Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CHOIX ÉCONOMIQUE

Articles

  • ALLAIS MAURICE (1911-2010)

    • Écrit par Universalis, Françoise PICHON-MAMÈRE
    • 1 317 mots

    C'est un économiste français aussi brillant que peu consensuel qui s'est éteint le 9 octobre 2010 à Paris. Participant en 1947 à la première réunion de la très libérale Société du Mont-Pèlerin, partisan de l'Algérie française qui dénonçait le « génocide » commis à l'encontre...

  • ARBITRAGE, finance

    • Écrit par Gunther CAPELLE-BLANCARD
    • 1 274 mots

    Dans le langage courant, arbitrer c'est choisir entre plusieurs alternatives. Mais la notion d'arbitrage est sous-tendue par l'idée d'avis, de jugement : la décision est ici raisonnée tandis qu'un simple choix peut être instinctif ou passionnel. La notion d'arbitrage est souvent associée au sport, où...

  • BECKER GARY STANLEY (1930-2014)

    • Écrit par Françoise PICHON-MAMÈRE
    • 1 233 mots
    ...les aspects les plus divers, et parfois les plus intimes de la vie quotidienne (le mariage, le divorce, l'adultère, la fécondité, le suicide). Mais son analyse des processus de choix individuels s'inscrit totalement dans la pensée néo-classique traditionnelle. Gary Becker est en effet convaincu...
  • BUCHANAN JAMES (1919-2013)

    • Écrit par Françoise PICHON-MAMÈRE
    • 1 073 mots

    James Mc Gill Buchanan est né le 2 octobre 1919 à Murfreesboro dans le Tennessee. Après des études universitaires, il poursuit sa formation de chercheur à l'université de Chicago où il obtient un doctorat en 1948. De 1957 à 1967, professeur à l'université de Charlottesville en Virginie, il dirige le...

  • CHANGE - Les théories du change

    • Écrit par Hélène RAYMOND-FEINGOLD
    • 9 106 mots
    • 1 média
    L'approche du taux de change par les choix de portefeuille a été développée essentiellement à partir de la fin des années 1970 et dans la première moitié des années 1980. Elle se présente comme une généralisation des théories monétaires du taux de change. Dans la théorie du choix de portefeuille,...
  • COÛT SOCIAL

    • Écrit par Xavier GREFFE
    • 4 126 mots
    ...donc pas pris ici dans une logique de maximisation de l'utilité. Quant au coût social, la société ne s'engage pas ici dans un processus d'optimisation. Pour illustrer ce dernier point, considérons l'exemple d'un choix éventuel entre l'inflation et le chômage. Au mieux, la société peut...
  • COÛTS DE TRANSACTION

    • Écrit par Claude MÉNARD
    • 5 316 mots
    ...mode d’organisation choisi. Ces coûts sont inéluctables et résultent à la fois du comportement des agents et de l'environnement. Concernant les agents, on considère qu'ils ont une rationalité bornée, c'est-à-dire une capacité très limitée d'acquérir, de traiter et d'utiliser l'information, de sorte qu'il...
  • CONJONCTURE

    • Écrit par Philippe NASSE
    • 4 587 mots
    ...directives fournies par l'autorité gouvernementale sur les buts qu'elle souhaite atteindre ; c'est enfin cette autorité qui, éclairée sur les conséquences des choix possibles, prend finalement la décision politique du choix. Dans le développement de ces tâches, la prévision est essentielle car c'est en fonction...
  • CONSOMMATION - Dépenses de consommation

    • Écrit par Nicolas HERPIN, Daniel VERGER
    • 5 741 mots
    Les choix de consommation ne sont pas les seules décisions que le consommateur doit prendre. Ils s'inscrivent dans un ensemble plus vaste de choix, plus ou moins interdépendants, mais dont certains peuvent être considérés comme antérieurs à d'autres. Peu aisés à modifier rapidement, ils constituent des...
  • ÉCONOMÉTRIE

    • Écrit par Jean-Pierre FLORENS
    • 7 279 mots
    • 2 médias
    Les modèles de choix qualitatifs sont une composante importante des méthodes statistiques de la microéconométrie. On constate que la décision d'un agent économique repose souvent sur deux ou un nombre fini de possibilités (utiliser les transports en commun ou son véhicule personnel, acheter ou non son...
  • ÉCONOMIE EXPÉRIMENTALE

    • Écrit par Jean-Louis RULLIÈRE
    • 2 237 mots
    • 1 média
    Cette conclusion a eu un impact important sur le choix, par exemple, des mécanismes marchands de privatisation de services collectifs, comme aux États-Unis ceux de l'électricité (en Californie) à la fin des années 1990, ou des plates-formes aéroportuaires au début des années 2000, ou bien encore la mise...
  • ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

    • Écrit par Henri GUITTON
    • 6 478 mots
    ...retarder l'arrivée. L'acte économique apparaît alors comme l'acte d'adaptation par excellence. De toute manière, avoir une attitude économique, c'est savoir choisir, et d'abord la fin à réaliser de préférence à une autre. Une fois celle-ci choisie, on doit décider du moyen le plus efficace parmi tous les moyens...
  • ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

    • Écrit par Olivier BROSSARD
    • 8 244 mots
    Premièrement, les post-keynésiens refusent l'approche standard des choix économiques. Selon cette approche standard, tout se passe toujours comme si les agents étaient dotés d'une rationalité substantielle leur permettant de résoudre leurs problèmes grâce à des calculs d'optimisation sous contrainte....
  • ÉQUILIBRE ÉCONOMIQUE

    • Écrit par Bernard GUERRIEN
    • 6 699 mots
    • 3 médias
    ...Celles-ci proviennent d'individus ou d'entités telles que les ménages, les entreprises, les administrations, etc., unités de décision de base de l'économie. Comment celles-ci feront-elles leurs choix – qui se traduiront par des offres et des demandes ? Une hypothèse essentielle en théorie économique est de...
  • FINANCE DE MARCHÉ - Comportement des investisseurs

    • Écrit par Patrick ROGER
    • 3 406 mots
    • 1 média
    La théorie du choix de portefeuille, dont les bases furent posées dans l'article que publia Harry Markowitz en 1952, est fondée sur l'espérance d'utilité et conduit à mesurer le risque par la variance des rentabilités. Or cet indicateur accorde le même poids aux rentabilités inférieures à la moyenne...
  • INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie

    • Écrit par Dominique HENRIET, André PIETTRE
    • 10 809 mots
    Lorsque deux mesures concurrentes permettent l'une et l'autre d'augmenter l'efficacité économique et recueilleraient chacune l'unanimité si elles étaient proposées isolément, rien n'assure que le choix entre les deux puisse se faire à l'unanimité. Pour choisir, il faut disposer d'une règle d'agrégation...
  • JEUX THÉORIE DES

    • Écrit par Bernard GUERRIEN
    • 7 940 mots
    • 1 média
    ...possibles – une issue étant généralement caractérisée par les gains qu'elle procure aux joueurs – et l'information dont dispose chacun. Les éléments de l'ensemble dans lequel les individus font leurs choix sont appelés « stratégies ». Dans les modèles de jeu en économie, les stratégies...
  • KAHNEMAN DANIEL (1934- )

    • Écrit par Françoise PICHON-MAMÈRE
    • 1 190 mots

    En attribuant le prix Nobel 2002 conjointement à un économiste, Vernon Smith, et à un psychologue, Daniel Kahneman, l'Académie royale des sciences de Suède confirmait une tendance, amorcée avec la distinction d'Amartya Sen en 1997 : récompenser des travaux interdisciplinaires qui rapprochent l'économie...

  • LE CALCUL DU CONSENTEMENT, FONDATIONS LOGIQUES DE LA DÉMOCRATIE CONSTITUTIONNELLE, James Buchanan et Gordon Tullock - Fiche de lecture

    • Écrit par Samuel FEREY
    • 1 024 mots
    ...déterminent unanimement l'étendue et les modalités des règles de décision qui régiront la vie en société (unanimité, majorité simple ou qualifiée, etc.). C'est à ce stade que l'individu calcule rationnellement : il choisit les règles qui réduiront au minimum à l'avenir les coûts qu'il subira du fait de la...
  • LIQUIDITY PREFERENCE AS BEHAVIOR TOWARDS RISK, James Tobin - Fiche de lecture

    • Écrit par Gunther CAPELLE-BLANCARD
    • 1 399 mots
    Outre son apport à la théorie keynésienne, cet article constitue une généralisation et une simplification importante de la théorie du choix de portefeuille de Harry Markowitz (colauréat du prix Nobel d’économie 1990). Dans un article de seulement 14 pages, intitulé simplement « Portfolio selection...