SQUELETTE

Médias de l’article

Cellule de Diatomée

Cellule de Diatomée
Crédits : De Agostini

photographie

Rôle des muscles, tendons et ligaments

Rôle des muscles, tendons et ligaments
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les différentes classes d’articulations du squelette

Les différentes classes d’articulations du squelette
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Squelette des invertébrés

Les fonctions essentielles des formations squelettiques, soutien et protection, se retrouvent dans la plupart des groupes d'Invertébrés ; elles son assurées par des tissus de consistance dure, ou plutôt par des substances organiques extra-cellulaires plus ou moins résistantes, souvent durcies par minéralisation.

Des cellules spécialisées, les scléroblastes de la mésoglée, élaborent, chez les spongiaires, des spicules calcaires ou siliceux de forme et de taille très diverses. Chez certaines éponges, une substance sans doute proche du collagène, la « spongine », forme un réseau de fibres ramifiées, coexistant éventuellement avec des spicules siliceux.

Le « périsarc », qui entoure les colonies de beaucoup d'hydraires, est une sorte de fine cuticule chitineuse. Mais c'est chez les Anthozoaires que, parmi les cnidaires, les formations squelettiques sont les plus variées : externes ou internes, organiques ou minérales.

Les colonies d'Alcyonium, par exemple, ont un squelette de spicules de calcite élaborés par les scléroblastes de la mésoglée. Chez le corail rouge (Corallium), les spicules sont soudés par un ciment calcaire. La tige ramifiée qui forme l'axe de la colonie de Gorgonia est, en fait, un squelette externe élaboré par l'épiderme invaginé et constitué par une protéine proche du collagène.

Les madréporaires, solitaires ou coloniaux, édifient un exosquelette morphologiquement compliqué, pauvre en substances organiques, essentiellement composé de carbonate de calcium (aragonite).

Chez les Mollusques et chez les Arthropodes, les structures squelettiques sont externes, c'est-à-dire élaborées par l'épiderme autour du corps de l'animal. On peut considérer de même comme un exosquelette les tubes édifiés par certains annélides polychètes, formés soit par des matières organiques durcies (protéines tannées), soit par des matières organiques imprégnées de calcaire, soit par des matières organiques cimentant des matériaux exogènes (grains de sable, débr[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur au Collège de France, chaire de biologie historique et évolutionnisme
  • : ancien professeur à la faculté des sciences, université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  SQUELETTE  » est également traité dans :

ACTINOPODES

  • Écrit par 
  • Patrick DE WEVER, 
  • Robert GAUMONT
  •  • 3 741 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Phéodaires  »  : […] Chez la majorité des espèces, le squelette est interne. Il est constitué de spicules de silice pure et amorphe, formant une structure le plus souvent continue. Parfois, les spicules sont isolés et plus ou moins complexes. Chez quelques espèces, le squelette est externe, formé alors de corps étrangers (coques de diatomées, spicules d'éponges, etc.) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actinopodes/#i_7281

AMPHIBIENS ou BATRACIENS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER, 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 6 167 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Squelette »  : […] Les os sont fibreux (faisceaux de grosses fibres parallèles) constituant un squelette relativement léger qui peut supporter cependant des tractions ou des poussées très fortes, en particulier chez les Anoures, lors du saut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amphibiens-batraciens/#i_7281

ANOURES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 3 594 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Morphologie et anatomie »  : […] Le squelette présente quelques particularités. Le crâne est très simplifié, surtout dans les régions otique et occipitale. Les os qui constituent le palais sont également réduits, d'où l'existence de larges fenêtres ptérygoïdiennes. L'oreille montre une étonnante particularité partagée avec les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anoures/#i_7281

ANTHOZOAIRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Yves TURQUIER
  •  • 4 390 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les Hexacoralliaires (ou Zoanthaires) »  : […] sont apparentés aux Anémones de mer dont ils diffèrent par leur possibilité de sécréter un squelette calcaire d'origine ectodermique, le polypier. De nombreuses espèces sont coloniales et les sécrétions des individus issus les uns des autres par bourgeonnement constituent des polypiers caractéristiques, massifs ou dressés, plus ou moins ramifiés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthozoaires/#i_7281

ARCHAEOPTERYX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 386 mots
  •  • 1 média

pour une plume isolée trouvée dans les calcaires lithographiques du Jurassique supérieur (quelque 150 millions d'années) de Bavière. Cette même année, un squelette d'oiseau primitif est mis au jour à proximité. Neuf autres spécimens seront découverts par la suite, provenant tous de cette région d'Allemagne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archaeopteryx/#i_7281

ARDIPITHECUS RAMIDUS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 735 mots
  •  • 1 média

En 1994 était découvert à Aramis, en Éthiopie, un squelette daté de 4,4 millions d'années (Ma) appartenant à Ardipithecus ramidus. Comme le spécimen était très écrasé, il a fallu attendre quinze ans pour que la communauté scientifique puisse dresser un portrait de ce supposé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ardipithecus-ramidus/#i_7281

AUSTRALOPITHECUS ANAMENSIS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 769 mots

Dans le chapitre « Définition de l’espèce Australopithecus anamensis et sa place au sein des hominidés »  : […] au Kenya et en Éthiopie (site d’Asa-Issie dans le Middle Awash). Elle est représentée par des parties de mâchoires (avec des dents), des os des membres et un fragment d’os temporal. Ce qui est particulièrement intéressant est que les mâchoires présentent des caractères que l'on retrouve chez certains spécimens d'A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australopithecus-anamensis/#i_7281

CARTILAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 395 mots

Tissu de soutien d'origine mésenchymateuse dont la différenciation dépend étroitement de la mise en jeu de facteurs mécaniques (pressions et frottements), le cartilage comprend des cellules appelées chondrocytes, de forme arrondie. Leur multiplication par mitose correspond à la croissance interstitielle du tissu. Les chondrocytes, dont la dimension […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartilage/#i_7281

CÉPHALOCORDÉS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 3 666 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Squelette et système nerveux »  : […] Du rostre à la pointe de la queue de l'Amphioxus, s'étend une baguette élastique, la chorde dorsale (ou notocorde), que l'on retrouve chez les autres cordés (voir ce terme) au moins dans les stades embryonnaires. Entourée par une gaine de fibres de collagène, la chorde des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cephalocordes/#i_7281

CHÉLONIENS ou TORTUES

  • Écrit par 
  • Vivian de BUFFRÉNIL
  •  • 4 611 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Principaux caractères anatomiques »  : […] L'originalité du groupe tient à la fois aux caractères du squelette crânien et aux profondes modifications du squelette postcrânien liées à la réalisation d'une carapace. Le crâne des Chéloniens est de type anapside : il est totalement dépourvu de fenêtre temporale, disposition unique dans la nature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cheloniens-tortues/#i_7281

CHONDRICHTHYENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 411 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Origine, évolution et histoire des chondrichthyens »  : […] ont longtemps été considérés comme un groupe primitif au sein des vertébrés à mâchoires (ou gnathostomes) en raison de la nature cartilagineuse de leur endosquelette et de leurs fentes branchiales séparées (au moins chez les élasmobranches), caractères qui évoquent les vertébrés sans mâchoires (lamproies et myxines ; cf. cyclostomes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chondrichthyens/#i_7281

CRÂNE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 5 239 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Chez les sélaciens »  : […] On prendra comme point de départ un petit requin ou une roussette, chez lesquels le squelette céphalique, particulièrement simple, entièrement cartilagineux puisque ces poissons n'ont pas de tissu osseux, comprend deux parties : le neurocrâne, qui est une boîte cartilagineuse à peu près complètement fermée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crane/#i_7281

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 746 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Durée de la croissance »  : […] prendre l'aspect d'un géant bien proportionné, tant que les cartilages de conjugaison des os longs continuent à fonctionner. L'ossification de ces cartilages arrête de façon irréversible la croissance en longueur, mais la croissance en épaisseur et celle des os plats restent possibles ; si la sécrétion pathologique d'hormone continue ou intervient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissance-biologie/#i_7281

CYCLOSTOMES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 724 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Les myxines »  : […] régressés et l'on a attribué à une telle régression l'apparence primitive de ces animaux. Le squelette des myxines est très simple et se limite à quelques arcades cartilagineuses sur lesquelles s'attachent les muscles de la tête. Le crâne n'est que fibreux et le squelette axial ne comprend que la corde, les cartilages des arcs neuraux faisant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclostomes/#i_7281

DINOSAURES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 7 335 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les données de l'histologie osseuse »  : […] Des arguments assez forts en faveur d'une homéothermie des dinosaures ont été tirés de l'étude de leurs tissus osseux. À plusieurs égards, l'histologie osseuse des dinosaures évoque plus celle des mammifères ou des oiseaux que celle des reptiles ectothermes. Notamment, on constate un important remaniement osseux par formation de tissu osseux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinosaures/#i_7281

DODO

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 2 038 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Découverte, extinction et redécouverte »  : […] la source principale d'os de dodos et la très grande majorité des squelettes exposés dans les musées est en fait constituée d'os isolés provenant de ce site. Des vestiges de dodos, y compris des squelettes articulés (non observés à la Mare-aux-Songes), ont aussi été trouvés dans des grottes et tunnels de lave en d'autres parties de l'île, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dodo/#i_7281

ENTELOGNATHUS PRIMORDIALIS

  • Écrit par 
  • Gaël CLÉMENT
  •  • 1 140 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une histoire des vertébrés à mâchoires longtemps considérée comme admise »  : […] Les chondrichthyens sont caractérisés par un squelette cartilagineux, des mâchoires simples et un corps entièrement recouvert de petites écailles dont la structure est très proche de celle des dents. Les ostéichthyens sont des animaux possédant un squelette osseux, un crâne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entelognathus-primordialis/#i_7281

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 486 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Le cas de l'Homme de Flores »  : […] espèce humaine vieille de quelque 18 000 ans : Homo floresiensis. Sur la mise au jour de sept individus, un squelette quasi complet permet de mieux comprendre la morphologie de ce nouvel homme de faible stature (106 cm), à petit cerveau (380 cm3, soit moins que la moyenne de la capacité crânienne des chimpanzés) : un vrai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_7281

MAMMIFÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Michel TRANIER
  •  • 10 783 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Squelette »  : […] Le crâne mammalien, dont l'évolution est retracée par ailleurs, est avant tout caractérisé, dans ses réalisations actuelles, par le grand développement de la cavité cérébrale. Beaucoup d'os présents chez les Reptiles ont disparu, ou ont fusionné, de telle sorte que, malgré l'apparition de quelques os nouveaux, le nombre total des os crâniens d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mammiferes/#i_7281

MARSUPIAUX ou MÉTATHÉRIENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Michel TRANIER
  •  • 5 052 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le squelette »  : […] L'ensemble du squelette des Marsupiaux est typiquement mammalien, et l'on se bornera à mentionner quelques particularités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marsupiaux-metatheriens/#i_7281

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 025 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Organisation générale »  : […] Le squelette des membres humains comprend surtout des os longs, unis par des articulations mobiles, et enveloppés par une couche épaisse de muscles striés volontaires. Une toile fibreuse, l'aponévrose superficielle, entoure les muscles et les sépare des plans tégumentaires. Ceux-ci comprennent la peau et une nappe de tissu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membres/#i_7281

OISEAUX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Michel CUISIN
  •  • 10 562 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « L'origine reptilienne des oiseaux »  : […] Depuis les premières descriptions, dans les années 1860, du squelette d'Archaeopteryx, découvert dans les calcaires du jurassique supérieur (env. 140 millions d'années), cet animal est considéré comme un des meilleurs exemples d'une forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oiseaux/#i_7281

OS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS, 
  • Armand de RICQLÈS
  • , Universalis
  •  • 15 855 mots
  •  • 7 médias

des vertébrés qui soient normalement préservés après la mort grâce à leur minéralisation élevée, les tissus du squelette (os, dents, cartilages) ont été longtemps considérés comme formant la charpente inerte de l'organisme. Toute l'évolution de la biologie s'inscrit en faux contre cette manière de voir superficielle. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/os/#i_7281

OSTÉICHTHYENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 1 140 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Morphologie »  : […] et envahit le cartilage qui est le constituant primitif du squelette interne des vertébrés. Le squelette externe (ou squelette dermique) des ostéichthyens est constitué de grandes écailles (chez les ostéichthyens non tétrapodes, c'est-à-dire les poissons osseux au sens strict), primitivement losangiques, et de plaques osseuses couvrant la tête […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osteichthyens/#i_7281

PROBOSCIDIENS

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Pascal TASSY
  •  • 2 960 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Anatomie »  : […] Le squelette axial n'appelle pas de commentaire spécial ; le squelette des membres est de type graviportal (les membres sont verticaux, dits « en colonne ») et taxéopode (l'arrangement des os du carpe et du tarse vis-à-vis du métacarpe et du métatarse est de type sérié, avec des os empilés et non […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proboscidiens/#i_7281

RADIOLAIRES

  • Écrit par 
  • Patrick DE WEVER
  •  • 2 584 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Organisation cellulaire  »  : […] Selon Wentworth Thompson d'Arcy (1942), la géométrie du squelette répond aux mêmes lois de physique fondamentale que celles qui régissent les interfaces entre les fluides. Après les grandes crises biologiques, de nombreuses convergences de formes chez des faunes d'âges différents (formes voisines mais en réalité différentes au niveau du détail) ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radiolaires/#i_7281

RÉCIFS CORALLIENS

  • Écrit par 
  • Pascale JOANNOT
  •  • 6 422 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les coraux, indicateurs climatiques »  : […] Indicateur climatique, le squelette des coraux distille la mémoire du temps à l'échelle de la colonie corallienne et à celle du récif. Ces carottes fournissent aux climatologues de précieuses informations leur permettant de reconstituer le climat à différentes périodes, notamment au Quaternaire. Ils peuvent alors mieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recifs-coralliens/#i_7281

REPTILES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT
  •  • 3 968 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Crâne et mâchoires, régime alimentaire »  : […] La profonde variabilité structurale des Reptiles s'exprime nettement au niveau de l'anatomie du crâne ; il suffit de comparer un squelette de Tortue et celui d'un Serpent pour en être persuadé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reptiles/#i_7281

RUMINANTS

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE
  •  • 2 884 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Caractères généraux »  : […] Le squelette des Ruminants a d'abord comme traits essentiels le nombre et la disposition des doigts. Seuls prennent appui sur le sol les doigts III et IV, disposés de part et d'autre de l'axe du membre (paraxonie). De plus, les métapodes de ces deux doigts médians sont très généralement soudés en un os canon. Les doigts II […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruminants/#i_7281

SARCOPTÉRYGIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 3 888 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques anatomiques »  : […] Les sarcoptérygiens sont caractérisés principalement par le mode d'articulation, dite « articulation monobasale », du squelette interne des nageoires pectorales et pelviennes (ou des membres antérieurs et postérieurs pour les tétrapodes) sur leurs ceintures respectives (fig. 1b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sarcopterygiens/#i_7281

SPONGIAIRES

  • Écrit par 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER, 
  • Odette TUZET
  •  • 3 926 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Squelette »  : […] Le squelette des Spongiaires est formé de spicules de calcite (CO3Ca) ou d'opale (SiO2 hydratée), auxquels peuvent s'adjoindre une scléroprotéine (spongine) ou des fibres de calcite ou d'aragonite (deux formes cristallines différentes de CO3Ca). Tous ces éléments sont sécrétés à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spongiaires/#i_7281

STRUCTURE, biologie

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE, 
  • Pierre DELATTRE, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 10 002 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Forme et fonction »  : […] mais que, écartelée entre des nécessités fonctionnelles contradictoires, elle constitue une sorte de compromis « opportuniste » entre ces diverses fonctions. Cette situation est particulièrement nette dans le cas du squelette, qui doit répondre simultanément aux fonctions de soutien et de protection, mais aussi aux nécessités de la croissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-biologie/#i_7281

VERTÈBRES ET RACHIS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Claude GILLOT
  •  • 4 605 mots
  •  • 7 médias

, la colonne vertébrale constitue, chez les animaux qui en sont pourvus, les Vertébrés, la pièce maîtresse du squelette. Les vertèbres qui constituent l'ossature du rachis ont subi au cours de l'évolution des Vertébrés des variations complexes, dont on a pu tirer argument pour retracer la phylogenèse de ces animaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertebres-et-rachis/#i_7281

VIE ANIMALE DANS L'AIR ET DANS L'EAU

  • Écrit par 
  • Pierre DEJOURS
  •  • 3 756 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Squelette des Vertébrés »  : […] relativement inchangées selon la taille de l'animal puisque la poussée d'Archimède est proportionnelle au volume de celui-ci. Dès lors, il n'est pas surprenant d'observer que le poids du squelette des poissons osseux et des lamproies constitue une faible fraction du poids total et que cette proportion est indépendante de la taille de l'animal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-vie-dans-l-eau-et-dans-l-air/#i_7281

Voir aussi

ANATOMIE ANIMALE    CHITINE    COQUILLE    CUTICULE    ENDOCUTICULE    ÉPICUTICULE    EXOCUTICULE    EXOSQUELETTE    INVERTÉBRÉS    POLYCHÈTES    SCLÉRITES    SPICULE zoologie

Pour citer l’article

Armand de RICQLÈS, Yves FRANÇOIS, « SQUELETTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/squelette/