaste le territoire et y revient, comme chef du parti guelfe, avec la paix de 1276. La ville, menacée p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ugolino-della-gherardesca/#i_0

GODEFROI DE BOUILLON GODEFROI IV DE BOULOGNE dit (1061-1100)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 254 mots

Fils cadet d'Eustache, comte de Boulogne, et neveu, par sa mère, du duc de Basse-Lorraine Godefroi le Bossu, à qui il succéda indirectement en 1093, Godefroi de Bouillon prit la tête de l'une des branches de la première croisade, qui atteignit l'Orient par la voie danubienne. Apprécié pour sa dévotion et sa modestie, mais plus encore pour sa prestance, sa bravoure et sa force physique, il put user […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/godefroi-iv-de-boulogne-godefroi-de-bouillon/#i_0

GODFRED (mort en 810) roi de Danemark (798-810)

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 271 mots

Premier souverain danois mentionné par des sources historiques, Godfred est connu grâce au texte des Annales carolingiennes et à Eginhard (Vita Caroli, 14). Après la soumission de la Saxe par Charlemagne, il est en contact avec les Francs. Il accueille dans son royaume les S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/godfred/#i_0

GONTRAN (545 env.-592 ou 593) roi de Bourgogne (561-592 ou 593)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 325 mots

Fils de Clotaire Ier, Gontran reçut le royaume d'Orléans, qui incluait la Bourgogne, lorsque les possessions de son père furent partagées en quatre en 561. Il agrandit son territoire lorsque son frère Caribert Ier, roi de Paris, s'éteignit en 567. Fin stratège, il s'efforça d'empêcher ses deux frères encore en vie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gontran/#i_0

GO-SHIRAKAWA-TENNŌ (1127-1192) empereur du Japon (1155-1158)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 343 mots

Empereur du Japon (1155-1158), né le 18 octobre 1127 à Kyōto, mort le 26 avril 1192 à Kyōto.Go-Shirakawa-tennō, ou Go-Shirikawa (tennō signifie empereur), dont le nom personnel est Masahito, accède au trône en 1155, lorsque son frère l'empereur Konoe (1139-1155, règne 1142-1155) meurt. Un an plus tard, au décès de son père, l'empereur retiré Toba (1103-1156, règne 1107-1123), s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/go-shirakawa/#i_0

GO-TOBA-TENNŌ (1179-1239) empereur du Japon (1184-1198)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots

Empereur du Japon, né le 6 août 1180 à Kyōto, mort le 28 mars 1239 dans la province d'Oki.En septembre 1183, Takahira est porté sur le trône sous le nom de règne Go-Toba-tennō (tenn̄o signifie empereur), par le clan des Minamoto, qui a affirmé sa suprématie militaire sur la majeure partie du pays.Go-Toba règne quatorze ans et cinq mois avant d'abdiquer en f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/go-toba-tenno/#i_0

GRIMALDI LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 602 mots

Importante famille génoise remontant à Othon Canella, consul à Gênes (1133) et dont le fils Grimaldo donna le nom à une descendance prolifique. Parmi ces Grimaldi, François, dit la Malice, s'empara en 1297, par surprise et pour peu de temps, du rocher de Monaco, terre provençale donnée en fief par l'empereur des Romains à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-grimaldi/#i_0

GRIMOALD (mort en 656)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 186 mots

Maire du palais d'Austrasie (643-656).Grimoald succéda à son père, Pépin de Landen, en 643 et, pendant treize ans, demeura au service du roi Sigebert III. Lorsque ce dernier mourut en 656, Grimoald, riche et puissant, convainquit un nombre suffisant de partisans qu'il était temps de supplanter les Mérovingiens. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grimoald/#i_0

GUILLAUME Ier LE MAUVAIS (1120 env.-1166) roi de Sicile (1154-1166)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 415 mots

Roi normand de Sicile (1154-1166) né vers 1120, mort le 7 mai 1166 à Palerme.À la mort de ses trois frères aînés, Guillaume Ier, dit « le Mauvais », devient héritier présomptif du trône en 1148. À partir de 1151, il partage le pouvoir avec son père Roger II (1095-1154) jusqu'à la mort de celui-ci. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-ier-le-mauvais/#i_0

GUILLAUME II LE BON (1154-1189) roi de Sicile (1166-1189)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 320 mots

Roi normand de Sicile (1166-1189), né en 1154, mort le 18 novembre 1189 à Palerme.Guillaume II de Sicile, dit « Guillaume le Bon », règne sous la régence de sa mère Marguerite de Navarre (après 1131-1182) de 1166 à 1171. Il doit son épithète à sa politique de tolérance et de justice envers les villes et les barons norma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-ii-le-bon/#i_0

GUILLAUME II LE ROUX (1056 env.-1100) roi d'Angleterre (1087-1100)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 153 mots

Troisième fils de Guillaume le Conquérant, il est choisi par son père pour lui succéder sur le trône d'Angleterre, de préférence à son frère aîné Robert Courteheuse, à qui échoit la Normandie. L'appui de l'archevêque Lanfranc lui permet d'assumer la succession. Son règne est marqué par plusieurs graves révoltes féodales, surtout en 1088 et en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-ii-le-roux/#i_0

GUILLAUME LE CONQUÉRANT (1027 env.-1087)

  • Écrit par 
  • Jacques BOUSSARD
  •  • 2 484 mots
  •  • 2 médias

La vie et l'action politique de Guillaume le Conquérant, duc de Normandie (1035-1087) et roi d'Angleterre (1066-1087), conditionnent toute l'histoire de l'Angleterre dotée d'institutions assez souples pour évoluer en plusieurs siècles vers une monarchie constitutionnelle. Vassal du roi de France, Guillaume se transforme en conquérant d'une île, puis en sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-le-conquerant/#i_0

GUILLAUME TELL

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 580 mots

Personnage légendaire dont on a fait un des pères de la Confédération suisse. Le nom de Guillaume Tell apparaît, pour la première fois, dans une chronique relatant la genèse de l'alliance des montagnards des Waldstätten, le Livre blanc de Sarnen, vers 1470, c'est-à-dire cent quatre-vingts ans apr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-tell/#i_0

HAAKON IV HAAKONSSON ou HÅKON IV HÅKONSSON (1204-1263) roi de Norvège (1217-1263)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 480 mots

Roi de Norvège (1217-1263), né en 1204 près de Skarpsborg, mort le 15 décembre 1263 à Kirkwall, dans les Orcades.Haakon IV Haakonsson, dit Haakon l'Ancien, est le fils posthume illégitime reconnu de Haakon III (1170 env.-1204, règne 1202-1204) et le petit-fils de Sverre Sigurdsson de Norvège (1145/1151 env.-1202, règne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/haakon-iv-haakonsson-hakon-iv-hakonsson/#i_0

HAAKON ou HÅKON V MAGNUSSON (1270-1319) roi de Norvège (1299-1319)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 348 mots

Roi de Norvège (1299-1319), né en 1270 en Norvège, mort le 8 mai 1319 en Norvège.Fils cadet de Magnus VI le Législateur, Haakon V, dit Haakon Magnusson, succède en 1299 à son frère aîné Erik II Magnusson (1268-1299, règne 1280-1299). Résolu à réduire le pouvoir de la haute noblesse et des ecclésiastiques qui s'était renforcé depuis le règne d'Erik II, Haakon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/haakon-hakon-v-magnusson/#i_0

HABSBOURG

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 2 300 mots
  •  • 2 médias

La maison de Habsbourg, plus connue à partir du xvie siècle sous le nom de maison d'Autriche, eut une vocation européenne et faillit bien, avec l'empereur Charles Quint, parvenir à la monarchie universelle. Mais comme les Valois s'opposèrent de toutes leurs forces à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/habsbourg/#i_0

ḤĀKIM BI-AMR ALLĀH AL- (985-1021) calife fātimide (996-1021)

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 440 mots

Sixième calife fāṭimide et personnage central du système religieux druze, tantôt cruel et despotique, tantôt humble, généreux et juste. Les raisons profondes du comportement étrange de Ḥākim restent inexpliquées. Il est proclamé calife en 996, et les premières années de son règne sont fort agitées : guerre avec les Byzantins et troubles intérieurs provoqués par les luttes d'influence entre les tro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-hakim-bi-amr-allah/#i_0

HAMDANIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 979 mots

Famille arabe, les Hamdanides ont donné naissance au xe siècle à deux petites dynasties, l'une à Mossoul, l'autre à Alep où a vécu le personnage le plus illustre de cette famille, l'émir Sayf al-Dawla.Descendants de ‘Adī b. Ousāma b. Taghlib (d'où le nom de Taghlibides qui leur a parfois été donné), les Hamdanides apparaissent dans l'histoire avec Ham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamdanides/#i_0

HARALD Ier HÅRFAGER (850 env.-933) roi de Norvège (872-933)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 344 mots

Roi de Norvège (872-933), né vers 850, mort en 933.Fils du roitelet Halvdan Svarte (« le Noir »), qui règne sur une province du sud-est de la Norvège, et descendant de la dynastie des Ynglinger, l'ancienne famille royale de Suède, Harald Ier Hårfager (« aux Beaux Cheveux ») succède à son père. C'es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harald-ier-harfager/#i_0

HARALD III HÅRDRÅDE (1015-1066) roi de Norvège (1046-1066)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 290 mots

Fils de Sigurd Syr et demi-frère par sa mère du roi de Norvège, Olaf II Haraldsson dit le Saint, Harald III Hårdråde passa une grande partie de sa jeunesse à la cour du grand-prince de Kiev, Iaroslav Ier le Sage, dont il devint par la suite le gendre, puis dans la garde varangienne de l'empereur byzantin Michel IV. Ses exploits militai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harald-iii-hardrade/#i_0

HAROLD II (1022 env.-1066) roi d'Angleterre (1066)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 306 mots

À la mort, en 1053, de son père Godwin, comte de Wessex et de Kent, Harold, qui avait reçu le comté d'Est-Anglie en 1044, devint l'homme puissant d'Angleterre. En 1057, il obtint des comtés pour ses trois frères, Tostig, Gyrth et Leofwine et n'eut pour seul rival que Léofric de Mercie. En 1065, faisant droit aux revendications des Northumbriens révoltés contre Tostig, leur comte, Harold donna le c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harold-ii/#i_0

HĀRŪN AL-RASHĪD (766-809) calife ‘abbāside (786-809)

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 833 mots
  •  • 1 média

Le règne du cinquième calife ‘abbāside marque un tournant crucial dans l'histoire du califat : il amorce la longue décadence de l'empire islamique. Troisième fils d'al-Mahdī, Hārūn al-Rashīd restera longtemps sous l'influence de sa mère, al-Khayzurān, une esclave yéménite affranchie. Son enfance se passe dans le luxe et la facilité. Soumis à son tuteur et précepteur Yahyā ben Khālid al-Barāmika, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harun-al-rashid/#i_0

HENRI Ier (1008-1060) roi de France (1031-1060)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 239 mots

Fils de Robert le Pieux, associé au trône en 1027, et seul roi à la mort de son père (20 juill. 1031). Son frère Robert, que soutenaient la reine mère Constance d'Arles et le comte de Blois, tenta de lui enlever la couronne et occupa le domaine royal. L'appui du duc de Normandie et des comtes d'Anjou et de Flandre permit à Henri Ier de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-ier/#i_0

HENRI Ier BEAUCLERC (1068-1135) roi d'Angleterre (1100-1135)

  • Écrit par 
  • C. Warren HOLLISTER
  • , Universalis
  •  • 751 mots

Roi d'Angleterre (1100-1135) et duc de Normandie (1106-1135), né en 1068 à Selby dans le Yorkshire, mort le 1er décembre 1135 à Lyons-la-Forêt en Normandie.Fils cadet de Guillaume le Conquérant (1027 env.-1087), Henri Ier Beauclerc est couronné à Westminster le 5 août 1100, trois jours après la mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-ier-beauclerc/#i_0

HENRI Ier L'OISELEUR (876 env.-936) roi de Germanie (919-936)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 172 mots

Duc de Saxe et principal opposant du dernier roi carolingien Conrad Ier, Henri Ier l'Oiseleur est élu roi de Germanie en 919 ; son règne marque la rupture avec la période postcarolingienne, en raison de la méfiance qu'éprouve le souverain à l'égard du clergé, qu'il écarte des fonctions politiques. Guerrier et peu religieux, il a su arrêter la décomposi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-ier-l-oiseleur/#i_0

HENRI III (1207-1272) roi d'Angleterre (1216-1272)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 349 mots

Fils aîné de Jean sans Terre, mis en possession de sa couronne grâce à une intervention pontificale et à l'appui militaire de certains barons, Henri III connaît un règne perpétuellement troublé par des révoltes et voit son autorité bafouée et discutée. C'est un roi faible de caractère et volontiers soumis aux avis de favoris, cosmopolite dans sa pens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-iii-1207-1272-roi-d-angleterre-1216-1272/#i_0

HENRI III LE NOIR (1017-1056) empereur germanique (1039-1056)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 456 mots

À la mort de son père Conrad II le Salien, Henri III, qui avait déjà été désigné et couronné, hérita très normalement de la couronne. Il avait reçu une éducation religieuse assez soignée et s'était convaincu de l'importance de ses fonctions. Il veilla donc au cours de son règne à maintenir la paix dans l'Empire (trône de Dieu) et sur les frontières, comme en Pologne ou en Bohême. S'il respectait l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-iii-le-noir/#i_0

HENRI II LE SAINT (973-1024) empereur germanique (1002-1024)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 267 mots

Duc de Bavière, Henri II est élu empereur à la mort de son cousin Othon III, dépourvu d'héritier direct. Mais son avènement est précédé d'une longue lutte de succession et suivi d'un conflit avec les comtes de Luxembourg et la noblesse du royaume de Bourgogne, qui refuse de le reconnaître comme son suzerain. Prince actif et doué, il a maintenu l'unité dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-ii-le-saint/#i_0

HENRI II PLANTAGENÊT (1133-1189) roi d'Angleterre (1154-1189)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 581 mots
  •  • 2 médias

Petit-fils d'Henri Ier, désigné par son grand-père pour lui succéder dès le moment de sa naissance, écarté en fait du trône par Étienne, neveu du roi défunt, Henri II doit tout à l'énergie de sa mère, Mathilde, et de son père, Geoffroi V Plantagenêt. Il est couronné en 1154 et, dès ce moment, il est le maître non seulement de l'Angleterre, mais aussi de la Normandie ; en out […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-ii-plantagenet/#i_0

HENRI IV (1050-1106) empereur germanique (1056-1106)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 1 014 mots

Fils de l'empereur Henri III et d'Agnès de Poitiers, élu roi des Romains à trois ans, héritier légitime du trône d'Allemagne, Henri IV était le petit-fils du puissant duc d'Aquitaine qui avait décliné la couronne d'Italie et protégeait Cluny. Le plus grand des abbés de Cluny, Hugues (1049-1109), fut son parrain et son conseiller.Intelligent, doué d'un certain sens politique et énergique, Henri eut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-iv-1050-1106-empereur-germanique-1056-1106/#i_0

HENRI IV DE LANCASTRE (1367-1413) roi d'Angleterre (1399-1413)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 340 mots

Connu plutôt sous le nom de Henri Bolingbroke, fils de Jean de Gand, Henri IV usurpe le trône en 1399 et fonde la nouvelle dynastie des Lancastre. Son action a été menée contre Richard II, coupable de l'avoir banni et d'avoir confisqué à son profit les biens de Jean de Gand à la mort de celui-ci ; elle a été so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-iv-de-lancastre/#i_0

HENRI LE LION (1129-1195) duc de Saxe (1142-1180) et de Bavière (1155-1180)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 649 mots

Fils de Henri le Superbe, duc de Bavière, l'un des hommes les plus riches et les plus puissants de l'Empire germanique, et de l'unique fille de l'empereur Lothaire III, qui avait été duc de Saxe. Quand son père, manquant de peu son élection au trône d'Allemagne, se révolta et entraîna sa famille avec lui, Henri le Lion se trouva dépossédé de tous ses héritag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-le-lion/#i_0

HENRI V (1081-1125) empereur germanique (1106-1125)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 688 mots

Fils de l'empereur Henri IV, Henri V avait été couronné roi en 1099. Bien qu'il fût l'héritier en titre de l'Empire, il se révolta contre son père, de 1104 à 1106. Par la ruse, il obtint que ce dernier se défît de son armée, se saisit alors de lui, l'emprisonna et se fit donner les Reichsinsignien qui lui permirent de se faire couronner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-v-1081-1125-empereur-germanique-1106-1125/#i_0

HENRI V (1387-1422) roi d'Angleterre (1413-1422)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 381 mots
  •  • 1 média

Très tôt mêlé aux affaires du royaume et sans doute l'un des responsables de la politique continentale plus vigoureuse adoptée par son père vers la fin de sa vie, Henri V demeure surtout le grand vainqueur anglais de la guerre de Cent Ans. Deux ans après être monté sur le trône, il décide de tirer parti de la querelle des Armagnacs et des Bourguig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-v-1387-1422-roi-d-angleterre-1413-1422/#i_0

HENRI VI (1165-1197) empereur germanique (1190-1197)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 338 mots

À la mort de Frédéric Barberousse, en 1190, son fils Henri, déjà proclamé roi des Romains en 1169 et couronné roi d'Italie en 1186, prend le pouvoir à titre personnel, apparemment sans difficulté, malgré une certaine réticence de la part des princes.D'un tempérament cruel, autoritaire et taciturne, Henri VI ne recule ni devant la séquestration (Richard Cœur de Lion, 1193-1194), ni devant l'assassi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-vi-1165-1197-empereur-germanique-1190-1197/#i_0

HENRI VI (1421-1471) roi d'Angleterre (1422-1461 et 1470-1471)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 338 mots
  •  • 1 média

Premier des souverains anglais à porter le titre de « roi de France » en invoquant des droits affirmés par le traité de Troyes de 1420 et légitimés par le Parlement de Paris ; seul souverain sacré en France, mais à Notre-Dame de Paris pour riposter au sacre de Charles VII à Reims. Âgé de neuf mois seulement à la mort de son père, Henri VI a été longtemps tenu à l'écart par le régent de France, Bed […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-vi-1421-1471-roi-d-angleterre-1422-1461-et-1470-1471/#i_0

HENRI VII TUDOR (1457-1509) roi d'Angleterre (1485-1509)

  • Écrit par 
  • Alexander Reginald MYERS
  • , Universalis
  •  • 950 mots

Roi d'Angleterre (1485-1509), né le 28 janvier 1457 au château de Pembroke (pays de Galles), mort le 21 avril 1509 à Richmond (Surrey).Henri est le fils posthume d'Edmond Tudor (1430 env.-1456), comte de Richmond, et de Margaret Beaufort (1443-1509). Ses droits à la Couronne sont mal assurés jusqu'à la mort en 1471 du fils unique d'Henri VI, Édouard, de ses deux derniers parents du côté Beaufort e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-vii-tudor/#i_0

HENRI X LE SUPERBE (1100 env.-1139) duc de Bavière (1126-1139)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 331 mots

Fils unique du Welf Henri le Noir, duc de Bavière (mort en 1126), Henri le Superbe échoua dans ses ambitions de prétendant à l'Empire. Son père, en tant que roi de Germanie, avait aidé à l'élection de Lothaire de Supplinburg, duc de Saxe, contre la promesse que son fils épouserait Gertrude, l'unique héritière du duché de Saxe. Devenu gendre de Lothaire III, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-x-le-superbe/#i_0

HILDUIN (770 env.-855)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 273 mots

Élève d'Alcuin, archichapelain de Louis le Pieux, abbé de Saint-Denis en 814, Hilduin, écrivain de valeur, fit de son abbaye, qu'il réforma, un centre fécond d'hagiographie et fut chargé de traduire en latin les œuvres de Denys l'Aréopagite par son souverain, qui en avait reçu, en 827, de l'empereur Michel le Bègue, une copie grecque. Le manuscrit est e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hilduin/#i_0

HOHENSTAUFEN ou STAUFEN LES

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 1 006 mots
  •  • 1 média

Famille qui règne en Allemagne et en Italie de 1138 à 1250, c'est-à-dire de l'élection de Conrad III à la mort de Frédéric II. Elle joue un rôle considérable en Europe à cette époque, mais ses membres, qui ont souvent été des personnages remarquables, n'ont pu résister aux tendances centrifuges de ce conglomérat de duchés. Les Hohenstaufen héritent du rêve d'un empire unifié, plus ou moins central […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hohenstaufen-staufen/#i_0

HOHENZOLLERN

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 3 307 mots

Burcardus et Wezil de Zolorin occiduntur, Burcardus et Wezil de Zolorin ont péri, c'est par cette courte phrase du chroniqueur Berthold de Reichenau pour l'année 1061 que le nom prestigieux entre dans l'histoire. La charte de fondation de l'abbaye d'Alpirsbach en Forêt-Noire (1095-1098) mentionne Adalbertus de Zolro. Aux xii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hohenzollern/#i_0

HŌJŌ TOKIMASA (1138-1205)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 201 mots

Sa famille, installée au lieu-dit Hōjō dans la province japonaise d'Izu, aurait appartenu au clan Taira ; c'est pourquoi Tokimasa reçoit en 1159 la mission de garder Minamoto no Yoritomo exilé dans l'Est. Cependant, quand ce dernier prend la tête de la révolte contre les Taira, il le seconde, lui donne sa fille en maria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hojo-tokimasa/#i_0

HŌJŌ TOKIMUNE (1251-1284)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 135 mots

Huitième gouverneur (shikken) de la maison Hōjō qui avait assumé la responsabilité héréditaire de diriger le gouvernement militaire de Kamakura. En 1264, Tokimune est nommé second et héritier présomptif du gouverneur en titre. En 1265, il renvoie à Kyōto le prince impérial qui avait été adopté dans la maison Minamoto et désigné comme shōgun, et le remplace p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokimune-hojo/#i_0

HONGWU [HONG-WOU] ou ZHU YUANZHANG (1328-1398) empereur de Chine (1368-1398)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 071 mots

Fondateur de la dynastie des Ming, Zhu Yuanzhang se proclame empereur avec pour nom de règne Hongwu (nom posthume : Taizu). Il est le seul rebelle d'origine paysanne avec Liu Bang, fondateur des Han, à avoir établi une dynastie durable. Il perd la plupart des membres de sa famille, des tenanciers misérables émigrés au Anhui, lors de la famine et des épidémies de 1344 et devient moine mendiant. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hongwu-zhu/#i_0

HUANG CHAO [HOUANG TCH'AO] (mort en 884)

  • Écrit par 
  • Jacques GERNET
  •  • 576 mots

Riche contrebandier du sel, originaire du Shandong occidental, Huang Chao, à la tête d'une bande de paysans passés au brigandage et d'anciens contrebandiers, désola de nombreuses régions de la Chine de 874 à 884. La rébellion, menée tout d'abord par un nommé Wang Xianzhi, se situe dans le contexte général de déclin de la gran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huang-chao-houang-tch-ao/#i_0

HUAYNA CAPAC, empereur inca (1493-1527/28)

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 349 mots

Onzième empereur inca, fils de Topa Yupanqui, Huayna Capac accède au pouvoir en 1493. Son règne fut long et prospère et l'Empire inca avait atteint sa plus grande extension. S'il n'a pas été un aussi grand conquérant que son père, c'est sans doute parce qu'il ne restait que peu de terres à conquérir. En effet, au sud se trouvaient les Araucans, tribu guerrière qui opposa toujours une farouche rési […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huayna-capac/#i_0

HUGUES Ier CAPET (940 env.-996) duc de France (956-987) roi de France (987-996)

  • Écrit par 
  • Michel SOT
  •  • 582 mots

Issu de la famille des Robertiens qui domine la Francie (région entre Meuse et Loire) depuis un siècle, et qui a déjà donné deux rois (Eudes — 888-898, et Robert — 922-923), Hugues Capet est, à la veille de son élection à la royauté, le prince le mieux pourvu du royaume : duc de France, duc de Bourgogne, il est suzerain du duc de Normandie (il a par là des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugues-ier-capet/#i_0

HUGUES Ier LE GRAND (897?-956) duc de France (923-956)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 279 mots

Comte de Paris et duc de France, Hugues le Grand est fils de Robert Ier (roi de France de 922 à 923) et neveu d'Eudes (comte de Paris et roi de 888 à 898). Maître d'un important groupe de comtés situés entre la Seine et la Meuse et, après 943, de la Bourgogne, bénéficiant en outre d'alliances comme celle de l'empereur Otton I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugues-ier-le-grand/#i_0

HUNYADI JÁNOS (1407 env.-1456)

  • Écrit par 
  • Lajos ELEKES, 
  • Universalis
  •  • 748 mots

Homme de guerre hongrois né vers 1407 à Hunyad, en Transylvanie (auj. Hunedoara, Roumanie), mort le 11 août 1456 à Belgrade.D'origine roumaine, János prend, selon l'usage hongrois, le nom des terres que détient sa famille, appartenant à la petite noblesse. Offrant ses services de chevalier aux membres influents de la classe dirigeante, il s'élève jusqu'à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/janos-hunyadi/#i_0

HUS JAN (1370 env.-1415)

  • Écrit par 
  • Michel LARAN
  •  • 1 547 mots
  •  • 2 médias

Passionnément attaché à la réforme de l'Église catholique, Jan Hus a dépassé les enseignements de John Wyclif par la hardiesse et l'étendue de son action qu'il a menée jusqu'au sacrifice suprême. Il apparaît ainsi comme le précurseur, à plus d'un siècle de distance, des grands réformateurs du xvie siècle, de Lut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-hus/#i_0

IAROSLAV VLADIMIROVITCH LE SAGE (978-1054) prince de Kiev (1019-1054)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 286 mots

Prince de Novgorod en 1010, Iaroslav montre des velléités d'indépendance à l'égard de son père, Vladimir le Grand. Sorti vainqueur des luttes fratricides qui suivirent la mort de celui-ci (1015-1019), il s'installe à Kiev, mais doit, de 1024 à 1034, reconnaître la souveraineté de son frère Mstislav sur la rive gauche du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iaroslav-vladimirovitch-le-sage/#i_0

IBN ṬŪLŪN AḤMAD (835-884)

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 365 mots

Fils d'un esclave turc, Ibn Ṭūlūn parvient, alors qu'il est général dans la garde califale, à s'attribuer le pouvoir en Égypte et en Syrie. Un rapide examen de la situation du califat ‘abbāside à cette époque permet d'expliquer ce succès. L'assassinat d'al-Mutawakkil en 861 amorce la dislocation politique du califat. Si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ahmad-ibn-tulun/#i_0

IBN TŪMART MUḤAMMAD IBN ‘ABDALLĀH (1080-1130)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 771 mots

Le mahdī des Almohades. Né dans l'Anti-Atlas marocain, d'une famille de la tribu berbère des Maṣmūda, il va à Cordoue, puis part pour l'Orient. Il rencontre à Alexandrie Abū Bakr al-Ṭurṭūshī, qui lutte pour restaurer le sunnisme et a écrit un livre contre les innovations. À Bagdād, il se trouve avec Abū Bakr al-Shāsh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muhammad-ibn-abdallah-ibn-tumart/#i_0

ĪLKHĀN D'IRAN LES

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 532 mots

Descendants de Hülegü (Hūlāgū), frère du grand khān mongol Qubilai [Kūbīlāy] (1260-1294), qui conquièrent et réunifient l'Iran dans la seconde partie du xiiie siècle et s'efforcent de faire renaître la vie économique et culturelle dans l'Orient musulman dévasté par les hordes mongoles.À l'instigation de son frère, le grand khān […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ilkhan-d-iran/#i_0

ILTUTMISH, souverain de Delhi (1210-1236)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 450 mots

Troisième et plus important sultan turc de la dynastie dite des Esclaves à Delhi (1210-1236), mort le 29 avril 1236.Vendu comme esclave à Qutb al-D̄in Aybak, Shams al-Dīn Iltutmish devient néanmoins son gendre et lui succède en 1210. Son beau-père a consolidé les bases de l'empire musulman, qu'il a étendu au no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iltutmish/#i_0

INTERRÈGNE GRAND (1250-1273)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 428 mots

Quand, en 1250, disparaît l'empereur germanique Frédéric II de Hohenstaufen, il laisse deux fils, Manfred et Conrad, pour hériter de l'Empire et de son royaume sicilien. Le pouvoir des Hohenstaufen sort amoindri de la lutte qu'ils ont soutenue contre la papauté : Guillaume de Hollande est proclamé anti-roi (1248) et, en Sici […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-interregne/#i_0

IRÈNE (752-803) impératrice d'Orient (797-802)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 508 mots

Souveraine byzantine et sainte de l'Église orthodoxe grecque, célèbre par son rôle dans la restauration du culte des images dans l'Empire d'Orient.Épouse de l'empereur byzantin Léon IV, Irène fut chargée, à la mort de son mari en septembre 780, de la tutelle de son fils Constantin VI, alors âgé de dix ans, et fut couronnée en même temps que lui. Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irene/#i_0

ISAAC Ier COMNÈNE (1005 env.-1061) empereur d'Orient (1057-1059)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 434 mots

Empereur byzantin (1057-1059), né vers 1005, mort en 1061 au monastère du Stoudion, à Constantinople (auj. Istanbul, Turquie).Isaac est le fils de Manuel Comnène, officier de l'empereur byzantin Basile II le Bulgaroctone (957 env.-1025, empereur 960-1025). Sur son lit de mort, Manuel demande à l'empereur de prendre ses fils Isaac et Jean sous sa protection. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-ier-comnene/#i_0

ISABEAU DE BAVIÈRE (1371-1435) reine de France

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 726 mots

Fille d'Étienne II, duc de Bavière, et de Tadea Visconti. Mariée en 1385 au roi de France Charles VI, dont la tante, Isabelle, fille de Jean le Bon, avait épousé en 1360 le duc de Milan Jean-Galéas Visconti. Isabeau de Bavière joua certainement un rôle déterminant dans le mariage du jeune Louis d'Orléans, fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isabeau-de-baviere/#i_0

ISABELLE DE FRANCE (1292-1358) reine d'Angleterre

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 320 mots
  •  • 1 média

Fille de Philippe le Bel et de Jeanne de Navarre. Mariée en 1308 au roi d'Angleterre Édouard II entièrement dominé par des favoris comme Piers Gaveston ou les Despenser, la situation d'Isabelle de France fut de ce fait difficile. Elle multiplia les voyages en France, menant à bien diverses négociations comme celles qui, en 1325, aboutirent à l'hommage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isabelle-de-france/#i_0

ISABELLE Ire LA CATHOLIQUE (1451-1504) reine de Castille (1474-1504)

  • Écrit par 
  • R. L. HIGHFIELD
  • , Universalis
  •  • 842 mots

Reine de Castille (1474-1504) et d'Aragon (1479-1504) née le 22 avril 1451 à Madrigal de las Altas Torres (Castille), morte le 26 novembre 1504 à Medina del Campo (Espagne).Isabelle est la fille de Jean II de Castille et d'Isabelle de Portugal. Trois ans après sa naissance, son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isabelle-ire-la-catholique/#i_0

IVAN Ier DANILOVITCH KALITA (1304-1341) grand-prince de Moscou (1325-1341)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 226 mots

Après avoir secondé son frère Iouri, Ivan lui succède en 1325 à la tête de la principauté de Moscou, fondée à la fin du xiiie siècle par leur père, Daniel. Le nouveau prince continue la lutte menée par son aîné contre la principauté de Tver pour l'obtention du titre de grand-p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-ier-danilovitch-kalita/#i_0

IVAN III LE GRAND (1440-1505) grand-prince de Moscou (1462-1505)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 482 mots
  •  • 1 média

Grand-prince en 1462, Ivan hérite de son père, Basile II, non seulement son titre mais aussi un domaine princier (oudel), suffisamment important pour lui assurer la suprématie sur ses frères, dont les territoires seront presque tous annexés durant le règne. L'unification de la Russie du Nord-Est sous l'égide de Moscou progresse rapidement  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-iii-le-grand/#i_0

JACQUELINE DE BAVIÈRE (1401-1436)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 328 mots

Fille unique du comte Guillaume IV de Bavière et de Marguerite de Bourgogne, Jacqueline succède à son père en 1417 et hérite des comtés de Hollande, de Hainaut, de Zélande et de la seigneurie de Frise. Veuve en premières noces de Jean de Touraine, fils de Charles VI et dauphin de France, elle épouse en 1418 son cousin germain le duc de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-de-baviere/#i_0

JACQUES Ier (1394-1437) roi d'Écosse (1406-1437)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 311 mots

Troisième fils de Robert III, Jacques devient son héritier à la mort de son frère aîné, assassiné probablement à l'instigation de son oncle, le duc d'Albany. Robert III, à l'approche de la mort, décide d'assurer la sécurité de son fils en l'envoyant en France, mais celui-ci est pris par des marins anglais et retenu captif en Angleterre (1406). À la mort de Robert III, Albany devient régent, puis s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-ier-1394-1437-roi-d-ecosse-1406-1437/#i_0

JACQUES II (1430-1460) roi d'Écosse (1437-1460)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 246 mots

Monté sur le trône en 1437, après le meurtre de son père Jacques Ier, Jacques II n'exerça le pouvoir qu'à partir de 1449, année de son mariage avec Marie de Gueldre, nièce de Philippe le Bon, duc de Bourgogne. L'aristocratie ayant profité de la minorité du roi pour relever la tête et causer bien des troubles, le conflit éclate en 1450 entre Jacques II et la plus puissante fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-ii-1430-1460-roi-d-ecosse-1437-1460/#i_0

JACQUES III (1452-1488) roi d'Écosse (1460-1488)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 368 mots

Fils de Jacques II Stuart, Jacques III succéda à son père en 1460, à l'âge de huit ans. Pendant sa minorité, les affaires du royaume furent dirigées par la sage expérience de l'archevêque James Kennedy. À la mort de ce dernier, l'influence de Gilbert Kennedy, frère du prélat, fut impuissante à contenir les ambitions de sir Alexander Boyd qui mit la monarchie écossaise en tutelle avant de tomber en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-iii/#i_0

JACQUES IV (1472-1513) roi d'Écosse (1488-1513)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 292 mots
  •  • 1 média

Fils aîné de Jacques III, le futur Jacques IV est aux côtés des rebelles qui battent son père au Sauchieburn (1488), bataille suivie du meurtre du roi. Son rôle dans ces événements est mal connu et contesté. Malgré son jeune âge, il s'empare immédiatement du pouvoir. À l'intérieur, il continue l'œuvre de pacification de ses prédécesseurs ; le sud du pays étant calme, il cherche à imposer, non sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-iv/#i_0

JAYAVARMAN II (770?-850), roi khmer (821-850)

  • Écrit par 
  • Claude JACQUES
  •  • 894 mots

L'un des plus grands rois du Cambodge ancien. Aucune inscription marquant l'une de ses fondations propres n'a été retrouvée jusqu'à ce jour, mais les documents ultérieurs parlent de Jayavarman II en tant que fondateur de la puissance angkorienne ; c'est ainsi qu'il est également un des rois dont on connaît le mieux la carrière, particulièrement bien remplie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jayavarman-ii/#i_0

JEAN CICÉRON (1455-1499)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 238 mots

Un des premiers princes touchés par l'humanisme, l'électeur Jean Cicéron s'est plus occupé de la gestion intérieure du Brandebourg que d'une politique active avec les voisins. Devenu gouverneur de l'électorat en 1476, il a connu des débuts difficiles, ballotté entre le cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ciceron/#i_0

JEAN DE BRIENNE (1148-1237) empereur latin d'Orient (1231-1237)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 290 mots

Fils d'Érard II de Brienne. D'abord destiné à la vie religieuse, puis chevalier, il participa à la Quatrième Croisade, en 1204. Désigné par Philippe Auguste pour être l'époux de Marie de Montferrat, reine de Jérusalem, il repartit pour la Terre sainte en 1210. Veuf en 1212, il assuma la régence pour sa fille, Yolande ; il se remaria avec Isabelle, fille du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-brienne/#i_0

JEAN DE GAND (1340-1399) duc de Lancastre (1361-1399)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 264 mots

Quatrième fils d'Édouard III d'Angleterre, Jean de Gand doit son nom au hasard de sa naissance en Flandre. Époux de Blanche de Lancastre, il est fait, en 1362, duc de Lancastre. Moins souvent absent de son pays que son frère, le Prince Noir, il y joue un rôle politique grandissant et cela malgré des prétentions au trône de Castille, affirmées depuis qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-gand/#i_0

JEAN Ier DE LUXEMBOURG (1296-1346) roi de Bohême (1310-1346)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 395 mots

Roi de Bohême (1310-1346), né le 10 août 1296 au Luxembourg, mort le 26 août 1346 à Crécy.Fils du futur empereur germanique Henri VII, de la maison de Luxembourg, Jean devient comte du Luxembourg en 1310. Nommé roi de Bohême la même année par son mariage avec Élisabeth (fille de Vanceslas II), il est solennellement couronné à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ier-de-luxembourg/#i_0

JEAN Ier LE GRAND (1358-1433) roi de Portugal (1385-1433)

  • Écrit par 
  • Jean de PINS
  •  • 272 mots

Fils bâtard de Pierre Ier et d'une Galicienne, dom João entra très jeune dans l'un des nombreux ordres religieux militaires de l'époque, celui d'Aviz, et en devint grand maître. Il fut ainsi l'un des hommes les plus riches et les plus influents du Portugal. Son mariage (1383) avec Philippa, fille du duc de Lancastre, le servit plus en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ier-le-grand/#i_0

JEAN II ASEN KALOJAN (mort en 1207) roi des Bulgares (1197-1207)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 219 mots

Frère de Jean Ier Asen, fondateur de la dynastie des Asen, qui rétablit l'indépendance de la Bulgarie : après une insurrection générale des Bulgares et des Valaques contre l'administration byzantine, la région de Trnovo avait, en effet, recouvré son indépendance en 1185. Mais il revenait à Jean II Asen d'achever l'œuvre de ses frères Jean et Pierre. Il étend sa domination su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ii-asen-kalojan/#i_0

JEAN III ASEN II (mort en 1241) roi des Bulgares (1218-1241)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 109 mots

Fils de Jean II Asen Kalojan, Jean III Asen II succède sur le trône de Bulgarie à l'usurpateur Boril qu'il a fait déposer et aveugler. Après une série de campagnes victorieuses, il établit la domination bulgare sur l'Albanie, l'Épire, la Macédoine et la Thrace ; il mène une politique matrimoniale habile et gouverne son empire avec sagesse et modération. Sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-iii-asen-ii/#i_0

JEAN III VATATZÈS (1193-1254) empereur d'Orient (1222-1254)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 485 mots

Empereur byzantin de Nicée (1222-1254), né en 1193 à Didymotique (Thrace), mort en novembre 1254 à Nymphaion (auj. Kelmapasa, Turquie).Issu de la noblesse byzantine et époux d'Irène, fille de l'empereur de Nicée Théodore Ier Lascaris, Jean III Vatatzès succède à ce dernier en 1222. Les frères de Théodore Ier Lascar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-iii-vatatzes/#i_0

JEAN II LE BON (1319-1364) roi de France (1350-1364)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 466 mots
  •  • 2 médias

Fils aîné de Philippe VI de Valois et de Jeanne de Bourgogne, Jean fut duc de Normandie, puis roi le 22 août 1350. Excellent chevalier, sa bravoure lui interdit la fuite qui avait sauvé son père à Crécy. D'intelligence probablement médiocre, il ne put éviter de graves maladresses qui lui aliénèrent le plus souvent le concours des états, maîtres de lui refuser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ii-le-bon/#i_0

JEAN II LE PARFAIT (1455-1495) roi de Portugal (1481-1495)

  • Écrit par 
  • Jean de PINS
  •  • 295 mots
  •  • 1 média

Dès 1474, dom Jo ao, le futur Jean II, avait manifesté son intuition en matière de progrès maritime par l'institution de la mare clausum, notion juridique destinée en l'occurrence à interdire aux non-Portugais l'accès aux territoires récemment découverts dans le golfe de Guinée.Tout au long de son règne, Jean II fut hanté par la nécessité de délimiter, aussi officiellement que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ii-le-parfait/#i_0

JEANNE D'ARC (1412-1431)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 4 346 mots
  •  • 4 médias

Jeanne d'Arc qui, grâce à la documentation d'une exceptionnelle richesse constituée par les dossiers de ses deux procès (condamnation en 1431, réhabilitation en 1456), est l'un des personnages les mieux connus du xve siècle reste pourtant mystérieuse. Cela tient d'abord au contraste qui rend son action et les sources historiques qui la présentent déco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-d-arc/#i_0

JEANNE DE FRANCE sainte (1464-1505)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 168 mots

Fille de Louis XI et de Charlotte de Savoie, Jeanne fut mariée, à l'âge de douze ans, à son cousin Louis d'Orléans, dont la maison faisait à certains moments figure de rivale de la branche aînée, celle de Valois. L'infirmité de la princesse, qui était née difforme, laissait penser à Louis XI que ce mariage mettrait un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-de-france/#i_0

JEANNE Ire (1326-1382) comtesse de Provence et reine de Naples (1343-1382)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 369 mots

Petite-fille, par son père, du roi Robert d'Anjou, Jeanne lui succéda en 1343. Fiancée en 1333 à André de Hongrie, elle l'épousa dix ans plus tard et le fit sans doute assassiner en 1345 ; elle se remaria en 1347 avec son cousin Louis de Tarente, qui mourut de la peste en 1362. Jusqu'à cette date, la politique angevine fut en grande partie influencée par les m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-ire/#i_0

JEAN SANS PEUR (1371-1419) duc de Bourgogne (1404-1419)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 587 mots

Fils aîné du duc de Bourgogne Philippe le Hardi et de Marguerite de Flandre, Jean, comte de Nevers, participa à la croisade organisée par Sigismond de Hongrie, fut pris par les Turcs lors du désastre de Nicopolis le 25 septembre 1396 (il y avait si bien combattu qu'il y gagna le surnom de Jean sans Peur) et ne revint en France qu'en 1398. Il devint duc à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sans-peur/#i_0

JEAN SANS TERRE (1167-1216) roi d'Angleterre (1199-1216)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 362 mots
  •  • 1 média

Fils cadet de Henri II Plantagenêt, Jean attend longtemps en vain de recevoir une part des domaines paternels, en Irlande ou en France ; son mariage seul lui vaudra le comté de Gloucester. Opposé à son père, envieux du sort de son frère Richard Cœur de Lion, il lutte d'abord avec celui-ci contre la dominat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sans-terre/#i_0

JEAN VI CANTACUZÈNE (1292 env.-1383) empereur d'Orient (1347-1354)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 375 mots

Principal collaborateur d'Andronic III Paléologue, qu'il avait aidé à détrôner son grand-père Andronic II, Jean Cantacuzène dirigea de 1328 à 1341 la politique de l'Empire, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Il encouragea la réforme des tribunaux et favorisa l'indépendance commerciale de l'Empire vis-à-vis des Génois et des Vénitiens par l'élaboration d'un vaste projet de construction navale. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-vi-cantacuzene/#i_0

JOINVILLE JEAN DE (1224-1317)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 330 mots

Sénéchal de Champagne, Jean de Joinville participa en 1248 à la Septième Croisade où il connut rapidement des difficultés financières, et passa au service du roi, dont il devint le confident et le conseiller. Pris avec Saint Louis par les Mamelouks (1250), il fut chargé de négocier avec les Templiers l'emprunt de la somme nécessaire à la rançon de l'armée et obtint ce prêt, que refusaient les Temp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-joinville/#i_0

JOUVENEL LES

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 268 mots

Famille originaire de Champagne, dont un membre, l'avocat Jean Jouvenel (1350 env.-1431) vint faire une brillante carrière à Paris où il devint prévôt des marchands, puis avocat du roi au parlement. Les Parisiens lui durent pour une bonne part la reconquête des privilèges qui leur avaient été retirés en 1383 après l'échec de la révolte des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-jouvenel/#i_0

JULIEN DE HONGRIE (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 98 mots

Dominicain, Julien de Hongrie est l'auteur, avec trois compagnons, du premier voyage connu réalisé par un Occidental en direction de l'Empire mongol, au-delà de la Volga, vers 1236-1237. Les renseignements qu'il rapporte sur les Mongols ont été communiqués au concile qui s'est tenu à Lyon en 1245 par le patriarche d'Aquilée Berthold d'Andechs, parent du roi de Hongrie Béla IV, et semblent avoir ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-de-hongrie/#i_0

JUSTINIEN Ier (482-565)

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS
  •  • 2 255 mots
  •  • 1 média

Phase culminante de l'ère prébyzantine, le long règne de Justinien (527-565) « ne marqua pas, comme il le voulait, le commencement d'une ère nouvelle, mais la fin d'une grande époque moribonde » (G. Ostrogorsky). Il représente le dernier grand effort du vieil État romain pour reconstituer un empire unitaire, tant par la reconquête que par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justinien-ier/#i_0

KĀHINA AL- (morte en 704/05) reine berbère

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 484 mots

Surnom de la « reine des Aurès » signifiant « la Prophétesse ». Al-Kāhina régna sur plusieurs tribus de Berbères de l'Aurès, dont la sienne propre, celle des Djarawa, de 685 environ à 704 ou 705. À la fin du viie siècle, l'Afrique du Nord voit s'affronter trois forces : les Byzantins d'abord, solidement implant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-kahina/#i_0

KÁLMÁN (1068-1116) roi de Hongrie (1095-1116) roi de Croatie et Dalmatie (1102-1116)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 223 mots

Neveu et successeur de saint Ladislas, Kálmán Ier (Koloman, Coloman) appartient à la dynastie nationale des Arpadiens. Il achève la conquête de la Croatie, qu'avait entreprise son prédécesseur, et prend le titre de roi de Croatie ; celle-ci conserve son autonomie à l'intérieur du royaume de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalman/#i_0

KAMBUJARĀJALAKṢMĪ, princesse cambodgienne (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Claude JACQUES
  •  • 210 mots

Le nom de cette princesse cambodgienne a joué un grand rôle dans l'élaboration de l'histoire du Cambodge ancien. Une hypothèse, construite à partir des récits des annalistes chinois, voulait que Bhavavarman Ier (seconde moitié du vie s.), roi du Zhenla, ait envahi le Funan, de la maison d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kambujarajalaksmi-princesse-cambodgienne/#i_0

KAMMU-TENNŌ (736-806) empereur du Japon (781-806)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 231 mots

Né d'un petit-fils de Tenji-tennō, celui qui devait devenir Kammu-tennō commence sa vie fort éloigné du trône, mais l'épuisement de la descendance de Temmu-tennō permet à son père de devenir empereur en 770 avec l'aide des Fujiwara. Nommé prince héritier en 773, il succède à son père en 781. Son règne est marqué par des événements importants, mais il est di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kammu/#i_0

KANKAN MUSA ou MANSA MUSA, empereur du Mali (1312-1337)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 243 mots

L'empire du Mali atteint son apogée sous Kankan Musa (ou Moussa), dit aussi Mansa (empereur) Musa. Son règne est connu grâce à l'historien Ibn Khaldūn, qui tenait ses informations de son ami al-Māmar, lequel voyagea avec Kankan Musa. Celui-ci aurait été l'un des quatre grands sultans du monde musulman : sultans de Bagdad, du Caire, du Bornou et du Mali. Son aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kankan-musa-mansa-musa/#i_0

KARAMANIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 1 166 mots

D'origine turcomane, la dynastie des Karamanides gouverna l'Anatolie centrale, de Konya à Nigdè et au Taurus cilicien, du début du xive siècle à la fin du xve siècle et constitua le plus important rival de la dynastie ottomane. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karamanides/#i_0

KAYKĀ'OUS Ier (mort en 1221)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 293 mots

Successeur de son père Kaykhosraw Ier, ‘Izz al-din Kaykā'ous fut sultan seldjoukide d'Asie Mineure (ou de Roum) de 1211 à 1220. Il dut affronter la rivalité de ses frères qui, vaincus, se soumirent et n'opposèrent plus de résistance. Il s'attacha ensuite à établir de bons rapports avec Théodore Lascaris, empereur byzantin de Nicée, avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kayka-ous-ier/#i_0

KAYKHOSRAW Ier ou KEYHÜSREV (mort en 1211)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 428 mots

Fils du sultan Kilidj-Arslan II et d'une mère chrétienne, Ghiyath al-din Kaykhosraw reçut de son père, qui avait partagé l'État seldjoukide entre ses onze fils, le territoire de Sozopolis (Uluborlu), à la frontière de l'Empire byzantin. Venu au secours de son père, démis par certains de ses fils, et ayant réussi à le rétablir à la tête du sultanat en 1187, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kaykhosraw-ier-keyhusrev/#i_0

KAYQOBAD Ier (mort en 1237)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 492 mots

Fils du sultan Kaykhosraw (Keyhüsrev) Ier, et successeur en 1221 de son frère Kaykā'ous Ier, ‘Alā' al-din Kayqobad (Keykubad) s'est d'abord attaché à étendre le territoire seldjoukide au sud par la conquête du Taurus cilicien et celle du port de Kalonoros, rebaptisé ‘Ala'iyya (actuelle Alanya), au nord par des exp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kayqobad-ier/#i_0

KHĀRAZM-SHĀH

  • Écrit par 
  • Pierre CHUVIN
  •  • 385 mots
  •  • 1 média

Le titre de Khārazm-shāh, « souverain du Khārazm » (région du vaste delta par lequel l'Amou Darya se jette dans la mer d'Aral), a été porté dès avant la période islamique par les représentants de plusieurs dynasties, dont le pouvoir a pu s'étendre bien au-delà de la province ainsi désignée.La gloire des Khārazm-shāh est liée à une ville, Gurgānj (appelée ensuite Urgench, aujourd'hui Kohna Urgench, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kharazm-shah/#i_0

KILIDJ-ARSLAN Ier (mort en 1107)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 392 mots

Lorsque son père Sulayman ibn Qoutloumouch, fondateur de l'État turc-seldjoukide d'Asie Mineure (ou de Roum), est vaincu et tué au cours de sa campagne en Syrie du Nord (1086), Kilidj-Arslan, alors tout jeune, est emmené en Iran où il vécut jusqu'à la mort du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kilidj-arslan-ier/#i_0

KILIDJ-ARSLAN II (mort en 1192)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 299 mots

Fils du sultan Mas'oud (1116-1155) qui a été, après Kilidj-Arslan Ier, le constructeur du sultanat seldjoukide, Kilidj-Arslan II doit faire face, dès le début de son règne (1155), aux émirs turcs danichmendides, à l'empereur byzantin Manuel I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kilidj-arslan-ii/#i_0

KNUD ou KNUT LE GRAND ou CANUT (995-1035) roi d'Angleterre (1016-1035) de Danemark (1018-1035) et de Norvège (1028-1035)

  • Écrit par 
  • Dorothy WHITELOCK
  • , Universalis
  •  • 882 mots

Roi d'Angleterre (1016-1035), de Danemark (sous le nom de Knud II, 1018-1035) et de Norvège (1028-1035) né en 995, mort le 12 novembre 1035 à Shaftesbury.Petit-fils du roi de Pologne Mieszko Ier (930 ?-992, règne 960 env.-992) par sa mère ́Swi̧etos|lawa (Gunhild), Knud accompagne son père, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/knud-knut-le-grand-canut/#i_0

KŌKEN-TENNŌ (718-770) impératrice du Japon (749-758 et 764-770)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 231 mots

Dernière impératrice à régner sur le Japon jusqu'au xviie siècle, Kōken-tennō occupa le trône à deux reprises (749-758 et 764-770). Un certain nombre de femmes avaient gouverné avant elle, mais le pouvoir auquel accéda le moine bouddhiste Dōkyō sous son second règne amena les ministres à écarter par la suite toute femme de la succession au trône.Fille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/koken/#i_0

LADISLAS Ier ŁOKIETEK (1260 env.-1333) roi de Pologne

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 326 mots

Roi de Pologne (1320-1333), né vers 1260 en Pologne, mort le 2 mars 1333 dans ce même pays.Ladislas est le fils de Casimir Ier, membre de la dynastie des Piast et duc de Couïavie (Kujawy), l’une des nombreuses petites principautés nées de la division de l’ancien royaume polonais près de deux siècles plus tôt. Ladislas prend le titre du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ladislas-ier-lokietek/#i_0

LADISLAS III JAGELLON (1424-1444), roi de Pologne (1434-1444) et de Hongrie (1440-1444)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 321 mots

Roi de Pologne (1434-1444) et de Hongrie (1440-1444), né le 31 octobre 1424 à Cracovie, mort le 10 novembre 1444 à Varna (Bulgarie).À l'âge de 10 ans, Ladislas III Jagellon monte sur le trône de Pologne à la mort de son père, Ladislas II. Pendant les dix années de son règne, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ladislas-iii-jagellon/#i_0

LADISLAS II JAGELLON (1351 env.-1434), roi de Pologne (1386-1434)

  • Écrit par 
  • Gotthold K. S. RHODE
  • , Universalis
  •  • 728 mots

Roi de Pologne (1386-1434) né vers 1351, mort en 1434 à Gródek, près de Lwów, Pologne (auj. Lviv, Ukraine).Jagellon, fils du grand-duc de Lituanie Algirdas (Olgierd en polonais), est son héritier présomptif. Lorsque son père meurt en 1377, il voit son titre disputé par ses proches et n'assoit véritablement sa position […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ladislas-ii-jagellon/#i_0

LADISLAS LE MAGNANIME (1377-1414) roi de Naples (1386-1414)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 341 mots

Roi de Naples, Ladislas le Magnanime (ou de Duras) était fils de Charles III et de Marguerite de Duras. Après l'assassinat de son père à Buda (1386), il règne à Naples, sous la régence de sa mère, assistée par le cardinal Acciaiuoli et protégée par le pape Boniface IX. Les débuts de son règne personnel sont mouvementés : il doit mater les barons révoltés et c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ladislas-le-magnanime/#i_0

LADISLAS V LE POSTHUME (1440 env.-1457) roi de Hongrie (1444-1457) et de Bohême (1453-1457)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 380 mots

Roi de Hongrie (1444-1457) et de Bohême (1453-1457), né le 22 février 1440 à Komárom, en Hongrie (auj. Komarno, Slovaquie), mort le 23 novembre 1457 à Prague, en Bohême (auj. Rép. tchèque).Fils unique de l'empereur germanique Albert II de Habsbourg, également roi de Hongrie et de Bohême, Ladislas naît quatre mois après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ladislas-v-le-posthume/#i_0

LE DAIN ou LE DAIM OLIVIER NECKER dit OLIVIER (mort en 1484)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 231 mots

Appartenant à cette longue suite d'éminences grises auxquelles les littérateurs, plus que les historiens, ont attribué un rôle décisif dans l'histoire comme conseillers occultes des rois, Olivier le Dain, de son nom flamand Necker, qui signifie ondin (génie) et dont le roi fit le Dain et ses ennemis le Diable, n'a occupé sur le plan social qu'un rôle modeste parmi les « compères » de Louis XI (Tri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-dain-le-daim/#i_0

LÊ LÓI (mort en 1433) empereur du Vietnam (1428-1433)

  • Écrit par 
  • Pierre-Bernard LAFONT
  •  • 344 mots

Fondateur de la dynastie des Lê, Lê Lói est un des héros de l'histoire vietnamienne. Propriétaire foncier au Thanh Hoa, il suscite en 1418 un mouvement de libération contre l'occupant chinois, qu'il va combattre pendant dix ans. Menant d'abord, avec des fortunes diverses, une guerre de guérilla contre les troupes d'occupation, il crée ensuite une véritable armée, avec laquelle, à partir de 1424, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-loi/#i_0

LÉON VI LE SAGE (866-912) empereur d'Orient (886-912)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 407 mots

Empereur d'Orient (886-912), né le 19 septembre 866, mort le 11 mai 912 à Constantinople.Fils de Basile Ier le Macédonien et de sa deuxième épouse, Eudoxie Ingerina, Léon est nommé co-empereur en 870, puis monte sur le trône à la mort de son père en 886. Sa politique étrangère est surtout dirigée contre les Arabes et les Bulgares. Ayant besoin de renfort dans les Balkans, Lé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-vi-le-sage/#i_0

LÊ THANH TÔN roi du Vietnam (1460-1497)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 284 mots

Roi du Vietnam (1460-1497), mort en 1497 à Dong Kinh (auj. Hanoï).Monté sur le trône en 1460, Lê Thanh Tôn lutte dans un premier temps pour asseoir son autorité mais réorganise par la suite le pouvoir. Il crée une administration centralisée suivant le modèle chinois et divise l'empire en treize provinces, elles-mêmes subdivisées en préfectures ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-thanh-ton/#i_0

LOTHAIRE Ier (795-855) empereur d'Occident (840-855)

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 646 mots
  •  • 2 médias

Fils aîné de Louis le Pieux et d'Irmingarde. Dès 814, son père lui confie le gouvernement de la Bavière. En 817, à vingt-deux ans, Lothaire est associé à l'Empire et déclaré seul héritier. Cette décision influera sur toute sa politique. Louis le Pieux, veuf, s'étant remarié avec Judith, dont il a un fils, le futur Charles le Chauve, Lothaire est envoyé en It […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lothaire-ier/#i_0

LOTHAIRE II (825 env.-869) roi de Lotharingie (855-869)

  • Écrit par 
  • Michel SOT
  •  • 360 mots

Second fils de Lothaire Ier, Lothaire II reçut en partage à la mort de son père les contrées nordiques de la Francie médiane, de la Frise au plateau de Langres et au Jura, entre l'Escaut et le Rhin, tandis que son frère aîné Louis II recevait l'Italie, et son frère cadet Charles de Provence les pays entre le lac Léman et la Méditerranée. Cette division rendait particulièreme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lothaire-ii/#i_0

LOTHAIRE II ou LOTHAIRE III (1075-1137) empereur germanique (1125-1137)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 342 mots

Élu roi de Germanie et empereur germanique en 1125, Lothaire de Supplinburg l'emporta sur les héritiers d'Agnès (sœur du dernier empereur, Henri V, mort sans enfants), c'est-à-dire Frédéric de Hohenstaufen, son fils d'un premier mariage, et Léopold de Babenberg, margrave d'Autriche, son deuxième mari. Pendant le règn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lothaire-ii-lothaire-iii/#i_0

LOUIS Ier LE GRAND (1326-1382) roi de Hongrie (1342-1382) et de Pologne (1370-1382)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 258 mots

Second roi de Hongrie appartenant à la maison d'Anjou, Louis Ier le Grand parachève l'œuvre de son père Charles-Robert et restaure complètement l'autorité du monarque face aux barons. Lors de son avènement, la dynastie avait repris la direction effective de l'État en redevenant le premier propriétaire foncier du pays. Louis I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-ier-le-grand/#i_0

LOUIS Ier LE PIEUX ou LE DÉBONNAIRE (778-840) empereur d'Occident (814-840)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 668 mots

Troisième des fils de Charlemagne et d'Hildegarde, Louis le Pieux fut créé roi d'Aquitaine dès 781 par son père ; il gouverna ce pays jusqu'en 814, assisté d'excellents conseillers, tel saint Benoît d'Aniane. Ses deux frères aînés étant morts avant lui, il était le seul successeur de Charlemagne qui le couronna e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-ier-le-pieux-le-debonnaire/#i_0

LOUIS IV DE BAVIÈRE (1287-1347) roi des Romains (1314-1346) et empereur germanique (1328-1346)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 502 mots

Louis de Wittelsbach, duc de Bavière-Ingoldstadt, est élu roi des Romains en 1314, l'emportant sur Jean de Luxembourg, roi de Bohême, fils du précédent empereur, et sur Frédéric le Beau, duc d'Autriche, héritier d'Albert et de Rodolphe de Habsbourg, roi des Romains de 1273 à 1308.Il a du mal à s'imposer, car le duc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-iv-de-baviere/#i_0

LOUIS IV D'OUTRE-MER (921-954) roi de France (936-954)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 308 mots

Roi de France (936-954), né en 921, mort le 10 septembre 954 à Reims.Lorsque le père de Louis, Charles III le Simple, est emprisonné en 923, sa mère, Eadgifu, fille du roi anglo-saxon Édouard l'Ancien, se réfugie avec Louis en Angleterre, exil qui lui vaudra le surnom d'Outre-mer. Rappelé en France en 936 et couronné le 19 juin à Laon par Artaud, archevêque de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-iv-d-outre-mer/#i_0

LOUIS IX ou SAINT LOUIS (1214-1270) roi de France (1226-1270)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 2 474 mots
  •  • 3 médias

Peu d'hommes ont été aussi bien observés et sont aussi célèbres que Saint Louis, et cependant la personnalité de ce souverain est mal connue. L'homme est complexe, son caractère a beaucoup évolué. Son action est souvent paradoxale, sa réputation ambiguë. Il y a le saint, l'homme dont la foi ardente et la piété parfois excessive déroutent ses contemporains, le roi croisé, l'adversaire implacable de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-louis/#i_0

LOUIS LE GERMANIQUE (806 env.-876) roi de Germanie (843-876)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 304 mots

Troisième fils de Louis le Pieux, roi de Bavière en 817, Louis, dit le Germanique, obtint dès 831 l'expectative de l'ensemble des pays transrhénans dont le traité de Verdun lui assura la possession en y ajoutant sur la rive gauche du fleuve l'enclave de Mayence, Worms et Spire (843).Il ne perdit jamais de vue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-le-germanique/#i_0

LOUIS VIII LE LION (1187-1226) roi de France (1223-1226)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 295 mots

Roi de France (1223-1226), né le 5 septembre 1187 à Paris, mort le 8 novembre 1226 à Montpensier (Auvergne).Le 23 mai 1200, Louis épouse Blanche de Castille, la fille d'Alphonse VIII de Castille, qui assurera la régence après la mort de son époux. En 1212, Louis s'empare de Saint-Omer et d'Aire-sur-la-Lys pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-viii-le-lion/#i_0

LOUIS VII LE JEUNE (1120-1180) roi de France (1137-1180)

  • Écrit par 
  • Michel SOT
  •  • 487 mots

Fils de Louis VI et d'Adélaïde de Savoie, Louis VII le Jeune a épousé, juste avant son accession au trône, l'héritière d'Aquitaine, Aliénor. Il a alors seize ans. Il commence par écarter sa mère de la cour et gouverne avec l'excellent conseiller de son père, l'abbé de Saint-Denis, Suger. Résidant le plus souvent à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-vii-le-jeune/#i_0

LOUIS VI LE GROS (1081 env.-1137) roi de France (1108-1137)

  • Écrit par 
  • Michel SOT
  •  • 461 mots

Fils de Berthe de Hollande et de Philippe Ier, associé au trône en 1098 par son père qui lui avait confié les opérations militaires face aux Anglo-Normands, il doit se faire sacrer précipitamment le 3 août 1108 pour ne pas risquer la concurrence d'un fils de la seconde femme de son père, Bertrade de Montfort. Il épouse en 1115 Adélaïde de Savoie, nièce du pape Calixte II.Sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-vi-le-gros/#i_0

LOUIS XI (1423-1483) roi de France (1461-1483)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 2 555 mots
  •  • 1 média

Louis XI, roi de France de 1461 à 1483, fut longtemps malmené par les chroniqueurs, les historiens et l'opinion publique. De son vivant ou au lendemain de sa mort, les partisans de son père, comme Thomas Basin, évêque de Lisieux, ceux de son grand adversaire le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, de ses ennemis, grands seigneurs humiliés tel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-xi/#i_0

LOUIS X LE HUTIN (1289-1316) roi de France (1314-1316)

  • Écrit par 
  • Claude GAUVARD
  •  • 501 mots

Fils aîné de Philippe le Bel et de Jeanne de Navarre, Louis X hérite d'un domaine agrandi (la Champagne et le royaume de Navarre), d'une souveraineté renforcée, mais aussi des problèmes qui ont freiné l'action de son père à la fin de son règne. Sa première femme, Marguerite, fille de Robert II duc de Bourgogne, épousée en 1305, est mêlée au scandale de la tour de Nesle. Elle meurt, étouffée dans d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-x-le-hutin/#i_0

LUDOVIC SFORZA, dit LE MORE (1451-1508)

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 340 mots
  •  • 1 média

Fils cadet de François Sforza, Ludovic le More (le surnom lui vient moins de son teint basané que de sa prudence que symbolisait chez les Anciens la mûre, en grec to moron) profite de la régence de Bonne de Savoie, après l'assassinat du duc Galéas-Marie (1476), pour s'emparer des rênes du pouvoir au nom de son neveu Jean-Galéas. Patient, calculateur, cruel et rusé, protégeant l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludovic-sforza/#i_0

LUSIGNAN GUY DE (1129-1194) roi de Jérusalem (1186-1192)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 328 mots

Fils cadet du comte de la Marche, Hugues le Brun, Guy de Lusignan épousa Sybille, sœur du roi Baudouin IV, mariage arrangé en 1180 par son frère Amaury de Lusignan, connétable de Jérusalem. Le roi donna son accord, espérant que Guy serait un tuteur efficace pour le jeune fils qu'avait eu Sybille de son premier mari, Guillaume de Montferrat, et à qui Baudou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-de-lusignan/#i_0

MACBETH (mort en 1057) roi d'Écosse (1040-1057)

  • Écrit par 
  • Paul QUENTEL
  •  • 223 mots

Petit-fils de Ruaidri et fils de Finnloech. Les sources diffèrent sur la position de Macbeth avant son accession au trône. Selon les annales irlandaises, Finnloech aurait été roi d'Écosse (ri Alban) ; les annales de Tigernach en font un « mormaer » (seigneur héréditaire) de Moray (Moreb). D'après les sources norvégiennes, il aurait été « jarl ». Il semble don […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macbeth/#i_0

MAḤMŪD DE GHAZNĪ (971-1030) souverain afghan (998-1030)

  • Écrit par 
  • Mohammad ALI, 
  • Universalis
  •  • 953 mots

Souverain afghan (998-1030), né en 971, mort le 30 avril ( ?) 1030 à Ghaznī.Mahmūd de Ghaznī, de son nom complet Yamin al-dawla Abū'l-Qāsim Mahmūd ibn Sebüktigin, est le fils de Sebüktigin, un esclave turc qui, en 977, devient le souverain de Ghaznī. Lorsque Mahmūd monte sur le trône en 998 à l'âge de vingt-sept ans, il a déjà fait preuve d'une habilité administrative et de qualités d'homme d'État […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahmud-de-ghazni/#i_0

MALATESTA LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 572 mots

Famille italienne qui domina, du xiie au xive siècle, Rimini, puis une partie de la Marche d'Ancône et de la Romagne. Au xiie siècle, selon le premier document qui les mentionne, les Malatesta sont des propriétaires fonciers établis près du Rubicon. Au début […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-malatesta/#i_0

MALIK SHĀH (1055-1092) sultan seldjoukide (1072-1092)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 242 mots

Fils et successeur du sultan saldjūkide Alp Arslān, Malik shāh a régné à partir de 1072 et a bénéficié de l'appui du tout-puissant vizir Nizām al-Mulk. Bien que la victoire remportée en 1071 par Alp Arslān sur les Byzantins à Mantzikert ait ouvert aux Turcs la voie de l'Asie Mineure, Malik shāh n'en a pas profité et a lai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malik-shah/#i_0

MA‘MŪN ABŪ L-‘ABBĀS ‘ABD ALLĀH AL- (786-833) calife ‘abbāside (813-833)

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 612 mots

Second fils du calife ‘abbāside Hārūn al-Rachīd et d'une esclave persane, Abū l-‘Abbās ‘Abd Allāh al-Ma‘mun entre dans la vie politique comme gouverneur du Khurasān, nommé par son père. Cette fonction et celle de commandant de la garde lui fournissent un appui déterminant dans la lutte qu'il mène, dès la mort de Hārūn al-Rachīd, contre son frère al-Amīn. Celui-ci vaincu grâce à l'aide du général p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-l-abbas-abd-allah-al-ma-mun/#i_0

MANFRED (1231-1266) roi de Sicile (1258-1266)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARTIN
  •  • 355 mots

Fils de Frédéric II de Hohenstaufen et de Bianca Lancia, Manfred devient à la mort de son père (1250) régent du royaume de Sicile pour son demi-frère Conrad IV. Cultivé, chevaleresque, il bénéficie du soutien de l'aristocratie du royaume et des conseils de son oncle Galvano Lancia, mais doit combattre les prétentions du maréchal Pietro Ruffo, les Allemands de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manfred/#i_0

MANṢŪR ABŪ DJA‘FAR ‘ABD ALLĀH AL- (714-775) calife ‘abbāside (754-775)

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 330 mots

Deuxième calife ‘abbāside, al-Manṣūr succède à son frère, Abū l-‘Abbās al-Saffāh. Dès son arrivée au pouvoir, il s'attache à en affermir les bases : la dynastie est récente (750). Toutes les tendances politico-religieuses de l'islam se soulèveront les unes après les autres pour tenter de renverser la férule des ‘Abbāsides. Avec l'aide d'Abū Muslim, son homme de confiance, Al-Manṣūr se débarrasse d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-dja-far-abd-allah-al-mansur/#i_0

MANUEL Ier COMNÈNE (1118 env.-1180) empereur d'Orient (1143-1180)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 498 mots

Empereur d'Orient (1143-1180), né le 28 novembre 1118, mort le 24 septembre 1180.Fils de Jean II Comnène (r. 1118-1143) et de la princesse hongroise Irène, Manuel Ier transforme la cour austère et conservatrice de son père en un lieu où sont organisés tournois et autres festivités tout droit venus de l'Europe médiévale. Très attiré par l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-ier-comnene/#i_0

MANUEL II PALÉOLOGUE (1348-1425), empereur d'Orient (1391-1425)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 346 mots

L'un des fils de Jean V Paléologue, Manuel fut désigné comme son successeur en 1373, après l'échec de la révolte suscitée par son frère Andronic IV contre son père. Manuel fut couronné empereur associé au trône en septembre 1373 et, en 1379, il aida son père à reprendre Constantinople, dont Andronic s'était emparé en 1376. Dans cette entreprise, Jean V et Manuel avaient bénéficié de l'aide turque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-ii-paleologue/#i_0

MARCEL ÉTIENNE (1316 env.-1358)

  • Écrit par 
  • Claude GAUVARD
  •  • 1 048 mots

Étienne Marcel appartient à l'une des plus grandes familles de la bourgeoisie parisienne de la première moitié du xive siècle, période au cours de laquelle cette bourgeoisie fait fortune rapidement et acquiert des offices royaux. Ainsi, le grand-père d'Étienne, Pierre Marcel, s'enrichit en fournissant la cou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-marcel/#i_0

MARC EUGENIKOS saint (1392-1444) métropolite d'Éphèse (1437-1444)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 436 mots

Vénéré dans l'Église orthodoxe comme un confesseur de la foi, saint Marc Eugenikos, métropolite d'Éphèse, formé à la célèbre Académie patriarcale, fut marqué par la tradition palamite et plus particulièrement par la pensée de Nicolas Cabasilas. Celui-ci assumait et rectifiait l'apport augustinien, tardivem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-eugenikos/#i_0

MARGUERITE D'ANJOU (1429-1482) reine d'Angleterre

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 364 mots

Fille de René d'Anjou, Marguerite d'Anjou épouse en 1445 le roi d'Angleterre, Henri VI. Ce mariage, conclu au moment des défaites anglaises, est mal accueilli. La jeune reine est accusée d'autoritarisme et d'avarice ; son influence reste limitée jusqu'à la naissance de son fils Édouard en 1453. La même année, le roi est frappé de folie, la Guyenne est perdu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-d-anjou/#i_0

MARGUERITE D'AUTRICHE (1480-1530) gouvernante des Pays-Bas

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots
  •  • 1 média

Fille de l'archiduc Maximilien de Habsbourg (futur empereur Maximilien Ier) et de Marie de Bourgogne, Marguerite fut fiancée en 1483 au dauphin, le futur roi Charles VIII de France, qui la renvoya en 1491 lorsqu'il épousa Anne de Bretagne. En avril 1497, elle épousa l'infant don Juan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-d-autriche/#i_0

MARGUERITE Ire (1353-1412) reine de Danemark, de Norvège et de Suède

  • Écrit par 
  • Lennart T. NORMAN
  • , Universalis
  •  • 871 mots

Reine de Danemark, de Norvège et de Suède, née en 1353 à Søborg (Danemark), morte le 28 octobre 1412 à Flensburg, dans le Schleswig-Holstein (auj. en Allemagne).Fille du roi de Danemark Valdemar IV, Marguerite n'a que six ans lors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-ire/#i_0

MARIE DE BOURGOGNE (1457-1482) duchesse de Bourgogne (1477-1482)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 276 mots

Fille unique du duc de Bourgogne Charles le Téméraire et de sa seconde épouse Isabelle de Bourbon. En 1477, âgée de vingt ans, Marie prend la tête des États bourguignons à la suite de la mort accidentelle de son père devant Nancy. Sa jeunesse et son inexpérience politique lui font perdre une partie de ses États. Louis XI, ennemi acharné de sa dy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-de-bourgogne/#i_0

MARSILE DE PADOUE (1275 ou 1280-env. 1343)

  • Écrit par 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 1 205 mots

Fils d'un « notaire » de l'université de Padoue, Marsile de Padoue (Marsilius Patavinus) appartient à un milieu de magistrats, d'obédience guelfe, qui a joué un rôle prépondérant dans la cité padouane au xiiie et au xive siècle. Pourtant, son appartenance attestée au parti gibelin le fait s'enrôler, dès s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marsile-de-padoue/#i_0

MATHIAS Ier CORVIN (1443-1490) roi de Hongrie (1458-1490)

  • Écrit par 
  • Lajos ELEKES, 
  • Universalis
  •  • 915 mots

Roi de Hongrie (1458-1490) né le 24 février 1443 à Kolozsvár (Transylvannie ; auj. Cluj, en Roumanie), mort le 6 avril 1490 à Vienne.Mátyás Hunyadi, surnommé Mathias Corvin, est le fils cadet de János Hunyadi. Après la mort de son père (en 1456) et de son frère aîné (en 145 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathias-ier-corvin/#i_0

MATHILDE DE TOSCANE (1046-1115)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 223 mots

Fille du marquis Boniface de Toscane, épouse, tout d'abord de Geoffroi le Bossu, duc de Lorraine, puis du duc Guelf V de Bavière, Mathilde de Toscane n'eut qu'un enfant, mort en bas âge. Liée aux plus grandes familles de l'Europe féodale, dont celle de l'empereur, la comtesse Mathilde disposait elle-même d'un vaste domaine s'étendant de Bergame, Brescia et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathilde-de-toscane/#i_0

MÉDICIS LAURENT DE, dit LAURENT LE MAGNIFIQUE (1449-1492)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 873 mots

Homme d'État florentin, né le 1er janvier 1449 à Florence, mort le 9 avril 1492 à Careggi, près de Florence.En 1469, à la mort de son père, Pierre de Médicis, Laurent lui succède à la tête de la République de Florence, conjointement avec son frère cadet, Julien (1453-1478), annonçant qu'il va suivre la voie constitutionn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurent-de-medicis/#i_0

MEHMED ou MEHMET Ier, sultan ottoman (1413-1421)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 304 mots

Sultan ottoman (1413-1421), né en 1387 et mort le 26 mai 1421 à Edirne, en Thrace (Empire ottoman) quatrième fils de Bayezid Ier (1360-1403).Après avoir vaincu le sultan ottoman Bayezid Ier à la bataille d'Ankara, en juillet 1402, Tamerlan restitue aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mehmed-mehmet-ier/#i_0

MEHMED ou MEHMET II (1432-1481) sultan ottoman (1444-1446 et 1451-1481)

  • Écrit par 
  • Halil INALCIK
  • , Universalis
  •  • 900 mots

Sultan ottoman (1444-1446 et 1451-1481) né le 30 mars 1432 à Edirne, en Thrace (Empire ottoman), mort assassiné le 3 mai 1481 à Tekfu Çayiri, près de Gebze.Fils de Murad II (1404-1451), Mehmed II est envoyé à Manisa avec ses deux tuteurs à l'âge de douze ans. La même année (1444), son père abdique en sa faveur. Pendant ce premier règne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mehmed-mehmet-ii/#i_0

MICHEL PSELLOS (1018-1078)

  • Écrit par 
  • Denis COUTAGNE
  •  • 834 mots

Écrivain byzantin, dont la vie fut agitée, scandée par les remous politiques et ses propres ambitions. Tantôt il prend la défense de Michel Cérulaire, tantôt il l'accuse, selon l'opportunité. Pourtant, peu d'hommes ont joué un rôle aussi important, dans la vie intellectuelle de Constantinople au xie siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-psellos/#i_0

MICHEL VIII PALÉOLOGUE (1224-1282) empereur d'Orient (1261-1282)

  • Écrit par 
  • Deno John GEANAKOPLOS
  • , Universalis
  •  • 938 mots

Empereur de Nicée (1259-1261) puis empereur d'Orient (1261-1282), né en 1224, mort le 11 décembre 1282 en Thrace.Descendant de plusieurs anciennes familles impériales (Doukas, Ange, Comnène), Michel passe une grande partie de sa jeunesse dans les palais impériaux de Nicée et de Nicomédie. Très tôt, il se révèle un fin comploteur. Quand il a vingt et un ans, l'empereur de Nicée Jean III Vatatzès l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-viii-paleologue/#i_0

MINAMOTO NO YORITOMO (1147-1199)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 477 mots

Le nom de Minamoto a été donné au Japon à des familles issues de princes impériaux réduits à l'état de simples sujets ; la branche de Yoritomo a, depuis la fin du xe siècle, occupé des charges militaires et provinciales et essaimé dans les provinces, notamment du Nord et de l'Est. En 1159, Yoshimoto, père de Yoritomo, est écrasé par son rival, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minamoto-no-yoritomo-1147-1199/#i_0

MING LES, dynastie chinoise (1368-1644)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 958 mots
  •  • 2 médias

Après avoir chassé de Chine le régime mongol, les Ming seront eux-mêmes supplantés par un pouvoir d'origine non chinoise, la dynastie mandchoue des Qing. Le destin de cette dernière dynastie « nationale » présente maints aspects du classique « cycle dynastique » : née des rébellions suscitées par un régime oppressif et corrompu, fondée par un chef de guerre pouvant se targuer d'avoir recueilli le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ming-dynastie-chinoise/#i_0

MOLAY JACQUES DE (1243 env.-1314)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 440 mots

Templier, élu grand-maître en 1298, alors que l'ordre venait de s'établir à Chypre, d'où étaient lancées quelques opérations contre l'Islam. Venu en Occident, où les maisons de l'ordre étaient nombreuses, Jacques de Molay composa en particulier deux mémoires destinés au pape, l'un pour donner son point de vue sur le projet pontifical de croisade, l'autre pour envisager — et surtout réfuter — la po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-de-molay/#i_0

MÖNGKE (1208 env.-1259) grand-khan des Mongols (1251-1259)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 331 mots

Grand-khan des Mongols (1251-1259), né vers 1208 en Mongolie, mort en 1259 dans le Sichuan, en Chine.Petit-fils de Gengis khan et héritier du vaste Empire mongol, Möngke (Māngu) en est élu grand-khan en 1251. Il sera le dernier porteur de ce titre à installer sa capitale à Karakorum, au cœur de la Mongolie. Sous son règne, la ville atteint une splendeur sans précédent, tandis que l'extension de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongke/#i_0

MONTAGU LES

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 257 mots

Famille de la haute aristocratie anglaise de la fin du Moyen Âge. Connus à partir du xie siècle, les Montagu accèdent à la notoriété au début du xive siècle avec William, un des favoris d'Édouard II qui le fait sénéchal de Gascogne. Son fils aîné William (1301-1344) devient un des principaux personnages d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-montagu/#i_0

MONTEFELTRO ou MONTEFELTRE LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 540 mots
  •  • 6 médias

Famille comtale, puis ducale, d'Italie du Nord. Le Montefeltro, que lui aurait attribué Frédéric Barberousse au xiie siècle, est une petite région montagneuse à cheval sur les Marches et la Romagne. En 1234, Buonconte da Montefeltro devient seigneur d'Urbino (Urbin en français) ; avec lui, la famille s'engage pour deux siècles du côté des gibelins, pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montefeltro-ou-montefeltre-les/#i_0

MONTFORT SIMON DE, comte de Leicester (1208 env.-1265)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 354 mots

Fils du Simon de Montfort qui avait mené la croisade contre les albigeois mais héritier, par sa grand-mère, d'un comté anglais, il vient en Angleterre à la cour de Henri III et obtient, en 1239, la confirmation de ses droits sur le comté de Leicester. Suivent près de vingt ans d'orageux rapports, traversés de phases de réconciliation, entre Simon de Montfo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-de-montfort/#i_0

MONTMORENCY LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 459 mots

Peut-être la plus illustre famille française après la maison royale, les Montmorency sont des seigneurs d'Île-de-France proches du roi dès le xe siècle et ils étaient, à cette époque, descendants de Charlemagne par les femmes. Nombreuses sont les branches de cette famille, l'une étant celle des seigneurs de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-montmorency/#i_0

MORTIMER ROGER 1er comte de LA MARCHE (1287-1330)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 290 mots
  •  • 1 média

Issu d'une famille d'origine normande dont la fortune s'est considérablement accrue par mariages au xiiie siècle, Roger Mortimer est l'un des plus puissants seigneurs des Marches galloises, très indépendants du pouvoir royal ; il possède aussi d'importants domaines en Irlande. En 1316, il y est nommé lieutenant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-mortimer/#i_0

MOU'ĪN AL-DIN SULAYMĀN PERVĀNÈ (mort en 1277)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 471 mots

Fils d'un vizir du sultan seldjoukide Kaykhosraw II (1237-1246), Mou'īn al-din Sulaymān occupe très tôt des postes importants et est gouverneur de la province de Tokat, puis de celle d'Erzindjan ; il reçoit en 1256 le titre de Pervānè, correspondant à peu près à celui de grand vizir : de fait, durant cette période où les trois fils de Kaykhosraw se disputent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mou-in-al-din-sulayman-pervane/#i_0

MURĀD, MOURAD ou MURAT Ier (1326-1389) sultan ottoman (1360-1389)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 488 mots

Sultan ottoman (1360-1389), né à Brousse (auj. Bursa) et en 1326 mort assassiné au cours de l'été 1389 à Kosovo Polje, tout près de l'actuelle ville de Priština.Murad succède à son père, le sultan Orhan (1281-1360). Peu après son accession au trône, ses troupes pénètrent en Thrace occidentale et s'emparent d'Andrinople e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/murad-mourad-murat-ier/#i_0

MURĀD, MOURAD ou MURAT II (1404-1451) sultan ottoman (1421-1444 et 1446-1451)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 469 mots

Sultan ottoman (1421-1444 et 1446-1451), né en juin 1404 à Amasya, dans l'Empire ottoman (auj. en Turquie), mort le 3 février 1451 à Edirne.Au début de son règne, Murad II doit venir à bout de plusieurs autres prétendants au trône ottoman soutenus par l'empereur d'Orient Manuel II Paléologue et par de nombreux princes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/murad-mourad-murat-ii/#i_0

MŪSĀ IBN NUṢAYR (640-716/17)

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 345 mots

Général umayyade qui s'illustre dans la conquête du Maroc et de l'Espagne. D'abord haut fonctionnaire en Orient, Mūsā ibn Nuṣayr est nommé gouverneur de l'Ifrīqiyya (Tunisie actuelle) aux environs de 698. Il organise alors plusieurs campagnes et, aidé de ses fils, soumet les Berbères du Maroc. Il a l'habileté de pratiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musa-ibn-nusayr/#i_0

MUSTANṢIR (1029-1094) calife fātimide (1036-1094)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 373 mots

Huitième calife fatimide (1036-1094), né le 2 juillet 1029 et mort le 10 janvier 1094 au Caire.En 1036, à l'âge de sept ans seulement, al-Mustansir Billah hérite du plus puissant État musulman, alors à son apogée. Le pouvoir réel est d'abord confié au vizir de son père puis, à la mort de celui-ci, à sa mère. L'Égypte est alors souvent le théâtre de batailles rangées entre divers corps d'armée qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mustansir/#i_0

MUTAWAKKIL AL- (822-861) calife ‘abbāside (847-861)

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 430 mots

Calife ‘abbāside qui joue un rôle capital dans l'évolution politique et religieuse de l'Islam. Cultivé et raffiné, il aime à s'entourer de savants, de poètes, à présider un salon où rivalisent musiciens et chanteuses. Quand al-Mutawakkil succède à son frère al-Wāṯiq en 847, le mu‘tazilisme est depuis vingt ans la doctrine officielle du califat, ce qui n'a pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-mutawakkil/#i_0

NARSÈS (478 env.-env. 573)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 504 mots

Né sans doute en Perse, l'eunuque Narsès vit à la cour de Justinien, empereur d'Orient. Son intelligence et sa volonté de surmonter sa condition humiliante lui permettent de devenir chambellan de l'empereur. Au moment de la sédition Nika, à Constantinople, réprimée par le général Bélisaire et qui coûta la vie à trente mille personnes, Narsès est chargé des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narses-478-env-env-573/#i_0

NEMANJIĆ ou NÉMANIDES, dynastie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 376 mots

La dynastie des Nemanjic, ou Némanides, qui régna sur la Serbie de 1170 à 1371 transforma l'État indépendant de Raška (Rascie) en un vaste empire.Fondateur de la dynastie, Stefan (Étienne) Nemanja, veliki zupan (« grand chef ») de l'État serbe de Raška de 1169 à 1196, commence à étendre son domaine tout en demeurant sous la tutelle de l'em […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nemanjic-nemanides/#i_0

NEMOURS JACQUES D'ARMAGNAC duc de (1437-1477)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 253 mots

Petit-fils du connétable Bernard d'Armagnac, qui fit figure de chef de parti sous le règne de Charles VI après l'assassinat de Louis d'Orléans, Jacques d'Armagnac appartint à l'entourage de Charles VII, fut gouverneur du dauphin Louis et se vit enfin confier, en 1463, la direction des opérations militaires en Rouss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-d-nemours/#i_0

NICÉPHORE II PHOCAS (913 env.-969) empereur d'Orient (963-969)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 205 mots

Issu d'une grande famille de l'aristocratie terrienne, Nicéphore fut nommé commandant en chef des armées byzantines d'Orient en 955, et dirigea une campagne militaire victorieuse contre les Arabes en Crète, qui donna à l'Empire la maîtrise de la Méditerranée orientale et consolida à nouveau le monde chrétien. Après la mort de Romain II en 963, Nicéphore fut couronné empereur et épousa l'impératric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicephore-ii-phocas/#i_0

NICOLAS DE FLUE ou NIKLAUS VON FLÜE (1417-1487)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 579 mots

Mystique et diplomate suisse, Nicolas de Flue a eu le curieux privilège de gouverner, du fond de sa retraite d'ermite dans le Ranft, une large part de la politique helvétique pendant la seconde moitié du xve siècle. Une sagesse, non dénuée de ruse, un amour sincère de la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-de-flue-niklaus-von-flue/#i_0

NICOLAS LE MYSTIQUE (852-925) patriarche de Constantinople (901-907, 912-925)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 699 mots

Disciple et peut-être parent du patriarche Photius, Nicolas partage la disgrâce de celui-ci en 886 : il perd son poste de fonctionnaire public et entre dans un monastère. Mais Léon VI, qui ne lui avait pas retiré son amitié, le reprend bientôt comme mystikos (« homme de confiance ») ; le nom lui est resté, sans qu'on soit en mesure de dét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-le-mystique/#i_0

NIẒĀM AL-MULK (1018-1092)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 197 mots

Homme d'État iranien qui joue un rôle considérable auprès des premiers sultans grands-saldjūqides comme vizir, c'est-à-dire comme chef de l'administration civile. Né dans une famille du Khurāsān, Niẓām al-Mulk rallie les Saldjūqides vers le milieu du xie siècle, devient gouverneur du Khurāsān en 1059 et, à l'avènement du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nizam-al-mulk/#i_0

NOGARET GUILLAUME DE (1260 env.-1313)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 484 mots

Homme de loi, originaire du Languedoc, Guillaume de Nogaret fut d'abord professeur de droit romain à l'université de Montpellier et conseiller juridique de divers seigneurs, et notamment du roi de Majorque. Entré au service de Philippe le Bel vers 1292-1295, il s'entremit lors de l'achat par le roi de la part qu'avait dans la seigneurie de Montpellier l'évêque de Maguelonne, puis fut juge-mage de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-de-nogaret/#i_0

OFFA (mort en 796) roi de Mercie (757-796)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 318 mots

Roi de Mercie (757-796), mort en juillet 796.Descendant d'anciens rois de Mercie, Offa s'empare du pouvoir lors de la guerre civile qui éclate au lendemain de la mort de son cousin, le roi Ethelbald (r. 716-757). En réprimant violemment la moindre velléité de résistance de plusieurs petits royaumes de Mercie et des environs, il crée un État unifié couvrant presque toute la partie de l'Angleterre s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/offa/#i_0

ÖGÖDEÏ (1185-1241) grand-khan des Mongols (1229-1241)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 429 mots

Grand-khan des Mongols (1229-1241), né en 1185 en Mongolie, mort en 1241 à Karakorum (Mongolie).Troisième fils de Gengis khan, qui a considérablement étendu l'Empire mongol, Ögödei succède en 1229 à son père, deux ans après la mort de celui-ci. Il est le premier souverain mongol à prendre le titre de khagan (« grand-khan »), son père s'étant contenté de celui de khan. Installant son campement sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ogodei/#i_0

OLEG, prince de Kiev (882-912 ou 922)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 122 mots

Sous ce nom, la Chronique des temps passés (compilation des xie-xiie s.) a conservé le souvenir du chef varègue, parent de Rurik, qui a imposé son pouvoir (d'après la Chronique, en qualité de tuteur du jeune prince Igor) à Kiev e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oleg/#i_0

O'NEILL LES

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 300 mots

L'une des plus importantes dynasties royales irlandaises, qui, à partir de la deuxième moitié du ve siècle, a étendu son autorité sur le nord de l'île. Soumis au début du xie siècle à un souverain régnant sur toute l'Irlande, candidats au trône pendant un siècle et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-o-neill/#i_0

ORMONDE LES

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 358 mots

Vieille famille aristocratique anglaise très tôt dotée de domaines en Irlande où, à partir du xive siècle, elle joue un rôle majeur. Des Ormonde participent à tous les grands conflits civils et extérieurs qui touchent l'Angleterre ou l'Irlande du xve au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ormonde/#i_0

OSWALD saint (605 env.-642) roi de Northumbrie (635-642)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 100 mots

Fils d'Æthelfrith, roi de Northumbrie, qui, en 617 environ, fut tué au combat, Oswald dut se réfugier en Écosse, où il fut converti au christianisme par les moines d'Iona. En 634, Oswald reconquit le royaume de son père et l'agrandit. Il se montra vaillant et pacifique, et contribua à l'évangélisation du pays. Oswald fut tué dans une bataille contre le roi Pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oswald/#i_0

OTTONIENS LES

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 666 mots
  •  • 1 média

Dynastie originaire de Saxe, qui régna en Allemagne après l'extinction de la maison carolingienne (919-1024) et dont l'œuvre essentielle est la fondation du Saint Empire romain germanique.Territorialement, cette fondation résulte de la réunion au royaume d'Allemagne de la zone médiane de l'Empire carolingien, qui, au traité de Verdun, avait échu à L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ottoniens/#i_0

OTTON II (955-983) empereur germanique (973-983)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 337 mots

Empereur germanique (973-983), né en 955, mort le 7 décembre 983 à Rome.Fils d'Otton Ier (912-973) et de sa seconde épouse, Adélaïde de Bourgogne (v. 931-999), Otton est nommé co-régent d'Italie et de Germanie par son père le 26 mai 961, avant d'être désigné co-empereur en 967. Le 14 avril 972, il épouse la princesse byzantine Théophano. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otton-ii/#i_0

OTTON III (980-1002) empereur germanique (996-1002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 577 mots

Empereur germanique (983-1002), né en juillet 980 près de Clèves, mort le 23 janvier 1002, près de Viterbe (Italie).Fils d'Otton II (955-983) et de l'impératrice Théophano (v. 955-991), Otton est élu roi des Germains en juin 983 et couronné à Aix-la-Chapelle en décembre de la même année, peu après la mort de son père. Durant son enfance, il est enlev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otton-iii/#i_0

OTTON IV DE BRUNSWICK (1174 env.-1218) roi des Romains (1198-1218) empereur germanique (1209-1218)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 281 mots

Prince de la puissante famille des Welf. En 1180, lorsque son père Henri le Lion, duc de Bavière et de Saxe, est privé de ses duchés par Frédéric Barberousse, Otton (ou Othon) le suit en Angleterre à la cour d'Henri II Plantagenêt, son grand-père. Son oncle Richard Cœur de Lion le fait successivement comte d'York […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otton-iv-de-brunswick/#i_0

PAUL DIACRE PAUL WARNEFRIED dit (720 env.-apr. 787)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 239 mots

Né d'une grande famille lombarde du Frioul, élevé à la cour du roi Ratchis à Pavie, Paul devint moine bénédictin à Civitate près de Côme, puis au Mont-Cassin ; lié à la famille royale lombarde, il fut attiré à Aix-la-Chapelle par Charlemagne qui chercha en vain à le retenir pour son savoir et son talent. Ce barbare illustre l'acculturation des envahisseurs germaniques par le rôle qu'il joue dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-diacre/#i_0

PAZZI LES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 264 mots

Une conspiration ayant pour but de renverser le pouvoir des Médicis à Florence fut, en 1478, conduite par la famille des Pazzi, depuis longtemps rivale de celle des Médicis. Le prétexte immédiat en fut l'obtention (1474) par Francesco Pazzi de la charge de trésorier du Saint-Siège, tenue jusqu'alors par les Médicis, et qui provoqua la confiscation par ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-pazzi/#i_0

PÉPIN DE HERSTAL dit LE JEUNE (mort en 714)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 280 mots

Maire du palais d'Austrasie (à partir de 680) ainsi que de Neustrie et de Bourgogne (dès 687), Pépin de Herstal fut le premier des grands maires du palais carolingiens.Fils de sainte Begga (fille de Pépin de Landen, parfois appelé Pépin Ier ou Pépin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pepin-de-herstal/#i_0

PÉPIN LE BREF (714-768) roi des Francs (751-768)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 314 mots

Deuxième fils de Charles Martel, Pépin devint, après la mort de celui-là, maire du palais en même temps que son frère aîné Carloman. Le mal qu'ils eurent à imposer leur autorité contre leur demi-frère Griffon et contre les ducs des pays limitrophes du royaume contraignit les deux princes à faire monter sur le t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pepin-le-bref/#i_0

PHILIPPE DE SOUABE (1177 env.-1208) empereur germanique (1198-1208)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 495 mots

Empereur germanique (1198-1208), né vers 1177, mort le 21 juin 1208 à Bamberg (auj. en Bavière).Fils cadet de l'empereur Frédéric Ier Barberousse (1122-1190), Philippe se destine à l'Église. Après avoir été prévôt de la cathédrale d'Aix-la-Chapelle, il est élu évêque de Würzburg en 1190. Il abandonne cependant sa carrière ecclé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-de-souabe/#i_0

PHILIPPE Ier (1052-1108) roi de France (1060-1108)

  • Écrit par 
  • Michel SOT
  •  • 346 mots

Couronné à Reims en 1059 en présence de son père, Philippe Ier, fils d'Henri Ier (mort en 1060) et d'Anne de Kiev, ne règne seul qu'à partir de 1066, car sa mère, assistée de son oncle, le comte de Flandre Baudouin V, et de l'archevêque de Reims, Gervais, exerce la régence de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-ier/#i_0

PHILIPPE II AUGUSTE (1165-1223) roi de France (1180-1223)

  • Écrit par 
  • Michel SOT
  •  • 1 004 mots
  •  • 1 média

Fils de Louis VII et d'Adèle de Champagne, Philippe II Auguste trouve à son avènement un domaine florissant mais restreint, comprenant l'Île-de-France, l'Orléanais et une partie du Berry. Le reste du royaume est partagé en une dizaine de fiefs sur lesquels le roi n'a qu'un droit théorique de suzeraineté, surtout quand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-ii-auguste/#i_0

PHILIPPE III LE BON (1396-1467) duc de Bourgogne (1419-1467)

  • Écrit par 
  • Richard VAUGHAN
  • , Universalis
  •  • 646 mots

Duc de Bourgogne (1419-1467) né le 31 juillet 1396 à Dijon, mort le 15 juin 1467 à Bruges.Fils de Jean sans Peur et de Marguerite de Bavière, Philippe devient duc de Bourgogne à vingt-trois ans. Son objectif premier est alors de se dégager aussi vite que possible des affaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-iii-le-bon/#i_0

PHILIPPE III LE HARDI (1245-1285) roi de France (1270-1285)

  • Écrit par 
  • Claude GAUVARD
  •  • 362 mots

Fils de Saint Louis et de Marguerite de Provence, Philippe III le Hardi a le malheur de succéder à un roi prestigieux et d'être finalement mal connu. Sa statue à Saint-Denis — image d'un roi vigoureux — ne correspond pas au portrait que tracent ses biographes : pieux, peu lettré, il aurait été le jouet de son entourage. En fait, les progrès de l'État sont tels que le roi a besoin de conseillers d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-iii-le-hardi/#i_0

PHILIPPE II LE HARDI (1342-1404) duc de Bourgogne (1363-1404)

  • Écrit par 
  • Claude GAUVARD
  •  • 1 105 mots

Fils du roi de France Jean II le Bon et de Bonne de Luxembourg, Philippe le Hardi domine la vie politique française de la fin du xive siècle. Très populaire depuis le désastre de Poitiers, il reçoit en apanage le duché de Bo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-ii-le-hardi/#i_0

PHILIPPE IV LE BEL (1268-1314) roi de France (1285-1314)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 5 080 mots

Le règne de Philippe IV le Bel, monté sur le trône de France à l'âge de dix-sept ans, à la mort de son père Philippe III, le 5 octobre 1285, est considéré par les historiens comme un des plus importants et des plus déconcertants de l'histoire de France.Son importance tient au fait que le royaume de France apparaît alors au sommet de sa puissance médiévale : c' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-iv-le-bel/#i_0

PHILIPPE VI DE VALOIS (1293-1350) roi de France (1328-1350)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 601 mots

Roi de France (1328-1350), né en 1293, mort le 22 août 1350 près de Paris.Fils aîné de Charles de Valois, Philippe est le cousin des frères Louis X le Hutin, Philippe V le Long et Charles IV le Bel, fils de Philippe IV le Bel, derniers représentants des Capétiens directs. À la mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-vi-de-valois/#i_0

PHILIPPE V LE LONG (1294-1322) roi de France (1316-1322)

  • Écrit par 
  • Claude GAUVARD
  •  • 465 mots

Frère de Louis X, deuxième fils de Philippe le Bel et de Jeanne de Navarre, Philippe V prend le pouvoir dans des conditions douteuses. En attendant la naissance de Jean Ier, il se déclare aussitôt régent du royaume et devient roi à la mort de ce dernier. Lettré, il a le sens du pouvoir. Son esprit de décision l'emporte sur les oppositions qu'il rencontre. À l'extérieur, il r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-v-le-long/#i_0

PICCOLOMINI LES

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 706 mots

Très ancienne famille de Sienne qui apparaît dès le xie siècle. Elle est parmi les premières de la cité à se vouer à la banque, avec des succursales à Gênes, à Venise, en France et en Angleterre. Après le déclin qui suit l'apogée économi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-piccolomini/#i_0

PIERRE FLOTE ou FLOTTE (mort en 1302)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 343 mots

Le premier des grands légistes méridionaux — formé à Montpellier — ayant joué un rôle véritablement politique sous le règne de Philippe le Bel. Originaire du Dauphiné, Pierre Flote fut d'abord au service du dauphin Humbert Ier. Le roi en fit un conseiller en son parlement, vers 1291, et lui confia dès lors de nombreuses missions, particulièrement en Guyenne et en Languedoc. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-flote-flotte/#i_0

PIERRE Ier LE CRUEL ou LE JUSTICIER (1334-1369) roi de Castille (1350-1369)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 1 081 mots

Fils d'Alphonse XI, roi de Castille et León, et de Marie de Portugal, le futur Pierre Ier naquit à Burgos, mais fut élevé à Séville par les soins de sa mère, tandis que son père vivait au grand jour avec Éléonore de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-ier-le-cruel-le-justicier/#i_0

PIERRE IV LE CÉRÉMONIEUX (1319-1387) roi d'Aragon (1336-1387)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 438 mots

Roi d'Aragon (1336-1387), né le 5 septembre 1319 à Balaguer en Catalogne, mort le 5 janvier 1387 à Barcelone.Fils d'Alphonse IV, Pierre IV le Cérémonieux succède à son père sur le trône d'Aragon en janvier 1336. Roi espagnol le plus cultivé du xiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-iv-le-ceremonieux/#i_0

PIERRE L'ERMITE (1050?-1115)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

Parfois appelé Pierre le Petit, Pierre d'Achères ou Pierre d'Amiens, ascète, fondateur d'un monastère, croisé, et prédicateur dont l'influence fut considérable ; on le considère comme l'un des principaux instigateurs de la première croisade. On rapporte qu'il se rendit en Terre sainte vers 1093, avant toute croisade.Lorsque Urbain II proclama la croisade au concile de Clermont, en novembre 1095, P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-l-ermite/#i_0

PIZARRO FRANCISCO (1475-1541)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 1 594 mots
  •  • 1 média

La carrière de Pizarro n'a pas l'éclat de celle de Cortés, mais sa personnalité est peut-être plus représentative, par ses qualités et ses limites mêmes, de la majorité des conquistadores espagnols. Quoi qu'il en soit de l'homme, et du rôle que ses frères et son compagnon et rival Almagro ont joué dans sa réussite, son œuvre le dépasse : la conquête d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-pizarro/#i_0

POLO MARCO (1254 ou 1255-1324)

  • Écrit par 
  • Delphine BAUDRY-WEULERSSE
  •  • 1 322 mots
  •  • 5 médias

Le xiiie siècle est un grand siècle d'internationalisme. Les armées mongoles, parties de Karakorum, envahissent d'une part la Chine et de l'autre l'Asie centrale, l'Asie Mineure et la partie occidentale du monde chrétien. En réunissant sous leur sceptre des régions appartenant à des aires de civilisations aussi différentes, les conquérants des steppes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marco-polo/#i_0

PŘEMYSLIDES LES

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 471 mots

Dynastie nationale tchèque qui a fondé le royaume de Bohême. Les Slaves de ce pays se détachent de la Grande-Moravie et se regroupent en un solide État. Le territoire, encore faiblement peuplé, se répartit entre une dizaine de tribus qui occupent le centre du pays, les pourtours montagneux demeurant à peu près vides. Bien située dans la région de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-premyslides/#i_0

PROCOPE LE GRAND (1380 env.-1434)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 229 mots

Prêtre, issu par sa mère de la haute bourgeoisie germanique de Prague, Procope le Chauve ou le Grand appartient à la secte orébite des hussites, qui veulent réformer la religion et la société de façon égalitaire.Il apparaît vers 1426 comme le principal chef de guerre des hussites, alors que l'empereur Sigismond d'Alle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procope-le-grand/#i_0

RABAN MAUR (780 env.-856)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 477 mots

Élève d'Alcuin à Tours, écolâtre, puis chancelier en 812, et abbé (de 822 à 842) de la grande abbaye bénédictine de Fulda, enfin archevêque de Mayence de 847 à sa mort. Ami de Lothaire, attaché à l'idée impériale, Raban Maur est l'un des grands noms de la renaissance carolingienne (on l'a surnommé le « précepteur de la Germanie ») : missionnaire, il installe des paroisses et des fondations dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raban-maur/#i_0

RADEGONDE sainte (520 env.-587)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 294 mots

Épouse du roi de Neustrie Clotaire Ier, Radegonde quitta son mari pour entrer dans un couvent et fonda par la suite un monastère à Poitiers. Elle fut l'une des premières mérovingiennes à être canonisées.Princesse franque de Thuringe née vers 520, Radegonde est faite prisonnière par Clotaire Ier en 531, lorsque c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radegonde/#i_0

RAINALD VON DASSEL (1120 env.-1167)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 260 mots

Fils cadet d'un noble saxon, Rainald (ou Reinald, Renaud en français) de Dassel devient évêque de Hildesheim en 1154. Il est lié à Wibald, abbé de Stavelot et de Corvey, et à Otton de Freising, l'oncle du nouvel empereur Frédéric de Hohenstaufen. En mai 1156, Frédéric Barberousse le nomme chancelier de l'Empire. Il est désormais le bras droit de l'empereu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rainald-von-dassel/#i_0

RAINIER SACCONI (mort en 1262)

  • Écrit par 
  • Denis COUTAGNE
  •  • 153 mots

On ne sait rien des origines de Rainier Sacconi, dit de Plaisance. Après avoir vécu dans l'hérésie pendant plus de dix-sept ans (il a même été « évêque » cathare), il se convertit au catholicisme et, du même mouvement, entre dans l'ordre des Frères prêcheurs. C'est la prédication de Pierre de Vérone qui stimule son zèle contre les cathares ; après la mort de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rainier-sacconi/#i_0

RAIS, RAYS ou RETZ GILLES DE (1404-1440)

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 959 mots

Arrière-petit-neveu de Du Guesclin, fils de Marie de Craon et de Guy de Laval de Blaison, Gilles de Rais appartient à l'une des plus hautes et des plus influentes familles du début du xve siècle. Orphelin à onze ans, il est élevé par son grand-père Jean de Craon, qui ne réfrène aucune des passions de l'enfant et lui enseigne au contraire la désobéissa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rais-rays-retz/#i_0

RĀMĀTHIBODI Ier (1312?-1369) roi du Siam (1350-1369)

  • Écrit par 
  • Pierre-Bernard LAFONT
  •  • 333 mots

Rāmāthibodi Ier est aussi appelé dans certains ouvrages Rāmādhipata Ier. On ignore son nom, celui de son père, son lieu de naissance, et il n'apparaît dans l'histoire que vers l'âge de trente-cinq ans. Prince d'U Tong, il fonde en 1347, sur le Menam Chao Praya, la future capitale du Siam, la grande cité d'Ayuthia. En 1349 il soumet Lü […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramathibodi-ier/#i_0

RAYMOND III (1140?-1187) comte de Tripoli (1152-1187)

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  •  • 353 mots

Fils du comte Raymond II et d'Hodierne, fille de Baudouin II de Jérusalem, encore mineur à la mort de son père en 1152, Raymond III de Tripoli fut placé sous la tutelle du roi Baudouin III. L'empereur byzantin ayant renoncé à épouser sa sœur Mélisende, il fit ravager Chypre en 1161. Capturé par Nūr al-Dīn à Ḥarīm deux ans plus tard, il ne fut relâché contr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-iii/#i_0

RAYMOND IV dit RAYMOND DE SAINT-GILLES (1042-1105) comte de Toulouse (1088-1105)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 320 mots

Fils cadet de Pons, comte de Toulouse, comte de Rouergue (1066) puis comte de Toulouse (1088), son frère aîné, le comte Guillaume, lui ayant cédé son comté avant de partir en pèlerinage pour la Terre sainte, Raymond de Saint-Gilles marqua très tôt son goût pour les grandes entreprises, et sa foi très vive, servie par un tempérament enthousiaste, le poussa d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-iv/#i_0

RAYMOND VI (1156-1222) comte de Toulouse (1194-1222)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 292 mots

Fils du comte Raymond V, il est le neveu de Louis VII de France et le beau-frère de Richard Ier roi d'Angleterre. Devenu comte en 1194, Raymond VI fait preuve d'une tolérance jugée excessive envers ses nombreux sujets hérétiques. Aussi, l'Église le soupçonne-t-elle d'avoir une responsabilité dans l'assassinat du légat pontifical Pierre de Castelnau (15 janvier 1208), venu l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-vi/#i_0

RENÉ II (1451-1508) duc de Lorraine (1473-1508) et de Bar (1480-1508)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 261 mots

Fils de Ferry de Vaudémont et petit-fils par sa mère de René Ier, duc d'Anjou et de Lorraine, roi de Naples, René II succéda en 1473 à son cousin le duc de Lorraine Nicolas et recueillit en 1480, à la mort du roi René, l'héritage du duché de Bar, dont il n'entra en possession qu'après la mort de Louis XI, en 1483.Le duc de Bourgogne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-ii/#i_0

RICHARD Ier CŒUR DE LION (1157-1199) roi d'Angleterre (1189-1199)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 610 mots
  •  • 1 média

Fils d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine, duc d'Aquitaine dès l'âge de onze ans, Richard Cœur de Lion participe, avec son frère aîné Henri le Jeune, à la grande révolte de 1173-1174 contre Henri II, révolte soutenue par le roi de France Louis VII. Battu, il se soumet et aide son pèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-ier-coeur-de-lion/#i_0

RICHARD II (1367-1400) roi d'Angleterre (1377-1399)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 465 mots

Monté sur le trône à l'âge de dix ans, Richard II connaît un règne particulièrement troublé qui se termine tragiquement. Longtemps soumis à la tutelle légale, puis à la tutelle de fait de son oncle Jean de Gand, il entre dans l'histoire comme le souverain de la « révolte des paysans » de 1381 : son intervention personnelle contribue au rétablissement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-ii/#i_0

RICHARD III (1452-1485) roi d'Angleterre (1483-1485)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 379 mots
  •  • 2 médias

Fils cadet de Richard d'York, frère d'Édouard IV, Richard, duc de Gloucester, semble avoir loyalement assisté celui-ci pendant son règne. Après la mort de son frère en mai 1483, il est proclamé régent du royaume pour le compte de son neveu, Édouard V, alors âgé de treize ans. S'étant débarrassé du parti de la reine en faisant exécuter les plus fidèles all […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-iii-1452-1485-roi-d-angleterre-1483-1485/#i_0

RIENZO COLA DI (1310 env.-1354)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 554 mots

Notaire romain de petite naissance, Cola di Rienzo s'exalte aux souvenirs des grandeurs de la Rome antique. Instigateur d'une révolte populaire tendant à restaurer le régime communal, le 20 mai 1347, il se fait céder par la foule romaine les plus grands pouvoirs. Ses partisans sont avant tout des popolani, animés d'un fort esprit antinobilia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cola-di-rienzo/#i_0

ROBERT D'ANJOU (1278-1343) comte de Provence et roi de Naples (1309-1343)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 459 mots

Comte de Provence et roi de Naples (1309-1343), né en 1278, mort le 19 janvier 1343 à Naples.La jeunesse de Robert d'Anjou est assombrie par le conflit des Vêpres siciliennes (1282), révolte des Siciliens contre l'hégémonie française, au cours duquel son père, Charles II d'Anjou, est fait prisonnier par les Aragonais. Le traité qui met fin aux hostilités en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-d-anjou/#i_0

ROBERT GUISCARD (1015 env.-1085)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARTIN
  •  • 363 mots

Fils aîné du second mariage de Tancrède, seigneur de Hauteville-la-Guichard (Cotentin). Plusieurs des demi-frères de Robert Guiscard sont partis dans les années 1030 faire fortune en Italie méridionale : Guillaume Bras-de-Fer (1042-1046), puis Dreu (1046-1051) et Onfroy (1051-1057) ont pris la tête des bandes normandes qui, à partir de Melfi, conquièrent les territoires byzantins d'Italie du Sud. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-guiscard/#i_0

ROBERT Ier BRUCE (1274-1329) roi d'Écosse (1306-1329)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 716 mots

Issu de la famille normande des Brus arrivée en Écosse au début du xiie siècle, Robert est le petit-fils de Robert Bruce, « le Compétiteur », cousin du roi d'Écosse Alexandre II et candidat malheureux au trône en 1292. Après l'abdication de John de Balliol (1296), R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-ier-bruce/#i_0

ROBERT II (1316-1390) roi d'Écosse (1371-1390)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 247 mots

Premier souverain de la dynastie des Stuarts. Fils de Walter, steward héréditaire d'Écosse, et de Majorie, fille de Robert Ier, Robert lutte contre les Anglais en 1333-1334 et devient l'un des régents du royaume en 1338 jusqu'au retour de David II en 1341. En 1346, la capture du roi par les Anglais lui rend la régenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-ii/#i_0

ROBERT III (1337 env.-1406) roi d'Écosse (1390-1406)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 194 mots

Fils aîné de Robert II Stuart et d'Elizabeth Mure, légitimé par leur mariage, le futur Robert III porte à sa naissance le prénom de John. Il participe avec son père à la rébellion de 1362-1363 contre David II et, toujours avec lui, est emprisonné en 1368-1369. Robert Ier lui confie en 1384 la charge du gouvernement ; mais un accident de cheval le rend infirme en 1388, et ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-iii/#i_0

ROCHECHOUART LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 379 mots

La plus ancienne de France après la maison royale, la famille de Rochechouart remonte à Hildebert, fidèle de Charles II le Chauve en 876, auteur des vicomtes de Limoges dont un cadet, Aimeric Ostefranc (980-1018), est l'ancêtre des seigneurs et vicomtes de Rochechouart, dans l'actuel département de la Haute-Vienne ; cette terre passa, par extinction de la branche aînée et par mariage, dans une aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-rochechouart/#i_0

ROHAN LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 480 mots

Illustre maison bretonne et française issue des vicomtes de Porhoët, dont la filiation remonte aux environs de 1008, donc proches parents des comtes de Rennes issus des « rois » de Bretagne. Les vicomtes de Rohan s'allièrent plus d'une fois à la famille ducale bretonne, la dernière fois en 1407, portant leur puissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-rohan/#i_0

RORY O'CONNOR (1116-1198) roi d'Irlande (1156-1198)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 304 mots

Le dernier ard-ri, ou roi suprême, d'Irlande fut Rory O'Connor (Rory An Ruaichu O'Connor). Son prédécesseur, Murtough O'Loughlin, roi de l'ouest de l'Ulster, avait accordé son alliance à Dermot MacMurrough, roi de Leinster, qui n'était guère aimé des chefs de son propre royaume. Devenu ard-ri, Rory O'Connor chassa Derm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rory-o-connor/#i_0

ṢAFFĀRIDES LES (2e moitié IXe s.)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 226 mots

Dynastie iranienne qui, dans la seconde moitié du ixe siècle, domine le Sīstān puis toute la partie orientale et méridionale de l'Iran. D'origine modeste, les Ṣaffārides tiennent leur nom de leur fondateur Ya‘kūb b. Layth al-Ṣaffār (le « chaudronnier ») natif du Sīstān. Cette région avait servi de refuge à divers mécontents et schismatiques (surtout k […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saffarides-les/#i_0

SALADIN (1137-1193)

  • Écrit par 
  • Claude CAHEN
  •  • 1 577 mots
  •  • 2 médias

Saladin (en arabe Ṣalāḥ ed-dīn) est l'un des plus illustres souverains du Moyen Âge musulman. Sa popularité est surtout due à la « guerre sainte » qu'il a conduite contre les « Francs » établis en Syrie-Palestine depuis la croisade de 1097-1099. Champion de la contre-croisade, c'est lui qui reprit Jérusalem au nom de l'islam en 1187 et lutta contre la troi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saladin/#i_0

SAVONAROLE JÉRÔME (1452-1498)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 2 096 mots

Savonarole, qui a divisé ses contemporains, est resté un objet de controverse pour les historiens. Pour les hommes de la fin du Quattrocento, ce fut ou bien un saint et un martyr, ou bien un révolutionnaire exalté, ou bien un fabulateur, voire l'Antéchrist. Pour les historiens modernes, qui s'efforcent de discerner mystique, politique et pathologie, le prieur de San Marco de Florence est un agitat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-savonarole/#i_0

SERGE DE RADONÈGE saint (1314 env.-1392)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 724 mots

Le saint le plus vénéré de l'Église russe, modèle même d'une spiritualité créatrice, Serge de Radonège a joué un rôle décisif pour la libération de la Russie du joug tatar et pour la renaissance de la culture russe à la fin du Moyen Âge.Vers 1350, se déclenche dans le pays le mouvement des poustynniki (« ceux du désert ») qui reprend dans le cadre de la forêt nordique les attit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-de-radonege/#i_0

SFORZA LES

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 304 mots

Muzio Attendolo (1369-1424), fils d'un paysan de Romagne, devenu condottiere, reçoit le surnom de Sforza en raison de sa force et doit à la gloire des armes la fortune de sa famille. Son fils François (1401-1466), lui aussi valeureux condottiere, soutenu par les Médicis, est nommé grand connétable du royaume de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-sforza/#i_0

SHŌMU-TENNŌ (699-756) empereur du Japon (724-749)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 375 mots

Empereur du Japon (724-749), né en 699 à Yamato, près de Nara, mort le 21 juin 756 à Nara.Obito monte sur le trône sous le nom de règne de Shōmu-tennō En 729, son épouse, membre de la puissante famille Fujiwara, est déclarée impératrice, faisant voler en éclat l'ancienne règle voulant que toutes les impératrices consorts soient des princesses de sang. Shōmu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shomu/#i_0

SHŌTOKU-TAISHI (573 env.-621)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 622 mots

Fils de l'empereur Yōmei, Shōtoku-taishi naît en un temps où la cour de Yamato, qui a fait reconnaître sa suprématie sur le pays qui devait prendre le nom de Nihon (« [pays] d'où vient le soleil »), est agitée par les querelles des grandes familles. En 587, quand les Soga éliminent les Mononobe et les Nakatomi qui se sont posés, dit-on, en adversaires du bouddhisme mais qui étaient leurs rivaux, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shotoku/#i_0

SIGEBERT DE GEMBLOUX (1030 env.-1112)

  • Écrit par 
  • Denis COUTAGNE
  •  • 447 mots

Né dans le Brabant français, Sigebert de Gembloux est entré très jeune à l'abbaye de Gembloux, près de Liège ; devenu moine à Saint-Vincent de Metz, il s'intéresse fort tôt, dit-on, aux lettres sacrées et profanes, à l'étude du latin, du grec et même de l'hébreu, à la poésie, à la mécanique, à l'astronomie. Il demeure une trentaine d'années à Saint-Vincent avant de regagner Gembloux, où il se fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigebert-de-gembloux/#i_0

SIGEBERT Ier (535 env.-575) roi d'Austrasie (561-575)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 238 mots

Fils de Clotaire Ier et d'Ingonde, Sigebert Ier mena avec succès une lutte sans merci contre son demi-frère Chilpéric Ier.Lorsque son père mourut en 561, son royaume fut divisé entre ses quatre héritiers selon la coutume franque. Sigebert Ier reçut ainsi l'Austrasie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigebert-ier/#i_0

SIGEBERT III (630 ou 631-656) roi d'Austrasie (634-656)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 218 mots

Fils de Dagobert Ier et de Raintrude (ou Ragnétrude), Sigebert III fut l'un des premiers rois « fainéants » de la dynastie mérovingienne. Il ne bénéficiait pratiquement d'aucun pouvoir réel, le royaume étant gouverné, de fait, par le maire du palais, quel qu'il fût.Couronné roi d'Austrasie par son père en 634, le jeune Sigebert III f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigebert-iii/#i_0

SIGISMOND (1368-1437) empereur germanique (1411-1437)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 629 mots
  •  • 2 médias

Fils de Charles IV, empereur germanique et roi de Bohême, et de sa troisième femme, Anne de Silésie. De l'héritage de son père, Sigismond reçoit à huit ans le margraviat de Brandebourg, mais, comme Charles IV l'a marié très jeune à l'une des deux filles du roi Louis de Hongrie, de la famille des princes d'Anjou, il devient, en 1387, roi de Hongrie et succède […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigismond/#i_0

SKANDERBEG GEORGES KASTRIOTI dit (1403 env.-1468)

  • Écrit par 
  • Freddy THIRIET
  •  • 424 mots

Issu de la noble famille des Kastrioti qui, après des luttes difficiles contre d'autres seigneurs albanais (Balsha, Thopia), avait réussi à dominer, vers 1400, toute la région comprise entre Tirana et les montagnes au nord de Scutari, Skanderbeg doit être livré comme otage par son père Jean au sultan ottoman Murad II, son vainqueur en 1422. Emmené à Andrinopl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/skanderbeg/#i_0

SODERINI PIERO DI TOMMASO (1452-1522)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 98 mots

Ami personnel de Pierre de Médicis, Piero di Tommaso Soderini est son ambassadeur auprès du roi de France Charles VIII en 1493. L'oligarchie qui dirige la république de Florence après la fuite de Pierre (1494) le fait gonfalonier à vie en 1502, avec des pouvoirs analogues à ceux d'un doge vénitien. I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-di-soderini/#i_0

SONNI ALI (1464-1492)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 194 mots
  •  • 1 média

Le plus grand souverain de l'empire Songhaï. Sonni Ali est surtout connu à travers des textes qui lui sont hostiles. Les auteurs musulmans le dépeignent comme un tyran débauché et impie, tout en reconnaissant qu'il fut toujours invaincu. En fait, Sonni Ali s'étant attaqué à la caste des lettrés musulmans de Tombouctou, ceux-ci l'ont volontairement noirci dans leurs chroniques. Sonni Ali sut allier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonni-ali/#i_0

SORBON ROBERT DE (1201-1274)

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 408 mots
  •  • 1 média

Maître à l'Université de Paris, fondateur du collège auquel il donna son nom et qui devint la Sorbonne. Né à Sorbon, petit village situé près de Rethel (Ardennes, diocèse de Reims), il fit, présume-t-on, ses premières études dans une école capitulaire ou monastique, à Rethel peut-être. Il étudia ensuite à Reims, puis à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-de-sorbon/#i_0

SOREL AGNÈS (1422-1450)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 261 mots

Demoiselle d'honneur de la reine de Sicile, Isabelle de Lorraine, Agnès Sorel se réfugie à la cour de France avant même l'éviction définitive du roi René de Naples. Elle devint la maîtresse de Charles VII vers 1443, peut-être à la suite de manœuvres de Pierre de Brézé, dont l'ascendant s'établissait alors sur la politique royale. Le roi la combla de présents, la faisant châtelaine de Loches, dame […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agnes-sorel/#i_0

STROZZI LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 354 mots

Famille florentine, d'origine populaire, connue à partir de la fin du xiiie siècle avec l'« ancêtre », Strozza di Ubaldino. Des Strozzi occupent assez régulièrement des charges importantes dans le gouvernement de la République (93 prieurs, 16 gonfaloniers de justice) ; mais aucun homme politique de grande envergure ne se dégage parmi eux. Leur positio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-strozzi/#i_0

STURE LES

  • Écrit par 
  • Jean Maurice BIZIÈRE
  •  • 375 mots

Famille de grands féodaux dont plusieurs représentants présidèrent aux destinées de la Suède, du xve siècle au début du xvie, époque où le pays, toujours déchiré par des querelles intestines, voit se manifester un sentiment de nationalisme qui doit se traduire, après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-sture/#i_0

SUGAWARA NO MICHIZANE (845-903)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 244 mots

Homme politique et lettré japonais, appartenant à une famille de fonctionnaires lettrés de rang moyen. Dans sa jeunesse, Michizane passe brillamment tous les examens officiels et obtient dès 877 le poste de docteur ès lettres. En cette qualité, il commente les classiques chinois devant l'empereur Uda qui lui accorde sa faveur, sans doute pour faire pièce aux Fuj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sugawara/#i_0

SUGER (1081-1151)

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 2 001 mots

Suger, abbé de Saint-Denis de 1122 à sa mort, a laissé un triple héritage : il a donné à l'unification nationale, centrée en puissance dans le domaine royal, une tâche civilisatrice, à l'art gothique la prise de conscience de son esthétique, à l'histoire de France les bases de l'archivistique. Son œuvre a eu pour cadre l'abbaye de Saint-Denis, qu'il a r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suger/#i_0

SULAYMAN IBN QOUTLOUMOUCH (mort en 1086)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 296 mots

La défaite et la capture de l'empereur byzantin Romain Diogène à Mantzikert en 1071 devant le sultan seldjoukide d'Irak, Alp Arslan, a eu deux conséquences : la pénétration désormais possible des Turcs en Asie Mineure et la lutte pour la conquête du trône byzantin par plusieurs c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulayman-ibn-qoutloumouch/#i_0

SVATOPLUK (830 env.-894), roi de Grande-Moravie (869 env.-894)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 180 mots

D'abord protégés de l'Empire franc, les Slaves de Moravie constituèrent un État indépendant au ixe siècle. En 869, Svatopluk succède à son oncle Rostislav qui, tombé aux mains de Louis le Germanique, avait été aveuglé. Svatopluk étend la principauté jusqu'à l'Od […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/svatopluk/#i_0

SVEN ou SVEND À LA BARBE FOURCHUE (960 env.-1014) roi de Danemark (986-1014) et d'Angleterre (1013-1014)

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 449 mots

Fils de Harald II Blåtand (« à la Dent bleue ») et de Gunhild. Le père de Svend Tveskæg (« à la Barbe fourchue ») a été le premier prince danois à faire pénétrer le christianisme au Danemark, comme en témoigne la célèbre inscription runique de la pierre de Jelling. Svend, s'appuyant sur l'aristocratie païenne, renverse le roi vers 983 et renonce à l'allianc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sven-svend-a-la-barbe-fourchue/#i_0

TAIRA NO KIYOMORI (1118-1181)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 392 mots

Appartenant à une famille dont certains membres sont restés à la cour, investis de charges militaires ou de gouvernements provinciaux, tandis que d'autres se sont installés dans les provinces, souvent en qualité d'officiers domaniaux de statut guerrier, Taira no Kiyomori succède en 1153 à son père. Celui-ci avait rendu des services aux empereurs retirés, et s'était ainsi attiré leur faveur, à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taira-no-kiyomori-1118-1181/#i_0

TAMERLAN, TIMOUR ou TIMŪR LENG dit (1336-1405)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 1 149 mots
  •  • 2 médias

Bien que souvent comparé à Gengiskhan, Tamerlan diffère considérablement du fondateur de l'Empire mongol, car s'il a été comme celui-ci le plus grand conquérant de son temps, s'il a comme lui semé la terreur sur son passage, en revanche il n'a pas créé un État viable, ses nombreuses expéditions ont davantage eu le caractère de raids que d'entreprises conquérantes, et son gouvernement n'a rien appo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tamerlan-timour-timur-leng/#i_0

TANCRÈDE DE HAUTEVILLE ou D'ANTIOCHE (mort en 1112)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 251 mots

Petit-fils du baron normand Robert Guiscard, fondateur de la grande principauté sicilienne. Tancrède prit, avec son oncle Bohémond Ier, une part active à la première Croisade (1096) où, dans la plus pure tradition des Normands de Sicile, il se montra l'adversaire résolu de l'empereur byzantin, qui revendiquait la souveraineté des terres reconquises sur l'Islam. Évincé de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tancrede-de-hauteville-d-antioche/#i_0

TANCRÈDE DE LECCE (mort en 1194) roi de Sicile (1190-1194)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARTIN
  •  • 301 mots

Fils bâtard de Roger, duc de Pouille (lui-même fils du roi Roger II de Sicile), et d'Emma, issue de la famille des comtes de Lecce, Tancrède est comte de Lecce en 1149. Ce grand aristocrate participe à la rébellion de 1156 contre le roi de Sicile Guillaume Ier et son grand émir Maion, puis à la révolte de 1161, excitant en Sicile les Lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tancrede-de-lecce/#i_0

ṬĀRIQ IBN ZIYĀD (VIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 324 mots

Affranchi du général umayyade Mūsā ibn Nuṣayr, Ṭāriq ibn Ziyād conduit en 711 la première grande expédition musulmane en Espagne. Il est probablement d'origine berbère (certaines sources lui attribuent pourtant une ascendance persane). De nombreux récits légendaires entourent les motifs et le but de cette expédition (R. Dozy, Recherches sur l'histoire et la littérature de l'Espagne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tariq-ibn-ziyad/#i_0

TENJI-TENNŌ (626-671) empereur du Japon (661-671)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 441 mots

Le prince Nakanoōe (futur empereur Tenji, ou Tenchi), fils de l'empereur Jomei (règne 629-641) et d'une princesse impériale qui a régné à la suite de son époux sous le nom de Kōgyoku-tennō (règne 642-645), est, avec Nakatomi no Kamatari, l'ancêtre de la maison Fujiwara, l'auteur du coup d'État qui aboutit à l'élimination des Soga, accusés à mots couverts d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tenji/#i_0

THÉODEBERT Ier ou THIBERT Ier (504-547 ou 548) roi franc (533 ou 534-547 ou 548)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 206 mots

Fils de Théodoric Ier, Théodebert Ier (ou Thibert Ier) succéda à son père sur le trône de Reims en 533 ou 534, et étendit considérablement les territoires sous hégémonie franque.Soldat expérimenté avant d'accéder au trône, Théodebert Ier mit à profit la guerre qui régnait en Italie entre l'Empire byzantin e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodebert-ier-thibert-ier/#i_0

THÉODEBERT II ou THIBERT II (586-612) roi d'Austrasie (595-612)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 177 mots

Fils de Childebert II.Théodebert II (ou Thibert II) succéda à son père sur le trône d'Austrasie en 595, tandis que son frère Théodoric II (ou Thierry II) obtenait la Bourgogne. Leur grand-mère Brunehaut exerça dans un premier temps une régence conjointe sur les deux royaumes mais, en 599, l'aristocratie austrasienn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodebert-ii-thibert-ii/#i_0

THÉODORE Ier LASCARIS (1174 env.-1222) empereur d'Orient (1208-1222)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots

Premier empereur de Nicée (1208-1222), né vers 1174, mort en 1222 à Nicée (auj. Iznik, en Turquie).Gendre et héritier d'Alexis III Ange, Théodore Ier Lascaris est élu empereur byzantin quelques heures avant la prise de Constantinople par les croisés en 1204. Fuyant en Anatolie, il rassemble un groupe de réfugiés à Bursa, puis à Nicée, de l'autre côté du Bosphore. Il forme ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-ier-lascaris/#i_0

THÉODORE STOUDITE saint (759-826)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 1 088 mots

Moine et écrivain byzantin, né à Constantinople, au cours de la querelle de l'iconoclasme, dans une caste de fonctionnaires des finances fort attachée aux traditions. Son œuvre témoigne d'une culture générale remarquable pour cette époque d'ordinaire taxée d'obscurantisme : Théodore connaît la grammaire et la poétique, mais aussi la logique aristotélicie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-stoudite/#i_0

THÉODORIC Ier ou THIERRY Ier (av. 484-533 ou 534) roi franc (511-533 ou 534)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 255 mots

Fils aîné de Clovis, Théodoric Ier (ou Thierry Ier) est né de mère inconnue, contrairement aux autres fils de Clovis, engendrés par Clotilde.Habile soldat, Théodoric tint une place importante au côté de son père dans les campagnes militaires contre les Wisigoths, dans le sud de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodoric-ier-thierry-ier/#i_0

THÉODORIC III ou THIERRY III (entre 649 et 656-690 ou 691) roi de Neustrie et de Bourgogne (673-690 ou 691), roi d'Austrasie (679-690 ou 691)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 236 mots

Fils de Clovis II, qui était le second fils de Dagobert Ier.Théodoric III (ou Thierry III) succéda à son frère Clotaire III à la tête des royaumes de Neustrie et de Bourgogne en 673, à l'instigation d'Ebroïn, le maire du palais de Neustrie. Aussitôt déposé par son autre frère, le roi d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodoric-iii-thierry-iii/#i_0

THÉODORIC II ou THIERRY II (587-613) roi de Bourgogne (595-613) et roi d'Austrasie (612-613)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 148 mots

Plus jeune fils du roi mérovingien Childebert II.Théodoric II (ou Thierry II) succéda à son père sur le trône de Bourgogne en 595. D'abord placé sous la régence de sa grand-mère Brunehaut, il continua par la suite à subir son influence. Coopérant dans un premier temps avec son frère Théodebert II (ou Thibert II) pour affronter leur cousin Clotaire II, roi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodoric-ii-thierry-ii/#i_0

THÉODULF (750 env.-821)

  • Écrit par 
  • Denis COUTAGNE
  •  • 409 mots

Wisigoth d'Espagne réfugié en France, Théodulf, avant de devenir évêque d'Orléans, fut, avec Pierre de Pise, Paul Diacre, Paulin d'Aquilée, Agobard et le grand Alcuin, l'un des hommes d'Église sur lesquels Charlemagne s'appuya pour réorganis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodulf/#i_0

THOMAS BECKET ou BECKETT saint (1117/18-1170)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 414 mots
  •  • 1 média

Né à Londres d'une famille d'origine normande, Thomas Becket étudie à Paris. Rentré en Angleterre, il devient clerc à Cantorbéry, jouissant de la confiance du vieil archevêque. Il se rend pour affaires à Rome et va étudier le droit à Bologne et à Auxerre. En 1154, il devient archidiacre et chancelier du royaume par la faveur du jeune roi Henri II. Il se montre bon administrateur et, bien que clerc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-becket-beckett/#i_0

TIMURIDES ou TIMOURIDES LES (1370-1506)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 450 mots
  •  • 1 média

Avant sa mort, Tamerlan (1336-1405) avait divisé les restes de son vaste empire entre ses fils et ses petits-fils. Une fois disparue la crainte que leur inspirait sa terrible présence, ses premiers successeurs ne furent le plus souvent que des princes locaux au Khorāsān et en Transoxiane. C'est seulement après des années de luttes que son fils cadet Shāh Rokh (1405-1447) parvint à s'affirmer comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/timurides-timourides/#i_0

TOGHROUL BEG (993 env.-1063) sultan seldjoukide (1038-1063)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 300 mots

À la mort de leur grand-père, Seldjouk, éponyme de la tribu et du futur sultanat (début du xie siècle), Tchaghri Beg et son frère Toghroul Beg quittent l'Asie centrale, passent en Transoxiane, puis se heurtent aux Ghaznévides qui, vaincus, abandonnent le Khorassan et les régions limitrophes à Tchaghri Beg (1035), tandis que Toghroul poursuit sa marche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toghroul-beg/#i_0

TORQUEMADA TOMÁS DE (1420-1498)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 531 mots

Célèbre inquisiteur espagnol. Neveu du théologien Jean de Torquemada (archevêque de Valladolid et défenseur du pape contre la théorie conciliaire au concile de Bâle), Tomás était, comme son oncle, frère prêcheur. Prieur du couvent de Santa Cruz de Ségovie, de 1452 à 1474, il réforme les prieurés aragonais de son ordre. Il devient confesseur de la reine Is […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tomas-de-torquemada/#i_0

TOTILA (mort en 552) roi des Ostrogoths (541-552)

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 303 mots

Depuis 535, Justinien a entrepris de reconquérir l'Italie ostrogothique. En 540, il a repris la capitale, Ravenne. Mais les Ostrogoths résistent et élisent en 541 un jeune prince, Badvila ou Totila. Dès le début, celui-ci est victorieux à Faenza, puis il reprend la Toscane, l'Ombrie et l'Italie du Sud. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/totila/#i_0

TUPAC INCA YUPANQUI, empereur inca (1471-1493)

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 348 mots

Fils du grand Pachacutec, Tupac Inca Yupanqui étend l'empire de son père en entreprenant une longue série de campagnes militaires, commencées avant son accès au pouvoir, quand son père était encore le chef de l'État. Il parcourt d'abord les provinces du nord du Pérou, consolidant les conquêtes précédentes. Arrivé en Équateur, il affronte les Cañaris qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tupac-inca-yupanqui/#i_0

TYLER WALTER dit WAT (mort en 1381)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 476 mots

D'origine obscure, peut-être ancien valet d'armes, Walter Tyler est présenté par toutes les chroniques, dont celles de Froissart, comme l'un des grands « capitaines » de la révolte des paysans et artisans anglais de 1381. Il surgit dans l'histoire au moment d'une grave crise économique, sociale et démographique, liée en particulier aux effets de la peste noire ; il semble avoir été nourri des idée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tyler-walter-dit-wat/#i_0

VALDEMAR Ier LE GRAND (1131-1182) roi de Danemark (1157-1182)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 393 mots

Roi de Danemark (1157-1182), né le 14 janvier 1131 et mort le 12 mai 1182 au Danemark.Valdemar Ier le Grand est le fils de Knud Lavard (1096-1131), duc du Jutland du Sud, et l'arrière-petit-fils du roi danois Sven II. Il s'assure la maîtrise sans partage de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valdemar-ier-le-grand/#i_0

VAN ARTEVELDE JACOB (1290 env.-1345)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 467 mots

Homme politique flamand, Jacob Van Artevelde est surtout connu grâce à Froissart qui le surnomme le « sage homme de Gand ». Membre de la haute bourgeoisie gantoise, il joue un rôle considérable au début de la guerre de Cent Ans. En décembre 1337, une crise économique grave éclate en Flandre à la suite de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacob-van-artevelde/#i_0

VENCESLAS (1361-1419) roi de Bohême sous le nom de VENCESLAS IV (1363-1419) et empereur germanique (1378-1400)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 539 mots

Fils aîné de Charles IV, Venceslas est couronné roi de Bohême en 1363, puis élu roi des Romains en 1376 contre la promesse de fortes sommes à verser aux électeurs : il succède ainsi très naturellement à son père, qui meurt en 1378. C'est un prince très cultivé, certainement très paresseux, moins diplomate que son père ; c'est pourquoi en disposant des mêmes moyens, c'est-à-dire d'une certaine fort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venceslas/#i_0

VENDÔME LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 514 mots

Le comté de Vendôme (du nom d'une ville située dans le département actuel du Loir-et-Cher) ou de Vendômois fut entre les mains d'une lignée de féodaux très proches du roi capétien après avoir été vassaux du duc de France, le Robertien Hugues le Grand et son fils Hugues Capet : ils étaient même comtes de Paris et de Melun, seigneurs de Corbeil. Le comté de Vend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-vendome/#i_0

VIENNE JEAN DE (1341 env.-1396) amiral français

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 170 mots

Chevalier bourguignon, Jean de Vienne participa à de nombreux combats au cours de la guerre de Cent Ans, d'abord dans l'armée de Charles le Mauvais, roi de Navarre (notamment à Cocherel, 1364), ensuite dans l'armée de Charles V (à partir de 1369), qui le fit amiral de France en décembre 1373. Il dirigea en particulier le siège de Saint-Sauveur-le- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-vienne/#i_0

VILLEHARDOUIN GEOFFROI DE (1148-1213)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 260 mots

Noble champenois. Maréchal de Champagne, chargé de négocier avec les Vénitiens les conditions d'une aide navale à la quatrième Croisade, Villehardouin fut l'un des chefs de celle-ci ; la croisade devait aboutir à la prise de Constantinople par les chrétiens d'Occident (1204) et à la fondation de l'Empire latin d'Orient. Il reçut, en récompense de ses services, divers fiefs en Thessalie, en particu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geoffroi-de-villehardouin/#i_0

VIRACOCHA INCA, empereur inca (mort en 1438)

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 228 mots

Huitième souverain inca, Hatu Tupac Inca prit le nom de Viracocha en l'honneur du dieu qu'il considérait comme son ancêtre divin. Il est le premier souverain inca qui ait entrepris la tâche de gouverner les populations étrangères conquises. En effet, avant lui, les Incas pratiquaient une politique de conquête militaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viracocha-inca/#i_0

VISCONTI JEAN-GALÉAS (1347-1402)

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 329 mots

Fils de Galéas II et de Blanche de Savoie, Jean-Galéas, comte de Vertus (nom d'un comté de Champagne qu'il avait obtenu du roi de France en 1368), hérite en 1378 d'une partie des domaines des Visconti, jusque-là divisés entre son père Galéas II et son oncle Barnabé. Il paraît d'abord s'entendre avec celui-ci mais, soucieux de construire un État viscontéen unifié, il prend prétexte de la lourdeur d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-galeas-visconti/#i_0

VLADIMIR Ier SVIATOSLAVITCH saint (956 env.-1015)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 335 mots

Obligé de se réfugier en Scandinavie en 972, à la mort de son père, Sviatoslav, Vladimir réussit à s'imposer comme prince de Kiev, grâce à l'appui d'une troupe varègue (978-980). Là, il étend son autorité sur l'ensemble des tribus slaves de l'Europe orientale, élargissant la frontière de l'État kiévien vers l'est et le sud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-ier-sviatoslavitch/#i_0

VLADIMIR VSEVOLODOVITCH MONOMAQUE (1053-1125) grand-prince de Kiev (1113-1125)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 319 mots

Petit-fils de Iaroslav le Sage par son père (Vsevolod) et de Constantin IX Monomaque (d'où le surnom du prince) par sa mère, Vladimir reçoit, en 1078, de son père, devenu grand-prince de Kiev, la principauté de Tchernigov, mais doit, après la mort de Vsevolod et plusieurs années de luttes dynastiques, céder cette principauté à son cousin Oleg (de 1093 à 1097) e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-vsevolodovitch-monomaque/#i_0

VYTAUTAS LE GRAND (1350 env.-1430) grand-duc de Lituanie (1392-1430)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 577 mots

Grand-duc de Lituanie (1392-1430), né vers 1350 en Lituanie, mort le 27 octobre 1430 à Trakaï, en Lituanie.Vytautas est le fils du grand-duc Kiejstut qui, pendant des années, a lutté contre son frère Algirdas pour obtenir le contrôle de la Lituanie. Le conflit entre les deux branches de la famille se poursuit sous la génération suivante, Vytautas rivalisant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vytautas-le-grand/#i_0

WALĪD IBN ‘ABD AL-MALIK AL- (675 env.-715) calife omeyyade (705-715)

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 165 mots

Calife omeyyade qui accède au pouvoir à la mort de son père ‘Abd al-Malik. Trois faits caractérisent le règne de Walīd Ibn ‘Abd al-Malik. Tout d'abord, l'extension de l'empire musulman se poursuit. À l'est, Qutayba s'empare de la Transoxiane (prise de Samarqand, 710-711) tandis que Muḥammad ibn al-Qāsim conquiert le Sind (basse vallée et delta de l'Indus), prend la ville de Multān et s'avance jusq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-walid-ibn-abd-al-malik/#i_0

WALLACE sir WILLIAM (1270-1305)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 295 mots
  •  • 1 média

Second fils d'un chevalier écossais, William Wallace n'apparaît dans l'histoire qu'en mai 1297, après la déposition de John de Balliol et la confiscation de la monarchie écossaise par Édouard Ier d'Angleterre. Les attaques de Wallace contre l'occupant sont le signal d'un soulèvement populaire. Il prend la tête du mouvement et, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wallace-sir-william/#i_0

WANG ANSHI [WANG NGAN-CHE] (1021-1086)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 171 mots

En 1058, alors qu'il n'est encore qu'un fonctionnaire provincial réputé pour son intégrité et son efficacité, Wang Anshi adresse au trône son Mémoire de dix mille mots (Wanyanshu), où il suggère une série de mesures pour sortir l'empire des Song d'une situation devenue fort délicate : crise sociale et fiscale, finances lourdement déficitaires, guerre avec le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wang-anshi-wang-ngan-che/#i_0

WARWICK RICHARD NEVILLE comte de (1428-1471)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 559 mots
  •  • 1 média

Les Neville sont une des grandes familles du nord de l'Angleterre. Le grand-père de Warwick, Ralph, comte de Westmorland, est le beau-frère d'Henri IV ; son père, Richard, comte de Salisbury, est un des principaux soutiens de Richard d'York, son beau-frère, grâce à qui il devient chancelier en 1454-1455.Richard Neville devient comte de Warwick par son mariage avec Jeanne Beauchamp, dont la famille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-warwick/#i_0

WELFS LES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 747 mots

Famille princière allemande, les Welfs ont pour principal rival les Hohenstaufen en Italie et en Europe centrale au Moyen Âge. Ils incluront par la suite les Électeurs de Hanovre, qui, par l'accession de George Ier au trône, règneront sur la Grande-Bretagne.L'origine de la branche aînée des Welfs (ou Guelfes) est controversée car ce no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-welfs/#i_0

WIDUKIND (2e moitié VIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 289 mots

Chef saxon, Widukind incarne la résistance de son pays à la conquête franque. Sa personnalité est mal connue ; on sait seulement qu'il possédait des terres en Westphalie et en Angrie (territoire des Angrivariens) et qu'il était noble ; à la différence des hommes de son milieu, il combat avec acharnement le roi des Francs, en s'appuyant sur les classes populai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/widukind/#i_0

YANG GUIFEI (morte en 756)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 355 mots

Concubine du grand empereur des Tang Xuanzong (r. 712-756), Yang Guifei était connue pour sa beauté. L'empereur aurait par sa faute négligé ses devoirs, et la dynastie Tang (618-907) fut fortement ébranlée par la rébellion qui s'ensuivit. L'histoire de cette favorite a fait l'objet d'innombrables poèmes et pièces de théâtre célèbres, tels que Changhenge (Chant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yang-guifei-morte-en-756/#i_0

YORK LES

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 340 mots

Famille ayant donné trois souverains à l'Angleterre entre 1461 et 1485, dont l'un, Édouard V, n'a pas véritablement régné. Le nom de la famille d'York a d'abord appartenu au cinquième fils d'Édouard III, Edmund de Langley, qui fut fait duc d'York par Richard II en 1385. Son petit-fils, Richard, est le véritable artisan de la grandeur dynastique. Favorisé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-york/#i_0

YUAN (LES)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 768 mots
  •  • 1 média

Si Gengis-khan (c. 1167-1227) est considéré comme le « Grand Ancêtre » (Taizu) de la dynastie des Yuan, celle-ci ne règne sur l'ensemble de la Chine qu'après la chute des Song du Sud, en 1279. Les Mongols s'attaquent à la Chine du Nord, alors aux mains de la dynastie Jürchen des Jin, dès le début du xiiie siècle, y faisant des ravages terribles. La ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-yuan-dynastie-mongole/#i_0

YUPANQUI INCA ou PACHACUTEC empereur inca (1438-1471)

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 233 mots
  •  • 1 média

Alors que son père, l'empereur Viracocha, a renoncé à lutter contre ses voisins et envahisseurs les Chanca, l'Inca Yupanqui remporte sur ceux-ci une victoire devenue légendaire. Il se fait ensuite proclamer empereur sous le nom de Pachacutec (« le transformateur ») et, de la région du lac Titicaca à la mer, poursuit avec succès ses conquêtes sur les Aymara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yupanqui-pachacutec/#i_0

ZIYĀRIDES LES (927-env. 1090)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 243 mots

Dynastie iranienne qui domine les régions sud-caspiennes et, de manière éphémère, une partie du plateau iranien dans le second quart du xe siècle. Son fondateur, Mardāvīdj b. Ziyār (927-935) est l'un des plus cruels chefs de guerre des montagnes du Daylam (du sud-ouest de la mer Caspienne), région qui fournit de nombreux mercenaires au califat ‘abbāsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ziyarides/#i_0