Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BECKER GARY STANLEY (1930-2014)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

En 1992, le jury suédois a décerné une fois encore le prix Nobel d'économie à un professeur de l'université de Chicago, un an après la consécration de Ronald Coase, enseignant également dans cette université. Les caractéristiques du lauréat de 1992 sont conformes à celles de ses prédécesseurs. Gary S. Becker est américain, économiste néo-classique adepte de l'école de Chicago, mais il est relativement jeune par rapport aux précédents lauréats.

Une analyse économique conquérante

Né en 1930 à Pottstown en Pennsylvanie, Gary Becker occupe toutefois une place singulière dans la galaxie des économistes. Au début de sa carrière il hésite entre la sociologie et l'économie, ce qui marquera toute son œuvre et l'incitera à ouvrir aux économistes des champs de recherche habituellement rattachés à la sociologie : l'éducation et la formation, la discrimination raciale, les décisions familiales, la criminologie et les comportements déviants ou encore les mécanismes de pression politique. Becker est convaincu qu'il est possible d'évaluer les déterminants économiques qui influencent, même de façon minime, l'ensemble des comportements humains. C'est précisément ce qui lui vaut sa renommée et la distinction de l'Académie royale de Suède qui juge que Becker a su élargir l'analyse économique à de nouveaux domaines des comportements humains en étendant sa réflexion au-delà des seules relations marchandes.

L'inventivité de Becker est incontestable lorsqu'il tente de détecter (certains diront de traquer) la part de rationalité économique, si marginale soit-elle, qui pèse sur les aspects les plus divers, et parfois les plus intimes de la vie quotidienne (le mariage, le divorce, l'adultère, la fécondité, le suicide). Mais son analyse des processus de choix individuels s'inscrit totalement dans la pensée néo-classique traditionnelle. Gary Becker est en effet convaincu que la théorie économique offre sous sa forme néo-classique les meilleurs outils d'analyse pour l'étude des relations sociales. Il est même ravi d'empiéter sur les domaines du sociologue, du politologue, du juriste, de l'anthropologue ou du biologiste et de montrer que tous ces sujets peuvent être étudiés sous l'angle de la théorie économique. Cette démarche, souvent qualifiée « d'impérialisme économique », conteste l'existence de frontières censées délimiter les champs d'investigation et de compétence de la science économique.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Françoise PICHON-MAMÈRE. BECKER GARY STANLEY (1930-2014) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • LE CAPITAL HUMAIN, UNE ANALYSE THÉORIQUE ET EMPIRIQUE, Gary Stanley Becker - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 083 mots

    En publiant, en 1964, Human Capital, A Theoretical and Empirical Analysis (Le Capital humain, une analyse théorique et empirique), l'Américain Gary Stanley Becker donne une impulsion déterminante à la théorie du capital humain (ce qui lui vaudra le prix Nobel d'économie en 1992). Beaucoup...

  • ACTION RATIONNELLE

    • Écrit par
    • 2 646 mots
    • 1 média
    ...comme un être capable d'ajuster de façon optimale ses préférences aux contraintes (le budget dont il dispose) qui sont les siennes. Sous l'impulsion de Gary Becker, professeur à l'université de Chicago, cette représentation des pratiques déborde même du champ exploré par les économistes pour s'appliquer,...
  • ASSURANCE - Économie de l'assurance

    • Écrit par
    • 5 633 mots
    Il y a risque moral lorsque l'assureur ne peut vérifier les efforts de prévention des risques de l'assuré. Selon la terminologie introduite par Isaac Ehrlich et Gary Becker, la prévention des risques comprend l'autoprotection qui réduit la probabilité de subir un sinistre et l'autoassurance...
  • CAPITAL, sociologie

    • Écrit par
    • 1 292 mots

    Chez Karl Marx, le capital est un social propre à la société bourgeoise, rapport social qui repose sur la propriété privée des moyens de production, laquelle définit largement la division du travail et la répartition de la valeur produite.

    Dans le cadre de ce rapport social, l'accroissement...

  • DÉMOGRAPHIE

    • Écrit par
    • 8 983 mots
    ...représente l'enfant. Une vaste littérature est consacrée à ce domaine qui a reçu une consécration internationale avec l'attribution du prix Nobel d'économie à Gary Becker pour avoir levé le paradoxe de la fécondité des pauvres. En faisant intervenir le capital humain, Becker a montré que les parents arbitrent...
  • Afficher les 11 références