Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DÉCOR DE CINÉMA

Articles

  • ALIEN, LE HUITIÈME PASSAGER, film de Ridley Scott

    • Écrit par Laurent JULLIER
    • 932 mots
    ...savoir-faire en provenance d'horizons esthétiques différents. Au style postmoderne, le film emprunte un travail sur les formes, les textures et les sons. Le dessinateur de bandes dessinées Jean Giraud et l'illustrateur de science-fiction Chris Foss ont collaboré au « visuel » du vaisseau, et le peintre...
  • AUTANT-LARA CLAUDE (1901-2000)

    • Écrit par Joël MAGNY
    • 905 mots

    L'anathème jeté à la fin des années 1950 par la nouvelle vague sur Claude Autant-Lara, comme la dérive politique et les dérapages verbaux discutables des dernières années de sa vie ne sauraient éclipser le rôle majeur que le réalisateur du Diable au corps et de La Traversée de Paris...

  • LA BELLE ET LA BÊTE, film de Jean Cocteau

    • Écrit par Jacques AUMONT
    • 891 mots
    • 2 médias
    ...d'ensemble et les qualités, morales et symboliques, des personnages, tout en apportant à une fable abstraite ce qui pouvait la faire exister : une chair. Le décor de Christian Bérard, inspiré de la peinture hollandaise, est entièrement crédible, et Cocteau et lui imaginèrent mille détails charmants, surtout...
  • BROOKLYN VILLAGE (I. Sachs)

    • Écrit par Pierre EISENREICH
    • 941 mots
    • 1 média
    En effet, dans Brooklyn Village, le décor n’est jamais filmé pour lui-même. Il n’existe que par la présence des personnages qui l’investissent. Les intérieurs font éprouver une forme de cloisonnement, à l’image de la pression matérielle que vivent les deux familles. Hormis l’authenticité de l’amitié...
  • CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

    • Écrit par Michel BAPTISTE, Pierre BRARD, Jean COLLET, Michel FAVREAU, Tony GAUTHIER
    • 17 534 mots
    • 17 médias
    Les effets spéciaux de décor n'ont cessé de se perfectionner depuis Méliès, qui en a inventé un grand nombre. Ce sont les maquettes, fixes ou animées, les procédés optiques permettant de mêler dans la même image une scène réelle et un décor (maquette ou photographie).
  • CINÉMA (Réalisation d'un film) - Photographie de cinéma

    • Écrit par Joël MAGNY
    • 4 334 mots
    • 6 médias
    ...apparemment empruntée à la lumière du jour, tandis que l'autre source d'éclairage (une fenêtre peinte) est signifiée par des rayons dessinés à même le décor. En Italie, l'abandon des décors de toiles peintes, vers 1910, au profit de décors en volumes transforme radicalement la conception de l'éclairage....
  • DOBOUJINSKI ROSTISLAV (1903-2000)

    • Écrit par Olga MEDVEDKOVA
    • 818 mots

    Fils aîné de Mstislav Doboujinski, peintre et décorateur de théâtre, membre du groupe pétersbourgeois Le Monde de l'art, Rostislav (Stiva) Doboujinski fait partie de la deuxième génération des artistes russes qui ont su brillamment développer en Europe occidentale la tradition des Ballets...

  • LA FÉLINE, film de Jacques Tourneur

    • Écrit par Jacques AUMONT
    • 969 mots
    ...lorsque, finalement, on voit la panthère menacer Oliver et Alice, pas d'horreur physique dans cette mise en scène, qui cependant distille l'angoisse. Lewton et Tourneur s'attachèrent beaucoup au décor, qui contribue à suggérer le thème félin : statue de la déesse égyptienne Bastet (dont se souviendra...
  • FRANÇOIS GUY-CLAUDE (1940-2014)

    • Écrit par Jean CHOLLET
    • 821 mots

    Scénographe parmi les plus novateurs de ces dernières décennies, Guy-Claude François est né à Berck le 9 novembre 1940. Après des études classiques, il entre à l’École du Louvre, puis à l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (E.N.S.A.T.T.). Il développe ensuite sa pratique à...

  • GIGER H. R. (1940-2014)

    • Écrit par Universalis
    • 382 mots
    • 1 média

    L’ artiste et décorateur suisse H. R. Giger est l’auteur de peintures et de sculptures d’inspiration surréaliste. Pour le thriller de science-fictionAlien (1979) et en particulier pour sa suite, Alien 3 (1992), il réalise de nombreux dessins inspirés des différents stades de la vie,...

  • INDE (Arts et culture) - Le cinéma

    • Écrit par Amandine D'AZEVEDO, Charles TESSON
    • 6 915 mots
    ... notamment) que s’en dissocier, la plongée dans les fantasmes de l’un des protagonistes étant une forme récurrente. Dans les séquences fantasmées, le décor, les costumes, tout peut être absolument étranger au reste du film. Ainsi, les séquences musicales sont bien souvent le lieu où l’on peut juger...
  • ISHIOKA EIKO (1938-2012)

    • Écrit par Patricia BAUER
    • 306 mots

    La créatrice japonaise de costumes et de décors Ishioka Eiko, très appréciée au théâtre, au cinéma et dans la publicité, s'est forgé un univers sensuel et fascinant.

    Ishioka Eiko est née le 12 juillet 1938 à Tōkyō. Recrutée en 1961 par le département publicité du fabricant japonais...

  • JAMES BOND 007 CONTRE DOCTEUR NO, film de Terence Young

    • Écrit par Michel CHION
    • 1 185 mots
    Un grand décorateur anglais d'origine allemande, Ken Adam, donne le ton à la série, en concevant le repaire secret du Docteur, comme il dessinera pour Stanley Kubrick, dans Dr. Folamour (Dr. Strangelove, 1964), la salle de guerre du Pentagone.
  • LE JOUR SE LÈVE, film de Marcel Carné

    • Écrit par Michel CHION
    • 882 mots
    Du Kammerspiel vient également le soin apporté au décor de la chambre de François : ours en peluche, photos, boyau de vélo. Carné a voulu que cette chambre, où le héros attend la fin et ressasse son passé, soit un décor absolument clos, des quatre côtés, au lieu d'être, comme souvent, ouvert sur un côté....
  • MALLET-STEVENS ROBERT (1886-1945)

    • Écrit par Richard KLEIN
    • 1 495 mots
    ...pavillon pour un aéroclub présenté au Salon d'automne en 1922 illustre bien cette évolution qui est également liée à la pratique de l'architecte en tant que décorateur de cinéma. Mallet-Stevens conçoit le décor d'une dizaine de films de 1920 à 1928, dont les plus marquants sont L'Inhumaine (1923-1924)...
  • OPHÜLS MAX (1902-1957)

    • Écrit par Alain GAREL
    • 1 908 mots

    Max Ophüls a longtemps fait l'objet d'une sous-évaluation née d'un malentendu. Longtemps, on n'a voulu voir dans son cinéma que frivolité et formalisme de « petit maître » obsédé par ses recherches stylistiques. Il est vrai que ses films sont plastiquement fort beaux. Ses décors, d'une luxuriance baroque,...

  • SPIELBERG STEVEN (1946- )

    • Écrit par Joël MAGNY
    • 2 673 mots
    • 1 média
    ...l'univers minimaliste et abstrait de Duel, aura son revers lorsque Spielberg abordera des sujets « adultes ». Bien enraciné dans la convention, le décor ne se réfère jamais à une réalité sociale ou politique profonde, attaché qu'il est à reproduire le monde clos et protégé de l'enfance, la maison...
  • TRAUNER ALEXANDRE (1906-1993)

    • Écrit par Claude BEYLIE
    • 617 mots

    Né à Budapest en 1906, dans une famille de commerçants juifs, Alexandre Trauner se destinait à la peinture et s'était déjà acquis une solide réputation dans les milieux artistiques hongrois quand il dut fuir le régime fasciste de Horthy. La rencontre, à Paris, du décorateur de cinéma Lazare Meerson,...

  • VOYAGE À TRAVERS LE CINÉMA FRANÇAIS (B. Tavernier)

    • Écrit par Norbert CZARNY
    • 1 157 mots
    • 1 média
    Le jour se lève permet à un grand décorateur, Alexandre Trauner, de se mettre en valeur. Contre les producteurs et dans l’intérêt du film, il bâtit un décor au sommet duquel il installe l’ouvrier suicidaire interprété par Gabin. L’analyse de séquence montre à la fois l’art de Carné et celui de son...
  • WAKHEVITCH GEORGES (1907-1984)

    • Écrit par Jean-Paul BOUILLON
    • 1 029 mots

    Par le nombre et la variété de leurs réalisations, peu de décorateurs auront occupé une place aussi considérable que Georges Wakhevitch dans le monde du spectacle depuis le début des années 1930 jusqu'à sa disparition brutale, le 11 février 1984 : on lui doit les décors d'environ 140 films, 200 opéras,...

Médias

Le décor babylonien d'Intolérance, D. W. Griffith - crédits : Republic Pictures/ Courtesy of Getty Images

Le décor babylonien d'Intolérance, D. W. Griffith

Le Voyage dans la Lune, G. Méliès - crédits : Courtesy of the Museum of Modern Art/ Film Stills Archive, New York City

Le Voyage dans la Lune, G. Méliès