LA DIALECTIQUE DE LA RAISON, T. W. Adorno et M. HorkheimerFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrite aux États-Unis, alors que T. W. Adorno (1903-1969) et Max Horkheimer (1895-1973) ont fui le nazisme, achevée en 1944 et publiée en 1947, à Amsterdam, La Dialectique de la raison. Fragments philosophiques constitue une œuvre charnière, qui ne rencontrera une réelle audience qu'à partir des années 1960. Le livre constitue une véritable déconstruction des concepts et des valeurs sur lesquels s'est fondé notre monde depuis l'âge des Lumières. Raison, progrès, civilisation : quel sens donner à ces mots, alors que deux guerres mondiales, l'apparition des régimes totalitaires, la métamorphose du capitalisme en « monde administré » sont autant de signes que l'émancipation de l'homme ne s'est accomplie que conjointement à la violence et à la domination. Courageusement, Adorno et Horkheimer explorent cette logique, sans renoncer aux instruments qui sont les leurs. Battue en brèche de toutes parts sur les plans social, politique, historique, théorique, la rationalité doit en effet être maintenue : « la liberté est inséparable du penser éclairé ». L'exercice est malaisé. Il oblige à de subtiles analyses, difficilement compatibles avec les anciens schémas toujours en cours. Selon le geste kantien qui fondait la critique, il s'agit de juger la raison à son propre tribunal, de lui montrer ses propres limites, de la rappeler aux tâches qu'elle doit instaurer et auxquelles, par nature, elle a tendance à renoncer. Par exemple, s'il apparaît que c'est grâce à la raison que l'homme s'affranchit de la nature et des nécessités qu'elle lui impose, cette même raison n'en contribue pas moins à son asservissement à la rationalité économique qui lui aura permis de se libére [...]

Theodor Adorno

Theodor Adorno

Photographie

Theodor Wiesengrund Adorno (1903-1969) en compagnie de l'écrivain Heinrich Böll (à gauche) lors d'une conférence à Francfort le 28 mai 1968. 

Crédits : AKG

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LA DIALECTIQUE DE LA RAISON, T. W. Adorno et M. Horkheimer  » est également traité dans :

ADORNO THEODOR WIESENGRUND (1903-1969)

  • Écrit par 
  • Miguel ABENSOUR
  •  • 7 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une expérimentation langagière de la philosophie »  : […] Sans examiner ici la périodisation de l'œuvre, on peut, à la suite de Gilles Moutot ( Adorno. Langage et réification ), noter chez Adorno, dans les années 1940, non pas un moment de résignation, mais « un remaniement radical du concept de critique », dans le sillage de l'opposition kantienne entre détermination et réflexion. Écrit en collaboration avec Horkheimer de 1942 à 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-wiesengrund-adorno/#i_33035

Pour citer l’article

Francis WYBRANDS, « LA DIALECTIQUE DE LA RAISON, T. W. Adorno et M. Horkheimer - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-dialectique-de-la-raison/