DISTORSION, physique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Étant donné un dispositif transmettant un signal mécanique, électrique ou optique (par exemple, un amplificateur), on appelle distorsion toute déformation du signal de sortie par rapport au signal d'entrée. D'après le théorème de l'intégrale de Fourier, les deux signaux peuvent toujours être décomposés en oscillations harmoniques dont les amplitudes et les phases sont en général des fonctions de la pulsation. Pour un amplificateur idéal, le rapport des amplitudes de sortie et d'entrée, de même que la différence des phases de sortie et d'entrée ne dépendent pas de la pulsation, la seule modification apportée au signal d'entrée consistant en une amplification ou en une atténuation « fidèle ». Il y a distorsion linéaire (ou de fréquence) si le rapport des amplitudes dépend de la pulsation ; distorsion de phase si la différence de phase dépend de la pulsation ; distorsion d'amplitude si le rapport des amplitudes dépend de l'amplitude d'entrée ; distorsion non linéaire (ou harmonique) si on retrouve à la sortie des fréquences n'appartenant pas au spectre d'entrée. Les distorsions linéaires affectent la sensibilité spectrale du dispositif et, en acoustique, modifient le timbre du son en changeant l'intensité relative des harmoniques. Les distorsions de phase sont surtout perceptibles pour les signaux lumineux (télévision). Les distorsions d'amplitude modifient la « dynamique », c'est-à-dire le rapport entre les intensités maximales et minimales du signal. Les plus dangereuses, puisque désagréables et difficiles à réduire, sont les distorsions non linéaires, qui introduisent de nouvelles fréquences et, en acoustique, ajoutent du « bruit » au son. On les mesure par le facteur de distorsion (Klirrfaktor) :

cn (w1), cn (w2), ... sont les amplitudes de sortie pour les pulsations w1, w2, ... et cn l'amplitude du signal d'entrée.

Une autre définition pratiquement équivalente est :

En radiotechnique et en électro-acoustique, on impose en général la condition K ≤ 1 p. 100. Il faut distinguer le bruit dû aux distorsions non linéaires du bruit associé aux parasites introduits de l'extérieur ou du « bruit de fond » engendré par l'agitation thermique des électrons.

—  Viorel SERGIESCO

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DISTORSION, physique  » est également traité dans :

ENREGISTREMENT

  • Écrit par 
  • Michel CALMET
  •  • 11 294 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Le disque stéréophonique »  : […] Pour fabriquer un disque stéréophonique on doit inscrire dans un sillon unique les deux signaux distincts A et B, qui correspondent respectivement aux voies gauche et droite. Il faut, d'une part, respecter une certaine symétrie de qualité entre ces deux signaux, ce qui exclut la gravure latérale pour l'un et la gravure verticale pour l'autre. Il fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enregistrement/#i_12591

ONDELETTES

  • Écrit par 
  • Alexandre GROSSMANN, 
  • Bruno TORRESANI
  •  • 5 718 mots

Dans le chapitre « 4. Une application spectaculaire : la compression de données »  : […] La compression de données est l'un des défis majeurs lancés aux mathématiciens d'aujourd'hui. Le développement de ce que l'on qualifie parfois de « société de l'information » rend nécessaires le stockage et la transmission ultrarapide de quantités gigantesques d'informations de toutes sortes. Le défi est tout d'abord technologique, dans la mesure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ondelettes/#i_12591

OPTIQUE - Images optiques

  • Écrit par 
  • Michel CAGNET
  •  • 5 728 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Distorsion »  : […] La distorsion, aberration uniquement fonction de la position du point objet dans le champ, n'affecte pas la qualité de l'image d'un point. Seule la position est modifiée. Soit une lentille L diaphragmée en P. Prenons pour objet un quadrillage régulier centré sur l'axe et éclairé par une source ponctuelle située à l'infini. La grandeur de l'image  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/optique-images-optiques/#i_12591

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Technologies optiques

  • Écrit par 
  • Irène JOINDOT, 
  • Michel JOINDOT
  •  • 7 033 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La régénération optique »  : […] La non-linéarité de la fonction de transfert d'un amplificateur à semiconducteur permet de remettre en forme des signaux ayant subi des distorsions lors de la propagation sur une fibre, sans repasser par le signal électrique. Cette remise en forme du signal est appelée régénération optique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/telecommunications-technologies-optiques/#i_12591

Pour citer l’article

Viorel SERGIESCO, « DISTORSION, physique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/distorsion-physique/