MAGDEBOURG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Capitale du Land de Saxe-Anhalt en Allemagne, Magdebourg (Magdeburg en allemand) se situe dans la vallée de l’Elbe au contact des massifs hercyniens de l’Allemagne moyenne et de la grande plaine germano-polonaise. Sa population était de 245 000 habitants en 2017.

Allemagne : carte administrative

Carte : Allemagne : carte administrative

Carte administrative de l'Allemagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Mentionnée dans les cartulaires carolingiens au ixe siècle, la ville s’établit sur les hautes terrasses de la rive gauche du fleuve. Dans le royaume de Germanie, elle se développe comme poste avancé de l’évangélisation des terres slaves et comme ville étape importante sur les grandes routes commerciales du Moyen Âge (le Hellweg), grâce à l’octroi précoce des droits de marché et d’entrepôt (965), puis comme membre de la Hanse (xiiie siècle). Dévastée pendant la guerre de Trente Ans, elle doit sa renaissance à l’immigration des huguenots qui, dans cette place forte du royaume de Prusse, développent dans des manufactures la proto-industrie de la laine et de la soie, et embellissent cette ville de résidence, de parcs et de châteaux.

Dès 1840 et l’arrivée du chemin de fer, la ville est transformée en profondeur par la révolution industrielle : usines et fabriques (sidérurgie, textile, agroalimentaire) s’intercalent entre les rangées d’immeubles locatifs et les bâtiments fonctionnels de l’économie capitaliste. Dans l’entre-deux-guerres, un premier plan d’urbanisme (1923) réaménage les parcs publics et crée de nouveaux quartiers résidentiels inspirés de la cité-jardin (Friedensweiler) et de l’architecture du Bauhaus (Cracau ou Hermann Beims). Anéantie par les bombardements alliés de la fin de la Seconde Guerre mondiale, la ville est reconstruite par le régime socialiste de la République démocratique allemande (RDA) qui spécialise l’économie urbaine dans les constructions mécaniques, secteur de l’industrie lourde, ce qui a valu à la ville son surnom de Stadt des Schwermaschinenbaus.

Magdebourg, Allemagne

Photographie : Magdebourg, Allemagne

Construit dans les années 1920 durant le mandat du maire de Magdebourg Hermann Beims, le quartier d'habitation qui porte le nom de l'édile a été conçu dans un souci de fonctionnalité, avec deux mille logements aux prix abordables offrant des normes d'hygiène élevées pour l'époque. Le... 

Crédits : Klaus-Dietmar Gabbert/ picture alliance/ Getty Images

Afficher

Après 1989, la réunification allemande et le choc de la transition vers l’économie de marché précipitent la ville dans une période de crise grave. La forte récession de l’économie industrielle multiplie les friches urbaines et provoque le départ des forces vives vers les pôles d’emploi de l’ouest de l’Allemagne. La population décline sans interruption de 1989 à 2004, passant de 288 000 à 226 000 habitants. Ville « rétrécissante » (Schrumpfende Stadt), Magdebourg est « perforée » par les friches industrielles et commerciales, la désorganisation des réseaux (voirie et adduction d’eau, électricité, téléphone…) et la vacance des logements. L’habitat est dégradé, autant dans les quartiers de Plattenbau (immeubles préfabriqués socialistes) que dans les quartiers wilhelmiens, tandis que, dans le même temps, s’étendent en périphérie les auréoles périurbaines de lotissements pavillonnaires. La reprise économique s’appuie néanmoins sur les fonctions de capitale de Land et sur la modernisation des axes de transport (réseau ferré et autoroutier, port fluvial et pont-canal) grâce aux investissements du programme fédéral Deutsche Einheit. Elle s’accompagne de l’implantation des activités du tertiaire supérieur et de reconversions industrielles dans les secteurs de pointe (pharmacie, biens d’équipement, technologies de l’environnement) drastiques par leurs conséquences sur l’emploi. Des opérations d’urbanisme de très grande ampleur réduisent le parc de logements par des démolitions de grands ensembles, rénovent les immeubles collectifs, réhabilitent le patrimoine urbain (cathédrale gothique, bâtiments néoclassiques et néogothiques wilhelmiens, immeubles du Bauhaus) et réaménagent les espaces naturels (parcs publics, rives de l’Elbe, jardins ouvriers). De nouveaux quartiers d’affaires (City Carré dans le quartier de la gare), des parcs technologiques (Park Ostfalen au nord-ouest) et de petits complexes résidentiels renforcent la centralité de la ville et endiguent l’étalement périurbain. La reprise et la tertiarisation de l’économie ont réduit le chômage dans une ville qui gagne de nouveau des habitants depuis 2005, mais la réhabilitation a favorisé la gentrification des quartiers centraux sans parvenir à résoudre le problème de la vac [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Magdebourg, Allemagne

Magdebourg, Allemagne
Crédits : Klaus-Dietmar Gabbert/ picture alliance/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur de géographie, enseignant-chercheur, université de Perpignan Via Domitia

Classification

Autres références

«  MAGDEBOURG  » est également traité dans :

BÖRDE

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 201 mots

Mot dérivé du vieil allemand bören (porter, rapporter) appliqué primitivement au territoire fiscal d'une église ou d'une ville, plus particulièrement au riche pays agricole de Magdebourg. La fertilité de la région tient à l'épandage de lœss d'origine éolienne à l'ère quaternaire, quand les vents soufflant sur la grande plaine du Nord étaient ralentis par les premières hauteurs des massifs hercyni […] Lire la suite

SAXE-ANHALT

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 1 488 mots
  •  • 3 médias

Avec une superficie de 20 452 kilomètres carrés et 2,23 millions d'habitants en 2017, le Land de Saxe-Anhalt (en allemand Sachsen-Anhalt), dont la capitale est Magdebourg, compte parmi les plus petits Länder d'Allemagne . Le Land appartient aux régions d’Allemagne centrale caractérisées par leurs paysages naturels de moyennes montagnes, de collines et de vallées encaissées ( Mittelgebirge ) et les […] Lire la suite

TILLY JEAN T'SERCLAES comte de (1559-1632)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 225 mots

Général flamand de la Ligue catholique qui, après avoir été aux ordres du duc Maximilien de Bavière, s'allie, en octobre 1619, à l'empereur Ferdinand II contre les révoltés de Bohême. Le Brabançon Jean T'serclaes, comte de Tilly, joue un rôle très important dans la guerre de Trente Ans. Le 8 novembre 1620, il participe à la bataille de la Montagne Blanche (Bila Hora), victoire d'une armée de crois […] Lire la suite

Les derniers événements

6 juin 2021 Allemagne. Élections régionales en Saxe-Anhalt.

Le Parti libéral-démocrate (FPD) fait son retour au Parlement de Magdebourg avec 6,4 % des suffrages et 7 élus. Die Grünen (Les Verts) progressent légèrement avec 5,9 % des voix et 6 députés. Le taux de participation est de 60,3 %. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Guillaume LACQUEMENT, « MAGDEBOURG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/magdebourg/