ÉMANCIPATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En droit civil, l'émancipation est une cessation anticipée de l'autorité parentale, cessation qui comporte l'octroi à l'enfant d'une presque totale capacité.

Dans l'ancien droit coexistaient l'émancipation romaine en pays de droit écrit, et la mise hors de pain et pot en pays de coutumes. Actuellement, en droit français, il existe deux sortes d'émancipation réglées par les articles 476 à 487 du Code civil : l'émancipation légale, qui résulte de plein droit du mariage du mineur ; l'émancipation expresse qui est prononcée par le juge des tutelles si le mineur a seize ans révolus ; cette émancipation doit être demandée par les titulaires de l'autorité parentale : soit par les père et mère ou l'un d'eux, soit par le conseil de famille si les parents sont décédés. Le juge des tutelles prononce l'émancipation s'il y en a de justes motifs.

Le mineur émancipé juridiquement est dans un état de demi-capacité :

– Pour le gouvernement de sa personne, cela signifie que, cessant d'être soumis à l'autorité parentale, il devient indépendant ; il peut quitter le domicile parental. Toutefois, deux actes ne peuvent être passés sans le consentement de ses parents : son mariage et son adoption par un tiers. Les parents, n'ayant plus autorité sur leur enfant émancipé, ne sont plus de plein droit responsables, en leur seule qualité de père ou de mère, du dommage que l'enfant pourrait causer à autrui.

– Pour la disposition de son patrimoine, le mineur émancipé a la capacité d'un majeur, et il peut, sans limitation, s'obliger, disposer de ses biens, même à titre gratuit ou par testament. Toutefois, il ne peut être commerçant. Il ne peut faire de contrat de mariage qu'avec l'assistance des personnes dont le consentement est nécessaire pour la validité de son mariage (art. 1398 du Code civil).

L'émancipation peut être retirée au mineur qui a outrepassé sa capacité.

—  Jacqueline BARBIN

Écrit par :

  • : diplômée d'études supérieures, master of law (L.L.M.), États-Unis

Classification


Autres références

«  ÉMANCIPATION  » est également traité dans :

ABENSOUR MIGUEL (1939-2017)

  • Écrit par 
  • Anne KUPIEC
  •  • 907 mots
  •  • 1 média

Utopie, émancipation, critique, politique – tels sont les termes qui peuvent qualifier le travail conduit par Miguel Abensour, professeur de philosophie politique, éditeur et penseur . Miguel Abensour est né à Paris le 13 février 1939. Agrégé de sciences politiques, auteur d’une thèse d’État ( Les Formes de l'utopie socialiste-communiste : essai sur le communisme critique et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miguel-abensour/#i_17973

ABOLITIONNISME, histoire de l'esclavage

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 2 929 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La lutte pour l'abolition de l'esclavage »  : […] Pour les abolitionnistes, il n'y avait qu'une solution : la suppression de l'esclavage lui-même . La campagne reprend en Angleterre où, toujours sous l'impulsion de Wilberforce, est créée en 1823 une Société anti-esclavagiste. En 1831, les esclaves du domaine de la Couronne sont affranchis. Le 28 août 1833, le roi sanctionne le bill d' émancipation générale voté par le Parlement. Toutefois, des pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abolitionnisme/#i_17973

INCAPACITÉS JURIDIQUES

  • Écrit par 
  • Gabrielle ROCHE
  •  • 4 506 mots

Dans le chapitre « Minorité »  : […] Si l'enfant a, dès sa naissance et même, dans beaucoup de législations, dès sa conception, la personnalité juridique, il n'a cependant ni la volonté ni l'intelligence nécessaires pour diriger lui-même ses affaires. Tant qu'il est en bas âge, il ne peut pas donner un véritable consentement et, même lorsqu'il commence à comprendre la portée de ses actes, il n'a encore ni l'expérience ni la maturité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/incapacites-juridiques/#i_17973

LE PROCÈS DES DROITS DE L'HOMME. GÉNÉALOGIE DU SCEPTICISME DÉMOCRATIQUE (J. Lacroix et J.-Y. Planchère)

  • Écrit par 
  • Marie GARRAU
  •  • 1 076 mots

Dans le chapitre « La critique contemporaine des droits de l’homme »  : […] La critique « antimoderne » contemporaine se caractérise par son refus radical de l’idée même de droits subjectifs et se divise en deux branches : l’une, d’inspiration religieuse (John Milbank, Alasdair MacIntyre), considère les droits de l’homme et le libéralisme comme le produit d’une « théologie décadente » qui aurait perdu de vue le fait que la dignité de la créature s’adosse au rapport de dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-proces-des-droits-de-l-homme-genealogie-du-scepticisme-democratique/#i_17973

NÉGRITUDE

  • Écrit par 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 1 215 mots

Dans le chapitre « De la lutte pour la dignité au combat politique »  : […] Si elle naît, bien évidemment, des souffrances endurées par les « Nègres », de la violence du colonialisme et plus largement de la domination blanche, la négritude se veut l'antithèse de tout discours misérabiliste. Parce qu'elle signe un acte de refus, définitif, elle est alors la possibilité d'une dignité recouvrée ; une fierté créatrice qui succède à la honte. Anti-assimilationniste, opposée à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/negritude/#i_17973

NOIRS AMÉRICAINS

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Daniel SABBAGH
  •  • 5 260 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'émancipation »  : […] L'émancipation fut le résultat de la victoire du Nord sur le Sud, après une lutte féroce . En vertu du 13 e amendement à la Constitution, entré en vigueur le 18 décembre 1865, toute forme de servitude était abolie sur le territoire américain. La loi sur les Civil Rights (« Droits civiques ») de 1866 donna aux Noirs le statut de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noirs-americains/#i_17973

PROSTITUTION À L'ÉPOQUE MODERNE (XVe-XVIIIe SIÈCLES)

  • Écrit par 
  • Amélie MAUGÈRE
  •  • 3 105 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les prostituées, entre destin obscurci et stratégies d’émancipation »  : […] Nous n’avons que peu de traces de la complexité des parcours et des mobiles des femmes qui tarifient leurs faveurs sexuelles. Nous n’avons accès qu’à des histoires simplifiées, travesties par le contexte ou par la source qui les produit. Ainsi, au tribunal, les filles font le récit imperturbable du malheur d’avoir été trompées et abusées ; selon leurs sensibilités, les hommes clients ou simples ob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostitution-a-l-epoque-moderne-xve-xviiie-siecles/#i_17973

Pour citer l’article

Jacqueline BARBIN, « ÉMANCIPATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/emancipation/