LE JOUR SE LÈVE, film de Marcel Carné

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classique français du « réalisme poétique » des années 1930, Le jour se lève vient après l'un des plus grands succès de Marcel Carné, Le Quai des brumes (1938), auquel il semble reprendre beaucoup d'éléments, aussi bien pour l'équipe (le dialoguiste Jacques Prévert, le décorateur Alexandre Trauner, le musicien Maurice Jaubert, et Gabin dans le rôle principal) que pour la thématique (la fatalité qui poursuit un homme simple). Cependant, le film fut moins bien accueilli, et parfois considéré comme un ressassement. Ce n'est que plus tard qu'il sera reconnu comme le chef-d'œuvre de Carné, notamment grâce au critique André Bazin.

Marcel Carné (1906-1996) connaîtra ensuite de grands triomphes pendant et juste après la Seconde Guerre mondiale, avec deux films en costumes : le conte médiéval Les Visiteurs du soir (1942), et le mélodrame romantique Les Enfants du paradis (1945). Cependant, en dépit du succès public de films « dans l'air du temps », comme Les Tricheurs (1958), il aura du mal à retrouver la force de ses débuts, à l'exception d'un Thérèse Raquin (1953), d'après l'œuvre d'Émile Zola.

Le jour se lève est donc le classique de son auteur, s'inspirant d'un cinéma muet encore assez proche et de la tradition allemande de ce qu'on a appelé le Kammerspiel, que Carné a su transposer avec succès dans le cadre français : la « pièce de chambre », le drame épuré situé dans un nombre limité de décors et dans un milieu social modeste, débouchant sur une fin tragique pressentie au début.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : écrivain, compositeur, réalisateur, maître de conférences émérite à l'université de Paris-III

Classification

Autres références

«  LE JOUR SE LÈVE, Marcel Carné  » est également traité dans :

CARNÉ MARCEL (1906-1996)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 1 501 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Deux mythes cinématographiques »  : […] Deux chefs-d'œuvre encadrent la période de la guerre. Le premier, Le jour se lève (1939), verra son importance minimisée en regard des préoccupations du moment ; le second, Les Enfants du paradis , commencé sous l'Occupation et sorti en mars 1945, sera le film du triomphe sur l'adversité , entretenant l'illusion d'une continuité du cinéma français au-delà des tourments de l'histoire : étrangement […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

14-30 novembre 2021 France. Mouvement contre l'obligation vaccinale à la Guadeloupe.

Le couvre-feu est levé. Le 15, de violents affrontements opposent des manifestants aux forces de l’ordre lors de la première journée de grève générale illimitée, organisée dans l’archipel à l’appel de l’intersyndicale Liyannaj Kont Pwofitasyon (LKP) – « Collectif contre l’exploitation ». Celui-ci dénonce l’obligation vaccinale imposée en juillet aux soignants et aux pompiers, qui doit s’appliquer ce même jour dans les Antilles. […] Lire la suite

5-20 septembre 2018 Suisse. Révélations sur le voyage de Pierre Maudet dans les Émirats arabes unis.

Le 20, le Grand Conseil lève l’immunité de Pierre Maudet, comme le demandaient tous les partis et l’intéressé lui-même. […] Lire la suite

27 septembre 2012 Birmanie. Levée quasi totale des sanctions américaines

Le même jour, la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton annonce la levée d'une des dernières sanctions encore en vigueur à l'encontre du régime de Naypyidaw, relative à l'interdiction d'importer des produits birmans. Washington avait préalablement levé l'interdiction d'investir en Birmanie et l'interdiction de séjour aux États-Unis visant Thein Sein. […] Lire la suite

12-15 juin 2012 Tunisie. Violentes émeutes

Le 15, le couvre-feu est levé.  […] Lire la suite

1er-28 mai 2004 Irak – États-Unis. Révélations sur les sévices infligés aux prisonniers irakiens par des soldats de la coalition

Le 1er, au terme d'« arrangements » négociés avec des représentants des habitants de Fallouja, l'armée américaine lève le siège de la ville sunnite établi depuis trois semaines, confiant la sécurité de l'agglomération à d'anciens généraux de Saddam Hussein. Le 4, après les premières révélations de torture, photos et vidéos à l'appui, les autorités militaires américaines admettent enquêter depuis décembre 2002 sur trente-cinq cas de violences commises par des militaires, en Afghanistan et en Irak, qui auraient pu entraîner la mort de vingt-cinq prisonniers. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel CHION, « LE JOUR SE LÈVE, film de Marcel Carné », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-jour-se-leve/