BRANDEBOURG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Land de Brandebourg couvre 29 476 kilomètres carrés et comptait 2 457 870 habitants en 2014. Sa capitale est Potsdam. Après avoir été supprimé en 1952, comme les quatre autres Länder orientaux, il a été rétabli dans son statut en 1990, lors de la réunification allemande. Il correspond aux anciens districts (Bezirke) est-allemands de Potsdam, Francfort-sur-l'Oder et Cottbus. La ville de Berlin se trouve au centre de son territoire. Alors que la densité moyenne de population est de 230 hab./km2 en Allemagne, elle peut tomber à moins de 50 dans le Brandebourg.

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Allemagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le Brandebourg appartient à la grande plaine de l'Allemagne du Nord, héritière des glaciations quaternaires. Sa limite méridionale correspond au bourrelet du Fläming formé par les moraines saaliennes ; sa limite nord correspond aux collines, « vistuliennes », du Mecklembourg. Entre ces deux zones un peu plus montueuses, le Brandebourg est un pays extrêmement plat où alternent de larges fonds de vallées mal drainées mais fertiles, héritiers des puissants chenaux proglaciaires (Urstromtal), et des interfluves de sables glaciaires aux sols fort ingrats, très largement laissés aux boisements de pins. Le plus méridional de ces chenaux, le Speewald, abrita la minorité slave des Sorabes, regroupés aujourd'hui autour de Cottbus. Les régions sableuses portent des cultures de seigle et de pommes de terre ; les grandes vallées, et notamment l'Oderbruch, se consacrent aux cultures maraîchères destinées à Berlin. L'agriculture biologique y est proportionnellement plus importante que dans le reste de l'Allemagne.

La proximité de la capitale du Reich avait été préjudiciable au développement de centres économiques autonomes, mais avait favorisé de longue date certaines industries : outre celle des matériaux de construction, des aciéries et laminoirs, sur le canal de l'Oder à la H [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRANDEBOURG  » est également traité dans :

ALBERT L'OURS (1100 env.-1170) margrave de Brandebourg (1134-1170)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 268 mots

Fondateur de la dynastie des Ascaniens et de la Marche de Brandebourg, qui est à l'origine du royaume de Prusse, Albert l'Ours, comte de Ballenstädt, était originaire d'Aschersleben en Saxe (Ascaria ou Ascania en latin, d'où le nom de la dynastie). Il a reçu en 1134, de Lothaire de Supplinburg, l'Altmark, ou Marche du Nord ; il parvient à s'implant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-l-ours/#i_1476

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 144 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'Allemagne des principautés »  : […] Avec la fin des Hohenstaufen, l'idée d'empire universel cessa d'apparaître comme projet réalisable, et l'Empire se restreignit territorialement à l'Allemagne. En effet, à la fin du xiii e  siècle, la plupart des territoires liés à l'Allemagne à l'ouest (royaume de Bourgogne-Provence) et au sud (royaume d'Italie) avaient cessé d'en dépendre. Seuls l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_1476

ASCANIENS LES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 286 mots

Dynastie allemande, influente du xii e  siècle à 1918. Le nom, adopté pendant le premier quart du xii e  siècle, vient d'Aschersleben (Ascaria ou Ascania en latin), où les comtes de Ballenstädt possédaient un château au milieu de leurs domaines, au nord-est des montagnes du Harz. Albert l'Ours est le premier à élever le rang de la famille de com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ascaniens/#i_1476

BERLIN

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT, 
  • François REITEL
  •  • 5 909 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Berlin en 1990, une « capitale en attente » »  : […] Depuis le 3 octobre 1990, Berlin forme un Land mono-communal sur le modèle des villes hanséatiques de Brême et de Hambourg. Le pouvoir exécutif est détenu par le sénat ou gouvernement régional, présidé par un bourgmestre, et a son siège au Rotes Rathaus (l’« hôtel de ville rouge », nommé ainsi en raison de la couleur des briques vernissées qui ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlin/#i_1476

FRANCFORT-SUR-L'ODER

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 328 mots
  •  • 2 médias

Ville du Land de Brandebourg qui faisait partie de la République démocratique allemande jusqu'à la réunification de l'Allemagne en 1990, située sur la frontière polonaise, Francfort-sur-l'Oder a été créée en 1226, à l'initiative du margrave Jean I er de Brandebourg (sur la rive ouest de l'Oder, à l'emplacement d'un gué). La ville a été étendue au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francfort-sur-l-oder/#i_1476

FRÉDÉRIC Ier (1657-1713) roi de Prusse (1701-1713) électeur de Brandebourg sous le nom de FRÉDÉRIC III

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 635 mots

Électeur de Brandebourg et roi de Prusse (1701-1713), né le 11 juillet 1657 à Königsberg, en Prusse (auj. Kaliningrad, en Russie), mort le 25 février 1713 à Berlin. En 1688, à la mort de son père le Grand Électeur Frédéric-Guillaume, Frédéric III hérite du titre d'Électeur de Brandebourg et se lance dans la course au titre de roi, qu'il obtiendr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-ier-1657-1713-roi-de-prusse-1701-1713-electeur-de-brandebourg-sous-le-nom-de-frederic-iii/#i_1476

HOHENZOLLERN

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 3 298 mots

Dans le chapitre « Les souverains de Brandebourg et de Prusse »  : […] Il faut remonter jusqu'à Frédéric VI, burgrave de Nuremberg et margrave d'Ansbach depuis 1397. L'empereur Sigismond contracta auprès de lui un emprunt qu'il se trouva bientôt incapable de rembourser. Aussi, le 30 avril 1415, donna-t-il à son créancier la marche de Brandebourg à laquelle était attachée depuis le xiii e  siècle la dignité électorale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hohenzollern/#i_1476

JEAN CICÉRON (1455-1499)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 234 mots

Un des premiers princes touchés par l'humanisme, l'électeur Jean Cicéron s'est plus occupé de la gestion intérieure du Brandebourg que d'une politique active avec les voisins. Devenu gouverneur de l'électorat en 1476, il a connu des débuts difficiles, ballotté entre le contrôle tatillon de son père, Albert Achilles, et les états qui refusent de vot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ciceron/#i_1476

POTSDAM

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 568 mots
  •  • 1 média

Ville allemande, capitale du Land de Brandebourg. Un château édifié par les Ascaniens dans une île de la Havel est à l'origine de Potsdam, dont le nom apparaît pour la première fois dans des documents du xiv e  siècle. L'agglomération abritait surtout des pêcheurs et quelques artisans et paysans. La ville médiévale fut victime d'un incendie en 1536 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/potsdam/#i_1476

PRUSSE

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 8 220 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le Brandebourg »  : […] L' origine du Brandebourg est à chercher dans la marche que les Carolingiens créèrent au ix e  siècle au nord-est de l'Empire contre les peuples slaves groupés sous la dénomination de Wendes. À la fin du x e  siècle, elle fut morcelée en trois parties : Misnie au sud, Lusace au centre, marche du Nord ( Nordmark ), cette dernière destinée à surveil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prusse/#i_1476

SAXE

  • Écrit par 
  • Klaus STOCK
  •  • 2 659 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La Saxe électorale (XVe-XVIIe s.) »  : […] Bien que le margraviat de Meissen ait beaucoup souffert des guerres contre les hussites au temps de Frédéric le Querelleur (1381-1428), ces guerres entraînèrent un changement décisif. En 1423, pour remercier Frédéric de l'avoir soutenu contre les hussites, l'empereur l'investit de la dignité électorale en lui inféodant le duché de Saxe-Wittenberg, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saxe/#i_1476

Pour citer l’article

Pierre RIQUET, « BRANDEBOURG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/brandebourg/