MICHELSON ALBERT ABRAHAM (1852-1931)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien américain, d'origine polonaise, né le 19 décembre 1852 à Strelno, en Prusse (aujourd'hui Strzelno, en Pologne) et mort le 9 mai 1931 à Pasadena en Californie. Professeur à l'université de Chicago, Prix Nobel de physique (1907), inventeur de l'interféromètre qui porte son nom, Albert Abraham Michelson a mené de nombreuses recherches expérimentales en optique, caractérisées par la rigueur des méthodes utilisées et des résultats obtenus. Sa mesure (avec René Benoît) du mètre étalon de Sèvres en longueurs d'onde de la raie rouge du cadmium (1893) marque une étape en métrologie. L'« expérience de Michelson » (1881), répétée avec plus de précision par Michelson et par E. W. Morley (1887), et ensuite par d'autres chercheurs, a démontré l'inexistence d'un mouvement relatif de la Terre par rapport à l'éther (milieu hypothétique de propagation des ondes lumineuses) et a constitué l'un des points de départ de la théorie de la relativité restreinte, dans laquelle l'hypothèse de l'éther est abandonnée.

—  Viorel SERGIESCO

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MICHELSON ALBERT ABRAHAM (1852-1931)  » est également traité dans :

ATOMIQUE PHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe BOUYER, 
  • Georges LÉVI
  •  • 6 703 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Structure hyperfine et effets isotopiques »  : […] Les rayons des noyaux des atomes sont de l'ordre de 10 —15  m, et donc très petits par rapport à la distance caractéristique entre les électrons et le noyau, laquelle est d'environ 10 —10  m. Les noyaux étant aussi beaucoup plus lourds que les électrons, on peut, avec une très bonne approximation, assimiler les noyaux à des charges ponctuelles posi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-atomique/#i_20789

ÉTOILES

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • Jean-Pierre CHIÈZE
  •  • 13 466 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Dimensions »  : […] Si l'on connaît la distance et le diamètre angulaire d'une étoile, il est facile d'en déduire ses dimensions linéaires. Une méthode interférométrique permettant une mesure directe des dimensions angulaires a été proposée par Armand Hippolyte Louis Fizeau, et mise en œuvre par Albert Abraham Michelson et Francis Gladhelm Pease à l'observatoire du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etoiles/#i_20789

Pour citer l’article

Viorel SERGIESCO, « MICHELSON ALBERT ABRAHAM - (1852-1931) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-abraham-michelson/