GIGER H. R. (1940-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’artiste et décorateur suisse H. R. Giger est l’auteur de peintures et de sculptures d’inspiration surréaliste. Pour le thriller de science-fiction Alien (1979) et en particulier pour sa suite, Alien 3 (1992), il réalise de nombreux dessins inspirés des différents stades de la vie, de l’œuf à l’âge adulte, pour représenter le macabre et vaguement érotique « xénomorphe » au cœur du film. Avec son équipe de créateurs d’effets spéciaux, ce travail lui vaut de partager, en 1980, l’oscar des meilleurs effets visuels pour Alien. Ses personnages fantastiques, qu’on peut qualifier de « biomécaniques », mêlent étrangement des éléments humains et industriels. Une grande partie de son œuvre est influencée par l’écrivain H. P. Lovecraft, spécialiste de l’horreur en littérature, ainsi que par Salvador Dalí.

H. R. Giger

H. R. Giger

photographie

L'artiste et décorateur suisse H. R. Giger puise largement son inspiration dans le fantastique et le surréaliste. On le voit ici en 1995, dans sa maison de Zurich. 

Crédits : M. Ruetschi/ epa/ Corbis

Afficher

Hans Rudolf (dit Hansruedi) Giger naît à Coire (Suisse) le 5 février 1940. Il commence à publier des dessins à l’encre de petit format alors qu’il est étudiant en architecture et en design industriel (1962-1965) à l’École d’arts appliqués de Zurich. Après avoir passé deux ans dans une entreprise de décoration d’intérieur, il se consacre à l’art. Il participe, en 1975, à un projet d’adaptation cinématographique de Dune, célèbre roman de Frank Herbert, par le scénariste Alejandro Jodorowsky.

Son premier recueil d’images publié, intitulé Necronomicon (1977) en hommage au livre mythique inventé par Lovecraft, attire l’attention du réalisateur Ridley Scott, qui l’invite à travailler sur Alien. Il contribue également aux films Poltergeist II (1986), La Mutante 1 et 2 (Species I et II, 1995 et 1998). Par ailleurs, il réalise les dessins des couvertures d’albums pour les musiciens pop Emerson, Lake and Palmer (Brain Salad Surgery, 1973) et Debbie Harry (KooKoo, 1981), et collabore au jeu vidéo Dark Seed (1992).

En 1998, il fonde son propre musée à Gruyères, en Suisse. En 2010, Ridley Scott fait à nouveau appel à lui pour le film Prometheus. En 2013, il entre au Science Fiction and Fantasy Hall of Fame du musée de la Science-Fiction à Seattle. Il meurt le 12 mai 2014 à Zurich.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« GIGER H. R. - (1940-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/h-r-giger/