FRANCFORT-SUR-LE-MAIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Francfort-sur-le-Main (Frankfurt am Main en allemand) est une ville d’Allemagne située dans le Land de Hesse. Avec 750 000 habitants en 2019, c’est la cinquième ville du pays. En tant que première place financière d’Allemagne, Francfort est souvent considérée comme la capitale économique du pays. La ville est située à 540 kilomètres au sud-ouest de Berlin.

Allemagne : carte administrative

Carte : Allemagne : carte administrative

Carte administrative de l'Allemagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La ville ancienne de Francfort a été construite sur une petite colline dominant les rives du Main, à 40 kilomètres de sa confluence avec le Rhin. Francfort – littéralement le« gué des Francs » (car construite face à un gué – furt – sur le Main) - n’est pas un lieu mentionné comme ville avant le règne de Charlemagne. À partir du ixe siècle, ce qui n’est qu’une place forte se transforme en un centre politique important en Lotharingie et devient, à partir de 855, ville privilégiée d’élection et de couronnement des souverains du Saint Empire romain germanique. Le dernier couronnement aura lieu en 1792.

La ville se développe pleinement à partir du Moyen Âge en devenant un des centres économiques du Saint Empire romain germanique. La foire de Francfort est évoquée dès le milieu du xiie siècle et son rayonnement est conforté par le développement des villes commerçantes de la vallée du Rhin. L’époque médiévale est aussi la période d’expansion des premières banques. La ville fortifiée s’étend alors exclusivement sur la rive droite.

Les activités boursières et monétaires remontent au xvie siècle à Francfort mais prennent de l’ampleur au xixe siècle avec la création de grandes banques comme la banque Bethmann dès le xviiie siècle puis des marchés d’actions, préfigurant le rôle de place financière qui se développera véritablement à la fin du xixe siècle après la formation de l’Empire allemand. En 1815, Francfort est désignée « ville libre » lors du congrès de Vienne, et jouit par conséquent d’un statut de quasi-souveraineté. En 1848, la ville accueille le premier Parlement national allemand, mais ce dernier ne reste qu’une expérience éphémère. À la suite de la guerre austro-prussienne précédant l’unité du pays, en 1866, Francfort perd son autonomie politique et devient partie intégrante du territoire prussien. La ville n’en reste pas moins une ville de commerce de premier plan.

Après la Seconde Guerre mondiale, qui va laisser le centre historique largement détruit, Francfort devient le siège opérationnel de l’armée américaine pour sa zone d’occupation. Son rôle est renforcé car son aéroport constitue l’un des lieux de départ stratégique de ravitaillement de Berlin durant le blocus de 1947-1948. En outre, lors des discussions portant sur la reconstitution d’une Allemagne démocratique à base fédérale, la ville manque de très peu de devenir capitale du nouvel État avant que Bonn ne soit finalement choisie.

Dans la nouvelle Allemagne fédérale, Francfort occupe une position relativement centrale, que conforte une très bonne accessibilité par les réseaux ferroviaires et aériens, non seulement depuis les autres villes d’Allemagne de l’Ouest mais aussi depuis les autres États européens. Afin de fuir la nationalisation des entreprises et des capitaux par la République démocratique allemande, socialiste, plusieurs groupes bancaires et industriels comme l’entreprise de matériel électrique AEG quittent Berlin pour Francfort.

Dans les années 1950 et 1960, Francfort devient un foyer intellectuel très important. Son université voit le développement de l’« école de Francfort » en philosophie, sous l’égide de Theodor W. Adorno, de Max Horkheimer et de Jürgen Habermas, qui propose une relecture critique des valeurs capitalistes bourgeoises et une réappropriation de la philosophie des Lumières et du marxisme. Par ailleurs, la Foire du livre de Francfort, dont les origines remontent à une époque précédant l’imprimerie, constitue chaque année un des événements les plus importants du secteur de l’édition. En outre, Francfort est un des grands centres de la presse écrite allemande avec le siège de la Frankfurter Allgemeine Zeitung, l’un des journaux les plus diffusés en Allemagne.

C’est surtout en tant que grand centre [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : docteur en géographie, maître de conférences à l'École normale supérieure de Lyon

Classification

Autres références

«  FRANCFORT-SUR-LE-MAIN  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 12 050 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les régions de la Sun Belt »  : […] Dès les années 1960, l'extension du réseau routier et le boom pétrolier favorisent le glissement des activités vers les Länder du Sud (Hesse, Bade-Wurtemberg et Bavière). Dans des régions majoritairement catholiques, plutôt rurales et densément peuplées qui sont de bons pays agricoles – pour les zones de bassin et de plateau –, les industries de main-d'œuvre et de sous-traitance (textile et automo […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 856 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Une économie rurale et artisanale »  : […] De ces quelques indications sur la paysannerie allemande, on peut induire le caractère majeur de l'économie : une agriculture à dominante céréalière avec assolement à longue jachère : dominante, mais non monoculture. Le paysan allemand cultive les mêmes plantes, élève les mêmes animaux que ses contemporains d'Europe occidentale ou centrale ; avec quelques différences cependant : remplacement du f […] Lire la suite

HESSE, Allemagne

  • Écrit par 
  • Antoine LAPORTE
  •  • 1 136 mots
  •  • 1 média

La Hesse ( Hessen en allemand) est un Land allemand situé dans la partie centrale du pays . D’une superficie de 21 115 kilomètres carrés, ce territoire était peuplé de 6,2 millions d’habitants en 2017. La partie sud, la plus densément peuplée, est occupée par les agglomérations de Francfort-sur-le-Main, Wiesbaden, sa capitale administrative, et Darmstadt, qui font de ce territoire un des plus ric […] Lire la suite

MAY ERNST (1886-1970)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 97 mots

Urbaniste et architecte allemand. Responsable de l'Office municipal du bâtiment à Francfort-sur-le-Main, il met en place une politique volontariste du logement (il s'intéresse en particulier à la préfabrication). Il construit en cinq ans (1925-1930) quinze mille logements de conception rationaliste. En 1930, il rejoint les constructivistes soviétiques puis s'exile en Afrique pour ne pas travailler […] Lire la suite

ROTHSCHILD LES

  • Écrit par 
  • Pauline PREVOST-MARCILHACY
  •  • 2 891 mots
  •  • 1 média

Les Rothschild ont joué un rôle essentiel dans la constitution du patrimoine culturel européen au xix e  siècle. En un siècle, ils ont offert en effet plus de 65 000 œuvres d'art aux musées français, ce qui donne la mesure de leur mécénat, sans parler des demeures données à l'État, ou à la collectivité, l'hôtel de la rue Berryer à Paris en 1922, la villa Ephrussi-Rothschild à Saint-Jean-Cap-Ferra […] Lire la suite

Les derniers événements

27-28 octobre 1986 France – République fédérale d'Allemagne. Sommet culturel franco-allemand à Francfort

Le 27 s'ouvre à Francfort-sur-le-Main le quarante-huitième sommet régulier franco-allemand. François Mitterrand et Jacques Chirac sont accompagnés de treize ministres pour représenter la France à cette réunion essentiellement consacrée aux relations culturelles entre les deux pays. Le président de la République française, qui s'entretient avec le chancelier Helmut Kohl, est fait, à cette occasion, citoyen d'honneur de la ville de Francfort. […] Lire la suite

11-30 juin 1985 Liban – États-Unis. Négociations pour la libération de trente-neuf otages américains retenus à Beyrouth

Le 30, les trente-neuf otages américains arrivent enfin à Damas, d'où ils gagnent Francfort à bord d'un C-141 américain. Nabih Berri annonce que J.-P. Kauffmann et M. Seurat ne seront relâchés qu'après la libération effective des Libanais détenus en Israël. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Antoine LAPORTE, « FRANCFORT-SUR-LE-MAIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/francfort-sur-le-main/