RAYONNEMENT, physique

Terme général désignant toute forme d'énergie en mouvement. Il s'agit le plus souvent d'un rayonnement ondulatoire, c'est-à-dire de la propagation d'un champ : rayonnement électromagnétique (ondes radioélectriques, rayons X, lumière, etc.), rayonnement élastique (son, ultrason, etc.), rayonnement gravitationnel (ondes gravitationnelles). Par extension, on appelle rayonnement corpusculaire un mouvement d'ensemble d'un système de particules transportant de l'énergie et de l'impulsion (propriété caractéristique de tout rayonnement) qui, d'ordinaire, a été primitivement considéré comme de nature ondulatoire : rayonnement α, rayonnement β, rayonnement cosmique (primaire), etc. En revanche, la propagation d'une onde « associée », au sens de la mécanique quantique, ne constitue pas un phénomène de rayonnement.

On distingue l'émission du rayonnement (problème des sources), la propagation du rayonnement (problème du rayonnement « libre ») et son interaction avec la matière (problème de l'absorption et de la diffusion) ; par exemple, dans le cas du rayonnement électromagnétique :

1. L'émission. Toute perturbation locale d'un champ donne naissance à un rayonnement. En physique classique, cette perturbation est d'ordinaire associée au mouvement accéléré d'une charge électrique (électron, ion, proton, etc.). Une source en mouvement uniforme ne rayonne pas. Une source en mouvement accéléré engendre un rayonnement à spectre discret (par exemple, spectre de raies des atomes) ou à spectre continu (par exemple, rayonnement X dû au freinage des électrons) selon que le mouvement est respectivement périodique ou apériodique. Les sources périodiques peuvent être classées en dipôles oscillants, quadripôles oscillants, etc.

2. La propagation. Le rayonnement « libre » est décrit par un potentiel vectoriel A(r, t), d'où dérivent les champs électrique et magnétique.

Ce rayonnement libre peut être décomposé en ondes planes progressives.

3. L'interaction avec la matière. Elle consiste en la diffusion et l'absorption du rayonnement. L'absorption peut être suivie, après un certain intervalle de temps, de réémission (luminescence), ou bien l'énergie absorbée change de forme (effet photoélectrique, création de paires électron-positron, etc.). La diffusion, qu'on peut concevoir comme une absorption avec réémission simultanée, se fait sur la même fréquence (diffusion Thomson) ou sur une fréquence modifiée (effet Compton, effet Raman).

—  Viorel SERGIESCO

Écrit par :

Classification


Autres références

«  RAYONNEMENT, physique  » est également traité dans :

ALPHA RAYONNEMENT

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 185 mots

Rayonnement le moins pénétrant émis par les substances radioactives, sous la forme de noyaux d'hélium 4. Il avait été reconnu dès 1903 par Ernest Rutherford comme formé de particules chargées positivement et de masse proche de celle de l'atome d'hélium. La théorie de la désintégration alpha fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-alpha/#i_12802

ANTENNES, technologie

  • Écrit par 
  • Jean-Charles BOLOMEY
  •  • 5 192 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] On peut déjà noter la présence d'un réflecteur parabolique destiné, comme en optique, à focaliser le rayonnement. De fait, c'est du côté des ondes kilométriques que Guglielmo Marconi franchit des étapes décisives en radiotélégraphie avec, au départ, un simple fil relié à un cerf-volant. La première liaison transatlantique eut lieu en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antennes-technologie/#i_12802

ATOME

  • Écrit par 
  • José LEITE LOPES
  •  • 9 244 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Atome et lumière »  : […] En physique classique, l'émission de rayonnement par un système de particules chargées dépend de l'accélération de ces particules (théorie de Lorenz de l'électron classique). En mécanique quantique, cette image est remplacée par celle de la transition du système d'un état quantique à un autre d'énergie plus petite ; cette image décrit correctement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atome/#i_12802

ATOME HABILLÉ

  • Écrit par 
  • Bernard CAGNAC
  •  • 425 mots

La théorie de l'« atome habillé » est une méthode de mécanique quantique permettant de calculer de manière simple et facile à interpréter les phénomènes qui se produisent lorsqu'un atome interagit avec un champ électromagnétique très intense résonnant ou voisin d'une résonance (la résonance est le cas où l'énergie d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atome-habille/#i_12802

BÊTA RAYONNEMENT

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 172 mots

Forme de radioactivité dans laquelle un noyau émet un électron et un antineutrino (rayon bêta moins) ou un positron et un neutrino (rayon bêta plus). Ce processus donne naissance à un autre noyau ayant un neutron de moins et un proton de plus que le noyau initial. Les travaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-beta/#i_12802

BOHR ATOME DE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 370 mots
  •  • 1 média

donc que la transition d'un état atomique à un autre se réalise par l'émission d'un rayonnement monochromatique. Comme il le souligne, cette hypothèse « est en contradiction évidente avec les idées ordinaires de l'électrodynamique, mais elle apparaît nécessaire pour rendre compte des faits expérimentaux ». Bohr peut ainsi calculer les fréquences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atome-de-bohr/#i_12802

BROGLIE LOUIS DE (1892-1987)

  • Écrit par 
  • Marie-Antoinette TONNELAT
  •  • 2 214 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La matière et le dualisme onde-corpuscule »  : […] Néanmoins, les récents travaux de Planck, en soulignant le caractère discontinu du rayonnement, à son émission et à son absorption, semblaient revenir sur cette solution. D'après Einstein (1905), le rayonnement est constitué par des grains dont l'énergie W s'exprime en fonction de la fréquence ν de l'onde par : W = hν. Cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-de-broglie/#i_12802

COSMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 9 328 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Densité, pression »  : […] Dans l'Univers très jeune, la matière très dense et très chaude émettait du rayonnement tout comme un corps incandescent émet de la lumière visible. Mais la matière universelle, de beaucoup plus chaude que n'importe quel corps incandescent, émettait un rayonnement bien plus énergétique que la lumière visible. À vrai dire, il est plus exact de dire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cosmologie/#i_12802

DÉCOUVERTE DES RAYONS X

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 120 mots
  •  • 1 média

En novembre 1895 à Würzburg (Allemagne), Wilhelm Röntgen (1845-1923) remarque que le verre du tube cathodique qu'il utilise pour ses expériences émet un rayonnement invisible capable d'impressionner une plaque photographique. Il montre aussi que ces rayons, qu'il nomme X, causent la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-rayons-x/#i_12802

ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges ZISSIS
  •  • 8 123 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les diodes électroluminescentes »  : […] Le rayonnement bleu émis initialement par le semi-conducteur est transformé en lumière blanche par un luminophore. En effet, ce dernier, spécialement façonné pour cette application, absorbe une partie du rayonnement bleu émis par le semi-conducteur et le réémet dans le domaine du jaune ; ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclairage-domestique/#i_12802

EINSTEIN ALBERT (1879-1955)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 6 512 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Quantification du rayonnement »  : […] de la lumière », Einstein appliqua, selon une démarche différente de celle de Planck, sa formule réinterprétée de l'entropie au rayonnement contenu dans un volume donné, trouvant la même forme pour la variation d'entropie que celle d'un gaz en théorie cinétique. Il en déduisit la relation entre l'énergie et la fréquence, E = h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-einstein/#i_12802

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 203 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Ions, rayonnements »  : […] rayons cathodiques frappent un obstacle (les parois d'un tube à gaz raréfié, par exemple), ils produisent à leur tour un nouveau rayonnement qu'il va nommer les rayons X. Ces derniers, qui échappent à l'action des aimants, ont eu aussitôt des applications du plus haut intérêt dans le domaine médical en raison de leur pouvoir de pénétration à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/#i_12802

ÉLECTRICITÉ - Lois et applications

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DONNINI, 
  • Lucien QUARANTA
  •  • 4 782 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les équations de Maxwell, les ondes »  : […] on parle de champ électromagnétique. C'est cette quatrième équation qui introduit la notion de propagation et d'onde électromagnétique. En effet, lorsqu'un courant est variable dans le temps, il crée un champ magnétique B variable qui lui-même induit un champ électrique E également variable : le champ électromagnétique se propage. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-lois-et-applications/#i_12802

ÉLECTRO-ACOUSTIQUE

  • Écrit par 
  • Éric de LAMARE
  •  • 7 351 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Haut-parleurs »  : […] dues à la diffraction, le problème du haut-parleur est dominé par les difficultés du rayonnement. On demande au haut-parleur considéré comme un « émetteur sonore » des performances absolument extraordinaires – et d'ailleurs totalement irréalisables, du moins dans l'état actuel de la technique. Il s'agirait en effet de posséder […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electro-acoustique/#i_12802

GAMMA RAYONNEMENT

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 128 mots

Rayonnement électromagnétique de grande énergie dû à une désexcitation d'un noyau atomique. Il est d'abord observé en 1900 par le chimiste français Paul Ulrich Villard (1860-1934) comme l'émission par un échantillon de radium de rayons au pouvoir pénétrant très supérieur à celui des rayons β. Henri Becquerel confirme très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-gamma/#i_12802

HISTOIRE DE LA TECHNIQUE DU LASER - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain ORSZAG
  •  • 699 mots

1900 Max Planck suggère que l'échange d'énergie entre les ondes et la matière est discontinu et se fait par « grains » de rayonnement : les quanta d'énergie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-technique-du-laser-reperes-chronologiques/#i_12802

IMAGERIE TÉRAHERTZ

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 424 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l’imagerie médicale THz à la sécurité dans les aéroports »  : […] que, même si peu d’études spécifiques existent sur le sujet, la dangerosité des rayonnements THz paraît bien moindre que celle des rayonnements ionisants, et que le remplacement de scanneurs à rayons X par des dispositifs à ondes THz, lorsque ceux-ci sont efficaces, semble aller dans le sens positif. Il est sans doute néanmoins sage, comme pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imagerie-terahertz/#i_12802

LASERS

  • Écrit par 
  • Yves LECARPENTIER, 
  • Alain ORSZAG
  •  • 10 804 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Émission stimulée et amplification de lumière »  : […] Le laser met en œuvre l'« émission stimulée » de rayonnement, phénomène prédit par Albert Einstein, dès 1917, pour expliquer l'émission spectrale des corps (cf. encadré Histoire de la technique Laser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lasers/#i_12802

MASER

  • Écrit par 
  • Maurice ARDITI, 
  • Claude AUDOIN
  •  • 2 316 mots
  •  • 2 médias

Le mot « maser » (Microwave Amplification  by  Stimulated  Emission  of Radiation) signifie amplification de micro-ondes par émission induite de rayonnement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maser/#i_12802

MICRO-ONDES

  • Écrit par 
  • André LOUPY
  •  • 700 mots

La découverte du phénomène d'échauffement par rayonnement micro-onde remonte aux années 1950, lorsqu'il a été constaté que des objets, situés à proximité d'antennes utilisées en télédétection radar, connaissaient un échauffement intense et en profondeur sous l'effet des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/micro-ondes/#i_12802

MICROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Christian COLLIEX, 
  • Jean DAVOUST, 
  • Étienne DELAIN, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Georges NOMARSKI, 
  • Frank SALVAN, 
  • Jean-Paul THIÉRY
  •  • 19 720 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Microscopie électronique »  : […] présentait une architecture très semblable au microscope photonique avec une source de rayonnement, une optique d'éclairement, l'échantillon préparé sous forme d'une lame mince de quelques dizaines à quelques centaines de nanomètres d'épaisseur, une optique de formation de l'image sur un écran d'observation fluorescent sous l'impact des électrons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie/#i_12802

MÖSSBAUER EFFET

  • Écrit par 
  • Pierre IMBERT
  •  • 2 155 mots
  •  • 7 médias

Le phénomène d'émission et d'absorption de photons gamma par des noyaux atomiques sans perte d'énergie due au recul de ces noyaux ni perte de résolution due à leur agitation thermique fut découvert et expliqué par le physicien allemand Rudolf L. Mössbauer en 1957 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-mossbauer/#i_12802

NUCLÉAIRE - Applications militaires

  • Écrit par 
  • Paul BOUÉ, 
  • Thierry MASSARD, 
  • François OLIVE
  •  • 8 605 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Armes tactiques »  : […] Mise au point dans les années 1960, l'arme à rayonnement renforcé est appelée communément bombe à neutrons. Cette arme présente des caractéristiques telles que les effets de chaleur et de choc sont réduits, relativement aux effets des rayonnements nucléaires issus de l'explosion. Pour fixer les idées, on peut prendre l'exemple d'une arme américaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-applications-militaires/#i_12802

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Bosons

  • Écrit par 
  • Claude COHEN-TANNOUDJI, 
  • Jacques DUPONT-ROC, 
  • Gilbert GRYNBERG, 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 728 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le champ électromagnétique quantifié »  : […] La notion de photon résulte de la quantification du rayonnement. En théorie quantique, l'état du champ électromagnétique peut être décrit par la donnée de plusieurs nombres entiers positifs ou nuls n1, n2, ..., n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-bosons/#i_12802

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Fermions

  • Écrit par 
  • Jean-Eudes AUGUSTIN, 
  • Michel PATY, 
  • Bernard PIRE
  •  • 16 246 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'électron classique »  : […] Le rayonnement des atomes excités, considérés comme des oscillateurs harmoniques, utilise une propriété subtile de l'électromagnétisme : toute charge accélérée rayonne de la lumière. L'énergie rayonnée freine l'oscillation, qui est ainsi amortie, et doit s'arrêter. Le champ électrique rayonné à l'instant t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-fermions/#i_12802

PLANCK MAX (1858-1947)

  • Écrit par 
  • Josef SMOLKA
  •  • 1 960 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Berlin et l'information de l'actualité scientifique »  : […] » est indépendant de la nature du corps émetteur et que le problème principal du rayonnement thermique se réduit à l'étude d'un récepteur intégral (avec le « pouvoir absorbant » égal à l'unité), désigné du nom de « corps noir » ; il s'agissait d'en définir l'énergie et la répartition spectrale. Les expériences indiquaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-planck/#i_12802

PLANÈTES

  • Écrit par 
  • Thérèse ENCRENAZ
  •  • 3 741 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Comment définir une planète ? »  : […] (due à la radioactivité dans le cas des planètes telluriques, ou à la contraction gravitationnelle dans le cas des planètes géantes) est infiniment plus faible que celle du Soleil. Le rayonnement qu’elles émettent dans le domaine visible est la composante du rayonnement solaire reçu et réfléchi par leur surface ou les nuages qui les entourent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/planetes/#i_12802

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2017

  • Écrit par 
  • Rémi FRONZES
  •  • 2 271 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Qu’est-ce qu’un microscope électronique ? »  : […] d’électrons au faisceau lumineux d’un microscope à transmission classique. En effet, la résolution d’un microscope dépend directement de la longueur d’onde du rayonnement utilisé. La longueur d’onde d’un faisceau d’électrons accéléré à 200 kiloélectronvolts (keV) est de 0,002 5 nanomètre (nm) portant la résolution théorique maximale d’un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2017/#i_12802

QUANTUM DE PLANCK

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 205 mots
  •  • 1 média

Le 14 décembre 1900, Max Planck (1858-1947), professeur de physique à l'université de Berlin, propose, lors d'une séance de la Société allemande de physique, une vision radicalement nouvelle du rayonnement des corps portés à haute température. Deux mois plus tôt, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quantum-de-planck/#i_12802

RAYONNEMENT COSMIQUE - Rayons X cosmiques

  • Écrit par 
  • Monique ARNAUD, 
  • Robert ROCCHIA, 
  • Robert ROTHENFLUG
  •  • 6 550 mots
  •  • 15 médias

Opaque aux rayons X, l'atmosphère terrestre empêche l'observation des photons X extraterrestres depuis le sol. La date de naissance de l'astronomie des rayons X peut être située le 18 juin 1962, lorsqu'un détecteur sensible à ce type de rayonnement, placé à bord d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-cosmique-rayons-x-cosmiques/#i_12802

SONS - Production et propagation des sons

  • Écrit par 
  • Michel BRUNEAU, 
  • André DIDIER, 
  • Jean-Claude RISSET
  •  • 13 389 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Émission »  : […] Les caractéristiques plus ou moins directives du rayonnement dépendent à la fois de la source sonore et de la fréquence : généralement, une source donnée est moins directive pour les fréquences graves que pour les fréquences aiguës qu'elle émet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sons-production-et-propagation-des-sons/#i_12802

SPECTROPHOTOMÉTRIE OPTIQUE

  • Écrit par 
  • Dora GRAND
  •  • 5 233 mots
  •  • 17 médias

Spectrophotométrie veut dire « mesure des photons en fonction du spectre ». En physique, les notions de photon – ou grain de lumière – et de spectre sont en effet liées à la nature corpusculaire de toute onde électromagnétique et à la décomposition de la lumière blanche par un milieu dispersif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectrophotometrie-optique/#i_12802

SPECTROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Michel de SAINT SIMON
  •  • 5 068 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Le rayonnement électromagnétique »  : […] Le rayonnement électromagnétique est constitué par la combinaison d'un champ électrique et d'un champ magnétique oscillant à des fréquences généralement très élevées. L'étude du spectre thermique du corps noir a conduit Max Planck à introduire la notion de quanta, qui désigne la quantité d'énergie mise en jeu dans une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectroscopie/#i_12802

SYNCHROTRON RAYONNEMENT

  • Écrit par 
  • Yves FARGE, 
  • Marie-Paule LEVEL, 
  • Paul MORIN, 
  • Yves PETROFF
  •  • 2 420 mots
  •  • 2 médias

Toute particule chargée soumise à une accélération émet des ondes électromagnétiques. L'émission de ce rayonnement ainsi émis s'appelle rayonnement de freinage magnétique ou, plus communément, encore, rayonnement synchrotron. Il a été observé pour la première fois en avril 1947 par Herb Pollock et Robert Langmuir sur le synchotron de 70 millions d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-synchrotron/#i_12802

TÉLÉDÉTECTION

  • Écrit par 
  • Philippe DELCLAUX
  •  • 7 382 mots
  •  • 19 médias

qui sont embarqués sur des ballons, des avions, des navettes ou des satellites. Ils exploitent essentiellement la mesure du rayonnement électromagnétique émis ou réfléchi par les objets. Ce rayonnement est analysé soit dans les domaines visible – du bleu au rouge – et infrarouge (les capteurs sont alors dits optiques), soit dans le domaine des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teledetection/#i_12802

TERRE - Bilan énergétique

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 4 164 mots
  •  • 2 médias

processus au sein du « système climatique », mais les échanges d'énergie dans le vide de l'espace se font entièrement par rayonnement. Le bilan énergétique de la planète Terre, comme celui des autres planètes, s'identifie donc avec son bilan radiatif. Globalement, le système climatique fonctionne en absorbant, donc en transformant en chaleur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-bilan-energetique/#i_12802

TRAPPIST-1, système planétaire

  • Écrit par 
  • Franck SELSIS
  •  • 1 774 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « … autour de naines ultrafroides »  : […] Lors d’un transit, on peut analyser par spectroscopie le rayonnement absorbé par l’atmosphère. L’éclipse (quand l’étoile cache la planète) permet quant à elle de distinguer la lumière provenant de la planète de celle de l’étoile (en comparant le signal avant et pendant l’éclipse). On peut ainsi obtenir un spectre de la lumière émise ou réfléchie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trappist-1-systeme-planetaire/#i_12802

ULTRAVIOLET

  • Écrit par 
  • Jacques ROMAND, 
  • Boris VODAR
  •  • 4 448 mots
  •  • 2 médias

L'ultraviolet est le domaine des radiations électromagnétiques s'étendant depuis la limite violette du spectre visible (400 nm) jusqu'à la région des rayons X mous, qu'il recouvre partiellement. Cette délimitation repose principalement sur des raisons techniques ; cependant, si l'on considère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ultraviolet/#i_12802

Pour citer l’article

Viorel SERGIESCO, « RAYONNEMENT, physique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-physique/