UMKLAPP PROCESSUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Processus d'interaction, d'un type particulier, ayant lieu entre particules (électrons) ou quasi-particules (phonons, photons, magnons, etc.) à l'intérieur d'un réseau cristallin. Tandis que, dans un processus « normal » (ou « N »), la conservation de l'impulsion ou de la quasi-impulsion totale est toujours vérifiée, elle ne l'est dans un processus « Umklapp » (ou « U ») qu'à condition de faire intervenir une impulsion fictive G, associée au réseau au repos et indépendante des particules en interaction. Les lois de conservation mentionnées s'écrivent respectivement (processus « N » et processus « U ») :

ki et kj sont, respectivement, les impulsions (ou « quasi-impulsions », ce qui sera toujours sous-entendu par la suite) des particules avant et après l'interaction (qu'on peut concevoir comme une collision). Toutefois, à la différence d'une collision ordinaire, les particules initiales et finales ne sont pas nécessairement les mêmes.

Exemples :

a) processus « U » triphononique (dans la conduction thermique) :phonon + phonon = phonon ;

b) processus « U » d'absorption d'un phonon (dans la conduction électrique) :électron + phonon = électron ;

c) processus « U » d'émission d'un phonon (dans la conduction électrique) :électron = électron + phonon.

Umklapp (terme allemand) signifie « renversement », puisque, par exemple, en (a), en tenant compte des grandeurs des vecteurs k (dans le schéma « réduit » des zones, qui constitue le mode de description le plus fréquent), l'impulsion résultante du processus « U » est dirigée grosso modo en sens inverse de l'impulsion résultante du processus « N » correspondant. Cependant, dans le schéma « étendu » des zones, les impulsions ne sont définies qu'à un vecteur de type G près, de sorte que toute différence entre « U » et « N » disparaît, ce qui montre qu'elle n'a pas de signification physique profonde (comparable, par exemple, à la différence entre les collisions élastiques et inélastiques). Par ailleurs, nulle différence n'existe en ce qui concerne la conservation de l'énergie, dans n'importe quel schéma.

Toutefois, dans le schéma « réduit » des zones, les processus « U » sont indispensables à l'établissement de l'équilibre thermodynamique dans un système isolé d'électrons ou de phonons, puisque l'impulsion totale du corps ne varie pas dans un processus « N ». Quantitativement, les processus « U » sont importants dans les phénomènes de transport à haute température. En particulier, dans certains métaux, ils peuvent concurrencer les processus « N », voire prédominer.

—  Viorel SERGIESCO

Écrit par :

Classification


Autres références

«  UMKLAPP PROCESSUS  » est également traité dans :

HYPERSONS

  • Écrit par 
  • Pierre TOURNOIS
  •  • 2 750 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Propagation et atténuation »  : […] la longueur d'onde hypersonore, serait donc due à un processus Umklapp faisant intervenir des interactions avec les phonons thermiques. En particulier, la loi en T4 reconnue valable entre 4 K et 20 K pour les ondes transversales indique qu'il s'agit là d'un processus à trois phonons dans lequel le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypersons/#i_19240

Pour citer l’article

Viorel SERGIESCO, « UMKLAPP PROCESSUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/processus-umklapp/