Viorel SERGIESCO

docteur en physique

BLOCH FELIX (1905-1983)

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 326 mots

Physicien d'origine suisse né le 23 octobre 1905 à Zurich, mort le 10 septembre 1983 à Zurich. Naturalisé américain (1939), professeur à l'université Stanford (Californie), Prix Nobel de physique (avec E. M. Purcell, 1952), Bloch a effectué de nombreux travaux théoriques et parfois expérimentaux, en physique de la matière condensée particulièrement. Il est un des créateurs de la méthode de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-bloch/#i_0

BORN MAX (1882-1970)

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 398 mots

Physicien d'origine allemande né le 11 décembre 1882 à Breslau (actuellement Wrocław en Pologne). Naturalisé britannique (1939), revenu en Allemagne fédérale (1954), Prix Nobel de physique (1954, avec W. Bothe), Born effectua des travaux dans tous les domaines de la physique théorique, plus particulièrement en mécanique quantique (fondements) et en physique de la matière condensée.En mécanique qua […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-born/#i_0

CHAMP, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 852 mots

Entité décrite par l'ensemble des valeurs d'une grandeur physique, en général à plusieurs composantes, en tous les points de l'espace. D'ordinaire, le champ dépend aussi du temps (évolution du champ). On appelle couramment « champ en un point et au temps t » la valeur de la grandeur prise en un point et un instant déterminés.On […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champ-physique/#i_0

CONDUCTIVITÉ ou CONDUCTIBILITÉ, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 672 mots

Grandeur physique caractérisant la propagation, dans un milieu matériel, d'un flux d'électrons (conductivité électrique), d'un flux de chaleur (conductivité thermique) ou d'une perturbation mécanique (conductivité acoustique). Les milieux dans lesquels la propagation est aisée sont dits conducteurs ; ceux dans lesquels elle n'est pas possible (ou difficile, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conductivite-conductibilite/#i_0

DÉGÉNÉRESCENCE, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 645 mots

Terme utilisé dans différents domaines de la physique. Un niveau énergétique est dit dégénéré lorsque plusieurs états d'un même système (atome, électron,etc.) possèdent une même énergie tout en différant les uns des autres par d'autres caractères.La dégénérescence est un concept classique utilisé en théorie des petites oscillations d'un système (macroscopique ou microscopique) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/degenerescence-physique/#i_0

DIFFRACTION, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 735 mots

Écart, par rapport aux lois de l'optique géométrique (propagation rectiligne, etc.), de la propagation des ondes (acoustiques, optiques, etc.), en présence d'un obstacle ou, plus généralement, modification de la propagation libre des ondes dont la longueur d'onde n'est pas négligeable devant les dimensions de l'obstacle.En physique ondulatoire, à l'approximation « géométrique », il n'y a propagati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diffraction-physique/#i_0

DISTORSION, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 402 mots

Étant donné un dispositif transmettant un signal mécanique, électrique ou optique (par exemple, un amplificateur), on appelle distorsion toute déformation du signal de sortie par rapport au signal d'entrée. D'après le théorème de l'intégrale de Fourier, les deux signaux peuvent toujours être décomposés en oscillations harmoniques dont les amplitudes et les phases sont en général des fonctions de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/distorsion-physique/#i_0

EXCITON

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 600 mots

Quasi-particule utilisée en physique quantique pour décrire la propagation de l'énergie dans un diélectrique ou dans un semiconducteur par le mécanisme du transfert graduel (d'une molécule à la suivante). L'énergie transférée est une énergie d'excitation (« transfert d'excitation ») et les molécules restent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exciton/#i_0

FILTRE, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 618 mots

Dispositif arrêtant une partie des radiations ou des particules incidentes. Le critère de sélection est généralement la fréquence ν, éventuellement l'énergie, la vitesse, la masse, la direction de propagation ou toute autre caractéristique de l'objet incident. Selon une terminologie utilisée surtout pour les filtres de fréquences, on distingue : les filtres pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/filtre-physique/#i_0

FLUX, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 465 mots

Le flux d'un champ de vecteurs à travers un élément de surface ds (orientée) est la grandeur A cos α ds, où α désigne l'angle entre le vecteur du champ (de module A) et la normale (orientée) à la surface. Cette grandeur caractérise localement la relation entre vecteur du champ et normale à la surface. Historiquement, le premier champ vectoriel fut celui de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flux-physique/#i_0

GAMOW GEORGE (1904-1968)

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 168 mots

Né à Odessa (Ukraine), Gamow vient en 1928 à Göttingen, où il utilise la mécanique quantique pour faire une théorie de la radioactivité α. C'est à Copenhague, l'année suivante, qu'il propose le modèle nucléaire en goutte liquide, encore utilisé pour expliquer la fission et la fusion nucléaires.Professeur à Washington en 1934, Gamow collabore avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-gamow/#i_0

GELL-MANN MURRAY (1929- )

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 393 mots

Physicien théoricien américain, né à New York le 15 septembre 1929. Nommé en 1952 professeur assistant à l'université de Chicago, Gell-Mann rejoint en 1955 le California Institute of Technology (Caltech) à Pasadena. Il y est nommé professeur de physique théorique en 1967. Lauréat du prix Nobel de physique en 1969, Gell-Mann est à l'origine des idées les plus fécondes de la théorie moderne des part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/murray-gell-mann/#i_0

ISOTROPIE & ANISOTROPIE

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 741 mots

Au sens général du terme, une grandeur physique (macroscopique ou microscopique) est anisotrope, ou isotrope, selon qu'elle dépend ou non de la direction suivant laquelle on la mesure. Ainsi, la densité d'un corps homogène ou la fonction de distribution des vitesses à l'équilibre thermodynamique sont des grandeurs isotropes, tandis que cette même fonction de distribution en rég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isotropie-et-anisotropie/#i_0

JORDAN PASCUAL (1902-1980)

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 415 mots

Physicien allemand né à Hanovre et mort à Hambourg. Professeur aux universités de Rostock, de Berlin, de Hambourg, théoricien possédant un grand pouvoir d'abstraction et de synthèse, Pascual Jordan s'est intéressé presque exclusivement aux problèmes généraux de la physique, de la géophysique, de la cosmologie, de la biologie et de la philosophie des sciences.Sa contribution majeure concerne la méc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pascual-jordan/#i_0

MICHELSON ALBERT ABRAHAM (1852-1931)

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 189 mots

Physicien américain, d'origine polonaise, né le 19 décembre 1852 à Strelno, en Prusse (aujourd'hui Strzelno, en Pologne) et mort le 9 mai 1931 à Pasadena en Californie. Professeur à l'université de Chicago, Prix Nobel de physique (1907), inventeur de l'interféromètre qui porte son nom, Albert Abraham Michelson a mené de nombreuses recherches expérimentales en optique, caractérisées par la rigueur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-abraham-michelson/#i_0

MONOCHROMATISME

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 315 mots

Caractère d'une vibration représentée par une fonction sin 2πνt, cos 2πνt ou exp 2 iπνt du temps t, où ν est la fréquence. En physique des vibrations, la vibration monochromatique joue le rôle d'une vibration élémentaire, puisque tout phénomène, périodique ou apériodique, peut être analysé en composantes monochromatiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monochromatisme/#i_0

ONDES STATIONNAIRES

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 276 mots

Ondes caractérisées par le synchronisme des vibrations des différentes parties du système : en tous les points, la grandeur vibratoire atteint le maximum ou passe par zéro au même instant ; c'est seulement l'amplitude qui varie d'un point à un autre. Les nœuds (points d'amplitude zéro) et les ventres (points d'amplitude maximale) sont fixes dans l'espace, la phase étant partout la même, excepté le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ondes-stationnaires/#i_0

PAQUETS D'ONDES

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 482 mots

Terme utilisé en théorie de la propagation des ondes pour désigner une superposition d'ondes, en général planes et monochromatiques, de longueurs d'onde et de directions de propagation voisines. Un paquet d'ondes f(x, t) se propageant dans une direction Δx est représenté mathématiquement par l'intégrale de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paquets-d-ondes/#i_0

PLASMON

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 469 mots

Quasi-particule non concentrée, sans analogue classique corpusculaire, sans masse effective bien définie, utilisée en théorie quantique des plasmas pour décrire les états faiblement excités correspondant à des mouvements classiques collectifs (ondes électrostatiques ou oscillations du plasma).En fait, en théorie classique, un plasma permet la propagation de plusieurs types d'ondes, suivant l'exist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plasmon/#i_0

QUADRIVECTEUR

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 69 mots

Vecteur à quatre composantes dans l'espace quadridimensionnel (espace tridimensionnel et temps) de la relativité restreinte (espace de Minkowski).Un quadrivecteur d'amplitude A et de composantes spatiales A1, A2, A3 (réelles) et temporelle A4 (imaginaire) est dit de type spatial si A2 = A2 + A2 + A2 + A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quadrivecteur/#i_0

RABI ISIDOR ISAAC (1898-1988)

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 178 mots

Physicien américain né à Rymanów en Galicie, Isidor Rabi fait ses études à l'université Columbia. En 1928, il travaille en Allemagne dans le laboratoire d'Otto Stern, où il commence ses études sur les jets atomiques.Professeur à l'université Columbia en 1937, il utilise la méthode de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isidor-isaac-rabi/#i_0

RAYONNEMENT, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 448 mots

Terme général désignant toute forme d'énergie en mouvement. Il s'agit le plus souvent d'un rayonnement ondulatoire, c'est-à-dire de la propagation d'un champ : rayonnement électromagnétique (ondes radioélectriques, rayons X, lumière, etc.), rayonnement élastique (son, ultrason, etc.), rayonnement grav […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-physique/#i_0

RÉFRACTION, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 433 mots

Changement de la direction de propagation d'une onde plane progressive, monochromatique, lors du passage d'un milieu dans un autre. Cette direction est définie d'une manière univoque dans les milieux isotropes, tandis que, dans les milieux anisotropes, il convient de distinguer les directions de la normale à la surface d'onde et du « rayon » suivant lequel se propage l'énergie.Dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/refraction-physique/#i_0

RÉMANENCE, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 474 mots

Phénomène lié à l'hystérésis de la réponse A d'un système par rapport au champ appliqué extérieur B. Si A dépend non seulement de la valeur actuelle de B, mais aussi de son « histoire » (systèmes à mémoire, phénomènes héréditaires), il y a hystérésis au sens suivant : en augmentant lentement B de zéro à Bm et en le réduisant ensuite de nouveau à zéro, la fonction A(B) n'a pas les mêmes valeurs à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remanence/#i_0

RÉSONANCE, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 619 mots

Égalité entre la fréquence ν de l'agent excitateur et l'une des fréquences propres ν0 du système oscillant excité, et caractérisée principalement par un maximum de la réponse du système en fonction de la fréquence excitatrice. La résonance existe dans de nombreux domaines de la physique et on peut en étudier quelques aspects particuliers.1. Mouvement forcé d'un oscillateur (unidimensionnel) harmon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resonance-physique/#i_0

TRANSPORT COEFFICIENTS DE

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 592 mots

Coefficients Lik des relations linéaires (équations de transport) qui existent, en première approximation, entre les courants Φι (« flux ») des grandeurs extensives transportées Gi et les agents Xi (« forces généralisées ») engendrant le transport :pour i = 1, 2, ...Les Lik sont des propriétés caractéris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coefficients-de-transport/#i_0

UMKLAPP PROCESSUS

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 467 mots

Processus d'interaction, d'un type particulier, ayant lieu entre particules (électrons) ou quasi-particules (phonons, photons, magnons, etc.) à l'intérieur d'un réseau cristallin. Tandis que, dans un processus « normal » (ou « N »), la conservation de l'impulsion ou de la quasi-impulsion totale est toujours vérifiée, elle ne l'est dans un processus « Umklapp » (ou « U ») qu'à condition de faire in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/processus-umklapp/#i_0

WIGNER EUGENE PAUL (1902-1994)

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 473 mots

Physicien théoricien américain d'origine hongroise (il est né le 17 novembre 1902 à Budapest), professeur à Princeton, Prix Nobel de physique en 1963 (avec M. Goeppert-Mayer et H. D. Jensen), auteur de contributions fondamentales à la physique mathématique et à la mécanique quantique en général, à la théorie du solide, à la physique nucléaire et à la physique des particules élémentaires en particu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-paul-wigner/#i_0


haut de page

Encyclopædia Universalis - Contact - Mentions légales - Consentement RGPD

Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis

©2019 Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.